"Véhicule" embarqué: trottinette/vélo électrique/pliable ou pas ?

Tout est dans le titre.
Alors avis, expériences, critiques ?
A mettre en parallèle évidemment avec la taille du bâtô.

L'équipage
16 août 2019
16 août 2019
1

Bonsoir,
Pour nous , c’est vélo , pliable , à assistance électrique. Au nombre de 4 . Modèle grande distribution au prix de 750€ en temps normal , qui descend à 500€ aux soldes ou promo de printemps.
Deux par deux dans les coffres du cockpit ( sun fizz)

Pourquoi ? Parce que à l'époque , les trottinettes électrique n’existaient pas !

Dans un soucis de confort , je pense que le vélo est mieux , porte bagages , paniers de guidon et puis vu le volet sécurité qui plane au dessus des trottinettes , droit ou pas de rouler, cette menace ne pèse pas sur les velos.

Le moins pour les vélo , c’est l'encombrement et éventuellement le poids.

A plus

17 août 2019
0

@sunfizz, marque, modèle? La grande distribution, c'est Leclerc, Carrouf, D4.
D4 ne fait plus qu'un modèle de vélo pliant électrique, il ne me semble pas tip-top. Ils avaient un vélo pliant non électrique extra, ils ont arrêté de le fabriquer...

17 août 2019
0

Merci ! Je note qu'en huit ans, il y a eu tout de même quatre vélos. Ça devient du consommable.
Ou alors ce sont les batteries qui lâchent et sont trop chères à remplacer ou bricoler pour adapter?

17 août 201917 août 2019
0

@ philgé
Je n’ai pas les marques en tête , le premier un Green quelque chose , il y a 8 ans facile chez Auchan,
Les trois autres chez cartouf au fils des saisons .
Le dernier à deux ans , batterie dans le cadre de marque cycoo. Celui là m’a coûté 400€ prime de l’etat Déduite. J’ai retouché à l’epoque 80€ .

A plus

18 août 2019
0

"Deux par deux dans les coffres du cockpit ( sun fizz) "
Si le premier a 8 ans, pas si consommable que ça ...

16 août 2019
0

Le vélo, à assistance ou non, permet aussi de rouler sur des chemins de terre, ce qui n'est pas le cas de la trottinette électrique
En revanche c'est plus encombrant pour le rangement à bord

17 août 2019
7

une bonne paire de chaussures de marche ,ça ne prend pas de place
et ça ne tombe jamais en panne
alain :acheval:

17 août 2019
-1

Tu as totalement raison. Et quand on veut aller plus loin, on en loue quasiment partout pour pas cher. Il y a trois semaines, à Port Ellen, on rigolait gentiment en regardant un couple qui a passé sa matinée à essayer de dérouiller un dérailleur grippé.

13 sept. 2019
0

bonjour entre-cotes,

pour moi, l'intéret d'avoir un vélo (pliant) à bord, c'est justement d'être autonome, et ce dans la moindre crique.

Tu parles de ton expérience à Port Ellen, pour ma part, ma première escale Ecossaise a été Lagavulin, quelques M à l' Est, et j' étais bien content de pouvoir y débarquer avec mon kayak gonflable mon vélo pliant.

Quand au "dérailleur grippé", quand on utilise régulièrement son vélo et qu' on l' entretien un minimum, çà n' arrive pas.

Après, il y a bien-sûr les conditions de stockage. Pour ma part, navigant seul, le mien est plié et rangé dans un grand sac à voile costaud stocké dans la cabine avant.

Si comme moi tu ne faisais quasi que des mouillages, tu verrais l' intérêt d' être autonome.

Sur trois mois et demi de croisière cet été, j' ai dû faire pas loin de 1000 km avec, et en l' ayant débarqué 9 fois sur 10 avec le kayak, et je n' ai pas eu à sortir le moindre outil.

Gorlann

13 sept. 2019
0

En prévention de ce genre de problème derailleur j'avais monté des roues arrières avzc moyen à 8 vitesses incorporées. Avec entretien tous les 5 ans. Super cette technologie. Avec passage de vitesses à l'arret.
Je recommande le vendeur alleland CNC trouvable sur internet qui refourgue des tas de pièces de vélo invendues à moitié prix.

17 août 2019
0

On peut aussi opter pour les chaussures (ou rollers) électriques
shop.segway.com[...]rift-w1
Un peu cher quand même ...

17 août 2019
0

grand maxi 8km d'autonomie et au moins une boite de sparadraps et un bidon de bétadine .
alain

17 août 2019
3

Je suis un adepte inconditionnel de la marche et de la randonnée (c'est très recommandé pour la santé, en une journée faire 20 km c'est facile si il n'y a pas trop de dénivelé) et parfois de la location de vélo dans les ports quand cela en vaut la peine.
Dans beaucoup de mouillages quand on débarque les vélos et trottinettes sont inutiles et rien qu'à l'idée de les trimbaler dans l'annexe et de s'em.. à les charger et les décharger pour ceux qui sont électriques ça donne pas envie et c'est mauvais pour la forme et anti écologique et ça tient trop de place à bord.

17 août 2019
1

quand j'étais embarqué ,j'avais un stella à bord
en escale je partais avec mon vélo "visiter la ville et acheter les cartes postales" (expression bien connue des marins )
quand j'en avais marre ,j'arrêtais un taxi je mettais le vélo dans son coffre et il me ramenait à bord .
alain

17 août 2019
0

Oui, vous me confortez tous dans mon idée initiale: une paire de bonnes pompes, ça va bien...

17 août 2019
0

Tous les ans je part sur mon T7 avec 2 vtt "leger" ( sans suspension ou frein à disque), ils sont dans un coté du carré avec juste la roue avant démonté ( serrage rapide ).
Rien de bien dur, mais je n'est que 30 ans, donc sortir du carré mettre dans l'annexe, les monter à travers les sentiers breton ( belle ile ou crozon c'est une petite suée!! il y'a des mouillages plus plat mais très prisés)
Mais le pied ensuite, tu est entièrement autonome entre marcher 2h pour aller faire son marché et pédaler 10min il n'y a pas photo.
Cet été mouillage au sud de belle ile, et j'ai quand même vu 2 feux d'artifices au nord, quand les voisins son restés à bord!!!
Apres cela n'engage que moi, car un point négatif, le poids, mais avec 100l d'eau, les plombs de plongée, le barbuc gaz, j'ai pris le parti d'etre une caravane sur l'eau pendant mes séjours !!!

Je rallume certainement plus vite mon moteur que les autres dans le petit temps, sinon je fais une moyenne honnorable de plus ou moins 4noeuds

17 août 2019
0

Ben c'est ça qui me tente bien, au départ.
Car ayant eu à aller acheter un truc à 6 bornes du port de Calvi, je n'ai dû mon salut qu'à un exceptionnellement autant que rarissime et sympathique jeune conducteur corse (mais si ça existe !) qui m'a pris dans sa twingo après 45 mn de stop, et un automobiliste hollandais au retour.
Reste à trouver le vélo (pliable mais pas trop casse-g... quand même) et à le caser dans mon p'tit bato de 8 m.

17 août 2019
0

Sinon pareil: mon nââââvire est en général chargé comme un cuirassé...

17 août 2019
2

"entre marcher 2h pour aller faire son marché et pédaler 10min"
Soit la marche est très lente, soit le cycliste est un pro !!!

17 août 2019
3

Embarqué 2 trotinnettes adultes non électrique sur un 28 pieds . Utilisées quand le port est loin de la ville mais avec une piste cyclable.
Avantage ,pas trop encombrant, tu peux l'emmener au resto , dans les magasins et la tenir à la main dans les zones ou il y a trop de piétons .

17 août 2019
1

Pareil que alcatorda, une trotinnette non électrique pour ma part.
Quand le supermarché, la boulangerie ou la capitainerie est à 1 ou 2 bornes, c'est appréciable.
Ca roule tout seul dans les descentes, en montée on marche à coté.

17 août 2019
0

Chaussures de rando (Salomon) et je passe partout. Pas de vol, pas de crevaison, pas d'encombrement. Et à Vannes nous avons le bus gratuit... MM

17 août 2019
0

mes vélos acheter 35€ les 2 sur un bon coin, piqués de rouille sur le cadre en 2ans pas besoin d'antivol!!! après chacun son programme et son budget le plus simple c'est d'aller de ponton en ponton avec loc de scooter mais c'est pas pareil ^^

17 août 2019
0

Bien sûr. Mais dans le titre le monsieur demande quel "véhicule" vélo ou trottinette.
De plus l'utilisation en escale au port ou au mouillage est un facteur à prendre en compte.

17 août 2019
0

Effectivement Koala.
Mais bon, je pense qu'en fait seule une ou deux trotinettes pourront prendre place à bord, réflexion faite;(traditionnelles, car je n'aime pas la pollution des nucléaires/lithiums).

17 août 2019
2

Je pense que cela dépend aussi de la zone de navigation.
-En grèce ou en italie, faut être un peu suicidaire pour faire du vélo sur les routes.

-En Norvège et Ecosse, vu le relief, c'est assez sportif.

-Par contre, en Suède et au danemark, quel bonheur. Et on ne trouve pas toujours de loueur dans les ports. D'ou l'interet d'avoir ses vélos

Je me souviens aussi quand on naviguait en France de belles ballades sur l'ile de ré ou sur Noirmoutier. Avec un vélo pliant, on se fait facilement 10 kms; c'est un peu plus dur à pied.

17 août 2019
0

Comme dit plus haut, les vélos permettent de faire des promenades un peu partout, dans l'arrière pays, ou les sous-bois...c'est plus difficile avec une trottinette. Il permet aussi de se déplacer en ville....mais je ne suis pas allé en Grèce ! !!

17 août 2019
0

Comme dit plus haut, les vélos permettent de faire des promenades un peu partout, dans l'arrière pays, ou les sous-bois...c'est plus difficile avec une trottinette. Il permet aussi de se déplacer en ville....mais je ne suis pas allé en Grèce ! !!

17 août 2019
0

Et pour aller à l'étrave depuis le cockpit, plutôt trottinette ou vélo électrique?

17 août 2019
0

là les rollers s'imposent pour avoir les mains libres !!!

0

Bonsoir,
Il y a quelques années, j’avais acheté des vélos pliants de la marque Blanc. Le must à l’époque. Sauf que la configuration de mon bateau m’obligeait a les mettre dans la cabine avant. Du coup, traverser le bateau sans rien rayer, les sortir de leur housse, les déplier était déjà une corvée. Et évidemment la même chose en sens inverse. Revendus au bout de 2 utilisations...
J’envisage l’achat de trottinettes électriques. Légères, faciles à ranger, beaucoup moins chères. Elles nous permettront d’aller faire les courses avec un bon sac à dos.
Je pense que c’est l’alternative raisonnée entre la paire de chaussures et le vélo.
Je dis raisonnée car la moindre confection industrielle d’un objet n’est pas sans impact pour l’environnement, n’en déplaise aux grincheux de l’électrique
Bonne soirée,
Patrice

17 août 2019
2

Il existe aussi, pour beauuuuucoup moins cher, des trottinettes "normales" à l'impact environnemental plus faible que celui d'un smartphone...

