vagues

L'équipage
18 jan. 2009
18 jan. 2009
0

qu'il
vaut mieux être ailleurs

18 jan. 2009
0

Et puis quoi?
on appelle ça les océans.
cela fait des siècles que des marins les courrent sans se soucier de cela autrement qu'en ayant des bateaux marins, conçus et construits pour.
Vito Dumas a chaviré deux fois au cours de son tour du monde. cela ne l'a pas empêché de terminer et de ramener son bateau en bon état au point de départ "sans assistance extérieure" comme on dit de nos jours.
tout le reste est de la "publicité"

18 jan. 2009
0

une
:tesur:

18 jan. 2009
0

Selon les modèles mathématiques....
utilisés en construction navale, les navires de commerce étaient jusqu'à présent calculés pour rencontrer des vagues de 15m maximum que donnaient ces modèles.
Outre quelques descriptions de quelques navires ayant rencontré ces fameuses vagues scélérates, l'observation par satellites a permis de découvrir qu'elles ne sont pas si rares que cela et peuvent atteindre une trentaine de mètres, ce qui remet en cause les normes de construction des navires.
Si certains navigateurs avaient déja parlé de vces vagues, ce n'est donc que récemment qu'on est mesure de les étudier systématiquement et tenter de comprendre les lois de leur formation et de leur propagation.

Il ne s'agit donc certainement pas d'une forme de publicité journalistique!

18 jan. 2009
0

ce qui m'intrigue
c'est le côté raide de ces vagues que l'on retrouve dans les descriptions.

le côté mur d'eau ..ça devrait déferler.

c'est vraiment étrange.

18 jan. 2009
0

J'ai pas lu 3 lignes qu'on voit bien que ca vient de Marseille !!!
Ils parlent de vagues de 35 ou 36m, alors qu'il me semble que la plus haute vague jamais mesurée faisait 29m et des poussières.
;-) :-D :-D :-D

18 jan. 2009
0

le deuxieme lien
sur un fil de Heo donné par Gilou29 est à consulter ...

19 jan. 2009
0

Oui
mais les vagues crées par des phénomènes géologiques ont une longueur d'onde tellement grande que au large on ne les sent absolument pas passer.

19 jan. 2009
0

OK, les vagues crées par des phénomènes ...
... géologiques peuvent faire plus de 30m.
www.extremescience.com[...]ave.htm

Pour des vagues générées par la météo, j'ai trouvé ceci:
uk.answers.yahoo.com[...]n/index
www.brainyhistory.com[...]10.html

19 jan. 2009
0

Je voudrais bien connaître les techniques de mesure
aux poussières près utilisées dans ce genre de situation... ;-)

19 jan. 2009
0

avez vous vu
j'ai tous lu tout à l'heure et la flemme de rechercher ou ...

l'article ou il y a un photo satelite avec mesure des hauteurs par un système de radar

19 jan. 2009
0

Je ne sais pas ...
... mais cette mesure a été prise sur un bateau équipé pour le faire. Voir les liens dans mon post précédent.

18 jan. 2009
0

du coup, je relisais les liens, regardais les photos et me disait :
à chaque fois ou presque, on voit le pauvre bateau face à la vague. C'est un combat impossible et perdu d'avance. La survie tient du miracle. En surf, lorsque survient un monstre au large, souvent une série qui décale et qui bouche l'horizon, il est rare de pouvoir passer par dessus et il est illusoire d'espérer passer par dessous (le canard) ! Il n'y a que deux solutions : tout lâcher et plonger profond puis attendre de se prendre une grosse branlée (impossible en voilier !); se retourner et partir avec la vague ... souvent ça va vite et ça fait très peur mais ça passe. Le pire, c'est de se pointer de face comme ces cons de voiliers qu'on voit en train de grimper ... culbute assuré, engin disloqué, homme écrabouillé ou noyé.
Ainsi donc, je me disais : la seule solution, c'est de tourner le dos à la vague et de foncer en se cramponnant parce que la vague va passer par dessus le bateau ... mais s'il est dans le bon sens et qu'il va un peu vite, il me semble qu'il a ses chances. Par contre, ce genre de manoeuvre, c'est contre-nature ... énorme trouille assurée !
Moralité : c'est là où on est content d'avoir un voilier bien conçu avec pas trop de "vitres" et autres baies vitrées !
Et vous, comment voyez-vous la chose ?
Olivier

0

ben, sais pas
c'est le genre de trucs qu'on ne peut dire qu'après l'avoir fait....
mais instinctivement, je me dirais quen fuyant, on augmente me temps et donc le risque d'être là quand ça déferle, tandisqu'en faisant tête sans vitesse, ça passe plus vite... non?

19 jan. 200916 juin 2020
0

Juste pour info
Ca c'est sur Belharra, à 3 NM au large d'Hendaye : + de 20 m : pas la peine d'aller au Cap !

0

j'ai vu de tres tres grosses vagues au large
du cap de bon esperance ,du coup je me suis mis a la navigation cotiere ;-)

19 jan. 2009
0

Juste histoire de...
fr.youtube.com[...]/watch

notez a 0.50 sec, la taille de la vague avant qu'elle commence a " casser ".

Y'a combien de haut ??

15 m ?

On fait quoi dans ce cas ?

Vaut mieux la prendre dans le dos ?

Pour les voilier de course, bon... on va dire qu'ils vont la surfer, mais un bateau standard ?!!

20 jan. 2009
0

Oui mais vu les photos ...
On voit bien qu'il s'agit de véritables murs vertical. Je n'ai que l'expérience du surf dans des vagues de plages ou récif entre 1m à 2m50 mais quand le mur est vertical comme ça ... tu peux considérer que ça va déferler et à moins d'être juste devant, tu es déjà cuit !
Il me semble qu'il est préférable d'aller dans le sens de l'impact, ça réduira l'énergie d'autant.
En plus, tu peux avoir la chance que la masse ne déferle pas et qu'elle se contente de passer (en surf, des fois c'est presque vertical, tu rames comme un âne pour partir mais finalement la vague "mollit", souvent à marée montant parce qu'il y a trop d'eau).

Par contre faite tête sans vitesse me semble fou. Même en kayack, on m'a appris à ramer plus vite que le courant afin d'être manoeuvrant. Si tu n'es pas manoeuvrant, 9/10 tu pars au bouillon.
Imagine 10t qui pars au bouillon ...

19 jan. 2009
0

Mega tsunami
On connais au moins deux cas de "mégatsunami" locaux du à un effondrement d'une paroi rocheuse;
hauteur de la vague : plus de trois cents mètres. 300.........mieux vaut pas s'y trouver.
C'était, pour un d'entre eux, dans les années cinquante vers l'alaska. On l'a su car tous les sapins jusquà trois cents mètres de hauteur au dessus du niveau de la mer, étaient arrachés.

19 jan. 2009
0

Oui, en côtier
mais au large, ces vagues ont une longueur d'onde tellement grande qu'on s'en aperçoit à peine.

21 jan. 200916 juin 2020
0

mer du nord 1
mer du nord hiver 92

21 jan. 200916 juin 2020
0

mer du nord 1
suite...

21 jan. 200916 juin 2020
0

mer du nord 3
suite...

21 jan. 200916 juin 2020
0

mer du nord 4
et fin

21 jan. 2009
0

fin?????
pourquoi il ne remonte pas??:mdr:

21 jan. 2009
0

bouillonnement
Une vague scélérate n'a rien à voir avec une vague ou un rouleau de "surfer"...parfois c'est une pyramide d'eau, parfois une longue barre qui se déplace.Elle est systématiquement précédée d'un trou de plusieurs mètres et après ce trou, c'est une muraille d'eau très raide qui ne déferle quasiment pas et qui se déplace souvent plus vite que les autres vagues.Une vague scélérate peut se former même par houle moyenne et est 2 à 3x plus haute que les vagues environnantes, ce qui peut les amener à 36m dans les grosses dépressions comme mesuré par les radars satellites (29m mesuré sur une plateforme pétrolière en mer du nord)...Elles sont nombreuses notamment en mer du Nord et surtout le long de la côte Sud Est de l'Afrique, mais en fait partout ou il y a confluence de courants puissants + bords de plateaux continentaux
La vague qui a fait culbuter mon bateau au Nord Ouest de l'Ecosse il y a quelques années en était peut-être une car le bateau a chaviré très brutalement et dans un grand fracas, et a joué au sous-marin durant quelques minutes où n'apparaîssait que de la lumière glauque au travers des panneaux transparents(je n'étais pas sur le pont à ce moment là...), la mer était énorme à ce moment là , mais je faisais route en fuite sous tourmentin...

21 jan. 2009
0

cette notion de muraille d'eau très raide
qui ne déferle pas, que l'on rencontre dans de nombreuses descriptions m'intrigue vraiment.

ça va à l'encontre de la théorie "classique" des vagues qui en gros dit que quand le rapport hauteur / longueur atteint environ 1/5 ça déferle. (1/7 à 1/4 selon les sources)

21 jan. 2009
0

c'est justement
ce qui me fascine dans ce phénomène, imaginer qu'en 2009 que la formation de ce type de vague soit encore une énigme sur notre planète.
De nos jours, iL ne doit pas rester beaucoup de phénomène naturel inexpliqué.

22 jan. 2009
0

certes
mais tu comprendras que les trous noirs ou Bib bang, sont un peu moins palpable que les vagues.

