vent AR avec first 32

'ai ramené mon bateau de Lorient à la trinité ce dimanche
en passant la Teignousse vers 11 H le vent est monté vers 20 noeuds
rafale à 28 30 MAX vent arrière
javais le génois enroulé et un ris dans la GV ,le bateau partait au lof lors que la houle prenait vitesse 6 à 8 kts

avez vous un conseil pour limiter ce phénomène

L'équipage
14 jan. 2019
14 jan. 2019
0

Plutôt mettre de la toile devant.

14 jan. 2019
0

Ta GV te fait loffer et le génois t'aide à abattre.
Prendre 1 ris de plus et peut-être ajouter un bout de génois supplémentaire... mais ça dépend des bateaux

14 jan. 2019
1

il aurait mieux fallu faire l'inverse, plus de toile sur l'avant, peu sur l'arr

14 jan. 2019
1

Étais-tu vraiment vent arrière? Si tu l'étais vraiment, tu avais forcément tes voiles en ciseaux, et dans cette configuration il faut tangonner. Avais-tu tangonné ton génois?
Si tu n'étais pas tangonné et si tes voiles n’étaient pas en ciseaux, tu n'était donc pas vent arrière, ou si tu veux faire du vent arrière sans tangon il faut dans ce cas affaler la gv, et encore le VRAI vent arrière, même sous génois seul sans tangon, c'est pas top.
En résumé le vent arrière est une allure qui nécessite de tangonner, ou si on ne veut pas, il faut faire du grand largue. ;-)

14 jan. 201914 jan. 2019
1

jenessépatou nessépaslire

Le monsieur il a écrit "génois enroulé" :)

14 jan. 2019
1

Oups, autant pour moi, je retourne à l'école de ce pas! :acheval:

14 jan. 2019
2

Et en plus, Dahut d'Ys, on peut faire du vent arrière sans tangon, mais faut être bien concentré.

14 jan. 2019
1

Non on ne peut pas faire de vent arrière durable avec voiles en ciseaux dans une mer formée sans tangon. Tout au plus je te l'accorde, sur une petite distance par mer plate, en étant rivé à la barre et en étant très concentré, mais ce n'est certainement pas une configuration idéale, c'est du bricolage.

14 jan. 2019
1

11h marée descendante ...vent arriere vent contre marée …

donc houle ..en plus la Teignouse

donc rien d'etonnant

le vent arriere est la plus mauvaise des allures il aurait mieux valu se mettre au grand largue pour appuyer le bateau sur la mer …

et en plus genois enroulé , il aurait bien mieux fallu faire le contraire enroulé la GV et tiré le bateau avec le genois

15 jan. 2019
0

Bonjour , ça me rappelle le convoyage de mon First 32 entre Saint Malo et Bx , c'était il y a 22 ans! Passé le Raz de Sein, il faisait encore beau, sur un empannage j'ai cassé le vit de mulet , une espèce de pièce en plastic, le système anti-mécanique comme Beneteau peut en inventer , bref je me suis retrouvé sous génois seul, au portant. Le vent est monté, (météo exacte) à 35 N rafales à 40 , je n'avais plus qu'un bout de génois à une allure idéale, j'étais grand largue, je ne connaissait pas encore bien ce bateau, et j'ai été impressionné par le controle parfait à la barre , cette descente jusqu'à l'estuaire de la Gironde avait été très jouissif , mais impossible de mettre le pilote qui lui ne controlait rien.

15 jan. 2019
1

J'ai vécu à peu près la meme chose sur mon first 32, et je peux te confirmer ce qui s'est dit au dessus : Avec la houle, lorsque le cul est levé, le transfert de masse charge l'avant qui a tendance à planter un peu alors que le cul veut passer devant. La grand-voile aidant (appui dissymétrique), le bateau part au lof.
Personnellement j'ai plutot tendance à affaler la grand-voile et à laisser du génois, comme ca le bateau est tiré plus que poussé, et l'effet se fait moins sentir (tu as malgré tout l'effet de la houle, mais la voile ne vient pas empirer le phenomene), et puis en cas d'empanage sauvage, la bome ne passe pas à Mach 2 à raz les tetes, ce qui me rassure :)

15 jan. 2019
1

c'est comme une brouette ,pour passer dessus un obstacle vaut mieux la tirer que la pousser :mdr:

15 jan. 2019
0

Il est précisé : "vent arrière "

C'est surement une erreur car un voilier équilibré comme le First 32 ne part pas au lof sous GV seule s'il est à 170/180° du vent.

15 jan. 2019
0

@Viking35: pour moi pas d'erreur: 1 ris "seulement" avec 30nds et de la houle, si le bateau est à 160° du vent, une vague qui pousse ta poupe sous le vend et tu te retrouves à 130°, et là, si la baume n'est pas contre le gréement et/ou la voile vrillée au max et surtout le barreur rapide, la sanction est rapide, le bateau accélère, ce qui réduit encore l'angle du vent apparent, le bateau gite et se retrouve en travers. une fois au travers sans génois, pour abattre en grand c'est toujours sympa!

Bref comme déjà dit, avec 30 nds de vent, c'est génois, idéalement tangonnée, éventuellement GV au bas-ris pour donner un peu de puissance si le génois est petit, mais bien souvent, tout se passe mieux avec une voile d'avant seule et elle n'est pas déventée et donc ne claque pas.

40 nds de vent, trinquette seule et là c'est tip top, ca gazzzz! :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer