vaurien

bjr à tous ,
je cherche des infos sur le vaurien , notamment au sujet de la stabilité
y'a t il une derive pour assurer la stab. , dessale t il facilement, a t il tendance à giter
est ce un bon bateau pour aborder la voile (aprés 2 cours en deriveur, histoire de pratiquer pépere)

merci à tous

L'équipage
12 avr. 2005
12 avr. 2005
0

Le vaurien
est un vieu dériveur avec une dérive , pour la stabilité pas sur , mais pour le prés c'est sur , pour le dessalage tout dépend comment on tire dessus , comme pour la gite .en ce qui concerne la fin de ta question , le dériveur sera toujours la meilleur école pour apprendre la voile . Amuse toi bien et bon vent . :-)

12 avr. 2005
0

vaurien
idéal pour navig. seul
plutot mer ou plan d'eau fermé ?

merci

12 avr. 2005
0

En solo
C'est possible, si ça souffle pas on met toute la toile, si ça souffle un peu trop on enlève le foc. e gros souci c'est d'arriver à ressaler la bête tout seul.
Pour naviguer en solo, tu peux peut-être envisager un Europe ;-) très physique mais on apprend très vite. Un vieil Europe en bois moulé ne coûte plus très cher (j'en ai vu à 5000 F).

12 avr. 2005
0

Belle caisse
Le Vaurien est un excellent dériveur autant pour l'initiation que pour la régate! Il y a une asso de propriétaires de Vaurien, fais une recherche sur Internet je crois qu'ils ont un site web.

Dérive pour assurer la stabilité: il y a une dérive, pas pour assurer la stabilité (quoique ça y participe aussi) mais plutôt pour aller droit ;-)

Tendance à gîter: ben ça dépend du lest, c'est-à-dire toi...

Dessale t-il facilement: euh, si vous vous mettez à deux sous le vent oui c'est très facile et même souvent plus rapide qu'espéré :-D
Le problème n'est pas de dessaler mais de ressaler!

12 avr. 2005
0

vaurien
et dans ce cas, on ressale facile ???

12 avr. 200516 juin 2020
0

SANS COMMENTAIRES
L'est y pas beau

12 avr. 2005
0

ET ENCORE
Ce soir je demanderai a Fred de te répondre plus précisement.
Je sais qu'il coince des masses flottantes sous la pointe et en dessous du franc bord pour l'empecher de couler mais si tu déssale sais pas te dire comment le redresser je peux juste t'assurer que dans ce cas il y a besoin d'une écope.
bon vent.

12 avr. 2005
0

LA TOF
J'ai oublié la tof

12 avr. 2005
0

On met des boudins
gonflables sous les bancs (mais pas de boudins gonflants dessus...)

;-)

12 avr. 2005
0

vaurien
et ca marche vraiment ???? ca assure la flottaison ???

12 avr. 2005
0

oui
Ca assure la flotaison quand on en mets le nombre necessaire.
sinon, ca coule un vaurien

mais au fait, pourquoi un vaurien quand un 420 qui lui est insubmersible ne coute pas beaucoup plus cher ? Pour le bois ?
quand on debute, le plastique, c'est quand meme mieux et puis, insubmersible, c'est bien securisant et plus facile a redresser
d'un autre cote, le vaurien, plein jusqu'aux plats bords apres ressalage et qu'il faut bider avant de repartir, ca fait reflechir.... apres on sait qund il devient necessaire de choquer.....

Enfin, ce que j'en dis....

12 avr. 2005
0

Chambres a air de bagnoles.
réparée bien sur, ça le fait pareil pour pas un €

12 avr. 2005
0

SI C EST BIEN FAIT
Tu réalise un Etape version mini :pouce:

12 avr. 2005
0

j'ai un vaurien en bois depuis 18 ans
Bonjour,
J’ai un vaurien depuis l’age de 8 ans, j’en ai 26 pour répondre à ta question oui il y a une dérive le meilleur rythme avec le vaurien est de le mettre un peut à la gîte car cet un coque à bouchain vif.
Moi personnellement je le mets à la gîte et j’ai réussi à laisser des 420 derrières.
Il ne dessale pas vite un bon réglage des voiles est approprié.
Je te souhaite une bonne navigation et si tu as des questions tu les poser.
A+
Fredo
;-)

