Utilité d'un loch ?

Bonjour
C'est le passe coque qui fuit . Est ce bien utile de remettre un loch après réparation ? La vitesse du bateau nous est donnée par le GPS sur le portable .
Est ce que les bateaux récents et tout neufs sont encore équipés d'un loch ?
Merci
Corossol ( Océanis 323 )

L'équipage
09 nov. 2020
09 nov. 2020
10

Apparemment il n'y a pas trop de courant la ou tu navigues.

Pour moi, l'info des 2 vitesses (sur l'eau et sur le fond) est importante.


Corossol:Merci à tous .Nous on est bientôt retraités et pépères . Les régates c'est plus notre truc . On veut juste pouvoir se promener en Méditerranée . Pour le courant , il y a le Cap Creus , facile à descendre et pas si simple à remonter . Sinon on va faire surtout Cap d'Agde Les Baléares voir aller jusqu'en Corse . Corossol n'est pas très jeune , 12 ans , on vient de l'acheter , il est propre mais avec beaucoup de vrais problèmes ( électricité entr'autre ) qu'on résout progressivement . Il me semble , de par vos réponses , qu'on va pouvoir se passer , au moins momentanément , du loch . Mais en attendant le passe coque fuit et va falloir qu'on aille voir ça rapidement . Encore merci .·le 10 nov. 09:21
09 nov. 2020
0

Le loch et le GPS ne donnent pas la même vitesse.


09 nov. 202009 nov. 2020
0

@mbi
le loch donne la distance parcourue, le gps la vitesse fond, je pense que tu voulais dire speedo!!
et pour s'occuper des mouches, il arrive que le speedo et le gps indiquent la même vitesse, dans 2 cas.


MBI:tu n'en manques pas une toi MDR·le 09 nov. 17:19
Arno33:Et c'est là que parfois tu te demande comment ton bateau a pu parcourir 20 miles au mouillage pendant la nuit... ;-)·le 10 nov. 08:55
libenter:Ou fait une pointe à 30 noeuds au sec.·le 10 nov. 19:10
09 nov. 2020
-2

Bon, je connais mon bateau, je sais à quelle vitesse il va et en plus, maintenant, t'as la tablette qui te donne la vitesse de déplacement.
En fait j'ai jamais eu de loch et ça ne m'a jamais manqué (même quand on se positionnait au sextant, je savais bien la distance que j'avais parcourue entre 2 visées). Donc loch, uniquement pour se faire plaisir, mais aucune utilité réelle.


Rigil:Pareil·le 09 nov. 17:06
ric56:dito·le 09 nov. 17:09
MBI:Comme le dit Louarn c'est pratique pour les courants les deux vitesses.·le 09 nov. 17:22
Calypso2:pareil , le mien est retiré depuis bien des années , engin inutile (pour ma part) et puis ça freine le bateau ...·le 09 nov. 17:41
Quizas:eh là ED je ne suis pas du tout d'accord, tu as beau avoir l'oeil du faucon et estimer ta vitesse à un poil de mérou près un loch de qualité te permet d'affiner tes réglages et sur une transpac d'arriver avant la fermeture du pub à Auckland, perso je calcule ma nav en fonction des retransmissions des matchs du Barça et si je loupe le coup d'envoi à cause d'une panne de loch je tue le chat ! bon si tu as un hydroptère comme Calypso c'est vrai ça freine mais sur le tien ?·le 09 nov. 19:03
ED850:C'est pas le loch qui me fait aller plus vite. Bon je suis un peu allergique à tout ces trucs que j'ai utilisé en régate. Anémomètre, girouette électronique, indicateur de près, loch, speedo etc... Bon, ya tout ça à bord, mais ça fait bien longtemps que j'ai pas regardé si ça marchait encore. En plus, je crois que oui. Mais bon, comme Marquises qui se fait tranquille ses 110' par jour, je crois que la vitesse, c'est plus mon trip.·le 09 nov. 20:18
Patxaran:Quizas, attention, le poil de mérou est très fragile.....·le 09 nov. 23:18
ric56:Oui mais le poil de méroustond·le 09 nov. 23:25
Patxaran:c'est pas faux, mais la réponse était : "le poil de mérou pète"·le 10 nov. 08:27
09 nov. 2020
1

Par définition un GPS donne la vitesse fond et la (vraie) route fond associée alors qu'un loch donne une vitesse surface se composant avec un éventuel courant. Si vous marchez à 5Knt au Loch face à un courant de 5Knt le GPS vous indiquera comme vitesse 0knt (tout le monde s'amuse ainsi à faire du sur place ou reculer l'entrée du Golf du Morbihan). A vous de choisir ce qui vous importe le plus le bateau.
(en avion la chose fondamentale à connaitre est d'abord celle de l'anémomètre équivalente au loch, qui conditionne la portance, la vitesse sol du GPS n'étant utile que pour le voyage)


ric56:faut pas badin er avec cela, bon je décroche avant de partir en vrille·le 09 nov. 17:05
09 nov. 2020
0

Le loch est un instrument de navigation maritime qui permet d'estimer la vitesse de déplacement d'un navire sur l'eau, soit sa vitesse relative en surface par rapport à la masse d'eau où il évolue.
Quand tu pêches à la traîne, c'est bien la vitesse surface qui est importante, donc mesurée au loch; contrairement à une traversée ou une bonne vitesse sur le fond indiquée par le GPS te permet d'arriver à temps pour l'apéro...


09 nov. 2020
1

En fait la question c'est l'analyse du risque/bénéfice à avoir une vitesse sur le fuide sur lequel on évolue avec le risque d'un passe coque (et le nettoyage du loch assez souvent), contre une vitesse sur le fond mais plus de "trou dans le bateau"..
Quel est le meilleur choix ?


