Urgences à bord: problème cardiaque par ex: on fait quoi ?

Des sessions de "sensibilisation aux gestes qui sauvent" impulsées par le ministère de l'Intérieur suite aux attentats de Paris sont organisées un peu partout en France: Soins aux blessés, traitement des hémorragies avec compressions ou garrots, massages cardiaques suivis de défibrillations. Je me pose maintenant une question :
Sachant que pour un problème cardiaque, par ex suite à un accident de plongée ou une noyade ou autre, il faut intervenir dans les 3 mn qui suivent, qu'à chaque mn qui suit, l'issue peut devenir fatale, en admettant que nous ayons appris à pratiquer le massage cardiaque qui doit être suivi immédiatement d'une défibrilation, est-il raisonnable d'avoir un défibrilateur à bord surtout si on se trouve loin d'une côte ?

L'équipage
29 fév. 2016
29 fév. 2016
3

je crois qu'il ya bien d'autres coses plus simples te moins "vitales" a pprendre avant de se lancer dans ce genre de demarche...ceci dit un massage cardiaque peut il nuire ???
mais un probleme cardiaque c'est tres vague: le defibrilateur ne sert que lors d'arret ou de fibrilation cardiaque ce qui n'est absolument pas obligatoire , et de plus il faut savoir diagnostiquer une pathologie cardiaque..
s'il s'agit de plongé la surpression pulmonaire est bien plus frequente.
pour la noyade un cours de sourisme doit etre adapté ( je l'ai pas)
.
ta question n'est pas exploitable car elle revient plus ou moins a demander un cours de cardiologie. un cardiologue pourra sans doute simplifier la question pour qu'elle puisse avoir une reponse

29 fév. 2016
0

Mais en solo, ça peut se terminer comme ça : www.pbo.co.uk[...]t-27525

8

Et bien justement : quoi faire?

Je sèche (lui aussi semble-t-il) :jelaferme: :litjournal:

03 mar. 2016
0

excellent némo! ça va plus être némo le grisé, ça va être némo le noirçi

01 mar. 2016
1

Elle est belle celle là, bien noire, mais belle. :pouce:

01 mar. 2016
0

:lavache:

05 mar. 2016
0

J'appel le croos qui me met en relation avec Toulouse.
Evidemment si c'est en Patagonie la VHF marche moins bien.

29 fév. 2016
4

à part ventiler et masser à bord je ne me vois pas fabriquer un électrochoc avec la batterie .
une bonne visite médicale avant un départ prolongé est plus éfficace .
comme les chinois soigner avant d'être malade
alain
:doc:

4

Le problème que tu soulèves peut être transposé exactement de la même manière à n'importe quelle circonstance de la vie terrestre.

Que faire sur l'autoroute avec un passager qui a un malaise cardiaque, que faire dans un hypermarché, chez toi.

Il me semble que tu auras certainement pris plus de mesures préventives avec tes compagnons avant un long voyage que avant un réveillon.

Commence déjà à savoir ce que tu ferais si ça arrivait autour d'une table chez toi.

Le résultat sera certainement peu différent en mer.

:litjournal:

29 fév. 2016
1

@Meno le grisé:
Des DAE il y en a partout. Au supermarché, dans les gares, dans les rues des villes. Les chances de survie sont maintenant de 30% supérieures avec ces appareils. Chez soi on fait le 15 ou le 18.

29 fév. 2016
0

A l'accueil du super U
Dans des rues de la ville proche (et non vandalisé) confirmation des pompiers
Dans les gares, les mairies, les maisons de retraites, certains bars (et oui) il y en a de plus en plus et partout.

02 mar. 2016
0

Ne me dis pas que tu ne vas pas en trouver un au moins, à côté de chez toi:
defibrillateurenfrance.humanis.com[...]
Et après chacun fait comme il veut, meurt comme il en a envie....ou pas....

02 mar. 2016
0

T'es à 40 km de Paris ou de Tamarasset ?

02 mar. 2016
0

Bats toi Nemo, bats toi !
Y'a une caserne de pompiers au moins dans le secteur ? Si oui tu es sauvé (pour le moment encore en espérant que ça va durer)

02 mar. 2016
2

Je ne vais pas te rassurer : quand tu as ce type de malaise, même si ça tombe un jour de déprime, tu n'as qu'une envie, c'est d'en sortir.
Et qu'une crainte : y rester.
Tu feras donc tout pour que ça se passe au mieux dans le sens de la vie, même si tu crois y avoir longuement réfléchi, voire même si tu l'as espéré.
Et croire que ce type d'incident sera sans douleur est une impression à priori, un fantasme.
Le cas familial que tu as vécu est border-line et ne changera rien à l'affaire : dans ces moments-là, il n'y a que toi qui compte, encore toi, toujours toi et tes repères/certitudes longuement construits sont mis à très rude épreuve.

1

En moyenne délai d'intervention des pompiers 15 mn...

En zone de campagne avec des pompiers volontaires ça peut atteindre plus de 30 mn.

Il est où le défibrimachin dans ton supermarché (réponse à donner immédiatement et sans réfléchir, bien sûr), il est où dans les rues de ta ville (aucun chez moi, aucun dans les patelins voisins)? :litjournal:

02 mar. 201602 mar. 2016
3

Ce serait plus exact de dire : de moins en moins nulle part.

Chez moi (40 km de Paris)

PAS de défibrillateur au supermarché
PAS de défibrillateur dans ma commune et dans aucune des communes limitrophes
PAS vu de défibrillateur dans mes gares. Comme il n'y a pas de personnel tout le temps pour indiquer où il est éventuellement, c'est comme si que pas.
PAS de défibrillateur au bistrot.

Reste aussi qu'il ne me semble pas évident (c'est en tout cas ma position) que je serais heureux de voir un grelotteux troquer la mort rapide et inopinée que j'ai eu la chance de rencontrer contre une mort ultérieure bien lente, dégradante et douloureuse sous le prétexte d'avoir eu envie de jouer au héros avec son gadget au titre de la sauvegarde de la vizumène (quand il s'agit de la mienne, de vizumène, c'est moi qui décide).

Pour ceux qui diraient, à juste titre, que c'est une vision de bien portant je répondrais deux choses :

  • Vous ne savez rien de ma bien portance,
  • j'ai pu constater l'immense bénéfice apporté à la fin de vie de mon père torturé durant des années par les grignotages internes d'une "longue maladie" après qu'un crétin l'ait ainsi réanimé alors qu'il avait avait eu la chance de mourir (ou presque) sans même s'en rendre compte comme il a pu me le raconter ensuite. :litjournal:
0

Ton site le confirme :
Aucun défibrillateur ni dans ma commune ni dans les communes limitrophes.

0

40 km de Paris, côté ouest.

Désert pour le téléphone portable : pas de 4G, pas de 3G, juste une très faible réception en phonie quelque soit le fournisseur.

Désert pour Internet : descendante moins de 1Mo montante de l'ordre de 450 ko pas de fibre optique, tout en filaire aérien vieux de plus d'un siècle. DSLAM à près de 8km (alors qu'il y en a un à 1,5km mais sans liaison filaire existante. Aucun espoir d'amélioration puisque tous les financements ont été coupé par notre sympathique gouvernement.

L’hôpital le plus proche est à près d'une demie heure.

Tu ne devrais pas croire tout ce qu'on dit dans les salons... :mdr:

1

Bénévoles...:-(

Je n'ai AUCUNE envie d'être sauvé de ce type de malaise donc : tout va bien :pouce:

1

Pitête ben qu'oui, pitête ben qu'non.

on verra bien.

29 fév. 2016
0

Si tu n'est pas entrainer et former aux techniques de premiers soins/secours le VHF est ton ami. Appel au secours puis prends conseil par un medecin de la Cross. Les urgences a L'hopital Purpan de Toulouse a un medecin urgentiste en parmanence dispo par tél.
Une bouteille d'oxy pur est plus interessant qu'un défribilateur...

29 fév. 2016
2

Ce que nous avons testé: le défibrilateur prend le relais suite aux massages cardiaques, il provoque un choc et s'il le faut il t'indique qu'il faut reprendre les massages.

29 fév. 2016
0

pour rester dans les preventions originaires d'asie :

un proverbe chinois :

si au crépuscule de ton auguste vie ,tu marches sur quelque chose de dur ,fais attention ce sont peut etre tes lychees

29 fév. 2016
1

Un défibrilateur automatique à bord... pourquoi pas mais c'est un budget (1500 - 2000 EUR pour les premiers modèles) et il faut quand même quelqu'un capable de l'utiliser en mer et dans un certain état de panique.

L'équipage est souvent composé de tes proches desquels il est difficile d'attendre le calme et la maîtrise nécessaires à la manipulation (même très simple) de ce genre d'appareil (sans même parler qu'il faut un s'occuper du bateau aussi)
Le problème est que sans médecin, sans drogue, sans perfusion, sans bouteille d'oxygène... disponibles rapidement, le pronostic n'est pas bon. Même avec les excellents services de secours disponibles sur nos côtes, ça met quand même du temps avant d'arriver à bord.

29 fév. 201616 juin 2020
1

Sharkline : " Des sessions de "sensibilisation aux gestes qui sauvent" impulsées par le ministère de l'Intérieur suite aux attentats de Paris sont organisées un peu partout en France:"
- Bravo. Solution ici:
www.google.com[...]/search

29 fév. 2016
3

Je viens de faire le stage à Dijon, il dure 2 h , l'avantage au moins on te présente un Defribrililateur , je ne savais pas par exemple une fois que tu le mets en marche et te dit de VIVE VOIE ce que tu dois faire , en particulier le branchement et la positions des 2 anodes est bien indiqué c'est écrit dessus avec schéma.
Un noyé cela m'est arrivé en plus d'en sortir un complétément bourré à côté de Port Manech, heureusement j'avais pied , et une copine Medecin accoucheuse est venu m'aider et elle a eu le courage de faire le BàB , pendant que je faisait le massage cardiaque comme elle me l'avait indiqué.
je viens de le refaire avec le stage il faut faire 120 coups à la minute sans casser des côtes avec les deux mains l'une sur l'autre en appuyant avec le côté gauche de la main droite . On te remontre comment mettre quelqu'un en position PLS , Cette position je l'avais appris à la suite d'un accident sur un voilier ( l'ancien bateau de Karayan, )nous étions 3, un des équipiers va à l'avant pour décoincer le tangon qui posait problème, une vague le déséquilibre et le tangon se décroche violament sur sa tête en l'assommant .
Et là il tombe avec Déja avec la 1/2 du corps entrain de glisser par dessus bord j'appelle l'autre équipier qui par chance était en plus Medecin Urgentiste, il m'aide à sortir le blessé de sa fâcheuse position, seul je n'aurai jamais réussi à le retirer en entier sur le pont, il faisait 80kg et moi mouillé 65kg. L'équipier médecin a d'abord vérifier qu'il respirait et là il la mis en PLS. En finalité nous avons eu plus de peur que de mal.
Un conseil faites le stage il ne dure que 2 h et est gratuit .
Si après vous voulez aller plus loin il y a un stage de mémoire de 8h pour 60 euros.

