Vieux commandant Van-O-rix vous précise son projet (atypique?)

  1. Je ne veux pas d'un bateau-moteur, trop de snobs (un a-priori?) de ce côté de la plaisance.
  2. donc le voilier... adapté à l'endroit où je vis, donc Méditerranée, juste en face d'Ibiza, sur la côte.
  3. Mes connaissances marines: au top pour tout ce qui touche à la navigation sauf justement tout ce qui a rapport à la voile (sauf les règles de navigation et quelques bases théoriques)
  4. mes lectures en full sea speed: Le cours des Glénans...avexc un petit reproche à celui-ci: que tous les termes marins ne soient pas accompagnés entre parenthèses de leur traduction en anglais.
  5. Digression: en Belgique l'École Supérieure de Navigation forme les officiers de la marchande dans trois langues: Français - Néerlandais - Anglais, et en mer nous n'utilisons que la terminologie anglaise.
  6. mon projet de voilier-croiseur, c'est surtout je l'avoue pour régulièrement fuir les terriens, et pour cela la mer est le meilleur endroit qui soit (les vivants, les morts et "ceux qui vont en mer" disait le philosophe et ainsi commençait mon syllabus de manoeuvre quand j'enseignais): un peu de voile, beaucoup de lecture, d'écriture (je poétise à mes heures),de guitare (je chantefaux, en un mot, à mes heures), de vigie aussi.
  7. une question-remarque qui me vient à l'esprit: sur des navires on se guide au moyen d'un gyro, mais sur un voilier c'est au magnétique, il faut donc toujours appliquer variation et déviation pour tous les relèvements et alignements! Au fait: las déviation, elle est importante sur un voilier?
  8. Je souhaiterais une roue, pas une barre, on ne se refait pas, mais quel en est l'encombrement pour la navigation solitaire et l'accès à toutes les manoeuvres?
  9. Donc voilà votre travail pour ce week-end! Je lirai les copies "sans faute"(s)..et les autres. Bon W-E!!! 10.Ben oui, c'est moi sur la photo... reconstitution annuelle en Belgique... couteau-suisse...je suis un zouave vrai de vrai.
L'équipage
21 août 2021
21 août 2021
0

Pas utilisé les compas magnétiques depuis 20 ans c devenu obsolète en pratique


21 août 202121 août 2021
1

Sauf que la plupart des bateaux en ont un !
Sinon, la déviation, ça dépend du matériau de la coque et de l'environnement du compas.

Autrefois... sur tous les bateaux sérieux, il y avait une "courbe de déviation" dont on tenait compte quand on faisait la navigation.
Et tout particulièrement sur les coques acier où on avait de magnifiques compas de route (Vion généralement) avec "boules" de compensation de part et d'autre du corps du compas lui-même. Il fallait le faire compenser par un professionnel ; le chef-pilote de Port-Vendres dont j'ai oublié le nom, avait la réputation de bien savoir faire...

Un peu plus tard, sur les bateaux acier, on a pu mettre des compas électroniques avec antenne dans la mâture, le plus éloigné possible de la coque.

Aujourd'hui, comme dit JeanLW, on regarde le GPS... (remarque : le -1 n'est pas de moi !)

Moi qui suis une vieille de la vieille, j'aime bien barrer en suivant un cap au compas, en particulier au large ! Donc je le vérifie régulièrement avec le cap indiqué par le GPS.


