Vitesse que peuvent atteindre certains voiliers

Certains voiliers, genre les derniers bi-safrans, peuvent atteindre plus de 15kts sans aucun soucis...
Les bateaux, SF3200, SF3600, A31, A35, JPK 960, JPK1010, Figaro 2, le sormiou 28, sormiou 29, toute la série des pogos, des malangos et pleins pleins pleins d'autres bateaux....

L'équipage
26 déc. 2013
26 déc. 2013
1

Tu sais en Selection, Figaro 1, Mumm 30, First Class, etc ...
ça dépassait déjà les 15 knts en surf facilement.
(voir les 20).
Heureusement que le nouvelle génération plane aussi. (mieux soyons réaliste)

26 déc. 2013
0

Surtout le Mumm 30, une vraie bombe ce machin, j'ai des copains qui ont des figaro one, super bateau, qui marche très bien dans le petit temps, les First Class, je connais, et ça marche fort...
Le M34 aussi une bombe au portant avec de l'angle...

26 déc. 2013
1

Surfer et planer ce n'est pas la même chose

26 déc. 2013
0

Oui et c'est là que la nouvelle génération est bien meilleure.

Même si c'est encore loin d'un mini, class 40, etc .. qui eux planent vraiment bien et souvent.

26 déc. 2013
0

effectivement, le surf consiste à une accélération ponctuelle en tout cas sur une courte période, le planning et une "sur-vitesse" constante où on aurait l'impression que le bateau se sur-éleve...
Beaucoup confondent les 2 phénomènes qui sont pourtant totalement différents

26 déc. 201326 déc. 2013
0

J'ai peu d'expérience de bateaux planants, en fait une seule avec un Pogo 10.50, en baie donc presque sans vagues, avec 25 noeuds. Quand le bateau part au planning on voit la vague de poupe s'écarter du bateau de 2 ou 3 m, le bruit de l'eau cesse presque, le speedo affiche 15 noeuds et on continue comme ça à vitesse constante.
Ca change vraiment des habitudes avec les carènes à déplacement ...

26 déc. 2013
0

ça me rappelle un déboulé sous spi en Sélection de nuit du côté du cap Sicié à 15 nds avec pointes à 20.... décoiffant!!!

26 déc. 2013
0

Oui mais en Selection généralement on retombait vers 9/10 knts avant de reprendre un surf qui atteignait 17 knts facilement 20 knts et plus parfois.
Les bateaux modernes auront moins cette retombé de vitesse - ils gardent le planning.

En Selection j'ai déjà fait du planning (eau plate) mais c'était assez flippant tu sentais vraiment que tout était sous une tension incroyable - la sensation que le gréement voulait doubler la coque.

Sur les bateaux modernes quand c'est parti ça donne l'impression de glisser comme un pet sur une toile ciré.

26 déc. 2013
0

Il est vrai que le Sélection est lourd et que c'était tout en force.

26 déc. 2013
0

Dans mes souvenirs (c'est vieux ...)
Quand ça partait sur une vague ça glissait tout seul, ce qui n'était pas le cas sur eau plate.
En revanche le cul plus petit aidait bien le bateau a ne pas enfourner - quasiment jamais arrivé.

26 déc. 2013
0

C'est ça il n'enfournait pas avec de la vague, cette nuit là il devait y avoir 25 nds et cela creusait bien.

27 déc. 201327 déc. 2013
0

(Damned, lors de cette migration, on a paumé Stormjib ! il va nous manquer)
Ma seule expérience de planning avec une coque à déplacement lourd, c'est sur un petit Gibsea+, sous spi, au milieu d'une meute de Sélection. D'après son skipper, il n'avait jamais été aussi bien placé. Puis on s'est planté à l'empannage... Aucun idée de la vitesse mais au planning pendant 35 nautiques, ça reste un très bon souvenir.
Désormais, sur mon petit bateau de 7m, les vitesses au-dessus de 15 nds sont fréquentes (record 22 nds) mais les impressions sont toutes autres avec un engin à 700-750kg tout mouillé...

27 déc. 2013
0

Vous vouliez voir un 6.5m sous spi au planning....voici.
Régalez-vous, un pur bonheur!