17 août 2019
2

Nous sommes bien d'accord, mais l’électrique est une calamité environnemental, ce n'est pas pour rien que la Chine abandonne la voiture à batterie pour l’hydrogène!
Et en France on nous martel sur les "bienfait" du tout Electrique !!!

17 août 2019
1

Hello,
Bien content d'avoir eu un vélo normal et pliable à bord, même si j'aime bien marcher aussi!
Je m'en suis beaucoup servi à Porto, aux Canaries, à Salvador de Bahia(dangereux, ceci dit...)...les dernières années, je l'ai laissé cadenassé en Guada, et l'utilisait à chacun de mes séjours dans le coin, il y sera sûrement encore à mon prochain passage!
Pour le prochain départ, vu la place prévue à bord, il y en aura deux...à priori "normaux", même si l'assistance électrique est bien tentante! :acheval:

13 sept. 2019
0

Oui, mais en France, on a Areva et EDF qui vont mal, et inciter les Français a passer au "tout électrique" justifiera le fait de construire des EPR, ce qui devrai (selon nos dirigeants) sauver des emplois et le savoir-faire Français en matière de nucléaire!

Gorlann

17 août 201917 août 2019
4

Je peux donner un retour d'experience étendu sur la question !
En effet, je reviens d'un WE de 3 jours le long de la Loire à Vélo avec entre autre une trottinette électrique.
Voici donc un petit comparatif :
- la paire de chaussure :
avantages : on en a toujours sur soi, pas trop cher à l'usage, mise en oeuvre rapide, tout terrain, compatible avec une baignade intégrale
défauts : 500m, c'est "à coté", 2km c'est "loin", 6km, c'est "trop loin"... Distances qui varient davantage selon l'emplois du temps que de la forme physique, quoi que les médisants puissent dire
Conclusion : évidement

  • trottinette standard :
    avantages : marrant 5 minutes, compatible avec une baignade intégrale, jetable
    défauts : marrant 5 minutes, surtout si vos chevilles n'ont plus 8ans.
    Conclusion : réservée aux moins de 8ans, ou à un usage citadin de moins d'1km (pour actif pressé).

  • rollers :
    avantages : pas cher, rapide, on a carrément la classe (quand on sait en faire), grisant de dépasser les motos au démarrage (ca dure 3 mètres, mais c'est quand même marrant)
    défaut : rapidement fatiguant (très sportif), prévoir vêtements de rechange, incompatible avec tous les chemins hors bitume bien lisse, mise en oeuvre longue, quelques chutes à prévoir, pas si compact à stocker (finalement).
    Conclusion : pour son prix, le plus efficace, si on ne quitte jamais le bitume citadin.

  • le vélo pliant standard :
    avantages : écolo, "sportif", capable de faire 20km occasionnellement, tout chemin
    défauts : prix déjà significatif à l'usage, mise en oeuvre laborieuse, transport désagréable (on pourra toujours dire "pas si pire", mais en l’occurrence, si, c'est la pire des solutions du comparatif à ce niveau), besoin d'un entretien régulier à l'usage, volumineux à stocker
    Conclusion : on fait mieux aujourd'hui, unique intérêt en usage temporaire

  • trottinette électrique :
    avantages : le moins cher en véhicule électrique, modérément compact, demande peu de maintenance, capable de faire 10km quotidiennement, 30km occasionnellement.
    défauts : déclenche [les c***] les railleurs, prix déjà significatif, besoin de recharge nocturne, pas si compact replié, pas compact déplié (on la laisse à la sortie du magasin), pas d'antivol prévu, pas de porte bagage, modérément compatible avec les chemins en terre, incompatible avec les chemins boueux, un peu dangereux, pas super confortable, presque aussi lourd qu'un vélo électrique, dangereux à très grandes vitesses (car ca peut aller beaucoup trop vite)
    Conclusion : ca ressemble à la bonne idée, mais en fait, non. C'est néanmoins le moins cher en électrique. A réserver plutôt pour des usages urbains.

  • le vélo pliant électrique :
    avantage : aussi capable que n'importe quel vélo, et même davantage en montée, capable de faire 40km quotidiennement, et 100km occasionnellement, pas de railleries car personne ne remarque l'assistance électrique, confortable pour les longues distances, capable de rouler correctement sans batterie
    défaut : très cher !!!, finalement assez fragile, besoin d'entretien, besoin de recharges nocturnes, encombrant déplié comme replié, difficile à transporter même replié.
    Conclusion : à quelques défauts près, avoir un vélo à assistance électrique est un peu une évidence aujourd'hui ... Mais vu le prix, il faut en avoir l'usage.

