Vaigrage en liège peint : qui a ça à bord ?

Bonjour à tous !
Ça y est, je vais me lancer dans la réfection du vaigrage !
Mon choix se porte sur de la pose de liège en rouleaux que je voudrais peindre en blanc pour éclaircir le tout.
Mais je n'ai jamais vu ça auparavant et j'aimerais bien, si possible, un petit retour d'expérience pour ceux qui ont ce genre de vaigrage à l'intérieur de leur bateau.
Est-ce que ça vieillit bien ?
Est-ce que ça remplit bien son rôle d'isolation ?
Peut-on dormir à bord l'hiver ?
Quelle épaisseur avez-vous mis ?
2 millimètres ou plus ?
Une fois peint, quel est le rendu ? Voit-on encore la matière ?
Si quelqu'un a des photos, je suis preneur ...
Merci encore une fois par avance et bon week-end à tous !...! (quoi il pleut !?! Ah bon ?!)

L'équipage
05 nov. 2011
05 nov. 201105 nov. 2011
0

bonjour
pour le liège il n'y a aucun soucis, je l'avais fait sur mon bateau sa tient bien, moi je l'avait laissé brut, par contre je vous déconseille de le prendre en rouleau, cela forme de grande plaque pas vraiment dévellopable et pose souci dans la pose et pour l'encollage, je me suis servi de liège en carreau de 30x30 beaucoup plus facile a manipuler et a encoller, je crois qu'il existe en 30x60, il y en a aussi teinté en différentes couleurs, prenez une epaisseur minimum de 3 mm, collage a la colle contacte,prendre de la qualité humide (salle de bain)
amicalement

05 nov. 2011
0

J'avais fait cela sur mon Aquila. C'est une bonne solution. Les rouleaux sont effectivement difficiles à manier. Tu peux casser ta découpe mais le raccord ne se voit pas. Les plaques de 3mm sont pas mal. En revanche, je n'avais pas peint mais vernis. Cela a bien tenu. Je n'en ai pas gardé de photos malheureusement. Le seul point négatif : le retour à autre chose est à peu près impossible!

05 nov. 2011
0

Bonjour,
le coefficient d'isolation est à peu près le même que celui des mousses généralement utilisées pour isoler (polystyrène extrudé)
et en général pour la mousse on met 30 à 40 mm,
donc ne pas attendre de miracle en terme d'isolation avec 3 à 4 mm de liège,
par contre c'est suffisant pour éliminer la condensation.

05 nov. 2011
0

Chez moi, celà tient mal. Les joints brunissent et le liège peint en blanc (d'usine) devient progressivement marron sale...

0

Mais pourquoi poser des vaigrages ? J'ai eu 3 bateaux (un Loctudy, un superchallenger et un trimaran). Aucun n'a de vaigrage et c'est très bien comme ça !

05 nov. 2011
1

peut-être bien mais aucune isolation
et pour la condensation?

05 nov. 2011
0

Oui je suis d'accord pour une finition peinture, ça me va très bien. Sur mes bateaux, je faisais ça également, des fois peint directement, des fois après avoir mastiqué. Je vivais à bord mais sous les caraïbes, donc vraiment aucun problème de condensation. Mais maintenant que je suis en Méditerranée, je m'interpelle un peu plus et je n'ai pas envie de vivre dans un bouillon d'humidité ...
Jean-François de Nantes, comment ça se passe les nuits d'hiver à bord de l'un de tes bateaux sans isolation ?

En tous cas, merci de vos retours d'expérience ! Ça m'aide un peu plus, et même si je ne cherche pas à m'isoler du froid spécialement, je cherche surtout à avoir un environnement le plus sec possible, si possible.

0

Laissant un maximum d'aération, il n'y a pas trop de condensation. Le bateau est baché au niveau du cockpit et le panneau de descente reste en permanence ouvert en grand (ne pas le répéter !). Il y a ainsi une excellente circulation d'air et pas de problème de condensation. Même si je reconnais que les quelques nuits d'hiver passées à bord ne resteront pas parmi les plus chaudes de mon existence.

Le supercha est peint dans le carré. Laque brillante. En plus de la descente, deux hublots de roof restent ouvert en permanence. Il peut toutefois y avoir un peu de condensation dans le poste avant, vite nettoyée avec une éponge. Ce bateau est actuellement en restauration et je n'eai trouvé de traces d'humidité qu'au niveau de la cuisine. Remontée de vapeur pendant les cuissons. Cuisine que j'ai donc décidé de virer.Mes navigations sont plutot courtes en en bonne saison (12 à 15h maxi). Je préfère peut emmener des thermos ou bouffer froid puis, une fois arrivé on se paie un resto.

Sur le Loctudy, tout le carré est traité au goudron de Norvège coupé de thérébentine une ou deux fois par an. Aucun pb si ce n'est que les quelques semaines suivant le traitement. Elles sentent gaillardement le "vieux gréément" !

Quant aux vaigrage NON NON et RE NON. Je n'en veux pas car je crains justement que l'humidité ne stagne entre celui-ci et la coque. Ce qui est bien pire.

Mais je ne compte faire aucun prosélytisme. Ma position ne vaut que pour moi qui n'habite pas à bord. Quelqu'un qui vit sur son bateau ou l'occupe davantage en hiver peut naturellement être confronté à des contraintes différentes

05 nov. 2011
0

J'ai cela dans mon monocoque, c'était l'isolation du pauvre (dixit l'expert), je suis pas pour (ni l'expert = la star de LR), cela reprends l'humidité.

05 nov. 2011
0

J'ai eu du liège sur les planchers dans mon bateau précédent, pose en dalles de 30*30cm, épaisseur 4mm, liège naturel imprégné après la pose d'un mélange 2/3 huile de lin, 1/3 térébenthine, + siccatif, 3 couches. Ce traitement évite complètement les reprises d'humidité et les tâches. Sur trois ans, cela a très bien tenu, pas de vieillissement perceptible, lavable avec de l'eau savonneuse. Je m'étais dit que si je devais un jour refaire un vaigrage, je mettrais aussi du liège.
Bien sur, faut aimer l'aspect et la couleur du liège naturel...

06 nov. 2011
0

Précision : concernant mon voilier et son liège, construit par F Laval, architecte naval, date de 1981/82.

06 nov. 2011
0

Franchement, pour le prix, mieux vaut le lambris pvc… toujours nickel, isolant itou… et on peut remplacer toute lame abîmée en 2 minutes…
Le liège, c'est ce que j'ai trouvé dans mon ancien bateau… une horreur au bout de 5 ans… bords des plaques qui partent en boulettes, tâches d'humidité, odeurs, beurk… la peinture aurait permis de masquer… certes… mais j'ai préféré tout enlever, une vraie galère... pvc et lames de bambou contrecollés…

06 nov. 2011
0

Le liège c'est de la M....

j'en ai trouvé sur mon boat , et vu le chantier pour l'arracher , j'ai décidé de la peindre . . . . bof, c'est pas top . . . besoin de pas mal de couches au pinceau rond pour triturer la peinture dans les reooins , et le résultat fait limite cra-cra

Décision : tout arracher et puis poncer la colle résiduelle .

07 nov. 2011
0

@ Z: j'ai fini mon vaigrage avec des lambris PVC et je suis très content de l'aspect ainsi que la facilité de pose, sauf au niveau des hublots. Comment as-tu fait?

08 nov. 2011
0

au niveau des hublots… j'ai galéré…
En fait, j'ai fait mes découpes d'après gabarits papier, ça ok… puis pour tordre les caches joints en U, j'ai chauffé doucement au sèche cheveux quand j'avais des arrondis larges... sinon, pour les arrondis trop petits; j'ai fait des angles droits… disons que ce sont ces découpes qui m'ont pris le plus de temps, j'avais 9 panneaux ouvrants latéraux (Sun Fizz modifié tropicalisé).

07 nov. 2011
0

Bonjour,
je suis très intéressé par la technique mise en oeuvre pour le lambris PVC. Est-ce que celui-ci absorbe bien les formes de la carène, j'imagine qu'il faut mettre des tasseaux, en quoi, tous les combien, etc

merci d'avance

07 nov. 2011
0

Très simple: le PVC se coupe au cutter, à la scie égoïne à denture très fine et s'ajuste à la râpe à bois et même au rabot. J'ai acheté chez Bricocastoleroypinpin:
- des profilés en plastique blanc (le PVC est blanc avec les "nervures" du bois légèrement grisées) en partie en forme de U et en partie en forme de L. Les sections en U (j'en ai trouvé pile-poil de l'épaisseur du PVC) sont vissées sur les cloisons et reçoivent les extrêmités des profils qui doivent être supportées, par exemple les plafonds. Les profils en L sont aussi vissés sur les cloisons pour les parties verticales. Les L sont plus larges pour mieux masquer les imprécisions d'ajustage, c'est nickel propre. A cause des angles, j'ai du ajuster l'angle droit qui ne me convenait pas avec un sèche-cheveux. Le PVC devient mou et redurcit dans sa nouvelle forme en refroidissant.
- des profils plats en bois rouge imputrescible de là-bas (je sais plus le nom) de 8mm d'épaisseur collés à la coque aux endroits idoines. Ils servent à recevoir des vis à bois qui soutiennent les lambris quand la portée est trop longue et que le lambris se ploie, ce qui fait vilain.
- des profils en bois rouge aussi en forme de L ou de U, toujours pour visser dans les structures bois existantes et recevoir les extrêmités des lambris.

Pour laisser la place aux câblages, le 8mm des plats suffit et j'ai pris des profils en U suffisamment larges (28mm) pour remplir cette même fonction.