27 déc. 2013
0

oui, cette vidéo est déja passée sur H&O. des images magnifiques. Mais là, on n'est ni dans la plaisance, ni dans la régate amateur ;-)

28 déc. 2013
0

Si j'ai bien compris le début de cette discussion, planning et surf c'est différent. Sur la vidéo, comme dit hectori, c'est du planning... Contrairement au titre indiqué ?
Alors si même les pros (Sailing News TV) confondent... ?!
:lavache:

27 déc. 2013
0

détrompe toi tribal, tu serai surpris de voir à quel point ces bateaux sont aboutis et simple en terme de maniement. tu gardes le contrôle tout le temps, les départ au tas sont extrêmement rare. bon dans la piaule, c'est pas évident de gérer la vitesse du bateau et la mer, les sorties de route et plantage à haute vitesse se paye cash.

27 déc. 2013
0

j'ai tout me même l'impression (fausse?) qu'ils sont sur le fil du rasoir.

27 déc. 2013
0

regardes bien la vidéo et mets toi à la place du barreur. à certains moment le bateau prend de la gite, sur un bateau qui pousse de l'eau, à la barre, tu ne peux plus faire gd chose donc choqué, là tu verras qu'il tire sur sa barre et le bateau abat immédiatement en accélérant... tu es un peu dans un champ de bosse, il faut que tu trouves ton chemin pour ne pas planter. imagines toi avec un muscadet au largue sous spi!!!

27 déc. 2013
0

Regardez un peu, on est sur du SF3200 et du JPK10.10 les 5 premières vidéos....ça parle un peu !!!!

sur celle ci,moi je crois bien qu'ils vont vite, ce n''est que mon impression :-D

la aussi...

sur un 40pieds


(à partir de 3min30 - magique)

et pleins pleins d'autres...

27 déc. 2013
0

Notre record sur A 40 : 19.6 nds.

27 déc. 2013
1

20 nœuds sur un j80. L'empannage est impressionnant à cette vitesse la

m.youtube.com[...]/watch

27 déc. 2013
0

c'est con oublie de relâcher un peu hall-bas avant = vrac :p

27 déc. 2013
0

Impressionnant! Mais l'équipage ne vous semble pas un peu "statique"? Sur un bateau léger, ça a son importance non?

27 déc. 2013
0

Comme le dit Tribal:
"on n'est ni dans la plaisance, ni dans la régate amateur"
Oui quand même. Même si c'est bien plus accessible au "marin moyen" qu'il n'y parait, il faut quand même rappeler que:
- c'est pas à faire avec madame qui prépare le déjeuner à l'intérieur et les gamins dans le cockpit
- qu'il ne faut pas que l'équipier potentiel ne tombe a l'eau à ce moment.
- qu'il faut renoncer aux aménagement en massif, à la collection des Oeuvres complètes de V.Hugo pour de la lecture au mouillage, à la glacière 200l bourrée de bierres fraiches et de cuissots de mouton Néo-Zélandais cuits au four et arrosé de gevrais-chambertain autour de la table du cockptit, le soir.
- que le dit mouillage ne se fera pas sur la plage
- que la casse du mat carbone n'est jamais très loin et que cela coute cher à remplacer
- que ces engins sont plus stable à l'envers qu'a l'endroit
etc, etc...
Après c'est fun, ça j'dis pas l'inverse...
.
Bon, je sors. :acheval:

27 déc. 2013
0

tu me fais de la peine oliv. tu n'aurais pas été moniteur aux glénans??? je plaisante! quoi que...
l'open, l'essayer c'est l'adopter.

27 déc. 2013
0

désolé mon Bruno, j'voulais pas te gâcher les fêtes...
mais tu sais, après les Glén. j'suis passé à l'ennemi héréditaire: Linski. Et j'peux t'dire que là ça envoyait du paté avec les règles de sécu bien loin derrière...
Sinon, j'ai enlevé le mode humour plus bas (et non pas le bas par humour)

0

mon southerly 105 ,6 tonnes = 9,4 kts au planning dans le golfe de genes :-D

27 déc. 2013
0

au surf, pas au planning

0

si tu veux !par contre moi je plannais :-)

