Utilisation d'un génois trop petit temporairement... possible ?

Bonjour,

Sur le bateau que j’achète, le génois a été très endommagé. En attendant de soit le faire réparer, soit de le changer j’aimerais avoir votre avis

Deux questions…

J’ai toujours le génois de mon ancien bateau, un GibSea28. J’achète un Bavaria 32. A priori, la taille standard de la bordure semble très proche entre ces 2 bateaux. Par contre le guindant du génois du GS28 fait 9m55. Je n’ai pas encore pris les côtes du B32 avec son enrouleur mais grâce aux infos de JEC (merci encore), le guindant avec l’enrouleur devrait se situer entre 11m et 11m20.

Question 1 : Puis-je envisager d’utiliser le génois du GS28 pendant quelques temps sur le B32. Ce qui m’inquiète, c’est que l’émerillon ne montera pas jusqu’en haut. IL y a tout de même 1m50 environ de différence, même en équilibrant le bas et le haut. Pensez-vous que l’enroulement pourra s’effectuer correctement ? avez-vous déjà été confronté à cela ?

Bien sûr, cette question ne se pose que le temps de la réparation ou de la confection d’un nouveau génois. Je vais voir si c’est réparable (je privilégie cette solution pour le moment) mais au cas où je dois le remplacer, j’aimerais une coupe tri-radiale qui semble apporter un vrai plus à la vélocité du B32. Je n’ai pas les moyens pour de l’hydranet. Comme je souhaite une voile toutefois durable dans le temps sans trop de déformation, mon maître voilier habituel me propose un génois en Warp Drive de Challenge voire le Square de DP mais un peu plus cher. Sur le net, on trouve pas mal de retour sur l’usage de l’Hydranet radial, un peu sur le Square, pas grand-chose sur le Warp Drive. Quant au DCX, on lit autant de bien que de mal. Mais souvent, on compare des usages non comparables. Pour ma part je ne régate pas et au pire ce sera une petite bourre avec le club de mon port.

Question 2: Qui a l’expérience du Warp Drive (je ne parle pas de la vitesse des vaisseaux de la fédération, voir Star Trek mais bien du tissu de Challenge ;)) ? Le DCX de DP est-il judicieux pour un usage croisière (pas de transat, Europe du nord au mieux) ? Les propos que j’ai pu lire sur des délaminations sont-ils toujours vrais aujourd’hui ?

Sur cette dernière question, j’ai confiance dans la qualité du travail de mon maître voilier. Son plancher se situe dans l’Aisne et l’assemblage n’est pas sous-traité.

Voilà voilà, merci d’avance pour vos contributions.

L'équipage
13 mar. 2020
13 mar. 2020
1

Bonjour,

pour répondre à ta question 1, tu peux sans problème utiliser ton génois de GS28, à condition que la ralingue soit de même diamètre, et en utilisant une estrope entre le point de drisse et l' émérillon.

Ce ne sera évidemment pas l' idéal, car trop petit en dessous de 20 nds et il va se défoncer vite si tu navigues dans du vent fort car son grammage sera trop léger.

Je n' ai pas de réponse à ta question 2.

Gorlann

13 mar. 2020
0

Peut-être faudra-t-il prendre un ris de fond dans la grand-voile pour équilibrer. MM

13 mar. 2020
1

Voir une autre estrope entre le point d'amure et la voile, si les rails ne permettent pas de positionner correctement le point de tire...

Si coupe orientée (tri-radial), alors pas de tissu, au sens pas de matériau tissé ; autant utilisé un matériau bloqué, genre dcx, avec taffetas des 2 cotés.

13 mar. 202016 juin 2020
0

Voir la doc Facnor jointe qui explique comment gréer avec une voile plus courte de guindant.
Attention comme le dit justement gorlann29 au grammage de ton génois de GS28.
Je pense aussi que le DCX est ce qui convient le mieux pour une coupe tri-radiale pour un GSE.


17 mar. 2020
0

A la page 7 de la doc Facnor (merci philou2) il est effectivement bien indiqué "Lorsque la voile est trop courte, ou lorsque vous utilisez une voile avec un guindant plus court, il faut que le curseur émerillon soit le plus haut possible, dans ce cas montez une itague" ; OK et c'est ce que j'ai aussi entendu par ailleurs. Comme je connais rien aux enrouleurs j'ai du coup envie de demander d'accord mais pour quelle raison mécanique ou autre?.
Merci!
Cdlt
JM

17 mar. 2020
0

Minimiser le risque d enrouler la drisse sur le profil

17 mar. 202017 mar. 2020
0

Merci jeanlittlewing!! Je le pressentais mais c'est bien d'avoir confirmation! Mais du coup ça veut bien dire que l'émerillon ne prend pas d'angle sur le profil et que donc l'itague elle-même ne risque pas de le comprimer en s'enroulant dessus?
Cdlt
JM

17 mar. 2020
0

Non parce qu en plus tu surveilles ce qui se passes en bas, j ai utilisé un 110 et un foc 1 sur le profil sans problème

13 mar. 202013 mar. 2020
0

Eh bien je m'endormirai moins bête ce soir, j'ai appris 2 mots aujourd'hui Estrope et Itague. J'ai surtout compris leur usage et je vous remercie pour ces conseils et pour la notice Facnor. Moi j'aurais fait l'erreur de ne pas monter l'émerillon tout en haut... Il faut rester humble en voile, on apprend toujours. Merci.

Pour la voile, si je m'oriente vers une nouvelle voile, je rediscuterai avec mon maître voilier pour comprendre pourquoi, selon le programme que je lui ai exposé, il me préconise plus des tissus dacron amélioré type Warp Drive ou Square plutôt de DCX... Dans les premiers échanges que j'ai eu avec lui, j'avoue que préoccupé par plein de choses j'ai oublié de lui poser la question.

13 mar. 2020
0

Ah j'oubliais... C'est noté aussi sur les risques accrus de déformation concernant le grammage du génois du GS28 mais comme indiqué, cela ne devrait être que pour quelques semaines et par extension que quelques jours de navigation d'ici cet été. C'est vraiment en dépannage...

13 mar. 2020
0

Une voile est un profil porteur qui développe une force fonction de sa surface de sa forme, de la vitesse du vent et de son angle d'incidence au vent relatif. Sa force globale est rapportée au centre de voilure et de portance. Toutes choses égales une surface réduite diminue la force résultante. La vitesse du vent augmentant avec l'altitude par rapport au plan d'eau on aurait intérêt à remonter la voile MAIS on remonte alors le centre de voilure et donc on augmente la gite qui devra alors être compensée.
C'est le problème du génois en partie enroulé, outre son profil dégradé qui donne un mauvais rendement final.
Il y a des choix à faire: par exemple en théorie un génois devrait descendre jusqu'au pont mais alors il masque la vue avant et le bas de son profil rague et est déformé au contact des filières. Un TMT devrait être monté bas mais on le monte assez haut pour que les déferlantes avant ne viennent pas l'arracher, etc... Tout est question de compromis et de choix.

13 mar. 202013 mar. 2020
1

Tres content du pentex pour genoa a tout faire en tri radial

13 mar. 2020
0

Ah oui, le pentex, je l'ai oublié celui-là...
Ce n'est pas un matériau qui se décline avec une version "flex" ?

13 mar. 202016 juin 2020
0

1500 € le genoa petite voilerie artisanale mesures prises à bord essai e mer

13 mar. 2020
0

Sur la photo il a 6 ans , cet été pris par un brise thermique de F 5 plus au lieu 3/4 ai affalé la gv et gravement surtoile sans enrouler j ai continué car rdv urgent chez dentiste à Calvi vent dans le pif

Le voilier m avait dit qu il pourrait prendre 25 noeuds dans les rafales

Un produit parfait pour un prix raisonnable made in Corsica

13 mar. 2020
0

les DCX/CDX sont de bons laminés de croisière rapide/régate club.

En tissés mes préférés sont le pro radial de chez DP et le fibercon Pro warp tech de chez Contender qui tiennent vraiment bien la forme dans la durée et sont faciles à manipuler.

0

on a déjà répondu à la première question, mais pour la deuxième un peu de logique s'impose..

si tu pars sur des tissus "exotiques" la taille de la voilerie sera prépondérante.. vu les investissements nécessaires, un petit voilier ne pourra concurrencer a rapport qualité prix identique, un groupe qui a collectivisé l'outil de production. Un bon exemple est UK sails, qui est une grosse coopérative de voiliers indépendants et qui partagent un bureau d'étude (aux USA) et une usine de production (à local hong kong). Les prises de mesure, l'analyse du besoin et la garantie reste la même mais la chaine de production est différente.

Si tu reste sur des tissus assemblés, alors le talent du voilier local pourra pleinement s'exprimer..

Aujourd'hui tu peux acheter une méhari "faite main" en France, mais ce ne sera qu'une méhari, vendue au prix d'une belle voiture de production..

ps: j'ai acheté mon bateau à un petit chantier, je me suis fait plaisir avec un produit totalement "à ma main" mais il est évident que j'ai payé bien plus cher que si j'avais été chez Bavaria ou Beneteau..

16 mar. 2020
0

Pour l'anecdote, mon nouveau bateau est un Bavaria nommé Maïe :) c'est signé depuis samedi... mais effectivement ton choix est sans doute le rêve de beaucoup, Loisirs Nautique en son temps mettait souvent ces chantiers indépendants en avant.

Pour le génois, la réparation ne vaut pas le coup... je ne vous poste pas les photos mais il en reste des lambeaux... Donc je vais devoir investir... Je ne pourrai même pas utiliser le génois de mon GS28 car la gorge du profil de l'enrouleur Furlex fait 5 mm alors la ralingue de ce génois fait 7 à 8 mm. Mais je suis tout de même content d'avoir appris des choses dans cet échange, merci pour ça.

Concernant le tissu... ma voilerie est la maison Rochard, je pense que sans être une grosse structure, ils produisent suffisamment pour être en bien équipés. Leur atelier se visite parait-il, il faudrait que leur demande qd notre nouveau "copain" le Covid 19 arrêtera de nous faire ch..r. J'ai maintenant les côtes précises pour mon génois, je vais pouvoir préciser ma demande et rediscuter du tissu à utiliser. Concernant le pro radial... je n'ai pas encore trop regardé. Jean Voile à Camaret, m'a aussi conseillé ce tissu plutôt que du DCX. Je pense que la difficulté dans le choix d'un tissu est de bien déterminer l'usage qu'on en aura... la recette n'est sans doute pas la même pour tous. Le partage permet tout de même de se faire une idée du besoin, donc merci pour vos contributions sur ce sujet.

16 mar. 2020
1

Personne ne te propose du pentex, pour moi c top, j ai eu de l hydranet aussi, trop lourd pour 30 pieds sinon même 32

16 mar. 202016 mar. 2020
17 mar. 2020
1

"Je pense que la difficulté dans le choix d'un tissu est de bien déterminer l'usage qu'on en aura..."

Absolument, un bateau c´est avant tout (et uniquement) un programme, c´est dingue le nombre de gens qui se fourvoient dans des trucs aussi insensés que coûteux (bateau, voiles, électronique, etc...) parce qu´ils ne se sont pas posé la question au départ.

17 mar. 2020
0

Bien d'accord avec toi, mais tu fais peu de cas du plaisir de posséder ! ;)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer