Us et coutumes lors des visites des bateaux à vendre

Je suis toujours en recherche active et visite folie douce dans 2 semaines. Pour ceux qui ont participé sur un précédent fil, je priorise pour l'instant le folie douce au first 30 HB pour diverses raisons. Bref ...
Pour l'inspection de la coque, qui suppose une mise à terre, quelles sont les bonnes pratiques pour la prise en charge des frais afférents à cette manoeuvre (50/50 ou pas) ?
Autre question, en naviguant (sur le web :tesur: ), je suis tombé sur les problèmes de varangues suite à des talonnages ou autres. Lors d'une visite comment s'assurer facilement que le bateau n'a pas rencontré ce type de problème ?

L'équipage
21 sept. 2011
21 sept. 201116 juin 2020
0

Si ça peut t'aider dans tes recherches, mais ce n'est pas le mien!

21 sept. 2011
0

le mieux serait de te faire assister par un expert, ça ne coute pas une fortune, mais ça évite de passer à côté de choses que tu ne pourras pas déceler, ou que tu n'iras même pas voir. compte tenu des risques et des enjeux financiers en cas de problème, c'est une disposition qui évite les litiges à venir.
les deux parties s'entendent sur un rapport connu de tous.

21 sept. 2011
0

Un peu hors-sujet mais pourquoi ne pas viser directement le Brin de Folie, bien plus Spacieux grâce à son roof plus long.
Les offres ne doivent pas manquer.

21 sept. 2011
0

Sans en être bien sûr, il me semble que la mise sur sangle est généralement à la charge de l'acheteur.
Pour contrôler le bon état des varangues ou le contre-moule, il suffit de soulever les planchers et d'observer: absence de fissures, de décollage, etc.
Le fait qu'un bateau ait talonné n'est pas, à mes yeux, forcément rédhibitoire s'il a été parfaitement réparé dans les règles de l'art. Il est alors souvent plus solide qu'à la sortie du chantier...!

21 sept. 2011
0

Sortie de l'eau et inspection de la coque sur sangles, comme indiqué dans un autre fil elle est effectivement à la charge de l'acheteur.
Mais tu ne payes qu'une manipulation et pas deux.

Comme indiqué également dans ton autre fil, privilégies quand même la version Brin de Folie, beaucoup plus habitable.

21 sept. 2011
0

Folie Douce : regardes aussi les Brin de Folie. C'est la même coque en plus "moderne" intérieurement.

0

bonjour
j'ai eu un brin de folie.
le brin de folie est aussi un peu plus robuste et a un roof long.
Il est équipé de rails de fargue en alu et est un peu plus lourd évec le même lest (un peu plus de polyester)
le montage des hublots est conforme à la législation alors que certains anciens folie douce avaient des hublots motés avec un profil caoutchouc comme les voitures.
cordialement

Hubert, de Cherbourg

21 sept. 2011
0

Ok pour l'expert. Vous en auriez un à recommander sur l'Hérault ?
Du côté des brins de folie, rien pour le moment dans mon secteur avec place au port.

21 sept. 2011
0

experts dans l' hérault

Je connais deux experts ...
je peu les recommander sans crainte !!!

21 sept. 2011
0

Patience, ça viendra certainement !
Connais-tu ce site
www.wix.com[...]e-folie

21 sept. 2011
0

Merci pour lien. J'adore ces récits d'expériences. C'est parlant voire formateur. L'auteur du site évoque un gabier II, c'est bien ton bâteau ?

21 sept. 2011
0

Tu as également ces fils signalés précédemment.

www.hisse-et-oh.com[...]cotiere

www.hisse-et-oh.com[...]e-folie

21 sept. 201116 juin 2020
0

Non! Gabier II est le Gib Sea 28 de mon fils. Moi j'ai un Gib Sea 106 S.
Il y a plusieurs fils sur la re-motorisation de Gabier II.

21 sept. 2011
0

Sur sangle, tu vois quoi ???????