29 fév. 2016
2

Il faut effectivement que nous trouvions maintenant un stage de premier secours. C'est quasiment obligatoire.

0

@ Calypso2
"c'est pas quasiment ; c'est obligatoire surtout en mer loin de tout"
Ce n'est pas obligatoire, mais tu peux citer l'article de loi qui me ferait mentir...
:scie:

29 fév. 2016
0

:tesur: :mdr:

0

Oh le rebelle ! :acheval: :pecheur: :scie:

29 fév. 2016
0

c'est pas quasiment ; c'est obligatoire surtout en mer loin de tout

l'accident à bord m'a toujours fait flippé ...sans etre parano mais que doit on faire , lors d'une chute dans la descente , un bon coup de couteau dans une main , une brulure (c'est terrible) .. et là au milieu de la Manche inutile de faire le 18 ou le 15... il faut se demerder , calmé , et eviter d'aggravé les choses ...

tient l'homme a la mer !! vous faite quoi apres l'avoir remonter à bord ???

29 fév. 2016
2

je m'en fout des articles de lois , pour moi c'est obligatoire d'avoir le premier secours, comme les permis d'ailleurs ..non mais ..

29 fév. 2016
1

Il y en a qui sont totalement automatiques, comme ceux des lieux publics. Ils t'indiquent la procédure.

29 fév. 2016
0

Bonsoir. Quand l'heure est venue, rien n'y fera. Je me promène avec du natispray(trinitrine) dans ma poche mais, il me faudrait aussi un wagon de bouteilles d'oxygène parce que à raison de 4l/ mn, une bouteille ne dure pas longtemps.

29 fév. 2016
1

heu! suis pas fort en calcul, disons 3/4 H .

29 fév. 201629 fév. 2016
2

en cas de réanimation c'est plutot 15l / mn.. je te laisse calculer l'autonomie avec une bouteille de 5l gonflée a 200 bars..

29 fév. 2016
0

1h.... et il faut un BAVU pour bien ventiler..

29 fév. 201616 juin 2020
1

Voici un témoignage de ce qui m'est arrivé afin de rassurer ou peut-être même de donner quelques infos.

Avant toutes autres choses:

Appeler le 112

www.service-public.fr[...]/003013

Simplement un témoignage:

laroutedegavroche.over-blog.com[...]re.html

29 fév. 2016
0

Bonjour, le stage en question s'appelle le PSC 1 (prévention et secours civique de niveau 1) il coute environ 60e et dur 7h au minimum. Depuis peu il existe des applications permettant de façon très ludique d'apprendre le contenu théorique de cette formation aux gestes de premiers secours, (application telechargeable sur la tablette du bord par exemple) et de faire la pratique ensuite. L'avantage est que cela permet de diminuer la durée et le cout de la formation tout en le faisant à son rythme chez soi...
il existe également des associations qui forme à la demande aux gestes de premiers secours avec en plus une partie sur les spécificités du milieu...
Si vous souhaitez d'autres infos n'hésitez pas à m'envoyer un message pour en savoir plus.
Bonne soirée,
Thomas.

29 fév. 2016
0

Je l'ai passé plusieurs fois.
A l'armée, pour le permis voiture, entraineur boxe et permis B voile. En résumé je plein le type qui a une crise cardiaque sur mon bateau si je suis loin de secours pro. :heu:

29 fév. 2016
0

Je suis sûre, O, que tu saurais parfaitement gérer la crise (en plus avec un DAE) C'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.
:blabla:

29 fév. 2016
0

J'espère de tout cœur que tu ailles raison.
Humour on "Bon en temps que capitaine je peux aussi donner les derniers sacrements". Humour off

29 fév. 2016
2

Avant de partir en croisière, passer votre afps c est ou l equivalent du sst( sauveteur secouriste du travail)... Vous aurez les bases pour tout type d urgence a bord, coupure, malaises( car ils ne sont pastous cardiaques..) noyade, electrisation projection de produit dans les yeux( wd40...).
Croyez moi ca sert j ai mon pse2 (secouriste en equipe vs pompier..) je suis intervenu plusieur fois mais jamais sur un malaise cardiaque.
Une foie formé vous serez plus efficace sur les gestes a faire et vous comprendrez plus facilement les conseil du cross..

29 fév. 2016
0

exactement , m^me pour un simple saignement du nez c'est utile ...et je suis aussi intervenu plusieurs fois pour des blessures plus ou moins grave ...par exemple
Ma fille enceinte en cuisinant c'était planté un couteau dans la main chez elle à 150km ...panique dans la maison ,telephone a papa !!! :mdr:

29 fév. 2016
3

l'age de raison puisqu'elle a appelé son pére !!!

29 fév. 2016
0

Et la panique vous en faite quoi ? Florence qui chope du réseau elle téléphone à qui à Maman c'est juste un exemple hein

Gil.

0

Heureusement que ce n'était pas une épistaxis !
:oups:

29 fév. 2016
2

et oui les choses sont aussi psy ...

ma petite fille en bateau se met a saigné du nez :::" manie,manie je saigne ... t'inquiete pas papy va arranger ça ,il sait faire" ... et voilà le calme revient tout seul ,plus d'inquietude puisque papy SAIT ... :pouce:

1

@ Calypso2
"Ma fille enceinte en cuisinant c'était planté un couteau dans la main chez elle à 150km ...panique dans la maison ,telephone a papa !!!"
Son seul réflexe, c'est d'appeler son père... elle a quel âge ?!?
:lavache: :jelaferme:

0

:mdr: :jelaferme:

29 fév. 2016
0

elle à 7 ans, alors... :lavache:

29 fév. 2016
0

Florence c estun " homme" a lamer qui a eu du bol d avoir du raiseau ca n a rien a voir avec une urgence a bord...puisque c est par dessus bord????

29 fév. 2016
0

m^me pour un simple saignement du nez c'est utile
:oups: :mdr:

29 fév. 2016
0

pour sûr, on sait qu'il sait... il l'a déjà démontré...

29 fév. 2016
0

Entièrement d'accord.

01 mar. 2016
0

Euh... L'AFPS, ça doit faire presque 10 ans que ça n'existe plus... C'est maintenant l'AFGSU, mais cela n'enlève rien à l'intérêt de ta réponse.

29 fév. 2016
0

Et maintenant, la réalité (en France/annuelle):
Population: 64,575,824
Deces par infarctus: 2400
Deces par accident de la route: 3464
www.planetoscope.com[...]ce.html
www.preventionroutiere.asso.fr[...]cidents

16 mai 2016
0

ouh la la, non le nombre de DC est beaucoup plus élevé. Va voir plutôt les vraies stats de l'INSERM: 120 000 infarctus en france/an soit 18 000 DC par infarctus/an... (statistiques souvent reprises par les différentes sociétés de Cardiologie) Les Maladies cardio-vasculaires sont la 2ème cause de mortalité en France après les cancers, et l'infarctus représente presque 30% des décès cardio-vasculaires... Loin devant les accidents de la route....

29 fév. 2016
4

Moi franchement j y pense meme pas a ce genre de truc
De toute facon on ira tous de l autre côté
Je dois avoir l ame slave tant mieux

02 mar. 2016
0

moi j'y pense en me disant "qu'est-ce que ça doit être bien de mourir en bateau quand tu peux encore en faire..."
mais pas trop tot quand meme :doc: :non:

29 fév. 2016
0

Sagesse.

29 fév. 2016
5

ça faisait longtemps...
une réunion tupperware des bien-pensants d'HEO, aimant se faire peur !
Y a rien de plus intéressant ?
:bravo: :lavache: :blabla:

0

@ H2Osalée
:pouce:

29 fév. 2016
0

en lisant le fil couteau dans la main,enceinte ,tél papa 7ans j'ai bien lu ou je dois voir ophtalmo

0

Surtout que le fait qu'elle soit enceinte ou à faire la cuisine, n'influe en rien le facteur de gravité.
Dans ce cas.

01 mar. 2016
3

Ben oui c'est grave d'être enceinte à 7 ans, elle savait pas comment l'annoncer à papa alors a a joué le "coup du couteau"
:mdr:
:acheval:

29 fév. 2016
1

Il faut déjà savoir accepter l'inéluctable.
Mais quand cela est possible, pourquoi ne pas essayer de donner à cet être sur le départ, une toute petite chance.
En médecine il y a vraiment et heureusement assez peu de vraies urgences. Et pour ces vraies urgences il faut dans beaucoup de cas maitriser de vraies connaissances médicales spécifiques et disposer d'un environnement technique et médicamentaux très ciblé parfois vraiment très important.
Effectivement, une fois le coeur totalement inefficace ou arrêté, la destruction du cerveau se fait à partir de 3 à 5mm.
Malgré tout les gestes basiques fondamentalment très simples et de bon sens qui devraient être connus de tous, de la ranimation ne sont pas inutiles, et même parfois miraculeux. Mais ils ne doivent pas être nocifs. Ils ne peuvent être mis en oeuvre qu'en les ayant compris, avec de l'entrainement, et ce qui est fondamental, une très grande maitrise de soi et de l'environnement rapproché. Il ne faut que quelques secondes pour faire un bilan avant action.
Il y a en outre une énorme différence entre l'entrainement sur mannequin et la prise en charge d'un sujet mal parti.
Un défibrillateur, bien que ponctuellement très utile, toujours à portée de main, à chaque seconde de sa vie relêve encore du fantasme.

29 fév. 2016
0

J'ai fait cette formation de 2h des gestes de premiers secours. Je la conseil à tous.

29 fév. 2016
2

Bonsoir à tous, je navigue en solo et ayant fait un infarctus il y à qq année, je navigue avec un spray de Trinitrine qui permet une dilatation des coronaires en pulvérisant une dose sous la langue en cas de malaise cardiaque. Mais le plus difficile, enfin il me semble, est de diagnostiquer ce malaise cardiaque.
Patrice.

29 fév. 2016
0

Trinitrine? Probablemnt une bonne idée en solo.. mais fais gaffe, tu vas tout faire exploser!

01 mar. 2016
0

Moi idem, le Natispray ne me quitte jamais, toujours à bord. J'ai également fait un infarctus il y a dix ans, depuis j'ai eu droit à 8 stents (en plusieurs fois !) et je navigue le plus souvent en solo. J'ai une balise de sécurité Murdo PLB sur moi en permanence également. Jamais eu à utiliser l'un ou l'autre à ce jour...

01 mar. 201601 mar. 2016
1

Bonjour. J'ai eu aussi le "scotch" à la trinitine pendant plusieurs années en prévention et le natispray en permanence dans ma poche au cas ou(j'aime bien le goût) et maintenant, on traite les poumons(embolies dont une très sévère).

Quand les tuyaux se bouchent, il ne suffit pas de mettre du grotamar pour que çà reparte :-D

01 mar. 2016
0

Bonne precaution.

01 mar. 2016
2

J appelé un prêtre
Non je déconne je pense qu un stage est nécessaire bien plus qu brevet bidon pour utiliser une vhf

01 mar. 2016
1

Bon, si on résume, en gros, il faut naviguer avec un toubib quoi.