09 nov. 2020
-3

Bonjour,
mon pilote ne fonctionne pas sans connaître la vitesse du bateau. J'en ai eu marre de devoir plonger pour gratter le speedo avant chaque départ, j'ai installé une antenne gps active qui donne l'info de vitesse au pilote et je ne me sers plus du tout du speedo. Depuis deux ans il ne me manque pas du tout.


matelot@17523:Ben avec du courant important ton pilote doit devenir fou!Nettoyer mon loch me prend 10minutes avec une brosse à dents toutes les deux semaines, et un verre d'eau à éponger. (hors de question que je plonge juste pour ça!)·le 09 nov. 17:56
Fabien83:Le mien fuit toujours quelques jours après démontage avant de finir par s'etancheifier. Faudrait que je prenne le temps de changer le joint. J'ai préféré m'en passer complètement. ·le 10 nov. 00:40
matelot@17523:ou peut-être simplement le graisser?·le 10 nov. 10:26
09 nov. 2020
9

sur un trajet sur la corse au départ des îles d'hyeres il y a environ 100mn
mais quelque fois le courant ligure qui évolue d'est en ouest en suivant plus ou moins la côte peut monter jusqu'à 2nds, si ton speedo est bien étalonné ,on voit très bien la différence vitesse surface et vitesse fond avec le gps et il suffit souvent de faire un mille au sud pour en sortir
quand on navigue à 5nds c'est 20h à 3 c'est 30 ou plus .
par contre au retour on le cherche ,souvent je fais route sur les îles de lérins et dès que je l'attrape je tire direct à 7 ou 8nds sur le fond .
on peut aussi savoir ou il est ,généralement il charrie pas mal de détritus qu'il ramasse tout le long de la côte .
Alain


MBI:Enfin des propos marins cela nous change de l'ignorance ambiante!Je savais qu'il y avait des courants en MEd mais je ne pensais pas autant 2nds c'est pas mal!·le 09 nov. 17:32
Tangalo:Si, il y en a... sur un trajet Port Camargue - Port Gardian, même tactique que le Chat, tu as généralement le courant du Rhône plein pif, entre 1,5 et 2.5 noeuds selon les périodes. Là, tu prends du large tant que tu n'en est pas sorti.Sur le trajet retour, c'est l'inverse, tu cherches le courant et tu y restes.Je me rappelle la tête du barreur d'un 12m sous gennaker que j'ai proprement déposé alors que nous naviguions sur le même cap à 200m de distance. Je suis sûr qu'il a cru que j'avais envoyé le moteur ...·le 09 nov. 17:50
Lulu2:Merci MBI pour « l’ignorance ambiante » que tu survole à haute altitude de tes ailes doctes en daignant laisser venir à nous quelques unes de tes fientes.·le 09 nov. 17:50
MBI:qui se sent morveux se mouche Lulu2! LOL·le 09 nov. 18:52
ric56:@mbi, c'est classe et fait progresser, très con structif·le 09 nov. 18:57
Calypso2:on comprends le Chat mais lorsque tu voie les indications d eton sppedo et que tu constate alors que tu es dans le courant ,tu fait quoi ? tu subit c'est tout ... comment tu sais qu'a 1mille de là tu n'as pas de courant ? ce n'est surement pas ton speedo qui va te le dire ..mais plutot ton atlas des courant dans de la zone .les courant s'anticipe ça se regarde avant de sortiir en mer ou des heure savant d'arrivé sur zone ... le speedo d'indiquera que tu t'ai planté ou pas c'est tout ·le 09 nov. 19:24
Lulu2:@MBI. Excuse- moi pour mon précédent post peut-être excessivement ironique. Mais la « médiocrité ambiante » a un peu de mal à passer. Ce que tu prends pour de la médiocrité est peut- être seulement des pratiques et des expériences différentes des tiennes.·le 09 nov. 19:46
MBI:" l'ignorance ambiante" médiocrité c'est pas moi^^·le 09 nov. 20:19
fritz the cat:pour calypso :le ligure se balade quelquefois il passe entre les îles d'hyères ,à tel point qu'il fait couler les bouées des plongeurs du grec et du donator ,quelques fois on le trouve à 5mn au large ,il n'est pas bien large 2 ou 300m au plus ,comme l'eau est généralement plus chaude ,les pécheurs à la traine le recherc hent,il est aléatoire, il est assujetti au vent et à la pression atmosphérique ,souvent très fort après un gros coup de mistral surtout si le vent passe à l'est .en med il y a pas mal de courants le plus fort est à messine ou l'on tombe de caribe en scilla .à part celui là qui est constant comme celui de gibraltar ,les autres sont erratiques ,d'ou l'utilité d'un speedo et surtout de savoir l'interpréter quand on a un gps pour comparer ou au près voir le vmg alainalain·le 10 nov. 09:58
fritz the cat:à sicié par vent d'est s'il est actif ,le seul moyen de passer rapidement c'est au moteur en rasant la cote j'ai vu de voiliers tirer un bord au large et revenir au point de départ ,ça m'est arrivé à mes débuts ,mais je ne me fais plus avoir depuis longtemps .Alain ·le 10 nov. 10:32
Tangalo:C'est exact, les courants se baladent, la carte des courants indique seulement leur présence, après, faut un peu chercher. ·le 10 nov. 17:22
Sarkis:C'est exactement l'exemple que je voulais prendre. Même en croisière, sur une traversée de 100 milles, les 3 heures gagnées ou pas (sans toucher aux réglages pour les plus fainéants) c'est éviter une mer qui se forme ou un vent qui complique la nav (renverse), une arrivée dans un mouillage inconnu de jour plutôt que de nuit, une place au port ou pas, ...·le 11 nov. 12:19
09 nov. 2020
2

« Est ce que les bateaux récents et tout neufs sont encore équipés d'un loch ?
Merci
Corossol ( Océanis 323) »

Si on cherche à optimiser ses réglages et sa vitesse le loch est indispensable.
Si on se pose la question de son utilité c’est qu’on n’en a pas besoin.
Et les bateaux neufs sont toujours équipés de cet accessoire / gadget (rayer la mention inutile) même les bateaux avec plancha intégrée 🥩🍗 en ont un .