  • le monoroue électrique (à ne pas confondre avec le segway, ni le hooverboard, ca n'a rien à voir) :
    Avantage : aucune mise en oeuvre nécessaire (sauf le poser au sol), aussi capable que n'importe quel vélo électrique, et même davantage (selon agilité) : capacité VTT (y compris chemin inondé), extrêmement durable (le plus solide du comparatif) tant qu'il n'est pas immergé, très rapide à mettre en oeuvre, très compact tout le temps.
    Le plus rapide pour faire 100m ou 5km (aussi rapide que le métro, bus, tram ... Le temps d'attente en moins), très agile (on peut circuler dans une foule de piéton), capacité de s'arrêter instantanément partout (comme un piéton, bien plus qu'une trottinette), chute moins dangereuses que trottinette ou vélo, capable de faire 15km quotidiennement, et 40km occasionnellement, très facile à transporter partout (comme une valise cabine) y compris dans les magasins.
    Comme à pied ou en roller : mains libres et disponibles (j'ai déjà transporté des trucs improbables en mono-roue), en permanence.
    Défauts : nécessite un apprentissage (très) important mais néanmoins accessible à tout age, nécessite une certaine agilité, aussi cher qu'un vélo pliant électrique (donc très cher), nécessite un entretien modéré, besoin de recharges nocturnes, fatiguant (voir douloureux) sur de long trajets (on est debout en statique), aussi lourd qu'un vélo électrique, prévoir des chutes, dangereux à très grandes vitesses (car ca peut aller beaucoup trop vite)
    Conclusion : une fois franchie la barrière de l'apprentissage, c'est le meilleur moyen de déplacement en dessous de 20km (après, c'est le vélo électrique). Ca passe absolument partout, et ca donne réellement la sensation de pouvoir se téléporter (c'est assez inexplicable, à quel point on peut se rendre à 5km à la ronde sans effort, sans avoir à se poser de question). C'est une foutue révolution. (Mais ne dépassez pas 30km/h ou alors protégez vous comme un motard)

18 août 2019
0

Merci pour cette "enquête" exhaustive, Peuwi.
Et j'avoue que JAMAIS je n'aurais pensé au monoroue électrique.
J'ai une excuse: je ne savais même pas que ça existait !
Allez hop, je me penche sur le sujet !

18 août 2019
0

manque la draisienne électrique. j'ai essayé, bluffant.

14 mar. 2020
0

@ Peuwi,

Ca confirme à peu près ce que j'ai écris sur ce forum pour une utilisation non dédiée "bateau" :

en-avant-la-planete.fr[...]trique/

Pour une utilisation urbaine, on voit des choses assez étonnantes se développer comme l'urbaner:

en-avant-la-planete.fr[...]urbain/

18 août 2019
1

Ce n'est pas vraiment objectif mais bon...

Pour nous, trotinettes normales d'abord sur un First 18 et maintenant sur First 28.
Pratique dans bien des cas, solide, pas chère et permet de ramener des bidons plus facilement ou aller faire les courses ou encore explorer le coin dans certaines limites.
Et après les navs, ça fait un peu de sport.
Rayon de 5 à 10km sans aucun problème.

La monoroue me fait de l'oeil depuis que j'ai suivi "le tour du bocal" sur YouTube. ..

18 août 2019
0

j'ai à bord 2 vélos électriques pliants.
C'est formidable pour visiter les abords et faire les courses.
Mais c'est très lourd et encombrants, pas question de le laisser à l'extérieur en mer, et complexe à décharger au mouillage.
Par ailleurs ça demande beaucoup d'énergie pour les recharger, ça peut devenir compliqué si vous n'êtes pas sur secteur ou n'avez pas une grosse installation d'énergie renouvelable.

18 août 2019
1

Je n'aurais pas non plus pensé au monoroue électrique qui pour moi relève de l'engin branché, citadin et casse gueule. J'ai donc cherché des explications :
www.quechoisir.org[...]n21795/
www.2roueselectriques.fr[...]riques/

Malgré tout, je reste encore sur le vélo à énergie humaine et surtout avec porte bagage et selle confortable.

18 août 2019
0

Vélo carbone d’occasion, super léger et facile à débarquer, mais ceci prend de la place... mais rend bien des service !

18 août 2019
0

Et des vélos 1/4 bonne, pas facile d'en trouver à bon prix, même d'occasion, le mot carbone fait exploser les prix !
;-)

18 août 201918 août 2019
1

Bonjour,
jamais eu de problème avec mes Columbia pointure 42, hormis un lacet pété il y a douze ans.
Puisqu'on parle des vélos électriques, j'ai un peu de mal à comprendre l'engouement pour ces machines. En principe, l'acquisition d'un vélo, à l'époque, permettait de se déplacer plus vite qu'avec ses seules jambes, mais impliquait l'utilisation de ses muscles, ce qui est excellent pour la santé et, mais on ne le savait pas encore, aussi pour la planète.

L'utilisation d'un moteur électrique sur ce type de matériel sous-entend une certaine aversion pour l'effort physique, ce qui, convenons en, est un poil incompatible avec la philosophie basique du cycliste, en annihile les bienfaits et de surcroît implique l'exploitation forcenée de ressources de plus en plus limitées, toxiques et non recyclables en ce qui concerne les batteries.
Laissons donc cela aux bobos urbains qui se pensent écolos, du moins pour ceux qui ont la capacité de penser.
Les patinettes, ça ne prend pas de place, mais c'est hyper chiant à utiliser, on ne peut rien transporter, vois pas l'utilité.
Les trottinettes électriques, alors là, je pense qu'il faut un master en connerie générale avec mention pour seulement penser à en louer une, et être totalement décérébré pour l'acquérir.
C'est peut-être la météo du jour qui ne m'incite pas à la tolérance, mais quand même, parfois, tu te demandes...

19 août 2019
3

Bonjour l'ouverture d'esprit....