01 mar. 2016
1

non il faut simplement s'impliquer et se donner quelque chance de venir au secours des autres surtout lorsque l'on est skipper donc responsable de son petit équipage .Pour cela il suffit de suivre une formation dispensée par les pompiers ou la Croix Rouge ..et leur bouquin est tres bien il peut aussi etre utile à bord ... et les cours sont gratos

01 mar. 2016
0

M....j'ai oublié le smiley. c'était de l'humour calypso.... ;-)

01 mar. 201601 mar. 2016
0

c'est bien ainsi que j'ai compris ton propos biensur ...

mais je le redit ;ça m'a toujours fait flippé d'avoir un probleme medical à bord loin de tout et d'etre comme un c... sans savoir que faire ...

tout skipper devrait suivre une petite formation ...ça ne fait pas de mal et ça peut etre utile surtout a terre d'ailleurs ...

un jour j'ai vu un petit "pére" en campagne passé pardessus sa mobylette son sac accroché a son guidon c'était mi dans les rayons de la roue avant . Et bien j'étais bien content de savoir le mettre en PLS et de lui parler pour qu'il reste conscient en attendant l'arrivée des pompiers .

01 mar. 201601 mar. 2016
0

"si tu l'avais" et bien non je ne l'ai pas ...

question :tu étais present pour avoir une idée de ce qu'il fallait ou pas faire ? non alors...

non propos consistait a vouloir dire que dans le vie quotidien on peut etre amené à intervenir ... je crois savoir que maintenant le sjeune conducteur ont une formation des premiers gestes de secours ,ça me parait etre une bonne chose

c'est marrant ça!! toujours jugé sans savoir

0

@ Calypso2
"un jour j'ai vu un petit "pére" en campagne passé pardessus sa mobylette .../... Et bien j'étais bien content de savoir le mettre en PLS"
:non: un vrai fou furieux ce Calypso :doc:
On ne t'a jamais appris qu'il ne fallait jamais mobiliser une victime d'AVP (sauf danger grave et imminent), surtout en 2 roues à cause des risques d'atteintes traumatiques du rachis ?!?!?
:lavache: si tu l'avais rendu paralysé, tu en serais encore à payer les conséquence de ton geste absurde !

Si ton histoire est bien réelle, et si tu as vraiment suivi des cours de secourisme...
Pour la population, il vaut mieux que tu en restes à l'épistaxis de ta petite fille.

:jelaferme:

0

Pffffffff
:jelaferme:

01 mar. 2016
2

on peut bricoler un stents avec le ressort de rappel de la pompe injection ,entre pompes elles peuvent se comprendre "non"???
:doc:
alain

01 mar. 2016
0

Mon cardio (également régatier) dit que c'est la pompe la plus fiable jamais mise au point : 3 niveaux de sécurité électrique !

01 mar. 2016
0

Je suis SST (sauveteur secouriste du travail). Réglementairement il faut 1 SST par tranche de 20 salariés dans une entreprise. Une journée de recyclage tout les deux ans.
C'est bien, je sais (suis sensé savoir serait plus juste) faire les gestes de premiers secours... mais en mer je serai bien emmerdé s'il fallait faire un massage cardiaque et souffler dans les bronches d'un équipier tout en appelant sur le 16 et en gérant la marche/mise en sécurité du bateau...
J'ai aussi fait un stage de survie en mer, agréé ISAF. Mais c'était il y a 10 ans, il n'est plus officiellement valable même si je n'ai pas tout oublié.

La Croix Rouge, les Pompiers, et bien d'autres structures organisent des stages de "secouriste". Allez-y, comme disait Jean.

01 mar. 2016
5

Bonjour a tous!
Secouriste du travail pendant toute ma vie professionnelle, obligatoire car responsable d'une population en situation de handicap...j'ai suivi depuis 1970 les formations.
Au début, on apprenait a faire un garrot, des pansements etc...de vrais petits médecins en herbe....
Aujourd'hui, pour des problèmes de responsabilité... Un téléphone portable suffit!
Les autorités ont estimé qu'il valait mieux ne rien faire que faire une connerie, ce qui dans les faits se révèle plutôt positif....
Les gestes qui sauvent, tout le monde devrait les apprendre, pour réagir positivement en cas d'urgence... Bien souvent en famille quand un adulte fait un malaise ou qu'un gamin s'étouffe a table....
Ne jamais se prendre pour un médecin....
Au niveau accident cardiaque, vous pouvez passer un électro a midi et faire un infarctus a 14h! C'est totalement imprévisible...
Le défibrillateur automatique est un appareil qui sauve des vies...il est de plus facile d'emploi quand on a un minimum de formation.
La France est très en retard dans ce domaine...et cela devrait commencer a l'école....
Je n'ose imaginer ce qui se passerait en pleine mer après avoir vu quelques comportements abberants au bord de la route en cas d'accident...
Beaucoup s'arrêtent pour ......faire des photos!
Comme quoi...le portable.... :non:

02 mar. 2016
0

Surtout qu'à priori on ne "souffle plus dans les bronches".
Les techniques évoluent en tout cas des modifs au moins tous les 2 ans c'ets pourquoi faut faire les réactu.
Le massage cardiaque se fait maintenant sans BàB.
En tout cas, savoir c'ets bien mais faudra à coup sur improviser sur un bateau.
En solo, un arret cardiaque, je vous dis pas ... c'est pas gagné
En solo, un arret cardiaque, je dans la tempête ... je vous dis pas,
En solo, , un arret cardiaque, à l'envers dématé ....

Franchement, pourquoi tant de haine?

01 mar. 2016
0

T'as fait le stage de survie en mer ? Comme j'aurais aimé faire ça. Maintenant je crois que je suis atteinte par la limite d'âge. Quoique.....aller à la piscine régulièrement faire des longueurs ou nager à la mer dans une eau froide devrait être dans mes possibilités. Comme tout le monde le sait ici, le plus grave danger qui peut arriver en bateau c'est l'homme à la mer. Faut pas tomber m'a dit quelqu'un.

01 mar. 2016
3

tu mets un panneau dans le cokpit piqué dans un bus
"défense de descendre avant l'arrêt complet "
avec ça t'est tranquille au moins tu auras prévenu ...
pour le reste ,péritonite,coliques néphrétiques ,avc, crise cardiaque ,exct....
on fait avec ou on vit à 300mètres des urgences ...
un bon chek up avant une traversée et on y va
alain

01 mar. 201601 mar. 2016
7

Bon. Je vais essayer de faire simple. Mais ça ne va pas être facile...
Le défibrillateur (automatique plus que semi-automatique) peut effectivement sauver une personne, à condition qu'il soit mis en service au plus 3 minutes après l'arrêt (et non la constatation de celui-ci), et qu'il soit en rapport avec une fibrillation ventriculaire et non une asystolie, où la seule indication est le MCE.
Mais
1/l'eau de mer est salée, et donc très bonne conductrice du courant électrique. Vous avez de forts risques de provoquer une brûlure thoracique du moribond, sans efficacité sur la dysrythmie, voire une électrisation ou même une électrocution du sauveteur (pour mémoire, si les déf sont définis par leur énergie, donc en J, ils créent une différence de potentiel de plusieurs kV... Je vous laisse vous imaginer les effets sur un corps/coeur sain).

2/même si la reprise d'une activité cardiaque électrique est constatée par la machine, cela ne veut pas dire que la perfusion cérébrale est assurée; il faut alors utiliser des médicaments vaso-actifs (type adrénaline ou noradrénaline) par voie IV, voire IO si l'abord veineux est impossible. Il faut souvent assister, voire assurer la ventilation. L'oxygène est un plus dans cette situation mais, comme cela a été signalé, l'autonomie est ridicule.
3/Et malheureusement tous les AC ne sont pas en rapport avec une FV, voire avec une véritable cause cardiaque; les ruptures d'anévrismes, en particulier de l'aorte, donnent un tableau dramatique, qui peut mimer un problème cardiaque.
La conclusion est assez pessimiste. Je vous recommande donc de prévoir un bilan "sérieux", pouvant inclure une épreuve d'effort (mais on en connaît les limites), avant toute "grande" croisière, dont la distance d'éloignement de la côte, donc des secours, est importante;
d'avoir à bord certains médicaments: d'ne part les médicaments habituels de tout équipier (très important!) et un spray de trinitrine; également un d'adrénaline, pour les oedèmes de Quincke. Et éventuellement un garrot-tourniquet.
de suivre les exposés de formation aux premiers secours AGFSU 1 ou 2), voire un stage ISAF (mais la formation médicale de certains est plus que douteuse...)
de connaître par coeur les procédures de contact du CCMM et de mettre au niveau de la VHF ou autre moyen de communication une affichette adéquate.
mais aussi de ne pas prendre de médicaments "au petit bonheur la chance". Je pense en particulier à la cinnarizine... mais il n'est pas le seul produit dangereux.
Et, pour les Méditerranéens, vous pouvez toujours passer à Bandol vers le 21 mai. Dans le cadre de la Samu's Cup des médecins urgentistes se feront un plaisir d'échanger avec vous et de vous montrer le fonctionnement de ces appareils...

PS Une étoile pour Julirosien.
PS2 (sans astuce...): pour la localisation des défibrillateurs terrestres, plusieurs sites les recensent, en particulier defibrillateurenfrance.humanis.com[...] , également dispo sur téléphones cellulaires ou tablettes...

01 mar. 2016
1

Mode humour On
Salangane2, je suppose que tu es médecin ? à ta manière d'écrire... :doc:
MCE, voie IV voire IO, tous les AC ne sont pas en rapport avec une FV, AGFSU 1 ou 2...

Bon ISAF, VHF et kV... je connais...

:litjournal:

01 mar. 2016
0

Désolé de mon vocabulaire...
MCE: Massage cardiaque externe
IV: intra-veineuse
IO: intra-osseuse
AC Arrêt circulatoire
FV Fibrillation ventriculaire
AFGSU Attestation de formation aux gestes de soins d'urgence, dont il existe 3 niveaux

01 mar. 2016
0

Le lien ne semble pas valide, j'ai trouvé les emplacements DAE dans mon secteur en ôtant la virgule à la fin du lien cîté:
Test:
defibrillateurenfrance.humanis.com[...]

01 mar. 2016
0

Oui, la virgule s'est malencontreusement invitée dans le corps de l'adresse...

01 mar. 2016
0

La cinarizine serait dangereuse ? cette panacée introuvable en France et seulement en Belgique et en Espagne contre le mal de mer ? J'ai réussi à m'en procurer 2 boites après avoir lu toutes sortes d'opinions sur les principaux sites de voileux. Je m'en débarasse ou pas ?

01 mar. 201601 mar. 2016
0

Non, tu ne t'en débarrasses pas. Mais la cinnarizine a été interdite en France à la suite d'arrêts dûs à une anomalie du fonctionnement du muscle cardiaque (ce qu'on appelle un QT long, souvent congénital), très simple à détecter sur un électro-cardiogramme. Je te recommande "simplement" de te faire faire cet examen, très simple et immédiat. Et après, no souci...

