utopie ou pas de la propulsion electrique

c'est pas pour declancher un enieme debat elec vs diesel ,le debat est tranché ! mais je suis passionné par la propulsion electrique et je voudrai demander aux specialistes leurs avis pour mon bateau de 6tonnes environ ,je pourrai installer environ 1Om2 de panneaux solaires et loger 12 batteries(au moins) de 100amp dans ma cale ,quelle puissance moteur puis je mettre ? quid du prix d'un moteur elec et de son electronnique de controle ,bien sur ce moteur serai un auxiliaire pour rentrer au port et appuyer dans la petole ,merçi de vos nombreuses reponses

L'équipage
06 mai 2011
06 mai 2011
0

Bonjour pierre 2,

Si vous permettez, j'exprime ici ma conviction que le débat électrique vs diésel n'est pas tranché.
Certes, les tenants du diésel sont majoritaires, installés, et peu enclins à reconsidérer leurs fonctionnements.
Mais les réalités du XXIème siècle conduiront la plupart à reconsidérer leur position.

Pour votre part, vous l'avez déjà fait.
Vous n'envisagez pas de naviguer au moteur au travers du golfe de Gascogne, vous envisagez juste de rentrer au port au moteur électrique.

06 mai 201106 mai 2011
0

Et pour être positif, je vous fait parvenir en MP une "étude batterie" par mes soins.
Un des éléments de la réflexion.
C'est un document un peu laborieux.
Mais il est riche.

06 mai 2011
0

Pierre, voici un lien qui peut être utile, schémas, conseils, puissance, etc :
www.solomontechnologies.com[...]ree.htm
www.solomontechnologies.com[...]nal.htm
www.solomontechnologies.com[...]ull.htm
www.solomontechnologies.com[...]818.pdf

J'avais trouvé tout un article sur le sujet il y a quelques temps… je recherche :-)

06 mai 2011
0

electricboatdesign.com[...]/
Pas mal d'infos et d'idées là

06 mai 2011
0

j'ai trouver une note de calcule qui pour un deplacement de 6 tonnes 18 metre de long à 8 noeuds donne une puissance de 13 Kw soit 16 cv
par contre ca ne tient pas compte de la forme de la coque de son coef de penetration

06 mai 2011
0

Quelle longueur à la flottaison ?
Quelle vitesse ?

NB 6 tonnes 18m 8 noeufs 13 Kw c'est plausible. En gros un kayak ou un skiff à l'echelle 2 ... (nb à l'echelle 1/2, ça fait 9 m 750 kg).

0

flot =8M48 pour une vitesse de 5 knots

06 mai 2011
0

En gros 6Kw / 8cv pour une vitesse de 5noeuds en eaux calmes. NB 4 noeuds = la moitié de la puissance, 6 noeuds le double) donc 0.1 noeud d'écart compte.

6Kw = 125 A en 48 volts.

Parc de batteries 12 * 100Ah * 12v = 3 * 100 Ah en 4 * 12v = 300A en 48 volts.

300Ah = capacité utile = 150 Ah.

Decharge à presque la moitié de la capacité nominale (125 A / 300Ah) donc très grosse intensité de décharge. Durée pifométrique 40 à 50 minutes.

08 mai 2011
0

Comme dit plus haut : la moitié de la puissance. Mais plus du double de la durée ca on ne tirera sur la batterie que 62 A sur 300A. 1h30 1h45 peut être.

0

et si je diminue la vitesse a 4 kts?

06 mai 201106 mai 2011
0

Je pense que tu connais : (message à Pierre2)

www.cruiserlog.com[...]dex.php

:pecheur:

06 mai 2011
0

Et pourquoi pas

le système hybride développé par Steyer Puch qui permet la nav sur les 2 modes : électrique ou diesel avec basculemnt auto lorsque les batteries sont faibles. Le moteur sert de groupe electrogène.
Navicalemnt
André

07 mai 2011
0

C'est exactement le système proposé sur un bateau hollandais de 9 m dans un autre fil : surcoût par rapport au diesel seul : 30 000 Euros : amortissement > 50 ans (en "négligeant" le remplacement des batteries) !
:bravo: :bravo:

0

je pense que l'hybride rassemble les inconvenients des deux systeme !

08 mai 2011
0

Très beau délire d'ingénieur:

En gros la même puissance max et le même rendement qu'un volvo D2 55:
4 cyl 2.2l de cylindrée 2 soupapes par cylindre, injection indirecte mécanique, pas de suralimentation.

La solution Steyr :
un bicylindre de 1100cc, avec arbre d'équilibrage, suralimenté, et injection directe electronique.

un alternateur à aimants permanent. Un boitier de gestion electronique qui pilote le moteur pour avoir la meilleure generation electrique en fonction de la conso. Un volteur devolteur electronique qui adapte la tension de sortie alaternateur à la charge.

Le moteur/alternateur ne produit que 35 cv : la puissance de croisière du D2 55. Le surplus de puissance occasionnel (20cv)est fourni par un pack de batteries.

06 mai 2011
0

slt,

soyons clairs, une fois de plus: l'énergie miracle n'existe pas, ni l'électricité (qu'il faut bien produire et stocker, difficilement d'ailleurs), ni l'hydrogène (il n'y a aucune source naturelle d'hydrogène, et le produire coûte plus en énergie que ce qu'il contiendra), ni l'air comprimé... tous ceux qui présentent ces énergies comme l'alternative au pétrole (qui va s'épuiser, c'est certain) sont soit des menteurs (ça, c'est certain pour certaines marques automobile de luxe qui se font de la pub avec cela), soit des gens de bonne foi ne maîtrisant pas les lois de la physique...
la seule énergie inépuisable (enfin, inépuisable à notre échelle de temps), c'est le soleil (c'est d'ailleurs de l'énergie thermo-nucléaire nous arrivant par radiations); problème: le solaire est très dilué (1 kw par m2 en moyenne, quand il brille), intermitent (8 h par jour en gros) et "fatal" (c'est à dire dépendant de conditions indépendantes de notre volonté)... cette énergie est donc difficile à collecter, à stocker et à utiliser, sauf sous la forme thermique (chauffe-eau par exemple).

Le photovoltaïque ne récupère - au mieux - sous forme électrique qu'un peu plus de 10% de cette énergie (sur un bateau, c'est moins, car les conditions d'exposition sont rarement optimisables), qu'il faut ensuite stocker (nouvelle perte de 10%), puis utiliser (encore une perte d'au moins 10%); par ailleurs, la fabrication des panneaux, dans la technique actuelle, consomme énormément d'énergie, ce qui fait que, dans les conditions réelles d'utilisation, un panneau peine à restituer dans sa durée de vie l'énergie qu'il a consommée pour sa fabrication; inutile de se référer à diverses études menées par tel ou tel organisme et prouvant que cette énergie est récupérée en quelques petites années; c'est vrai dans des conditions idéales de laboratoire, pour une pure cellule débitant dans une pure résistance, mais ces conditions ne sont jamais remplies dans la réalité, où on a une exposition approximative, la charge d'une batterie à travers un ou des régulateurs, puis la décharge de cette batterie, dans des récepteurs plus ou moins selfiques, etc...
certes, des progrès sont attendus, sont en cours, mais pour le moment, la description que je viens de faire est réelle.

Sur ton bateau, avec 10 m2 de panneaux (à placer de façon optimale, ce qui n'est pas simple), tu peux espérer - dans le meilleur des cas - stocker et récupérer 8kwh d'énergie électrique par jour; avec cela, tu peux faire fonctionner un moteur de 8 kw (suffisant pour les manoeuvres de port et pour déhaler gentillement tes 6 tonnes par calme plat) pendant une heure; pour cela, il te faudra environ 12 kwh de stockage batterie (soit 1000 AH en 12 volt) soit environ 300 ou 400 kg de batterie au plomb... le fonctionnement ne sera garanti que les jours ensoleillés; si tu souhaites une plus grande autonomie, il faudra doubler, ou tripler les moyens de stockage et de production...
je ne parle pas du prix... ni du remplacement régulier des batteries; j'espère aussi que tu es particulièrement soigeux et adroit, une poulie ou un objet lourd tombant sur un panneau le casse, l'ombre d'une drisse amène la production du panneau à zéro.... mais je ne suis qu'un incorrigible pessimiste, ou alors peut-être à la solde de l'industrie nucléaire...