Pour les hublots, c'est un peu plus compliqué. J'ai heureusement un outil oscillant Bosch (l'équivalent cheap du Fein) qui fait merveille dans le PVC. Je passe à travers le PVC en place en faisant attention de ne pas esquinter le hublot et en allant pas chercher tout de suite les bords. Puis de plus en plus près des bords jusqu'à tangenter les découpes dans les hiloires. Je suis en train de fabriquer des profils en bois pour recouvrir la découpe des hublots, mais je me fais copieusement caguer comme on dit dans le sud-ouest. Pour les hublots ouvrants, je n'ai pas encore de solution, alors si quelqu'un en avait une...

02 déc. 2011
0

Lambris PVC... pourquoi pas? Mais as-tu vu le Komacel? On peut mettre en forme, peindre, c'est inaltérable, découpable.
www.polyplast.ch[...]cel.htm
voir aussi en recherche Komacel sur le forum.

02 déc. 2011
0

oui, mais ça ne respire pas et c'est une matiére dite froide.

07 nov. 201107 nov. 2011
0

La Diligence, un cha bravo est équipé de vaigrage en liège, sous forme de plaques sur les paroi des cabines et une paroi du carré. Le liège n'a pas été peint. Il n'y pas de liège au plafond et c'est bien ainsi. Le plafond est équipé d'un autre type de vaigrage.

J'ai acheté le bateau, tel que, il y a 4 ans et le vraigrage était déjà en place depuis longtemps, sans doute depuis le premier propriétaire qui avait vécu 7 ans à bord du bateau avant de le vendre. Cela fait donc au moins 18 ans maintenant.

Le liège :
- ne se décole nulle part (preuve qu'il a été bien collé)
- ne pose vraiment aucun problème d'humidité (mais ce cha est suréquipé en aérations diverses)

Au point de vu esthétique, il est resté globalement très propre sauf dans une cabine. Je suppose qu'un ponçage au papier de verre, très très fin, le remettrait à neuf. Et c'est sans doute ce que nous allons faire.

Bref, c'est peut être "l'isolation du pauvre" mais c'est une bonne idée. Par contre, c'est une couleur qui n'éclaire pas le bateau.

Pour les plaques, pensez à les poser en les décalant d'une rangée à l'autre de la moitié de la largeur des plaques. Vous aurez moins de déception concernant l'alignement des plaques.

08 nov. 2011
0

Merci pour toutes ces infos !

Si j'ai bien compris pour le liège :
- je peux espérer une isolation à la condensation en hiver.
- des fois ça tient et des fois ça part en boulettes.
- utiliser en dalles plutôt qu'en rouleaux.
- colle acrylique de salle de bain.
- intercaler les joints des dalles.
- possibilité (voir obligation) de peintre pour éclaircir l'ambiance du bord.
Bon bin y'a plus qu'à !!

08 nov. 2011
0

Perso, je trouve que c'est chouette sans peinture .... d'ailleurs depuis plusieurs années, dans notre maison, un mur de chambre est en liège "naturel" donc, non peint.

Mais chacun sait que : "Les gôuts et les couleurs ne se discutent pas"

01 déc. 2011
0

je viens de poser du liege en rouleau dans le carré, epaisseur 4mm, ca evite la condensation, et contrairement au dire c'est facile a mettre en oeuvre, déroule le, il s'applati de lui meme,

pour la colle j'ai essayer le sika 291 et neoprene.
-avec la neoprene tu te "choutte" mais ca tient 30 ans
-le sika est plus plaisant a mettre en oeuvre mais ca revient un peut plus chere et ca se repositionne, c'est mon choix
je souhaite l'éclaircir, "DIOMEDE" ta formule est celle utilisée pour l'entretient du teck ca donne quoi, niveau esthetique?

02 déc. 2011
0

Comme beaucoup j'ai aussi essayé le liège, en rouleau et en plaque. Je recommande le liège traité anti moisissure sinon ça devient gris et pourrave en quelques années. Je ne trouve pas que ce soit tellement isolant ni tellement sec. Il est vrai qu'on vit à bord ce qui change tout... Pas évident de vivre dans les courants d'air en hiver. Finalement j'ai recouvert le liège avec un vaigrage de riche, 3 couches, une couche molleton, une couche mousse et une couche skaïe ou pareil.
C'est mieux mais il faut quand même un absorbeur d'humidité et ouvrir en courant d'air quand on est dehors.
Pour ma part j'ai été déçu par le liège. Et en plus je ne trouve pas ça très joli mais chacun ses goûts !

03 déc. 2011
0

suis d accord avec KAJ c'est pas tres beau mais ca doit s'entretenir, et je pense qu'il est possible de l'embellir par une peinture ou vernis qui le laisse respirer tout en le teintant, allez! parager vos tuyaux!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

juste après l'orage dans le petit port irlandais

Après la pluie...

  • 4.5 (85)

juste après l'orage dans le petit port irlandais

mars 2021