01 mar. 2016
0

C'est sacrément une belle chose que vous proposez le 21 mai à Bandol. Nous, nous devrions avoir levé l'ancre à ce moment là. Tenez nous quand même au courant, sur héo. Merci

02 mar. 2016
0

voila qui est fort clair
eh bien moi je vais faire plus simple: vu ma modeste competence : arret cardiaque t'es mort.....pour quelqu'un n'ayant pas d'experience medicale pratique sur ce sujet precis y'a pas a tortiller..
ne faites pas comme avec les beneto qui essayent d'etre des bateaux..la realité n'est pas un jeu video et est tout autre qu'une discussion virtuelle comme celle ci

02 mar. 2016
1

Le gars là sur la plage, qui a été secouru ne devait pas penser, juste avant l'accident: " bon ben mon heure est arrivée"

15 mai 2016
0

Mdr! Mayko toujours à donf hahaha :mdr: :mdr: :mdr: arrêt cardiaque....t'es mort :langue2: pétard j'espère pas :lavache:

Et au fait j'ai eu un BENETEAU Figaro 1 et crois moi c'était bel et bien un bateau :mdr: :mdr: :mdr: tes idées ont la "cuirasse" bien dure :langue2:

Après il est clair que la survenue de problèmes à bord peut compliquer les choses mais à mon goût l'inaction est bien pire!

A plus ;-)

01 mar. 2016
2

Trinitine natispray dans la pharmacie à bord

01 mar. 2016
1

Ou margaux 75cl....éventuellement remplaçable par un maucaillu meme dose....

01 mar. 2016
0

L'alcool est l'antidote de l'antigel... Alors, pourquoi pas ?

01 mar. 2016
1

excellente vidéo, 6mn pour sauver une vie:

01 mar. 2016
0

Une belle réponse à la question posée sur le fil: on fait quoi ? P. Carli, medecin chef du Samu de Paris explique aussi: le pire est de ne rien faire. Tout est dit dans cette vidéo. Et les 2 heures de sensibilisation dispensées par les pompiers dans toutes les villes sont la mise en pratique de ces explications.

02 mar. 2016
0

Il y a quelques années je me suis retrouvé avec le chef de réa du plus connu à l'époque des greffeurs de coeur,
à essayer de convaincre, vu son étât, un assez jeune super crétin de ne pas faire la plongée bouteille envisagée. Nous en avons ensuite échangé nos expériences d'urgentistes sur la ranimation isolée immédiate, fortuitement sur les lieux. Il m'a dit franchement: "dans ce cas je ne peux pas faire plus ou mieux, pour le sujet, qu'un bon ranimateur à l'oeuvre, que je laisse faire, car je n'ai alors à ma disposition aucun matériels ou drogues absolument indispensables". J'étais de son avis. En théorie une bonne ranimation doit être maintenue jusqu'à l'arrivée d'une équipe urgentiste équipée, qui décidera ou non de la poursuite des efforts de réa en fonction du temps passé, de l'examen et consultation éventuelles des tables statistiques de décision.

01 mar. 2016
0

Et afficher dans le carré : "notre père qui êtes aux cieux ........... "
au cas où les cours de secourismes ne fonctionnent pas .

01 mar. 2016
0

Il y a aussi
- le mauvais coup de bôme
- l'intoxication alimentaire
- l'hypothermie
- la méchante gastro
- le cas psychiatrique grave, le violent à calmer, la suicidaire, l'hystérique, la crise nostalgique profonde, ...
- le sevrage par manque, les invasions d'insectes
- l'insolation grave
- la déshydratation
- les divers calculs non astronomiques
- les AVC et autres thromboses
- les brûlures graves
- la non moins terrible et subite perte de mémoire, seul au large. Quelques notes pourraient y remédier mais le problème sera d'y penser et de les retrouver. Il sera donc préférable de les rédiger large et de les coller dans un endroit bien en vue.
- sans oublier le traditionnel raton-foreur

Qui va en mer pour son plaisir, irait en enfer pour passer le temps.

Jacques

01 mar. 2016
2

sans oublier la vieillesse, ce naufrage... :-p :acheval:

01 mar. 2016
0

Les MST ! :aurevoirdame: :famille: ;-)

01 mar. 2016
0

Comme déjà dit plus haut par d'autre des formations SST sont organisé dans beaucoup d'entreprise de toute taille et peuvent être financé en totalité par vos organisme récolteur (OCPA ou autre …)

Si effectivement elles ont une orientation très travail par rapport aux risques interne de l’entreprise.
De nombreux sujet y sont abordés et votre moniteur sera répondre à toutes vos angoisses.
La partie manipulation défibrillateur /massage cardiaque y est largement abordé, ainsi qu’un autre sujet récurrent sur nos barques les coupures et les incendies !
Maintenant tous ces sujets sont vus en mode curatif, mais de plus en plus il est demandé aux formateurs de passer sur le mode préventif ce qui me semble bien plus adapter à la longue navigation !

02 mar. 2016
0

l'idéal serait un défibrilateur mais c'est cher, nous on a suivi un stage à la croix rouge, ça permet ainsi d'assurer éventuellement un arrêt cardiaque, un membre cassé ou un début de noyade.
Mais si c'est l'heure d'y passer... une prière peut-être ? mais comme on n'a jamais eu de retour j'ai un doute.

02 mar. 201602 mar. 2016
4

he les ptis gars: vous n'avez pour la plupart meme pas de pharmacie minimum comme celle que j'avais recommandée un jour; vous ne voulez ni faire un pansement ni une intra veineuse ni une suture; vous trouvez que 2000€ de pharma c'est trop cher, et vous parlez de traiter une fibrilation ou un arret cardiaque...il y a la une distorsion un peu infantile...
.
la medecine il faut l'aborde par le debut comme le bateau , comme la musique , comme tout , sinon on ne comprend rien et on fait n 'importe quoi....
dans le cas qui nous occupe je le redis , le cas est letal comme peut l'etre le MOB dans presque tous les cas au large, ou une balle dans la tete par le pirate du coin

02 mar. 201602 mar. 2016
1

salut Philippe :goodbye:

Pfff pas besoin d'un pharma a 2000 € un peut de morphine base, ça soigne pas mais ça soulage les oreilles du capitaine !
:lavache: :-D

02 mar. 2016
0

salut a toi , y'a longtemps que je ne t'avais pas vu...la morphine ca donne u peu la gerbe si on n'est pas habitué je prefere la buprenorphine.
et ce fil devrait rejoindre un autre d'il y a quelques mois = que faire avec un mort a bord...sac, liquide de bouin, pensez surtout al'odeur aux au ecoulement pestilentiels :doc:, ensuite aux avocats , ce sera plus realiste que de s'imaginer jouer a l'urgentiste

02 mar. 2016
1

Non mayko, ce fil devrait se trouver AVANT celui qui évoque "que faire avec un mort à bord "

02 mar. 201602 mar. 2016
1

quand on envisage d'apprendre quelque chose , outre qu'il faut prendre en compte le temps necessaire a l'apprentissage il faut etre sur du resultat sinon autant utiliser son temps a un autre apprentissage
a mon bord il y a tout un bordel medical , j'azi meme envisager d'embarquer mes analyseur biochimie et hemato en plus des instruments de musique et du poste a souder , mais pas de defiblilateur...un choix raisionné

2

Un défibrilateur pour faire une soudure de fortune sur une coque métal, ça doit bien le faire, non ?!?

02 mar. 2016
0

Et Moi je préfère un défibrillateur à un poste à souder.
:mdr:

02 mar. 2016
0

de plus pour soigner la mort il faut avoir cotoyer la mort la sienne celle des autres sinon c'est la panique..alors dans un premier temps partir sans doute de santé, mais en sachant faire face aux conditions de mer me parait plus urgent :doc: :scie:

02 mar. 201602 mar. 2016
0

mayko si tu veux bien, nous allons nous mettre en situation réelle:
Tu es en Antarctique avec tes 2 ou 3 compagnes. Au petit matin: aaarg ! aaaarg ! tu enserres ta poitrine et deviens tout pâle. Puis plus c'est le néant, le début de la fin. Une de tes copines cours à l'avant pour chercher de quoi te réanimer et trouve......un poste à souder. Puis les caisses à outils. L'autre cours vers la boîte à pharmacie, trouve des seringues, de la morphine, des tuyaux de divers diamètres, un scalpel. C'est fini. Les dames comment à prier. Et puis miracle. Dans ton délire tu vois monter à bord...mézigue avec une petite valise marquée DAE. Mais d'abord quelques massages cardiaques pendant que mon capitaine branche les électrodes: un choc, puis de nouveaux 30 massages et 1 autre choc. Stop ! il respire, il est sauvé, mayko est sauvé. Merci. Merci qui ?

02 mar. 2016
0

Oui mais on s'en fout, mayko a été sauvé !

03 mar. 2016
0

mayko , soit bon avec nous , continue de nous faire rire ainsi ..

il est super ce mayko :mdr: au moins avec toi je me marre et ça c'est bien ,merci

josé

03 mar. 2016
0

Oui mais la mission d'un sauveteur est de sauver, sinon il pourrait être accusé de "non assistance en personne en danger" Et tu n'auras peut-être même pas la capacité de baragouiner: "laissez moi mourir"
Alors laisse toi gentiment être sauvé.
:doc: :doc: :doc:

02 mar. 2016
0

@ a_guy
c'est quoi cette histoire d'autonomie de DAE pour aller au bout???
au bout de quoi???
pour rappel, un DAE délivre 3 décharges et après basta tu continue le massage jusqu'à l'arrivée des secours

7

Merci les livres de contes de fées...
S'il ne fallait qu'un DAE pour sauver quelqu'un, on en aurait tous...

02 mar. 2016
4

petite mise au point: je ne veux pas etre sauvé par les pompier sauveteur ou autres; ca c'est une phylosiphie a moi ( contectable) si je meurt en antartique je meurts basta, j'ai deja cotoyer le gouffre 3 fois un jour ce sera la bonne...la societe veut vous faire croire que l'on peut tout soigner et que si l'on meurt c'est une erreur medicale ou un manque de soin , et bien non, ca c'est de l'intox de politicards et de legislateurs.

04 mar. 2016
0

l'enfer est décidément pavé de "bonnes" intentions !!! :litjournal:

02 mar. 2016
2

Bon Sharkline on peut aussi imaginer
Que ce soit moi qui promulgue un massage qui permette a Mayko de revenir de ça promenade au Valhalla. Alors qu’à peine il venait d’entrevoir les premières Valkyries .Manque de bol en entrouvrant les yeux émerveiller il tombe sur moi !
1) Je te garantis que ni son premier réflexe ni son second ne sera de me remercie !
2) mon DAE à fonctionner mais manque de bol il me reste 6 h00 de nav pour rejoindre le premier port (t’es pas encore arrivée il faudra aller du port à l’hôpital).le pauvre DAE n’aura jamais assez de pile pour aller au bout ! L’intervention sera bien trop tardive pour espérer le moindre gain pour récupère notre pauvre victime autrement qu’a l’état légumeux !
Un DAE au Yackt club ou au centre commerciale ou au port oui ! Dans le boat c’est beaucoup moins une bonne idée. Car ça donne un faux semblant de sécurité !
Un DAE permet de raccourcir un délai de prise en charge de ~10 minutes sur un delais d’intervention des SMUR de 30 minutes donc le gain est très profitable à la victime.
Si maintenant on garde ce délais de 10 minutes mais sur une prise en charge pas avant 6 heures. Je ne suis pas sûr que la victime garde ce même gain !
Offre ton DAE au port ou à ton Yack club il aura beaucoup plus de chance de servir à sauver une vie !
:pouce:

02 mar. 2016
0

Bravo, je te mets illico dans mon carré !

02 mar. 2016
0

Oui la prévention y que ça qui marche !

Tabagisme,.
Manque d’exercice régulier.
Trop de protéines animal et trop salé.
Taux de sucre .
Surcharge pondérale.

02 mar. 2016
1

Voila un serieux calcul de risques...
Mais comment fera-t-on, en pleine mer, si un meteor nous tombe dessus ?
Quel traitement y-a-t-il pour une parano ambiante nationale?

2

"Mais comment fera-t-on, en pleine mer, si un meteor nous tombe dessus ?"
;-)
Là, il te faudra un DAE (Déflector Automatic Externe)
Pour la parano, j'suis même pas sûr qu'une boite de suppos suffirait...

02 mar. 2016
4

:non:
Pas de suppo pour les parano (ils pensent toujours que quelqu'un essaye de les en .... fumer !
:-D

0

:bravo: :mdr:

02 mar. 2016
0

ha, les suppôts de Satan !

02 mar. 2016
0

:non:

pour les suppôt de Satan c'est plutôt le viagra ! :-p

:-D

03 mar. 2016
1

Et le bilan chez le cardiologue, personne n en parle, genre épreuve d effort, et électro, ça peut aussi aider et anticiper les pb, surtout si on s'éloigne des côtes

03 mar. 2016
0

Attention, on peut mourir chez son cardiologue lors de l'épreuve d'effort, c'est arrivé au père d'Asterix, Uderzo.

03 mar. 2016
1

La médecine est d'abord basée sur "D'abord ne pas nuire (primum non nocere)". Il existe en médecine de heureusement rares épreuves très risquées pour le patient. Il n'est pas certain que ceux qui les proposent les accepteraient pour eux-mêmes. Perso je ne m'y prèterais pas.

03 mar. 2016
0

Grave erreur :-), j'espère qu'il me pardonnera !

03 mar. 2016
0

Non, Goscinny ... :litjournal:

03 mar. 201616 juin 2020
0

"primum non nocher" Oui.
Mais pour le quidam qui n'a pas pu agir et qui a du se résigner à voir mourir la personne il passera peut-être le restant de ses jours à se dire : "j'aurais peut-être du, si j'avais su, il aurait fallu que" C'est pour ces raisons que nous devons (pour moi en tous cas) au moins se former aux gestes de 1er secours et d'urgence.
La plaquette de l'opération:

03 mar. 2016
0

Mon fil s'adressait aux navigateurs" plus très jeunes " On peut se douter que cette catégorie là ne partira certainement pas sans avoir consulté son medecin. Ce dernier demandera aussi la date du dernier rappel de tétanos (heueueu.....)
Les jeunes ils s'en fichent de tout ça et ils ont bien raison.
Seulement ils peuvent aussi se prendre un coup de bôme, se casser une jambe, se coincer le pied dans la chaîne de mouillage, et que sais-je encore.

03 mar. 2016
0

En cardio, plus que l'âge, c'est les facteurs de risques qui sont importants, un homme de 30 ans fumeur, en surpoids et sédentaire et stresse avec des triglycérides a plus de chances de faire un infarctus q une personne de 60 ans sportive et sans facteurs de risques....

03 mar. 2016
0

Sédentaire + en surpoids + stressé = hors sujet : y en a pas à bord !
(M H On) :doc:

04 mar. 2016
0

Suivre un stage comme celui-ci

www.ouest-france.fr[...]4071187

04 mar. 2016
0

Tu ne pourrais pas nous trouver ça en Méditerranée ?

04 mar. 2016
0

problème cardiaque par ex: on fait quoi ?
.
en solo, Toutankhamon ?

:acheval:

04 mar. 2016
0

Dans le cas de fibrillation cardiaque, ça peut être utile mais en cas de véritable arrêt , tu dois faire une piqure d'adrénaline sinon le défibrillateur seul risque d'être inefficace . Et si accident en plongée, ne pas oublié l'oxygénothérapie .

04 mar. 2016
8

et si tu dois penser à toutes les merdes physiques qui peuvent t'arriver, tu revends vite ton bateau et tu t'achètes un appart' juste à côté de l'hôpital ... ou du cimetière !

04 mar. 2016
1

Che, laisse moi ma liberté de faire ce que j'ai envie sans que chaque fois on vienne me faire la leçon. Et laisse moi poser des questions que j'estime, moi, sensées.
Il est pourtant parlant ton avatar, non ?

05 mar. 2016
0

Même erreur pour moi, j'ai voté pour ton post qui me conseillait d'habiter près d'un cimetière. Maso dois-je être.

:doc: :aurevoirdame: :goodbye:

05 mar. 2016
0

m... j'ai cliqué sur voter au lieu de répondre, pas grave !
pose toutes les questions que tu estimes sensées, mon post traduisait simplement ma façon à moi d'y répondre ! ;-)

04 mar. 201604 mar. 2016
0

Le conseil du "Che" est complètement toc toc!!!!!!
:doc: :doc: :doc:

05 mar. 2016
0

Bonjour "Le Che"
L'apprentissage des gestes d'urgence c'est pas pour SOI, c'est à destination des AUTRES. Si tu navigues en solo, tu fais comme bon te semble, mais dès lors que tu embarques quelqu'un tu dois te sentir responsable de lui. C'est idiot d'écrire ça ?

04 mar. 2016
1

Mourir sur mon bateau en croisière d une crise cardiaque ou d un avc vite fait c est vraiment super franchement sarkline il y a des choses qui me préoccupent beaucoup plus que ton questionnement ai je bien compris et estime les bulletins meteo? est que j ai bien mouillé ma pioche si le vent force?

04 mar. 2016
1

Je me préoccupe autant de soins de premiers secours que de météo, de mouillage, de l'avitaillement et la pharmacie. Toi tu penses ce que tu veux et moi j'agis comme je l'entends. Je t'imagine bien mourrant en navigation en acceptant la chose. Je n'y crois pas un seul instant.

04 mar. 2016
0

Nous avons des amis qui, il y a quelques mois, avant de faire la transat ont suivi un stage de secours du côté du Grau du Roi me semble-t-il. Selon toi sont ils :
1) complètement stupides
2)responsables (l'un vis à vis de l'autre)

04 mar. 2016
1

Points de suture, luxation ... OK on répare!.
Arret cardiaque c'est pronostic vital engagé en qq minutes.
Pour moi c'est pas la même chose.

04 mar. 2016
0

"Je me préoccupe autant de soins de premiers secours que de météo..."
Heu... là tu n'es pas dans le premier secours mais carrément dans du lourd.
J'ai lu un jour l'expérience d'un gars qui a glissé dans son cockpit. Résultat : il tombe sur sa barre franche et sa rotule se barre au dessus du genou!!!
A chaud il l'a remise en place. Ca c'est le genre de truc que tu pourras jamais prévoir mais qui peuvent avoir des graves conséquences.

Si tu es déja cardiaque (je sais pas si on dit comme ça??) OK que tu t'en préoccupe.
Perso je suis sujet aux colliques néphrétiques et j'ai aussi ce qu'il faut.
Pour le reste je trouve assez stressant de se faire se genre de film.

Mais tu as raison : tu es libre d'avoir tes angoisses comme chacun

04 mar. 2016
0

J'ai oublié de préciser qu'au cours de cette formation il y avait l'apprentissage de pose de points de suture et autres gestes très spécialisés. Mon problème à moi sont des luxations occasionnelles de l'épaule, alors je me documente, me renseigne et apprend. Il y a des endroits où le crossmed ne viendra pas et mourir en mer, très peu pour moi.

04 mar. 2016
0

ma réponse est : 2

04 mar. 2016
0

En transat prévoir dans la pharmacie 3 seringues anticoagulant a piquer dans le ventre en prévention d'AVC....Malheureusement en cas d'infartus pas grand chose a faire...

04 mar. 2016
2

C'est une forme d'humour, car les anticoagulants sont très efficaces mais des produits dangereux et délicats à manier, avec hélàs des accidents loin d'être rares.
Les anti vitamine K étaient d'abord utiliser pour tuer les rats et un surdosage à l'héparine demande un TT urgent spécifique avec un produit uniquement disponible en milieu hospitalier qui commence à agir au bout d'1/2h (vécu hospitalier).
Si au lieu d'être une occlusion artérielle l'AVC est en fait un début d'hémorragie cérébrale, l'injection d'AC est alors catastrophique (cf ancien premier ministre israèlien). L'hémorragie/coagulation est un tel problème pour le corps que la nature la contrôle avec plus de 10 clés successives.
On ne peut pas injecter d'AC sans diagnostic correct.
L'occlusion coronaire demande au contraire de faciliter le plutôt possible la levée de la thrombose médicalement ou mécaniquement.
D'aspect abordable simplement, L'Aspirine à dose antiagrégante est à discuter si on est certain qu'il n'y a pas de risque d'hémorragie interne .

04 mar. 2016
0

Bravo ALLEWIND ! c'était la bonne réponse. En cadeau une jolie photo et une information que tu connais sans doute: oui on peut aussi sauver son chien en pratiquant des massages cardiaques

04 mar. 2016
0

C'est plutot à lui qu'il faudrait que j'apprenne le massage... c'est foutu

04 mar. 2016
3

Bonsoir, j'ai lu ce sujet, mais là sans être suicidaire je me pose même pas la question, si ça doit arriver et bien tant pis c'est la vie. Je fais gaffe à ne pas faire de connerie dans la vie en général mais je vis, je fais du hors piste et de l'escalade. si je dois prendre un pavet, ou me faire prendre dans une couler c'est comme ça, en mer je suis prudent, avec évidement une trousse de secours et ça suffit !
bons vents et ne vous posez pas trop de questions, il y a tant d'autres difficultés pour nous empêcher de prendre le large, n'en rajoutez pas.

04 mar. 2016
0

Oui mais toi Tatave, ta skipette est dans de bonnes mains, tu connais les gestes qui sauvent. Toi tu peux être fataliste mais ton devoir c'est bien de secourir ceux que tu as pris en charge. C'est le rôle du skipper par rapport à son équipage. T'es capitaine et responsable de la vie de ceux qui sont à bord.
Je te dis ça mais je sais que tu le sais plus que tout autre.
:-p :blabla:

04 mar. 2016
0

Tu as raison, mais combien meurent de cette façon chaque année, en faisant du vélo, de la marche, en footing, etc...si cela devait arriver à un de mes équipiers, ça serait massages cardiaque alterné d'insuflations (2 insuflations et quinze massages) avec un appel d'urgence par tph au centre médicale en france + radio ou autre moyen. Avec de la chance, après les massages, la victime revient dans l'attente d'évacuation. Après, si des risques sont présents pour de tels pathologies il faut peut être changer de programme de navigation, ou accepter les risques en connaissance de cause.

04 mar. 2016
1

l'idée du défibrilateur, n'est pas une mauvaise idée, mais il faut que le coeur soit en fibrilation, c'est à dire qu'il n'est pas arrêté mais ne bat pas correctement. La décharge électrique permet en principe de lui faire reprendre un cycle normal....cet état n'est pas si fréquent que ça. Avec de la chance, avant un infarctus il y a des signes qui ne trompent rarement ....douleurs anormale à l'épaule, dans le dos, dans la machoire, un appel au doc s'impose alors.

05 mar. 2016
0

Perso j'envisage le pire en bateau comme ailleurs (en montagne hein TATAVE) mais ce qui me préoccupe c'est plus l'autonomie de ma skipette dans ce cas.
Les exercices la gonfle et depuis qu'on a un plus gros bateau elle se sent moins capable et se repose sur moi.
Donc effectivement c'est pire que le solo car s'il m'arrive qq chose, je me dis qu'en plus elle serait en grand désarroi (quel doux euphémisme)
Mais comme TATAVE je me dis qu'il faut accepter le risque encouru sinon on reste à terre.

05 mar. 2016
0

Tu peux proposer à ta skipette de faire comme moi. Passer le PSC1 à la croix rouge par exemple. C'est un minimum que la plupart des gens autour de moi possédent. Elèves, profs, éducateurs sportifs, aide-soignante, auxiliaire de vie, skipper pros. Et pour ne pas mourir idiote, je vais de ce pas combler cette lacune. Ce n'est pas pour me sauver moi, c'est pour venir en aide aux gens que j'aime (mais les autres aussi)
:langue2: ;-) :blabla:

21 avr. 2016
1

Bon. Je reviens sur ce fil un peu oublié pour vous confirmer que, dans le cadre de la SAMU's CUP, qui regroupe des équipages de différents SAMU de France, à Bandol, des médecins, paramédicaux et formateurs animeront, sur les quais du port, des démonstrations et ateliers de réanimation et expliqueront l'utilisation des différents moyens mis à la disposition du public, et ce les après-midi des samedi 21 et dimanche 22 mai 2016.

14 mai 2016
0

Un petiti up pour les gars du Samu.
Et hop !

21 avr. 201621 avr. 2016
0

Je cherche désespérement quelqu'un qui puisse me montrer (ou à ma moitié) comment remettre en place une épaule déboitée, la mienne ayant de temps à autre la fâcheuse manie de vouloir sauter. Le même problème avait été évoqué au cours d'une formation Croix Rouge, par un guide de haute montagne. Je parle évidemment d'un incident de ce genre quand on se trouve à plusieurs heures des
secours. Qui pourrait m'informer ? sachant que tirer-pousser-torsionner moi même,
ne donne aucun résultat. Et mon medecin ne sait pas trop, à part alerter (un dauphin, un rorqual ?)

:-( :-( :-( :-( :-( :doc: :doc: :doc: :doc: :acheval: :coucou: :coucou:

21 avr. 2016
0

Bonjour Sharkline,

J'ai moi même subit trois luxation de l'épaule, à chaque fois en bateau et à chaque fois remise en place par un médecin aux urgences avec calmants. A la troisième j'ai décidé de me faire opéré et depuis plus de soucis. La rémission est un peu longue mais à ce jour j'estime que ça valait le coup. La cicatrice est un peu voyante mais j'ai vu pire. Par contre je ne peu pas répondre à ta question et j'ignore comment la remettre en place sans les bonnes manipulations et sans calmants car les muscles tendus empêchent le retour en position nominale.

22 avr. 201622 avr. 2016
0

Mon expérience personnelle :

Multi récidiviste des luxations de l'épaule droite environ une dizaine, traitées par les vétérinaires pour les 4 ou 5 premières puis tout seul comme un grand ensuite .

Gros bénéfice : ce bienfait m'a valu ma réforme militaire :pouce:
Du coup, je suis resté "disponible" pour les copines pendant que les autres...:-p

Hors donc :
Je connais deux solutions que je me suis appliqué à moi-même. Je ne sais absolument pas si elles sont dangereuses ou non, en ce qui me concerne, elles ont parfaitement fonctionné à chaque fois. Si des vétérinaires sont ici, merci de donner un avis sur le risque. Une chose est sûre : plus tu te luxes ton épaule, plus c'est facile à remettre et moins c'est douloureux :

1°) si on est deux : une chaise avec dossier.
Tu t'assois sur la chaise en glissant le bras luxé au-dessus du dossier.
L'assistant descend doucement (tout doucement) le creux de l'aisselle sur le dossier puis continue vers le bas pendant que tu pousses en place avec la main valide la tête humérale qui est passée devant tes côtes.

2°) Tout seul, ça m'est arrivé deux fois (sous la douche à chaque fois) :
Debout, tu essayes avec la main valide de guider la main du bras démis vers un support stable que tu saisis fortement avec la main du bras luxé.
Tu modifies ta position avec les jambes en poussant simultanément avec la main pour remettre en place la tête humérale.

J'ai remarqué que le plus important était de relâcher la tension des muscles de l'épaule lorsque tu effectues la manœuvre. C'est eux qui font mal et qui interdisent le retour en place.

J'ai découvert le geste sur le dossier de chaise à l’hôpital lors d'une des premières remises en place. C'était direct, sans anesthésie. Lorsque je l'ai reproduit quelques luxations plus tard, c'était facile et efficace.
Je crois que c'est un classique.

1

Tu n'essaye pas de lever le bras. Tu glisses le dossier sous l'aisselle.
Quand tu as eu ta luxation, tu as la tête de l'humérus qui est passe devant et la pointe de ton épaule qui ressort au-dessus.

En ce qui me concerne, la position "antalgique", c'est l'avant bras à l'horizontale retenu en position par l'autre bras.

Pour enfiler le dossier, il suffit que l'"assistant" te relaye dans cette fonction de maintien, ce ui laisse la place de passer le dossier d'abord face à toi puis en effectuant une rotation du corps sous l'aisselle.

Pour la douleur, il faut bien comprendre que c'est toi-même qui te fais mal. D'ailleurs, souviens-toi : lorsque ça arrive et que tu soutiens ton bras luxé, tu te décontractes et, du coup, ça ne fait plus (presque) mal.

Un truc qui n'est pas mal, j'ai oublié de le citer, c'est l'eau chaude.
Lors des luxations sous la douche, ça décontractait bien et ça fait moins mal.

22 avr. 2016
0

@nemo le grisé
Merci pour les explications.
Au 1) bras au-dessus du dossier, je commence déjà à crier
Au 2) aussi, parce que c'est terriblement douloureux ce truc.
Je vais néanmoins m'entrainer sur le fauteuil de pilotage et si le problème survient je ne manquerais pas de serrer entre mes dents un morceau de bois après avoir ingurgité 1 ou 2 pintes de vieux rhum ou autre décontracturant.

22 avr. 201622 avr. 2016
0

Doublon, ça doit déjà être l'effet du rhum.

21 avr. 2016
0

pour une épaule déboitée : voir une video ( les bronzés font du ski )

22 avr. 2016
0

Tu as aussi la version Mel Gibson, dans l'arme fatale... mais c'est du cinoche.

22 avr. 2016
0

Les dégâts dans le mur?

22 avr. 2016
0

Je préfère la technique de Meno le grisé pour le réemboitage du bras dans son logement, parce que se l'enfoncer en cognant dans un mur.....bonjour les dégâts !

21 avr. 2016
0

:mdr:

21 avr. 2016
0

Désolé mais voici mon expérience : quand j'étais pisteur secouriste (y'a qq temps déja :heu:) la seule TRES mauvaise expérience à mon souvenir c'est la remise en place d'une épaule d'un gros allemand avec le medecin.
J'ai carrément failli m'évanouir (et pourtant j'en voyait pas mal à l'époque).
Moralité : désolé mais je peux rien pour toi :oups: :doc:

21 avr. 2016
0

Moi je suis un handicapé des stages et je me souviens jamais de rien dans le bon ordre quand c'est apprit comme ça. Ce dont j'ai besoin c'est:

1) un bouquin qui permette de façon dichotomique d'arriver à un diagnostique probant et pas juste mon avis subjectif "hou t'es tout bleu, ça doit être une morsure de roussette zombie: un shot de ketamine, et du rhum en cataplasme ça ira mieux" :heu: :mdr:
oui lire les posologies, faire une suture, une piqûre...Etc.
Ok, facile, mais... à bon escient bof...
un diagnostique pour les nuls et les robots en somme!

2)Un autre bouquin qui donne les protocoles de bases de kiné, ça ça serait super! parce que rien que pouvoir trouver comment remettre un truc en place ou soulager une douleur quelconque je trouve que c'est un bon début pour éviter une suite d'ennuis qui vont finir mal...
ça existe ou bien il faut que je fasse les rayons des BU de facs de médecine et que je lise pendant plusieurs années?

22 avr. 201616 juin 2020
1

ben il y a bien ça et ça, je pense que c'est utile à lire...


22 avr. 2016
0

Oui, merci! ça répond très partiellement mais c'est vrai que c'est utile à lire et que ça devrait faire partie des documents compris dans le manuel du navigateur en 3 tomes...
la seule fois où j'ai vu ça c'était dans le radeau de survie, mais bon le lire avant d'être en situation dans le radeau c'est mieux je crois! :reflechi:

22 avr. 201622 avr. 2016
0

a-lifecare.com[...]e-bord/
Ca avait l'air bien.
Ne pas oublier l'écharpe pour maintenir un bras blessé, mais ca aussi ca demande une explication.
Vous suivez, les gars du Samu ?

22 avr. 2016
0

5 compresses !! Si tu pisses le sang, c'est un peu juste.
:doc: :doc: :doc:

22 avr. 2016
0

la petite qu'on presse .......
ma copine préfère ..............
sans commentaires
alain :cheri:

22 avr. 2016
0

Pharmacie : rappel de la Dotation obligatoire - (Division 240) :
.
Les navires effectuant une navigation au-delà de 6 milles d'un abri embarquent le matériel d'armement et de sécurité hauturier qui comprend la trousse de secours composée des éléments suivants :
•1 paquet de 5 compresses de gaze stériles, taille moyenne ;
•Chlorhexidine en solution aqueuse unidose 0,05%;
•1 coussin hémostatique ;
•1 rouleau de 4 m de bande de crêpe (largeur 10 cm) ;
•1 rouleau de 4 m de bande auto-adhésive (largeur 10 cm) ;
•1 boîte de pansements adhésifs en 3 tailles ;
•4 paires de gants d'examen non stériles, en tailles M et L.
.
Et avec ça on fait quoi, on joue au Docteur ???????