et bien pas tout à fait..
d'abord, j'ai construit une petite maison isolée, autonome en énergie (photovoltaïque et éolienne) et en eau (puits) qui était tout à fait agréable à vivre...
mais surtout, je navigue à la voile, qui me parait le moyen le plus évolué et le plus fiable pour récupérer de l'énergie solaire, et sans doute pour produire de l'électricité (hydrogénérateur) à coût un peu moins élevé qu'avec le photovoltaique (ou alors, en mixant les deux sources...). Evidemment, il faut naviguer, sinon... et rester très économe des éléments de confort présents sur tous les bateaux se disant modernes...

enfin, n'importe quel petit diesel un peu rustique (type yanmar ysb, ou 2qm15) fonctionne parfaitement avec une huile végétale bien filtrée, éventuellement additionnée d'un peu d'alcool méthylique, tous produits qui sont des énergies solaires stockées sous une forme presque aussi condensée que le pétrole...

voilà quelques unes de mes réflexions de ce 6 mai 2011, à 19 h.

06 mai 201106 mai 2011
0

Excellent résumé.
Une solution souvent omise :
une vingtaine de rameurs !
Ah le bruit réguler des avirons, le tambour du chef de nage marquant la cadence et les claquements du fouet du garde-chiourme : ça c'est de la plaisance ! et écolo en plus si les poulaines ont une cuve à eaux noires...

0

bardal,moi aussi je me suis construit une petite maison solaire super isolé ;-)mais honnetement je me fiche de toutes les considerations soit disant ecologique etc sur les panos photovoltaique,moi ca me plait ça produit du courant en silence ,pour negofol :je suis plié de rire :mdr:

07 mai 2011
0

Grosso modo
Pour 1 kW.heure consommé par jour il faut :
- 250W de panneaux solaires soit environ 2,5m²
- 150 à 200 Ah de batteries 12v .

En partant de 10m² de panneaux on peut espérer 4 noeuds pendant une heure par jour avec 600 à 800 A.h de batteries 12v (ça dépend de la technologie) .

Pour la propulsion et la commande, à condition de disposer d'un arbre et d'hélice :
www.electricmotorsport.com[...]275.php
très facile à monter, jusqu'à 6 kW en continu .
Ajouter des poulies et une courroie ;
www.hpceurope.com[...]ees.pdf

Pour les batteries, deux solutions :
- VRLA type voitures de golf ou autolaveuses (durée de vie limitée)
- vraies batteries de traction pb ouvertes type engins de manutention (increvables)

Pour le reste il y a un large choix !

Batteries et panneaux coûteront quatre fois plus cher que le moteur et son contrôleur .

Yapluka

07 mai 2011
0

Hello,

Mon avis est que pour le moment, la propulsion électrique est réaliste ... sur des petites embarcations (sauf peut être installation lourdes, couteuse et beaucoup de contraintes).

En effet, malgré la capacité moindre d'emporter beaucoup de batteries, un petit voilier, léger, à moins besoin de moteur (programme souvent à la journée et se déhale avec un petit courant d'air)qu'une unité de croisière plus importante qui à besoin de plus d'autonomie.

Si j'avais garder mon Kelt 6.20, je suis sur qu'il se serait bien prêter à cet exercice.

Idem, pour les petites barques de location pour la balade, ou des annexes, on en vois de plus en plus.

Pour les plus gros, ça viendra, mais bon, il faudra du temps, et honnêtement, je ne sais pas dire combien!

A+,

0

regarde aux etats unis qui ont toujours eté en avance sur nous technologiquement de plus en plus de gens se motorisent en electrique ,bon c'est vrai que sur tout les blogs que j'ai lu ,les gars precisent bient bien que c'est juste pour rentrer et sortir du port !ils ont des voiliers et font de la voile !

07 mai 2011
0

"... !ils ont des voiliers et font de la voile !" ça prouve bien qu'ils n'ont rien compris ... :topla: :topla: :topla:

07 mai 201107 mai 2011
0

quand ont voit les progrets -je pense que dans un temps futur nos voiles pourront nous aider a accumule de l energie -grace a des tissus ou une enduction speciale
-ensuite il y aura le probleme de stockage bien sur mais cela aidera notre moteur electric
mars

07 mai 2011
0

Cordonnier ne voit pas plus haut que la cheville........

07 mai 2011
0

si cet aphorisme avait été toujours respecté, combien d'inventions n'auraient jamais vue le jour ???
:jelaferme:
Faut il laisser le débat qu'aux seuls "experts" ??? :heu:

0

merçi a tous ceux qui m'ont donné des renseignements precis ,ça fait plus avancer les choses pour ma comprehension personnelle ,et pour les bonnes ou mauvaises solutions pour l'avenir je me tient au courant ! ;-)

07 mai 2011
0

Bonjour Pierre 2,
pas très loin de chez moi, il y a un bateau de 60 tonnes, 30 mètres de long, solaire ..!
Oui c'est une péniche, rien à voir avec ton voilier ; sauf que : l'ADEME a fournit les calculs et les devis (peut-être à consulter ?)
www2.ademe.fr[...]aseShow
bonnes recherches, un autre Pierre
www.naviratous2.com[...]/

07 mai 2011
0

Pour le navireatous, ça tient du gag : le canal du Midi est ombragé sur la quasi-totalité, pour tenir autrefois les chevaux de trait au frais (même si quelques platanes doivent être arrachés cause maladie). Produire du courant avec des panneaux solaires dans ces conditions, c'est très fort !

07 mai 201107 mai 2011
0

Complément : 80 m2 de capteurs solaires dans cette position produiraient en plein soleil environ 20 kWh par jour, soit 1/2 h de marche sur un bateau propulsé par 4 x 10 kW. (et 40 kW/54 Cv pour 60 tonnes, ce n'est pas super motorisé...).
www.naviratous2.com[...]ous.pdf

Ya qq chose qui cloche là-dedans, j'y retourne immédiatement ! (B. Vian)

0

c'est dommage que l'on ne t'est pas consulté avant de faire cette peniche negofol !tous ces ingenieurs sont vraiment des abrutis

07 mai 201107 mai 2011
0

Non c'est simplement que cette péniche écolo fonctionne avec du courant électronucléaire bien sale chargé la nuit et que les panneaux sont là pour attirer les pigeons.
Il y a des bateaux électriques à batteries sur les lacs bavarois depuis plus de cinquante ans...
upload.wikimedia.org[...]see.jpg

et pour montrer que je ne suis pas contre, un bateau qui marche (j'ai essayé...)
www.elektroyacht.org[...]ex.html
voir Table autonomie (instructive) :

mais
www.elektroyacht.org[...]dex.php
66 000 Roros la version sans permis 5 kW !

Ceci dit, je suis technicien de base et n'aime pas être pris pour un pigeon !

0

je l'a trouve tres jolie cette petite vedette mais je ne vois pas les panneaux ! pour moi le solaire c'est l'avenir(c'est la seule energie gratuite en abondance sur la terre )mais en attendant il faut bien se contenter de l'electricité sale pour l'eclairage urbain inutile de 66 millions de francais

07 mai 201107 mai 2011
0

La petite vedette a une batterie acceptant une charge utilisable de 15 kWh.
Avec 10 m2 de panneaux solaires, soit 2,5 kWh par jour au mieux, il faut 6 jours de beau temps pour recharger...

07 mai 201107 mai 2011
0

au mouillage j'ai rencontré un cata qui avait une walker bay(annexe rigide) comme moi et qui avait mis deux petits panos solaire sur le banc pour recharger une petite batterie qui alimentait un hb electrique et le gars m'a dit qu'il n'avait jamais besoin de recharger ! au fait que pensez vous des batteries a spirale ?il parait qu'une 75 amp peut remplacer une 150amp classique car elle accepte une decharge plus profonde

07 mai 2011
0

bjr , je lis ce fil et je n ai tj pas compris le sens de la demande ? ne plus utiliser du carburant , pourquoi ?

07 mai 2011
0

pierre 2, le constructeur bien connu des batteries à spirale documente TRÈS pauvrement son produit !
D'autres, sur des architectures ou des géométries plus classiques documentent abondamment.
Pourquoi ?

0

ben je sais pas ,secret de fabrication?

07 mai 2011
0

il y a ça :

www.midacbatteries.com[...]010.pdf

Bon, c'est en italien mais on peut comprendre l'essentiel ... :doc:

07 mai 2011
0

pierre 2, si tu as un contact avec les autorités ... ;-), il y avait un article de Robert qui en parlait en détail.
Moi je n'ai pas réussi à l'ouvrir !!!

:acheval:

07 mai 2011
0

déjà dans l'ensemble moteur diesel, tu as :
- batterie plomb/acide (sauf démarreur à main, mais ça devient rare),
- moteur électrique/cuivre pour le dit démarreur; l'alternateur, etc ...
ces "pollutions"sont donc déjà présentes ... :acheval:

07 mai 2011
0

ce qui serait interéssant , connaitre l impact écologique de la fabrication du panneaux solaire de la batterie plomb/acide la fabrication du moteur électrique/cuivre par rapport a un ensemble moteur diesel

07 mai 201107 mai 2011
0

@ Tropicat, (Edit : Je voulais en fait répondre au précédent post de Tropicat, pas celui la mais c'est pas grave)

C'est pas vraiment une demande précise, mais je pense que Pierre voulais faire un point sur la propulsion électrique. C'est un sujet qui le titille pas mal ;-)

C'est d'ailleurs intéressant de recueillir les avis et expériences de chacun.

De mon coté, je maintient ce que j'ai dit, je pense que ce n'est pas encore assez mur pour l'utilisation classique de nos bateaux de plaisance, mais je pense aussi que Pierre est dans le vrai quand il dit que ça viendra avec le temps.

En fait c'est comme tout, c'est une question de budget pour la recherche et de temps pour trouver.

Rappelez vous les brevets déposés par Le très sérieux MIT (Massachusetts Institute of Technology) à propos des batteries, il y a un ou deux ans. Ils portent sur l'augmentation de la capacité à poids et volume constant en "dopant les batteries avec des bactéries et la rapidité de recharge par modification de la structure des matériaux des batteries (Ils arrivaient à recharger en quelques secondes une batterie de téléphone et quelques minutes pour une batterie de voiture si je me souviens bien)

Des brevets aux applications industrielles, il faut quelques années, mais ça viendra.

A+,

0

nrs ,j'ai demandé!
pour les batteries a spirales c'est ça www.optima-batterien.eu[...]ie.html

07 mai 2011
0

Midac, c'est "aussi" des batteries tubulaires, de format standard ... présentées à l'époque par Robert.

www.midacbatteries.com[...]azS.htm

07 mai 201116 juin 2020
0

Y a ça aussi, un peu encombrant sur le pont, mais ... autonome !
www.planetsolar.org[...]me.html
(on peut suivre leur parcours sur le blog)

07 mai 2011
0

Et puis c'est facile, ils sont pas très rapides (75 nm / 24h). Ils vont finir par regretter les voiles ! Encore un démonstrateur (friqué) qui ne rime à rien. Cf Picard et ses joujoux volants.
Mais chut! faut pas critiquer. Il parait que cela fait avancer le progrès.

07 mai 2011
0

Pour les batteries il faut passer au lithium, je n'ais plus le lien mais ca existe en "12V".
D'autre part il faut passer a une tension d'au moins 96V.
Le probleme c'est le rapport utilisation/emmerdement.

07 mai 2011
0

lithium/ion,voir :

et/ou chez

07 mai 2011
0

D'ailleurs… ils font aussi des moteurs :www.mastervolt.fr[...]ulsion/

0

effectivement !il y a un large choix c'est donc qu'il y a un marché potentiel !tant mieux

07 mai 201107 mai 2011
0

Re,

Je connaissais un peu avant.
J'ai tout de même suivi le lien donné par pierre 2 un peu plus haut concernant les batteries "spiralées".
J'ai lu.

Et j'en viens aussitôt à ma conclusion :
Ces batteries sont les dernières que j'achèterais pour un bateau !

Pourquoi ?

[b]1 - Com sans cohérence[/b]

À propos du modèle Blue Top, on peut lire ici www.optima-batterien.eu[...]es.html , en haut du tableau des Caractéristiques techniques :
Batteries double usage (démarrage et décharge profonde)
Et là www.optima-batterien.eu[...]ts.html , tout en bas de la première page :
These batteries are designed for engine starting applications. They are not recommended or warranted for use in deep cycle applications.

C'est à dire exactement le contraire. Pour la même batterie.

[b]2 - Pas d'indication littérale du nombre de cycles.[/b]

C'est à dire de la durée de vie.

Une exception toutefois pour le modèle Blue Top.
Il y a un graphe (mais pas de données chiffrées).
On peut en conclure que le constructeur la donne pour 360 cycles (la Blue).
À savoir. Les bonnes batteries du marché sont annoncées à plusieurs milliers de cycles.

À noter.
Ce graphe a pour objet de mettre en valeur la performance de la Blue par rapport à une batterie "ordinaire".
Celle qui est en regard de la Blue sur ce graphe est une batterie sans doute construite au XIXème siècle.
Votre batterie de bagnole achetée au super-marché fait mieux que ça.
C'est pas des specs produit. C'est du marketing pour les gogos.

Ce graphe n'apparaît pas pour les modèles Yellow et Red. M'étonnerait que ça soit supérieur.

[b]3 - Pas d'indication de taux de décharge max admissible ![/b]

Nulle part !!!
C'est la première chose à savoir sur son bateau. Jusqu'où aller à tirer dessus sans risquer de la tuer la batterie ?
Vous vous arrêtez à 30% de décharge (solde 70%), 50%, 80% ou 100% (décharge totale) ?
C'est ce taux de décharge admissible qui va conduire au dimensionnement du parc de batteries.

Sur le marché, je le rappelle, on trouve plein de batteries qui acceptent d'être déchargées jusqu'à 80% ou 100% (décharge totale).
C'est celles auxquelles il faut s'intéresser pour un bateau. Ça permet de réduire le déplacement du canote significativement.

[b]Les + de ces batteries spiralées :[/b]
Ces batteries sont avant tout des batteries de démarrage moteurs (à explosion de pétrole) capables de délivrer de forts courants dans des temps brefs. Batteries de camion ou de matériel agricole ou d'engins militaires ou même de bateaux qui doivent partir à la seconde (le moteur à explosion de pétrole).
Elles sont costaudes. Elles résistent aux chocs, aux vibrations. Suffit de voir la vidéo sur la page d'accueil du site.

[b]Les - :[/b]
Nombre de cycles plutôt faible.
Par d'indication du taux de décharge max admissible.
Les capacités sont modestes par rapport aux besoins sur un bateau. Largement moins de 100 Ah à l'unité. Faut acheter plusieurs.
Justement elles sont chères.

Pas grand chose donc de ce qui est nécessaire pour une batterie de traction (le moteur élec de pierre 2) ou de servitude (le frigo et les feux de nav de tous les autres) sur le bateau.
Elles sont juste un peu à la mode chez les ships.
Peut-être à cause des couleurs.
À la rigueur pas de pb pour démarrer le diesel du bord.

Diesel ?
Excusez-moi.
Nous parlons ici de supprimer tous les diesels de tous les bords :-D .

jpla

08 mai 2011
0

vaut mieux lire ça que d'être aveugle...

0

non non il n'est aucunement question de remplacer les diesels,loin de moi cette idée, je veux juste naviguer en silence ,d'ailleurs mon nanni 4130 he monté par moi meme en 20O3 a encore une paire d'années a vivre ,mais c'est sur que pour remotoriser je vais bien reflechir !

08 mai 2011
0

mais, pierre2, dans ce cas, n'hésite pas, le matériel existe et est au point (il y a plusieurs marques sérieuses citées dans le forum), tu connais les limites de ce type de montage, ça peut rouler sans problème... mais à mon avis laisse tomber les panneaux, ça ne servira à rien et c'est très cher, prends plutôt un excellent chargeur et un moteur électrique réversible capable de recharger les batteries sous voiles...
au moins, tu pourras nous tenir au courant des résultats de l'expérience...

08 mai 201108 mai 2011
0

en tout cas pour la grande croisiére , c est pas un montage sur , imagine un coup de vent la nuit .. ou comme moi ou par deux fois un équipier est parti a la mer , une fois au milieu de l atlatique une autre golf de gascogne , non brave diesiel les as secouru ( en autre )
pour faire de la voile dans une baie pourquoi pas , mais bon si c est juste pour pas entendre le diesel 10 mm ??

0

oui tu as bien raison ,mais les panos peuvent recharger au mouillage !et comme on navigue que 10 pour cent du temps ,de plus le prix des panos a bien baissé ces temps çi

08 mai 2011
0

si un seul heotiens qui navigue vraiment , n a jamais vécu le mouillage qui dérape la nuit , guindeau a tout va pour éviter de se foutre au sec ou taper dans un autre bateau , sortir rapidement du mouillage bien peinard qui est devenu un enfer , alors c est un heotien qui va pas rester chanceux encore longtemps . je reviens a ce que je disais l idée est sympa pour un bateau de jour ou de régate , mais le systéme électrique uniquement ,pas du tout fait pour la croisére

08 mai 2011
0

imagine tu es rentré le soir au mouillage , un peu de guindeau éclairage voir un film sur ordi , la nuit le mouillage dérape , reguindeau et départ la plus rien dans tes batteries .... ou alors diesel électrique , groupé électrogéne , électronique etc ... retour a la cas départ , le meiux est encore un petit diesel IB morderne qui consomme peu , pas trés lourd et hyper fiable

08 mai 201108 mai 2011
0

lagoom , outremer a abandonné le systême , sauf je crois un outremer 42 en diesel électrique d autre ??
les rares ex. lu , cher , lourd , des cables de grosse section a passer pour alimenter le moteur en diesel électrique
pour un bateau de régate peut être , mais une fois la batterie vidé , soit il faut des panneaux solaire pour recharger ou une hélice qui recharge , pas du tout compatible avec un bateau de régate , soit un day boat pourquoi pas ,et pour la croisiere , voir plus haut
ça limite le choix ???

0

tu te leves la nuit,le mouillage derape,tu demarres ton moteur ,plus de courant ,tu fais quoi ?tu as une manivelle? moi non ,bon bref tropicat je parle de tout ça pour un avenir proche car les batteries ont encore des progres a faire pour l'autonomie ,et surtout pour la croisiere cotiere qui est mon style de croisiere :-)

08 mai 201108 mai 2011
0

batterie moteur de 100 A changer tous les 4 ans même si elle demarre bien les moteurs + 540 A de service qui sont couplés pour démarrer aussi les moteurs , ça laisse de la marge ...

08 mai 201108 mai 2011
0

Les navigateurs précautionneux ont un moteur pouvant démarrer à la manivelle (Bukh par exemple). Il existe aussi d'excellents démarreurs hydrauliques (utilisés exclusivement par les Coast-Guards US qui ne sont pas des rigolos) ou à ressort...
Le problème essentiel avec toutes les motorisations électriques que je vois est une extrème sous-motorisation qui peut faire illusion par pétole, mais totalement incapables de faire remonter au vent le fardage d'un voilier dès que le vent dépasse la petite brise. C'était d'ailleurs comme ça il y a cinquante ans : le premier croiseur sur lequel j'ai navigué avait 8 CV pour 6 tonnes...
Et ce n'est pas des affirmations gratuites du genre "notre moteur de 6 kW pousse comme un diesel de 30 CV" qui sont rassurantes... La physique est têtue...

08 mai 2011
0

Donc si je comprends bien, une motorisation "faible" (d'autres diraient "raisonnable") étaient possible et généralisée AVANT et est maintenant totalement in envisageable ??? :heu: :heu: :heu:

08 mai 2011
0

ben moi, mes repas en amoureux, avec ma Douce ... je les fais à la bougie et j'y trouve ... du plaisir, énormément de plaisir !
:cheri:
Mes (trop) rares :-( navigations je les fais "à l'ancienne" pour le plaisir aussi ... :alavotre:

08 mai 2011
0

Ben oui. L'éclairage à la bougie est possible et était largement généralisé AVANT. Mais aujourd'hui, il n'y a plus grand monde qui s'éclaire comme ça. Je ne sais pas pourquoi ...

08 mai 2011
0

Négofol :-) J'ai eu un DV20 Bukh pendant quelques années… ben dis-toi que malgré ma carrure, je n'ai jamais réussi à le démarrer à la manivelle !!! Un pression de dingue !!!! Ou je suis mal tombé… à part ça un moteur solide et rustique… mais qui demandait des soins… un entretien continu et des pièces de rechange nombreuses, ce qui était une galère.
Bref…

Par contre avec un moteur électrique "auxilliaire"… comme avec un hors-bord "auxilliaire"… pourquoi vouloir absolument remonter 40 nœuds ? Ce n'est pas le but ! En ce cas, tu patiente ou tu tires des bords… Pourquoi vouloir que tout le monde ait un fifty !? Et rien n'empêche d'avoir un petit groupe essence dans un coin, au cas où…
Ce qui compte avant tout est de se faire plaisir ! En sécurité, certes (et pour ça il y a les voiles)… mais plaisir !!! ;-)

08 mai 201108 mai 2011
0

Il ne s'agit pas de 40 kts !
Un bateau de 10 m aura un fardage de l'ordre de 80 daN avec 14 kts de vent et donc un moteur de 8 CV pourra au mieux le maintenir en place !
Pour remonter 40 kts de vent (fardage 650 daN) à 3 kts il faudrait au moins 70 CV !
Pensez-y si vous voulez repêcher un équipier un jour...
(fardage calculé avec formule ABYC).
Les 8 CV que je mentionnais était un SABB que je démarrais à la manivelle à 12 ans...
Pour la nostalgie :


Au fait sur les BUKH, il y a un décompresseur...

0

phillipe harlé est parti faire le tour de l'atlantique sur son beaujolais 12 m avec un 12 cv c'etait a la fin des années 70 (6kw=10cv environ )

08 mai 2011
0

A la base, et ce que TOUT LE MONDE semble oublier :

Rien, STRICTEMENT rien n'est fait pour optimiser le rendement des diesels de voilier.

Ce que les constructeurs cherchent à optimiser, c'est le prix initial et les bruits/vibrations.

Donc petits moteurs à haut régime, multicylindres. Un 3 cylindres de 20 cv 750 cc, ça fait 250 cc par cylindre. C'est une hérésie pour un diesel. Faut au moins 500cc par cylindre si on veut du rendement. Mais 3 cylindres c'est plus facile à équiliber qu'un mono.

3600 t/min, trop rapide. On va cherche la puissance dans les tours, parce que c'est pas cher à obtenir, mais on le paye en rendement.

Pas de suralimentation alors qu'elle permet d'augmenter la puissance et d'optimiser le rendement, pas de controle electronique injection: trop cher.
Même pas une injection directe.(sauf Yanmar)

Un reducteur sail drive : ce qui coute cher ce sont les pignons coniques. Donc la reduction la plus petite possible.

Et pour l'hélice, une bipale bec de canard. Pas trop de trainée à la voile, et ça coute pas trop cher. De toute façon, vu la vitesse de rotation, ça sera un petit diamètre.

Et donc maintenant, il faut 30cv sur un voiler de 9 mètres pour que ça pousse un peu. Mais ce que les gens oublient, c'est que ce 30cv coute moins cher, et produit moins de vibration et moins de trainée à la voile tout en poussant autant qu'un 12cv plus optimisé niveau propulsion. Le prix à payer, c'est une consommation de gasoil supérieure. C'est un choix que la plupart des acheteurs acceptent.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (122)

mars 2021