Utilisation du guindeau

Bonjour,

Ce week-end, en pleine navigation mon bateau a mouillé tout seul sans mon accord. Le bout de retenue de l'ancre trop fin a cassé net, le frein du guindeau s'est desserré et le mouillage est parti dans l'eau... heureusement que l'étalingure a tenue.

Le problème est qu'il ma fallu plus d'1.5H pour remonter le tout d'où mes questions.

Explications : le mouillage fait 60m (50m de chaîne + 10 de câblot reliés ensemble par une épissure). Après plusieurs efforts, aidé du moteur, j'arrive à retirer 2 à 3 m de câblot que je passe sur la poupée du guindeau - avec le guindeau tout remonte jusqu'à la liaison chaîne textile et là, je me retrouve coincé. Comment faire passer la chaîne de l'autre côté pour la positionner sur le barbotin ? J'y suis parvenu avec la griffe de mouillage qui immobilisant le mouillage m'a laissé suffisamment de mou pour permettre l'opération. Je voyais enfin le début de la fin... Erreur car une fois sous tension, un maillon de la liaison chaîne-textile s'est mis en travers et plus rien ne voulait passer dans le trou sous le barbotin (voir photo). J'ai donc du faire passer la chaîne à côté ce qui n'était pas terrible car tout se bloquait régulièrement.

En résumé une vraie galère.

Je vous mets en photo, mon guindeau et sa baille.

Avez vous des idées pour utiliser au mieux ce machin avec un mouillage mixte puisqu'il paraît que c'est ce qu'il y a de mieux.

Merci à tous pour vos idées.

L'équipage
02 nov. 2005
02 nov. 2005
0

Assurer
J'assure toujours l'ancre avec un bout et une manille prise sur la chaine.
J'ai eu le meme probleme...tres difficile de passer du cablot a la chaine...j'ai vire le cablot et ralonge la chaine ,lourd mais sur.

02 nov. 2005
0

Barbotin adapté
On peut observer, surtout sur les guindeaux américains, que le barbotin est conçu pour "avaler" aussi bien du cordage que de la chaîne... ;-)

_/)

02 nov. 2005
0

c'est aussi pour ça qu'il existe des guindeaux avec
la poupée et le barbotin du meme coté
c'est un gros avantage

il y a aussi, par contre un très gros inconvénient, c'est qu'il n'est pas encore payé

amicalement

02 nov. 2005
0

Le barbotin adapté
dont je parle a les empreintes pour la chaîne, et sur la même pièce une gorge en vé pour le textile. Celui-ci doit être épissé sur la chaîne.

On remonte d'abord la partie textile, et lorsque la chaîne arrive, il n'y a aucune manip à faire ni interruption du mouvement ! ;-)

On peut trouver des photos sur Google avec les mots clé comme "windlasses" ou "ancorwinch".

_/)

02 nov. 2005
0

liaison cablot chaine

j'ai le même pb les poupées de chaque coté alors je fais comme suit:

-chaine 40m de calibre 10 se qui me permet de mouiller par 15m d'eau environ la chaine est maintenue par l'étalingure.

-Cablot de 50m avec une cosse et une manille que je ralonge à la chaine lorsque j'en ai besoin se qui est finalement assez rare dans mes eaux de navigation.

josé

02 nov. 2005
0

Et pour remonter ?
Comment fais tu pour bloquer ton cablot ou ta chaine lors du passage du barbotin à la poupée ?

03 nov. 2005
0

voici ma methode

Pour mouiller toute la chaine + cablot.
Je precise j'ai un quindeau avec une poupée pour la chaine à td et une poupée lisse à bd.