22 avr. 2016
7

à ce sujet :
quand arafat était à l'hopital à paris
quand il est sorti du coma une première fois il a demandé ou il était
on lui a répondu :ville juif ,du coup il a replongé ,la deuxième fois il a demandé :qui me soigne ,là on lui a dit :le professeur israël ,il à replongé
la troisième fois il a demandé :quel temps il fait aujourd'hui
comme on lui a répondu mossad il est mort
alain :doc:

14 mai 2016
0

Comme quoi l'intolérance peut tuer...

14 mai 2016
4

Dédramatisons...:
1/ La chose la plus importante est de PREVENIR:
-SAMU: 15
-N° d'urgence unique européen: 112
-VHF:16
-par tel cellulaire: 196
2/ Avoir le numéro du CCMM (Centre de Consultation Médicale Maritime): +33 5 34 39 33 33 (Allez voir leur site pour préparer votre croisière) pour demander un avis médical spécialisé si nécessaire
3/ Faire une formation dès qu'on veut faire de l'hauturier me parait plus que nécessaire. C'est imposé pour les coureurs au large et pour les amateurs dès qu'on s'inscrit dans un rallye hauturier ou autre... alors pourquoi pas vous? C'est bien pour savoir ce qu'il faut faire, mais aussi très bien pour savoir ... ce qu'il ne faut pas faire..!!
4/ Le défibrillateur ne sert QUE pour les troubles du rythme cardiaque graves (Si le coeur est arrêté, il ne le fera pas repartir) c'est à dire que l'activité électrique du coeur est tellement rapide qu'il ne peut plus y avoir d'activité mécanique de la pompe cardiaque. Dans la très grande majorité des cas, ils surviennent dans le cadre de l'infarctus. Mais c'est assez rare, tous les infarctus ne se compliquent pas de troubles du rythme, loin de là... La probabilité d'avoir à son bord un équipier qui fait un infarctus, compliqué d'un trouble du rythme est tellement faible que cela ne justifie pas d'avoir un défibrillateur à son bord. Sinon, il serait conseiller d'en avoir un dans chaque maison de particulier. Si vous ne le faites pas chez vous, pourquoi le feriez vous sur votre bateau? C'est pour ça qu'il n'y en a que dans les lieux publics, parce que c'est le nombre qui augmente le risque... Par ailleurs, en traitant ce trouble du rythme, vous ne traiteriez qu'une conséquence mais pas la cause et le trouble du rythme a de fortes chances de récidiver... Donc bref, c'est pas utile à bord...
5/ tous les infarctus ne sont pas mortels, loin de là... La mortalité est de 7% à 1 mois chez ceux qui ont le temps d'arriver à l'hosto. Le problème est de savoir quelle est la mortalité en tenant compte de ceux qui n'ont pas le temps d'arriver à l'hosto: on pense qu'elle est de 30%... Donc 70% en réchappe... Donc, en cas d'infarctus (douleur en barre, derrière le sternum qui dure plus de 30 min, avec impression d'avoir le coeur dans un étau) pas de panique, dans une grande majorité des cas, vous allez avoir le temps de prévenir. Si vous êtes nuls en gestes-qui-sauvent, soyez au moins bons en communication !!!
5/ N'oubliez pas le principal: LA PREVENTION. Plus vous avez de facteurs de risque, plus votre risque de faire un pépin augmente (Tabac, diabète, hypertension, cholestérol, sédentarité, surpoids, antécédents familiaux). Si vous avez 2 facteurs de risque ou plus à 50 ans, faites un électrocardiogramme et une épreuve d'effort en dépistage. Puis tous les 5 ans. C'est jamais une garantie à 100% mais on en dépiste beaucoup quand même... Et quant à ceux qui pensent que ce test est risqué, dites vous que le risque de mourir en traversant la rue ou en faisant du bateau est infiniment plus grand. Si vous avez peur de mourir en faisant un test d'effort, pas la peine de vouloir faire du bateau!! Restez chez vous, c'est moins risqué!!
6/ Assurez vous que vos équipiers ont bien leurs médicaments journaliers en quantité suffisante. parfois, en bateau, on peut être "bloqué" dans un mouillage en attendant que la météo se calme... Je me souviens d'un diabétique tombé en rade d'insuline... Le CCMM préconise de remplir une fiche médicale pour les équipiers atteints de maladie chronique, parce que ce n'est pas quand ils auront perdus connaissance qu'ils pourront vous raconter leurs antécédents et vous dire quels médicaments ils prennent. Or, ce sont les premières questions qui vous seront posées quand vous réussirez à joindre un service d'urgence...

7/ Et dites-vous bien que le risque Zéro n'existe pas, sinon, on ne fait plus rien.... !!!
8/ Avoir un peu de bon sens, les bons numéros au bon endroit et une petite formation aux gestes-qui-sauvent vous permettront de vous sortir de bien des situations ...
9/ A bon entendeur........

14 mai 2016
0

Bien qu'un mort sur un bateau soit rapidement encombrant
il faut admettre qu'on puisse mourrir sur un bateau, car nous sommes tous mortels. Le problème n'est pas la mort mais la façon de mourrir. Et la mort par arrêt cardiaque est idéale: 15 à 30s et on est dans les pommes et après fini les emmerdes. Belle façon de tirer sa révérence.

14 mai 2016
0

Peut-être, mais si possible, pas trop tôt...

14 mai 2016
0

Pas de pb avec ça, c'est une question perso, chacun voit sa fin comme il le veut... Mourir sans souffrir, de surcroit sur l'élément qu'on aime, c'est ce que l'on peut rêver de mieux... mais au risque de vous décevoir, c'est rarement le cas.... Par ailleurs, la question souvent soulevée dans ce fil était surtout la responsabilité du skipper par rapport à ses équipiers en cas de pb médical grave survenant à bord... et les façons de réagir...
Et puis, rationnellement, par rapport à tous les autres risques qui peuvent survenir sur un bateau (noyade, MOB, traumatisme, infection,) la mort subite par accident cardiaque arrive loin derrière.... Désolé pour tous ceux qui veulent mourir sur scène...

15 mai 2016
0

Une amie médecin m'a un jour décrit, avec moult détails :-), une noyade, il faudrait un bon quart d'heure (1) ?

Jacques

(1) pour les pinailleurs, je précise : eau à 20°C, le client n'a pas pieds et ne sait pas nager.

14 mai 2016
0

Un élément n'a pas été évoqué dans ce fil , certain défibrillateurs une fois ouverts enregistrent tout ce qui se dit dans l'environnement.

C'est le cas de ceux des pompiers en particulier, mais pas seulement , alors éviter de dire" bon de toute façon c'est l'heure de l'apéro , on laisse tomber".

15 mai 2016
0

Pour revenir à la question initiale
www.doctissimo.fr[...]ies.htm

15 mai 2016
1

Salut à tous! Pour ceux qui souhaitent être sensibiliser je me pose la question de créer deux ou trois petites sessions de cours pratiques sur les urgences à bords.
Mon boulot d'infirmier pourrait aider certains d'entre vous donc il faut voir comment faire.

Je n'ai pas beaucoup de temps libre mais pourquoi pas. Attention je ne suis pas médecin...donc poser un diagnostic médical ne fait pas partie de mes fonctions :langue2: La bonne nouvelle c'est que je bosse au bloc opératoire depuis presque 4 ans dans le privé et que par conséquent nos tâches sont extrêmement variées :pouce: du coup on a un boulot d'interne en hosto :mdr:

Des cours sur la priorisation de l'urgence, débuter l'orientation d'un diagnostic afin de mettre des actions en place, éviter la survenue de problème, connaître les signes cliniques et la symptomatologie des pathologies courantes, établir une pharmacie digne de ce nom à bord, suturer proprement.... tout ça se discute et ça me ferais plaisir de partager ça avec ceux qui n'habitent pas loin

:whaou:

Perso je pars en octobre 2017 pour les Antilles dans un premier temps avec un copain que je vais "former" par conséquent de sorte à limiter la casse au cas où :jelaferme:

A ce sujet je vous vois vous inquiéter pour les accidents cardiaques mais est ce que quelqu'un sait ici qu'elle est le problème majeur à bord rencontré par beaucoup de skipper...on en parle rarement car il n'est pas glamour :whaou: :langue2: :langue2: :langue2: mais sachez que si il n'est pas traité rapidos c'est.........gros problèmes assurés avec mise en jeu du diagnostic vital!

Allé :litjournal: :litjournal: :litjournal:

A plus les gars...et d’ici là bonne nav car faut pas oublier qu'avant tout on est des marins pas des acteurs de Grey’s Anatomy hahaha!

Julien de Port Leucate sur Shirel.

15 mai 2016
0

Ta proposition est bien intéressante, si on n'habite pas trop loin. A y réfléchir. Tu poses une énigme concernant le problème majeur rencontré par les skippers et moi j'aime bien les énigmes, alors on peut penser à la noyade, au coma éthylique, à une infection du canal urinaire etc....

15 mai 2016
0

Hahaha le coma éthylique! Elle est pas mal celle là :pouce:

Non rien de tout cela...cherches! On va passer sur les plaies et problèmes dermato...tiens d'ailleurs à ce sujet le mélanome guette chacun d'entre nous donc protection et "capel" sur la tête hein ;)

L'énigme à laquelle je fais allusion est bénigne au départ mais gênante :langue2: en revanche au bout du 3ième ou 4 ieme jour elle devient dangereuse! J'ai lu quelques récits d’helitreuillage ou de récupération par cargo à cause de ça :lavache:
Travaillant avec des chirurgiens sympas et prompts à l'explication je pourrais vous citer un des facteur favorisant entraînant ce problème outre les classiques que je vous donnerai :)

Allé :litjournal: :litjournal: :litjournal: :scie:

16 mai 2016
0

Tu pense à une banale plaie non traité et la petite infection qui suit?
On a le choix entre les bactéries, les parasites, les champignons et les protozoaires.
Entre les strepto et les stafilo (pas sur de l'ottografe :-p) on à déjà de quoi faire...
Et le remède est de cheval pour les doses.... :-p :-p :-p
Par expérience je sais que je supporte, mais les médecins sont toujours inquiets et on a droit aux multiples ficelles de monitoring... :-p
C'est pas très rigolo et avec des séquelles mécaniques et une convalescence qui peut être lourde et longue...
6 h après la microcoupure à la plante du pied (c'est le pied de marcher pieds nus sur une belle pelouse) et tu as du mal à marcher pour 1 genou déficient, encore 12 h et tu vas voir le médecin aux urgences car 2 genoux déficients et là le médecin t'annonce que quelques heures de plus et il ne pouvait plus donner un pronostic encourageant... Ca calme grave...
Une simple infection de la peau... Une bactérie qui traine partout... Une semaine sous "artillerie lourde" et monitoring, puis 3 mois sous doses "raisonnable" et contrôle sanguin très régulier...
...................
Je suis toujours pieds nues dès que je le peux....... Et ce qui ne te tue pas te rends plus fort!!! :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p

15 mai 201615 mai 2016
0

Occlusion intestinale ou carrément le bouchon anal (si,si ma mère centenaire et souffrant de démence avait tout le temps ça et il fallait se débrouiller pour extraire sous peine de déchirure)
C'est ça le risque chez les skippers ?
Ne me dis pas que.....nooooon ? Alors ca craint du boudin !