27 déc. 201327 déc. 2013
1

Bon, j'reviens, avec le mode Humour sur Off (promis).
J'ai regardé les vidéos et cela m'a rappelé des souvenirs de class8 (tous dans les fillières/jupe aglutinés derrière le barreur pour essayer de le maintenir à plat...)
Pourtant, même si les prises de vues ne sont pas les mêmes (de l'extérieur pour le 6.50, du cockpit pour les autres) une chose me saute quand même aux yeux: de tous ces départs au planning, celui du 6.50 est le plus "sain", celui qui ne butte pas dans une seule vague. Sur le 6.50 tout l'avant remonte, le bateau est cabré sur l'arrière alors que tous les autres (sormiou, ...) montent sur leur vague d'étrave et surfent dessus, un peu comme des coques planantes de moteurs.
Il faut dire qu'ils sont tous sous spi symétrique et que celui ci est "dans" le boat, alors que le 6.50 est sous Asy, qu'il est littérallement hors du bateau, loin devant mais surtout, grâce à son bout-dehors très angulé, la force propulsive sur le spi est dirigé quasi à 45° vers le haut, ce qui cabre le bateau...
C'est une philosophie architecturale très très très différente qui ressemble plus à "faire voler" le bateau alors que les autres "planent" sur leur vague.
.
@Maximus99
l'empannage du J80 est un peu (beaucoup) à l'arrache! Même à 20 nds, cela manque de finesse.

27 déc. 2013
0

C'est bien ce qui me gêne sur mon bateau.il vole pas. Pas du tout. Pas de plein vent arrière (pas bon pour la vmg) et sous gennaker dans la brise, quand le flotteur engage, ça fait peur. L'année prochaine, on va essayer le 3ieme équipier pour les régates de brise. Sur l'arrière du flotteur au vent, 80kgs accrochés à la bastaque, peut être que ça va aider.
Et je parle pas de la barre qui devient toute molle passée les 16-17 nds. J'aime pas trop non plus mais j'ai pas prévu de mettre les safrans sous les flotteurs....

28 déc. 201328 déc. 2013
0

Y a pas de miracle. Si tu veux planer, tu n'a pas vraiment la (les) coques qu'il faut: tu as pour toi la légèreté, la finesse des entrées d'eau, mais pas les arrières larges et plat, voir simplement une section en U pour s'appuyer sur ta vague d'étrave et monter dessus. Avec tes sections en V tu la coupe en deux. Donc ton seul moyen, c'est de faire comme le 6.50: déporter loin vers l'avant et le haut, garder un guindant "court" pour orienter au max "vers le haut" et sustenter l'engin.
Pour reculer l'enfournement, tu pourrais imaginer un bout-dehors qui décalle le point d'amure sous le vent à mi-distance entre l'étrave et le flotteur sous le vent, avec une pantoire qui assure la traction du spi vers le haut prise sur les deux étraves, soulageant ainsi la partie sous le vent de ton tri. L'idéal serait de prendre totalement sur la coque sous le vent, mais tu ne pourrais plus descendre assez dans le vent, et il est pas sûr que la structure soit faite pour être ainsi "tractée".
Cela sera au détriment de l'angle de descente sous le vent, mais aussi de la sécurité vu que tu chercheras à repousser les limites...
Par contre, si cela fonctionne, avec l'adonante du vent apparent dû à la vitesse, l'un dans l'autre...
On le voit bien sur le 6.50, il est presque travers/largue. Même son GE/Inter porte...
Pour le fun, bien encadré donc...
Après, c'est juste une idée à creuser.

27 déc. 2013
0

Pour équilibrer les propos , si vous pouviez glisser un petit mot sur les traînards ce serait sympa.

27 déc. 2013
1

ah ben non, ici on cause comment aller de plus en plus vite, pas comment ralentir...
enfin, on cause... cela attire moins de monde qu'un fil sur un grand marin qui casse son bateau à 200m des cotes...
Peut être que c'est le titre? cela marcherait mieux si on titrait: "comment essayer de casser son bateau en deux au planning?"

27 déc. 2013
0

oui oui je sais c 'était pour un copain un peu agé..:))))
Cela dit les bateaux vont bientôt voler.

27 déc. 2013
0

Les trainards ce sont ceux qui n'étaient pas la au lancement du fil?

27 déc. 2013
0

non non il vole déjà ;)

27 déc. 2013
0

et oui, les foils....

27 déc. 201316 juin 2020
0

Euh... Je me réveille un peu tard...