12 avr. 2005
0

C'EST PAS MOI
C'est fredo qui a utilisé mon pseudo j'ai vous le savez tous moins de 27 ans bien sur

12 avr. 2005
0

Définitivement 420!
Pour les raisons évoquées au dessus. Et pour un plaisir bien meilleur au meme budget.
Pour redresser le boat un a l'avant qui tient le boat (bout au vent voiles choquées) l'autre monte sur la dérive et cré le couple de redressement par son poids, puis monte a bord, si l'équipier est sympa on le récupere a ce moment la.
Franchement je déconseille la pratique du dériveur car ça finit mal.....plus gros, plus cher, plus loin....enfin tu seras prévenu.
NB; Patiente un peu, cherche, y a moyen de trouver a pas cher des 505.... et là y a pas photo! un ton au dessus!
Bonne éclate.

12 avr. 2005
0

VAURIEN
Vaurien, ma jeunesse!
A la première utilisation presque sans vent
j'ai déssalé ilico presto en eau douce.
Ce premier jour j'ai compris tout de suite
la voile.
Tout le monde révait du 505.
Je me suis contenté du merveilleux 420.
Tout voileux débutant doit absolument tester de ces bateaux formidables, surtout pour ne pas
chercher à faire la mème chose avec un voilier
de croisière en plein Atlantique ou simplement
en sortie de port.

12 avr. 2005
0

a oublié!
c'est pas interdit d'envoyer un petit bidon en téte de mat au début....le pourquoi est a comprendre sur le plan d'eau.... ;-)

12 avr. 2005
0

Bin dis donc....
t'es encore plus va... que moi!!!!! et c'est pas peu dire....

12 avr. 2005
0

vaurien
donc pas le meilleur voilier d'initiation (personne n'a répondu : mer ou eau douce ?)
parce que voila on me propose un vaurien entierement retapé (avec remorque de route) et un autre en cours de restauration pour 500 euros ?
une bonne affaire selon vous ?

12 avr. 2005
0

va....
Va...quoi???

12 avr. 200516 juin 2020
0

Vaurien
Encore une fois, c'est le marin qui fait la navigation. Un bon bateau sera bon ou mauvais selon l'équipage.

La dérive sert essentiellement à s'opposer au dérapage de la coque sur l'eau, ce qui permet de remonter le vent. Lorsqu'on reçoit le vent sur l'arrière,le bateau dérape moins : on remonte la dérive, ce qui permet de diminuer le freinage, donc d'aller plus vite.

Ca a été le bateau de mes débuts. J'avais une énorme envie de naviguer à la voile et commencé à apprendre par coeur un bon cours de navigation.
J'ai emprunté un vieux Vaurien en bois qui n'avait pas de caissons, ni même de brassière (maintenant je dis et je pense qu'il est IDIOT d'embarquer sans brassière sur un dériveur, cela n'apporte rien de plus et fait courir le risque de mourir connement) pas de sangles de rappel non plus: il fallait coincer les pieds sous le banc transversal -un peu rude-. Pas question de chavirer: j'aurais perdu le bateau (et peut-être la vie dans certains cas) , alors , je réduisais la voilure:
- mise du bateau à la cape, comme dans le cours: ralentir le bateau, puis barre dessous, foc à contre, grand-voile débordée: le bateau se calme, et je n'avais plus qu'à enrouler la voile (jusqu'à 8 tours parfois) . Quand le vent montait, j'amenais le foc; un cran au-dessus, j'amenais la grand-voile et renvoyais le foc - il m'est même arrivé de remplacer la grand-voile par le foc.)
Programme: tous les week-ends du 1er Février au 31 Mars, en "stop" jusqu'au bassin d'Arcachon et là , quel que fût le temps, je mettais le Vaurien à l'eau en le faisant rouler sur 2 rondins, et je sillonnais la bassin en longueur et en largeur, faisant le tour de l'île aus Oiseaux quand le courant de marée s'y prêtait, apprenant le temps, la marée, les vagues, les grains. a Pâques, je faisais fonction de moniteur du club; l'été suivant, à l'île de Ré, j'avais embarquement sur embarquement, en Vaurien, Mousse, Estuaire-Sport, Thonier armé en Plaisance... l'année d'après, je m'offrais un petit côtre breton, que j'armais en 3° catégorie, en sacrifiant 3 mois de salaire.
Je n'oublierai jamais le Vaurien, sur lequel j'ai connu de grandes joies ( et quelques bonnes frousses) et à qui je doit non pas tout, mais beaucoup. Et sous voiles, un bateau laid n'est plus moche.
Le 505 n'est pas du tout un bateau de débutant: c'est un bateau puissant, atléthique, qui demande deux équipers rapides et bien coordonnés, donc un "focquier" d'au moins 1,80m et 80 kg, et très technique (deux fois la surface de voilure du Vaurien); sauf par petit temps, un débutant perd vite le contrôle. Le 470, tout en étant puissant et rapide, est plus stable et plus facile à contrôler.

Quel que soit le bateau, on ne fait rien de bien et on se dégoûte vite si l'on n'apprend pas les bases: soit dans une bonne école de voile - ou dans n'importe quelle école avec un bon moniteur -question de chance- avec un moniteur nul (même diplômé), on perd son temps (et son argent), ou tout seul avec un TRES bon bouquin. Le meilleur que je connaisse ( pas le plus beau, ce n'est pas cela qui compte ) est très clair, facile à comprendre et fait le tour de la question sans se "prendre la tête". Il explique l'indispensable en 168 pages (alors qu'il en faut 450 ou plus à d'autres pour ne pas faire mieux - au contraire, ça encombre). C'est "LA VOILE" de Dominique Le Brun (Editions Solar), pas toujours facile à trouver; on peut toujours le commander je pense. Je garde le mien "à l'honneur" dans ma bibliothèque de mer (où il y a environ 300 livres qui traitent de mer et de navigation.)

12 avr. 2005
0

POUR ROROS
Et quelques cents de plus ce n'est plus une poignée de roros mais même le bon le brute et le truand ne peuvent t'offrir mieux les 500 roros sont a peu près le prix d'une remorque convenable et en plus tu as deux vaurien donc ca vaut plus!
Tu ne nous dit rien des voiles ca pourrait avoir son importance.
Ceci dit en Meuse les Sea scout ont utilisé LONGTEMP le vaurien pour l'écolage et pour le peu que j'en ai pratiqué si vraiment tu en as envie FONCE.
Mais n'oublie pas de voir l'état des voiles.
Bon vent en esperant t'avoir ecrit la réponse souhaitée.

13 avr. 2005
0

vaurien
merci à tous pour vos réponses

13 avr. 2005
0

c'est parfait
on a eu comme premier bateau un vaurien, rien de tel pour débuter, en plus le bois est beaucoup plus agréable que le plastic (mais entretien!) avec les boudins gonflables ça coule pas plus qu'un autre !! et c'est qu'on a vraiment déconné si on chavire un vaurien, ou qu'on l'a fait expres pour se rafraichir! le vaurien c'est une valeur sure
après on a eu un fire ball vitesse, mais au bouillon plusieurs fois !

13 avr. 2005
0

c'est un EXCELLENT boat !!
qui a permis de faire découvrir la voile, d'instiller le "virus de la voile" à de si nombreux matelots !!
:pouce:
dont moi-même, bien evidemment, avec le numero 6410.

OUI, c'est un bateau sur, maniable, idéal pour débuter, pratique en solo.
OUI, il faut les "gros boudins" jaunes pour redresser le bateau comme un 420.
OUI, en bois, c'est le "vrai" vaurien, qu'on bichonne et qui dure longtemps

13 avr. 2005
0

ancien mono

Ta question me fait penser que dans ta tete , la haut il y a quelque chose qui coince:la peur de dessaler alors il faut m'evaquer celà.Car tant que ce tracas ne sera pas surmonter tu ne progresseras pas tu seras toujours paralisé par cette hantise:et si je dessale?.

Ma premiere leçon était de dessaler et une fois cette crainte evaquée et bien la maitrisse de la voile avancait et la suite était que plaisir.

Alors choisi une bonne journée , assures toi qu'il y ai suffisement de fond pour ne pas risquer de planter ton mat, si tu peux avoir un accompagnateur avec un pneumatique c'est parfait ,va dans un endroit bien degagé du trafic et dessale, puis repart , puis redessale .Lorsque la technique sera apprivoisée Ensuite que du bonheur.

josé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (122)

Eté norvègien

novembre 2021