vitesse 15 noeuds avec 5 noeuds de vent

c'est ce qu'a dit ce matin loïc peyron à la radio à propos du catamaran suisse.
est-ce que qqun peut m'expliquer comment c'est possible ?
merci à tous

L'équipage
08 fév. 2010
08 fév. 2010
0

bon sang, mais c'est bien sur!
plus ça va vite et plus le vent réel est inférieur au vent apparent, le reste est nettement plus compliqué!

08 fév. 2010
0

ça ok pas de problème
mais je vois pas en quoi ça explique la vitesse supérieure au vent

08 fév. 2010
0

vent + vent apparent
De mémoire on est dans les proportions d'un char à voile. 3 fois la vitesse du vent réel.

Le vent réel t'aide quand t'es à l'arrêt à accélérer. Quand tu commences à accélérer ben tu te créés ton vent vitesse qui est créé par ton Déplacement.
Les deux ensemble (vectoriel) donnent le vent apparent que tu ressents sur le bateau.

08 fév. 2010
0

Un voilier (performant) peut aller
plus vite que le vent du fait qu'il génère lui même son propre vent en se déplaçant.
Aux allures ou le vent s'écoule de manière laminaire (du travers au prés donc) le vecteur vitesse du vent vrai vient donc s'additionner (en partie car il y a un angle d'incidence un voilier ne pouvant avancer vent debout) au vecteur du vent généré par le bateau (sa vitesse en fait).

Maintenant 5 fois la vitesse du vent c'est énorme, titanesque même.

08 fév. 2010
0

Au virement de bord
cela doit ralentir sacrément comme sur les tri 60 pieds, vu la légèreté des bestioles.

08 fév. 2010
0

ah ok merci beaucoup
mais au portant alors où le VV se soustrait VR le même bateau qui faisait 15 noeuds du près au travers ne marchera plus qu'à 5 noeuds ?
moi ça me dépasse !!!!
avec 5 kts moi je me traîne à toutes les allures !!!

08 fév. 2010
0

mais tu n'as pas
un mat de 62 m ??? et un foc de 1 100 m² ???

Ceci dit, ils ne font JAMAIS de vent arrière mais restent en écoulement laminaire, en abattant progressivement pour que le vent vitesse reste toujours supérieur au vent réel.

08 fév. 2010
0

Normal
quand on se traine une quille et un voilier très lourd comparé aux engins carbonisés qui volent sur l'eau.

Si tu sortais la tête d'une fenêtre d'un train roulant à 200km dans le sens du vent d'une tempête, ce sera le grand calme.
Plus on va vite contre le vent, plus le vent à bord augmente, plus on va vite.
C'est du calcul mental à l'ancienne…

08 fév. 2010
0

oui ok j'ai compris merci à tous
c'est aussi pour ça qu'ils sont GV haute avec 40 noeuds de vent, parce qu'ils foncent à 20 noeuds.
c'est dingue
merci à tous

08 fév. 2010
0

Vitesse et vent.....
Bonjour, les chars à glaces, ( qui n'ont de ''chars que le nom..) filent à 200km/h avec un vent de 80km/h......au vent de travers, mais bordés au maximum car leur vent apparent est bien en avant du vent réel.......

08 fév. 2010
0

vecteurs
Je crois que Mallard et peut-être quelques autres feraient mieux de réviser la théorie sur les vecteurs sinon impossible de comprendre!
Voileusement

08 fév. 2010
0

vas-y gege développe ta théorie
c'est juste que je suis jamais monté sur un bateau qui va plus vite que le vent
ta théorie c'est juste vecteur vent réel et vent vitesse donne le vent apparent ou il y a qqchose en plus ?

08 fév. 2010
0

moi non plus
je ne suis jamais allé plus vite que le vent réel.
Aux 2 vecteurs déjà cités il faut au moins rajouter la résistance à l'avancement et encore quelques autres rendant le problème plutôt ardu et complexe.
Voileusement

08 fév. 2010
0

mais
il faut penser que le vent est un élément moteur et sa vitesse la puissance.

ll faut lire les données de l'anémo comme un puissance disponible

08 fév. 2010
0

.
"je suis jamais monté sur un bateau qui va plus vite que le vent"

tente l'expérience et fais un peu de cata de sport tu vas très vite comprendre :p

à 130/150° du vent réel le vent viens de l'avant du bateau et tous est bordé. Tu fais une connerie et le vent change complétement de direction.

par petit temps, tu lance le bateau et petit à petit ton vent apparent monte et au fur et a mesure tu abats ça accélère, on dit que tu te construit ton vent. Tu fait un connerie le bateau s'arrête tout de suite et il faut relancer.

ça apprend beaucoup sur la finesse de barre, de réglage et de déplacement, ne pas faire de mouvement brusque.

08 fév. 2010
0

Attend encore un peu, Mallard
d'ici quelques jours tu auras le choix entre un gros tri et un gros cata pour pas cher pour faire tes essais...

Jacques

08 fév. 2010
0

oui j'ai compris
et c'est vraiment une bonne idée je crois que je vais aller louer un de ces bestiaux pour m'amuser, j'ai jamais fait que de l'habitable, je crois que je vais apprendre plein de choses et découvrir de nouvelles sensations
ps: vu mon expérience de ces boats je vais attendre que l'eau se réchauffe un peu :-)

0

pépin
quand on pince un pépin de pamplemousse entre le pouce et l'index, si on s'y prend bien le pépin va gicler à une vitesse bien supérieure au déplacement des doigts : l'index c'est la dérive dans l'eau, le pouce c'est la pression du vent sur la voile.
Mais s'il y a un peu de colle sur le pépin il ne part pas vite, plus il est glissant plus il partira vite.
voili, voilou

hubert, de Cherbourg
hubert.perio.free.fr/ecosse/index.php

08 fév. 2010
0

le problème n'est pas un problème d'angle mais de force
ce que tout le monde te montre depuis le début c'est que l'angle de vent va changer. C'est vrai mais cela ne t'explique pas pourquoi ton bateau peut avoir une vitesse plus grande que le vent.

Il faut imaginer que le vent est une force motrice qui s'applique a un objet. S'il n'y avait pas de orce de frottement pour contrarier cela, la vitesse ne ferait qu'augmenter.

Moins les forces de frottements seront fortes et plus la vitesse résultantes de la force motrice et des résistances sera grande.

Après bien sûr plus la vitesse augmente et plus pour que la force s'applique correctement il faut faire varier l'angle de tes voiles, mais c'est en fait un autre problème même si l'un ne va pas sans l'autre.

08 fév. 2010
0

vecteurs
C'est pour ça que je parle de vecteurs qui représentent toutes ces forces. Le vent vitesse augmente le vent réel qui lui même augmente le vent vitesse ext.. mais les résistances augmentent elles-aussi! et freinent de plus en plus.
Voileusement

08 fév. 201016 juin 2020
0

vent apparent
le bateau navigue plus vite que le vent réel mais jamais plus vite que le vent apparent (ça se saurait !!)
le bateau navigue sur du vent apparent.

CF : petit schéma :
le vent apparent est la somme du vent réel et du vent vitesse (égal à l'opposé du vecteur vitesse du bateau). on peut même dire que ce vent apparent est, comme on nous l'a appris à l'école, l'hypothénuse d'un triangle formé par le vent vitesse et le vent réel.

simple ... enfin si on veut ...

09 fév. 2010
0

et pourquoi pas le nombre de reynolds pendant que tu y es ?
c'est schématique ...

j'aurais pu faire plusieurs schémas en partant d'une vitesse inférieure au vent réel puis en augmentant jusqu'à a la dépasser.
J'ai juste fait plus simple pour montrer que c'est le vent apparent qui meut le bateau.

ça répond simplement à la question.

08 fév. 2010
0

on est bien d'accord sauf que
tu représentes le vecteur "vitesse du bateau" plus grand que le vecteur "vent" et que cla question c'est comment on fait pour avoir un vecteur vitesse plus grand que le vecteur vent.
Ce n'est pas pareil que l'angle du vent apparent.
Je dirai même que ça ne répond pas du tout à la question.

Il faut rendre en compte le systeme qui permet de passer d'une force à une vitesse et faire des schémas vectoriels ou s'appliquent non pas des vitesses mais des forces, forces qui varient en fonction de la vitesse du mobile en mouvment pour certaines (résistance de l'eau à l'avancement du bateau, pénétration dans l'air etc).

www.physagreg.fr[...]ies.pdf

faut faire intervenir, le travail, l'energie cinétique et tout ça.

08 fév. 2010
0

les explications mathematiques
n'expliquent pas les causes.
c'est la forme de la voile qui fait l'effet. Avec une voile en forme de planche ca le ferait pas. Mais avec nos voiles modernes, la pression sur l'extrados est inférieure à l'intrados. La face "avant" de l'extrados crée une composante vers l'avant. Ensuite plus la vitesse du bateau augmente, plus l'angle d'attaque diminue, il faut alors border plus pour avoir un angle optimal. et ce n'est pas la forme de la coque qui limite l'effet mais la force de résistance à l'avancement dans l'eau puisque les engin sur roue peuvent aller très vire, mais c'est la voile qui donne la limite. Une vieille voile toute creuse est bien moins bonne qu'une aile rigide.

09 fév. 2010
0

N'oublions pas la trainée,
celle d'un mat aile a fort allongement doit être nettement moindre et permet au bateau de rester stable avec une gite raisonnable, La voile ou pardon l'aile est en plusieurs parties et possède des volets tout du long du profil,ils agissent comme des hypersustentateurs, je suppose qu'il doivent être réglables et indépendants pour pouvoir agir sur le vrillage.
A Basse vitesse ils sont braqués au max et l'aile braquée a la limite du décrochage comme un boeing a l'atterrissage. Au fur a mesure que la vitesse augmente, réduction de l'angle d'attaque de l'aile avec réduction du braquage des volets pour diminuer la trainée.
5 fois la vitesse du vent me parait très élevé, si c'est réel le record de l'hydroptère va être battu très rapidement. Par contre au près, et au vent AR sur un parcours olympique je voudrais voir ... Ça va être passionnant de voir manœuvrer ces engins dans les virements de bord.
@+ quand je pense que je jubile quand j'arrive a 7 kts avec 20 kts de vent apparent...
Bonne journée a tous.
Alain

09 fév. 2010
0

même sur les monos
Même sur les monos ont peut jouer avec le vent apparent.

Vous faites cela par vent stable en force et direction.

Vous vous mettez pile poil vent arriere, vous regardez le cap compas, et vous lofer doucement de 10° en 10 ° en prenant tous les 10° votre vitesse et cela jusq'au travers du vent réel.

Cela vous donne une certaine polaire.

Maintenant même chose mais en partant du travers jusqu'au vent arrière.

Cela vous donne une autre polaire ... qui sera oh surprise différente et plus performante même avec un monocoque de croisière.Tout simplement parce qu'en partant du travers et en abattant doucement votre vitesse vous permet d'avoir un vent apparent plus fort et surtout suffisament orienté pour rester en laminaire, alors qu'en venant du vent arrière vous être en turbulent du début jusqu'au travers.

Sur vieux bateaux de 7.60 par vent de 4Bt on arrivait a avoir 0.5 nds de difference aux alentours de 130° entre partir du vent arriere et partir du travers.

09 fév. 2010
0

Un lien très intéressant.
www.nauticaltrek.com[...]dex.php

09 fév. 2010
0

Excellent
Vraiment excellent ce lien !!

A lire absolument pour ceux qui veulent comprendre les différentes possiblités du vent apparent.

