Vices Cachés sur un bateau Neuf

Bonjour,
Je suis le malheureux propriétaire d'un beau bateau Bavaria Sport 360 Coupé depuis le 16 aout dernier.
J'aurais du être l'heureux propriétaire de ce bateau depuis le 20 juin. Mais deux mois de retard n'étaient rien par rapport aux problèmes que j'ai pu rencontrer.
Pour faire court je saute les problèmes mineurs (Pompes de cales défectueuses, fuite de gasoil, fuite d'huile de la direction assistée, fuite d'huile du power-trim. , panne moteur avec câble coupé , fuite d'eau dans la cale moteur constatée le premier jour...)
Lors de fortes pluies j'ai constaté des fuites d'eau dans le poste de pilotage ainsi que dans la deuxième cabine où les câbles électriques baignaient dans l'eau.
Grâce au forum et tout particulièrement Irish coffee que je remercie j'ai mandaté un expert qui a pu réaliser une expertise contradictoire avec l'expert de Bavaria ainsi que deux techniciens de Bavaria qui n'ont pu que constater l'état des dégâts.
Ci dessous les conclusions de l'expert
"Les défauts constatés sur la structure du bateau sont de nature à remettre complètement en cause l’objet de ce navire. Par ailleurs il est probable que d’autres points structurels aient souffert de ces mouvements de torsion et ne répondent plus aux caractéristiques techniques initiales du bateau.
En tout état de cause l’acheteur Monsieur x est propriétaire d’un bien qui ne correspond absolument pas à sa demande. Monsieur X a navigué moins de 10 heures avec ce navire et la liste des dommages constatés est relativement impressionnante. Si certains dommages peuvent être réparés, d’autres comme les avaries structurelles ne sont pas acceptables. Il est à mon avis indispensable que ce bateau sorte du marché et il est exclu de le vendre à tout particulier en l’état.
Il est légitime que Monsieur X demande une annulation pure et simple de la vente de ce navire auprès de la société Bavaria. Cette annulation devra tenir compte de l’ensemble des frais engagés pour acquérir ce bien. Enfin il ne pourra en aucun cas être retenu quelques fautes que ce soit de Monsieur X qui à toujours informé par courrier les vendeurs de la société Bavaria, qui sont venus régulièrement constater les dommages sur ce navire.
Suite à l’expertise contradictoire, la société Bavaria a proposé de ramener le bateau en Allemagne pour le réparer. Cette solution est inacceptable, car toute réparation dévaluera durablement le navire et aucune garantie ne pourrait être donnée sur les structures du bateau qui ont subi des contraintes anormales."
J'ai à deux reprises chercher à négocier un accord amiable avec Bavaria et ceci sans succès.
Je n'ai donc que le choix d'accepter une réparation qui pourrait selon Bavaria être suivie d'une deuxième tentative car ce bateau est un produit artisanal!!!
L'alternative que j'ai choisie est de ne pas céder et d'aller au tribunal voir si ils m'opposeront un vice de procédure sur mes vices cachés.
J'espère que mon retour d'expérience sera utile.
Il y a un monde entre les engagements des vendeurs avec leurs petits fours et leur champagne et la vraie vie.

L'équipage
23 nov. 2015
23 nov. 2015
0

Quels sont les défauts sur la structure ?

23 nov. 2015
0

Dans le fond du navire à bâbord sous le canapé du carré dans un espace servant de rangement, nous avons découvert une fracture d’environ 1 m de long situé le long d’une lisse structurelle. Nous avons effectué à l’aide d’un marteau léger un tapping de toute cette fracture et constaté un délaminage des tissus. Cette fracture est nette et est localisée sur un élément de raideur de la carène.
Dans la cabine arrière, au niveau de la garde-robe du côté bâbord et sur la cloison localisée entre le salon et cette cabine nous avons découvert une fracture d’environ 60 cm de long localisé à environ 10 cm de la coque. Cette cloison est stratifiée sur les fonds de coque ainsi que sur les flancs du navire. La localisation cette cloison se situe exactement dans l’axe de lad escente du bateau approximativement au milieu du navire soit un centre de torsions importantes.
Dans le prolongement de la fracture de la cabine arrière, se situe la porte d’accès dans cette même cabine. Nous avons constaté dans le renfort en bois lamellé situé sous la porte et qui sert de raidisseur, une fracture de cette pièce sur toute sa hauteur. Là encore la fracture est nette et le laisse aucun doute sur des efforts anormaux.
Sur le dessus du Roof, localisé légèrement en avant de la descente est installé un panneau de pont ouvrant. Ce panneau est fixé sur la structure même de ce roof qui est en polyester avec des renforts de mousse. Autour de ce panneau nous avons constaté deux importants stress crack, montrant qu’un mouvement a lieu à cet endroit. Il s’agit probablement d’un mouvement de torsion dans la continuité de ceux vus au niveau des cloisons.
Nous avons constaté que toutes les portes de la cuisine étaient particulièrement dures à ouvrir. Ce point a déjà fait l’objet d’un réglage par les techniciens de Bavaria le 23 septembre. Il est intéressant de constater que les portes longitudinales, mais aussi latérales présentent des mouvements importants et les traces des modifications anciennes sont visibles. Le propriétaire a dû installer un système d’ouverture différent, car il n’arrivait plus à ouvrir les portes. Ce point aurait dû informer les équipes de chez Bavaria d’un mouvement anormal de la structure de ce navire.
Une constatation commune a fait l’objet de débats. Il a été constaté que, en vis-à-vis de la fracture longitudinale située dans le coffre bâbord sous le carré, après avoir démonté le réfrigérateur, nous avons constaté l’absence de symétrie en termes de renfort.
En effet sur tribord, un renfort structurel ainsi qu’une cloison sont présents au milieu de ce panneau alors qu’à bâbord la distance entre deux renforts est supérieure à 1, 60 mètres. Ce manque de structure pourrait en partie expliquer la rupture des longerons et des cloisons ainsi qu’un mouvement de torsion qui se produirait lorsque le navire est en mer. Il est réputé qu’une dissymétrie structurelle peut avoir des conséquences sur les mouvements d’un navire.
Dans le cockpit du bateau sur tribord et dans l’espace réservé au réfrigérateur extérieur nous avons constaté une importante fuite d’eau venant de la partie supérieure du roof et ruisselant jusqu’au système de câblage électrique situé dans la cabine arrière. C’est a priori par cette fuite toujours non identifiée que les dommages importants et inondations ont lieu dans cette même cabine arrière

24 nov. 2015
0

Quelque chose m'échappe dans cette affaire.
Selon le post initial, on comprend que le bateau aurait été acheté neuf.
Dans le présent post, on lit que le propriétaire (je comprend précédent propriétaire) aurait fait des modifications pour faire fonctionner les portes dans la cuisine.
Dans les deux cas, je ne pense pas que l'on puisse parler de "vice caché", mais de défauts rédhibitoires raisonnablement décelables au travers d'un examen attentif normal.
Mais c'est l'avocat qui, au travers du rapport de l'expert choisira son angle d'attaque.
Si le bateau a été acheté neuf, c'est Bavaria qui est en cause. Si c'est un achat d'occasion, c'est l'ancien propriétaire vendeur qui en plus pourrait être attaqué pour tromperie car on peut imaginer qu'il aurait vendu son bateau pour s'en débarrasser. S'il s'agit des conséquences d'une chute, on peut alors imaginer la chute d'un ber ou sous une grue.

23 nov. 2015
0

C'est terrible ce constat ! Il serait intéressant de connaître le dossier de certification et/ou d'homologation.
Je ne peux que conseiller de porter l'affaire en justice si aucun arrangement n'est possible avec le constructeur. Le problème est la longueur de certaine procédure. Ou alors passer par un référé car on peut considérer qu'il y a mise en danger de la vie d'autrui.
Déjà je refuserai la réparation par ceux qui ont construit le bateau. Mais pour ma part je ne naviguerai plus sur cette coquille de noix.
Peut êtrequ' écrire au PDG de Bavaria serait une voie avec menace de tout dévoiler. Mais bon il faut quand même corriger ce qui ne va pas dans les plans du bateau de manière à éviter le pire pour les prochains.

23 nov. 2015
1

Désolé pour toi, c'est pas de chance. Le bateau est il neuf? Tu parle de modifs ancienne et propriétaire qui a du installer un système différent.
Je ne suis pas du tout expert, je penserai à une chute de ton bateau ou un accident de la route venu d'Allemagne.

23 nov. 2015
0

Bonsoir,
Une des meilleures façon de s 'en sortir VITE , c'est de fermer le bateau , remettre les clefs a un huissier, faire signifier au constructeur que vous ne le voulez plus en l 'état , avec astreinte pénale par jour de privation .
C 'est un avocat qui mettra dans l 'ordre cette séquence de procédure dont je ne me souviens plus trop de la chronologie adaptée .
Ça peut ainsi aller très vite , mais vous devrez avancer les frais d' avocat et le cout de l 'entreposage à terre ou à l 'eau .
Bon courage .
Cdlt ;

24 nov. 2015
2

Une astreinte "pénale" : c'est nouveau ça !
Comme tu l'as écrit laisse faire son avocat. c'est son métier.
Amicalement

25 nov. 2015
0

....un peu de diplomatie dans les réponses ne nuit à personne....

23 nov. 2015
0

www.bavaria-yachtbau.com[...]pe.html
Première proposition de gogole.

23 nov. 2015
0

Les voilà :

www.bavaria-yachtbau.com[...]pe.html
Je reste sans voix et sans paroles en vous lisant. A ce rythme là et en lisant d'autres sujets, il ne va rester que la construction amateur de sérieux
Bon courage à vous DOAN
Jac

24 nov. 2015
0

Eh bien, les retours d'expériences sur certains bateaux neufs ne sont pas encourageants.
Quand on lit ici ce que proposent Bénéteau, Hans, Bavaria... (pour ne citer qu'eux) On réfléchit à deux fois avant d'acheter du neuf...

24 nov. 201524 nov. 2015
0

Je ne sais pas si le terme de vice caché esr judicieux.
L'avocat saura...J'espère !
:reflechi:

24 nov. 2015
3

Exactement.
C'est un défaut de conformité du produit qui va mener à "l'annulation" de la vente ; probablement via la garantie légale dont le constructeur est débiteur

24 nov. 2015
0

Bonjour,

Je suppose que c'est le droit français qui s'applique ?
Si oui les choses sont claires :

Article 1641 du code civil
Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connus.
Article 1644 du même code
Dans le cas des articles 1641 et 1643, l'acheteur a le choix de rendre la chose et de se faire restituer le prix, ou de garder la chose et de se faire rendre une partie du prix, telle qu'elle sera arbitrée par experts.

vous pouvez donc parfaitement rendre "l'objet" et obtenir remboursement.

Une fois de plus le constructeur se moque du monde !

24 nov. 201524 nov. 2015
1

Effectivement.

Juste, qu'il faut qu'il s'agisse d'un vice caché.
C'est dans le rôle du juge de statuer sur le fait que c'est un vice caché, comme c'est celui du juge de déterminer quelle sera l'option adaptée à la situation à la lumière ds rapports de l'expert qu'il va missionner.

J'aimerais pour une compréhension complète de l'affaire, comprendre qui est ce "propriétaire" évoqué plus haut.

Juste trois détails avant d'envisager une procédure :
1°) le Constructeur a répondu et proposé une solution. A ce titre, il n'y a pas de carence de sa part.

2°) effectivement les dommages tels qu'ils sont décrits évoquent une chute lors : de la fabrication, du stockage, du transport, des 10 jours d'utilisation...ce qui imposera de mettre en cause touts les éventuels responsables et d'examiner la nature et l'étendu des liens contractuels établissant les limites de leur responsabilité.

3°) si, par "extraordinaire" la chute supposée n'a pas eu lieu sous la responsabilité du Constructeur, et selon la date et les conditions du transfert de propriété, il n'est absolument pas certain qu'il s'agisse d'une vice caché.

Avant quoique ce soit, rapproche-toi d'un avocat spécialisé afin qu'il te conseille et t'aide à a évaluer l'éventuel bénéfice de lâcher la proie pour l'ombre.

24 nov. 2015
1

Exactement, c'est l'option qui appartient à l'acheteur : action estimatoire ou rédhibitoire.
dans certains cas, cette option peut être encadrée contractuellement.

24 nov. 2015
0

et bien ça laisse songeur , combien coûte ce bateau ???

24 nov. 2015
0

mais bon sang encore une fois au lieu de jouer avec la loi arretez avec les bateau neuf garnde conso...faites le savoir...
l'erreur c'est daller chez ce genre de chantier l'affaire n'est pas nouvelle.il ne faut s'en prendre qu'a soi

24 nov. 201524 nov. 2015
1

Et si tu fais intervenir la notion de coût dans ton raisonnement... :heu:

Combien coûterait ton cuirassé si il devait être construit aujourd'hui et quel serait le prix d'un navire de série de même gabarit ?

24 nov. 201524 nov. 2015
0

mon bateau neuf vaudrait dans les 500000 (43')mais il ne m'est revenu qu'a 150 sur 22 ans achat entretien et ameliorations comprises...le calcul est vite fait.
tout se paie en argent en choix et en travail: on achete pas cher on a de la merde forcement..et vraiment de la merde pas utilisable ou pas polyvalent c'est en pure perte.
.
je viens de parler a tiki ( ex) a l'instant au tel il me dit : on previent du risque a aller chez les dits chantiers , tout le monde s'en fout et apres on vient pleurer.
.
il faut se rende a l'evidence construire un bateau d'une certaine taile n'et pas a la portée d'un chantier coumis a des imperatifs financiers.c'est incroyablement long et complexe de paufiner tous les details...il n'y aps moyen de s'en tirer. on paie tres cher ou l'on fait soit meme. Numawam par ex paie assez cher mais plutot moins qu'un bon bateau neuf.son bateau est potentiellement au top il a controler la construction et meme s'il n'est pas comme moi, dans l'optique DIY son role de maitre d'oeuvre lui permet de connaitre les details des la construction et sa qualité..c'est un travail qui paie.

1

Reste à savoir ce qu'on souhaite obtenir comme produit fini.

Le projet de naviguer en mode "loisir" sur un cuirassé blindé à l'intérieur sombre et étriqué, meublé en formica, n'est peut être pas le souhait du plus grand nombre :mdr:

Pour ce que j'ai pu voir, les constructions des petits chantiers ne sont pas toujours très glamour...

Pour mon goût tout du moins.

3

Tu vois donc que les cahiers des charges de chacun et la perception de chacun des réalités par rapport à ce cahier des charges peuvent être différents et que ta perception à toi et ton cahier des charges à toi n'est peut être pas le plus courant.

