vieillissement bois moulé epoxy verre.

Salut,

je commence à prospecter pour un nouveau, et oui...
je viens de visiter un jolie bateau dont les oeuvres vives en formes sont en bois moulé (red cedar je crois) epoxy revêtu verre.

Je ne connais pas du tout ce type de construction, comment ça vieillit ?

Il y a t'il des précautions particulières à prendre (pour les passes coques par exemples) ?

Comment contrôler l'ensemble ?

Le propriétaire m'annonce un poids d'ensemble (oeuvre vives en bois moulé revêtu verre donc et reste en cp marine 12mm imprégné epoxy) particulièrement faible (3T lége pour un cata de 11,60m x 6m) je pensais le monolythique plus léger que ce type de construction, me trompe-je ou le propriétaire est un peu optimiste ?

Merci pour vos avis et réponses.

A+
Sylvain.

L'équipage
28 août 2011
28 août 2011
0

salut,
le composite bois-epoxy est effectivement plus léger que le monolytique.
bien construit, ça doit durer un bon paquet d'années;
si on utilise le polyester pour les bateaux depuis les années 50, c'est beaucoup plus récent pour l'epoxy (associé à un autre matériau)

si bien construit par un amateur éclairé ou un bon chantier, c'est tout bon !
mais comment savoir ?
quid des conditions de température, humidité, mélanges, etc ?...

29 août 201129 août 2011
0

Bonjour Sylvain,

Comme le dit Bil56, le bois moulé c'est très bon. Un excellent matériau si bien mis en oeuvre.
Très cher lorsque sorti de chantier pro.
Ce serait le matériau que je choisirais si j'avais carte blanche.
Et comme je ne joue pas au loto, cela n'arrivera jamais…

Je verrais ici deux bémols :

1- le red cedar est un bois très intéressant car durable et très léger, mais "tendre" et sensible aux chocs ponctuels. (cassant). Ceci dit, cela peut, ne pas être du tout un inconvénient si la protection verre/époxy est suffisante.

2- La jonction contreplaqué/bois-moulé se doit d'avoir été soigné et convenablement réalisé. Un point à examiner de près.

Si ce cata a été construit par des amateurs, il y a toujours ce doute d'une qualité inférieure. Le point essentiel dans le bois moulé c'est le bon collage des lames de bois tranchés. D'une part, il faut que la quantité de colle fut suffisante et d'autre part, que la pression fut bien réparti sur les lames avec l'agrafage. De la négligence sur ces deux points là peut aboutir à un réel affaiblissement du bordé à + ou - long terme.

29 août 201129 août 2011
0

le bateau à été réalisé par un charpentier marine pour lui.
En ce qui concerne l'inspection des oeuvres vives en lamellé-collé époxy, rien vu de plus que les fonds, c'est assez joli, on dirait du marbre, les parois en CP sont collé dans les fonds par de gros joints congés (jaune/blanc) me semble-t'il sans renfort tissue verre.

Le bateaux date de la fin des années 80 à deux transats à son actif (allez-retour), quelques virés au Portugal/Espagne/Angleterre.
Tout semble en bon état, pas vu la moindre fissure ou autre décollement, zone sombre ou quoique se soit, pas vu non plus la moindre trace d'humidité mais j'aurais été beaucoup plus à l'aise devant une réalisation polyestére.

J'ai eu l'occasion de voir quelques photos de la fabrication, notamment de la mise en oeuvre du lamellé-collé (ou justement ou voit le "fabriquant" agrafer les lattes) mais quant on y connait rien...

je note pour la jonction lamellé-collé-CP marine.

Merci pour ces premiers élément.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (173)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021