une première dans le bateau vert...

Saint-Quay-Portrieux (22). Un blessé grave dans l'explosion d'un bateau électrique.....

www.ouest-france.fr[...]ctu.Htm

là ou l'on reparle de la pollution et des dangers de l'électrique..le côté noir du "futur vert" dont on nous promet monts et merveilles..!!

L'équipage
24 juil. 2012
24 juil. 2012
0

1 bléssé......Oui, bien sur.....m'enfin...c'est moins gravissime qu'une centrale qui explose et tue des milliers d'ETRES HUMAINS....FUKUSHIMA....en attente des autres....

24 juil. 2012
0

il faudra dire cela au pauvre bougre qui c'est fait sauter le caisson; ne pas oublier que chaque médaille a son revers et que le progrés de maintenant est peut etre le probléme de demain

24 juil. 2012
0

"Des milliers d'ETRES HUMAINS....FUKUSHIMA" !!! Aujourd'hui !!! T'es sûr !!!
Le tsunami oui, hélas pas le moindre doute ... :oups: :oups: :oups:

25 juil. 2012
0

Et personne ne parle ni n'évoque les dizaines de milliers de morts, bien réels eux, du tsunami ... :acheval:

25 juil. 201225 juil. 2012
0

Juste pour savoir car moi je ne travaille pas dans le nucléaire et je n'ai aucune connaissance de physique des radiations ... mais les déchets du nucléaire sont bien évidemment beaucoup moins problématiques que ceux du solaire ou de l'éolien ...

24 juil. 2012
0

@Nrs Merci pour ce correctif! :pouce: :pouce: :pouce:
Malheureusement le battage médiatique tend à faire croire que Fukushima a fait des milliers de morts, alors que seuls les "fossoyeurs" (une centaine de personnes au maximum) ont été exposées gravement aux radiations. Pour les autres, les populations civiles, l'exposition aux radiations n'a pas dépassé l'équivalent d'une radio panoramique dentaire par an. Et personne ne s'inquiète pour une panoramique dentaire!

25 juil. 2012
0

Tu as entièrement raison et le nucléaire pose des problèmes ÉNORMES que l'on n'est pas sûr de jamais maîtriser ... mais ce n'est pas une raison pour propager de fausses et totalement hypothétiques (mais qui travaillent bien dans le sensationnalisme ...) prétendues informations.

P.S. Je n'ai jamais travaillé dans le nucléaire et ses dérivés ... Je suis juste un simple prof (entre autre jobs) à la retraite :litjournal:

0

Je ne travaille pas non plus dans le nucléaire. Par contre, un simple coup d’œil sur Wikisaitout m'informe que le rapport entre la production électrique éolienne/photovoltaïque (groupés) et nucléaire est de l'ordre de 1/100 (!!!!).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je penses que les grincheux grincheraient encore plus si d'un coup de baguette magique on multipliait le nombre des ventilateurs par 100.

Sérieusement, la quantité de ces ventilateurs le long des côtes nous permet de bénéficier d'un vent constant toute l'année, il me semble normal de tolérer quelques centrales nucléaires pour les alimenter :mdr:

28 juil. 2012
0

pas confondre effectivement

28 juil. 2012
0

Ceci dit, dites vous bien que tous les véhicules électriques (bateau ou autre )qui suscitent l'enthousiasme des sauveurs de la planète, marchent au nucléaire; en effet utiliser de l'électricité produite à partir d'une énergie fossile pour remplacer la propulsion par moteur thermique est un non sens: autant utiliser directement le combustible fossile en question pour faire directement tourner le moteur thermique du véhicule.... L'électricité ne viendra pas de centrales hydraulique ou éolienne, les quantités disponibles sont trop faibles; donc en France propulsion électrique = propulsion nucléaire si on prend en compte l'ensemble de la filière. apres ça on peut penser que c'est le bon choix, mais il faut en etre bien conscient.

09 août 2012
0

Réponse nulle... mon bateau électrique ne peut pas marcher au nucléaire puisque, vivant en Guyane, il n'y a pas de centrales nucléaires dans les quelques milliers de km autour... D'autre part, la Guyane n'est reliée énergétiquement ni au Brésil, ni au Suriname, pays limitrophes !, nous avons tout simplement mis 4 panneaux solaires près du ponton. Ils rechargent sans problème les batteries du bateau. Arrêtez de croire que le monde entier fonctionne comme nos "beaux" pays industrialisés ! 80% du monde ne fonctionne pas comme cela ! Sortez un peu de chez vous et allez voir ailleurs !

25 juil. 2012
0

C'est un problème connu et reconnu ainsi qu' un souci pour les constructeurs automobiles qui se lancent dans le tout électrique. Maintenant ça semble au point mais peut-être pas encore sur les anciens modèles. On peut garder espoir pour l'avenir j'espère

25 juil. 201225 juil. 2012
0

Et bla et bla et bla
"...C'est un problème connu et reconnu..."
oui, effectivement, avec une batterie au plomb qui présente un excès de charge, il y a dégagement d'hydrogène et, éventuellement...boum.

En dehors des appareils de traction industriels ou des antiques voiturettes de golf qui utilisent de telles batteries AUCUN véhicule électrique n'est équipé de batteries au plomb.

"...ainsi qu' un souci pour les constructeurs automobiles qui se lancent dans le tout électrique..." Donc non. Ce n'est pas un souci.

Actuellement coexistent :
Nickel Cadmium
Nickel Metal Hydrure
Nickel Zinc
Zebra (Chlorure de sodium)
Lithium ion
Lithium Phosphate
Lithium polymère
Lithium Métal Polymère (LMP)
"Lithium-air" (bientôt...)

qui, pour certaines sont incapables de brûler, ou brûlent à l'eau, ou s'enflamment au contact de l'air qui fonctionnement à froid, à chaud (85° pour la LMP, plus de 300° pour la Zebra).

A ma connaissance aucune de ces batteries n'explose.

Ce qui est commun à TOUTES ces batteries modernes c'est que, en cas d'incendie, les effets sont très spectaculairement moindres que ceux consécutifs à l'incendie de n'importe quel réservoir de carburant classique.

Le risque d'explosion d'une batterie est réel sur les batteries au plomb. Leurs performances sont tellement médiocres qu'aucun constructeur n'envisage sérieusement des les utiliser (40 Wh/kg pour une excellente batterie au plomb qui vivra 500 cycles, 110 Wh/kg pour une LiFePo4 qui durera 2000 cycles).

25 juil. 2012
0

bsr,
je suis toujours très étonné quand ce genre d'accident arive .on dirait que les "ingenieurs "qui les ont conçus pensent à autre chose . dans l'aeronautique avant de construire un avion tout est épluché verifié par des gens competents ,il est vrai que les sommes mises en jeu ne sont pas les memes ,
n'importe quel electricien sait que les batteries meme soit disant étanches degagent de l'hydrogene .
je suppose que c'est ce gaz qui a fait exploser le bato.....
il ne faudrait pas en rester la et considerer cet accident non pas comme un fait divers .mais aller chercher la responsabilité du concepteur .
quand on sait le prix payé par les municipalitées pour ces navires ,les controles (payants ) pour obtenir les agrements passagers .
il serait bon de responsabiliser(financierement et pénalement ) toute la chaine de l'archi aux donneurs d'autorisation ,je crois qu'ils s'y reprendraient à deux fois avant de mettre en circulation ce genre de navire dangereux.
immaginez si il avait ete plein de passagers
pire que le titanic ...ou le djolo
alain

25 juil. 201225 juil. 2012
0

Juste une anecdote :
Il y a quelques années, un ingénieur, expérimenté, diplômé, intelligent et sympa m'a demandé sur le ton de la confidence "s'il te plait, c'est quoi la borne W d'un alternateur? Je dois brancher un fil dessus mais je ne sais pas à quoi elle sert."
Cet homme, de formation spécialisée dans l'électricité automobile, avait en charge la conception et le développement du faisceau électrique d'un modèle de voiture diffusé à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires...

"n'importe quel électricien sait ça". Un ingénieur, non.

25 juil. 2012
0

Il est question d’un problème de charge, hors dans la longue liste de batterie cité par Némo, la plupart sont très sensible à la qualité de la charge, et il ne faut pas jouer avec cela, les effets peuvent être spectaculaire en cas de surcharge, et la "sensibilité" augmente avec l’age de la batterie…

25 juil. 201225 juil. 2012
0

Dans le cas précis, le lien donné initialement indique :
- que la batterie et le chargeur présentaient des anomalies de charge
- que c'est un dégagement d'hydrogène qui a explosé (il s'agit donc d'une batterie au plomb).

Aucun ingénieur au monde, même celui qui connait quelque chose en technique (au bénéfice du doute peut être que ça existe en aéronautique. En automobile, non) ne pourra éviter qu'une pièce ou un organe défectueux occasionne une panne.

On peut effectivement s'interroger sur le fait qu'il ait pu se créer une accumulation d'hydrogène mais :
- existe-t-il une réglementation maritime en matière de sécurité des batteries de traction (pour info, rien à ce jour en automobile)
- dans la mesure ou le 'génieur aurait pensé à ce détail et que son coût soit compatible avec le devis accepté, rien ne dit que les éventuels évents n'ont pas été obstrués.

Pour en revenir au risque des batteries, quelques soient les effets d'une surcharge, d'un emballement thermique ou même d'une mise à feu secondaire par contact eau/lithium ou par échauffement du fait d'un foyer primaire extérieur, les effets d'une mise à feu de batterie sont impressionnants pour le néophyte mais ils sont objectivement modérés pour qui a eu l'occasion de pratiquer des incendies intéressant des réservoirs de carburants.

29 juil. 2012
0

Pour préciser ce que dit Nemo1.
Il fut un temps ou nous faisions tous notre service militaire, certains ont pu faire joujou avec des grenades, offensives, défensives (les plus dangereuses) et d’exercices… Une grenade d’exercice est a peine plus dangereuse qu’un gros pétard, mais dans une pièce fermé de 20 m2 cela sonne bien…
Une petite batterie de démarrage de 35 ou 45 Ah (sur Peugeot 104) qui explose pour cause de surcharge (vécu, surpression des gaz dans la batterie, sans entretien en théorie, problème de démarrage, on a ponté sur mon véhicule, gros moteur diesel en marche, grosse batterie et alternateur de 100 A, et on a insisté, et insisté encore et encore et boum) cela sonne son bonhomme autant à l’air libre, capot ouvert. On a retrouvé des morceaux de la batterie à environ 100m de distance…
Alors des batteries de traction de 1000 ou 3000 Ah… Sauve qui peut !!!
PS : Le moteur de la 104 était en fait noyé, il avait avalé de l’eau, mais cela je l’ignorais, et les bougies étaient mouillées…

25 juil. 2012
0

Un bateau électrique n'est pas un bateau vert, tout d'abord le bateau hors moteur est le résultat d'une chaine qui consomme des matières premières et de l'énergie donc pas neutre sur l'environnement.
Maintenant le moteur, l'électricité ne produit pas de gaz à effet de serre sur le plan d'eau où il est utilisé mais où l'électricité est produite.
Il y a évidement un avantage à produire moins de bruit et de vapeurs polluantes sur le port mais de là à parler de bateau vert, ou non polluant...

0

Effectivement :pouce:

Affirmer qu'un véhicule électrique est un véhicule vert est aussi absurde que de faire croire qu'une centrale nucléaire qui a elle même été détruite par un raz de marée est à l'origine des dommages causées par ce même raz de marée.

C'est juste du journalisme. :jelaferme:

25 juil. 2012
0

surtout avec des batteries rechargées avec de l'électricité d'origine nucléaire...
mais il faut bien que les journalistes vivent...

0

Ah, il faut bien ?
Dommage :oups:

26 juil. 2012
0

Il semblerait qu'il s'agisse de 4 batteries au plomb sans entretien Enersys XFC 177 en 12 V.

26 juil. 2012
0

l'automobile n'est pas une citerne , un bato oui ,
dans une automobile les gaz peuvent s'evacuer sans problemes pas dans une coque qui se doit d'être étanche .
j'ai eu se probleme sur un voilier en acier pour cisailler deux boulons à la lapidaire , de l'autre coté de la cloison du compartiment moteur il y avait deux batteries AC DELCO
qui etaient en charge comme c'etait une intervention ponctuelle je l'ignorait ,evidement elles ont explosé et projeté de l'acide partout pourtant j'avais pris des précautions ,coupé les coupes batteries et meme debranche le demarreur puiisque c'est lui que je déposais (un bloc de rouille)
la seule solution a été de dissoudre du bicarbonate de soude dans de l'eau et de rincer tout ça avant de remplacer les batteries .

alain

27 juil. 2012
0

Nemo1: Dire que les batteries lithium ne sont pas dangereuse... hum.
Quand on a une batterie LiIon au cul chargée à plus de 300 ou 400V, c'est comme être assis sur une caisse de dynamite.
On dépense des fortunes pour développer des systèmes de supervision (BMS) à la hauteur du risque, avec des risques de pannes estimés à 10^-7. Je suis en plein dedans.
On passe aussi sur du lithium-polymère ou lithium-metal-polymere (Boloré) ou lithium-phosphate pour stabiliser le réaction, mais même là le risque est réel, ne serait-ce qu'à cause de la haute tension en jeu et du risque de feu (LiPo)
Qui n'a pas vu les video de PC portable qui prennent feux spontanément de manière spectaculaire, les rappels de nombreuses batteries qui ont suivit (Sony, Dell, Nikon, IBM, etc..)
Le risque est "maitrisé", mais il reste bien réel. Mais bon, ça veut rien dire un risque "maitrisé", ca rassure, c'est tout.
www.turbo.fr[...]ollars/
Sans parler des fuel-test

28 juil. 2012
0

+1 @ BoB le fou... :litjournal:

29 juil. 201229 juil. 2012
0

Cher bob.
Avant de parler et ou de qualifier, expérimente.

As-tu déjà assisté à une mise à feu de voitures disposant de carburants classiques?
Non?
Moi : oui.

As-tu déjà assisté à une mise à feu de voitures équipée de batteries lithium?
Non?
Moi : oui.

Et bien je peux te dire, par expérience, et non par ragot de comptoir :
1°) que la mise à feu d'une batterie est autrement plus difficile que celle d'un réservoir de carburant

2°) que ses effets sont ridicules par rapport à ceux produits par l'inflammation d'un réservoir.

Lors de la dernière mise à feu voiture électrique à laquelle j'ai eu occasion d'assister la mise à feu avait été effectuée (très difficilement) sur la batterie (350 kg de batterie lithium). Les pompiers qui sont intervenus pour mettre un terme à l'essai étaient positionnés à moins de 2 mètres de la batterie, derrière le jet diffusé de protection (deux fois plus lorsqu'ils ont eu l'idée d'essayer d'arroser la batterie mais leur "chaleur" n'a duré que quelques secondes).

Va donc te positionner à 2 mètres d'un réservoir en feu, et reviens ensuite en parler...

Deux conditions à respecter sur un incendie de batterie lithium :
1°) NE JAMAIS ARROSER. Le lithium réagi violemment à l'eau (comme le sodium)
2°) laisser brûler.

En pratique, un réservoir de voiture thermique brûle en une petite demie heure, une batterie un petit quart d'heure.

L'ampleur des effets est indépendante de l'état de charge.

En ce qui concerne les BMS et le risque d'emballement thermique, il est du même ordre que celui lié à l'utilisation de voitures à essence.

28 juil. 2012
0

"Le risque est maîtrisé". C'est comme le nucléaire, Tout dépends du budget que veulent mettre les actionnaires dans la sûreté des installations et dans la sécurité dans les procédures d'interventions

29 juil. 201229 juil. 2012
0

Fiouuuuu!!! ben dit donc à voir les réactions de certains on se demande comment les voitures continuent de rouler, les trains de franchir les tunnels, les avions de voler, les bateaux de franchir la ligne d'horizon... etc etc... :lavache: les voitures électriques ou hybrides sont au point n'en déplaise aux grincheux et les bateaux le seront. D'ailleurs connait on des lagoon 420 hybrid par exemple qui auraient explosé en mer? Pour peut que la conception soit le fait de gens compétents le risque est maitrisé au moins aussi bien que pour les carburants classiques. Qu'une baterie prenne feu dans un labo ne me choque pas outre mesure, c'est même en général ce qui est recherché... ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (69)

Piégeage des gouttes

mars 2021