21 sept. 2011
0

LA SORTIE DU BATEAU sur sangle, quand j'ai acheté le mien nous avons fait 50/50
chose à vérifier age de la survie, date de la dernière révision, la mienne devait être revisée dans le mois de l'achat j'ai demandé au vendeur de faire la révision et nous avons fait 50/50
Moteur voir le niveau d'huile si elle est en dessous du niveau Attention cela peut être un signe de mauvais entretien (faire faire une analyse d'huile)
soulever tous les planchers pour vérifier les varanges + les boulons de quilles si ceux ci sont rouillé Attention cela veut dire infiltrations, donc éventuellement le bateau a peut être touché. Demander toutes les factures .
Faire une sortie en mer en sortant toutes les voiles faire tourner le moteur et regarder comment il répond en marche avant et arrière. Essayer et voir plusieurs voiliers cela donne du recule. Si tu le sens bien, en final faire venir un expert pour la sortie sur sangle

21 sept. 2011
0

Effectivement sur le mien l'expert avait noté 2 point les tuyaux de gaz à changer et surtout le safran remplacer toutes les pieces d'usure car il y avait du jeu cela a été fait au frais du vendeur

21 sept. 2011
0

quand j'ai vendu le mien en décembre,
la vente était quasi-conclue sous réserve d'une sortie de l'eau pour inspection des oeuvres vives, l'acheteur voulait le laisser à sec pour l'hiver, on en a profité pour passer le karcher

c'est lui qui a pris en charge le grutage, si la vente ne s'était pas faite, c'était pour moi,

21 sept. 2011
0

C'est une très bonne solution.
Nous aurions dû y penser au moment de l'achat de Gabier II.

21 sept. 2011
0

il y a du il y avoir des centaines de fil à dessus.... le vendeur ne va pas s'amuser à sortir à ses frais le bateau pour les beaux yeux d'un curieux !

si le bateau te plait vraiment tu l'achètes ! par contre tu n'oublies pas la clause suspensive de l'expertise à tes frais. s'il y a des broutilles (car il y a toujours quelque chose ou l'expert est mauvais) tu prends en l'état, s'il y a des bricoles le montant de la mise en état est à la charge du vendeur et il ne peut refuser la vente, s'il y a des trucs important tu te réserves la possibilité d'annuler la vente et de récupérer l'intégralité ton acompte (c'est le courage fuyons...), et le vendeur se réserve le droit de refuser de prendre en charge les réparations et mettre fin à la vente aussi et te rembourse l'intégralité.

dans tous les cas la sortie et l'expertise restent à ta charge.

sortir le bateau (et payer) juste pour voir manque un peu d'intérêt je pense....

21 sept. 201121 sept. 2011
0

Sorry !J'avais mal lu le post de Bil56. Je pense que le contraire est valable et négociable.

Tu achètes le bateau, c'est le vendeur qui paye le grutage, tu ne l'achètes pas, c'est toi qui le payes.

Comme le dit Vagabond13, le vendeur ne peux pas se permettre de sortir continuellement son bateau, à ses frais, pour les beaux yeux d'un curieux !

21 sept. 2011
0

Bonjour

Une idéee
Il ya la piste assurance car si le bateau a subit un mechant coup,
il y a tout les chances que le proprio soit passé par son assurance.
Il doit etre possible d'avoir un declaration par l' assurance
surtout si tu vas dans la meme assurance pour le futur achat.

Aprés il ya effectivement tous les bricoles ou les grosses arnaques
Pour moi le bateau avait 30ans donc il ya forcement des trucs...

Le Moko

22 sept. 2011
0

Bonjour,

Voici comment j'ai procédé pour l'achat de mon Oceanis 331 :
- Une première visite complète à flot.
- Reflexion.
- Proposition puis signature d'un compromis avec clauses d'annulation.
- Mise sur sangle à ma charge (40€) pour vérif oeuvres vives, ligne d'arbre, safran : première clause d'annulation si trace de talonnage, fissure au joint de quille, jeu dans la ligne d'arbre, jeu dans l'axe du safran...
- Essai en mer : deuxième clause d'annulation si pb moteur, mauvais état des voiles et fonctionnement de l'electronique.

Tout c'est bien passé dans une ambiance conviviale, j'ai fait le cheque au proprio.
Il avait pris la peine la veille de mettre 2 bouteilles de Champagne dans le frigo du bateau. Un gars sympa et sérieux qui vendait un bateau bien entretenu : un vrai plaisir de faire affaire dans ces conditions.

Stan

22 sept. 2011
0

Est-ce que la rédaction d'un compromis, donc notaire, est bien nécessaire pour 12 000 € ?