Ton cahier des charges et ta perception des choses ne sont peut être pas représentatifs du souhait des autres. :litjournal:

24 nov. 2015
0

"sur un cuirassé blindé à l'intérieur sombre et étriqué, meublé en formica, n'est peut être pas le souhait du plus grand nombre "
ceci n'est pas l'idée que je me fait d'un voilier mais plutot
rapide dans les limites de la securité et de la solidité, sur, polyvalent, confortable autonome avec un interieur chaleureux vaste personalisé et durable...et surtout sans vice caché ni obsolecence programmée

24 nov. 2015
3

@mayko doan doit apprécier ton petit mot de soutien
ta solution d arrêter tout achat de bateaux neufs au grands chantiers et donc dfe les fermer est excellente
on peut l rtendre aussi au plus petits chantiers car j ai lu aussi qu il y avait aussi des malfaçons constatees
je pense que le plus sage a titre conservatoire est d arreter toute construction de bateaux en Europe
faire évoluer vers une meilleure qualité les chantiers c est pas la solution
mettons tos ces gens au chômage
je trouve ta solution bien simpliste j emploi ce mot car celui qui serait plus adapté serait grossie

24 nov. 2015
0

et pourquoi non...justifier la vente de mauvais produits en exploitant le malheureux acheteur confiant ne peut etre justifier par le risque de chomage...
dans mon metier , on est mauvais ou malhonnete=> a terme on est coulé et personne ne pleure, pourquoi cette logique n'est elle pas valable pour tout le monde..l'entropie ne tombe pas du ciel..si un tel retire un avantage un autre doit payer....c'est la logique capitaliste..et bien en temps que capilatiste je ne peux accepter son utilisation pervertie.
.
pour notre ami doan , on ne peut rien pour lui ce n'est pas la peine de mettre des (.) ou de faire semblant de compatir par de bonnes pensées..je compatis plus qu'un autre et je lui dit révalues ta logique pour eviter des bedoire futurs. cela est valable pour un bateau une maison un bagnole un service.
.
notre forum doit etre la pour ca , faire aussi le lanceur d'alerte, a notre modeste niveau..et ce ne sera pas fautes de l'avoir fait depuis des années puisque presque toutes mes interventions vont dans ce sens

24 nov. 2015
1

Je trouve ce forum tres utile j ai acheté un bateau neuf il y a trois ans
heureux propriétaire jusqu'à maintenant je n ai pas eu de pb grave porvu que ca dure je ne savais pas que ce forum existait avant mon achat c rst donc avec un peu de chance que je suis tombé sur un bateau qui me convient
si j ai un prochain bateau mon choix sera plus intelligent et je ne regarderai pas que le look du carré
j ai signé mon pv de réception donc transfert de propriété mon bateau etait au sec dur un ber chez le concessionnaire peux t on exiger que le batea soit a flot et de faire un essai avant de signer

24 nov. 2015
2

Bonjour Nemo1,
Je vais essayer de clarifier cette affaire et remonter au début de mon histoire.
En Juillet 2014 j'ai commandé au représentant Bavaria un bateau Greenline 33 Hybrid.
Ce bateau devait m'être livré début octobre 2014.
Début septembre je me suis rapprocher du représentant afin d'avoir les éléments pour la francisation.
Celui ci m'a informé que le chantier avait des problèmes avec ses fournisseurs concernant le système aquadrive.
Fin octobre je contacte directement le responsable commercial slovène qui lui me confirme que la société a des problèmes financiers et que la chaine de production est stoppée faute de GRP.
Il me promet une livraison en Décembre 2014
Début Janvier 2015 j'ai constaté sur des journaux slovènes des mouvements sociaux , les employés n'étaient plus payés depuis le mois d'aout.
Par contre je voyais toujours sur les magazines Français et étranger des publicités pour la vente de ces bateaux.
J'ai même pu avoir le dirigeant de Seaway monsieur Japec Jakopin qui m'a promis de me rappeler.
Ce contact était très cordial et ce monsieur pratique aussi bien la langue de Molière que celle de Shakespeare.
J'avoue avoir une bonne estime pour la conception de ses bateaux et la qualité de son site internet et de ses conférences.
En Février 2015 , j'informe le représentant que j'annule ma commande et lui demande le remboursement de mes 20% d'acompte que je lui avais versé pour entériner la commande en Juillet 2014.
Le représentant m'informe qu'il n'a plus de contact avec le chantier et qu'il n'a plus l'argent.
Donc pour éviter une procédure judiciaire , j'ai accepté de de commander un bateau Bavaria avec l'apport déjà versé...
Je souhaite donc que ce retour d'expérience serve aussi et que d'autres ne se feront pas abusés comme je l'ai été.
Je ne dis pas qu'il ne faut plus commander de bateau neuf , mais faites lire votre contrat par votre conseil , souscrivez des garanties financières.
Je pense que ces conseils méritent l'écriture d'un autre post car le sujet est important.

La presse spécialisée Française nous fera part de la faillite du groupe Seaway et de son Greenline 33 (meilleur bateau élu de l'année 2011) en avril 2015.
Je n'ai jamais écrit dans un forum, par contre j'ai pu lire des post de très grands intérêts.
J'aurais aimé lire un post comme celui que je développe et que je vais développer sur des forums étrangers...

Je ne cherche pas de bénéfices , mais seulement la tranquillité d'esprit quand je promènerai mes petits enfants.
Je vous invite à lire le principe des plaques de Reason.

24 nov. 2015
0

bonjour,
Mon voisin de ponton a également un PB avec son Bavaria 33 acheté neuf en 2014. Il gite en permanence. Devant l'impossibilité d'avoir un contact constructeur, son assurance a mandaté un expert, qui a conclu également que la réparation dénaturait la categorie du bateau.
Il sont au tribunal.

24 nov. 2015
3

J'espère que vous n'avez pas une VW en plus .........

24 nov. 2015
3

Je ne vais pas rentrer dans le débat juridique, car je ne suis pas juriste.
Certes je me serais bien passé de ce problème , mais je pense que la vie de ceux qui me sont chers est beaucoup plus importante.
J'avoue que cela m'a effleuré l'esprit de ne rien dire et de faire réparer le bateau et de le revendre.
Cette solution est totalement inenvisageable sans en avoir informé verbalement et par écrit le futur acquéreur.
Qui voudrait d'un tel bateau et quelle réduction devrais je consentir?
Le représentant me confirme par mail " Ce Bateau est un produit artisanal et nous ainsi que le chantier avons légalement le droit d’avoir deux essais pour corriger l’erreur dans le processus de fabrication."
Donc après la première réparation , j'attends le naufrage.
Tout ceci n'est pas très sérieux.
Et encore je n'ai pas fait la liste exhaustive des problèmes techniques que 'j'ai pu rencontrer.
Je suis déçu de la qualité de ce bateau, et plus encore du SAV fourni.

0

Si tu ne souhaites pas de réparation de ton préjudice, si tu souhaites conserver pour toi ce navire raté que tu juges invendable, si tu refuses qu'il soit remis en état et si ton seul objectif est d'alerter le reste de l'humanité de l'existence de malfaçons sur ton navire tu es de plein pied dans la situation d'un martyr.

Que dire : c'est gentil :pouce:
Désuet, à mon sens stérile, mais gentil.
Tu pourrais aussi t'indigner, c'était il n'y a pas si longtemps, l'acte inutile à la mode :litjournal:

PS. Tu n'as toujours pas précisé qui est l'ancien propriétaire...

0

:mdr: :cheri:

25 nov. 2015
0

"t'indigner, c'était il n'y a pas si longtemps, l'acte inutile à la mode"....

ils osent tout c'est à ça qu'on les reconnait..... !!!!

très très mais alors vraiment très amicalement et respectueusement.

24 nov. 2015
0

Boch kalité

24 nov. 2015
0

Sur le plan technique, j'ai demandé un cahier des charges des réparations, puis une extension de garantie à cinq ans pour ces travaux, et une autre contre expertise à leurs frais en octobre prochain.
La réponse qui m'a été faite est la suivante: Bavaria dit que ils vous informeront par écrit des travaux corrigés ainsi que la raison du défaut.
Sur le plan financier, j'ai demandé une demande de compensation pour la perte de valeur du bateau suite aux travaux.
Bavaria m'a rassuré en m'indiquant que le bateau n'aura pas de perte de valeur en raison des travaux...
Je n'ai pas eu de réponse aussi sur ma demande de préjudice suite au retard de livraison de 2 mois et l'impossibilité de s'en servir par la suite.

24 nov. 201524 nov. 2015
0

Le toréador a déjà eu les deux oreilles et la queue.
Réclamer la fermière en plus serait de la gourmandise.

Il faut bien qu'il te reste une part de responsabilité pour avoir accepté en connaissance de cause le maintien de la livraison (d'un bateau d'occasion?) comme tu l'explique plus haut. :litjournal:

24 nov. 2015
2

Bonjour Doan,

je compatis, là c'est carrément une succession d'embrouilles commises par le même groupe Bavaria/Seaway!

Après le premier plantage, ils n'ont même pas fait l'effort de livrer en temps et heure un bateau correctement construit !
C'est vraiment scandaleux !
Avec toutes les malfaçons décrites (sans parler des fissures structurelles dues à une chute ou accident) on voit que le chantier a été fait par des personnels sans formation, et sans suivi ni contrôle-qualité.

Imaginons une seconde un client d'une marque auto française qui subirait le même sort, ce serait sur tous les forums et dans la presse auto.
Là, au vu des pages de pubs qu'il y a dans les revues françaises, personne ne pipe mot de ces catastrophes récurrentes, Bavaria parait être le constructeur le plus cité par les acheteurs floués...

Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, cela risque d'être long, mais au moins vous ne serez pas en famille sur l'eau avec un bateau dangereux !

24 nov. 2015
0

@Nemo1: Tu fais considérablement avancé le débat.
Néanmoins pour donner de l'importance à ce qui le mérite sur ce forum, ce post m'éclaire réellement.
Après relecture on comprend parfaitement que Doan est le premier propriétaire puisque Bavaria lui vend le bateau neuf.
Alerter les gens néophytes comme moi est une bonne chose.
Merci et bon courage.

1

J'essaye de donner à cette affaire examinée de manière unilatérale sur les seuls propos de DOAN animés par son (juste) courroux, la vison que pourraient avoir ses contradicteurs.

Relis ce fil depuis le départ, tu verras que des informations complémentaires ont été apportées par DOAN au fur et à mesure des interrogations et que ces informations, qui ne retirent rien à la gravité des malfaçons ou à son emmerdement, indiquent que c'est bien lui qui a accepté de préférer prendre possession de ce bateau plutôt que de recourir aux voies légales qui lui auraient permis de ne pas se trouver dans cette situation aujourd'hui.

24 nov. 2015
1

C'est vrai que l'affaire n'est pas claire !
Est ce un bateau NEUF ?
Le second post de DOAN laisse penser que non ?

24 nov. 2015
0

Effectivement t'as raison c'est sûrement un bateau d'occase, alors ???

24 nov. 2015
1

Bonjour Nemo1,
Je te précise être le premier propriétaire de ce bateau, et les modifications que j'ai apportées sur les portes du frigidaire, de la porte de l'évier ainsi qu'une petite équerre que j'ai ajoutée pour permettre la fermeture du tableau électrique qui tombait toujours ont été faites pendant que le bateau était immobilisé suite aux fuites sur le système hydraulique du power-trim et de la direction assistée.

Je ne comprends pas ta polémique.
Quand j'ai pris possession de ce bateau , je n'avais pas connaissance de ces malfaçons.
Je profite d'ailleurs pour donner le conseil que je suivrais lors de mon prochain achat, prenez un expert pour la réception du bateau.
Celui que j'ai pris grâce aux conseils d'Irish coffee a été remarquable de compétences et ses propos ont tous été ratifiés par l'expert de Bavaria.
Ce forum est bien un lieu d'échanges et d'informations.
Ma culture de retour d'expérience et mon souci de la sécurité a toujours été une priorité pendant ma carrière de Pilote de Ligne.
Peut être grâce a ce post, je pourrais éviter le pire à un propriétaire qui a constaté les mêmes symptômes et qui ignore si son bateau est atteint de ce même vice.
Dans l'aviation quand un avion est affecté de ce genre de vice,
il est d'usage de vérifier si tous les autres avions du même genre n'en sont pas affectés.
Je considère même que mon silence serait comme une non assistance à personnes en danger.

0

Aucune polémique, juste une lecture attentive de tes écrits :
www.hisse-et-oh.com[...]au-neuf

"Nous avons constaté que toutes les portes de la cuisine étaient particulièrement dures à ouvrir. Ce point a déjà fait l’objet d’un réglage par les techniciens de Bavaria le 23 septembre. Il est intéressant de constater que les portes longitudinales, mais aussi latérales présentent des mouvements importants et les traces des modifications anciennes sont visibles. Le propriétaire a dû installer un système d’ouverture différent, car il n’arrivait plus à ouvrir les portes."

Dans ce paragraphe, il est cité deux "personnes" : "nous" que je comprends être toi et les autres présents et "le propriétaire" que je comprends être quelqu'un qui ne fait pas partie du nous puisque si il s'était agi de toi, tu aurais dit "je" ou nous".

Bien sûr que tu n'avais pas connaissance des malfaçons lors de la livraison du navire.

En revanche, tu savais les difficultés que rencontrait le Constructeur et c'est en connaissance de cause que tu as cependant préféré poursuivre plutôt que de rompre en utilisant les voies qui étaient à a disposition :
"www.hisse-et-oh.com[...]au-neuf

"Début septembre je me suis rapprocher du représentant afin d'avoir les éléments pour la francisation.
Celui ci m'a informé que le chantier avait des problèmes avec ses fournisseurs concernant le système aquadrive.
Fin octobre je contacte directement le responsable commercial slovène qui lui me confirme que la société a des problèmes financiers et que la chaine de production est stoppée faute de GRP.
Il me promet une livraison en Décembre 2014
Début Janvier 2015 j'ai constaté sur des journaux slovènes des mouvements sociaux , les employés n'étaient plus payés depuis le mois d'aout. "

"En Février 2015 , j'informe le représentant que j'annule ma commande et lui demande le remboursement de mes 20% d'acompte que je lui avais versé pour entériner la commande en Juillet 2014. Le représentant m'informe qu'il n'a plus de contact avec le chantier et qu'il n'a plus l'argent.
Donc pour éviter une procédure judiciaire , j'ai accepté de de commander un bateau Bavaria avec l'apport déjà versé... ".

Tes deux conseils consistant à être attentif au contenu du contrat ainsi qu'aux garanties relatives aux acomptes versés et à s'entourer d'un sachant lors de la livraison sont effectivement de bon sens.

L'usage en vigueur dans le monde réduit et fermé de l'aéronautique n'est pas, à ma connaissance, de mise effective ailleurs. :litjournal:

24 nov. 201524 nov. 2015
0

Maintenant que nous savons qu'il y aurait dû y avoir des guillemets et que, effectivement, c'est un extrait du rapport de l'expert et non pas les propos de DOAN on peut affirmer cela.

24 nov. 2015
0

Le Nous n'est-il pas l'expert qui parle plus loin du propriétaire?

01 avr. 2016
0

@ Doan
Je viens de comprendre l'origine des "malentendus", incompréhensions, entre les différents intervenants du fil.
Il n'est pas clair dans tes écrits si cela est de toi ou si tu cites quelqu'un (expert par exemple). D'où le quiproquo.
Les guillemets qui passent le contenus à la trappe en sont un des responsable...
Tu peux appliquer les plaques de Reason à la lecture de ce fil (résultat amusant).
En maritime professionnel les usages sont relativement comparable à l'aviation commerciale.
Par contre dans le monde de la plaisance, comment dire;; .??
.... les petits aéroclubs pourraient donnés des leçons, si tu "reçois" la portée de ma comparaison... ;-)

..... PAS sur la tete!!! :oups: :jelaferme: :doc:

24 nov. 2015
0

Ce bateau a été construit comme l'indique son numéro CIN en mai 2015.

24 nov. 2015
0

Extrait du 2ème post de DOAN :

"Il est intéressant de constater que les portes longitudinales, mais aussi latérales présentent des mouvements importants et les traces des modifications anciennes sont visibles. Le propriétaire a dû installer un système d’ouverture différent, car il n’arrivait plus à ouvrir les portes. Ce point aurait dû informer les équipes de chez Bavaria d’un mouvement anormal de la structure de ce navire. "

Effectivement, on comprend que ce bateau a eu un autre propriétaire !
Quid ?

24 nov. 2015
6

C'est entre guillemets. C'est une citation du rapport d'expertise.
Il est donc normal que l'expert parle du propriétaire à la troisième personne.

0

Ce n'est pas entre guillemets dans le post initial. :non:

24 nov. 2015
1

Ah ! Ok ! Mille excuses. Il n'était écrit nul part dans ce post qu'il s'agissait d'une citation.

24 nov. 2015
1

Au fait, le retard de 2 mois dans la livraison ne serait-il pas dû par exemple à une chute du bateau pendant le transport avec retour à l'usine pour effacer les traces visibles ?

0

Un point "intéressant" : DOAN nous précise que le CIN indique que la coque a été construite en mai.

Le bateau est livré en juin.

C'est court pour une réparation.C'est aussi court pour l'assemblage, le transport et la mise à disposition.

Quand Bavaria affecte-t-il le CIN à une coque?

Pour Genavigue, plus haut, beaucoup de Constructeurs (iso) sont auto-certifiés.

Les dossiers d'homologation sont donc, dans ce cas "pro domo".

Je ne sais pas si c'est le cas pour ce navire.

24 nov. 2015
0

Oui en effet comme dit Brufan cela doit être une citation du rapport d'expertise.
Donc le bateau est bien neuf !
Et be :-( reste plus que faire bosser le barreau et les magistrats.
Bon courage DOAN et informe nous de la suite.

En quelques jours : Ben et Taud, jeanne ho, Bave à ria
Bravo les chantiers , au suivant ?

24 nov. 2015
0

Nemo1 ,
Dans le deuxième post , j'ai repris les propos de l'expert.
Le nous englobe donc l'expert , les techniciens et l'expert de Bavaria et moi-même.
Pour le Constructeur de Greenline qui a fait faillite je n'ai pas poursuivi.
Le distributeur de Greenline était aussi distributeur Bavaria.
J'étais dans la situation soit d'aller en justice contre ce distributeur soit de lui prendre un autre bateau.

0

Pas de chance, tu as fait le mauvais choix.

Je compatis de tout cœur.

0

Si le fruit de mes trois secondes de recherche sur Google est bien le bon, la société de ton distributeur est radiée du RCS depuis le 25 juin 2015.

Le fait d'ester en justice n'aurait au final pas changé grand chose.

24 nov. 2015
0

Tu as tout à fait raison Nemo1,
J'ai fais le mauvais choix.
Je n'aurais pas fais ce choix si j'avais lu un post similaire.
D'où l'intérêt de ce forum qui est un outil magnifique et les retour d'expériences qu'il permet.
Généralement les problèmes ont toujours les mêmes origines.

24 nov. 2015
0

L'autre option aurait sans doute fait plongé le distributeur à son tour. Ce n'était donc pas un si mauvais choix.