La godille:Il semblerait que les femmes soient plus rigoureuses que les bonhommes, à chaque départ, c’est la mienne qui installe le compas ( amovible sous la capote) . Une évidence pour elle ( et moi) de prendre un cap et barrer au compas , tellement naturel … au delà de l’aspect pratique il y a une grande notion : L’indépendance, le «  je peux et je sais me dem…… tout seul »…. Pas besoin d’électricité, d’usine à gaz électronique a durée de vie programmée ,d’un assujettissement à la consommation à outrance pour souvent pas faire grand chose … en bateau, pour moi le mot d’ordre c’est SIMPLIFIÉ. Ce serait idiot ne pas profiter des avancées technologiques, comme un GPS, ne serait ce que pour la sécu .mais tjrs en appoint , pas une base pour naviguer . J’ai un poto qui l’autre jour, en rase cailloux ´s’est retrouvé sans rien, d ´un coup en plein brouillard, un bug de sa centrale de nav, même le sondeur Out !!! Alors, on fait comment sans son bon vieux compas magnétique 😜…..·le 22 août 10:18
Van-O-rix:La godille - Un navire sans compas magnétique c'est interdit même en 2021 je suppose.. sauf si... Commandant Macron décrète son abolition??? Trèfle de plaisanterie, la navigation à papa c'était la liberté non? Toi + sextant + Nautical Almanach + Nories Nautical Tables + Lists of Lights/Radio signals + jumelles (autour du cou toujours) + compas + Admiralty Charts/Publications/NtM... comme disait B.B: besoin de personne en Voilier-Nicholson............ sauf... tout le matos que je viens d'énumérer. Et reconnaître les principales étoiles aussi!!! Ah le sextant! Déjà en 1970 où notre salaire mensuel de 3ème lieutenant de la marchande avoisinait les 15.000 francs belges, un sextant en valait 20.000! ...malgré cela on préférait venir à bord avec le sien qu'utiliser ceux du bord, quitte à réduire ses bagages à une valise et un sac marin au dos (voyages de 8 à 12 mois à l'époque). Le gars qui embarquait avec dans une main un coffret en bois, on savait automatiquement qu'il était officier de pont!!!·le 22 août 12:17
La godille:Entièrement d’accord , un sextant ,c’est personnel , comme une brosse à dent ou une femme… ( je m’empresse d’envoyer une tonne de 😜🤪😝…sinon, ça va monter au créneau !!!) Rigil, si tu entends des bruits de chaînes, t’inquiètes, ce sont les vieux qui « hantent » les posts H&H , pas le mouillage qui rague sur la roche !·le 22 août 13:02
21 août 2021
0

Pfeu , aujourd hui tu fais un waypoint sur ton lecteur de carte moderne , puis tu appuies sur track le tout est couplé en réseau sur le pilot qui va sur le waypoint , couplé a un routage grace une méteo reçu sur ton irridim , bref la vie moderme quoi .............


Flora :):;-) qu'est-ce qu'on doit s'emmerder !·le 21 août 22:39
JeanLW:@tikipatJuste un gps portable depuis Chicago 2001, à part par nostalgie je ne vois pas d intérêt à utiliser les deux compas·le 22 août 00:25
CapRac:Le cap et la montre, y’a que ça de vrai!·le 22 août 00:28
Rigil:Ah ouais, ça existe ? Jamais vu ça...·le 22 août 06:49
tikipat:les anciens parlent d un appareil qui mesure l angle entre l horizon et le soleil , avec des livres ( 3 ) au nom bizarre ho 249 remplit de chiffres ils se positionnaient comme ça , sont bizarre les anciens .... ·le 22 août 08:33
Flora :):Et encore avant, aux étoiles uniquement, comme l'a remis en pratique Raphaël Yacare sur son Firts 25 il y a qqs années...·le 22 août 08:44
Van-O-rix:Pfeu, aujourd'hui tu dépends en fait de la connaissance des autres... c'est la nouvelle idée que l'on se fait de la liberté (souvent à l'opposé de la "facilité")! Aller en bagnole de Paris à Lisbonne sans GPS est toute une aventure!... Je ne dis pas BRAVO. Et maintenant: Apéro! Skol!·le 22 août 12:24
Van-O-rix:Les Anciens et les Modernes...querelle éternelle où les Modernes d'aujourd'hui ne sont finalement que les Anciens de demain... ·le 22 août 12:28
21 août 2021
0

Les fils de notre auguste ami se multiplient . Je n'y avais, jusqu'alors, prêté peu d'attention .
Je viens de découvrir que le projet se déroulerait en Espagne, pays à la règlementation de la plaisance bien plus contraignante que chez nous !
Je ne suis pas certain que les qualifications précédemment acquises effacent totalement le problème … il n'est pas inintéressant de se pencher sur cette question en premier lieu .


Van-O-rix:C'est vrai aussi... sauf si le bateau est immatriculé en Belgique ou je me trompe?·le 22 août 12:26
21 août 2021
0

Notre Vieux Commandant-Zouave pourrait à son tour devenir contributeur au forum en expliquant avec son savoir technique les instruments de nav gyroscopiques, invention française paraît-il que nous pourrions adopter sur nos eskifs.
Personnellement je préférerai naviguer avec ça plutôt qu'avec des GPS, systèmes militaires brouillables, dégradables périodiquement et localement en raison de manoeuvres de navires de guerre, ou terrestres et même aériennes.
L'obligation d'un recalage periodique serait le principal inconvénient.
Vous avez jusqu'à Lundi matin 0800 mon Commandant, nous ramasseront votre copie.


Rigil:Tu as tout à fait raison, c'est d'ailleurs pourquoi dans toutes les écoles, qu'elles soient "Marchandes" ou "Militaire", les fondamentaux de la navigation traditionnelle (estime) et astro continuent à couvrir la plus longue partie de la formation !La "navigation" électronique (axée sur l'Ecdis) ne prenant qu'un petit module ...Ps : le vieux Cdt n'est pas le seul de son espèce à hanter les posts de HetO ! ;-)·le 22 août 06:54
Van-O-rix:Toute la différence entre le marin + voilier ou le voilier robot ... et demain certains prétendront que l'on s'amuse encore mieux sur un simulateur. J'avais enseigné sur ça aussi: les néophytes y étaient bien meilleurs que les vieux marins...jusqu'à la limite de l'inconscience. Sur simulateur, le béotien ignore la "peur" salutaire (qui n'est pas synonyme de "panique")... s'il se crashe (sur écran interposé) il rigole. Un monde où les vaches ne voeint plus passer les trains?·le 22 août 14:41
22 août 2021
0

MIKI 92 : « les instruments de nav gyroscopiques »
Tu veux parler des plateformes à inertie utilisées dans les années soixante dix à quatre vingt dix? Elles équipaient aussi les avions long courrier. Belles bécanes effectivement, très minutieux, c’était de l’horlogerie. Vingt à trente minutes d’alignement. Bonne précision pour l’époque, mais pour un particulier, c’est terriblement cher.


Shari:Les plus récentes s'alignent en 6-8 minutes, avec parfois un mode "alignement rapide" en moitié moins de temps. Les vraiment très très récentes "gyro laser" s'alignent en moins d'une minute. Le premier souci, comme l'a signalé, c'est le recalage. Sauf à les "accoupler" avec un gps, pour un alignement automatique autonome. le second souci, bien plus dramatique, c'est la bourde qui consiste à oublier de la lancer et de commencer à naviguer... et hop, une centrale foutue qui part à la poubelle. Quand on sait le nombre de vannes d'arrivée d'eau qui sont oubliées chaque année avant le démarrage moteur...·le 22 août 09:19
CapRac:Merçi pour l’info, Shari. On va regarder ça de plus près.·le 22 août 22:09
22 août 2021
1