MBI:C'est d'office généralement c'est le minimum vitale ·le 09 nov. 17:35
MBI:avec un compas bien sûr!·le 09 nov. 17:35
Calypso2:avec un gps on optimise le réglage des voiles de la m^me façon qu'avec un speedo , c'est la variation de vitesse qui compte on regarde si elle augmente ou pas en fonction du réglage ·le 09 nov. 17:47
BMayer (LauBen):Encore plus indispensable, le sondeur...·le 09 nov. 17:55
Solent:La vitesse affichée par un GPS est lissée, elle ne donne pas une info instantanée. Mon GPS est à la TAC pas dans le cockpit.·le 09 nov. 19:48
09 nov. 2020
1

Je serais bien embêté si je n'avais pas le loch... mais cela ne m'empêcherais pas de naviguer.


09 nov. 2020
2

Avec un courant de marée alternatif, par exemple une traversée de la manche, l'info donnée par le loch
sera plus pertinente pour faire des prévisions de temps de parcours.
Autre avantage quand le speedo (du loch) dispose d'un indicateur permettant d'afficher la variation de vitesse en temps réel, bien utile pour affiner les réglages.
Enfin, la comparaison des infos fournies par le speedo et le GPS permettent de déduire précisément les données courant au point où on se trouve, que ce soit un courant de marée ou tout autre courant.

Jean


Calypso2:le courant s'anticipe pour qu'il soit avantageux si on le subit par exemple sur une traversée de la Manche tout le monde sait que le chemin parcouru sur l'eau sera plus grand et la traversée peut prendre parfois 2h de plus ... donc le speedo ne sert à rien ·le 09 nov. 19:08
Quizas:Calypso ça c'est de l'argument en béton, par contre tu as oublié le décalage horaire "parfois 3h de plus" hi hi hi du coup jeec balance ton speedo et achète-toi une montre avec les fuseaux horaires·le 09 nov. 19:29
Calypso2:quel decalage horaire ,les marées ne changent pas d'heure ,c'est toujours toutes les 5h 43 environ ..de memoire ·le 09 nov. 19:32
jeec:@Calypso2: Ceux qui font cette traversée en essayant de suivre une droite sur la carte vont effectivement parcourir un long chemin sur l'eau. Au contraire, il sera bien plus avantageux de calculer un cap et s'y maintenir. La route sur le fond sera sinueuse, mais beaucoup plus courte sur l'eau.·le 09 nov. 19:47
jeec:Si je dois faire une telle traversée, et en supposant pour la démonstration que les conditions de vent ne vont pas changer et me permettent une traversée au portant, je vais me baser sur la vitesse surl'eau du bateau (vitesse speedo,), en déduire le temps de traversée, et par une construction vectorielleintégrant heure par heure la force et la direction du courant, déterminer un cap. Bien évidement, si les conditions changent, il sera toujours temps de rectifier ce cap.·le 09 nov. 22:09
Tangalo:Le calcul du cap pour une traversée avec des courants de marée se trace sur la carte avant l'appareillage. C'est d'ailleurs assez marrant de voir le cap que tu dois prendre par rapport à celui qui t'amènerait au but en trace directe. C'était l'exercice préféré du regretté SARDA, à l'époque examinateur aux Affaires Maritimes de Sète. T'avais plutôt intérêt à bien connaître le sujet quand tu te présentais au Permis B. Du coup, j'en ai tracé un paquet, de vecteurs...·le 10 nov. 17:29
faby9:"les marées // c'est toujours toutes les 5h 43 "ça aurait donc changé depuis que j'ai quitté la Bretagne ? ça doit simplifier les calculs... ·le 10 nov. 19:34
Calypso2:j'ai trouvé : 2PM plus 2BM environ toutes les 24h 50 ..ça fait du bien de revoir les choses ·le 10 nov. 19:45
faby9:donc, désormais, une marée dure combien de temps ? ? ? ·le 10 nov. 19:47
MBI:Un certain temps!·le 10 nov. 19:52
Lulu2:Une marée dure six heures de marée, l’heure de marée ayant une durée variable.·le 10 nov. 19:55
faby9:Lulu, je crains que tu ne perdes totalement notre ami Calypso... :-)(parait qu'il donne des cours théoriques !)·le 10 nov. 19:58
Calypso2:oui Lulu deux notions Heure marée qui est le 6eme du temps de la PM ou de la BM et l'heure DE marée que l'on utilise pour les courants ·le 10 nov. 20:57
Lulu2:Là, je découvre qu’il y aurait une différence entre heure-marée et heure-de-marée. 🤔Perso, j’utilise le 6ème de la durée PM-BM ou BM-PM pour les calculs de marée. Et pour les courants, vu l´imprécision des atlas, j’arrondis l’heure civile au 1/4 d’heure près.·le 11 nov. 09:23
Larent le Hareng:@ Lulu2 : dans le livre des courants, ce ne sont pas des heures marées mais des heures de montre; il faut imaginer cela comme une photographie des courants à une heure donnée·le 11 nov. 10:55
Lulu2:Oui, bien entendu. Si la PM au port de référence est à l’heure H, les planches sont à H +/- (n*60 min).
J’avais cru comprendre que l’ami Calypso utilisait les heures de marée pour les courants. ·le 11 nov. 11:15
Calypso2:oui oui LULu j'utilise des heures DE marée pour le courant c'est a dire les heures de montre mais pour le calcule des hauteurs j'utilise les heures Marée sans la préposition DE qui peuvent etre plus ou moins 60minutes ·le 11 nov. 12:39
Calypso2:des fois je dit des conneries mais pas toujours mdr ·le 11 nov. 12:39
Polmar:Il y a aussi des coins où la marée montante n'a pas la même durée que celle descendante, exemples Saint Malo, et encore plus l'Ile de Wight, ...·le 11 nov. 13:08
Lulu2:Calypso. Non, ce ne sont pas des conneries. 😊
C'était seulement un quiproquo lié au vocabulaire et à la subtilité d’une préposition . Et, renseignement pris, tu as totalement raison sur l’appellation heure-marée comme le sixième de la durée PM<>BM.·le 11 nov. 13:10
Calypso2:il est bien rare quelque soit l'endroit d'avoir la m^me durée entre la PM et La BM ·le 11 nov. 15:40
09 nov. 202009 nov. 2020
2

Corossol, dans l'absolu on peut s'en passer, mais est-ce satisfaisant? A mes yeux non, parce que j'aime régler mon bateau, et j'aime visualiser immédiatement le résultat de mes interventions, et ce quelque que soit le bateau, y compris un bateau de voyage, et contrairement à ce qui est dit plus haut, les variations de vitesse indiquées par un gps (je parle d'un gps "ordinaire et non d'un gps haute fréquence)) ne sont pas aussi précises qu'un loch/speedo de bonne qualité (dans l'hypothèse d'une navigation dans une zone sans courant) correctement installé et étalonné. Et accessoirement, ça sert aussi à tenir une estime en cas de problème avec l'électronique, même si avec de la redondance c'est assez peu probable.


Calypso2:oui on peut comprendre mais avec ton gps tu visualise tout aussi bien le resultat des regles ,il varie ou pas , comme un speedo ... et pour l'estime là est le probleme a mon sens car le speedo est electronique aussi ,plus d'electricité plus de speedo ·le 09 nov. 19:12
BWV 988:Non calypso, un gps ordinaire ordinaire ne t'indiqueras pas des variations de vitesse de manière aussi précise qu'un bon loch/speedo, il ne te permettra donc pas de visualiser convenablement le résultat de tes réglages·le 09 nov. 20:44
Calypso2:peut etre mais ça reste a démontrer car j'ai des doutes sur la precision du speedo par rapport au gps .. de toute maniere ,savoir si le bateau est bien au mal reglé au 1/10 de nd pret perso je n'en suis pas capable ·le 09 nov. 20:49
ED850:Et en plus, j'en ai rien à cirer😀·le 09 nov. 20:53
Calypso2:c'était un instrument indispensable du temps ou l'on naviguait a l'estime mais maintenant a mon sens complement inutile ·le 09 nov. 21:03
Quizas:arrivé un certain age on accepte de ne plus être performant dans aucun domaine,ce n'est pas une raison pour entrâiner les autres dans sa décrépitude ! Hisse-et-haut.com, je me marre, c'est plutôt oh-hisse-la-saucisse.final ! vive la performance, vive le réglage, vive les warriors, vive le loch·le 09 nov. 21:17
ED850:Les warriors, le temps n'est pas très bon pour eux, en ce moment; Ils jouent au golf😂. Et puis la vitesse, la presse, l'urgence, la performance, laissons ça aux terriens. On vaut mieux que ça, non? ·le 09 nov. 21:31
BWV 988:Bah, à chacun ses plaisirs, certains se contentent de naviguer avec des réglages approximatifs du moment que le bateau va à peu près droit à bonne vitesse, d'autres comme moi aiment bien titiller sans arrêt les réglages, et c'est vrai que je reste rarement plus de 30mn sans choquer ou reprendre quelques cm de ficelles, sans me tordre le cou à regarder le profil de mes voiles, et....sans regarder le speedo pour la vitesse surface, et le gps pour la vitesse fond, ce qui ne m'empêche pas aussi de regarder le ciel, la mer et de m'émerveiller de cet environnement ainsi que du joli sillage de mon bateau.J'ajoute aussi que même la nuit, j'aime bien avoir une vue, de ma banette, sur les principaux paramètres., et ça ne m'empêche pas pour autant de faire appel à mes sens en sus des instruments.·le 09 nov. 21:40
ED850:Bah oui, mais je pense que ça passe. La régate m'intéressait, j'ai même formé un des coureur du Vendée Globe dans mon école de voile (actuellement 4ème), et j'aime bien porter la toile qu'il faut. Mais j'ai pas besoin d'électronique pour ça. Et je pense que ceux qui gagnent maintenant, ce sont ceux qui confirment leurs réglages avec l'electronique (nécessaire sur les IMOCA), mais qui ont leurs sens qui marchent avant. Quand on a monté nos gamins aux Championnats de France ou du Monde, ils n'avaient pas de speedo sur leur SL ·le 09 nov. 21:46
BWV 988:Mais ED850, qui t'as parlé de régate? Pas moi en tout cas; c'est marrant cette propension à toujours évoquer la régate dès lors qu'on s'intéresse aux réglages fins et à la vitesse, on peux très bien, même dans une optique croisière et voyage, s'intéresser à tous ces aspects, qui pour moi font partie intégrante du plaisir de naviguer, y compris en voyage, ce qui a d'ailleurs été mon cas pendant une quinzaine d'années. Et je te précise que je n'ai pas toujours eu de matos électronique puisque j'ai commencé au sextant (en plastique), et lors de ma première traversée je n'avais même pas de vhf ni de sondeur, par contre j'avais un loch/speedo, haha.·le 09 nov. 22:02
ED850:Bon, on parle du loch speedo et de la nécessité de s'en servir pour évaluer ses réglage; Personnellement, non seulement je n'en ai pas besoin, mais j'ai appris à des régatier à évaluer leurs réglages sans l'électronique en développant leur sens de l'observation (je donnais l'exemple de benjamin en régate, car cette méthode a une certaine réussite). Ne pas utiliser d'électronique ne veut pas dire mal régler, mais veut dire utiliser d'autres outils que sont une connaissance de son bateau et un sens de l'observation. En outre, bien que j'aime bien porter la toile qu'il faut, la vitesse et la performance ne sont pas, dans mes croisières un élément important. Mais je conçoit que ce soit quelque chose qui intéresse certains. ·le 09 nov. 22:08
BWV 988:"En outre, bien que j'aime bien porter la toile qu'il faut, la vitesse et la performance ne sont pas, dans mes croisières un élément important. Mais je conçoit que ce soit quelque chose qui intéresse certains".Ben voilà, nous sommes donc d'accord, haha!😁😘·le 09 nov. 22:13
ED850:Tant que la discussion reste joviale, je suis toujours d'accord et comprend les avis divergeants voir opposés aux miens😊·le 09 nov. 22:16
BWV 988:👍·le 09 nov. 22:18
ric56:C'est plus du bach, mais du mozart·le 09 nov. 22:57
09 nov. 202009 nov. 2020
0

En consultant la Division 240, on constate qu'un loch ne fait pas partie de l'équipement obligatoire. Du temps des anciennes catégories, il l'était.

Mieux, le GPS peut tenir office de compas s'il en a la fonction, toutefois jusqu'en catégorie de navigation côtière (moins de 6 NM d'un abri). Dès le semi-hauturier, le compas ne peut pas être remplacé par un GPS.

Il est vrai que la navigation électronique permet de voir les courants et dispense de calculs trigo à partir des vecteurs vitesse. Ensuite, pas vraiment besoin d'un loch pour voir qu'on ne progresse plus, soit par rapport au paysage, soit parce que le point sur la carte électronique ne bouge plus.

La dérive? on la voit clairement sur carte électronique en comparant la trace et le prochain point de destination.

Donc, oui, à la fiabilité près, on peut se passer de loch si on navigue électroniquement. Et si on y regarde, un smartphone et une tablette ont une fiabilité confortablement comparable à celle d'un loch/speedo. En plus, on peut facilement multiplier ces cartographies à bord, ce qui n'est pas le cas d'une installation loch/speedo classique.


09 nov. 2020
0

Autant je suis à fond pour utiliser les aides nouvelles qui apparaissent, ce qui demande un effort d'apprentissage et de remise en cause,
autant je ne me passerai pas des aides "anciennes" comme le loch, seul instrument qui permet de connaitre immédiatement où on en est du courant.
J'en ai même fabriqué un dit "loch à bateau", trouvé je crois sur le site de Banik il y a bien longtemps.
Sinon, on peut remplacer par le loch à peau d'orange, décrit par Antoine, mais faut savoir marcher au pas...


09 nov. 2020
0

Ajouter dans le cas de Corossol que le loch est sur un Tridata de 2007, que l'info est récuperée sur un traceur Raymarine A65 dont la dernière carto supportée date de 2015... Dans ce contexte, la tablette pourrait prendre la place et du loch, et du traceur ?? Quen pensez vous?


09 nov. 202009 nov. 2020
0

GPS/LOCH GPS/COMPAS......On peut reprendre toutes les reponses ci dessus pour le Compas...:-)
Oui mais là le compas est imposé a + de 6 miles des cotes.


09 nov. 2020
1

Le compas a été remis après avoir été supprimé de la liste...


09 nov. 202009 nov. 2020
3

ouf j'ai failli prendre un coup de vieux en apprenant que plus personne ne réglait son bateau au loch et ne se servait plus d'un compas pour prendre un alignement, encaper une passe ou achever un COB, du coup j'ai tout mis en sachets sous vide, ça se garde plusieurs années ça tiendra bien jusqu'à la prochaine sortie !
question subsidiaire : vous arrivez à régler avec la vitesse fond d'un gps de base ?


Calypso2:reponse :non je ne regle pas au gps ni au speedo mais plutot avec les penons , le creux des voiles ,la sensation à la barre ,avec la gite , etc mais les mesures ne sont que du visuel ·le 09 nov. 20:08
Virgule:réponse oui. avant de mettre un Gps haute fréquence, je prenait la vitesse fond via le Gps de mon traceur basique . aucune différence car je n'ai pas touché au lissage de l’affichage. mon spido est aussi lissé comme le Gps. pour moi, fignoler un réglage au spido ou au Gps, c'est pareil.·le 10 nov. 23:49
09 nov. 2020
4

Je n’ai pas tout lu.
Toutefois, j’apprécie fortement de naviguer avec un loch fiable, parce qu’il donne la vitesse surface, c’est à dire celle qui est en rapport avec les sensations sur le bateau, et le réglage du bateau (et j’aime bien l’optimiser, même si je n’y arrive pas toujours).
Si le courant de marée me donne 2 ou 3 nds de plus, tant mieux, mais où est mon mérite?


09 nov. 2020
0

Un problème du loch à aubes est le manque de fiabilité de la mesure, souvent encrassé...
Quand il est bien propre, il peut être utile pour affiner les réglages et gagner, ou perdre, quelques dixièmes de nœuds, mais ça tient plus du gadget. Les régatiers purs et durs ne savent s'en passer.
Pour l'estimation des courants il y a d'autres trucs. Un peu d'habitude par chez moi.
J'ai été surpris de voir le sillage d'une bouée de casier au sud de Porqueroles... au moins 2 noeuds d'est en ouest, pour confirmer le propos de Fritz.


10 nov. 2020
3

pour entretenir l'estime et ce n'est pas rien ...


10 nov. 2020
2

Y en a qui vont hurler de rire mais moi j'utilise ça
www.ebay.fr[...]7500100

et j'adore parce que c'est beau, que j'aime la tradition
fiable
et que je continue a entretenir l'estime, ça m'occupe toutes les heures de noter le chiffre sur le livre de bord.
Evidemment comme tout le monde j'ai et je maitrise toutes l'electronique moderne et de pointe....


Lulu2:👍·le 10 nov. 11:17
Flora :):ah j'attendais qu'un l'avoue... ;-)·le 10 nov. 11:29
jeec:Bon, faut juste faire attention quand on pêche à la traine...Jean·le 10 nov. 11:55
ventura R36:C'est vrai que dans certains récits de mer on lit que l'hélice du loch a été avalée par un gros poisson, j'en ait de rechange on est jamais trop prévoyant ;-)·le 10 nov. 12:03
jeec:D'ailleurs, l'hélice s'appelle poisson de loch...·le 10 nov. 12:08
Flora :):C'est sûr qu'il faut choisir...·le 10 nov. 18:03
philou2:Là, c’est de la provoc’ Ventura !!!·le 10 nov. 18:31
ventura R36:@philou2: pas du tout évidemment je le sort pas pour une "petite" nav mais une trans manche sans hésiter, toutes les heures loch relevé, cap compas noté dans le livre de bord·le 10 nov. 18:49
10 nov. 2020
0

Perso, et je ne dis pas que c'est le mieux, mon loch me fatigue, je le nettoye et après quelque jours, voir moins il s'arrète encore..... donc je fini par faire sans lui.
Bon vent


fritz the cat:mets du suif dessus ,ça tient trois mois Alain ·le 11 nov. 18:13
11 nov. 2020
0

justement les anciens loch/speedo à helice automone en electricité était a mon avis bien superieur au actuel moderne . Ils savaient s'oublier ,point besoin de les rentrés pour eviter qu'ils s'encrassent donc pas d'eau dans le bateau à chaque fois , pas besoin d'électricité , fiable et juste ..
Et aujourd'hui avec les nouveaux en cas de panne électrique on ne peut plus faire une estime correcte faute de connaitre les distances parcourues .
J'ai cherché un peu sur le net apparement on n'en trouve plus ,dommage c'etait bien pratique avant l'arrivé du gps


ED850:1) qui fait encore une estime aujourd'hui? Bon, si tes tablettes, tes téléphones, ton ordi, tes VHF (fixes et portables), ton lecteur de cartes explosent tous en même temps : 2) Ton bateau, tu le connais : tu sais bien à 1/2 noeud près à quelle vitesse il va, même sans loch. Ce qui fait qu'en 12h, ta marge d'erreur est de l'ordre de 6'. Fais tu mieux avec ton loch? N'as tu pas la possibilité de faire un point soit en vue de terre soit sextant si besoin?😊·le 11 nov. 09:44
MBI:Et les courants ?·le 11 nov. 10:20
Larent le Hareng:même si tu utilises un sextant, tu as besoin d'une estime·le 11 nov. 10:59
jeec:Ca dépend, si c'est dans le cas d'utilisation de deux droites de hauteur tracées à des moments différents, alors oui. Il faudra bien translater la droite de hauteur d'une distance déterminée par l'estime.·le 11 nov. 11:05
ED850:Bien sur que j'estime la distance entre deux visée, tout comme j'ai tenu l'estime, ce n'est pas sur ce point que je discute. C'est de l'utilité réelle de l'appareil puisque je connais à peu de choses près la vitesse de mon bateau sans avoir besoin de l'appareil lui même. D'une manière générale, je pense qu'on n'apprend plus assez à se servir de son jugement et qu'on se "repose" sur l'appareil. Par exemple on réduit par rapport à une polaire, la girouette et anémomètre, alors qu'il est, d'après moi, plus sensé de réduire parce qu'on ressens que le bateau en a besoin·le 11 nov. 11:06
faby9:ED : l'un n'empêche pas l'autre. Je ressens le besoin de réduire par les signaux envoyés par le bateau, le loch et l'anémomètre me confirme que c'est bien de cela qu'il s'agit. Le loch a pour seul intérêt de faire savoir s'il y a du courant, et, si on en connait l'existence, à quel niveau du courant on est. Dans certains cas, certains endroits, cette information permet de sortir plus vite du coin (souvent mal pavé). ·le 11 nov. 11:12
ED850:Ce dont tu parles est la comparaison entre le loch et le GPS, ce qui t'indique le courant. Ce qui est différent de ce dont on parle. En vue de terre, traditionnellement, tu compares ta vitesse sur l'eau avec tes relevés à terre. Ta vitesse sur l'eau peut être estimée soit parce que tu connais ton bateau et que tu sais à quelle vitesse il va, soit avec un loch. Le principe est le même sauf que d'un côté, on utilise un moyen mécanique ou électronique, dans l'autre, ta connaissance.·le 11 nov. 11:26
faby9:Oui, ED : pour moi, le loch sert à connaitre la vitesse du courant. Et comme je sais que cette vitesse n'est pas uniforme sur toute la zone d'influence du courant, il m'arrive d'utiliser cette information.La vitesse du bateau est donnée par le GPS.Je réagis quand quelqu'un affirme sans précaution aucune que le loch ne sert à rien puisque tout est décrit dans l'almanach du marin breton.Ce que tu décris, c'est la méthode militaire dans laquelle tu as un navigateur qui passe tout son temps à faire des relevés, un autre qui est à la TAC et qui reporte le point et l'heure (avec le "TOP" time hurlé au moment de l'alignement entre l'église et le phare ) , un qui est à la barre, un qui veille l'horizon, 2 qui règlent les voiles, ... le tout surveillé par le Grand Chef Omniscient. J'ai survécu à un stage dans les anglo qui se déroulait ainsi : une horreur !Mais, sur mon voilier, comme je suis tout seul à faire le travail de tous ceux-là, c'est le temps de cerveau disponible qui généralement me manque, pas la connaissance ... Donc non, je ne passe pas mon temps à faire des relevés et reports sur carte pour savoir si ma position à l'instant t me fait avancer plus vite ou moins vite.. d'autant que le temps de faire tout cela (mesure, reports, calculs) ma position a changé... J'utilise pour ça un instrument vieux comme le monde qui se nomme loch. Un coup d'oeil aux 2 vitesses (loch et GPS), et je sais immédiatement si je me trouve dans la veine principale, sur son coté, ou dans le contre-courant, et comment tout ça évolue quand je me rapproche ou m'éloigne de la côte. ·le 11 nov. 14:07
11 nov. 2020
0

Pour moi, le loch est indispensable à bord, au moins en moyen de secours.
Dans les temps troubles que nous vivons avec des hackers malfaisants, il n'est pas totalement utopique d'imaginer que nous puissions être privés totalement au moins temporairement de GPS.
Et là, je crains que beaucoup de navigateurs "up-to-date" se trouvent fort démunis.

(du temps du DECCA, traversée continent Corse. Avec l'électronique suivi cartographique plutôt léger. Au milieu, plus de signal capté. Angoisse. Heureusement que cela n'a duré que quelques heures)


Calypso2:ce n'est pas ce probleme qui ne pose question mais plutot l'électricité du bord qui à mon avis est bien plus sujette a panne que les émissions GPS ..et là on n'a plus rien pour naviguer ou alors il faut un gps à piles et ce jour là ses piles seront forcement hs ·le 11 nov. 09:50
ED850:Bon, vais parler un peu comme un vieux c., mais la navigation a existé avant tout ce matériel électronique dont j'use et abuse maintenant en ayant ma position en permanence. Mais on a navigué sans tout ça en sécurité et partout. Ces appareils sont une évolution de confort et facilitent les choses, tout comme l'est le genois à enrouleur par rapport aux changements de foc à l'avant quel que soit le temps. Ils ne sont pas d'une nécessité vitale et je dois dire que je n'ai jamais eu de loch sur mes bateaux et n'en ai pas l'usage.·le 11 nov. 09:57
MBI:Oui c'est sans ce genre d'instruments ED850 MAIS ON A JAMAIS NAVIGUER dans faire de mesure! Avec une corde a noeuds pour la vitesse par exemple ...mesure qui est restée même avec l'électronique! Vous confondez le moyen et le but, le moyen c'est que vous voulez mais le but reste le même prendre une mesure où récupérer une information.·le 11 nov. 10:18
MBI:*Vrai·le 11 nov. 10:18
Calypso2:je partage vos avis mais ces loch/speedo "moderne" n'offre aucun avantages par rapport aux anciens autonome bien au contraire c'est ce que je veux dire ..donc qu'en avoir un instrument autant qu'il soit "performant" dans son usage ..je note que je ne suis pas la seul a avoir abandonné ceux a aube actuel ,rentré le capteur dans le bateau à chaque sortie c'est pas terrible terrible coté pratique ·le 11 nov. 10:35
jeec:A une époque avant GPS, je me rappelle d'une traversée La Corogne Madère, 9 jours de mer avec une couverture nuageuse qui nous a permis seulement quelques visées à peu près à mi-parcourt.1/ le point astronomique coïncidait pratiquement avec l'estime2/ A l'arrivée, quand on a été en vue de l'île, puis en mesure de faire un point (peut être aussi gonio), l'estime nous positionnait à quelques miles de ce point.Sans les infos précises fournies par le loch (que j'avais étalonné auparavant), et bien sûr le report scrupuleux de l'estime sur la carte, cela n'aurait pas été possible.Jean·le 11 nov. 11:25
ED850:Panama - Coco : 600', courants erratiques et inconnus, couverture nuageuse permanente, vents pot au noir. 2 étoiles la dernière nuit. On a trouvé. Idem, arrivée sur Torres, phare de Bramble cay éclats rouges portée 6'. récifs 10' au sud et 10' au nord. Nuageux : Estime (sans loch) et on trouve. ·le 11 nov. 11:35
BWV 988:Complètement d'accord jeec, je me souviens aussi d'une traversée du golf en direction de la pointe de la Estaca de Barrès dans une brume à couper au couteau, et j'ai été très heureux de disposer d'un loch correctement étalonné. A l'époque je me faisais tirer par le radio phare, donc la direction n'était pas trop un problème, mais heureusement que le loch était là pour me permettre de tenir une estime convenable, et l'arrivée a été particulièrement stressante dans la mesure où, d'après mon estime je devais être presque arrivé, j'ai donc décidé de stopper avant de me faire la côte, et c'est alors que j'ai aperçu à 'occasion d'une trouée la plage devant laquelle j'avais prévu de mouiller...ouf, et merci le loch!·le 11 nov. 11:45
11 nov. 2020
1

Pour moi la question n'a pas de réponse tranchée.
Le loch est il utile, carrément. L'est il dans tous les cas, non.
Mais c'est toujours un plus (si il marche bien).
Sur un petit bateau nerveux qui répond vite aux réglages, on peut faire aux sensations. Les courants, à l'exception de certains "erratiques", peuvent se prévoir avant la nav. En côtier, et à fortiori en manche où les courants sont forts, on peut "sentir" un courant sans loch.(en côtier c'est facile, si on relève l'amer toujours pareil c'est qu'on avance pas).
En régate, où si on est fan du réglage fin, c'est pas le loch qui donne le résultat, le juge de paix, c'est la VMG.(le loch y est quand même utile). Un GPS haute fréquence est quand même top aussi.
Perso, j'ai un loch, mais ne le met en œuvre que si nécessaire (en plus ça évite qu'il se salisse).
Noter que si on a une centrale de nav complète, c'est bien mieux avec le loch quand même.
Il existe des loch sans roue à aubes, jamais testé, mais apparemment c'est pas aussi fiable.


11 nov. 2020
0

En cas de panne de tout, on peut alors revenir aux origines: corde à noeud avec un "bateau" en bout, on balance ce dernier à l'eau et on compte les noeuds.
On ne va bien sûr pas le faire avec des noeuds espacés d'un mille (il suffirait de compter le nbre de noeuds par heure).
Si on espace les noeuds de 1852/360m soit environ 5,14m, il suffira de compter le nombre de noeuds en 10s.
Plus rapide et plus économique quand même.
Jean


11 nov. 2020
1

Je le redis, je ne suis pas contre ces instruments, mais non seulement ce n'est pas obligatoire, mais en plus je pense qu'ils nuisent à la connaissance qu'on peut avoir de son bateau. Que ce soit au niveau des réglages fins, de la surface et de l'orientation de voiles, de l'estimation de la vitesse, de la dérive, ce sont des éléments de confort et que même si on utilise toute cette électronique et mécanique, il est intéressant d'avoir la capacité de s'en passer. Tout comme manœuvrer à la voile est quelque chose qu'on peut faire et apprendre, même si on utilise le moteur, au cas ou celui ci viendrait à manquer.


11 nov. 202011 nov. 2020
0

De toute façon le loch existe depuis des temps immémoriaux, que ce soit sous la forme d'une corde à nœuds, de loch à trainer, ou maintenant de loch électronique, l'objectif est toujours le même: connaître la vitesse de son bateau, connaissance indispensable pour pouvoir tenir une estime, et accessoirement, avec la précision accrue des appareils modernes, de pouvoir disposer d'informations complémentaires sur la validité de nos réglages, qui s'ajoutent à celles obtenues par nos sens, qu'il est aussi bien sûr, bon d'écouter.


Flora :):Le loch sert à connaître la distance parcourue sur l'eau. On peut en déduire la vitesse (indiquée par un speedomètre)...Son clac... clac.... a rythmé nos traversées. On le notait scrupuleusement chaque heure sur le livre de bord. Pour avoir une idée correcte du courant, y avait d'autres documents, en fonction du lieu où on naviguait.Avec le cap noté aussi chaque heure (sur un compas compensé), on arrivait à faire une estime correcte.·le 11 nov. 14:41
11 nov. 2020
0

Et un sondeur ça n'est pas plus important ?


faby9:c'est comme le loch selon certain : ça ne sert à rien, il suffit d'avoir regardé la carte avant de partir et on sait exactement combien d'eau on a sous le voilier.C'est utile au moment du mouillage, c'est tout. Et encore, quand on connait bien sa chaine, on sait quelle hauteur il y a... C'est vraiment le truc que je ne regarde quasiment jamais, non pas parce que je vais toujours aux mêmes endroits et que je connais la carte par coeur, mais parce que je cale 75 cm... :-)·le 11 nov. 14:01
ED850:Ah ça, c'est utile. Quoi que le geste auguste du sondeur suiffé avait un certain charme, le sondeur performant est utile pour l'estime, le point, le mouillage...·le 11 nov. 14:02
ED850:Ah, faby, on ne sera donc jamais d'accord😂·le 11 nov. 14:03
MBI:faby9 personne ne comprend rien au second degré^^·le 11 nov. 14:04
faby9:ben, on m'affirme que tous les courants du monde entier se trouvent sur l'almanach du marin breton, moi, je dis que tous les fonds se trouvent sur les cartes. Et c'est moi qui dit une ânerie ? ·le 11 nov. 14:20
Tangalo:Le sondeur, c'est quand même utile. Cet été, dans la brume, je suivais la ligne de sonde des 6m qui m'a amené pil poil là où je voulais aller alors que je n'avais plus de signal GPS ni sur celui de la table à cartes, ni sur celui du cockpit ni sur le smartphone. Loi de Murphy... En fait, je ne l'aurais pas eu, j'aurais piqué plein sud pendant 1/2 heure avant de reprendre un cap au 90, j'aurais été en sécurité en attendant que ça se lève. Si on y pense, rien n'est indispensable, mais quand on a le superflu, ça aide...·le 11 nov. 14:22
ED850:Euh, c'est toi qui a parlé de l'almanach du marin breton, non? Mais sans vouloir t'offenser, si personnellement je ne me suis jamais servi d'un loch pour mon estime et n'en ai jamais éprouvé le besoin, je ne dénie à personne le choix de s'en servir à sa guise.·le 11 nov. 14:25
ED850:Sans loch : www.hisse-et-oh.com[...]e-mer-5 ·le 11 nov. 14:30
faby9:ED : toi comme moi, nous décrivons notre pratique. Tu ne prétends pas établir une vérité indiscutable; moi non plus.La sonde est LE premier élément de ma feuille de route, en côtier. Il en est d'autres, qui viennent après : la distance au point GPS indiquant un danger, le relevé d'un amer qui m'indique je suis du bon coté, etc... Ces indications me donnent, en un temps très réduit, la certitude que je ne suis pas en danger.La sonde est aussi utile pour le mouillage.Indispensable dans la brume...Cela dit, j'ai navigué en côtier (Corse, Sardaigne) durant 6 mois sans sondeur. Au début, j'étais vraiment pas rassuré. Mais très vite je m'y suis fait. Bon, 75 cm dérive relevée, c'est quand même très rassurant.·le 11 nov. 14:47
ED850:Il est vrai que le sondeur est moins utile dans les eaux claires. Voir presque inutile en zone corallienne ou la couleur de l'eau te donne la profondeur. J'ai vécu sous les tropiques l'arrivée du GPS ou on s'est rendu compte qu'une bonne partie des cartes étaient fausses, parfois de plusieurs milles. ·le 11 nov. 14:56
Polmar:Faby 9, en plus si tu touches tu as pied; pratique pour pousser et alléger.Ce qui n'est pas le cas des voiliers plus grands·le 11 nov. 18:34
faby9:Oui, Polmar, c'est assez pratique. Mais même des bateaux bien plus petits que le mien ne se le permettent pas !Dans une très jolie baie très bien abritée en Grèce où nous sommes restés plus d'une semaine, je ne compte pas les voiliers qui passaient devant, et nous apercevant viraient rapidement pour venir mouiller près de nous, avant de vite faire demi tour ! ·le 11 nov. 20:05
11 nov. 2020
0

Si je file 25 M de corde en 12 s je roule à combien?
quel calcul faut il faire?
je suis un peu fainéant?


11 nov. 2020
1

Ben tu ne dois pas être loin des 4 noeuds, à la louche...


Tangalo:Le calcul: [((25/12)x3600) / 1852]=4.0496·le 11 nov. 14:44
11 nov. 2020
0

Plus simple, à la louche 1m/s = 2N, si on considère que le mille = 1800m


11 nov. 2020
0

comment peut on connaitre le vent réel, le vmg ,et l'apparent sur une centrale sans loch/speedo ?
évidemment il faut que la girouette/anémo communique avec lui ?
Alain :))


ED850:C'est second degré?·le 11 nov. 21:09
11 nov. 2020
0

Pour moi en mer à marée, le sondeur est indispensable.
par contre le loch je l ai viré.


11 nov. 2020
3

en fait le seul appareil qui fait consensus c'est le tire bouchon !


Calypso2:je suis d'accord ..le reste n'est que gadget "indispensable" pour depenser nos quelques sous mdr ·le 11 nov. 21:06

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (17)

mars 2021