24 nov. 2015
0

J'ai beau lire toutes les interventions de Doan, j'avoue que c'est difficile de comprendre précisément.
Tant de problèmes laisseraient supposer que le bateau a subit un dommage. Les conclusions de l'expert qui sont ici rapportées ne sont pas le rapport complet. Il est donc très difficile de comprendre et donc d'émettre un jugement.
Propriétaire moi même d'un Bavaria (voilier), je me suis toujours plutôt trouvé rassuré par un sérieux de construction et des échantillonnages conséquents de composants. Mais le bateau a été construit en 2003. C'est sans doute très différent aujourd'hui.
Ce que je constate c'est un accroissement des problèmes de fabrication voir de conception sur les bateaux des grands chantiers. Et ça c'est très inquiétant. Alors pourquoi ? Une crise de la filière qui a torpillé les chantiers avec des ventes en baisse. Un savoir faire disparu pour cause de réduction d'effectif. Sans doute. Une chasse à la rentabilité maxi au risque de mettre en cause la structure même ? Possible. La prise en compte du fait que la majorité des bateaux neufs de grande série naviguent peu et souvent en cabotage local ? très possible.
Ne pas acheter neuf donc. Ce serait la règle comme le préconise certains. Bien sur et c'est depuis longtemps la conclusion à laquelle je suis arrivé. Mais pour cela il faudra bien que d'autres aient acheté du neuf....
L'achat d'un bateau pour naviguer au loin n'est pas un geste anodin. Bien le choisir est indispensable en tenant compte de son budget et de son besoin réel. Bien choisir son vendeur ou son chantier est nécessaire pour éviter autant que possible les problèmes futurs.
Dénoncer les pratiques anormales et les comportements médias forums tels que HEO. Mais il faut bien éviter de généraliser. La mise en garde n'a de valeur que pour le cas cité.
On aura donc compris qu'il faut éviter le BAVARIA Sport 360 Coupé.
Il serait sans doute intéressant de savoir aussi quel est le vendeur ou chantier qui s'occupe si bien des intérêts de son client.
Je suis même surpris que l'acheteur soit en relation avec le Constructeur. Il n'est pas client du constructeur ou indirectement. Son interlocuteur c'est le vendeur qui doit lui régler le problème avec ses services techniques ou ceux du constructeur quand on est sur des problèmes structurels.

24 nov. 2015
0

Je vais rester factuel et ne pas entrer dans des débats de contexte économique.
Est -il normal de constater autant de désordres minimes et majeurs?
Sur trois portes, j'ai du en démonter deux pour permettre à l'outil fourni par Bavaria d'ouvrir la porte si un enfant est coincé à l'intérieur.

24 nov. 2015
0

Tu as raison soyons factuel DOAN => Donne le nom de ton vendeur. Qu'on évite d'avoir affaire à cette personne manifestement compétente et à l'écoute de son client.

24 nov. 2015
0

Les essuies glaces fonctionnaient bien à quai , mais pas pendant les essais en mer, j'ai une vidéo avec l'essuie glace droit fonctionnant mais pas le gauche.
La direction assistée de butée à butée fait 4 tours et un quart par la gauche et cinq tours et un quart par la droite.
On m'a assuré que c'était normal, cela a pour conséquence comme le bateau n'a pas d'angle de barre de ne jamais savoir quand la barre est au neutre.
ce neutre n'est d'ailleurs pas toujours le même.
Je n'ai pas de propulseur d'étrave, je n'en ai pas l'utilité avec deux moteurs.
Mais c'est utile de savoir ou la barre est au neutre!!!

24 nov. 2015
1

Mon dieu c'est tellement triste la liste des problèmes qu'on en dirait un gag. Pas drôle au demeurant.
A la livraison d'un bateau une partie de ces problèmes ne pouvait-elle pas être décelé ? Autrement pourquoi en accepter la réception.
Tu ne sembles pas vouloir répondre à la question essentielle qui est qui est ton vendeur. Dommage car c'est avec lui que tu es en contrat. Et c'est en faisant si possible pression sur lui qu'on pourrait t'aider ici.

24 nov. 2015
1

Je vois que tu es nouveau ici. Inscription et première intervention pour dégommer un produit. Tu n'es pas le premier rassure toi. Tu devrais compléter ton profil, mettre les photos de tout ce qui étaye ton problème. Le vendeur, ton port, le nom de ton bateau...... certains locaux membre de HEO pourront surement t'aider dans les démarche en cours ou de visu te donner des conseils.
Pour l'instant tout reste virtuel.
Autrement continue comme ça et cela ne va pas tarder à sentir bon le Troll.

27 nov. 201527 nov. 2015
0

fullhaya....
on s'en fout des fiches....si tu penses que c'est un troll, ne repond pas, c'est tout....

27 nov. 2015
0

moi j ai eu les memes problemes donc je prends autre chose et j explique
car il n y a rien non plus pour les one off !!!
a ce demander si hisse et ho n est que pour les posseseur de bateau de serie et tres connu

27 nov. 2015
0

Tu peux créer ton bateau par Wikiboat et Ajouter une fiche bateau
Jac

28 nov. 2015
0

J'attends toujours, dans l'attente j'ai modifié mon Avatar
:pouce:

27 nov. 2015
0

Je suis désolé, mais je n'ai pas réussi à inscrire mon bateau car il ne fait pas parti de la Base de données.
Si quelqu'un à la réponse.

27 nov. 2015
0

Merci c'est fait, j'attends la validation

28 nov. 2015
0

@Inson
Juste pour éviter une confusion. Demander de compléter son profil n'avait rien à voir avec la fiche du bateau. Moi aussi je m'en fout. Le descriptif est disponible sur le site constructeur. C'est un bateau neuf.
Pour nous aider à comprendre je demandais des photos ce que DOAN a très bien compris en les publiant. C'est quand même plus simple et factuel.
Et cette intervention date de 4 jours. Depuis tout est clair.
Son affaire est terrible. Je ne voudrais pas avoir à vivre ça.

29 nov. 2015
0

la Faq sur les troll est très intéressante.
www.hisse-et-oh.com[...]/faq

24 nov. 2015
0

C'est mon premier bateau, je ne compte pas les zodiacs et le Bombard C3 que j'ai toujours avec un Tohatsu 15cv 2T que j'ai depuis 1993 et qui marche comme une horloge.
J'ai toujours fait l'entretien moi même.
Je ne pouvais imaginer un tel scénario.
Le représentant m'avait proposé de passer deux couches d'époxy et deux couches d'antifoulling pendant la préparation du Bateau au sec.
J'ai accepté en précisant que je voulais que la peinture soit à 10 centimètres au dessus de la ligne de flottaison.
A la mise à l'eau, je leur ai fait constater que la peinture était sous la ligne de flottaison.
Ils ont du donc ressortir le bateau
Le sous traitant qui a fait ces travaux m'a envoyé d'ailleurs une facture pour le grutage du bateau et le séjour à sec pour 11 jours.
J'ai pas donné suite et j'ai informé le représentant Bavaria que je ne payerais pas les conséquences de ces fautes et que je ne communiquerais plus avec on sous traitant et de plu je n'avais jamais eu de devis ue j'ai demandé plusieurs fois.
Cette facture m'a été adressée le 24 septembre et depuis ne m'a plus été réclamée.

24 nov. 201516 juin 2020
0

Pour l'instant, Je ne souhaite pas divulguer de nom tant que la procédure sera en cours.
Je comprends néanmoins ta demande et je poste une photo d'un désordre.
J'ai appris un nouveau mot (Troll).

24 nov. 201516 juin 2020
0

photos du longeron structurel.

24 nov. 2015
0

:lavache:

24 nov. 201516 juin 2020
0

même des problèmes de corrosion.

24 nov. 2015
0

Merci pour les photos. C'est plus concret. Les photos que tu envoies ressemblent comme deux gouttes d'eau aux dommages que subissent les varangues de nos voiliers après un talonnage sur haut fond.

Tu es certain que ton bateau n'a pas subit de choc type tomber de la grue ??? Quelle est la position de l'expert face à cette avalanche de casses structurelles. Je n'ai pas noté de justification de sa part dans les conclusions données. Et comment les experts Bavaria qui se sont déplacés ont-ils pu l'expliquer ???

Je note que non seulement ce bateau est toujours au catalogue Bavaria se qui contredit totalement la remarque de prototype. Je note aussi que la gamme s’agrandit et que le modèle 450 sera exposé au Nautic.

Si cela peut te rassurer une varangue réparée par un vrai professionnel est souvent bien plus solide que ce qui a été fait à l'origine par le chantier. Mais vu la cascade de problèmes évoqués, ton souci est d'une autre nature. Rien ne semble aller sur ce bateau. Cela arrive aussi parfois sur une voiture même quand la série est pourtant réputée fiable. J'ai eu un jour le problème sur un modèle après en avoir eu 4 strictement identique sans aucun souci.

24 nov. 2015
0

L'expertise a eu lieu dans un premier temps à flot, puis dans un second temps à sec pour constater que le problème n'était pas du à un choc.
L'expert considère le bateau irréparable et ne peut préjuger des dégâts qu'il n'a pu constater sans démontage destructif.
Je pense que la seule réparation envisageable serait comme lors d'un passage au marbre d'une voiture de tout démonter, comme aussi une grande visite sur avion.
Il faudrait donc désassembler la coque et le pont et c'est la raison pour laquelle j'ai demandé au chantier un cahier des charges des réparations que je n'ai pas eu.
Je doute d'ailleurs sur la faisabilité d'une telle opération.

24 nov. 2015
3

"L'expert considère le bateau irréparable et ne peut préjuger des dégâts qu'il n'a pu constater sans démontage destructif. "
Dans ces conditions et sous réserve de contre expertise mandatée par BAVARIA c'est bien une annulation de la vente vers laquelle tu vas t'engager.
C'est certain que cela ne se règlera pas à l'amiable sinon se serait déjà fait. Choisi un bon avocat spécialisé dans ce type de problème. La procédure va être longue. Ce sera une bagarre d'expert. Bon courage. On est tous désolé pour toi.

24 nov. 2015
0

J'ai constaté lorsque je remplissais le wc avec de l'eau douce de la douche une odeur assez acre comme du vinaigre ou de l'ammoniaque .
Cette odeur ne provenait pas de la douche.
Si quelqu'un a eu le même problème, je suis preneur de ses infos.

27 nov. 2015
0

Odeur de vinaigre sur un bateau en composite = très souvent osmose.
Mais de l'osmose sur un bateau neuf qui a à peine touché l'eau ?!?

27 nov. 2015
0

Si il y a des fissures au niveau du WC ,on a bien contact entre l'eau de mer et la fibre.
L'eau douce du ponton est aussi un mélange d'eau douce et d'eau de mer.

01 avr. 2016
0

Par exemple dans un réservoir d'eau douce en polyester, par ex: intégré à la coque, et ou le gelcoat intérieur à été "oublié"... Avec l'eau douce cela peut être rapide.

0

Odeur d'amoniaque dans des WC marins c'est qu'ils ont été utilisés et qu'ils sont inutilisés depuis un moment.

01 avr. 2016
0

Exact , 2eme piste, moins grave que le réservoir GRP osmosé...

24 nov. 201524 nov. 2015
0

Moi aussi, j'incline à penser à un accident de transport ou de grutage. Ce n'est visiblement pas un problème de fabrication.
Il est peu probable que l'accident ait pu se passer à l'usine, car ils auraient vérifié.
Le responsable ne s'en est sans doute pas vanté !
Dans ce cas, Bavaria ne serait pas responsable et il ne me paraît pas évident de pouvoir faire annuler la vente...

24 nov. 2015
2

Bonjour, tu as utilisé le terme de longeron (déformation professionnelle du milieux aéronautique :oups:) le terme plus exact est raidisseur. Ils sont longitudinaux et transversaux et leur rôle comme tu t'en doute est de rigidifier le coque en sandwich dans les 2 sens ce qui permet une construction plus légère. Les photos que tu as postées montrent bien un défaut de mise en oeuvre ou de calcul de structure car il est confirmé qu'il n'y a pas eu de choc. Mais là je n'invente rien et l'expert l'a bien fait ressortir.
Je doute qu'une grande visite style aviation règle le problème.
J'ai lu que le sandwich est construit avec du balsa matériaux que je connais très bien pour avoir 20 ans d'aéromodélisme derrière moi. L'intégrité du balsa est déterminant dans la rigidité du sandwich
Au point ou tu en es seul une expertise style ultra sons permettrai d'être sur de l'intégrité du sandwich et de l'absence de défauts et de délaminage.
Mais comment prendre la mer en toute sérénité avec un tel bateau.
Je vais être grossier et mon discours serait plutôt du style "vous reprenez votre (M..de) et vous me rendez non fric.
Bon courage.
Jac

24 nov. 201524 nov. 2015
0

Je n'ai pas ta compétence pour pouvoir évaluer un calcul de structure au regard de deux ou trois photos.

Tout ce que je peux en dire, c'est que, les contraintes subies par les éléments photographiés sont supérieures à ce qu'ils sont capables d'accepter.Faute d'information sur la nature des contraintes...

Rien ne dit qu'il n'y a pas eu de choc, nous savons juste qu'un contrôle visuel n'en a pas révélé de trace.

Sur un plan financier, ce n'est peut être pas si simple.

Il me semble, mais je peux me tromper, que, comme en automobile, le Concessionnaire achète le bateau "au cul du camion".

Si c'est effectivement le cas, le vendeur n'est pas Bavaria mais le Concessionnaire.

De la même façon, nous ne savons pas qui porte la responsabilité du transport.
Il peut s'agir du Constructeur, mais aussi du Concessionnaire voire, si le contrat est tordu, du Client.

C'est bien (entendre "mignon") d'avoir des réactions à l'emporte pièce. C'est mieux (entendre plus efficace dans la vraie vie) de connaitre tout le contexte avant de décider des actions à entreprendre.

Si, comme je le pense, ce n'est pas Bavaria le vendeur mais le Concessionnaire, la seule réponse possible de leur part à "vous reprenez votre (M..de) et vous me rendez non fric" c'est une introduction de la tranche de la main droite dans le pli du coude gauche entrainant dans un premier temps l'élévation de l'avant bras gauche le poing gauche fermé puis, rapidement, l'érection du majeur gauche.
:mdr:

0

Ca ne fait aucun doute :
Le Concessionnaire n'existe plus.
Son navire a de très graves désordres.

Un belle merde, c'est certain. :-(

0

Les rapports de coûts ne sont pas les mêmes...

Ton problème aurait aussi pu être réglé en 5 minutes si ton fournisseur (le seul avec qui tu as un lien) avait pris à sa charge (dans sa marge) le coût du recours vers le Constructeur.

C'est bien, tu es content. Mais, en pratique, il t'a baladé :mdr:

24 nov. 201524 nov. 2015
0

une chose de sûr helas: il est dans la m... et j'ajoute pour longtemps

24 nov. 2015
1

Pas sur, j'ai eu un problème sans commune mesure avec celui du post.
Moteur Honda acheté neuf chez le concessionnaire et moteur impossible à régler (pas de ralenti, coupure à la remise des gaz et j'en passe) et bien Honda m'a fourni un autre moteur neuf et mon problème a été réglé en mois d'un mois.

jac

24 nov. 2015
0

Je cite l'expert:" Une constatation commune a fait l’objet de débats. Il a été constaté que, en vis-à-vis de la fracture longitudinale située dans le coffre bâbord sous le carré, après avoir démonté le réfrigérateur, nous avons constaté l’absence de symétrie en termes de renfort.
En effet sur tribord, un renfort structurel ainsi qu’une cloison sont présents au milieu de ce panneau alors qu’à bâbord la distance entre deux renforts est supérieure à 1, 60 mètres. Ce manque de structure pourrait en partie expliquer la rupture des longerons et des cloisons ainsi qu’un mouvement de torsion qui se produirait lorsque le navire est en mer. Il est réputé qu’une dissymétrie structurelle peut avoir des conséquences sur les mouvements d’un navire."
Les deux experts étaient d'accord sur ce point et ils n'ont pas retenu l'éventualité d'accident de transport ou de grutage.
Je ne pense pas qu'il y aura une bagarre d'expert car ils ont signés conjointement les PV d'expertise.

0

Je suis surpris par l'aménagement que tu décris.
Sur la doc commerciale du SPORT 360 COUPE, le frigo est à tribord et pas à bâbord.
www.bavaria-yachtbau.com[...]pe.html

L'aménagement de ton bateau est-il standard?

24 nov. 2015
0

Du peu que l'on peut en voir sur les photos, on dirait effectivement des dégâts suite à un "accident" ; par déduction, une chute.
J'imagine fort mal l'usine faire sortir un bateau qui serait tomber en son sein en espérant secrètement qu'après des centaines de kilomètres de transport, le concessionnaire ne voit rien.
Très subjectivement, j'ai l'impression que le concessionnaire aurait des choses à dire : soit l'accident est survenu pendant qu'il s'occupait du bateau (avec ses sous-traitants) ; soit il a reçu le bateau tel quel des mains du transporteur sans faire de remarque sur la lettre de voiture.

24 nov. 2015
0

Laissons les juristes faire leur travail.
Il est d'ailleurs fort dommage que l'on ne puisse faire des "Class Action", cela éviterait des dérives comme celle-là.

25 nov. 2015
3

les class action s'ouvrent peu à peu à des litiges de plus en plus divers... il y a évidemment une opposition forte des professionnels face à cette action collective de consommateurs.

24 nov. 2015
0

Tu es assuré en dommage ? Déclare le sinistre à ton assureur et laisse le se débrouiller avec qui il veut s'il veut se faire rembourser l'indemnité qu'il te versera.

Ne rentre pas dans des histoires qui te dépassent. Ton problème est simple. Tu as un bateau assuré qui est cassé. Donc ton assureur (encore une fois si tu es assuré en dommages) te doit l'indemnité prévue.

Ce n'est pas ton problème de savoir comment ton assureur réglera l'affaire avec Bavaria ou avec l'assurance du concessionnaire.

Après, sur un bateau en composite, tout se répare.

Jacques

24 nov. 2015
0

L'assureur va prendre en charge les dommages causés par le vice en aucun cas la réparation du (des) vice (s)

25 nov. 2015
0

Je serais d'accord avec toi.
Tous ceux qui ont un problème voient des vices cachés partout.
En langage simple et sur la base de la jurisprudence, un vice caché est un défaut qui n'est pas détectable dans le cadre d'un examen normal. Ce n'est en aucun cas un défaut qu'aurait dissimulé le vendeur, ce qui est alors une tromperie sur la marchandise.
Toujours dans le cadre de la jurisprudence, la qualification d'un "vice caché" est différente selon que l'acheteur est un particulier dont les moyens d'investigation et l'expérience sont limités ou un professionnel dont la qualification et les moyens d'investigation sont supérieurs.
J'ai vécu cela dans le cadre d'une association.

25 nov. 2015
0

Tu as vu un vice dans cette histoire ? Moi, je vois un bateau cassé après un problème de transport ou de manutention.

Tu confonds probablement avec un dégat des eaux :-).

Il a un bateau assuré en dommage, il a un dommage, il déclare le sinistre.

Jacques

24 nov. 2015
0

Nemo1: Si le distributeur existe toujours.
Auparavant il distribuait les bateaux Greenline et les bateaux Bavaria.
Seule la société qui fabriquait les bateaux Greenline a été mise en liquidation judiciaire.
D'ailleurs un investisseur russe semble avoir repris l'affaire.

0

Quelques précisions documentaires en MP.

24 nov. 2015
0

Le bateau est effectivement assuré en dommages, mais il faut que je sois responsable de ses dommages.

25 nov. 2015
1

Heureusement que non. Tu es assuré contre la foudre, tu n'est pas responsable de la foudre.

Encore une fois, ne mélange pas tes intérêts et ceux de ton assureurs. Ton bateau est cassé, tu ne sais pas pourquoi, tu déclares le sinistre, l'assureur exécute son contrat et te rembourse les dommages. Après, il fait ce qu'il veut s'il souhaite chercher des responsabilités.

Jacques

25 nov. 2015
1

Ce n'est pas aussi simpliste.
Contrairement au langage de bistrot, être assuré en "dommages" ne signifie pas grand chose en droit.

On assure une chose (ici un bateau) contre certains périls définis au contrat (ex : incendie, vol, forces de la nature, vandalisme, naufrage, abordage, ...).
.
En assurance de choses, il appartient à l'assuré de prouver que la chose a subi un dommage à la suite d'un péril couvert par le contrat.
C'est peut-être le cas de DOAN mais peut-être que non.
Si le péril n'est pas couvert, ça ne sert à rien de hurler. C'est simplement ce qui est prévu au contrat en fonction de la prime payée.
Imaginons que le dommage résulte d'un problème de transport et que sa couverture d'assurance ne débute qu'au jour de la livraison, dans ce cas, son assurance n'a pas à intervenir.
Dans tous les sinistres, il faut se garder d'analyse simpliste et vérifier tous les éléments de couverture.

24 nov. 2015
0

Nemo1,
La fracture est à bâbord et le frigo est à tribord.
Et après le démontage du frigo qui est à tribord il a été constaté une absence de symétrie en termes de renfort.

0

Ok.
J'avais mal compris. :jelaferme:

24 nov. 2015
0

Il ne nous reste plus qu'à te souhaiter bon courage pour la suite (quand on voit le combat de certains pour des tableaux arrière basculants avec un vérin électrique....)
Si tu peux nous tenir informé de la suite des événements.

24 nov. 2015
0

J'ai acheté un bateau neuf et suis parti pour recommencer :-), à la lecture des derniers posts (celui-ci) et l'autre concernant des fissures sur un oceanis, je me pose pas mal de question : neuf/occasion, grande série ou non, et je n'ai pas la réponse :-(.

@DOAN,
Désolé pour toi, j'espère que tu trouveras une sortie positive et merci de partager. Est-ce que tu as acheté en LOA ?, quand j'ai acheté le mien en LOA, il y a une assurance TOUS RISQUES pendant 5 ans incluse, le leaser me donnait l'exemple du cas où le bateau coule, il est remboursé à sa valeur neuve, par contre je ne sais pas ce qui est vraiment couvert dans le cas d'une malfaçon.

Courage;

24 nov. 2015
0

"Je suis le malheureux propriétaire d'un Bavaria".
Ça sert a quoi que d'aucun essuient les plâtres si d'aventure, en 2015, certains sans même consulter les bons sites de voiles ne croisent pas leurs informations et se laissent aller a la jouissance de faire un gros chèque pour une trapanelle que tout le monde connait.
Certains Bavaria de "Course" ou plutôt en régate de démo en Mer Noire en ont même perdu leur quilles boulonnées sur les fonds avec des grosses rondelles et non pas reprises structurellement sur les varangues.
On crois rêver, est ce que je vais acheter un Dacia Duster...bien sur que non.
Un 4x4 de rêve a 9000 balles, on est dans un conte de fées!c'est Noël.
Et pourtant, au salon, ils vous l'avaient bien dit." ces bateaux sont fait pour prendre l'apéro au port avec les copains et les copines".
Pas pour aller en mer.
Comme dit Némo, une belle merde, c'est certain.Je compatis.

24 nov. 2015
2

@Virginisland
C'est sur qu'en naviguant en BDA ce problème ne t'arrivera jamais. Pas plus que les coûts d'entretien ou autres.
Continue comme ça. Il y aura toujours des gogos qui investissent et même qui invitent les autres à leur bord. J'en fais parti mais j'ai un Bavari. Donc je ne te verrais jamais à bord.
Au fait sans polémique combien de Bavaria sillonnent les mers ? Combien avec de gros problèmes ?? Sais pas. En tout cas il y a aussi des heureux propriétaires qui accumulent des dizaines de milliers de miles sans problème majeur.
Le cas de Doan semble particulier et étrange tout comme celui du Bavaria Match que tu rappelles si bien.

29 nov. 2015
2

Raté pour les Dacia, c'est parmi les véhicules les moins en panne et les plus fiables alors que les véhicules premium fabriqués par notre proche voisin sont dans les tréfonds des classements pour cause de pannes à répétition liée a une électronique et à des moteurs trop complexes pas complètement maîtrisés. CF les statistiques des assureurs.

14 jan. 2016
0

vas voir les centres de contrôle ,ils te diront quelles sont les marques qui ont le moins de problèmes .
évidement les batos n'y passent pas et tant mieux ..encore que....
après on pleure
alain

06 déc. 2015
0

Comme dans ton Oceanis 311 Jean pierre, tout pareil..... Eh eh :-)

29 nov. 2015
2

Domde, comme ca m'interesse tu peux donner un lien d'acces à ces stats stp ? (en prevision de remplacement de ma twingo)

06 déc. 2015
0

Ce qu'il y a de bien avec Dacia, c'est que la seule électronique à bord c'est l'autoradio :acheval:

24 nov. 2015
0

Merci Fenice,
Pour ma part je commanderais un bateau neuf, mais avec le distributeur à coté de chez moi et depuis un certain temps.
Je demanderais à mon conseil les clauses juridiques à rajouter pour éviter ce genre de situation.
J'aurais du avoir un distributeur sur mon port, mais cette année le bureau était fermé.
Donc, se retrouver avec tous ces problèmes avec un distributeur se trouvant à 250 km n'a pas arrangé les choses, surtout quand il ne voulait pas répondre au téléphone.
J'ai pris une LOA , je n'ai pas eu connaissance d'une assurance possible.
J'ai pris une assurance tout risque avec une délégation d'assurance pour le leasing.
Mais si une LOA propose une assurance tout risque, je suis preneur de l'info.

24 nov. 2015
0

Pourquoi ne pas accepter des réparations par le chantier sous réserve qu'elle soient effectuées sous le contrôle d'un expert indépendant de Bavaria , avec ensuite une évaluation de la perte du navire ?
A mon avis un terrain d'entente, même mauvais n'est pas à délaisser.
Je dis cela, car là c'est assignation, dans 6 mois si tout va bien et que l'on presse son avocat, expertise judiciaire, et dans un 1 an le dépôt du rapport, échange de conclusions entre avocats jugement au mieux 6 mois après dans la moyenne 9 à 12 mois après le dépôt du rapport le jugement. appel à suivre jugement sous 18 mois selon les cour d'appel....
la procédure judiciaire est contradictoire, tout doit être connu de l'adversaire, si celui ci tire tant qu'il peut sur les délai et que dans un souci de confraternité, car dans d'autre dossiers c'est l'inverse votre avocat accepte.... au mieux 4 ans avant une décision définitive, qui va donner quoi ? j'espère au moins que le revendeur est en France, sinon, il faudra aller faire exécuter à l'étranger....
Et il vaut mieux un avocat compétent...

24 nov. 2015
0

@Virginisland

Je n ai pas de dacia duster mais j aimerai bien en avoir une a la place de ma vieille megane j en vois pas plus en panneque des porche cayenne bien sur c est moins glorieux je suis le propriétaire du petit Bénéteau qui na pas eu de gros soucis jusqu a maintenant et je vois en parcourant les forums et les revues que la pluspart des bateaux qui font ces grands voyages sont des baignoires en plastique comme tu dis
Dois je en deduire que ces navigateurs qui font de grands voyages avec de mauvais bateaux sont vraiment des super pros de la navigation???
J ai meme lu ici le naufrage heureusement sans victime d un superbe bateau deriveur en alu de grand voyage
Effectivement les bateaux des grands chantiers ont des defauts qu ils faut corriger mais ceux des petits semblent en avoir aussi et ceux tres chers aussi je crois avoir lu ici un pb sur un amel
Je pense que l attitude intelligente est de faire connaître les défauts pour que les chantiers ameliorent leurs productions et reparent les avaries constatéesdire que tout ce qui est produit par les grands chantiers européens est de la merde me parait exessif
Au fait c est quoi naviguer en BDA

24 nov. 2015
0

Autrement les contrat de vente tordu ca existe le contrat classique dufour le client est responsable du transport ce file du forum sera tres utile a tous les futurs acheteurs de bateaux neufs dans l euphorie on signe n importe quoi

25 nov. 2015
0

Si c'est prévu dans le contrat, je ne vois pas ce qu'il y a de tordu. Après c'est juste une question d'assurance.
J'ai eu le même contrat pour mon bateau (pas un Dufour) où le transfert des risques intervient "ex works" c'est à dire au moment où le bateau quitte physiquement le chantier (donc après chargement et calage). Ce type de transfert de risques est assez classique dès lors que le transport est individualisé (ou presque).

Le transport étant juridiquement organisé par le concessionnaire, l'usine se dégage des risques à ce moment... et comme le concessionnaire ne veut pas les supporter - c'est à dire payer une assurance pour couvrir le risque entre l'usine et la livraison, lesdits risques passent directement à l'acquéreur ; ce qui n'empêche pas les recours en cas de faute d'un des intervenants.
Il suffit de faire assurer le bateau à partir de ce moment.

25 nov. 2015
0

Bonjour.
La situation est vraiment incroyable. Si j"etait Bavaria, je ferais tout pour etouffer l'affaire. Un bateau neuf , avec aussi peu d'heures, expertisé dans cet état, cela n'est pas de la malfaçon, c'est de l'escroquerie et une mise en danger d'autrui délibérée. Cela relève du pénal.C'est important de faire circuler l'info et de boycotter cette marque

25 nov. 2015
3

Vérifier d'abord !
:reflechi:

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Boycotter la marque est un peu excessif ! Tous les clients de Bavaria n'ont heureusement pas ce type de problèmes.
De plus, si on devait boycotter tout ce qui ne va pas dans ce monde, alors autant s'exiler sur une île déserte.
Il est toutefois incroyable qu'un constructeur laisse pourrir à ce point une situation et néglige les éventuelles conséquences ultérieures de l'utilisation d'un de ses navires au mépris de la sécurité d'un équipage et de sa propre réputation.

25 nov. 2015
0

en effet et mon sentiment est que c'est peut être la moins pire des solutions même si je comprends parfaitement que ça ne rende pas Doan fou de joie

25 nov. 2015
1

le fil est assez long ... en gros il a été construit n'importe comment ou bien il est tombé ??

0

Si j'en crois ce que nous relate notre ami, le Constructeur est "sur le coup" puisqu'il propose de faire retourner le navire à l'usine.

Il ne laisse donc pas pourrir la situation.
:litjournal:

25 nov. 2015
0

Il faudrait tout de même raison garder!

Je n'ai pas d'actions de Bavaria, je tiens à la préciser.
Ces grands chantiers ont des processus de fabrication précis, avec des contrôles.
Avant d'émettre une opinion aussi définitive, il me semble nécessaire de connaître les causes de ces désordres.

25 nov. 2015
4

Ce que j'aime sur les forums en géranral et sur celui-ci en particulier, ce sont les avis péremptoires d'éminents juristes.
Le droit est une discipline qui s'apprend dans les facs, pas au café du commerce
:goodbye:

25 nov. 2015
0

sache qu'au café du commerce on apprends absolument tout et on sait absolument tout et m^me de "source sûr" :reflechi:

25 nov. 2015
0

Je me souviens de l'achat de mon bateau neuf, de l'attente, de la livraison, de la préparation avec un revendeur hyper compétent: quelle tristesse quand on sait le bonheur ressenti à la barre de son tout nouveau bateau quand cela se passe bien! Je ne crois pas retenter l'expérience et rester sur une aventure heureuse!
Toute mon amitié a Doan.

25 nov. 2015
0

@ écumeur on constate malgré tout que sur les bateaux récents des grands chantiers la qualité baisse et cette baisse semble s accélérer jusqu où iront ils

25 nov. 2015
2

Juste pour le "poil à gratter " sans provocation aucune ...

Combien de problèmes recensent on par rapport au nombre de bateaux neufs livres "! Je pense que le pourcentage doit être infime
Il donc important de relativiser

25 nov. 2015
0

Vraiment désolé de cette triste histoire. On met beaucoup de soi-meme dans l'achat d'un bateau. Personnellement je laisserai Bavaria reprendre le bateau. S'ils peuvent le réparer, ils vont le faire et dans la situation contraire, ils te donneront un bateau neuf. Je metterais une clause contractuelle: l'expertise du bateau sur la remorque au retour. Tu peux demander légitimement une indemnisation pour la privation de jouissance de ton bien du fait de l'impossibilité d'utiliser ton bateau en sécurité et conformément à l'utilisation normale prévue par le constructeur.
Bon courage

25 nov. 2015
1

"Tu peux demander légitimement une indemnisation pour la privation de jouissance de ton bien du fait de l'impossibilité d'utiliser ton bateau en sécurité et conformément à l'utilisation normale prévue par le constructeur. "
.
Juste une question : Sur quelle base contractuelle ?

25 nov. 2015
0

ben à mon avis une demande de DI n'est jamais sur une base contractuelle... cela n'empêche pas un tribunal de l'accorder.

25 nov. 2015
0

Descriptif commercial du bateau et catégorie d' homologation et en face rapport d'expertise co signé et proposition de bavaria de retourner le bateau en usine.
Pour Bavaria, il y a intéret à faire croire que le bateau est réparable plutˆot que de dire tout de suite qu'ils vont l'échanger...

25 nov. 2015
1

Ben, pas tout à fait...
D'abord, tous les descriptifs commerciaux que je connais sont toujours établis "sans engagement" ou "sous réserve de ...". Tous les chantiers se réservent le droit de modifier certains éléments et/ou fournitures.
.
Sur le fond, la garantie légale de conformité ne couvre que la réparation ou le remplacement du produit ou éventuellement un remboursement intégral ou partiel. Jamais les pertes indirectes telles la perte de jouissance.

25 nov. 2015
0

A mon humble avis , dans cette histoire Oh combien compliqué il ne faut pas resté seul.

Contact une association de defense des consommateurs avec juristes, avocats et moyen mediatique et donc une force de frappe ,sinon je crains que tu t'epuissé et que ça va te couté tres cher avec aussi les srequins d'avocats

2

Moyens médiatiques, associations de consommateurs. :cheri:

Parce que tu crois que quelqu'un pourrait, en ce moment, être intéressé par les déboires d'un nanti avec son nouveau jouet?

Tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu'au coude. :mdr:

25 nov. 2015
2

Excellent post. Et très juste.

25 nov. 2015
0

La réponse du distributeur est la suivante :
"Ce Bateau est un produit artisanal et nous ainsi que le chantier avons légalement le droit d’avoir deux essais pour corriger l’erreur dans le processus de fabrication.On doit considérer que nous parlons d’un produit artisanal et le problème est causé par négligence dans le processus de construction."
Comme mon expert précise dans son rapport que le bateau est irréparable, j'ai alors demandé un cahier des charges des réparations pour étudier leur proposition.
La réponse que j'ai eu du chantier est la suivante :
"Of course you will receive a description of our work after having it finished.
Bien sur vous recevrez une description de nos travaux quand cela sera terminé.
We see no point for a loss of value.
Nous ne voyons pas de point pour une perte de valeur."
Pour ma part , je ne prendrai pas le moindre risque en tant que chef de bord responsable.
La nouvelle réglementation précise bien les prérogatives du chef de bord.
"La notion de chef de bord est désormais clairement explicitée, ce qui n'était pas le cas. Le Chef de bord est ainsi, le Membre d’équipage responsable de la conduite du navire, de la tenue du journal de bord lorsqu’il est exigé, du respect des règlements et de la sécurité des personnes embarquées". (transcription juridique du bon sens.)
La seule question importante est : "Prendrez vous la mer avec vos enfants et petits enfants sur un bateau réparé, mais qui aurait droit encore à une réparation.
Précisons que ce bateau est certifié pour des vagues de 4 métres et des vents jusqu'a force 8".
Je suis d'ailleurs étonné qu'il n'y est pas besoin d'une autorisation de navigabilité aprés réparations comme dans l'aéronautique.
Des exemple me reste en mémoire comme ceux du Crash du 747 (vol 611 China Airlines) et celui du 747 (123 Japan Airlines) dont les causes étaient des mauvaise réparations.
L'accident est trés bien décrit dans les plaques de Reason.
Bonnes reflexions...

25 nov. 2015
1

exact, perso je n'aurais plus aucune confiance dans ce bateau ...
et ne sait toujours pas ce qui 'est passé qui a causé de tels dégâts.
si Bav ... était une boite sérieuse responsable et e comparaison des milliards de chiffre d'affaire et de bénéfices, ils reprendraient sans sourciller cette épave, ça serait peanuts pour eux, et une bel article de presse avec plates excuses et remboursement immédiat du client serait du meilleur effet commercial.
mais bon, ça, serait dans un monde idéal ... ou les dirigeants deviendraient intelligents et humains ... :heu:

25 nov. 2015
1

En effet, si Bavaria faisait des milliards de bénéfices, leur empressement à corriger cette "anomalie" serait ss doute différent. Mais je doute qu'il fasse des "milliards de bénéfice"

26 nov. 2015
0

oui ce genre de boite est sans doute a peine viable, les milliards pour les actionnaires ca fait bien mais c'est pour une multinationale bien portante

25 nov. 2015
1

Je ne suis pas juriste, mais je suis entouré de juristes compétents. (Fils,ami)
Lors d'un précédent litige avec un professionnel, j'ai appris que son contrat comportait des clause abusives, réputées non écrite.
Il y a donc la lecture que nous " béotiens " pouvons faire et celles que font les professionnels du droit.
J'ai appris aussi qu'un contrat devait être équilibré entre le professionnel et le particulier!!!

25 nov. 2015
1

Avant d'affirmer, il faut se documenter.
Bavaria ne pas "des milliards" de C.A. mais plutôt 270 millions d'EUR selon les années (ce qui est déjà considérable dans le nautisme)
Quant aux bénéfices... Bavaria est un groupe très endetté qui n'a dû son salut qu'à une injection massive de capitaux frais il y a quelques années.

25 nov. 2015
0

En aparté deux fiches qui contribueront à aider dans les démarches à adopter en pareille situation.

/fichesnautiques35garantielegalevicecacheconformiteplaisance.php
/fichesnautiques13ventenavire_plaisance.php

Bon courage et le plus simple reste l'aide d'un avocat à l'appui des rapports d'expertise.

25 nov. 201525 nov. 2015
1

Merci Legisplaisance,
Mon avocat est en cours de finalisation de l'assignation, je vais d'ailleurs lui demander de rajouter que le résultat des procédures soit publié dans les revues spécialisées dans le nautisme.

25 nov. 2015
0

Bonjour,

Notre association publie la Revue du Droit de la Plaisance et du Nautisme (RDPN) en association avec la Faculté de droit de Nantes. Vous serait-il loisible, comme vous l’énoncez dans votre sujet, de transmettre par la suite le résultat des procédures qui pourront être fort instructives pour les navigants lecteurs ?
Pour en savoir plus : /rdpn

Bien cordialement,
Association legisplaisance

25 nov. 2015
1

Mon fils m'avait offert le droit de la plaisance.
Bien sur le transmettrai le résultat des procédures et les pièces les plus pertinentes (Rapport d'expert en Français et en Anglais).

25 nov. 2015
0

Légisplaisance, une question m'interpelle, dois je continuer d'entretenir le bateau pendant la procédure.
Ce bateau est à flot et si il y reste sans changer les anodes, les embases vont rapidement être foutues.
Hélas j'ai constaté une usure très rapide des anodes ainsi que des fuites de courant.

0

Deux éléments de réponse :

1°) Jusqu'à nouvel ordre, le bateau t'appartient.

2°) Rien ne te permet de préjuger de la décision du juge (puisque je crois comprendre que, contrairement à ce que tu disais plus haut, tu as décidé d'ester en justice) et donc tu ne sais pas si, au final, ce bateau continuera ou non à être le tien. :litjournal:

25 nov. 2015
0

Bonjour,

Il semble plus raisonnable en effet de continuer l'entretien (vous en êtes le propriétaire...) et d'éviter bien sûr son exploitation. Vous avez fait le nécessaire avec l'intervention de l'expert au moment où les sinistres se sont avérés. Le jugement se positionnera à l'époque des faits.

Chose, importante, mentionner tout nouveau désagrément qui se produirait par exemple sous forme d'avenant au rapport d'expertise. L'avocat vous a certainement conseillé sur ce point.

26 nov. 2015
0

le mieux est de sortir le bateau de l'eau. sous bâche prés pour expertise contradictoire, mais compte tenu de l'ensemble du fil..... je maintien qu'accepter une réfection du chantier sous contrôle est la meilleure manière d'en sortir dans les 18 mois.
sinon, ce sera un jugement définitif dans 4 ou 5 ans et un jugement n'a jamais crédité un compte en banque ! pendant ce temps là, entre les frais de port, le préjudice de jouissance du bateau etc.... cette procédure sera un monstre et il ne sera pas aisé de faire exécuter le jugement. La négociation, même sous pression d'une procédure peut être une bonne voie.

25 nov. 2015
0

Tu as raison Nemo, je vais mettre le bateau au sec, et j'ajouterais donc la facture à la demande des préjudices subis.

0

Ca me parait raisonnable. :bravo:

25 nov. 2015
0

Je vais quand même faire vérifier ce point par mon conseil.
Déformation professionnelle du cross-check!

0

C'est la moindre des choses. :pouce:

25 nov. 2015
0

Peut être serait il intéressant aussi de se procurer les divers bons de livraison et de réception depuis l'usine jusqu'au distributeur. Avec les dates et les remarques éventuelles faites sur ces bons on pourra savoir si un incident quelconque est survenu lors de la livraison de ce bateau.

25 nov. 2015
1

à sortie de l'eau, faire caler par les services du port sous leur seule responsabilité, faire constater l'état à ce moment, et ne plus y toucher ... en attendant la suite ...

25 nov. 2015
1

As tu informé la société de LOA car dans ce cas, ils sont aussi en quelque sorte propriétaire du bateau.Ils ne seraient pas étonnant qu'il se joigne à toi, c leur interet.

25 nov. 2015
0

Si le bateau est en LOA, c'est la société de LOAZ qui est propriétaire. Notre ami n'en est que locataire.
Est-ce donc bien à lui de lancer une procédure? ET est-ce bien Bavaria qui est la "cible" ou la société de LOA?

25 nov. 2015
0

C'est souvent le cas dans les contrats de leasing financier. Le locataire est mandaté via le contrat pour effectuer, à ses frais et risques, toutes les procédures qu'il juge nécessaires.

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Ils seront en cause dans la procédure, à leur demande.
J'ai un mandat pour aller en justice et le défendeur sera le distributeur, qui lui pourra mettre en cause le constructeur.

25 nov. 2015
0

je vous confirme que je ne suis pas ravi d'aller en justice.
Mais que faire d'autre quand vous avez épuisé plusieurs négociations amiables.
Je considère que Bavaria fait peu de cas de ses clients.
Il y a hélas beaucoup de sociétés qui ont disparu faute de n'avoir su respecter ses clients.
Ce fil permettra à des gens passionnés d'avoir un AVIS concret sur la QUALITE des BATEAUX BAVARIA, car on n'achète pas un bateau sans passion.

2

Tu verras, au fur et à mesure du déroulement de cette affaire, que les choses de la "vraie vie" sont beaucoup moins manichéennes que la simple réaction "animale" à une "injustice" (réaction naturelle mais irraisonnée et subjective).

C'est ce que j'ai essayé de te dire depuis le début de ce fil.

Je pense que tu auras tout le temps de t'en rendre compte.

Un détail que te confirmera sans doute ton conseil : soit un peu modéré en public (nous sommes en public) vis à vis de Bavaria qui n'est pas forcément le responsable de tes malheurs (c'est la justice qui tranchera à l'éclairage des débats et des expertises qui seront réalisées), qui a cependant fait un geste en proposant le rapatriement du navire dans ses ateliers (tu ne sais pas comment la justice va apprécier ce geste) et qui, surtout, n'est pas partie (pour l'instant) dans le différend qui t'oppose à ton vendeur. :litjournal:

1

En retour, je te raconterai mon quotidien professionnel et comment on fait plier ceux qui veulent te faire plier :mdr:

25 nov. 2015
1

D'autant que la battage braque évidemment les parties. Le client se sent conforter par des "supporters" et le chantier s'estime salit.
Résultat des courses, impossible à un moment de la procédure de les mettre discrètement autour d'une table pour sortir du litige rapidement via une transaction.

25 nov. 2015
1

très fort NEMO ! un jour je vous raconterai comment j'ai fait plier une assurance portugaise quand LW est tombé à cascais !

26 nov. 2015
0

je suis heureux de n'avoir eu qu'un occasion mais ça s'est assez facilement passé même si le stress a été très lourd pour le malheureux proprio, moi.
Ils m'ont versé une somme quasi équivalente à la valeur du bateau alors que le chantier responsable en face s'est carrément mis en faillite et a disparu
l'expert, un ex capitaine de petrolier, a été vraiment super

25 nov. 2015
1

Intérêt et qualité pour agir... en LOA, le plus courant sera une instance divisible avec l'intervention de plusieurs demandeurs, le propriétaire et la société, chacune des parties exerçant pour elle-même ses droits à l’instance.

Côté défendeur, comme l'explique Doan, rien n'empêche au défendeur de subroger dans la cause d'autres parties.

25 nov. 2015
0

Cette affaire me rappelle celle des catamarans Dean dans laquelle Groupama essayait de refuser son implication.
Dean a mis la clé sous la porte pour renaître sous un nouveau nom afin d'échapper aux recours.

25 nov. 2015
0

Cette affaire ressemble aussi au procès de Atlantis 39.

store.lexisnexis.ca[...]eau.pdf

25 nov. 2015
4

Tout d'abord je tiens à remercier ce forum qui nous éclaire vraiment sur certaines choses, ainsi que pour la qualité des interventions et des intervenants.

Heureusement qu'il y a encore des endroits où les échanges nous permettent de connaitre l'envers du décors, du moins lorsque les ventes se déroulent pas sous les meilleurs auspices.

Néanmoins et malheureusement, comme souvent sur les forums, il y a toujours les donneurs de leçons, travaillant bien souvent pour les sociétés concernées (ah l'E-réputation à le vent en poupe!!), venant essayer de décrédibiliser notre parole, nous qui ne sommes pas des professionnels et souvent bien moins averti et naïf.
Certains, comme Némo1, qui connaissent tout sur tout, viennent donner des leçons, "vous en prendre qu'à vous même", "c'est votre responsabilité" et viennent pourrir des forums, par des interventions laissant clairement entendre qu'ils ont un parti pris dans ce genre d'histoire.

La situation de DOAN semble extrêmement regrettable, et venir dire que ce n'est pas la faute de Bavaria sans connaitre le dossier, que je ne connais pas non plus est simplement insupportable.

Les dégâts sont là, les experts Bavaria de ce que j'ai lu contre-signent, l'histoire est accablante et pour cela je compatis et ne peut qu'apporter mon soutien à DOAN et lui demander de continuer à informer comme il le fait et même bien plus massivement sur d'autres forums, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Je remercie tous les autres intervenants, qui nous partagent leur savoir et leur expérience, et rend ce forum considérablement instructif.

Puis pour ceux qui travaillent pour les sociétés où encore les jaloux grincheux venant pourrir le forum, malheureusement on ne peut rien n'y faire.

Merci à tous et au forum de Nautica.

25 nov. 201525 nov. 2015
0

Merci Jean87, tout à fait d'accord, des interventions comme celle de Nemo1 n'apportent vraiment rien et c'est insupportables à la longue

25 nov. 2015
0

"il y a toujours les donneurs de leçons, travaillant bien souvent pour les sociétés concernées (ah l'E-réputation à le vent en poupe!!)"
.
Des noms, donne les noms (j'en ris d'avance).

4

Je pense que tu aurais avantage à relire posément toutes les interventions précédentes et à y réfléchir deux minutes.

Tu comprendrais, peut être, que, dans la situation mise en place par tous les intervenants : le vendeurs qui a déposé son bilan, Bavaria qui n'est pas le vendeur, la LOA, etc. le volet judiciaire n'est ni simple ni gagné a l'encontre de Bavaria.

DOAN lui-même cite en exemple un cas canadien dans lequel ce n'est pas le Constructeur mais le Concessionnaire qui a été condamné.

Je compatis totalement aux malheur de DOAN.
Ce n'est pas pour autant que je vais croire que le fait d'être une innocente victime (qui a pourtant elle même choisi de conserver ce bateau...) aura raison du vilain Constructeur responsable de tout a priori sans qu'on en sache plus.

La justice a un rythme, une raison, une méthode et mon seul propos est de mettre un bémol au pathos collectif collaboratif en signalant que la vérité qui va sortir de cette affaire (la vérité est le mensonge admis par le plus grand nombre) ne sera pas nécessairement celle que la sensibilité empathique aurait souhaité.

Je ne peux que te confirmer que je n'ai aucun intérêt, ni de près ni de loin, avec un quelconque intervenant dans cette affaire et que je ne fais que partager mon expérience.

Sur ce dernier point et pour conclure, mon présent professionnel est constitué de 5 affaires judiciaires en cours sur des dossiers de mise en cause de RC dont le montant global de réclamation est un nombre à 8 chiffres (rien de nautique) et je crois connaitre "un peu" la mécanique du déroulement judiciaire de ce type de dossiers et ses écueils.

Désolé d'avoir mis un peu d'ombre dans ton monde tout rose et tout doux.
:goodbye:

1

Au moins, j'aurais essayé.
Merci de ton soutien.

26 nov. 2015
0

C'est sur qu'avec ce genre de raisonnement, on avance à grand pas.
C'est avec ce genre de pensée que lors de la dernière guerre mondiale, il y eu des collabo

0

Malheureusement, mes rémunérations sont indépendantes du montant du préjudice. :-(

25 nov. 2015
1

Nemo1,
Laisse tomber, ils croient que Robin des Bois vit toujours et va venir les sauver...à moins que ce ne soit Batman ou Spiderman.

C'est peine perdue.

3

Nous voila au point Godwin de ce fil. :litjournal:

25 nov. 2015
0

avec 5 dossiers comme ça , tu dos être un nanti :pouce:

25 nov. 2015
3

Pas de chance DOAN.

Sur un plan juridique, tu as déjà franchi un grand pas avec un rapport d'expertise contradictoire qui semble conclure (de manière accablante) à la responsabilité du constructeur et au caractère "rédhibitoire" du vice.

Sur le fond, ton avocat (s'il n'est pas trop mauvais) ira sur le terrain de la garantie légale des vices caches (1641 Cc) et/ou le défaut de conformité (L 211-4 du Code de la conso) afin de solliciter l'annulation de la vente + des dommages et intérêts pour le prejudice d'agrément (impossibilité de jouir du bien vendu) + remboursement de tous les frais divers (gardiennage, expertise etc).

Sur un plan procédural, si tu vas devant le TGI (tu bénéficies d'une option de juridictions TGI / Tribunal de commerce, mais je te recommande le TGI plus favorable aux causes consuméristes), c'est 1 an minimum, sauf procédure d'urgence type assignation à jour fixe. Ton avocat demandera surement l'exécution provisoire de la decision. En cas d'appel, 3 ans de procedure de sont pas à exclure.

Reste que le côté LOA complexifie un peu la donne. Dans ton cas, je mettrais à la cause outre le distributeur et éventuellement l'importateur Bavaria France (s'il existe) le loueur pour solliciter l'interruption des versements puis l'annulation du contrat de location avec remboursement des loyers versés en plaidant l'interdépendance des contrats (financement et location). Il y a beaucoup de décisions de jurisprudence récentes favorables au consommateur dans ce type de situation.

Bon courage en tous cas.

25 nov. 2015
0

Merci Malho:
C'est limpide. La procédure d'urgence type assignation à jour fixe est une excellente solution, mais le caractère d'urgence reste à l'appréciation du président du TGI.

25 nov. 2015
0

C'est vrai que nemo1 joue souvent à l'avocat du diable.
Certes une procédure n'est jamais un long fleuve tranquille, mais comme le dit Malho les juges du fond sont des humains et de nombreuses décisions sont favorables au consommateur.
C'est une attitude habituelle des "constructeurs" d'essayer de dissuader de se lancer dans une procédure.
La voie de l'art 211-4 du code de la consommation peut en effet porter de bons résultats. Pour preuve lire cet article
nautisme.meteoconsult.fr[...]000.php

25 nov. 2015
0

Oui par voie de requête (788 du CPC de mémoire). Donc une procédure non contradictoire.

Tu peux tenter le coup : l'aspect LOA avec des mensualités et les frais de gardiennage - alors que tu ne peux jouir de ton bateau - pourrait caractériser l'urgence.

Je l'utilise assez souvent et ça marche bien.

0

Vous êtes "gentils" :cheri: :-D

25 nov. 2015
0

Je remarque que Nemo1 s'implique beaucoup dans ce forum 28 post sur 91.

0

Ton affaire est intéressante.

En outre, quelques posts ont été nécessaires pour en connaitre un peu plus précisément le contour.

26 nov. 2015
0

c'est normal puisqu'il traite ce genre d'affaires au quotidien et qu'il est, à mon avis, toujours d'excellent conseil.
la justice n'est malheureusement pas toujours juste et toujours lente, parfois elle fait aussi n'importe quoi, il ,suffit de lire la presse
moi je serai allé vers une transaction après menace de voie juridique, ça m'avait sauvé à lisbonne

26 nov. 2015
0

Un des plus beaux posts de l'année ! Ce n'est pas le sujet mais j'ai une liste d'erreurs judiciaires scandaleuses en France, du refus de réviser les procès etc etc le sommet étant outreau.
ce qui fait que je n'ai pas confiance dans la justice est qu'un juge ne peut pas se tromper. Ah bon en quoi un être humain ne serait pas faillible ?

26 nov. 2015
2

Depuis que les hommes ont commencé à s'organiser en société, l'institution judiciaire qu'ils ont progressivement mis en place n'a pas pour effet d'être juste.

Elle a été développée pour trancher et mettre un terme à des litiges qui naissent entre les humains en essayant d'éviter le recours à la loi du plus fort.
dans la mesure où c'est l'apaisement social qui est avant tout recherché et où il s'agit d'une oeuvre humaine, ce sera toujours imparfait.
.
Dans une société développée et qui se baptise "Etat de droit", l'idéal recherché est évidemment la Justice mais c'est un concept qui est toujours différent selon le point de vue d'où on se place (A chacun la même chose, à chacun selon ses besoins, à chacun selon ses mérites, à chacun selon ce qu'il apporte,..).

26 nov. 201526 nov. 2015
0

Ben oui avec 5 affaires et des attentes de reparation à 8 chiffres, il n'a que ça à faire !! :-)

4

Avec 10 doigts, deux yeux, deux écrans, ça laisse de la marge et suffisamment de temps pour observer les comportements et les réponses.

Un fil comme celui là est une reproduction vue de l'intérieur du cheminement intellectuel d'une partie non préparée à la confrontation contradictoire et son analyse n'est pas du temps perdu.

26 nov. 201526 nov. 2015
0

Un arrêt intéressant de la Cour de cassation rendu en 2013 sur le sujet : www.legifrance.gouv.fr[...]Judi.do

On peut notamment retenir que la Cour de cassation rappelle que "(...) la clause aux termes de laquelle « un acquéreur déclare bien connaître le bien vendu et l'avoir visité pour l'accepter dans l'état où il se trouve » ne décharge pas le vendeur des vices cachés ; qu'en l'espèce, la cour qui, à la suite de l'expert, a retenu l'existence d'un vice caché, mais a néanmoins déchargé les vendeurs de toute obligation à garantie, en s'appuyant sur la clause par laquelle l'acquéreur avait déclaré connaître le bien vendu, pour l'avoir visité, et l'accepter en l'état, a omis de tirer les conséquences légales qui s'induisaient de ses propres constatations au regard des articles 1641, 1642 et 1643 du code civil ;"

26 nov. 2015
0

il serait bien aussi de preciser le nombres d'années de procedure pour arrivé à ce jugement et le cout en avocats divers , expertise etc

il ne faut pas oublié que si notre ami ce lance la dedans son bateau doit aussi resté scotcher au ponton sans doute pour de nombreux mois voir années

0

J'aime beaucoup, dans le corps de cet arrêt, la qualification de "clause de style" de la formule réputé magique sensée, dans l'esprit de beaucoup, écarter la malédiction du recours des acquéreurs. :mdr: :pouce:

0

Effectivement.
Mais ça ne retire rien à la causticité de la qualification.

0

Tu as raison.
Encore une fois, c'est la qualification qui m'a amusée. Peu importe qui l'a imaginée.

En ce qui concerne l'association que tu cites (je ne voudrais pas risquer de froisser sa susceptibilité hypersensible en écorchant son nom) je ne peux que partager ton avis.

28 nov. 201528 nov. 2015
0

Excellent conseil, merci : j'ai bien tout lu avec soin toutes les réponses de Ceperou.

Et bien, c'est pas à votre avantage.:lavache:

Si j'en croit ce qu'il a écrit, il vous sent "un peu confus", relève que vous"énoncez des bévues" et il a l'air de bien maitriser ce qu'il tente de vous expliquer .:tesur:

C'est instructif.

Merci encore une fois de votre excellent conseil. :pouce:

:langue2:

27 nov. 2015
0

Pardon ? pouvez-vous indiquer où nous confondons le pourvois et la décision des juges de la Cour de cassation... Merci de relire notre intervention, c'est Nemo1 qui a fait la confusion...

27 nov. 2015
0

Cf. Réponse infra, non il n'y a pas de confusion.

27 nov. 2015
0

Non c'est dans la décision de la Cour.. l'exposé des moyens au pourvoi s'arrête à la phrase suivante " qu'il y avait lieu de confirmer le jugement déféré en ce qu'il avait débouté Mme Y... de ses demandes "

26 nov. 201526 nov. 2015
1

Sauf que ce n'est pas dans le corps de l'arrêt de la cour de cassation que l'on trouve cette qualification, mais dans l'exposé des moyens au pourvoi...

27 nov. 201527 nov. 2015
1

Ça retire tout.
Cette qualification, n'est pas celle de la cour de cassation : elle était contenue dans l'argument de la partie qui s'est pourvue en cassation et qui se trouve en annexe de la décision. Or, Cet argument n'a pas été examiné par la cour.
Que Legisplaisance (association animée par un ensemble de juristes) fasse cette confusion me laisse perplexe. Ce n'est malheureusement pas la première fois et c'est regrettable.

27 nov. 2015
0

Cf. réponse à Ceperou. Avant d'affirmer, prenez le temps de lire chaque mot.

27 nov. 201527 nov. 2015
0

C'est un peu confus dans votre esprit :
.
L'exposé des moyens ne s'arrête pas à la phrase que vous citez. EN EFFET, VOUS OUBLIEZ LES CINQ BRANCHES DU MOYEN QUI SUIVENT.
.
Dans cette affaire, la cour a statué "sur le moyen unique, pris en sa troisième branche".

26 nov. 201526 nov. 2015
1

Contrairement à ce que laisse entendre Legisplaisance, l'arrêt de cour de cassation cité en exemple n'a pas statué sur une clause déchargeant le vendeur des vices cachés. Ce qui est cité entre parenthèse par Légisplaisance n'est qu'une des branches du moyen présentée devant la Cour qui n'a pas eu besoin de l'examiner pour rendre sa décision. En fait, sa décision se fonde sur une autre branche du moyen. Ce n'est tout de même pas la même chose !...Dans ces conditions, comment peut-on écrire (je cite Légisplaisance) : "la cour de cassation rappelle que (...)" alors qu'elle ne rappelle RIEN de ce que cite Légisplaisance entre parenthèses !....
.
De surcroît, cette partie du moyen présentée devant la cour me parait éloigné de la situation de DOA pour la simple raison qu'un vendeur professionnel est réputé connaitre les vices de la chose qu'il vend et qu'il ne peut limiter ou exonérer sa responsabilité.

27 nov. 2015
0

Ben oui, c'est la jsp classique (en tout cas en Belgique, mais on a le même code civil sur ce sujet). Cette clause n'est qu'une agrégation des vices apparents par l'acquéreur.
C'est d'ailleurs pour cela que le plus souvent les débats tournent autour du caractère apparent ou cacher du vice ; ce qui est une question de fait qui ne relève pas de la censure de la Cour de Cassation.

27 nov. 201527 nov. 2015
1

Je répons à Légisplaisance.
.
Il est très difficile de garder un peu de sérénité devant l'énormité que vous assénez. Je vais donc essayer de faire un peu de pédagogie.
.
Ce que vous citez comme étant une affirmation de la cour de cassation n'est qu'une branche du moyen produite par l'avocat aux Conseils de la partie qui s'est pourvue en cassation . Elle se trouve donc en annexe, sous la décision de la cour de cassation. Cet argument n'a toutefois pas été repris par la cour de cassation.
En effet, le moyen (ou l'argument) présenté par l'avocat aux Conseils comprenait plusieurs branches (ou subdivisions), dont celle que vous citez. Mais c'est une autre branche du moyen présentée par l'avocat (en fait, la première branche) qu'aura retenue la cour de cassation pour trancher la question qui lui était soumise et ce "sans qu'il y ait eu lieu de statuer sur les autres branches du moyen".
.
Le reste, c'est à dire la question de la portée des clauses de style où il y aurait beaucoup à dire, me parait éloigné de la situation de DOAN qui a en face de lui des professionnels qui ne peuvent limiter ou exonérer leur responsabilité.
.

28 nov. 201528 nov. 2015
1

Vous dites "la cour de cassation a jugé utile d'ajouter à la décision les moyens annexées". Et bien non, c'est inexacte, elle n'a rien "jugé d'utile" : depuis 2008, sur Légifrance, les moyens sont SYSTÉMATIQUEMENT annexés à la décision.
.
Pour un arrêt de cassation – ce qui était le cas de l’arrêt que vous nous avez présenté – les moyens annexés DEMEURENT ÉTRANGERS à la décision. Il n'ont aucune portée juridique, ET CA CHANGE TOUT.
.
Pour les amateurs : s’agissant des décisions de rejet, les moyens annexés présentent peu d’intérêt car ils sont en principe reproduits dans la décision et font donc partie intégrante de l’arrêt. C’est la conséquence de ce qu’avant de rejeter le pourvoi, la Cour aura dû procéder à l’examen de l’ensemble des moyens. Pour un arrêt de cassation, dès qu'un moyen est accueilli, l'examens des autres moyens devient inutile.
.
Bref, à la lecture de vos commentaires, je ne sais pas si vous vous rendez bien compte des bévues que vous énoncez comme des vérités...

27 nov. 2015
0

Oups : dans mon précédent message, il faut lire "entre guillemets" au lieu de "entre parenthèses".

27 nov. 2015
0

" ALORS QUE, D'UNE PART, la clause aux termes de laquelle « un acquéreur déclare bien connaître le bien vendu et l'avoir visité pour l'accepter dans l'état où il se trouve » ne décharge pas le vendeur des vices cachés" : c'est bien la Cour de cassation qui affirme... Si elle reprend la clause telle qu'énoncée dans le contrat, elle précise bien que cette clause ne décharge pas le vendeur des vices...

Elle a déjà jugé qu'une telle clause ne permet pas d'évincer une garantie légale d'où le fait qu'elle rappelle qu'une clause qui stipule que le vendeur accepte d'acheter le navire dans l'état où il se trouve ne permet pas à ce dernier de se prémunir contre une action en garantie des vices cachés.

28 nov. 2015
0

Si la partie du mémoire ampliatif annexée est en effet les prétentions de l'avocat au conseil, La Cour de cassation a jugé utile d'ajouter à la décision ces moyens annexées, et si vous avez raison, ce n'est pas à proprement parlé la décision qui pour casser l'arrêt de la CA énonce "Attendu que pour rejeter ces demandes fondées sur la garantie des vices cachés, l'arrêt énonce que si l'usure du joint d'étanchéité du moteur à l'origine des pannes existait préalablement à la vente du bateau, les incidents survenus dès les premières sorties en mer n'auraient pas manqué de se produire lors d'un essai que Mme Y... n'a pas pris la précaution d'effectuer ; Qu'en ajoutant ainsi à la loi une condition qu'elle ne prévoit pas, la cour d'appel a violé les textes susvisés", ces moyens annexés permettent à la Cour de mieux cerner les prétentions des parties et les indiquer dans sa décision n'est pas anodin.

Il aurait fallu en effet indiquer que la Cour annexe les arguments de l'avocat au conseil et non rappelle les arguments comme énoncé plus haut.

26 nov. 2015
0

Doan, je t'ai envoyé un mp concernant ta question de compétence territoriale.

26 nov. 2015
0

il faut agir ....comme font les agriculteurs ...en cing minutes ce qui était impossible dans un premier temps devient realisable tres rapidement

26 nov. 2015
0

Y a des trucs que je ne comprends pas dans cette histoire.

Pour moi, Bavaria chantier n'a strictement rien à cirer que DOAN ait perdu du fric avec Seaway.

Donc si les dires du revendeurs sont corrects, et que l'argent envoyé a Seaway est perdu pas récupérable, c'est que simplement il y a eu une très grosse remise commerciale sur l'achat du Bavaria.

Qui supporte cette remise commerciale, et quoi exactement le revendeur a commandé/acheté à Bavaria : un bateau neuf juste sorti des chaines de production, un modèle d'exposition qui s'est baladé dans tous les salons d'Europe, une erreur de production ou livraison réparée ou encore autre chose ?????

26 nov. 201516 juin 2020
0

Quelques petites photos valent mieux que des grands discours

-Photos du longeron en bois situé sous la porte.
-Fuite d'eau dans le coin tribord du pare-brise.
-Stress crack du panneau de pont ouvrant sur le roof.

26 nov. 2015
0

il parait surprenent que ces deteriorations soit du a la nav
a part avoir bourrer comme un fou dans une mer demonte
seul toi doan connait la realite
si c est pas le cas
c est un transport ou un choc enorme
c est s dire tombe de la grue etc etc
recherche vers cette avarie
c est en effet pas la faute de bavaria
ou le transporteur ou le concessionaire qui n existe plus !!!
a quand remonte te decouverte de tout ces desordre ???
un bateau neuf on le lave et on l inspecte dans tout les sens ??/

1

Juste histoire de mettre en parallèle deux fils pour te donner une réponse sur ton hypothèse :

Nous apprenons ici :
www.hisse-et-oh.com[...]bavaria

Ca:
"Je réceptionne mon bateau neuf 16 jours plus tard, les moteurs ont 17h et 13h.
Le distributeur qui devait me livrer mon bateau, le confie à un skipper.
Je lui avait bien souligné les procédures de rodage.
A l'arrivée du skipper je constate dans les logs 2 alertes de haut fonds (1,6m) pour un tirant d'eau de 1,17 à la vitesse de 33kt!! "

:litjournal:

27 nov. 201516 juin 2020
0

Deux experts (dont un de réputation internationale élu meilleur expert de l'année 2014 par l’association des professionnels britanniques du secteur maritime), ainsi que deux techniciens ont confirmés que les dommages ne provenaient pas d'un choc extérieur.
Le rapport de Météo Consult du jour de ces de haut fonds indiquait un vent est de 6 à 8 kt, la mer était calme.
J'ai une photo du 15 Juillet 2015 du panneau électrique ou l'on peut constater qu'il n'était pas fixé correctement.
J'ajoute aussi une photo du bateau ce même jour le 15 Juillet.
Après l'avoir repositionné plusieurs fois, j'ai installé une petite équerre comme l'indique la photo du 2 septembre 2015.

Pour moi ce défaut était présent, ce jour du 15 juillet.
Mais je ne suis pas expert, je ne peux que le citer:
"Toutes les discussions, constat technique ont été validés par toutes les parties présentes, l’expertise s’est déroulée dans de bonnes conditions, toutes les parties étant d’accord sur les constatations. Les techniciens de la société Bavaria se sont excusés auprès du propriétaire, pour qui, cette acquisition est importante, car c’est son premier bateau.
Un rapport d’expertise contradictoire est joint à ce document et signé par toutes les parties présentes.......
Suite à l’expertise du 21 octobre, il est certain que le navire DOAN présente des malfaçons extrêmement importantes qui ont pu altérer durablement sa structure. Il est probable que les fractures constatées sur les longerons longitudinaux et sur les cloisons transversales sont issues du même problème.
Le manque de renfort au niveau du coffre de carré bâbord a probablement affaibli la structure et favorisé phénomène de torsion. Cette déformation se constate au niveau des deux fractures qui n’ont pas résisté un mouvement du côté bâbord. Elle se vérifie aussi au niveau des stress crack que l’on constate autour du panneau ouvrant à l’avant de la descente, ainsi que du décollement et des fractures constatées au niveau du pare-brise avant du navire".

Ps: le distributeur n'a jamais fait faillite, et nos rapports restent cordiaux et courtois, c'est un gars sympathique comme tout bon commercial.
Sur le plan technique, il est moins bon comme quand il m'indiquait qu'il fallait un plug spécial pour rincer le moteur à l'eau douce et que je devais le faire.
Quand je lui ai demandé où se brancher ce plug, il m'a indiqué l'endroit ou l'on branche le plug pour la vidange d'huile...

27 nov. 2015
0

ces multiples points de faiblesse de la structure font penser à un problème au moment de l'injection de la résine (je ne sais plus le terme exact mais c'est la technique de construction par infusion je crois ?); cela proviendrait d'une mauvaise circulation de la résine et mauvaise imprégnation voire couplées avec un "bateau du vendredi" ...
je ne suis pas un spécialiste mais prévoir une réparation sur une mauvaise imprégnation, j'imagine mal la qualité du résultat car, à aujourd'hui, a lâché peut être seulement les parties les plus faibles mais qui te dit que d'autres parties ne vont pas lâcher sous sollicitations plus importantes ? et à chaque fois, ton bateau repartira chez bavaria ? ...
cela ne me semble pas réaliste
enfin, c'est le risque de ne jamais s'en sortir de cette histoire

27 nov. 2015
0

si j'ai compris, le mode de fonctionnement de Bavaria est d'avoir un minimum de personnel permanent en faisant appelle massivement à l'interim ou au CDD de courte durée .

ce qui induit a avoir du personnel n'ayant pas ou tres peu d'experience pour realiser des taches qui demandent un certain savoir faire .

donc la production a des ratées et n'est pas dans son ensemble de qualité homogène . Le client qui tombe sur un bon cru a un bateau a peut prêt correct celui qui tombe sur un lot de mauvais et bien il a une m...

Quand au contrôle qualité on sait que cela n'est qu'une façade pour rassurer le client ,ce n'est que du marketing , le contrôle étant fait par l'entreprise elle m^me donc ...

01 déc. 2015
0

Hélas, le comportement de ce chantier n'est pas un cas isolé, dans le domaine aéronautique, il y a de nombreux exemples où les dirigeants ne reconnaissent leurs torts qu'après une série d'accidents.
Citons par exemple les accidents du constellation dans les années 50 causés par une fatigue du métal et les cycles de pressurisation.

Récemment les 787 avaient été arrêtes de vol après des séries de pannes sur leurs batteries au lithium-ion.
L'enquête a identifié des défaillances dans la conception et le processus de certification.
C'est gravissime, mais les scandales sont tellement nombreux que cela en devient banal.

:reflechi:

01 déc. 2015
0

attention en aeronautique comme en "grande navale" les certifications se font par un organisme exterieur à l'entreprise par le BV ou autre et là c'est généralement du sérieux

27 nov. 2015
0

Chez BAVARIA, de la première stratification au dernier polissage, tous les bateaux sont produits sur le site de Giebelstadt en Allemagne. Le chantier naval dispose d’une des unités de production de bateaux les plus modernes et les plus innovantes au monde. BAVARIA a été le premier chantier naval de l’histoire de la construction de bateaux a utiliser la
robotique et des machines CNC dans la production.
La coque et le pont d’un BAVARIA consistent en une construction en sandwich avec des jointures en mousse. Là où des ferrures sont montées, le pont est renforcé par des plaques d’aluminium. Le pont et la coque passent d’abord sur des systèmes séparés de transports modernes, avant d’être vissés et collés l’un à l’autre.
J'ai clairement demandé un cahier des charges des réparations.
J'aimerai savoir si ils vont enlever le pont?
Si vous visiter un bateau de ce genre, posez vous aussi la question pour changer un moteur.

.

27 nov. 2015
0

@ DOAN : oui mais là tu ne parles que du transport de la coque et du pont, mais auparavant ils ont étaient construits;
un sandwich est infusé pour la rigidité sinon tu n'as qu'un sandwich

27 nov. 2015
0

Je ne retrouve pas la réponse.
Pour l'instant tout ce que je trouve est : "Des résines d’acide isophtalique dans les couches extérieures, utilisées pour la stratification, assurent une très haute qualité des coques BAVARIA. Elles servent de protection effective contre l’osmose et assurent par conséquent une longue durée de vie d’un BAVARIA. La coque et le pont d’un BAVARIA consistent en une construction en sandwich avec des jointures en mousse." (Source Site Web Bavaria)

27 nov. 2015
0

Tiens ça me rappelle une histoire ;ces machines miraculeuse

Mon entreprise avait en son temps investie aussi dans une machine la plus moderne du monde la derniere sortie venant des USA ... on allait voir ce que l'on allait voir ...

le seul probleme c'est que l'on n'a jamais trouvé du personnel sachant la faire fonctionner correctement .

27 nov. 2015
0

@ DOAN, A te lire il semble que tu as donné ton accord pour la réparation du bateau en Allemagne chez Bavaria. Comme tu le dis il semble indispensable que tu puisse connaître précisément la nature des travaux. Comme je l'avais écrit plus haut il me semble indispensable qu'un contrôle de la structure soit réalisée avec la méthode adéquat (radio, ultra sons) et que toute cette remise en ordre son certifiée par un bureau de contrôle style Véritas. Ne pas oublier que si tu récupères le bateau tu dois pouvoir te garantir de tous vices cachés au jour de sa revente.
Jac

27 nov. 2015
0

Je n'ai jamais dis cela, si tu peux m'indiquer où tu l'as lu, je corrigerai.

27 nov. 2015
0

@ DOAN, j'ai sans doute fait une mauvaise interprétation de ce que tu as écris plus haut :
"J'ai clairement demandé un cahier des charges des réparations.
J'aimerai savoir si ils vont enlever le pont? "
Excuses
Jac

27 nov. 2015
0

Tu as tout à fait raison, je lève le doute. .
Pour étudier la possibilité de la réparation j'ai demandé un cahier des charges des réparations, puis une extension de garantie à cinq ans pour ces travaux, et une autre contre expertise un an plus tard.
La réponse a été que j'aurais toutes les informations après les travaux, et que le bateau ne subissait pas de perte de valeur....
Si je n'avais pas mandaté mon expert, les techniciens Bavaria étaient venus pour effectuer une réparation à flot...

27 nov. 2015
0

pour résoudre ce sacré probleme il y a deux manieres

-la maniere traditionnelle :avocats, experts, tribunal, contre expertise ,etc resultat ;cher,tres longs et resultat aleatoire ..

  • puis la seconde façon : faire connaître l'affaire ,utilisé le système de prendre a témoin le public ...pour ce faire tu confectionne un grand panneau et tu décrie ton problème en gros un truc qui ce voit dans le port . Tout le monde va le voir en parler au bistrot etc et au bout de deux ou trois jours le curieux journaliste du coin va en faire un papier pour aussi alimenter sa feuille de chou ....

et là miracle ça va décollé ...ce qui était impossible hier va devenir par miracle possible demain ..

Il faut simplement dans notre société savoir quelle manette actionner pour resoudre son probleme ...

27 nov. 2015
0

Méthode très efficace, c'est sûr.
Combien de cas résolu de cette manière ?
.
Il n'y pas si longtemps, un membre du forum faisait un battage pas possible sur une autre marque du même niveau. Il avait aussi alimenté d'autres forums, mis en ligne un blog sur ses malheurs, ... Chaque fois qu'on évoquait cette marque dans un fil, il débarquait dans la journée avec son histoire et un lien avec son blog...
ça fait quelques mois qu'on a plus rien lu à son sujet mais je n'ai pas entendu dire qu'il avait brillamment triomphé dans sa guerre médiatique.
.
Il faut quand même réaliser que pour un constructeur comme Bavaria, le marché français c'est bien mais globalement, c'est quand même fort peu de chose au regard des 3000 - 3500 bateaux qu'ils sortent chaque année. De même, le marché du bateau neuf est fort orienté (en France à tout le moins) vers les flottes de location ou gestion-location qui se déterminent essentiellement dans des rapports commerciaux avec les constructeurs.

28 nov. 201528 nov. 2015
0

Je suis d'accord avec toi sur au moins un point : celui de la "force" du médiatique.

Pour le genre de sujet qui nous occupe ici : ça défoule et se défouler fait un bien fou. :-D

Blague dans l'coin, en dehors des affaires "de masse" (ce qui n'est pas le cas des Bavaria) c'est d'une inutilité parfaite puisque on se rend rapidement compte que le battage médiatique n'est, au final, que le fait d'un seul.

Au pire, les informations diffusées sont autant d'éléments donnés à la partie adverse.

0

Ca défoule aussi mais je pense que l'efficacité est du même ordre, sauf sur le plan de ton hébergement pour les mois à venir.

28 nov. 2015
0

Bavaria ne produit plus que 800-900 bateaux par an et seuls une dizaine est vendu sur le marché français.

28 nov. 2015
0

oui mais par experience je croie assez à la "force" du mediatique ,elle existe ,elle est presente ,il faut donc l'utiliser.

L'année derniere j'avais un probleme avec des déchets ,j'avais dans un premier temps choisi la voie classique d'aller voir les mairies , on m'a baladé durant 6 mois . Donc j'ai "mediatisé" un bel article avec photo dans la page locale , le soir l'adjoint m'a telephoné , le lendemain une reunion avec mes voisins et 3 jours apres le probleme était resolu .... ce qui était dans un premier temps impossible était apres l'article dans le journal devenu possible ...

et des exemples comme celui là j'en ai personnellement plein

28 nov. 2015
0

alors il y a la methode "agricole"

tu rentre dans le hangar du concessionnaire avec un tracteur .. et tu te ramasse 1 mois avec sursis mais tu as un bateau neuf livré chez toi

27 nov. 2015
0

Tu peux aussi rechercher d'autres propriétaires ayant des soucis avec Bavaria et constituer un collectif.
Ou éventuellement appeler Julien Courbet, émission spécialisée sur RTL qui règle les gros litiges avec une grosse puissance de feu (c'est l'émission qui fait le plus d'audience entre 9h30 et 11h du lundi au vendredi) !!!

05 déc. 2015
0

Je vais essayer Lundi.

1

Rectificatif :
"Julien Courbet, émission spécialisée sur RTL qui règle les gros litiges avec une grosse puissance de feu"

"Julien Courbet, émission spécialisée sur RTL qui diffuse les litiges qu'il a réussi à régler sur de simples coups de fil"

Nuance :litjournal:

Je ne pense pas que les déboires rencontrés sur l'achat d'un navire de plaisance neuf bimoteur de près de 11m intéresse de quelque façon que ce soit le public de ce bateleur pour maintenir son audience entre 9h30 et 11h du lundi au vendredi. :mdr:

27 nov. 2015
0

Pas cher, pas cher
Très cher bateau
Plusieurs de mes amis ont choisi cette marque
Souvent à cause du prix
Des bateaux mémé pas mis à l'eau que les carènes rouillaient
Pas cher, pas cher

28 nov. 201528 nov. 2015
0

Juste pour remettre un peu de sérieux dans ce post,
Allez faire un tour sur :
www.hisse-et-oh.com[...]aisance

On en déduit que dans la catégorie des voiliers de 8 à 12 m il y a eut environ 387 nouvelle immatriculations.
Ça me rassure de voir que la plupart des nouveaux propriétaires doivent être satisfait de leur achat, ce qui est mon cas, ...
Ce constat n'excuse évidemment pas les constructeurs ou chantiers qui se dérobent lors d'un vice caché bien sûr

29 nov. 2015
1

Rare de voir un sujet qui suscite autant d'intérêt. Je suis surpris par le mutisme des représentants de Bavaria France devant un sujet qui les impliques directement.

01 déc. 2015
0

Bavaria avait déjà très mal géré l'affaire de la perte de quille, d'abord ils avaient accusé les plaisanciers d'avoir talonné.

Ils avaient rappelés quand même les autres bateaux de la série.

Ils gèrent cette affaire avec la même désinvolture.

01 déc. 2015
1

Sujet déjà abordé il y a longtemps, attention à ne pas dire de contre vérité, ce que vous annoncez est faux.

29 nov. 2015
1

si tu as tout suivi ....ils ont propose de reprendre le canote pour le remettre a niveau ..( et visiblement Bavaria France n'est pas concerne par la relation vendeur /constructeur )

sauf que Doan est ici pour savoir ce que ça veut dire " remettre à niveau " .
personne ne le sait ,mais tout le monde a un avis .

il faudra donc attendre quelques mois pour savoir ce que Bavaria aura tente de faire . ( ne sachant pas si le bateau est tombe ou s'est desintegre au contact (un peu rapide ) de quelques vagues... )

30 nov. 2015
0

Pour être plus précis, j'ai demandé le cahier de charges des réparations, voila la réponse obtenue par le chantier:
"vous aurez la description de nos travaux après les réparations..."
Comme l'expert l'a stipulé les désordres visibles sont suffisamment graves pour retirer le bateau du marché.
De plus l'expert ne pouvait se prononcer sur les désordres non visibles je le cite:
"Seuls les éléments décrits dans ce rapport ont été inspectés. L'expertise est un examen visuel et non destructif des parties accessibles, sans démontage, de la structure, des emménagements et des équipements de bord. Une inspection complète nécessiterait le démontage complet des planchers, vaigrages et contre-moulages, ainsi que des réservoirs et des aménagements. Ces opérations auraient un caractère destructif. Elles sont généralement longues et coûteuses, elles n'ont donc pas été entreprises."
Je pense que si l'on retire le revêtement en tech du poste de pilotage on devrait trouver aussi des fissures, car on peut constater un léger tuilage.

30 nov. 2015
0

comme quoi lorsque je préconise d'utiliser l'effet mediatique plutôt que d'engraisser avocats et experts ,ça peu marché et surtout allé bien plus vite

30 nov. 2015
1

ça se ressemble beaucoup au cas des catas Dean d'AFSUD, Dean s'était mis en faillite , frauduleuse en fait car ils ont recommencé sous un nouveau nom.

Bavaria ne fera pas cela.
personnellement je serai allé au siège de Bavaria accompagné d'un avocat allemand au deuxième rendez vous.

C'est parti pour des années de procédure incertaine.
Bon courage et solidarité marine.
Ca pourrait peut être changer les choses si les dirigeants de Bavaria pouvaient lire ce fil et comprenaient la contre pub qu'il représente ?

Utiliser les réseaux sociaux allemands ? Apres le désastre en Croatie suite à une malfaçon grossière de bavaria (1 mort) ils avaient rapidement fait les chèques qui s'imposaient après que les photos des quilles fixées par des boulons sans varangues aient circulé.

30 nov. 2015
0

par ailleurs, il est bien dommage que pour les marchés non pro on paye intégralement avant. S'il y avait 20 ou 25 % apres la livraison et tests ça changerait les choses.mébon

29 nov. 2015
1

Il n'y a pas de Bavaria France !

29 nov. 2015
0

CQFD

30 nov. 2015
2

Rapportez vos problèmes sur le site Anglais de Yachting and Boating World Forum ces forums sont lus dans le monde entier

30 nov. 2015
0

Merci, c'est dans le tablettes. :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

30 nov. 2015
2

Dans quelques jours le NAUTIQUE, cela peut être l'occasion de se faire entendre sur leur stand.
Si on est plusieurs à apporter la copie du post initial, ça peut faire réfléchir...

02 déc. 2015
0

Je suis curieux de connaître leur position, et leurs produits de niveau Conforama.

02 déc. 201502 déc. 2015
3

A mon avis, neutre. On n'a que ce qu'on paye. Pas plus.

Par exemple ce bateau

www.hinckleyyachts.com[...]t34.php

Même vitesse, même longueur que le bavaria en question. Mais il vaut 600 000$ hors taxes. Soit PLUS que le prix de 3 Bavaria. Il est certainement de meilleure qualité.

Maintenant, on peut tout à fait interdire de fabriquer des bateaux pas cher de qualité très moyenne. Il n'y a que les ouvriers qui fabriquaient ces bateaux, et les clients qui ne pouvaient acheter que ces bateaux pour cause de budget insuffisant qui vont en pâtir.

NB Bavaria n'a absolument pas refusé de réparer ce bateau.

NB2. Seaway (greenline) a fait faillite pour une raison toute bête. Ses bateaux coutaient simplement plus cher à fabriquer que le prix auquel ils étaient vendus.

09 déc. 2015
0

Superbe Bateau.
:pouce:

02 déc. 2015
0

vu le 42 pieds en day sailer

www.hinckleyyachts.com[...]s42.php

02 déc. 2015
0

Nous sommes dans la même logique que pour les produits chinois.

Ca ne doit pas être facile à revendre d'occasion, comme les voiliers Dufour.

01 avr. 2016
0

Hahh Hinckley!!! :pouce:

Mais c'est pas l'mem budget mon bon monsieur!! ;-) :-p

Celui là même bien cassé je le répare, car quand le fond est bon c'est quand même plus facile.

02 déc. 2015
1

@jean87 pas faux ta comparaison, sauf que tu risques pas ta vie dans ton canapé conforama.. :reflechi:

02 déc. 2015
2

Pas sur DOAN. Affaire pas trop vieille qui montre que les problèmes ne sont pas que chez Bavaria ( et en plus c'est Conforama)
sante.lefigaro.fr[...]cupants
Jac

10 déc. 2015
0

Bonjour Doan

Après notre conversation téléphonique je vais essayer de te conseiller au mieux par rapport au vécu de mon procès gagné contre Bavaria mais qui a duré 6 ans. Moins grave que toi car mon bateau était navigable .
A partir du moment où ils te proposent de réparer en usine et qu'ils ont une obligation de résultat, j'accepterais.
Par contre : régler le problème du délai de l'immobilisation avec une date butoir . A étudier avec le leasing et le constructeur le manque de jouissance dans le cadre d'un accord amiable.
Informer les revues nautiques (courrier du lecteur) du bon suivi de ton dossier.
Cordialement

0

C'est la voix du bon sens.
Je crains que ce ne soit pas la voie qu'a choisi de suivre DOAN.

Dommage pour lui. :litjournal:

11 déc. 2015
0

@bebop, Bonsoir,
Merci du conseil, mais ce bateau est atteint de vices majeurs et comme l'expert l'a souligné,"si certains dommages peuvent être réparés, d’autres comme les avaries structurelles ne sont pas acceptables".
J'ai navigué moins de 10 heures avec ce navire et l'expert a vraiment été impressionné par la liste des dommages constatés.

Cordialement

0

C'est TON expert qui l'a souligné.

Sur un plan purement technique TOUT peut être réparé ou remplacé.

En judiciaire, l'expert nommé par le tribunal aura peut être une toute autre position que ton expert.

0

Effectivement, en matière d'affaire judiciaire, l'opinion de l'expert judiciaire comme l’appréciation du juge sont rigoureusement imprévisibles.

Dans l'état de ce que notre ami nous dit de ce qu'il connait de son dossier, tout peut être envisagé.

Une chose, en revanche, reste certaine, c'est que le démêlage des fils de cette affaire et l'identification des parties réellement impliquées ne sera pas une mince affaire.

Pour ce qui est du "tout se répare", techniquement, on peut remplacer une coque, un pont, un roof et ne conserver que le N° de série.

Comme personne ne semble savoir en quoi devront consister les réparation (DOAN parce qu'il le refuse, Bavaria parce qu'ils ont besoin de démonter avant de savoir et que DOAN refuse) il est prématuré d'échafauder quoi que ce soit au sujet de ce que sera le navire après remise en état.

12 déc. 2015
0

Bonjour, dans le cas d'une procédure judiciaire la qualité du dossier présenté par l'avocat est déterminante. Pour exemple dans une affaire immobilière qui a durée 7 ans, l'expert judiciaire m'attribuait 75% des responsabilités pour une somme supérieure à 100 000 €. Bien défendu, les juges n'ont rien retenu contre moi et l'attaquant n'a même pas fait appel.
Tout se répare, sans doute, mais il peut y avoir (sans doute) un alourdissement du bateau et donc des conséquences en terme de performances par rapport aux caractéristiques de l'objet vendu comme surconsommation et vitesse moindre.
Jac

12 déc. 2015
0

des fois le pas de chance peu s'arranger tous seul
un gros jerrican d'essence qui se renverse malencontreusement.Soudainement tous s'embrase bêtement près du réservoir de GO....
Dans les banlieue sa arrive souvent le 1er janvier!!!
Apres expertise t'es rembourser par ton assurance dommage sous 3mois.
fin de l'histoire....après maintenant que ta prévenu le monde entier que ton bateau est pourri t'en a pour 5ans de procédure avant de pouvoir siroter un coca au mouillage.....dans ton bateau bricoler.par contre c'est ton avocat qui va pouvoir boire un coca frais aux mouillage pendant 5 ans.
c'est ca la justice de toute façon d'une façon ou d'une autre les assurances vont payer....mais plus ou moins vite. Il n'y donc pas vraiment escroquerie....c'est juste ton coca qui va attendre.
Courage

12 déc. 201512 déc. 2015
0

Il est certain que celui qui a le plus intérêt à ce que l'affaire devienne judiciaire à l'encontre de Bavaria c'est bien son avocat. :litjournal:

par contre, il est tout a fait certain que ça ne peut influencer en aucune façon ses conseils. :non:

C'est tout a fait naturel de préférer une solution hasardeuse, longue et dispendieuse plutôt qu'une solution immédiate, consensuelle et qui ne demande qu'à être facilement sécurisée. :heu:

0

Dans le cas présent, DOAN refuse a priori cette issue.

12 déc. 2015
1

C'est exact Ecumeur.
Un "vrai" avocat fait tout pour apporter une solution à ses clients mais il faut que tous les acteurs (avocat, client, mais aussi partie adverse et/ou expert) soient pragmatiques.

Si dans la "pièce", il y a un ou plusieurs pétroleurs théoriciens qui s'accrochent à "leurs" droits (ou pire, l'idée qu'ils en ont) plutôt que de rechercher une solution, on est parti pour la gloire.

12 déc. 2015
0

Tous les avocats ne sont pas nécessairement des fanatiques de la procédure et j'en parle d'expérience.
C'est plus souvent que ce que pensent la majorité des gens qu'ils recherchent la sortie d'une affaire par un protocole amiable.

13 jan. 2016
0

L'avocat a une vision de l'affaire en fonction de ce que lui raconte son client et des documents qu'il peut lui fournir. Sa mission est de lui faire obtenir satisfaction.
Je sors d'une sombre affaire de succession qui a duré 30 ans exactement alors que l'affaire était absolument simple et ne justifiait pas une telle obstination. La partie adverse a usé 4 notaires et 9 avocats dans de multiples procédures. Finalement c'est son avocat actuel qui a sifflé la fin de la partie et a convaincu son client d'arriver à un accord. Il est vrai qu'il avait eu plusieurs fois l'occasion de nous rencontrer et de comprendre que la cause n'était peut être pas exactement celle qu'il croyait et les personnes en face pas aussi noires que décrites. Au terme de l'ultime réunion de signature de partage, je l'ai remercié et je crois que c'était la première fois de sa carrière!!!!

12 déc. 2015
0

@Doan
Je suis allé à la procédure contre Bavaria car le concessionnaire et le chantier ne me proposaient rien avec un SAV encadré par la mutualisation MO. Dans ton cas, et pourquoi je t'ai conseillé de ne pas aller au procès c'est parce que Bavaria t'a fait une proposition concrête...à voir
Cordialement

12 déc. 201512 déc. 2015
1

Bonjour
un exemple concret d'action.
1 personne a acheté une voiture . gros problème avec ce véhicule dès la sortie du garage.
il s'est fait balader pendant des semaines sans réparation ni mise au point:
quelque temps plus tard, grosse réception dans le garage de la marque pour la sortie d'une nouvelle voiture.
déco et petits fours ect..............

Il est allé devant le garage avec des tracts, mentionnant les problèmes de SA voiture et la non prise en charge par la marque, qu'il distribuait à tous les entrants avec "publicité" sonore......

voiture prise immédiatement en charge........

peut être qu'une apparition devant le stand bavaria au salon serait productif pour toi. distribution de la liste des problèmes et le " j'en foutisme " des responsables

Préciser qu'il s'agit de TON bateau et non le modèle.

bon courage

JF

13 jan. 201616 juin 2020
0

J'ai retrouvé des cales en bois dans ma trousse à outils, lorsque j'avais démonté le meuble à chaussures.
Je ne pense pas que ces cales soient utilisées pendant la mise en place des cloisons lors de la construction, mais plutôt à l'occasion de réparations.
Je crois sérieusement que ce bateau a déjà été réparé par le chantier.
Cela pourrait expliquer pourquoi la cloison arrière est en trois parties comme le montre les flèches sur la photo alors que cette cloison est en une seule partie sur la vidéo de présentation du bateau (de 1'05" à 1' 15")


Une expertise judicaire mettra ce nouveau point en évidence. :reflechi: :reflechi: :reflechi:

0

C'est un peu ce qu'on te dit depuis un moment. :heu:

Je suis heureux que tu commences à en prendre conscience. :pouce:

13 jan. 2016
1

Compte tenu du fonctionnement de la chaine de fabrication Bavaria, avec comme tu le dis des bateaux construits en série et une utilisation intensive de la robotique, il est certain que Bavaria n'est pas équipé pour réparer ce bateau. L'usine va probablement sous traiter le travail à un chantier extérieur à l'entreprise. Il serait pertinent d'obtenir le cahier des charges des travaux prévus. Le type de construction avec des cloisons structurelles stratifiées entre la coque et le pont rend le démontage impossible.Les ponts sont généralement collés, vissés et une bande de stratification et un profil inox vissé qui viennent renforcer la jointure. Il faudrait ôter le pont pour pouvoir retirer les cloisons et re-stratifier les longerons et la coque. Je doute de la viabilité économique de l'opération. Il est probable que le chantier va se contenter de 'rafistolages' de mastic et un peu de 'barbouille' afin de tenir le temps de la période de garantie. De plus étant fabricants de bateaux 'à la chaine' ils n'ont aucune expérience concernant les chantiers de réparation.

13 jan. 2016
0

Sa justifié pas
Le constructeur a Le droit de faire des modification d un model a l autre
D autan que l on est loin du travail a la chaîne avec 200 model jour

13 jan. 2016
0

Offfff
Un voisin de ponton a mis le feux malencontreusement en allument sont barbecues avec de l essence......
Résultat tous le cul du bateau a bruler

13 jan. 2016
0

Si ce n'est pas trop tard je te suggère d'assigner le constructeur devant le tribunal de commerce compétent territorialement et de demander la résolution de la vente.
L'avantage du tribunal de commerce est la rapidité de la décision, rendu par des juges connaissant bien le monde des affaires puisqu'ils en sont issus.
Une décision de cette nature à d'ailleurs été rendue récemment dans des circonstances similaires aux tiennes par un des grands tribunaux de commerce ( le bateau valait neuf 2,5 millions €.
L'imprécision de la décision de justice qu'évoque némo, ne m'apparaît pas réaliste, surtout si tu t'adresses à un bon avocat spécialisé en droit des affaires.
Si tu le souhaites, tu peux m'envoyer un message et je te donnerai plus d'informations, fondées elles.

14 jan. 2016
0

Non il n'est pas trop tard, le délai pour agir est de 2 ans après la découverte du vice caché.

Je vais exercer l’action rédhibitoire et demande la restitution du prix de vente et tous les dommages et intérêts comme le précise la loi sur les vices cachés.
L'assignation est rédigée et finalisée.

14 jan. 2016
0

La loi est très claire, d'abord le vendeur et si celui ci disparaît, le précédent vendeur en l'occurrence le constructeur.

0

A l'encontre de Bavaria ou à celle de ton vendeur?

1

Nous sommes bien d'accord.

Il ne s'agit donc plus d'une procédure contre Bavaria mais contre le chantier qui t'a vendu le navire manifestement réparé.

Je suis heureux de voir que tu as ouvert les yeux et que ta vision des choses est aujourd'hui un peu plus réaliste.

Cette procédure, maintenant qu'elle est correctement orientée, te permettra d'y voir plus clair sur cette affaire de transfert d'acompte entre deux achats de produits de marques strictement étrangères l'une à l'autre qui ne me semble pas d'une transparence absolue, ainsi que sur le "miracle" d'une disponibilité immédiate (ou quasi) d'un produit généralement construit après la commande...

Je te dis "merde" pour la suite des événements.
La route sera longue.
Courage.

14 jan. 201616 juin 2020
0

@Grey Goose, ce que tu dis correspond effectivement à ma visite du chantier de Giebelstadt
Le lien suivant décrit le processus de fabrication.
www.bavaria-yachtbau.com[...]ur.html
Ce bateau a déjà été rafistolé comme je l'ai expliqué.
Sur cette photo on peut constater qu'une planche a été ajoutée pour renforcer la fissure, les traces de peinture sont sous cette nouvelle planche.

14 jan. 2016
0

Chez Bavaria on pourrait peut être se demander ce qui va couter le plus cher, rembourser le malheureux acheteur et reprendre à l'épave.

Ou avoir ce fil sur la toile pour longtemps, il n'est qu'en français ce qui limite les risques néanmoins

14 jan. 2016
0

du camouflage éhonté ! du n'importe quoi qui continue d'enfoncer bavaria
Et pourquoi faudrait il réparer un bateau neuf ??

14 jan. 2016
0

:pouce:

0

Le fil est au final plutôt positif puisque son lanceur indique, preuves à l'appui, que des réparations, postérieures à la construction ont été effectuées par le chantier qui lui a vendu le bateau.

La préservation de ce fil est plutôt "pain béni" pour Bavaria. :heu: :mdr:

14 jan. 2016
0

parce que le distributeur a reconnu que c'était une négligence. :reflechi:

14 jan. 2016
0

Then you could have a better understanding about the issue.

www.ybw.com[...]ead.php (Views: 4,472)

www.ybw.com[...]ead.php (Views: 10,906)

14 jan. 2016
0

Le fil est également sur motorboat forum ou il est particulièrement suivi les avis de nos amis Anglais sont assez proches de ceux exprimés ici

14 jan. 2016
0

Il faudrait être sur que le bateau ne soie pas brader a un autre pigeon
Vous devriez récupérez vos sous.....votre avocat pourra vivre mieux mais ce bateau ne sera pas forcément détruit et donc fera d autre victimes....
Quand a l image de bavaria d autre fil s en coupe ici même.
Dommage que bavaria ne rachète pas le bateau pour détruire.....Sa E xsiste dans l automobile quand de gros loupé sont détecter.C est passer sous silence mais le client est même quelquefois même pas aux courant....

14 jan. 2016
0

Cette vidéo est trés instructive (de 10'14" à 10'40" ) on peut constater que la cloison entre la seconde cabine et le compartiment moteur est en une seule partie et non en trois parties comme sur mon bateau.

Cette vidéo confirme que des cales en bois ne sont pas utilisées car tout s'emboite au millimètre.

Mon bateau a été réparé et cela devrait pouvoir être confirmé par un expert.

15 jan. 2016
0

Bonjour DOAN, bonjour à toutes et à tous,
Ce qui vous arrive est la pire des situations que peut subir un plaisancier. Que vous communiquiez avec les membres du forum pour leur faire partager votre écœurement soit, mais ça n'est pas sur un forum que l'issue d'un procès se dénoue.
Il faut vous préparer à livrer une dure bataille avec l'équipe que vous aurez recruté :
Un avocat aguerri spécialiste en plaisance
Un expert maritime plaisance aguerri, judiciaire de préférence
Tous les résultats de vos investigations dont vous nous faites part, ce sont des informations à communiquer à votre équipe.
Vous disposez d'un levier financier important qui peut vous permettre d'obtenir rapidement un accord amiable c'est la perte de jouissance de votre bateau.
A vous et à votre équipe de le mettre en œuvre.
Bien cordialement

01 avr. 2016
0

Bonjour,

Je suis votre parcours sur ce malheureux événement depuis le début, et je me permets de relancer le sujet afin de savoir ou vous en étiez à ce jour ?
Je possiede pour ma part un bavaria, avec lequel je n'ai pas de soucis ( en tout cas pour le moment...). Il es $t donc toujours intéressant de savoir comment se passe les soucis avec les autres...

Bonne navigation.

01 avr. 2016
0

Ce ne sont pas des "vices cachés" mais des défauts visibles le titre est donc inapproprié.

01 avr. 2016
0

je dirais plutôt des malfaçons ........
avec un manque de contrôle qualité flagrant
alain

01 avr. 2016
0

je dirais plutôt des malfaçons ........
avec un manque de contrôle qualité flagrant
alain

01 avr. 2016
0

je dirais plutôt des malfaçons ........
avec un manque de contrôle qualité flagrant
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

j ai profiter du confinement  au port de las palmas grand cannaria pour faibriquer ce cokpit. pour infos javais dejas consrtuit mon voilier sur plan Trielen dessiner par Jaquea Lassere

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (6)

j ai profiter du confinement au port de las palmas grand cannaria pour faibriquer ce cokpit. pour infos javais dejas consrtuit mon voilier sur plan Trielen dessiner par Jaquea Lassere

février 2020