utilisation du tangon : hale-bas ou pas hale-bas ?

Un ami , lors de notre dernière sortie en commun, nous a fait 2 réflexions sur notre tangon utilisé sur le génois pour mettre les voiles en ciseaux :
- nous n'avons pas de hale-bas
- nous l'accrochons directement à l'"anneau" du génois, alors que la sécurité voudrait que l'on se fixe sur l'écoute du génois
Avis aux marins avisés de ce site dont les conseils me permettent de progresser depuis que je les fréquente !

L'équipage
05 mar. 2004
05 mar. 200416 juin 2020
0

Ben, c'est correct
Le bras est bien pris sur le genois et passe par le bout du tangon, ça permet de laisser filer au cas où.
Sans hale bas, par mer formée ou/et vent soutenu ton tangon va tosser et monter , la voile se creuser (ou se déchirer), le baeau se déséquilibrer, la merde quoi.
Enfin, c'est qu'un génois, pas un spi, alors c'est moins grave, mais avec de bonnes habitudes on chpoe de bons reflexes (réactions sures et saines) et on étale plus ... ;-)

05 mar. 2004
0

un hale bas vaut mieux que deux tu le tiendra
Effectivement que ce soit pour la sécurité ou les performance, un hale bas permettra un réglage correcte du creux de la voile, ce qui lui permettra d'être propulsive, limitera son creux et évitera une instabilité chronique au vent arrière. Par mer formée et roulis rythmique l'absence de tangon emplifie les mouvement, par ailleur lorsqu'il faudra aller sur la plage avant le fait de le laisser libre le transforme en catapulte à équipier.
Donc le tangon toujours tu bridera avec un hale bas ;-)

05 mar. 2004
0

le hale bas toujours tu installeras.
c'est vrai que le hale bas va te permettre de maintenir le tangon et que celui ci n'aura pas tendance à jouer la fille de l'air. Ya rien de pire qu'un tangon qui se balade, qu'il y ait du vent ou non. Imagine par vent arrière dans un léger clapot, le réglage du spi devient super technique.

En cisaille avec le génois, le tangon maintenu par le hale bas donne fier allure. Car faut pas oublier qu'il faut naviguer et surtout naviguer "beau" quand on peut.

Je suis encore un peu jeune mais c vrai qu'avec des vents supérieur à 30 noeuds en régates, on m'a souvent demandé de mettre le génois en ciseau plutôt que d'envoyer le spi qui risque de déchirer. Et l'utilisation du hale bas permet de maintenir relativement le tangon et éviter de te le choper dans la g..... à cause du roulis....

05 mar. 2004
0

Il est même étonnant que vous arriviez
à tenir le génois tangonné sans hâle bas...

Perso je l'installe entre le bas hauban avant et les galhaubans quand les voiles sont en ciseau, comme ça tu peux enrouler sans te soucier du tangon, toujours en souplesse bien sûr.

Bon vent arrière.

06 mar. 2004
0

juste un ch'tit detail.....
le hale bas,bien sure,cela va sans dire,mais encore mieux en le disant,sauf que........

personne ne lui dit a joy ou le mettre ce bon sang de hale bas.et là il y a deux ecoles...

la classique,ou le hale bas passe dans une poulie pied de mat,et je dirait l'autre,ou le hale bas est frappé sur la plage avant...

pourquoi,et bien avec la premiere version,le tangon se baladera toujours un peu,en pivotant sur son axe horizontal,;en effet le point d'ancrage,la poulie du hale haut et celle du hale bas sont sur le meme axe vertical.
dans la deuxieme version,la frape du hale bas etant decalée vers l'avant,au milieu de la plage avant par exemple nous avons alors une fixation 3 point,qui fixe le poin d'ecoute dans l'espce et permet des reglages parfaits....
au fait m'sieur even' il me semble que le coté du foc travaillant soit l'ecoute,et non le bras qui lui est sur le spi.mais bon ça se discute....

06 mar. 2004
0

en grande croisière...
... on peut même avoir avantage à gréer 2 hale-bas en pointe de tangon. L'un va vers l'avant, comme dit gérard, l'autre vers l'arrière. Avec la balancine, ces trois manoeuvres fixent immobilisent parfaitement le tangon.

L'écoute passe dans le mors et on est libre de la larguer en grand pour rouler ou empanner si besoin, sans pour autant que le tangon ne bouge d'un iota.

06 mar. 2004
0

et un iota....
c'est pas fezef'

06 mar. 2004
0

sans hâle bas mais avec balancine...

Le tangon entre les haubans, tenu en l'air par la balancine (ou hâle-haut) de tangon, le chariot de génois complètement avancé, c'est l'écoute qui empêche le tangon de monter aux cieux...

;-)

06 mar. 200416 juin 2020
0

a cahacun sa manière...
de façon générale il est vrai que plus une maneuvre tire à la perpendiculaire de l'axe de rotation moins elle introduit de compression. Sur un gros cannot avec un tangon important, un hele bas qui revient vers le pied de mat va provoquer un max de compression avec un effet assez faible, d'où l'habitude de le faire tirer à la verticale directement vers une poulie sur le pont.
Ci joint la demo de ce qu'il ne faut pas faire, les conseilleurs n'étant pas les payeurs

06 mar. 2004
0

hale bas surtout aux allures se rapprochant du largue
car là le tangon a tendance a mater, mais au vent arriere il est deja un peu moins necessaire.

En class 8 on avait pas de hales bas et ca le faisait bien ( certes on continuait a pomper sur le spi par 30nds, on etait un peu des bourrins quand meme )
Par contre dans le temps medium au largue, on mettait le N° 1 comme hales bas...

J ai aussi essayé les deux hales bas frappé à l avant et à l arriere, ca marche super bien, ca fait juste un peu chalutier mais c est super securisant puisqu il ne bouge plus

Le hales bas repris sur le mat est peut etre pas mal, j essaierai prochainement sur Takari

08 mar. 200416 juin 2020
0

Donc ... et merci à tous !
je vais tenter de trouver comment installer un hale-bas. Je pense le fixer directement sous le tangon en poste, avec une poulie dans le rail de fargue. Je retiens qu'on fixe bien le tangon sur l'écoute de génois et non au point d'écoute.
Par contre, je ne tenterai pas de cincer le tangon entre le bas hauban et les galhaubans car je ne pense pas que ce soit possible sur Joy, je préfère pouvoir le bouger facilement. Nous avons un rail dans le mât qui nous permet de régler l'horizontale pilpoil.
Par contre, l'embout qui est sur le mât a déjà laché sans plus d'explication, et le rattrapage au vol du tangon est un sport digne du rodéo local !
Tout ça mis bout à bout, nous devrions pouvoir améliorer notre utilisation du tangon pour le génois.
Je vous tiens au courant de ma progression, surtout que le petit logo "matelos certifié" m'incite à d'autant plus d'efforts pour en être digne !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (181)

novembre 2021