17 mai 2016
0

Voilà il l'a trouvé! C'est pas jojo je l'avoue mais effectivement mais l'un des premiers souci guettant les skippers est bien là constipation...et cette constipation si elle est non traitée peut avoir des conséquences dramatiques.
On se serait aperçu que les patients ayant subi une appendicectomie avaient un terrain plus favorable à la constipation mais les chirurgiens avec qui je bosse ne me l'ont pas confirmé...

Un manque d'hydratation, une faible activité motrice, un changement alimentaire peuvent induire cette constipation...Ces raisons étant les plus sympas malheureusement :oups: :jelaferme: elles sont facilement anticipables :whaou:

17 mai 2016
1

Oui voilà :langue2: :mdr:
Bon moi perso j'ai quitté depuis longtemps les couches et celles de maisons de retraite sont encore lointaines :tesur: enfin du moins à 33 ans j'espère :heu:

Tout ça me fait penser à ces petits services que ce nouveau métier m'a permis de rendre à certains lors de mes croisières...humains, animaux, oiseaux :whaou: on est mal voire très mal payés mais alors là satisfaction de le pratiquer est entière pour ma part!

17 mai 201617 mai 2016
0

Il n'y a rien de gênant à parler de parler pipi-caca. Nos mômes ne nous rien épargné à ce sujet, alors voilà notre tour. Un sujet du matin aussi important que le brossage de dents. Les selles du bébé ou celles de la personne agée suscitent le même intérêt chez la maman ou l'infirmière de la maison de retraite. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a quand même une belle justice sur cette terre, malgré que nous soyons pauvres et moches ou bien belles et riches, nous produisons tous la même chose de côté là.
Bon transit = belle croisière.

17 mai 2016
0

J'ai vu et découvert dans une émission récente un vétérinaire qui faisait un massage cardiaque à un perroquet. Je ne pensais pas cela possible mais je demanderais d'autres précisions à notre ami véto d'hisse et oh.

15 mai 201615 mai 2016
0

Bonne appétit à tous..... :bravo: :-D :-D
C'est un peu comme quand on regarde un film d'Hulot sur l'avenir de la planète, après tu n'as même plus envie de mettre un pied dehors :whaou: :heu: :tesur:
Bon, j'vais m'boire une mouse, plus trop l'moral, Pascal :alavotre: :alavotre:

15 mai 2016
0

Na zdrovie Pascal !

15 mai 201615 mai 2016
0

dziekuje ;-) :langue2: Sharkline

15 mai 2016
0

Je me suis livré à un petit calcul pour m'amuser et pour rassurer certains...
-On compte 50000 morts subites en France environ sur 66,6 millions de français
-On compte environ 4 millions de Français qui font de la plaisance, dont 75% font du moteur. Il y a donc environ 1 million de voileux.
-Après une règle de 3, la mort subite concerne donc 750 voileux/an
-Si on compte en semaines, ça fait donc environ 15 voileux par semaines qui disparaissent par mort subite... (bigre...!!!)
-soit un risque individuel de 1,5 / 100 000 par semaine
-si vous naviguez 2 semaines/an (je n'ai pas trouvé de statistiques sur le nombre de jours navigués en moyenne par voileux), ça fait donc un risque individuel de 3 pour 100 000 par an d'avoir une mort subite sur votre bateau...
-par comparaison, comme vous êtes sur votre bateau 2 semaines/an, les 50 autres semaines, vous serez donc à terre et vous circulerez en voiture...
-Il y a 5000 morts/an sur les routes en France, soit 10 fois moins que les morts subites, mais comme vous roulez dans votre voiture 50 semaines/an, vous avez un risque individuel de 7,5 pour 100 000 par an de mourir en voiture... soit un risque 60% plus élevé de mourir en voiture plutôt que d'une mort subite dans votre bateau...
-CQFD: continuez à circuler sereinement dans votre bateau, sans vous posez trop de questions, vous ne vous en posez pas quand vous prenez votre voiture !!!

Quand on sait que la mortalité est moins élevée chez les personnes qui ont une consommation modérée et régulière de boissons alcoolisées, alors là, surtout continuez de faire un max de bateau avec la conso d'alcool qui y est souvent associée et vous deviendrez quasi immortels !!!!!

16 mai 2016
0

Amha les voileux ne forment pas un échantillon représentatif de la population française alors que les conducteurs c'est un peu mieux...

16 mai 2016
0

Il me semble que dans ton évaluation statistique tu as oublié un facteur de risque important qui est l'âge, et qui je crois est largement défavorable aux voileux :oups:

16 mai 2016
0

Absolument, les voileux ne sont peut être pas représentatifs de la population globale, c'est du risque global... Mais sont-ils plus à risque ou moins à risque? difficile à dire... pas de données la dessus....
La mort subite étant dans la très grande majorité des cas (on dit entre 80 et 90%) liée à un infarctus du myocarde, le risque est évidemment lié au cumul des facteurs de risque de l'infarctus: diabète, cholestérol, hypertension, surpoids, sédentarité, tabac, antécédents familiaux. Et là, je n'oserai me risquer à un pronostic...!!!

16 mai 2016
1

C'est pourquoi ce fil a été publié et que les commentaires sont intéressants pour nous autres les pèpères et les mèmères.

16 mai 2016
0

Certes, on ne peut changer ni son âge ni ses gènes... je parlais surtout des facteurs de risque modifiables, ses habitudes de vie...

15 mai 2016
1

Ah bin c'est rassurant, moi qui m'étais commandé une télé parabolique de 70" avec un nouveau canapé, et une palette de canette, j’annule tout.... :reflechi:
Merci Thibaut de cette information prioritaire... :heu: :heu: :tesur:

Mais , j'aurai une question, le voileux qui casse sa pipe en bagnole, tu le mets où ? :mdr: :mdr: :mdr:

Pascal :alavotre: :alavotre: :alavotre:

16 mai 2016
0

ça dépend, il a bu ou non le voileux en bagnole??? ;-))

16 mai 2016
0

j ai deja fait 5 crises cardiaques ; heureusement a terre , j ai des ressorts dans tous les tuyaux et je ne me fait pas d illusions; le jour ou j en ferai une sur le bateau , ce sera la derniére !mais pour mettre une toute petite chance de mon coté , j ai en permence une bombe anticrevaison dont je ne connais plus le nom car il est effacé depuis le temps que je la trimbale dans ma poche je vois juste qu il y a de l alcool dedans !! finalement ,un bon pastis avant de mourrir c est aussi bien ! :alavotre: :doc:

16 mai 2016
0

ouh la la , elle doit être vieille la bombe... regarde surtout si elle est encore valable !!! si la date limite de conso n'est pas effacée!!

16 mai 2016
0

j ai regardé la date sur la bouteille de pastis ! c est bon !

16 mai 2016
0

vhf 16 pampampam etc donnner ta position et explique ton cas tu auras des reponses et de l'aide plus au moins rapide selon que tu est loin ou pres de c'eux qui savent!!!

16 mai 2016
0

A 4 ou 600 nautiques des cotes, la VHF, pas une grande aide...
Même si com satelite; le délai d'intervention va pour le légume... :-(

16 mai 2016
0

d'ou la nécessité d'un bon petit bilan de prévention avant !!! quand on va faire de la nav' hauturière... Un bon petit test d'effort peut rendre de grands services....!!

16 mai 2016
0

quand j ai fait ma premiére crise cardiaque , j avais fait un bilan et un electro 2 mois avant !!!! et il était bon ??????

17 mai 2016
0

Ben oui, ça c'est un problème... Mais malheureusement, les bilans et examens ne permettent qu'une évaluation à un temps "t" et ne préjugent pas de ce qui peut se passer dans l'avenir, même proche... C'est souvent difficile à expliquer. Les examens (et notamment l'épreuve d'effort) ne peuvent déceler que les malades qui s'ignorent (ceux qui ont peu ou pas de symptômes, mais qui sont sont malades authentiquement). Mais ils ne peuvent pas déceler les futurs malades, ceux qui ne le sont pas mais qui vont peut être un jour le devenir... La nuance est ténue mais véridique...

17 mai 2016
0

Je suis de loin les discussions et je trouve ce fils sympa! Entre ludique et formateur...pour moi c'est la meilleure façon pour éduquer et prévenir :pouce: :bravo:
Ellipse tu as bien raison...je conseille à tous une visite chez votre généraliste ne serait que pour parler de vos intentions. Si c'est un bon il connaîtra votre terrain à risque et vous orientera vers un bilan bien calibré et pas hasardeux!
De manière générale un bilan sang type est incontournable afin de voir votre fonction rénale par exemple....c'est une des choses qui souffre le plus chez le marin :alavotre: :alavotre: :alavotre: :whaou:

16 mai 2016
0

Par exemple, pour la Transquadra, l'organisation demande à l'inscription un bilan cardiologique systématique avec une épreuve d'effort et une échographie cardiaque et un stage ISAF évidemment... Sans en arriver jusque là, un avis cardio avec bilan des facteurs de risque, et éventuellement épreuve d'effort me parait de bon sens quand on veut partir loin, au delà des limites de délais d'intervention raisonnables.

16 mai 2016
1

Et on ne sait tujours pas de quoi voulait parler funnywave lorsqu'il évoquait l'éventuel gros danger qui pouvait guetter le skipper en mer (au bout de 3 jours danger il y a) moi j'ai de suite pensé à la constipation (vu mes fréquentations et amitiés dans le domaine des Ehpad et autres maisons de retraites)
Alors c'est quoi t'es-ce ?
:doc:

16 mai 2016
0

C'était assez clair, non ? (si on peut dire ... )

17 mai 2016
0

Concernant l'énigme qui nous avait été soumise, la réponse est donc de bien prévoir dans sa pharmacie de bord.......du déboucheur de tuyauterie.
:mdr: :doc:

16 mai 2016
0

Pour en avoir souffert lors de voyages en Afrique, je redoute plus ça que l'inverse, auquel on pense toujours quand il s'agit de "turista". Au bout d'une semaine on est vraiment mal.
Au minimum avoir des Microlax à bord :doc:

16 mai 2016
2

Ahhhhh, l'Afrique, quel merveilleux continent, j'ai longtemps travaillé en Cote d'Ivoire, que de souvenirs, génial pendant et un peu pénible les semaines après le retour.... :doc: :doc: :doc:
Pascal :alavotre:

17 mai 2016
0

Ça sent bon tout ça :mdr: :mdr: :mdr:

17 mai 201616 juin 2020
0

on est pas dans la m---e !

19 mai 2016
19 mai 2016
1

reste la bible

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (6)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021