MIKI92:
La compensation du compas magnétique: un des cours compliqués de la 1ère année de l'ESNA d'Anvers! A mon époque (1968-69), pour nous les cadets, c'était un mélange de théorie,de magie et d'aimants à bouts bleus et rouges. A la limite on se demandait si le Commandant Westerlinck, auteur du syllabus, commandant-direteur de l'école et prof de magnétisme/construction navale maîtrisait bien ce sujet brûlant! Et honnêtement, nous ne l'avons jamais su: le bougre n'était pas trop vache lors des examens de fin d'année, ouf! Tout un métier la compensation du compas magnétique au moyen des aimants, des 2 boules et de la "Flinder's bar": la spécialité du "compass adjuster".
Le plus marrant c'est que nous devions connaître la compensation du compas magnétique sur le bout des doigts mais qu'il est strictement interdit de se livrer à une "compensation" du compas magnétique sur un navire!!!
Revenons un instant à la voile:
Sur un voilier qui n'a pas une coque ni une superstructurer en acier, la déviation doit être quasi nulle. Reste donc la variation. Si l'on se contente de naviguer dans une zone bien délimitée, elle ne varie pas ponctuellement, mais bien dans le temps.Il suffit de consulter la carte marine (l'"Admiralty Chart" dûment corrigée grâce aux "Notices to Mariners" hebdomadaires) qui porte sur la rose l'indication de la variation magnétique/année, avec son évolution annuelle(pos/East. ou négative/West).
Ok, je cite cela de mémoire, tenez compte d'une usure alzheimérienne de 30 ans, au cours desquels je n'ai enseigné que la manoeuvre (théorie, simulation, navire-école) et les "Collision Regulations".


J-Marc:Grâce aux smartphones et drones, nous avons aujourd'hui des capteurs des capteurs appelés IMU qui permettent d'oublier tout cela mis à part la déclinaison magnétique. Ils ne consomment qu'une fraction de watt et sont équipés sur les 3 axes de magnétomètres, d'accéléromètres et de gyromètres. Ces 9 axes au total expliquent leur désignation de capteurs 9 axes. Une fois les accéléromètres étalonnés, ce type de capteur permet de calculer d'abord une verticale précise quels que soient les mouvements du bateau. Les gyromètres sont ensuite utilisés pour réactualiser en permanence les courbes de compensation en 3D, y compris à la gite. Les logiciels permettent de verrouiller la compensation ou au contraire de la laisser se réactualiser en permanence.La stabilité de la mesure du cap dans les pires conditions de mer avec ces nouveaux capteurs a permis une belle avancée de la dernière génération des pilotes automatiques. Il est ainsi possible maintenant d'utiliser un gain avec la vitesse du taux de virage en plus du gain D. On peut corriger bien plus tôt qu'avant les écarts de route.·le 23 août 09:28
Van-O-rix:Et si big brother the coupe l'accès à toutes ces belles inventions que fais-tu? ·le 23 août 09:49
JeanLW:Impossible de couper le gps, accord international depuis Clinton SElective access, limitation a 30 metres, les militaires sont à moins d’un mètre ·le 23 août 10:00
JeanLW:In May 2000, at the direction of President Bill Clinton, the U.S government discontinued its use of Selective Availability in order to make GPS more responsive to civil and commercial users worldwide. The United States has no intent to ever use Selective Availability again.24 mai 2021·le 23 août 10:01
JeanLW:Bien sûr les complotistes ne seront pas convaincus et big brother n a pas besoin de se cacher pour faire des conneries, Vietnam Corée, Irak etc·le 23 août 10:04
CapRac:« (..) faire des conneries, Vietnam, Corée, Irak etc.. ». Les Américains seront ravis d’avoir l’avis autorisé de JeanLW sur leur politique extérieure depuis les années soixante. Merci.·le 23 août 14:44
J-Marc:Le capteur 9 axes qui pèse deux grammes est bien plus précis et solide que les gyros ayant été installés dans la marine marchande. En plus, une installation bien faite est pratiquement insensible aux perturbations, même par les effets indirects de la foudre.J'en dirai pas autant des GPS pour lesquels des brouilleurs peuvent être achetés facilement pour une dizaine d'euros. Ces petits boîtiers neutralisent la réception civile de presque tous les systèmes de positionnement satellite dans un rayon d'environ un mille nautique. Malheureusement, certains n'hésitent pas à les utiliser à titre préventif contre les drones. Autant j'adore donner un cap à mon pilote, autant je ne suis pas près de faire fonctionner mon pilote avec le GPS ou le logiciel de navigation sachant le peu d'énergie qu'il faut pour perturber les signaux GPS émis avec 25W depuis une altitude de 20 200 km. Le danger est faible au milieu de l'atlantique mais devient assez important près de Capri ou au nord Sardaigne. Je connais plusieurs utilisateurs de drones qui voulaient filmer leur bateau dont le drone est très rapidement parti à l'eau malgré l'expérience du pilote.·le 23 août 15:02
JeanLW:@caprac que des échecs après des pays détruits, ww1 et 2 ok je pense que maintenant après avoir détruit le moyen orient vont se call ·le 23 août 15:48
JeanLW:Se calmer pour une génération, j ai vécu aux us 8 ans et j ai adoré j ai plein d amis us, je mélange pas l état et les hommes·le 23 août 15:50
CapRac:Je t’ai répondu plus haut. Merci.·le 23 août 18:04
22 août 2021
0