Première sortie, 16,6 ! Mais en fait, on sait pas trop quand on l'a fait avec le coéquipier ! On a régulièrement vu des 12/13 à un moment, mais on était plus préoccupé par la marche du bateau que de regarder le GPS...

Sinon, c'était une "petite" sortie sympa... Fin novembre, oui, il y a 1 mois... Sur un bateau de 8,25... Le Mien ! Tout nouvellement acheté. Ah, sinon, j'en suis plutôt content :bravo: :bravo: :bravo:

27 déc. 201327 déc. 2013
0

c'est un fil sur le planning si c'était sur les surfs occasionnels je dirai les vitesses atteintes souvent, parfois, rarement et une seule fois ... avec notre pen duick VI en réduction

28 déc. 2013
0

Salut l'ami, je ne vois pas de référence au planning au départ... mais je bats ma coulpe si même en relisant cela m'échappe...

28 déc. 2013
0

Il a un air de Bepox ce bateau

28 déc. 2013
0

Celui de Bosco 17

28 déc. 2013
0

Oui, et même c'est ce que je voulais au départ, mais les propriétaires croisés, un ami charpentier de marine me l'ont déconseillé (je n'avais pas envie de refaire ma coque régulièrement...).

Je suis tombé sur cette "merveille" et je n'ai pas encore eu le temps d'en saisir toutes les subtilités (1ère nav le 23 novembre dernier...). Mais pour l'instant ce que j'en vois me plait beaucoup ! :whaou:

28 déc. 2013
0

Je me suis posé pas mal de question pour le Filo.
Apparemment cela semble bien marcher !!

28 déc. 201316 juin 2020
0

Pour illustrer ce que j'écrivais plus haut ... là on plane !

28 déc. 2013
0

reponse à matelot@19001, je pense que ce bateau est un pogo 10.50, le problème avec ce bateau, c'est qu'il est presque tout le temps au planning :-D

28 déc. 2013
0

On pourrait signaler que pour faire les vitesses élevées, il faut un bon bateau, mais il faut aussi avoir quelque chose dans le ventre en particulier en solo.
On est pas tous capables ni assez motivés ou passionnés pour faire des images comme celles faites par Dekers

28 déc. 2013
1

Sur des voiliers qui vont bien avec l'équipage correspondant les 20 noeuds sont dépassés, plus ou moins facilement.

Dans les voiliers qui le font, il y a:
Melges, Surprise, J 80, Figaro 1, Mumm 30, Sun Fast 3200, Bepox 9.9, JPK 10.10, First Class 10, M 34, Figaro 2, A 35, Sprint 10.8, Sélection, First Class Europe, et...
mais la liste n'est pas exhaustive. Il y en a quelques autres.

Sur un Sélection, par mer parfaitement plate, j'ai atteint 18 nds réguliers, mais sur des surfs les 20 nds étaient dépassés. Il est difficile d'être formel car, à l'époque il n'y avait pas de GPS et, à ces vitesses, la roue du speedo est hors de l'eau. Et sur une transat, avec de la houle, 24 noeuds ont été enregistrés au GPS.

28 déc. 2013
1

autre bateau qui reste au dessus de 15 nœuds tres longtemps

extrait wiki

Le Nitro 80 est un voilier monotype méridional de 8 mètres.

Très présent sur le bassin Est méditerranéen, on le retrouve également à La Rochelle ou sur le lac Léman.

Il s’agit d’un quillard moderne construit à l’unité sur les plans de Jacques Fauroux par le Chantier Caparros.

Les premières unités ont vu le jour au début des années 2000. La flotte comprend aujourd’hui 20 bateaux mais a vécu un coup d’arrêt dans son expansion lors de l’incendie de son chantier. Depuis, celui-ci a repris son activité à Fréjus dans de nouveaux locaux et a reconstruit les moules du Nitro 80 produisant depuis le début de l’été 2011. Déjà deux unités supplémentaires sont sorties et deux autres sont en cours de construction pour une mise à l’eau prévue en janvier 2012.
Nitro 80 lors d'une régate.