-Avant d'enlever l'etinlingure je passe un bout autour de la chaine à 3 ou 4m de l'extremité de la chaine ce bout je le tourne sur le taquet bd et je continue de mouiller ma chaine , le bout ce tend et la chaine se trouve maintenue par le bout et passe à bd toute seule.J'enleve l'etalingure et met le cablot avec la manille au bout de la chaine je fait 2 tours de la poupée avec le cablot et j'enleve le bout du taquet et je mouille le cablot tout en laissant le petit bout sur la chaine qui me servira pour faire la manoeuvre inverse en remontant le mouillage.

suis-je clair ?

josé

02 nov. 2005
0

astuce
le bout est relié a la chaine non pas a l'extrémité, mais a 2m environ:
quand on a remonté le bout au maxi avec la poupée de gauche, on peut amener la rallonge de chaine de 2m au barbotin de droite, relacher le bout, le detacher (eventuellement)et tirer la chaine..

ça irait mieux avec une video mais c'est clair?

au risque de déchainer (:&gt) certaines polémiques, je peux aussi par cette astuce remonter un empennelage , sinon trés difficile a hisser:
la seconde ancre est attachée a l'extrémité de la chaine de la premiere, mais le cablot demeure en place , ce qui simplifie la manoeuvre en supprimant le poids de la premiere lors du passage de davier, dans un sens comme dans l'autre

02 nov. 2005
0

guindeau
Pour résoudre ce problème, je maillerais un croc sur une bosse d'une longueur suffisante pour être tournée sur un gros winch (par ex d'écoute de génois. Pour relever l'ancre la manoeuvre devient alors:
- virer le nylon sur la poupée du guindeau jusqu'à ce que la chaîne arrive à cette poupée.
- Crocher la chaîne au niveau du davier avec le croc en question et virer la bosse au winch pour reprendre un mètre environ.
- Défaire l'orin en nylon de la poupée du guindeau et placer la chaîne sur le barbotin.
- Virer au guindeau suffisamment de chaîne pour mollir la bosse, décrocher le croc
Le tour est joué.
C'est beaucoup plus difficile à expliquer qu'à faire. Le croc peut être très facilement réalisé en s'inspirant de celui (wichard) que vendent tous les ships. J'utilisais un dispositif analogue sur mon bateau avant d'y monter un guindeau.

02 nov. 200516 juin 2020
0

Très bonne astuce, Michel
que je note...
Je vois un inconvénient toutefois :
dans les conditions normales d'utilisation, il peut arriver que la jonction chaîne-cablot se prenne dans un rocher ou une patate, et ce encore plus si cette jonction est alourdie par 2 mètres de chaîne.
C'est pourquoi, j'ai adopté la bouée immergée (ou non selon la profondeur), reliée à cette jonction pour la garder au dessus du relief
je ne sais pas si c'est très clair, voir shéma
Qu'en pensez-vous ?

02 nov. 2005
0

jusqu'à ce _
je mette 70m de chaine jutilisais la methode à michel aucun pb. devenu encore plus ramier lors de l'echange de chaine j'ai mis plus longà ce jour et depuis 3ans je n'ai jamais utilise la totalite (en med)!!!

02 nov. 2005
0

Michel
, ton cablot est pris comment sur la chaine (epissure ou manille) ?

Je comprends ton systeme (enfin je pense) mais il faut tout de meme que la jonction chaine-cablot passe dans le barbotin sans sauter, est-ce le cas ?

En tout cas merci pour l'astuce, Séb

03 nov. 2005
0

La main ...
d'un équipier, bien sûr !
On a tous une belle-mère qui adore faire du bateau !

:-D

04 nov. 2005
0

tu connais pas
la belle mere de Gatsby...........

03 nov. 2005
0

au choix
une manille ou un maillon rapide,
il faut effectivement surveiller le passage du barbotin si on la laisse en place, en aidant a la main pour eviter que ça saute.

04 nov. 2005
0

j'ai pas dit..
de mettre la main sous la chaine!
simplement de tirer le bout pendant que la verrue passe le barbotin (:&gt)
et là il vaut mieux un costaud que la belle mere..

04 nov. 200516 juin 2020
0

Une photo valant mieux qu'un long discours...
pardon Endora, si tu nous lis ...

04 nov. 2005
0

sinon aussi
semblable au système de michel

j'ai un long bout (15m de mémoire)avec un crochet que j'utilise toujours en l'accrochant à la chaine

finalement le cablot épissé sur la chaine ne sert pas à grand chose (sauf s'il faut vraiment laisser 100m de ligne de mouillage), supposons d'avoir besoin de 40m de ligne: je laisse filer la chaine, quand on arrive à 30m j'accroche mon bout volant, en j'en file 10m, j'amarre le bout qui retient le bateau

le cablot relié à la chaine lui sort rarement du puits, et s'il sort il est utilisé en double avec le bout volant mais seulement si le vent souffle fort et il n'y a pas de risque que le crochet se détache de la chaine

pour remonter on remonte avec le bout sur le guindeau, on arrive à la chaine qui sera molle, on la passe sur le barbotin et on continue :-)

05 juil. 2006
0

Relier le cablot à la chaine en conservant une résistance homogène
Bonjour,

Pour utiliser l'astuce de Michel tout en conservant une homogénéité de la ligne de mouillage (5000kg de rupture), il faudrait une manille de 12mm inox. Facile à installer au premier ou dernier maillon mais ça ne passe pas dans les autres maillons (le manillons de 12 est trop gros).

Bien sur, on peut mettre une manille de 10 (4300kg) et c'est déjà pas mal.

Mais quelqu'un a t'il trouvé une astuce pour atteindre la limite des 5000kg (maillon rapide inox, autres choses...) ?

Bonne journée à tous.
Fabrice

05 juil. 2006
0

Main de Fer
En effet très efficace, je l'utilise pour systématiquement soulager la chaine au mouillage (jamais la chaine ne doit rester sur le guindeau en tension) ou pour toute autre manoeuvre citée au dessus.

De plus c'est du francais Mossieur du Wichard !!!

05 juil. 2006
0

Celui là
A l'air meilleur mais on ne sait rien de sa résistance :

www.accastillage-diffusion.com[...]gue.asp

On la trouve par contre là :
www.kong.it[...]new.htm

15kN soit si je ne me trompe pas 1.500 kg, on est loin des 5.000 kg nécessaire pour rester homogène.

Ce qui est bizare sur leur site c'est qu'on est en dessous des mousquetons d'escalade visible ici.
www.kong.it[...]onn.htm

05 juil. 2006
0

A la descente
Ton idée est la bonne pour la descente mais à la montée, pour l'avoir essayé, c'est vraiment pas pratique car à moins d'avoir un bras très long (genre 2m), on n'arrive pas à crocheter le croc de mouillage temporaire suffisament loin sur la chaine pour ensuite avoir suffisament de mou sur la cahine pour le faire passer dans le barbotin.

En plus si la chaine se décroche de la main de fer au moment où tu détaches ton cablot alors là, tu as tout perdu !

05 juil. 2006
0

main de fer
dans un gant de velours.
c'est ce que je fais. la main de fer est frappée en permanence sur le taquet d'amarrage environ 1 mètre avant la ferrure d'étrave, ou elle sert aussi à assurer ou soulager le mouillage.
quand j'arrive en bout de chaine, je fixe celle-ci grace à cette griffe, relie le cablot à la chaine par un système ad hoc dont j'ai oublié le nom, mais qui garanti la même charge de rupture que la chaine.
a la remontée, même manip en sens inverse.

05 juil. 2006
0

pas essayé, mais
il y a la "main de fer" un croc spécial coince chaine, pour des manoeuvres temporaires.

on pourrait mettre le cablot en bout de chaine avec sa grosse manille , puis une rallonge de cablot provisoire avec une "main de fer" qui se prends ou on veut sur la chaine..

05 juil. 2006
0

Main de fer ...
La main de fer Wichard ne vaut que par beau temps ... on est quelques-un a l'avoir tordue ! Et sa résistance d'usage est assez basse, voir la doc de l'objet.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (122)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021