Vendée globe [energie à bord]

sur les bateaux du Vendée Globe est installé des panneaux photovoltaïques ainsi qu'une éolienne pour charger les batteries.
Est-ce suffisant ou ont-ils encore des sources d'énergie?
Comme le pilote auto marche assez fréquent et q'ils utilisent beaucoup d'ordinateurs le besoin d'électricité doit être fort élevé.

L'équipage
17 nov. 2016
17 nov. 201617 nov. 2016
0

beaucoup sont désormais équipés d'hydrogénérateurs.
Il faut dire qu'ils sont de plus en plus consommateurs et diversifier les sources est une bonne précaution...

Le titre de ton fil aurait pu être plus explicite sur le sujet : énergie à bord d'un IMOCA par exemple... peut -être demander une modification aux modos... mais c'est ton fil.

17 nov. 2016
1

Ils ont aussi un groupe électrogène. je crois qu'ils consomment 100 litres de go environ (cf interview de Gabart récemment). Il n'y a que Colman qui soit 100% renouvelable cette fois ci. La fois précédente, l'espagnol (je ne me souviens plus de son nom, désolé) avait eu pas mal de problème avec sa pile à combustible.

www.futura-sciences.com[...]-64881/

Et je ne comprends pas pourquoi la jauge n'impose pas le 100% renouvelable.

17 nov. 2016
0

Les hydrogénérateurs et le moteur sont les deux gros producteurs. Pas sûr qu'il y ait encore des éoliennes sur ces bateaux.

17 nov. 2016
0

Il y a aussi les piles à combustible et les bidons d'éthanol qui vont avec, mais la chasse au poids oblige à faire des choix...

17 nov. 2016
0

La pile a combustible de l'espagnol était une pile à hydrogène. Je crois qu'il avait un moteur électrique.

17 nov. 2016
0

De ce que j'ai vu, ils avaient tous deux hydrogénérateurs Watt&see, et j'ai aussi vu des panneaux solaires.

Pas d'éolienne.

Jacques

17 nov. 2016
0

Dans le dernier V&V il y a présentation détaillée de chaque concurrent, certains auraient une éolienne, d'ailleurs visibles sur les photos.

17 nov. 2016
0

Conrad Colman sur Foresight Natural Energy n'utilise pas de groupe diesel mais son groupe propulseur est également générateur avec lequel il recharge ses batteries en navigation.
En complément des panneaux sur le roof et idée bien sympa, un film photovoltaïque sur sa voile :)

www.conradcolman.com[...]-bateau
www.vendeeglobe.org[...]-colman

17 nov. 2016
0

j'imagine que avec des pointes à 30 noeuds ou plus et des moyennes plus qu’indécentes l'hydrogénérateur suffit presque à lui seul à combler tout les besoins du bord...

17 nov. 2016
2

Les Imoca sont énergivores. Le groupe électrogène reste un élément critique pour la majorité des bateaux. Les précédentes éditions l'ont montrées. Même F Gabard a eu chaud au début du dernier VG. Il est temps que l'organisation demande une autonomie énergétique sans combustible fossiles pour faire aussi évoluer ce côté là de l'aventure.

17 nov. 2016
3

Il n'y a pas de groupe électrogène sur les imoca. Ce serait un poids totalement inacceptable. Ils utilisent leur moteur, tout simplement. Avec de gros alternateurs.

17 nov. 2016
0

tu poses la question tout simplement a l'arrivée du premier,épicétouuuu

17 nov. 2016
1

Je suppose que l'hydrogénérateur fait partie des bagages de beaucoup, à la vitesse ou ils vont, logique. Il doit y en avoir avec des groupes géné assez petit pour éviter trop de poids.
Il y a un des navigateurs qui parle de souci de grippage du démarreur sur le site du VG.

Mais l'hydrogénérateur associé à des batteries Lifepo4 doit être largement suffisant car elles se rechargent très vite, sont très fiables et légères et ont ne meilleure utilisation de charge que les batteries plomb.

Question ouverte. On connaîtra la réponse en envoyant targaz demander à l'arrivée !
;-)

17 nov. 2016
0

Dans le V&V de novembre, les équipements par bateau sont décrits:
tous les bateaux sauf 1 ont des hydrogénérateurs (il est spécifié sur un modèle max 20 noeuds). 5 bateaux ont des éoliennes, et au moins 14 n'ont pas de panneaux solaires!!
La seule palme d'or innovation est Conrad Colman où son hélice moteur fait office d'hydrogénérateur. (je me demande comment ils ont gérés les plombs, la propulsion étant assuré par un moteur électrique qui est donc réversible) . Il a 6 m2 de panneaux dans la GV. Parc de 9 batteries super B qui stockent jusqu'à une semaine d'autonomie.
Il n'est pas spécifié combien chacun embarque de gasoil pour leur moteurs (en mode générateur)
Les coureurs semblent avoir visé loin sur les hydro. La mauvaise expérience Stamm du dernier VG va-t-elle se reproduire? Il avait visé un minimum de gasoil et on connait la suite...

17 nov. 2016
0

Stamm avait un autre hydrogenerateur que le Watt&Sea, qui a démontré sa fiabilité.

17 nov. 2016
0

même souvenir

17 nov. 2016
1

Je crois me souvenir que c'étaient des W&S bidouillés par une école polytechnique en Suisse (pour alléger et améliorer!) Les bidouillages avaient lâché!

17 nov. 2016
0

Stamm avait un autre hydrogenerateur que le Watt&Sea, qui a démontré sa fiabilité.

17 nov. 2016
1

De mémoire, le probleme de Bernard Stamm sur les hydrogénérateurs a été la fixation de l'hydro, pas l'hydro lui même. C'est la fixation qui c'est arrachée.

17 nov. 201617 nov. 2016
0

De mémoire aussi, il y avait fuite, de l'eau rentrait... (En plus des pb de fixation)
Mais il existe aussi les fuites de mémoire...

17 nov. 2016
0

On sait quelle genre d’hélice utilise Conrad Colman pour son bateau ?
Pas trop grosse en hydrogénérateur, mais pas trop petite en propulsion...
Pas évident ! :reflechi:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (194)

mars 2021