Vers une solution pour limiter le carénage ?

Bonjour à tous,

Comme beaucoup ici , ça fait des années que je m'interroge sur une éventuelle solution pour limiter le carénage ou au moins pour limiter la quantité d'antifouling qu'on utilise... J'ai regardé les ultra sons, les revêtement (comme celui testé par Stéphane sur son voilier) qui pour le moment ne semble pas très concluants. Pour le moment j'ai tendance à penser que nous n'avons pas de solution miracle, alors que faire ?

Il se trouve que j'ai pu expérimenter son produit que vous pourrez retrouver ici :

Il s'agit d'une housse de protection qui se met sous la coque lorsque le bateau est à flot et ne navigue pas, ce qui pour une bonne partie d'entre nous est quand même plus fréquent que nous le souhaitons. Surtout en cette période malheureuse

Ca se présente sous la forme d'une toile (dans un ensemble de tissus techniques ça en voile on connaît) qui s'installe par l'avant ou l'arrière du bateau, ça peut se faire seul mais c'est beaucoup plus rapide à deux . Elle s'accroche sur les filières/taquets/balcons et forme une sorte de jupe autour de la coque.
Quand on veut sortir elle se retire facilement de la même manière, un coup de jet d'eau et ça part : le fouling ne me semble pas tenir dessus.
Pour le moment je n'en suis qu'à quelques mois d'utilisation, dans un port où la prolifération est intense, en particulier lorsque les eaux sont chaudes comme cet été.

Ca me semble intéressant aussi je vous partage cette information.

L'équipage
28 oct. 2020
28 oct. 2020
0

Bonsoir,

Et quel en est le coût ?


Escobar le neuf:À partir de 1500 € pour un 6 mètres.. bonjour la facture pour un 13..·le 29 oct. 07:48
VIRGO7:J'aimerais bien connaître le prix du tissu au mètre carré·le 29 oct. 09:08
28 oct. 2020
0

Ca parait une bonne idée


28 oct. 2020
0

Comment cela s'installe vis à vis de la quille ?

Les algues ne se développent-elles pas entre la toile et la coque ?


Escobar le neuf:Sans lumière pas de prolifération.. ·le 29 oct. 07:42
28 oct. 2020
0

Ca marche pour les biquilles?


chrysm:Pose leur la question mais je ne vois pas pourquoi ça poserai problème ·le 29 oct. 14:21
29 oct. 2020
1

Ca doit être compliqué à stocker à bord quand on l'enlève pour un Week-end non ?
(Et ça doit sentir la marée en séchant, même après je jet d'eau...)
Sinon pas mal en effet, ça m'intéresse bougrement (quille longue)
C'est marrant, c'est votre Oceanis qui sert pour leur pub ? Sympa.


29 oct. 202029 oct. 2020
0

Au delà de ces solutions très onéreuses et pas pratique du tout à l'usage..je considère qu'avec les antifouling actuels il n'est pas nécessaire pour une utilisation habituelle de renouveler chaque année.. chacun peut plonger au mouillage, changer ses anodes et passer un coup de brosse pendant la baignade..dans mon cas 2 ans sans problème..vous polluez moins et là en plus c'est moins cher..


Jika:Entièrement d'accord ! C'est ce que je fais également depuis deux ans !·le 29 oct. 08:01
tatihou:D accord mais aptres deux trois cout de brosse l antifoulind est hs apres c est plongeon tous les 15vjours·le 29 oct. 14:00
29 oct. 202029 oct. 2020
1

Mon expérience depuis 3 saisons maintenant qui vaut ce qu'elle vaut :
mon bateau est au port en eau douce (La Vilaine), et je sors en mer 30 à 40 jours an, pour au max 15 jours d'affilé.
Je ne mets plus d'anti fooling depuis 3 ans et me contente une fois ou deux dans l'été, d'un coup de brosse en apnée ou avec mon bloc de plongée.
J'utilise une brosse douce d'équitation, le fooling part tout seul.
Voilier de 10m, 20 à 30mn de boulot.


tatihou:Je passe comme tou coup d eponge mais quand l antifouling a perdu ses proprietes c est tous les 15 jours ·le 29 oct. 14:01
Bigjack:Si tu es toujours en eau salée, ce doit être normal...·le 29 oct. 17:09
29 oct. 2020
1

je navigue un peu plus qu'eux mais ce n'est pas ca qui fait la différence ,donc mes voisins de quai me demandent pourquoi ma coque reste propre , alors que la leur , non , bien que nous ayons caréner ensemble ,
je leur avait pourtant dit de faire comme moi mais ils n'ont pas voulus car la couleur ne leurs plaisait pas et le prix non plus ! ils sont tétu !
puis l'idée de mettre de la graisse !!!...

donc
prendre

un AF auto érodable ou autopolissant de HAUTE QUALITÉ , mais DE COULEUR ROUGE
oui , j'ai bien dit DU ROUGE !
le rouge contient plus de cuivre ., passer 2 couches fines
puis apres sechage , prendre un spalter et graisser la coque et les appendices avec de la graisse basique . une bonne couche

je tiens 2.5 ans sans caréner ni frotter ni brosser ni gratter la coque .

nb vous noterez que l'éffet de brosser ou frotter une coque en plongée , accelère son salissement .


Tangalo:Ben oui, si c'est de l'érodable, il s'en va au frottement. C'est même le concept...·le 29 oct. 17:14
29 oct. 2020
1

Pour ceux qui ont la chance que leur antifouling leur conviennent et qu’ils soient adeptes d’un renouvellement tous les ans ou tous les deux ans tant mieux pour eux. Ici rouge noir ou blanc même problème le fouling de 1 an est énorme même en sortant souvent. Pas d’accès en eaux douces suffisamment profondes à proximité.

Personnellement mettre 20 ou 30 kg de produits toxiques dans l’eau ne me réjouit pas. Et si effectivement le coût n’est pas négligeable combien ca coûte déjà le carénage annuel ?

Concernant les algues dans le faible espace d’eau entre les deux : il y en a un peu mais ils proposent une solution avec un produit (biodégradable) à mettre que je n’ai pas encore testé. Quand je dis un peu c’est une très fine couche ici.

Effectivement, je laisse à ces jeunes français motivés dans la création d’une entreprise qui a ce stade semble prometteuse, ce sera ma modeste contribution en ces temps de crise économique majeure (et pas seulement) utiliser l’image de mon propre bateau (d’autres avec leurs moteurs font de même).

Si cous trouvez une solution meilleure et moins onéreuse je suis à fond preneur. Je n’ai surtout pas écrit que c’était la panacée au contraire. Ca ne l’est pas.

Le stockage de la couverture se fait dans un sac dédié. Perso soit je le laisse dans l’auto soit je fourre dans un coffre à bord me disant que ca pourrait me dépanner en cas de voie d’eau...
L’autre solution c’est de le faire faire (la manip) , ces jeunes le proposent avec des partenaires locaux justement (une bonne chose pour l’emploi local). Comme ça pas de soucis de stockage.


29 oct. 202029 oct. 2020
1

Pour les bateau de régate du type Dragon, on utilisait la même solution. Cette couverture restait dans l'eau avec un lest au fond et des flotteurs en haut.
Pour sortir le bateau on faisait descendre une fermeture éclair. Pour y entrer après c'était facile, puis remontage de la fermeture, puis remplissage d'eau douce entre la coque et la toile.
Le mieux était de sortir le Dragon de l'eau à chaque fin de régate, nettoyer la coque et passer du graphite ou du silicon juste avant de mettre à l'eau.

Il y aussi le Parefouling qui est un tissu qui enveloppe la coque du bateau pour empêcher la formation de salissure. Inventé? en 2011, mais qui semble ne pas avoir réellement démarré.

et l'enveloppe

La couleur noire et la meilleure pour empêcher la lumière de venir développer les mousses.


29 oct. 2020
0

Est ce que la graisse est moins polluante que l'antifouling, sûrement mais ce n'est pas non plus de l'eau de lourdes. Il y a toutes sortes de graisses même de la bio dégradable, on pourrait la remplacer par du suif, voir les nombreux fils à ce sujet. Mélangez de suif et de paraffine comme sur les anciens voiliers.


29 oct. 2020
0

il existe des solutions plus simple et moins cher : Avoir un équipement de cale dite propre équipée , ça revient à environ 15 à 20€ suivant les sites ..comme il est facile de caréner on peut le faire toutes 5 à 6 semaines .
le probleme ça ne fait pas tourner le commerce : pas de peinture vendu, pas de prestataire pour sortir le bateau ...donc ç'est peut rependu


Rigil:Tout à fait d'accord, un échouage sur la cale tous les mois en saison et un coup de karsher, mais les bateaux capables d'echouer sont de moins en moins nombreux si j'en crois ce que je lis sur HetO...(la plongée n'est pas une option)·le 30 oct. 14:38
29 oct. 2020
0

Ce système de bâches était utilisé couramment à San Francisco pour plusieurs bateaux de nite re flotte de Santana 22


30 oct. 2020
0

Bjr, J'ai essayer de la lanoline(graisse de laine)vu ça sur un site anglais ,sur mes flotteurs replié ça se salit(c'est de la boue )mais c'est pas des bestioles , j'aurrais su pour le confinement j'aurais replier pendant 1mois pour voir ,la prochaine fois que j'y retourne ,je laisserai un échantillon dans l'eau a côté du bateau pour voir ,et aussi avec de la cire d'abeille


30 oct. 2020
1

Dans le contexte d'être prêt à passer la brosse ou l'éponge de temps en temps, je vous assure que l'antifouling ultrasonique fonctionne bien. Et l'amortissement est très rapide par rapport à une sortie et une couche ou deux chaque année. Il y a d'autres fils là-dessus.


30 oct. 2020
0

Bonjour,

pour moi, toute solution de substitution ou visant à réduire l' utilisation d' antifouling est bonne à prendre.

Mais il y a plusieurs cas différents, et les solutions ne peuvent pas être universelles:
Quelqu' un qui a son bateau à l' eau 12 mois/an et qui ne peut naviguer qu' un mois d' été aura sûrement intérêt à utiliser la solution présentée dans ce fil.

Navigant toute l' année, je ne me vois pas tous les 8 ou 15 jours enlever et remettre une bâche sous mon bateau, pour une sortie d' un jours ou deux.

Mais étant basé dans un port à échouage, j' ai sans problème depuis un peu plus de trois ans ma carène "brute d' alu", mais j' ai la chance d' être sur place pour surveiller l' absence de corrosion.

Au niveau du fouling, en navigant en Bretagne Sud en hiver et en Irlande-Écosse l' été, un nettoyage de carène tous les un mois à un mois et demi est suffisant pour avoir une glisse correcte.
Par contre, cet été, j' ai navigué en Galice et Portugal, et malgré la fraîcheur de l' eau, un nettoyage s' imposait tous les 15 jours.

Mais quand on a pas d' antifouling, on peut soit caréner en échouant (ce que je fais), soit en plongée, soit d' une annexe (ou d' un kayak) avec une brosse munie d' un flotteur montée au bout d' un manche composé d' un tube de wishbone (c' est ce que je souhaite faire mais n' ai pas encore trouvé le wishbone (si quelqu' un a çà qui dore, même cassé je suis preneur)).

Gorlann


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (33)

mars 2021