J ai longtemps navigué à l estime y compris convoyage Marseille Alexandrie en hiver

Mais aujourd’hui j allume mon vieux Garmin portable que j ai depuis Chicago plutôt qu utiliser les compas désaxés du First 30

Mais ça décore et ça peut rendre service

J ai aussi un sondeur epicetou


22 août 2021
0

Ce matin je rédige tout un article.. et puis zut, erreur de manip et j'ai tout effacé! Partie remise donc...


22 août 2021
0

Ok mais quel sera le programme du bateau que tu vas acquérir ?

Est ce que tu veux habiter à bord en permanence sans jamais sortir, ou faire le TDM comme tout le monde, ou des sorties à la journée devant le port pas plus, ou des petites croisières de quelques jours vers les Baléares, vers le Maghreb, un tour complet de Méditerranée, une transat etc, la liste n'est pas exhaustive.
Et pour quel budget ?

En fonction de tout ça il sera plus simple de t'aider à choisir entre un Caroff, un Nantucket, un H-R, un Hanse ou un Bénéteau.


Van-O-rix:Merci et je te précise cela tout à l'heure...priorité à l'apéro et aux olives!·le 22 août 13:04
Van-O-rix:Neptune99 - Réponses: ni pour y habiter, ni pour le tour du monde (pour fuir le monde, plutôt), pour des sorties journalières sans aucun doute, pour des petites croisières certainement (Baléares), pas de transat (j'ai trop vu de dangers potentiels dûs aux tempêtes même sur de très gros navires, qu'à 70 ans je ne m'y risquerais plus: "rogue wave" j'ai connu et j'y ai perdu une partie de la pontée du navire).. le budget est élastique avec limite de flexibilité, surtout me garder un coussinet pour imprévus inévitables. Allez, je me lance: maxi 30.000 ce qui élimine le Hanse. Oh oui, un des buts recherchés, c'est le bricolage: intérieur de la cabine, cockpit, éventuellement revêtement des passavants, gréément, mais je dis sans doute des bêtises??·le 22 août 14:50
CapRac:Bêtises? Pas trop cette fois. Tu es en progrès!·le 22 août 15:45
Van-O-rix:Ouf! ...tiens je vois un Nantucket Island 33 australien immatriculé en Angleterre mais stationné en Sicile en vente pour 29000 E. C'est beau quand même!·le 22 août 15:59
22 août 202122 août 2021
0

Van-O-rix : « (..) qui porte sur la rose l'indication de la variation magnétique/année, avec son évolution annuelle(pos/East. ou négative/West) »

Je n’ai pas la même définition que toi de la « variation ». Pour moi, ce que tu appelles variation magnétique, c’est ce que j’appelle la déclinaison magnétique « Dm », c-a-d l’angle entre Nord vrai et Nord magnétique. Et la somme de cette déclinaison magnétique et la déviation du compas « d », donne la variation « W ».
Ainsi sans intégrer le courant - notion de Route fond -, le passage du Nord vrai (carte) au cap compas (Cc) se fait, sauf erreur de ma part, en suivant la formule simple :
Rv - X (dérive) = Cv , Cv - Dm = Cm , Cm - d = Cc
Avec Dm + d = W (variation).
Bon, just semantics, n’est ce pas? No big deal.
Précision : En fait, on peut tout à fait inclure l’effet du courant dans la dérive « X ».