La coque en sandwich polyester avec contre-moule est construite sous infusion, une technique sous vide garantissant rigidité et économie de poids. Le gréement simple, sans bastaque, à un étage de barre de flèche, est posé sur la quille. D’un déplacement de 1,1 t pour une largeur de 2,48 m et équipé d’un anneau central de levage et d’une quille relevable, le Nitro 80 se sort de l’eau pour le « coup d’éponge avant régate » et se transporte sur remorque vers tous les plans d’eau.

En navigation, grâce à ses lignes tendues et sa raideur à la toile, il révèle son potentiel vitesse dès le près, accélère encore au bon plein pour surfer rapidement au portant. Le plaisancier qui privilégie les sorties ludiques trouve également un plan voilure équilibrée qui rend le Nitro 80 à l’aise dans les conditions de détente.

La classe est active. Les propriétaires sont regroupés autour de l'association « Aspronitro » et se retrouvent tout au long de la saison sur un Challenge Nitro 80 qui remet en jeu chaque année une coupe gardée au Yacht Club de Cannes.

Un autre événement majeur, au mois de mai, le National Nitro 80. Il s’inscrit en classe « L » dans les régates HN (Handicap National) et est un redoutable concurrent pour tous les autres types de bateaux de la classe1.

28 déc. 2013
0

en nitro bien sur, ça ressemblait a un semi riigide avec un mat, voiles de chez davidson à antibes qui les a félicité malgre le spi en lambeaux

28 déc. 2013
0

une fois une bande de lyceens avec mon fils a bord, tous derriere le barreur, ont explosé les compteurs sur la transmed le speedo décrochait au dessus de 15 nds
spi malheureusement explosé à l'empannage et disqualifie ensuite avec l asym

28 déc. 2013
0

dis donc viking, on parle de bateaux qui vont vite, tu nous ponds une liste de bateaux de papy!! ça pousse encore de l'eau tout ça, juste bon pour la transquadra!
:mdr:

28 déc. 2013
0

Senetosa, je ne parle que de ce que je connais... Mais, il n'y en a pas tant que cela capable de dépasser les 20 noeuds. ;-)

28 déc. 2013
2

la vitesse moyenne de ces planeurs ne differe pas beaucoup des vieux qui ne font que partir en survitesse .
exemple la derniere transquadra un "vieux" JOD finit en même temps qu'un planeur JPK aprés avoir été longtemps devant et en même temps qu' un Sunfast 3200 .et la moyenne est trés loin des 18 ou 20 noeuds....

28 déc. 2013
0

Réponse à selec, pour le Jod dont tu parles, je le connais bien car c'est un copain de Royan, tout d'abord il est très bon, et physiquement un "monstre" de puissance...
Sur la plus grande partie, il a privilégié plutôt la ligne droite, au vu de son bateau, logique, par contre dès que le vent est monté au-delà de 20kts, c'est là que le Jod a y a laissé des milles.
Maintenant, il ne faut pas confondre faire des surfs à 18kts et une moyenne de 18kts....

28 déc. 2013
0

Le JOD 35 plane et surf moins vite qu'un First Class Europe, un First Class 10, un Sélection et surement moins que des Pogo 8.5, 10.5 et JPK 10.10.

28 déc. 2013
0

j'aime bien charrié les anciens! :langue2:

28 déc. 2013
0

lors d'un convoyage entre lorient et caen
depart de lorient avant le passage d'une petite dep de maniere a enrouler la bretagne en meme temps que la rotation du vent
vent de sw 25/30nds avec quelques claques virant nw en fin de nuit.
resultat un grand bord travers bd amure avec une vitesse qui ne tombera jamais en dessous de 17nds
durant la nuit contact avec penmarc'h type de bateau, equipage , destination et....vous etes un monocoque ou un multicoque
c'etait en class40

28 déc. 2013
0

Django 75, Bongo,... D'autres machines a cul plat ... ???

0

dans les petits il parait que le sormiou 29 atteint des vitesses assez epoustouflantes ,qui le connait ?

28 déc. 201328 déc. 2013
0

Pierre, dans ce message de dekers : www.hisse-et-oh.com[...]oiliers au 3ème lien il s'agit d'une vidéo à bord d'un Sormiou 29.
Tant qu'à faire j'ai regardé d'autres vidéo du gars et à la fin de cette vidéo

il donne son numéro de téléphone et propose "Venez l'essayer". Si tu veux des infos, tu sais ce qui te reste à faire !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (157)

novembre 2021