vérin de barre commandé par anémomètre

Un petit mot de l’archipel des Açores et une demande technique.

Je suis un terrien sur une île, un terrien qui est autonome en énergie et qui cherche un système de mise en sécurité pour une éolienne . En soi je cherche à sortir (+/-) du lit du vent ma turbine lorsque le vent me fait des caprices en dessus de 25 nœuds. Existe-t-il un système qui au travers d’un anémomètre, commanderait un vérin de barre franche, ce à partir d’une vitesse de vent préréglée ?

Pour visualiser le principe – ce qui aide à comprendre ma tentative de réflexion - hum
1./ la queue de l’éolienne n’est pas fixe mais sur un axe.
2./ le vérin est pris sur un point fixe de la tête de l’éolienne.
3./ La tête du vérin est fixée sur la queue de l’éolienne.

Le vent dépasse la consigne, le vérin pousse, le vent tombe, le vérin revient.
- bien sûr la partie compas de la gestion n’est pas activée.

Cela fait 15 ans que je me bagarre avec les éoliennes du commerce, peu importe le système passif, latéral ou hélico c’est toujours assez aléatoire est cela se traduit pas des casses. Je suis dans les même conditions climatique que sur un voilier, eau sel pluie et brouillard salin , c’est pourquoi j’ai imaginé cette solution.

Bon a vous tous !
Bon vent des Açores

PS J'étais un peu voileux il y a plus de 20 ans, mais sans aucune électronique à part le sondeur, c'est un secteur que je ne connais absolument pas. béotien je suis resté.

Picaroto

L'équipage
10 jan. 2022
10 jan. 2022
0

il faudrait trouver un système pour mettre l'empennage à l'horizontale ,elle se mettrait en drapeau toute seule
alain


10 jan. 2022
0

Peut être avec ce qui se fait pour les auvents de véranda.
À partir d'une certaine vitesse le moteur enroule la toile.
Somfy , par exemple.


10 jan. 2022
0

merci de vos réponses, l'empennage est à l'horizontale, ce qu'il faut, c'est qu'il fasse un angle avec la tête de la turbine, ce qui sort la tête du lit du vent - en fait cela réduit la voile. Les capteurs pour auvents sont des jouets auquels je donne deux mois de fonctionnement ... de surcroit ils couplent vent et rayonnement solaire; quant à la commande d'un vérin??? ici le matériel bateau, pas de problème ça se trouve facilement, je suis en face de Horta - pour ceux qui ont traversé.


11 jan. 2022
1

Bonjour, est ce que la queue de l'éolienne est déjà articulé ? J'ai moi même une éolienne terrestre que je laisse fonctionner jusqu’à 38 nœud (fonction des prévis météo). C'est un régulateur de charge 48v qui enclenche une résistance de freinage à 56 volt pris directement sur le circuit de l'éolienne.Le circuit batterie est protégé par une diode de puissance afin que la résistance ne puise pas dans les batteries.La Puissance de la résistance doit être au moins de 1 fois celle de l'éolienne.Le freinage du rotor oblige ce dernier à ce mettre perpendiculaire au vent, la queue restant dans le vent. tout revient a la normale une fois la rafale passé. Il est surement possible d'y rajouter un automatisme (type arduino) qui bloque le frein au bout de trois touchettes.


11 jan. 2022
0

Bonjour, il existe des systèmes purement mécanique pour réguler la vitesse d'une éolienne avec une palette d'effacement dans un plan parallèle à celui de l'hélice La dérive est articulée maintenue par un ressort dans l'axe du rotor. Quand le vent forcit le rotor se met travers au vent.


11 jan. 2022
0

Bonjour Fred,

pour répondre à vos questions, non la queue n'est pas articulée, elle le sera, j'ai un atelier complet, colonne de perçage, tour, fraiseuse; le travail des métaux ne me rebute pas. Mes éoliennes sont des "haute tension" les mâts sont à 100 m du local technique et je ne suis pas marchand de cuivre ... J'ai un mini réseau 230 VAC 10kVA, avec 1800 Ah / 48 v /C10 de batteries.
A 14 m de hauteur de mat, le flux est biensûr parfaitement linéaire ! les rafales à trois fois la puissance du vent continu c'est courant, le dump load, cela aide mais cela aide surtout à éviter les survoltages sur l'onduleur, cela ne freine pas immédiatement la turbine. Sur une charge directe batterie, ce sont les batteries qui amortissent les survoltages. Le furling latéral fonctionne relativent bien pour éviter les dégats de survente, par contre le décalage de l'alternateur , et trop souvent la position trop avancée de l'alternateur induit un permanent mouvement de lacet qui fait perdre (je pense) 30% de rendement. J'ai eu tous les systèmes : furling vertical, en soi bon système seulement le retour en position face au vent se fait souvent de façon brutale, et délaminages fréquent des pales, seul Bornay gère à peu près correctement le problème. Furling latéral , j'en ai déjà parlé, passive pitch control, de loin le meilleur ! mais très difficile à réaliser sans problèmes d'équilibrage pour des vitesses d'arbre supérieures à 250/300trs. Kestrel est "le" maître en ce domaine, et réalise des mécanismes s'activant à 500 trs. (Par contre Kestrel fabrique des alternateurs dont les ponts de Graetz se trouvent insérés dans le stator... grrr ! la sortie est en DC, un dump load sur du DC cela ne sert à rien ! La mise en court circuit sur du DC, cela ne sert à rien, la turbine arrêtée freinée, une bonne rafale à 45/50 noeuds avec de la pluie, elle se met en route toute seule !