19 août 201919 août 2019
5

Merci !
Merci de synthétiser en un seul post tous les à priori crasseux que peuvent avoir les gens face à un outil qu'ils ne connaissent pas.
Les columbia pointure 42 étaient aussi bien ridicules aux yeux de celui qui se déplaçait pied nu.
Le hic, dans ce raisonnement moralisateur, c'est que tous les gens qui investissent dans un vélo électrique, ce sont à la base des gens qui font du vélo. Ils en faisaient peut-être moins que les passionnés de vélo de course, mais probablement davantage que le citoyen lambda dont le vélo est en train de moisir dans le garage.
Certes, c'est un peu moins vrai avec la trottinette électrique, puisque justement, ceux qui ont une trottinette, c'est généralement parce qu'ils n'ont pas la place pour un vélo.
Par contre, ceux qui s'engagent sur un monoroue électrique, ce sont généralement à la base de multi-sportifs qui n'ont pas peur de l'aventure.
Donc, non, on n'est pas sur l'achat de voiturettes électriques, on est loin de "l'aversion à l'effort physique".
Néanmoins, à moins d'être un coureur cycliste passionné, l'intérêt du véhicule électrique se situe invariablement dans la possibilité de faire ce qui n'est pas (ou mal) faisable en vélo. Pour ma part, je suis allé pendant des années au boulot en vélo, là où mes collègues prenaient le transport en commun.
Je me suis flingué les poumons à forcer dans la pollution, et arriver poisseux au boulot.
Ben non, utiliser un véhicule électrique à la place aujourd'hui, c'est pas plus con.
Si j'avais été in-fichu de maîtriser une monoroue, ce serait alors une trottinette que j'utiliserais (quoique, pas sûr, c'est en connaisseur que je peux dire aujourd'hui qu'une trottinette électrique, c'est pas si génial)
Et ce n'est pas la consommation ridicule de ces machines (l'équivalent de l'énergie dépensée pour réchauffer une pizza ou cuire des pâtes) qui change grand chose à la question... On pollue probablement moins que le cycliste qui devra manger double ration pour recharger.

Aussi, je reviens d'une promenade de 150km le long de la Loire.
On a croisé beaucoup de vélos.
On a vu aussi tout un tas de hérons cendrés, de ragondins, on s'est gavé de mures, etc. Et c'est marrant, parce que les cyclistes, eux, on dirait qu'ils n'ont regardé que la route... C'est pas le vélo, je sais qu'en vélo, je me serais arrêté tout autant (quoique, un peu moins quand même). C'est juste que l'on avait semble-t-il pas les mêmes priorités. Nous, nous nous sommes promenés. Eux, ils ont voyagé. Pourtant, c'était le même parcours.

Tout ca pour dire qu'à chaque fois qu'un crétin nous traite de fainéant dans la rue, on se retient de penser tout haut à quel point il est con.
J'ai limite plus de respect pour les mamies qui réagissent comme si on était des terroristes.

20 août 2019
2

"j'ai un peu de mal à comprendre l'engouement pour ces machines."
Une info (peut-être) utile, les médecins cardiologues voient d'un très bon œil les VAE, car ils permettent à ceux qui en ont le plus besoins comme les personnes en sur-poids et en obésité de faire un exercice réalisable quotidiennement et régulièrement plutôt que de renoncer à un effort trop intense pour eux.
Donc le VAE permet de se réconcilier avec une activité physique modérée, mais largement préférable qu'un abandon.

S'il y a des médecins sur HEO ou des spécialistes du coaching sportifs ils pourront mieux répondre, mais en principe ce n'est pas l'intensité et la violence d'un effort qui fait la thérapie, c'est la progressivité et la pratique régulière..

20 août 2019
0

Mon idée de base n'est pas de faire du sport (j'en fait suffisamment, intensif ou pas, lorsque je navigue sur mon bâtô), mais de mettre sur la table toutes les bonnes et moins bonnes idées possibles permettant de ne pas mettre trois plombes à aller, par exemple, faire les courses ou le plein d'une nourrice si la "cible" d'approvisionnement est située par exemple à 3 km du port et/ou du mouillage de rêve.
Voir plus genre balade ou visite touristique dans la région si l'engin le permet.

18 août 2019
3

l'engouement pour ces machines a certainement la même origine que celui pour les bateaux à voile alors qu'il existe des moyens ne nécessitant pas d'exploitation forcenée des ressources et de sous-entendant pas une aversion pour l'effort physique, je pense notamment au doris en bois de nos forêts.....

18 août 2019
18

Bonsoir,

Je reviens une dernière fois sur ce post et sûrement ce sera ma dernière petite contribution à hisse et ho.

Une fois de plus , suite à une question simple posé par notre ami hisseotoamem , des intervenants , se voient en devoir de porter la bonne parole en rangeant, classifiant d’autres personnes dans des cases à leur image.
Sous entendu détenteur de la vérité et de la seule et vrai façon de vivre.

C’est épuisant ! Je fréquente d’autres forums où le niveau technique et tout aussi pointu que la voile avec des risques corporel au moindre écart. Nous échangeons , mais jamais nous jugeons. J’aurais tellement aimé qu’il en soit de même ici ......

Pour la petite histoire , le vélo électrique est monté à bord une première fois avec l'âge du capitaine qui frôlait les 78 ans accompagné de difficultés à la marche.
Très vite au sein de l'équipage , ce mode de déplacement à fait des émules , par fainéantise diront nous . Mais aussi avec l'esprit de découvrir à l'escale le paysage au delà de 10 km après le port . il permet un gain de temps pour l’avitaillement du bord.
Encore cet été de port joinville , nous sommes allé au port de la meule et à la pointe des corbeaux .
De la trinité à la plage de carnac.
Le 13/07 de l’herbaudiere a noirmoutier en ile pour le feu d’artifice . Retour après minuit
Etc etc
Je ne chausse que du 40 , c’est peut être pour cela que je n’ai pas de chaussures de marche et aussi peut être grâce à cela que je ne casse aucun lacets.

Mais ce qui est sûr , sans vélo , je n’aurais pas fait tout les déplacements cité.

Libre à chacun de se déplacer comme il veut!

Bonne soirée à toutes et tous

Kenavo.

19 août 2019
5

Sunfizz, je partage totalement TOUS tes points de vue.
Notamment sur cette bande de terroristes de la pensée/moralisateurs/donneurs de leçons de tout poil et insultants qui infestent depuis quelques années ce site qui pourrait par ailleurs être sympa et convivial.
J'en ai foutu quelques-uns à fond de cale, d'ailleurs, philosophes de bastringues ou pas... ;-)

19 août 2019
0

Re,
c'est marrant, c'est toujours les donneurs de leçons qui traitent ceux qui ont un autre point de vue qu'eux de "moralisateurs" (?)...
C'est marrant aussi, sur Leboncoin, uniquement sur la région, il y a 8 pages de vélos électriques à revendre et 5 pages de trottinettes... qui n'ont pas trouvé preneur depuis le 20 Juin 13h14.
Je n'en tire pas de conclusions ici de peur de me faire remonter les bretelle à nouveau, mais quand même, je n'en pense pas moins.
Bisous...

19 août 2019
3

Je plussoie les propos de sunfizz!!!
Et chacun vit comme il veut, de plus les propos de TANGALO sont insultants et n'ont rien à faire sur un forum qui se veut, se voudrait, convivial et d'entraide!
A noter que l'on est toujours le "con" ou le "décérébré" de l'autre...
Kénavo.

19 août 201916 juin 2020
0

Je possède à bord cette sombre m..., j'avais craqué pour sa compacité replié, quand ma place au port lointaine mettait le centre ville à 3/4 d'heures à pied (soit 1h30 pour aller acheter le truc absolument necessaire pour poursuivre ton bricolage et revenir +1h30 pour le ramener parceque c'est pas la bonne taille) bref, à pied, aller faire une course en ville gachait toute l'après-midi. ...
C'est un vélo elec MP5
-il rentre facile dans tous les coffres où sous une couchette
Mais :
-on pédale dans le vide : à fond (et en sueur) on dépasse à peine 15 km/h, il lui manque un dérailleur.
-il est très inconfortable, on finit la balade à côté à pied avec une douleur insupportable au fondement (je précise que je fais du vélo normal à la maison)
-le jour où on en a besoin la batterie est toujours vide car on l'a oublié longtemps dans son coffre, ou, pire, elle est suffisamment pleine pour vous éloigner à une distance déraisonnable du bateau et... elle sera vide à destination !
Bref, pas convaincu, d'autant plus qu'en croisière on est le plus souvent deux et qu'il y en a qu'un à bord.

19 août 2019
0

:pouce:

19 août 2019
0

Ca ressemble à un EB3 de chez MPMAN.
On est franchement dans le vélo gadget fabriqué en marque blanche, revendu par des marques discutables :s
Désolé pour cette mauvaise experience :s
Il vaut effectivement mieux se concentrer sur de grandes marques reconnues.
Une chose est sûre : il faut avoir clairement défini un cahier des charges et s'assurer que le produit le replisse..
Mais c'est bien de rappeler que si on ne l'utilise pas régulièrement, il y a un gros risque qu'on ne l'utilise plus du tout.

19 août 201919 août 2019
1

Vu que je suis adepte des voyages a velo, pour en avoir fait pas mal, en europe et asie, à vtt ou velo pliant 20 ou 26 pouces, le mieux pour moi, meme sur un voilier de 26 à 30 pieds environ, reste un velo pliant du style dahon, 20 pouces minimum, pour qu il reste roulable, 26 pouces pliant s il passe. Equipé de portes bagages avant et arriere, housse.
Je n aime pas les velos electriques, qui sont lourds, anti sportif, pas ecolos et au final se deteriorent plus vite en milieu marin. Trotinettes ou rollers me semblent etre plutot des gadgets. L interet d un bon velo roulable avec 20 à 24 vitesses au moins c est qu il donne la liberté à terre . Faire des milliers de milles avec le vent pour accoster et prendre un bus ou une voiture de loc, ou rester cloué pres d un port sans visiter l interieur des terres, au moins dans un rayon d une 50 aine ou 100aine de kms, je trouve assez con , ou a nouveau dependant du petrole.. Certains font des tours du monde à velo. Le voilier , pour la liberté sur l eau. Complementaire

19 août 2019
0

Le problème, c'est qu'un pliant avec des roues de 20 pouces (et plus), ca commence à prendre une sacrée place !
L'intérêt est-il vraiment là si on se contente de faire 100km ? Les vélo vraiment super compacts ont des roues de 16pouces, au delà, on double vite l'encombrement.
A noter, un vélo électrique, ca roule aussi sans électricité. Quant au poids, c'est pas très "sportif" de vouloir des trucs légers ;)

Plus sérieusement, il y a je pense une jolie alternative au niveau de l'encombrement, tout en conservant de belles grandes roues :
Il existe des tandems pliables (enfin, bien compacts, parce qu'ils sont souvent plus ou moins pliables). Certains peuvent être plus compacts et plus légers que le plus petit brompton, rapporté au nombre de personne.
Je crois que si je devais passer au vélo pliable, ce serait la solution que je privilégierais. Hélas, c'est rare.

