varangues et quille

Je pensais que les boulons de quille étaient placés au dessus des varangues pour répartir les efforts . Sur cette photo c'est un Beneteau 432 qui est allé sur les rochers.
regardez l'emplacement des boulons . Sont ce les memes ??

L'équipage
16 mar. 2008
16 mar. 200816 juin 2020
0

ta toff
est mieux là ;-)

enfin si j'ai bien suivis

16 mar. 2008
0

montage logique
les boulons de quille tiennent la quille au fond du bateau

les varangues raidissent le fond du bateau

les deux fonctions sont complémentaires mais dissociables

en plus, si les boulons sont sur les varangues,
1) on pert en hauteur sous barrot (le plancher remonte d'autant)
2) on diminue les caractéristiques mécaniques des varangues

16 mar. 2008
0

Et comme cela semble
des varangues rapportées/collées, tout cela est des plus rapides à construire.

Ce qui s'est fait avec la plus grande logique en construction bois, ne l'est plus pour la construction polyester.

16 mar. 200816 juin 2020
0

merci
mes erreurs ! c'est mieux ainsi goud.
ci joint le restant de la coque pour réveiller les démangaisons de poussiere de fibre du batelier !!
J'en aurais mis ma main à couper que les boulons étaient sur les varangues . Je continue d'apprendre !
Les puits de quille style tuttle box conique semblent se généraliser sur les voiliers " custom " . Les efforts y sont bien mieux réparti en latéral mais sur le plan longitudinal vu la faible corde de ce type de quille , il vaut mieux ne pas talonner

16 mar. 2008
0

ben mon colon !
y'a du taf !!!!!!!
toutes proportions gardées, ça me rappelle la reconstruction de mon petit canot paimpolais qui lui était à peu près comme ça, mais en 11 morceaux quasi-séparés !
il a navigué cet hiver dans la rade de Lorient ...

16 mar. 2008
0

Fausses varangues
Aujourd'hui, en construction polyester on parle plutôt de fausses varangues, dans la mesure où celles-ci servent d'abord, plus ou moins bien, de raidisseurs.
Certes, elles n'ont plus la fonction d'ossature des bateaux en bois, d'autant que souvent ces structures transversales sont souvent rapportées, plus ou moins bien stratifiées ou collées.

Mais il me semble toujours impératif que les boulons de lest soient solidement fixés dans des renforts, quel qu'en soit le nom et l'emplacement, par exemple des fausses lisses, ou des plaques ad hoc... Ce qui ne paraît pas être vraiment le souci primordial de certains chantiers qui sortent des bateaux mous, parce qu'ils ont optimisé les coûts en rognant sur les échantillonnages et les qualités de matériau.
Je crois qu'il fallait que ceci fut dit, n'en déplaise à Anastasie !

--
christian.navis.free.fr[...]/

16 mar. 2008
1

que ce soit

du bois , de l'acier ou du polyester l'épaisseur du bordé ne doit pas supporter quoi que ce soit et encore moins une quille .Tout effort doit etre reporté sur une structure , varangue,lisse, carlinge,contre plaque ou autre ça c'est la base de toute construction saine.

josé

16 mar. 2008
0

ah oui

mardi dernier sous la pluie et avec le vent mais nous étions à l'abri

Et le lendemain à l'eau , j'avais grand peur qu'il coule apres 4 mois au sec , à ma grande surprise un peu d'eau bien sur mais rien de grave.

le voilà pret a naviguer dés que le temps le permettera.

josé

16 mar. 2008
0

José, ....
as-tu rematé ton canote ??

16 mar. 200816 juin 2020
0

en composite
si les semelles des - varangues/oméga/contre moule structuré.....quelque soit le nom donc de ce qui raidit le fond - si les semelles sont assez échantillonnées, alors je préfère la solution de boulonner sur les semelles que sur le sommet des oméga

16 mar. 2008
0

si on stoppait
la vente des bateaux en molyester dont les boulons de quille traversent simplement les fonds avec une rondelle plus ou moins dimensinnée

QUI RESTERAIT IL COMME CHANTIER FRANCAIS

le molyester est un materiaux ideal pour produire en grande série, pour etre solide il doit etre très structuré donc lourd, donc foin d'uldb en molyester

explquer également qu'avec ce type de montage, plus il y a de boulons plus c'est dangereux
DECOUPER SUIVANT LES POINTILLES !!!

16 mar. 2008
0

dans un "petit" bateau
il n'y a pas grand chose à calculer .
L'empirisme voir le pifomètre sont de règle .

Sauf pour l'ensemble :
quille -&gt boulons -&gt varangues
mat -&gt cadènes -&gt haubans
et ce qu'il y a entre les deux (cloisons barrots,épontilles, etc ...)

Tous les montages sont bons à condition d'être correctement dimensionnés .

Faut aussi s'entendre sur les coefficients de sécurité et les efforts dynamiques .

On avait (nous les gaulois)un joli projet de norme ISO sur la question mais les zotres y n'en veulent pas . Pas assez solides y disent !

16 mar. 2008
0

et .... en ce pluvieux dimanche
l'épontille , ça doit se poser oû ??? ; puisque mes notions de cohérence de matériaux sont misent à la poubelle ....
Par ailleurs , on ne voit pas beaucoup d'épontille en composite .

16 mar. 2008
0

pour Ollie :
voir une charpente bois classique :
les membrures (côtes) sont doublées en bas de varangues, lesquelles sont couvertes d'une carlingue reprenant les efforts de la quille et du mât via un sabot de renfort
le bordé en virures (lames) ou plis croisés collés ou pas, est la peau extérieure.

16 mar. 200816 juin 2020
0

Epontille en composite
On en voit pas beaucoup en effet, mais ça peut se faire.
;-)

17 mar. 2008
0

demandes
chez Fora mazarine

16 mar. 2008
0

cela dit
et plaisanterie mise à part, il a quand meme du rester quelques heures sur les cailloux pour faire ca, on remarquera que les varangues transmettent quand meme rela tivement bien l'effort puisque le bateau se découpe au bout des varangues

16 mar. 2008
0

épave
Le dernier numéro de la revue Practical boat Owner donne quelques pistes intéressantes pour la restauration de coques lourdement accidentées. Cà vaut sans doute le coup d'y jeter un oeil.

17 mar. 2008
0

et si
il n'y a pas de varangue il peut y avoir une quille stratifiée avec la coque et retour de galbord. Qu'en pensez vous?

17 mar. 2008
0

hello françois
pas mal cette épontille . détails construction ?
As tu une idée de savoir si ça se calcule ou si c'est empirique . Je crois qu'une épontille doit pouvoir supporter le poids du voilier.
je sais que celle en alu flambent facilement , surtout en cas de KO .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021