La seule machine fiable qui tourne chez moi est montage perso, fait d'un alternateur Fortis Passaat sur lequel j'ai greffé une tête Kestrel; cela tourne du feu de dieu, je ne l'ai pas descendue depuis 2019... (Hum pas sérieux le bonhomme) elle est malheureusement unsuffisante avec ses 1200W . Celle que j'envisage de faire est une 5 kw montée avec un alternateur de Braun Antaris, la machine ne vaut rien mais l'alternateur est remarquable, indestructible.

Bonjour Crescent 76, et merci ! j'avais oublié le système windmill ! la palette parallèle au rotor utilisée sur toutes les éoliennes de pompage. Je me souviens d'une éolienne de 5 kW de fabrication autrichienne, version Panzer lourd, avec démultiplicateur qui était équipée de ce système, car c'était une dynamo ... Cela a 20 ans, et n'existe plus, c'était Geiger Wind Technik. Je vais essayer de trouver les modes de calculs pour le système à palette, en espérant que le décrochage puisse être prédéfini avec précision.

Bonne journée à tous!

PS à Monsieur le modérateur... j'espère que ne suis pas trop hors sujet... pas vraiment dans les voiles... mais toujours dans le vent.


crescent76:Bonjour, je pense que le système utilisé sur les éoliennes de pompage devra être amorti par un vérin à gaz réglable car les retours en butée sont parfois violentsTout le système peut être implanté sur une platine intermédiaire entre la machine et le mât·le 13 jan. 10:46
11 jan. 2022
0

salut
sur la photo tu es sur Pico du côté de Biscoitos ou bien ?
pour les modos t'inquiêtes pas aux Açores on est en pleine mer donc sur un grand voilier voguant au milieu de l'océan.
pour le côté technique ce qui est proposé ci-dessus à l'air logique, une palette bien dimensionnée se mettant à 90° du vent à partir d'une certaine force ...
bonnes recherches


12 jan. 2022
0

Salut Quizas,

Rhâââh , peste et choléra ! je suis fait !

Qui es-tu donc pour me cerner ainsi ! non pas sur Biscoitos , 3 km en dessus non loin de la Quinta das Rosas.

Le dimensionnement de la pale ( la longueur du bras de levier, la compensation sur l'empennage) c'est un autre problème, je fouille sur les sites américains de windmill genre Aeromotor, les américains partagent volontiers leurs informations.

A+ ...heu... je persiste , tu m'intrigues, tu connais Pico ou bien ?

Abraço


Quizas:ben disons que je suis réfugié sanitaire aux Açores et que je connais pas mal les eaux du coin donc avec le rocher de la madalena et Horta en face par déduction ... aux Açores il y a beaucoup de vent, encore plus de pluie et des vaches et du poisson à profusion, on peut donc être autosuffisant en énergie, eau, bouffe, et les Açoriens ne sont pas encore devenus complètement fadas comme dans des pays que je ne citerai pas ... donc le lieu idéal pour attendre la fin de la guerre ! até logo·le 12 jan. 03:06
12 jan. 2022
0

Bonsoir, je pense que les problèmes d'amplitude sont certainement du au rotor bipale. Vous auriez plus de progressivité avec 5 pales. A la place d'un vérin, vous pouvez mettre une roue cranté et un moteur d'automatisme de portail coulissant et gérer la direction avec un anémomètre sans mettre de queue. Voir les fabricants d'éolienne industrielle. Sinon, une éolienne à axe verticale qui se referme seule lors des rafales et c’auto-régule. il me semble que Futurenergy font des éoliennes en 130v avec la possibilité de ne pas mettre le pont de diode