Van-O-rix:Une preuve de la différence entre les termes employés en France et en Belgique (où nous suivons la dénomination anglaise): si tu regardes une carte de navigation de l'Amirauté Bitannique, tu y trouves une/des rose(s) de vent portant l'indication (pour une année donnée) de la variation magnétique (E/W) dûe au champ terrestre. L'erreur magnétique totale (angle entre nord vrai et nord compas magnétique)est alors obtenue par observation astronomique ou en comparant deux relèvements simultanés sur gyro et magnétique... connaissant l'erreur totale et la variation, on obtient la déviation dûe au champ magnétique du navire lui-même. Attention, tout cela de mémoire-qui-flanche, mon dernier calcul doit dater de début 1978, ensuite je suis devenu commandant et j'ai laissé ce soin à mes officiers. Bien sûr il faut aussi tenir compte de la faute du gyro qui dépasse rarement 1º pour obtenir notre relèvement vrai.En résumé: "Rv = Rg +/- Err.g = Rc /- dév +/- Var". (au lieu de route, on peut l'appliquer pour "C" de cap ou pour un Relèvement que nous indiquons par une flèche). Nous avions des problèmes similaires, nous les belges dans les ports africains des anciennes colonies française: nous utilisions les termes de spring, heavingline, laadboom, tros, hatchcoaming, pilotladder, bridge, verrekijkers, parallel rules, Nories, Starfinder, etc, etc... incompréhension mutuelle totale! Dans la marchande belge on mélange dans la même phrase l'anglais le flamand et le français. ·le 22 août 16:25
22 août 202122 août 2021
0

Pour ce qui est de la déviation magnétique etc. Trés important quand on faisait de la navigation à l'estime (dead reckoning) mais ça fait maintenant trés longtemps qu'on en fait plus.
A l'heure actuel une tablette à 250EUR et Navionics à 40 EUR et zou.
Alors les back-ups me direz vous ?

Back-up 1: les cartes papiers (routières) et on tient un livre de bord ou note au crayon sa position sur la carte de temps à autre si on est courageux. A partir de la on peut tjs commencer une estime si tte l'électronique baigne dans le jus.

Back-up 2: mais de toutes façons une fois qu'on a payé 40 EUR à Navionics on peut l'avoir sur son tel. aussi. Je consulte souvent mon Navionics sur mon tel. quand je suis dans le cockpit dans des endroits assez pourris (Minquiez, Chausey, une bonne partie de la Bretagne nord, scilly). A noter, ça fonctionne bien entendu même sans réseau GSM.

Back-up 3: tout smartphone même hors réseau peut donner la lat. et la long. Ensuite tu peux la reporter sur ta carte papier.

Back-up 4: le smartphone d'un autre membre d'équipage si tous les autres + tablette sont HS

Connaître la déviation de son compas ne sert donc plus énormément. Une utilité, quand on fait une traversée avec courant en travers (Cherbourg - Cowes) par exemple. C'est plus court de prendre un cap compas et se laisser un peu ballader par le courant que suivre le cap indiqué car Navionics.

Voila, j'espère que ça aide.


Van-O-rix:Merci!·le 22 août 17:21
Pierre3:De rien, quand je parle de carte "routière" c'est des cartes marines à relativement grande échelle et bien entendu pas des cartes papier michelin pour les routes sur terre.·le 22 août 17:28
22 août 2021
0

Pour étalonner son compas ou son speedo une grande rade sans courant est pratique. De mon côté j'en ai une, Cherbourg. Pour la méditerranée il y a moins de courant mais il y en a aussi quand même un peu dépendant du coin. Je ne serais pas étonné qu'entre denia et l'île d'Ibiza il soit pas tout à fait négligeable mais vous avez des grands ports aussi pour étalloner votre compas en fonction du cap donné par le GPS/Navionics..