22 sept. 2011
0

Nul besoin d'acte notarié. Appelez cela "promesse" plutôt que "compromis".

www.hisse-et-oh.com[...]ontrats

22 sept. 2011
0

Merci pour ce lien. c'est parfait !

22 sept. 2011
0

acte de vente de gré à gré suffit aussi

19 oct. 201119 oct. 2011
0

Bon, j'ai réalisé un compromis et versé un acompte. Je visite une deuxième fois le bateau (folie douce de 1974) la semaine prochaine, mais cette fois à sec. Après il est prévu une sortie (prise en main, essai moteur) puis finalisation de l'achat si tout va bien !

Ca se précise !!
:-D :-D

20 oct. 2011
0

Quand j'ai acheté mon bateau l'année passée, le vendeur n'était pas trop chaud pour le sortir à ses frais (100€).

Je lui ai proposé de le sortir à mes frais, je payais les 100€ si je n'achetais pas, il me déduisait cette somme du total si je l'achetais.

Dont acte...

malgré quelques défauts à revoir, je n'ai pas fait le marchand de tapis et ai payé la somme (fort basse) demandée par le vendeur.

Expertise obligatoire dans mon cas pour obtenir une assurance valable, expertise gratuite assurée par un copain qui est expert maritime.

Pour la prise en main, comme je voulais bien faire les choses, j'ai demandé au vendeur de m'accompagner, nous avons fait le trajet Bruxelles-Ostende ensemble, il nous a fallu 4 jours pour descendre.

Laurent

20 oct. 2011
0

bonjour, un petit test sur sangle peut parfois révéler un choc. Il faut demander au grutier de poser "doucement" le bateau sur sa quille et bien observer la coque si elle bouge mauvais signe. Le mieux serait d'être à l'intérieur plancher soulevé et voir si çà bouge.
Pour l'expert ce n'est que rassurant car pour 12000€ et si tu devais déquiller et reprendre des varangues cela couterait plus cher que le bateau. Si c'est pour t'entendre dire que le tuyau du gaz est à changer ..... bravo l'expert.
Dernièrement il me semble normal que ce soit l'acheteur qui paye le levage dans le cas d'achat sinon c'est à la charge du vendeur.
Gilles

20 oct. 2011
0

Pour moi, mais cela fait partie de la négo, la sortie est à la charge du vendeur.
Mise au sec, mais pas seulement sur sangle. Il faut qu'il repose sur son lest.
C'est un bon moyen de voir si les varangues sont intègres.5démonter les planchers+ visu.
De plus sur la visu extérieure, on voit bien si la quille ''ne rentre pas dans la coque''
En ce moment sur la cale au légué, un O 36.1 qui souffrait de ce problème.(un gros pet sur le l'avant du lest en était, s'il l'avait fallu, un indice fort.

20 oct. 2011
0

Je ne suis pas sûr que l'on puisse poser tous les bateaux sur leur lest "pour voir".

Par exemple, vos bijoux de famille sont faits pour pendre et pas pour s'assoir dessus. :jelaferme:

Pour info : chez nous (mais les coutumes sont peut-être différentes d'un pays à l'autre), c'est toujours le candidat acheteur qui paie la sortie de l'eau. Achat a posteriori ou pas. (ceci dans le cas de vente par broker, dans le cas de vente entre particuliers, je ne sais pas).

20 oct. 2011
0

bonjour, je pense que bien évidement tous les quillards doivent pouvoir se poser sur leur quille, sinon comment ferait-on pour les échouer. Les béquilles comme les bers ne sont là que pour assurer l'équilibre.
Gilles

20 oct. 2011
0

Je ne pense pas que nous puissions échouer nos Sun (Lib ou Ody) 34 !

C'est à vérifier mais je pense en plus qu'il y en a bien d'autres de non-échouables !

20 oct. 2011
0

Cela étant, bien d'accord que pour ceux qui sont échouables, les béquilles ne servent qu'au maintien latéral.

20 oct. 201116 juin 2020
0

Pendruig, c'est quand même étroit la dessous...
M'enfin si tu le dis, je veux bien te croire, mais je suis sceptique...

20 oct. 2011
0

Bon. J'ai été voir. On peut béquiller. Mes excuses pour ce qui précède, mais je maintiens qu'il y en a qu'on ne peut pas.

20 oct. 2011
0

oui, je crois que les first (31.7 notamment) ne peuvent reposer sur leur lest, ce qui explique les bers en forme.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (198)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021