Picaroto:pour utiliser des éoliennes depuis 15 ans, je me permettrais plusieurs réflexions; je ne vois pas le rapport entre une progressivité et un nombre de pales...le nombre de pales rend plus complexe l'équilibrage de la tête. La turbine en photo est une Travère de 6 kW, elle fonctionne en pas variable, elle a un gros défaut, c'est la distance pivot/tête, qui est trop importante et génère un mouvement de lacet. (autre problème, la géné est en court circuit et j'attends un manuscopic depuis... septembre, c'est ça les îles...) Avez vous déjà pris une rafale de 50 noeuds dans la figure? le temps que votre automatisme de portail réagisse que le moteur se mettent en branle sans compter toutes les alimentations qui doivent comporter des contacts tournants... c'est une vraie usine à gaz . Le pont de diodes dont j'ai parlé est une imbécilité de la marque Kestrel, toutes les éoliennes sortent en tri en bas du mat, c'est votre régulateur qui comporte en entrée un pont de Greatz, suivi d'un analyseur de tension et de relais commutant vers les résistances de freinage en cas de surtension , relais pouvant aussi commander une mise en court circuit de l'alternateur en cas d'absence de réseau. L'éolienne verticale est une ânerie très peu productive, de surcroit mise sur un mat d'une dizaine de mètres ... bonjour les oscillations, vous rendez vous compte de la masse en mouvement ! Sur 100 m de ligne électrique, je travaille avec des tensions de 300 VAC mini et 550 VAC pour 5000 à 6500 W crête. Avec des tensions de l'ordre de 130V je devrais passer en 4G25...·le 13 jan. 00:01
12 jan. 2022
0

A mon avis il faut un Arduino et quelques compétences, modestes, pour programmer et câbler tout ça.


Picaroto:Un Arduino et les interfaces vont se trouver sur la nacelle, à 12 m du sol, dans une ambiance de brouillard salin, d'une hygrométrie variant de 80 à 93 % ... Sur une île de 14'000 habitants à 1850 km du continent, il faut du matériel simple, ou la pièce de rechange est obtensible rapidement (le cas de l'électronique de marine) , sinon... mieux vaut oublier... en plus je ne suis pas du tout sûr d'avoir ces compétences et ici personne ne les aura; et coûte que coûte il me faut 15 kW par jour., donc simple et efficace... Sur une île il est malheureusement impossible de raisonner comme sur le continent.·le 13 jan. 00:15
13 jan. 2022
0

Au lieu de t'exciter tu devrais offrir un séjour à une.personne qualifiée ...


Picaroto:Et vous au lieu de vouloir me proposer des mécanismes de store, vous feriez bien de relire ma question! pour vous faciliter la tâche , la revoici : Existe-t-il un système qui au travers d’un anémomètre, commanderait un vérin de barre franche, ce à partir d’une vitesse de vent préréglée ? ·le 13 jan. 10:30
13 jan. 2022
0

La réponse à la dernière question est : Oui
Je clôture la ma conversation: Je pense que vous ne voulez pas être aidé.Je vous rappelle que vous n’êtes pas au service après vente.
Vous avez des aprioris et une méconnaissance du sujet.
Bon vent


Picaroto:C'est avec plaisir que j'ai de leçons à recevoir concernant l'électronique de navigation, mais je n'ai pas de leçons à recevoir concernant la conception d'une éolienne. Point barre! Si des personnes ont besoin de flatter leur ego en me donnant des conseils de conception alors que visiblement ils n'y connaissent pas grand chose, et ne sont pas à même de d'entrevoir toute la problématique, je leur répond, cela s'appelle de la politesse, même si je dois de ce fait démonter leurs arguments; les aprioris et la méconnaissance du sujet ne sont pas de mon fait; je constate que, hormis Crescent 76 qui m'a donnée une bonne idée ,Quizas que je salue au passage , vos interventions sont simplement hors sujet.Je me retire également de cette conversation, bon vent ou plustôt pétole aujoud'hui.·le 13 jan. 12:16
13 jan. 2022
0

Oui, enfin ici ce n'est pas le SAV du fabricant, c'est un lieu d'échange entre passionnés, il faut donc accepter les digressions.


Picaroto:Justement ce n'est pas un SAV ! Je suis aussi sur plusieurs forum , entre autre, anglophones, de conception ,d'entretient d'éoliennes. Lorsque j'ai des solutions concrètes et vérifiées à proposer j'interviens, sinon je me la coince et j'apprends!Ce que j'attends d'un forum, c'est tel marque, tel matériel correspond, celui-ci plutôt pas, tu peux essayer ça mais sans garantie, ceci à fuir > pas fiable. ça c'est la Rolls mais ça se paye... voilà des échanges de passionnés ! A bon entendeur.·le 13 jan. 13:26
13 jan. 2022
0

Mince...

Je n'ai pas eu le temps de mettre mon grain de sel!

Et pourtant, je suis bien le spécialiste de la mesure du vent!

Que Picaroto me contacte s'il le veut.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (10)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021