Tout ca, me rappelle un débat sur les multis qui arrivent a remonter le courant sans qu'il n'y ait de vent réel. Cela avait chauffé sur le forum a cet époque :-)

09 fév. 2010
0

non
ce n'est pas excessif. bien sûr, tout dépend de l'allure

09 fév. 2010
0

ben oui
mais au près ou au bon plein. Dès que j'ouvre au delà du travers ou du largue sous pi, ça chute.

Mais je le vérifierai à la prochaine sortie de petit temps

09 fév. 2010
0

ben oui
moi, ça fait 17 ans que je vérifie... :-)

11 fév. 2010
0

GV
c'est pas plutôt la GV qui déventerai le SPI par hasard ?

09 fév. 2010
0

oui

c'est vrai avec un peu de courant et 0 de vent on peu faire route.

En cata de sport ça se voit très bien ^^

09 fév. 2010
0

Excessif !
"Notre vitesse finie par se stabiliser à 3 nœuds (le minimum syndical pour éviter que l'équipage ne se mutine) pour un vent apparent de 4,5 nœuds. Pas mal avec un vent réel de 2 nœuds seulement !
"

C'est en bas de la première leçon.

Pour avoir sillonner la med cet été sans moteur, je peux dire que c'est un peu excessif. Enfin, en comparant avec mon expérience (un cata rapide, propre, mais en configuration vacances avec plein de bordel à bord).

En pratique, à moins de 3 nd de vent réel mesuré en tête de mat, pas de salut. La vitesse reste autour de 1 nd.

Effectivement, après cela devient vite correct. Je ne suis tout de même pas arrivé à dépasser le vent réel, tout au plus à l'égaler. Mais c'est déja cool. Etre à 5 nd dans 5 nd de vent réel en croisière, c'est assez satisfaisant.

Jacques

09 fév. 2010
0

Tu le fais toi ?
3 nd par 2 nd de vent réel ?

C'est seulement ça que je trouve excessif.

Jacques

09 fév. 2010
0

Moi, j'ai eu largement le temps de vérifier...
En trois semaines...

La limite claire était 3nd de vent réel. En dessous, rien à faire. La vitesse restait autour ou même inférieure à 1 nd. Et ça, sur eau plate.

Mais enfin, on parle de rien. 3 nd de vent à la hauteur de l'éolienne, soit 14 mètres, c'est vraiment pas grand chose...

Jacques

10 fév. 2010
0

sous spi
ça arrive sous spi ,par petit temps quand on est au largue et que l'on passe plein vent arriere ,le spi se degonfle et veie
et s'appuyer sur l'etai
et voili voilou
alain

11 fév. 2010
0

.
non quand tu passes rapido du largue au plein vent arrière, en faite ton vent réel viens de l'arrière du bateau mais le vent relatif lui viens de l'avant car pendant encore quelques seconde tu es encore plus rapide que le vent.

En voile légère ça te permet parfois de faire un empannage rapide sans choquer la GV par rapport au vent réel, tu empanne mais sur le bateau avec le vent relatif tu as presque l'impression de faire un virement de bord (si tu fais ça très proprement).
c'est vraiment très spécial et déroutant le vent relatif change beaucoup de direction.

13 fév. 2010
0

Apres le premier run Oracle semble plus rapide
L'aile d'Oracle semble plus performante que la garde robe traditionnelle d'Alinghi.

Attendons les autres manches,
@+ et bonne navs.
Alain :-D :-D :-D :-D :-D :-D

13 fév. 2010
0

.
ouep

pour que Alingi ai une petite chance je ne voit qu'un seul moyen.
monter au dial up sur la ligne de départ et pousser oracle à la faute.
Oracle aura de toute façon tellement d'avance qu'il aura tout le temps de faire ça pénalité...

j'ai été vachement déçut par le bord de portant d'Alingi, le bateau était pas du tout stable il ne faisait que relancer. Condition de vent, bateau ou barreur ? quand on voit comment oracle était bien calé ça surprend quand même.

enfin on verra la prochaine a la prochaine régate si il y a une surprise mais bon j'ai comme un doute.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (7)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021