22 jan. 2009
0

Puisqu'on en parle
Je considère un peu ce genre de phénomène tellement rare que je le classe dans comme les accidents d'avion et les tremblements de terre : on nous apprend bien 2 ou 3 trucs des fois qu'on ne soit pas dans la position et la situation la plus mauvaise.

Connais-ton des récits de bateaux de croisière qui s'en sont pris une vraie quand elle est en mur, et déferlante ou pas qui s'en sont sortis ? Si oui le récit serait bien interessant (position du bateau, attitude, casse, que faisait l'équipage quand ça s'est produit, comment ils ont réagi).

J'habite sur une zone sismique mais ce qui m'inquiète c'est les mecs qui oublient de mettre leurs phares par matin de brouillard. Ca arrive plus souvent.

25 jan. 2009
0

ils sont tombés en panne auCERN
:tesur: toujours cela de gagné :heu:

et du boulot en plus /lavache:
sur le bidule a quelques milliards d euros !

:acheval:

21 jan. 2009
0

C'est que ...
la dynamique des vagues scélérates n'est pas la même que celle des vagues classiques (parce que justement, cette dynamique est incapable de les générer) : dans une vague classique, l'eau tourne en rond dans un plan vertical, formant une sorte de rouleau. Donc, si la vague "monte" trop par rapport à sa "larguer", le rouleau casse, et il y a déferlement.

Ca se passe pas comme ça dans une vague scélérate. Et je crois qu'on cherche toujours à savoir exactement comment ça se passe...

22 jan. 2009
0

ah bon ?????
Toute l'image de l'aveuglement de la race humaine.

Des trous noirs au Big Bang, des vagues aux mouvements plus général des fluides, du chaos d'une flamme, de la relativité ...

En toute cordialité mdr, mais je crois qu'il y a encore énormément de choses que l'on ne sait pas, et que l'on ne saura jamais. L'homme est un animal comme les autres, qui disparaîtra un jour et le mystère, heureusement perdurera!

22 jan. 2009
0

là je suis d'accord
avec toi !!!
:-) :-)

22 jan. 2009
0

Quoique le jour
où on se "palpera" un trou noir, on trouvera ça aussi concret qu'une vague scélérate...

24 jan. 2009
0

Modélisation des vagues scélérates
Les universitaires de Bergen ont publié, à plusieurs reprises et en particulier lors de réunions de l'IFREMER à Brest des modélisations de ces vagues, qui ne suivent pas les lois "habituelles" de la dynamique des fluides (dynamique non linéaire).

22 jan. 2009
0

rare?
"Je considère un peu ce genre de phénomène tellement rare que je le classe dans comme les accidents d'avion et les tremblements de terre"


Il y a des vagues scélérates tous les jours, ce qui n'est heureusement pas le cas des accidents d'avion et autre...ce n'est pas du tout un phénomène extrêmement rare, comme ça a été , à la surprise générale des scientifiques, démontré par les observations radar satellite, cependant il y a des zones géographiques bien plus exposées que d'autres, par chez nous ,le Golfe de Gascogne près du tombant du plateau continental (donc très au large) en est une, la mer du Nord aussi...Et ce n'est pas limité à la mer, car sur un grand lac Canadien, un gros bateau de transport a été coulé par une vague scélérate, des inspections sous marines de l'épave a confirmé cette thèse...
Le phénomène des vagues scéléates a été étudié et reproduit en labo en Allemagne et leur formation est d'ordre chaotique, c'est à dire quasi imprévisible, et le phénomène est de courte durée (en général lorsque la vague scélérate qui est plus rapide que les autres, croise la houle principale, elle est déstabilisée et déferle...

22 jan. 2009
0

Je suis quasiment certain ...
... que le projet de l'ESA d'observation des vagues par satellite s'est avéré un échec, malgré des premiers résultats qui semblaient spectaculaires. Il ne faut donc peut-être pas considéré ces observations comme validées.

22 jan. 2009
0

J'ai lu cela quelque part.
Mais où ??? J'essaierai de retrouver cela ce soir.

22 jan. 2009
0

pourquoi ?
qu'est ce qui t'amène a penser cela ?

22 jan. 2009
0

Temps et distance
Je n'ai pas encore eu le temps de parcourir complètement les liens, la réponse y figure peut-être, a t'on pu suivre et mesurer certains de ces phénomènes et sait-on combien de temps certaines vagues durent et quelle distance elles peuvent parcourir ?

Jimmy

23 jan. 2009
0

idées reçues et réalité...
juste pour donner un ordre de grandeur, en 1982, une terrible tempête sur les bancs de Terre Neuve a levé des vagues parfaitement "normales" de...18m de creux et a provoqué le naufrage de la plus grande plateforme de forage au monde et sérieusement endommagé 2 autres...imaginez une vague scélérate qui se forme dans ces conditions là: un monstre...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (3)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021