Van-O-rix:Ben c'est ce qui se fait aussi sur les navires marchands, 360º sur l'horizon et relèvements... exemple, les compass adjuster belges dans la rade de Flessingue. Mais le magnétique sur un yacht polyester, à part la variation terrestre, tu crois que le bateau influence grand-chose?·le 22 août 18:50
Pierre3:Je suis l'opposé d'un spécialiste de la question mais oui je pense les grosses masses métalliques (moteur) et ai oui dire l'histoire d'un compas ayant eu une déviation importante suite à l'oubli d'un gros outil métallique en toute proximité mais aucune idée si légende ou pas.·le 22 août 19:10
Polmar:Oui, c'est possible. Il suffit de mettre la souris de l'ordi, le transistor, la manivelle de winch près du compas. 😊·le 22 août 19:13
MIKI 92:Le moteur sous le plancher du cockpit, 1/4 de tonne de ferraille. Le pire : les masses ferreuses mobiles auxquelles ont ne pense pas et qui peuvent se déplacer à la gite, comme la boite d'outils, ou un moteur électrique ajouté comme le démarreur embarqué comme pièce détachée.Ça peut dévier un Pilote auto.·le 23 août 02:06
Van-O-rix:hé oui, donc déviation quand même!·le 23 août 08:59
23 août 2021
0

Vieux Commandant, au sujet de ta préférence pour les voiliers par aversion pour les motoreux si snobs... beaucoup de ces derniers sont d'anciens voileux qui ont trop mal au dos pour continuer à manier des voiles, alors ils prennent une vedette équipées "presse-bouton".
D'autres gardent leur voilier, mais ils font beaucoup de moteur.


Van-O-rix:Là je te rejoins, car c'est exactement ce que mon épouse me disait ce matin: "et avec ton dos, comment ça va-t'il aller"?... non, je parlais de ces gens que tu vois amarrés avec lñeur yacht en face du resto de la marina à l'heure de l'apéro...·le 23 août 08:58
Rigil:Il y a l'option vrai trawler (petite puissance, petite conso, peu de bruit et grand confort...). Pour ma part (Cdt encore en activité pourtant) j'y songe de plus en plus ne trouvant pas mon voilier idéal...·le 23 août 15:31
CapRac:Attrayant, mais ça restera toujours bruyant.·le 23 août 15:37
Van-O-rix:Et très cher aussi! J'étais commandant, pas armateur, qu'on se le dise...·le 23 août 15:52
23 août 2021
1

Naviguer à la voile dans la houle ou le clapot ainsi que rester dans un mouillage très agité pour faire travailler tous les muscles de son dos est excellent pour oublier complètement ses douleurs de dos après quelques séances sur l'eau.
Mon dos ne se rappelle à moi que quand je ne navigue pas assez souvent comme cela a été le cas dans les derniers confinements.
Contrairement aux bateaux moteurs, la voile permet d'éviter les chocs.


CapRac:Voilà un rappel de bon sens que l’on oublie souvent. ·le 23 août 14:40
Pierre3:Oui le mal de dos vient plus de l'inactivité que de l'activité. Même expérience que J-Marc.·le 23 août 14:43
La godille:Il y a quand même de mauvais efforts, manœuvre d’ancre dos plié , farfouillage au fond des coffres pour remonter des bidons ou autres matos lourds … plus jeune je tenais pas compte des remarques des anciens qui bidonnaient avec des petits jerricans de 10l . Nous, c’était 20l, gauche droite… ( et on se bidonnaient de les voir..) ..Je dis maintenant : C’ÉTAIT…. ( avec une ceinture de maintien que si je mets pas, ma femme m’engueule😝😛🤪)·le 23 août 16:10
Polmar:Précise à ta femme que ton dos te remercie tous les jours de faire travailler ses muscles. Pourquoi resteraient-ils performants si une béquille les remplace?·le 23 août 18:15

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (118)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021