A noter : vous pouvez électrifier un vélo presque aussi bien que s'il avait été électrique depuis le début, avec le plaisir de choisir précisément la puissance voulue.

19 août 2019
0

Ma petite réflexion là dessus, car ça fait un bout de temps que je tourne autour ...

On aime tous plus ou moins les gadgets, la nouveauté, le moindre effort, donc un vélo électrique, on se dit que ça permet d'aller plus loin avec moins d'effort ce qui est vrai si c'est bien conçu et utilisé comme prévu par le fabricant. Il faut pédaler, mais apparemment (vendeur dixit) pour compenser le poids du vélo et un peu de son ventre. Donc, cool, on peut acheter.
Sauf que si c'est dans un magasin généraliste, genre D4, Intersport ou Grande surface, la distance parcourable semble en moyenne et de façon empirique aux alentours de 50km maxi, et souvent avec un vélo ayant le look et la posture d'un vélo de ville (type hollandais) avec les pneus et le freinage qui va avec, donc pas évident dans les chemins, sans compter le poids. Le prix est conséquent et tourne aux alentours de 1500€ tout de même.
Mais 50 km, ça ne fait que 25 km aller et ça va vite à faire si on use et abuse un peu trop de la batterie parce que c'est tentant. Le retour risque parfois d'être moins glorieux. Il faut donc limiter ses ambitions et le rayon d'action.
Rigil le souligne, les batteries ne sont pas souvent de qualité, ont une autodécharge importante, un nombre de cycles faible (300 à la louche?), coûtent (très) cher lors du remplacement et on oublie de les recharger, donc rapidement inutilisable et risque de décharge profonde.
Alors choisir des vendeurs spécialisés, mais là, c'est facilement un billet de mille de plus. La qualité est là, batterie, position, poids, de freinage et d'accessoires.
Voilà le résultat de mes cogitation, j'attends encore avant d'acheter.

Mais ne comptez pas trop sur LBC pour trouver la bonne affaire, je viens d'y aller voir.
Dans ma région, autant de vélos non électriques 26 pouces que de vélos électriques à vendre (environ 260 de chaque bord). En survolant les offres, 90% des produits électriques proviennent de D4 ou grande surface et ont entre un an (garantie spécifiée par le vendeur, sauf que les batteries ne sont jamais garanties sauf incendie et défaut majeur) et deux ans (fins de garantie, quelques sorties, le vélo est encore rutilant mais les gens sentent qu'il faiblit (batterie) et n'ira plus très loin avant des coûts majeurs ou importants... Les rares vélos que j'ai été voir et qui semblaient vendables avaient les freins à patin quasi neufs ou à peine rodés mais les batteries semblaient faiblir rapidement à l'essai. Les vélos avec le moteur à l'avant sont à fuir, la gamelle n'est généralement pas loin.
Trouver un bon vélo et le motoriser ensuite semble difficile aussi. Le kit n'est pas donné, à rajouter au prix du vélo...
Je n'ai pas trouvé de vélo à entraînement par courroie d'occasion,signe d'un vélo électrique (VAE) correctement calculé, ceux là, soit ils sont inexistants, soit ils tournent et voyagent avec leur propriétaire.

19 août 2019
0

Bien sûr avec un vélo de 20 pouces on peut déjà faire pas mal de distance . Récemment plus de 600 km au sud du Japon . Faire la même chose avec un vélo de 16 pouces me paraît beaucoup plus fatigant, pour un gain de place en compacité qui reste relatif chez les vélos dahon, tern et derivés entre autres . Le Brompton c'est un vélo un peu trop luxe pour moi , et je ne veux pas mettre un tel prix dans un vélo qui doit rester assez abordable à mon avis!

19 août 2019
1

Sans compter qu'aucun vélo plus ou moins "normal", même pliant, ne peux trouver place dans un nââââvire de 8 m comme le mien.
Ou alors faut me montrer le modèle (de voilier).

13 sept. 2019
0

@Hisseotoamem,

à bord de mon Armagnac de 8m55, j' avais une Mobylette "Mobix" que je stockai dans la cabine avant, sanglée le long du bordé, en ayant démonté guidon, pédales et selle pour la passer par le panneau de pont.

Mais c' était infiniment plus chiant à sortir/renter que mon vélo actuel, et je ne pouvais la débarquer en annexe, donc moins d' autonomie.

Mais au niveau encombrement, la cabine avant de mon Brise de mer 31 (bateau actuel) est bien plus petite que celle de l' Armagnac, mais accueille quand-même en plus du vélo, le génois léger, foc 1, foc 2, tourmentin, spi symétrique et spi assymétrique, et la machine à laver Calor! Par contre, il n' y a plus de matelas.

Gorlann

19 août 2019
1

Sur le forum, je crois pas me tromper en disant , pour ne citer qu un exemple parmi d autres, qu un navigateur "au long cours" (Paul de meershman) voyage et vit a bord d un Challenger horizon (6m80 !) depuis plusieurs annees, actuellement aux antilles, et a toujours son velo pliant 20 pouces a bord. Alors un 8m, ca doit se faire, j en ai vu. Sauf voilier a volume interieur tres reduit

19 août 2019
2

Hello,
Je confirme, un vélo 20 pouces ne prend pas énormément de place, une fois correctement replié...à peu près 3 fois le volume d'une roue.
Mais la housse me parait indispensable à la longévité de l'ensemble...! :heu:

20 août 2019
0

Le volume intérieur est immense (pour un 8 m), mais le skipper aussi et pas trop envie d'être obligé de tourner sans arrêt autour d'un vélo pliant...

19 août 2019
2

Dans mon Aloa 27, je mettais un vélo pliant et une annexe, plus le matériel de pèche et les pare-battages dans le coffre bâbord. Bon, l'accès était parfois sportif, vu la profondeur et sa longueur, mais avec quelques crochets ou barres, tout tenait correctement. Le côté tribord du cockpit (symétrique au côté bâbord) était occupé par une couchette, le parc service et du rangement, entre autre. Tout dépend du bateau et de ses aménagements.

20 août 2019
0

Ca je veux bien le croire. Mais jamais un vélo plié ne rentrera dans mon unique coffre extérieur.

19 août 2019
0

<40 ans: UN velo, a 60: un velo electrique; a 80 un taxi ..

19 août 201919 août 2019
19 août 201919 août 2019
2

Je connais des voyageurs a velo longue duree retraités de plus de 65 ans, et pas si rare. A moins de vrais ennuis de santé ou physiques importants, ou d etre un pantouflard, je vois pas la raison du velo electrique ou taxi. Sinon direct l hospice ? ;)

20 août 2019
2

On connaît aussi des gens à vélo qui ne vont jamais plus loin que super u où la boulangerie. ..

Un peu de tolérance peut être ?

Nous, quand nous sommes arrivés à Saint Goustan, on était ravi de se faire prêter des vélos électriques qui nous ont permis une belle promenade et attaquer de belles cotes !
Et c'est une assistance électrique, pas une mobylette.
En fin de journée on a senti que l'on avait fait du sport, on parle de vélos lourds, pas de vélos de courses tout carbone !
Donc même a assistance, c'est très bien pour la santé, beaucoup plus que de rester au bateau par manque de moyen de transport.

20 août 2019
0

Ca j'approuve tout à fait sur l'idée.
Même si pas vraiment "pour" l'électrisation du vélo.
Boudiou, ch'uis encore trop jeune ! ;-)

20 août 2019
2

bonjour,

j'utilise depuis deux ans un vélo électrique pliable, de marque Moov'in
voir lien ci-dessous

ce vélo (j'en ai deux a bord) pèse une vingtaine de kilo. pour le manipuler je retire batterie et selle ce qui ramène le poids à env 16kg. ce qui est très acceptable pour le ranger au fond du coffre arrière dans le cockpit.

ces vélos ont vraiment modifié nos vacances, maintenant on hésite pas à faire des ballades de 20 bornes autour du port sans problème, alors qu'avant cela se limité à 500 m autour de la capitainerie :-)

voili voilou
bon vent à tous

20 août 2019
0

C'est à mon avis complémentaire, et ces outils permettent de garder une bonne autonomie en allant au port.
les godasses por se balader sur les sentiers de douaniers
la trottinette simple (mais à roues de 200mm) pour aller chercher le pain et le kouign'amann le matin pour le p'tit des' de l'équipage. Ne prend pas de place, très rapide à plier et déplier.
le vélo pour la balade
le vélo électrique pour aller plus loin ou si cela monte...
après, à chacun ses goûts et sa taille de bateau.....

13 sept. 201913 sept. 2019
0

Bonjour,
comme je ne suis pas rancunier, je relance ce fil pour vous livrer une info qui sera utile à tous ceux qui veulent faire du vélo mais qui ont la flemme de pédaler.
Voilà: on ne peut pas dire que c'est beau, mais léger et pas cher.
www.electrodepot.fr[...]0d.html
Et de retour au bateau, quelques bonnes bières bien fraîches...

13 sept. 201913 sept. 2019
0

ATTENTION AU PROGRAMME.
Exclusivement au mouillage, mes deux supers vélos pliables Dahon remis à neuf ne m'ont jamais servi. Trop galère dans l'annexe.

On les a largué parce que trop de place aussi sur le pont.

On a choisi des trottinettes tout terrain (qui ne se plie pas et avec vraies chambres à air dans les pneus).
matrott.com[...]y-dirt/
toptrottinette.com[...]adulte/
130 euros pièce.

Et pas electrique par ce que à nouveau:

ATTENTION AU PROGRAMME.

Parti en tour du monde, ces engins electriques sont tellement des condensé de technologie miniaturisé que j'aurais été bien en peine de les réparer en cas de panne.

14 sept. 2019
0

apres avoir creusé l'idée de la trottinette electrique à bord je me suis rabattu sur la gyroroue qui me semblait plus adaptée pour mon emploi aux escales. donc vers janvier j'en ai achete une d'occaz surLBC et apres moult efforts et autres, je me régale! cet été, je l'ai donc emmené à bord et grace à sa grande autonomie ne l'ais chargé qu’une fois en 3 semaines . pour, les courses,la ballade et la découverte des ports c'est idéal.
le problème c'est que madame refuse ce casse-g.... et aussi la trottinette!! hormis cela, pour le pain ou 20l de gazoil(2x10l en bidon) c'est impec. hélas certain endroit les bannissent comme Brehat par exemple.

14 sept. 2019
2

Sur mon Coco, par manque de place, j'avais une trottinette simple, pliable en 2, robuste et avec roues gonflées, bien suffisante pour faire un saut à la boulangerie ou à la supérette. Je la garderai sur mon nouveau voilier (8 m). Sinon, je marche, les chaussures de rando ne prennent pas de place à bord ;-)

14 sept. 2019
0

www.cdiscount.com[...]nu.html
www.skatepro.fr[...]403.htm
Il y a aussi ce genre de système, un peu plus dangereux quand même..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer