vannes de coque plastique ou acier

bonjour
j'ai l'intention de remplacer mes vannes de coques et j'aurai bien mis des vannes plastiques
donc je recherche des avis
merci
jy

L'équipage
14 sept. 2010
14 sept. 2010
0

Randex
Des vannes en randex c'est très bien.

14 sept. 2010
0

à vende
j'ai deux Randex neuves à vendre, 1/2 pouce, passe coque et vanne (je me suis trompé de dimension à l'achat !) . Les Randex sont en polyproplène armé de fibre de verre.

Sur les bateaux métalliques, il faut obligatoirement des vannes plastiques. Je remplace les miennes après 22 ans, par précaution, bien qu'elles n'aient pas de problème.

J'ai essayé d'en détruire une (âgée de 22 ans) après démontage, la résistance mécanique est impressionnante. SI je retrouve les photos ce soir je les mettrai.

En aucun cas n'utiliser des vannes en PVC gris, bien moins chères, mais dangereuses en immersion eau de mer.

14 sept. 2010
0

PVC
dangereux en haut de mer? C'est un matériaux "inerte" en milieu salé, non? Quels sont les soucis représentent les vannes billes PVC?
Merci d'avance pour la réponse.

14 sept. 2010
0

PVC
Aucune tenue mécanique car pas de fibres de renfort : il suffit d'un coup de pied malencontreux pour désintégrer la vanne. Les vannes en PE armé ou Nylon armé verre sont aussi résistantes, voire plus que des vannes métalliques.
Un vieux m'avait indiqué un truc simple : tu montes la vanne et le tuyau et tu montes avec ton pied sur le tuyau : si ça tient, c'est bon....

14 sept. 2010
0

PVC gris
Le PVC gris ordinaire ne résiste pas éternellement en immersion permanente dans l'eau de mer. Cela figure dans les catalogues professionnels concernant les tuyauteries et vannes en matières plastiques.

Evidemment, elle ne se dégradera pas dans le mois, ni même dans l'année, on raisonne à plus long terme que cela.

14 sept. 2010
0

robert tu dis vannes en plastique sur un bateau métallique
obligatoire pourquoi ?

14 sept. 2010
0

autre marque
Forespar ?

15 sept. 2010
0

marelon
www.jamestowndistributors.com[...]duct.do

Forespar Marelon Flanged Seacocks

:-)

15 sept. 2010
0

Et si ?
Et si sur le passe coque Randex ou similaire je monte une vanne en bronze , qui n'aura donc aucun contact avec la coque, le risque de corrosion est il écarté voire supprimé?
C'est un problème de place les vannes platiques sont beucoup plus grosse.

Message pour Robert ,
Quel diamètre en mm font les vannes que tu vends
Merci

15 sept. 2010
0

Le bronze
pour les vannes est interdit sur un bateau métallique, sauf si elle ne sont pas en contact permanent avec l'eau!!!

16 sept. 2010
0

vannes de coque
bonsoir Robert

Je vois que tu maitrise le sujet vannes de coque parfaitement . Pour mon cas j'ai l'intentention de procéder au changement des six ou huit vannes que j'ai sur mon canot .

Sa coque est en polyester de (34 ans ) . Je ne sais pas si elles sont d'origine mais je me pose quelques questions pour cette opération
1° comment voir de quel type de vanne il s'agit? car elles ne sont pas toutes du même diamètre et comporter une référence ?
2° Pour enlever les anciennes je présume qu'il ne doit pas être facile de les dévisser . quel outil ou produit employer( lapidaire, wd 40 que sais-je ?

3° Ou trouve t on les vannes en polyester objet de la conversation .Emploies tu les pas/coq en polyester également
4° pour l'étanchéité de cette vanne on doit employer un joint ou une pâte ? Merci pour ta réponse a ++

16 sept. 2010
0

vannes de coque
merci robert pour ces renseignements

je présume que le silka tu le mets également à la commission du passe coque et de la vanne (sur le pas de vis) Pour le serrage te sers tu d'une clef?
Petite précisions sur mon canot toute ces vannes et passe coque sont en métal c'est pour cela que je posais la question du lapider et wd 40 pour le demontage .

Merci encore

14 sept. 2010
0

bateau métallique
Sur un bateau métallique on craint par dessus tout les problèmes de corrosion galvanique entre métaux immergés de natures différentes. Selon le matériau de la carène, du passe coque et de la vanne, ça peut finir tragiquement :langue2:

Dans le doute, on met alors des passe coque et vannes Randex sous-marines (ou une autre marque anglo-saxone dont le nom m'échappe à l'instant).

15 sept. 2010
0

Et si ?
Si la carène est métallique, le passe coque isolant (Randex), la vanne métallique, puis le tuyau isolant (tricoflex), le risque de corrosion galvanique est en principe écarté puisque la vanne n'a aucun contact direct avec un autre métal. Mais bon, on joue-là à la marge du risque.

Les deux vannes que j'ai à vendre sont des 1/2 pouce et sont coudées, donc prennent peu de place en hauteur. www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

15 sept. 2010
0

interdiction ...
s'agit-il d'une interdiction règlementaire ?

16 sept. 2010
0

heuuu ....
je n'ai que l'expérience des miennes, pas plus que cela !

Les dévisser de leur passe coque n'a même pas nécessité un outil : la main a suffit (après 22 ans). Sortit le passe coque a juste nécessité de glisser un ciseau à bois entre la coque et la collerette du passe coque pour le décoller de la coque, puis il est sorti sans problème.

Leur dimension est ( à ma connaissance) toujours dans la gamme "plomberie" habituelle (1/2, 3/4, 1, 1-1/4, 1-1/2 pouce etc ...). On mesure donc le diamètre du filetage du passe coque avec un pied à coulisse et on regarde une table de conversion classique entre pouce-plombier et mm extérieur du filetage : fr.wikipedia.org[...]age_gaz

Les vannes en synthétique ne sont pas en polyesther, mais en Polypropylène renforcé fibre de verre. Elles sont au catalogue de Accastillage diffusion, et certainement chez d'autres également dans la marque française Randex.

Les passe coque ont un joint torique pour l'étanchéité sur la carène, mais j'ai en plus noyé la collerette dans du Sika blanc avant de l'enfoncer dans la carène.

Voilà, je n'en sais pas davantage !

14 sept. 2010
0

le principal inconvénient
des passe-coques et vannes en plastique, c'est leur faible résistance au feu... imaginons un feu de cuisine se propageant à l'isolation (PU ou polyester) sous vaigrage, que comporte tout navire métallique qui se respecte... je me souviens que, il y a très longtemps, la gentille revue Loisirs NoTrick avait publié le témoignage d'un constructeur, amateur de dorade grillée trop longtemps pendant qu'il réduisait un peu sa voilure, et qui vit l'oeuvre de sa vie sombrer imperturbablement pour cause d'incendie de vaigrage...

le pb est manifestement insoluble, sauf à construire en ferro-ciment, ce qui n'est plus à la mode...

14 sept. 201016 juin 2020
0

le feu ...
bien entendu c'est la faiblesse. Le risque "feu" est le plus grave, mais pas le plus probable. Sous la flottaison il n'y a pas d'isolation, ce qui limite ce risque lié au vaigrage.

A mon avis, le risque le plus probable serait plutôt le "décapsulage" de la collerette externe du passes coque par la rencontre d'un ofni. A cause de cela , sur les carène métalliques un tube est parfois soudé à la coque pour remplacer le passe coque. Je suis pas sûr que la résistance au "décapsulage" d'un passe coque bronze serait meilleures que celle du passe coque en PP-fibre de verre. Faudrait faire des essais.

Ci-joint une photo d'un essai de destruction d'un passe coque Randex âgé de 22 ans que je viens de démonter et changer par pure précaution.

15 sept. 2010
1

ne pas oublier
que les vannes Randex (et peut etre autre marque) sont agrée Marine BV donc ont subit de multiples essais de resistance mais aussi au feu .
il est autorisé de mettre des Randex dans les compartiments Machines des bateaux marchands alors...
Je pense qu'aujourd'hui c'est certainement la meilleur solution pour nos bateaux ,fini les bloquage et les manettes que petent fini les effets electrolytique...

josé

14 sept. 2010
0

il faut etre logique

vous avez une coque avec sa propre solidité ensuite vous faite un trou puis un passe coque puis une vanne il faut que le tout soit aussi solide que la coque car le passe coque et la vanne deviennent une "coque" .

si vous avez une vanne de m... dont s aresistance est moindre que la coque à quoi sert la coque ? c'est comme si on mettait une maille de 8 sur une chaine de 12 ...la resistance de la chaine serait égale à la maille de 8

josé

14 sept. 2010
0

la solution
proposée par j.fricaud, de célèbre mémoire, est effectivement de souder un tube vertical, de même nature que la coque,et montant jusqu'en dessus de la ligne de flottaison, sur chaque trou fait dans la carène; après, la question de la vanne devient assez secondaire...

15 sept. 2010
0

syphon
Mais un tube de ce genre peut créer des problèmes inattendu de blocage du fux pour aspirer l'eau et peut exiger une pompe pour écouler des évacuations à la mer .... compliqué, d'où le peu de succès ... Et puis, un tube de cette longueur présente une fragilité à la pliure en cas d'appui latéral intempestif ... bref, rien n'est parfait :oups:

15 sept. 201016 juin 2020
0

Une solution
Monté sur le Chatam canadien d'André et que je vais appliquer sur le mien. Voir la photo.
Cela ne peux s'appliquer qu'aux sondes, mais c'est déjà ça!
Amicalement,
Michel

15 sept. 201016 juin 2020
0

Une autre
photo...

15 sept. 2010
0

En acier...
Car la coque est en acier. Ceci dit, c' est applicable avec n'importe quel matériaux, si c'est le même que celui de la coque.

15 sept. 2010
0

Hello mimivivi...
Peux tu préciser en quel matériau est le dond de ce puit support de sonde ?

Merci.

Fred

15 sept. 2010
0

un peu usine a gaz
faut avoir la plaque pleine + les vis et le joint a disposition, en admettant que le montage soit possible (passer les clefs, eau dans les fonds). alors que des pinoches (ou une autre vanne) peuvent obstruer le trou. En plus ca prend du volume, attention pour le reste de l'installation.

16 sept. 2010
0

Non, non, non...
L plaque est vissée et le cable de la sonde passe à travers avec un presse étoupe étanche. C'est sur à 100%!

16 sept. 2010
1

Personne n'en parle : le volume et la longueur ou l'épaisseur
les vannes synthétiques , Randex en ce qui me concerne, sont d'un volume plus important que leur congénères en bronze.
J'ai failli me faire avoir en changeant les vannes de chiottes (entrée et sortie).
Je n'y avais pas du tout pensé lors de mon achat.
La longueur est plus importante surtout, et j'ai failli ne pas pouvoir insérer le tuyaux, la vanne arrivant très près du corps de toilettes.
L'arrondi est maintenant plus "serré", ce qui n'est pas l'idéal pour le passage de matières, là pas forcement que liquides.
Mon conseil donc : connaitre la longueur nouvelle à diamètre équivalant, dans ces endroits arrondis et pas conventionnels.
A l'extérieur aussi : la collerette est plus importante, tant du diamètre que de l'épaisseur.
Dans l'ensemble, à la vue, ça fait plus volumineux.
Mébon, c'est fait et je ne regrette pas.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (43)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021