Une future solution pour les voies d'eaux : le "Paradeep"

Trophée de l’innovation 56. Il présente son invention «Paradeep».

Alain Malardé, originaire de Bieuzy-les-eaux près de Pontivy, va présenter aux Trophées de l’innovation du Morbihan, à Lorient, son invention «Paradeep». Elle permet d’empêcher l’eau de s’infiltrer à l’intérieur d’un bateau. Il a déposé un brevet national.

Le 22 juin, un Bieuzyate aura six minutes pour convaincre le public et un jury de professionnels, au palais des congrès de Lorient, lors de la finale du Trophée de l’Innovation organisé par la CCI (chambres des commerces) du Morbihan. Avec son Paradeep, système permettant d’aveugler une voie d’eau sur un bateau dont il est l’inventeur. Il est arrivé parmi les trois premiers de la catégorie industrie.

Une solution d’urgence pour arrêter une voie d’eau.

Bien connu dans le monde maritime, Alain Malardé, capitaine du vieux gréement le Bro-warok, a connu toutes sortes de situation d’urgence en naviguant. «Il y a trois risques majeurs en mer : l’incendie, l’homme à la mer et la voie d’eau, explique-t-il. On a des moyens d’agir sur deux d’entre eux : le déclenchement thermique pour l’incendie, le repérage par satellite pour l’homme à la mer, mais aucun appareil n’existe pour aveugler une voie d’eau de l’intérieur du bateau.»

Le marin raconte ainsi qu’un jour, alors qu’il passait au large de la Presqu’île du Cotentin, son voilier a heurté un objet flottant non identifié, créant une voie d’eau trop importante pour que les pompes de cale puissent compenser. «On avait dû boucher avec des coussins, des polochons, tout ce qu’on avait sous la main. On avait réussi tant bien que mal à freiner l’arrivée d’eau, mais ça nécessitait la présence permanente d’un marin.»

Un parapluie fermé.

Et si autrefois les bateaux en bois étaient en mesure d’absorber une bonne partie des chocs, et ceux en métal de se déformer, le matériau composite avec lequel sont construits la majorité des bateaux actuels se casse au moindre choc, faisant de la voie d’eau un problème touchant largement les amateurs de navigation.

De là est née sa réflexion : «Comment un homme seul à bord peut-il combler une voie d’eau ?» L’idée qui lui est alors venue est celle d’un parapluie fermé qu’on introduit dans la voie d’eau, qui s’ouvre à l’extérieur et vient se plaquer sur la coque. Sur le manche du parapluie, une vis vient bloquer l’ensemble.

Ainsi est né le Paradeep, pour lequel Alain Malardé a déposé un brevet national et international en 2016.

Si l’idée est simple, la conception l’est moins. Il a fallu deux ans à un ingénieur et des étudiants de l’Université Bretagne Sud pour créer le premier prototype, qui est aujourd’hui en recherche et développement chez Plastimo.

Ouest-France, le 16/06/2017.
www.ouest-france.fr[...]5067129

L'équipage
16 juin 2017
16 juin 2017
0

c'est pas nouveau et il a du s'en inspirer mais c'est bien d'industrialiser l'idée ;-)

16 juin 2017
0

déjà vu un système similaire il y a longtemps chez les italiens, pour ce type d'avarie, qui est loin d'être commune. Du coup j'ai bricolé un disque caoutchouc (membrane de pompe à la retraite) avec une tige boulonnée au centre, un bout de tissu pour bourrer le trou, et un petit sac de ciment prompt pour colmater. D'ailleurs ce parapluie marchera pas pour la majorité des avarie qui seront un dé-laminage ou arrachement après un choc violent. Un trou net comme ça sur un bateau plastique qui laisserait passer le parapluie, à par un passe coque qui pète (et encore si on touche pas même un passe coque pourri ne lâche pas), ça doit pas arriver très souvent.

16 juin 2017
0

Il m'est arrivé plusieurs fois d'avoir des voies d'eau. Aucune n'aurait pu être traitée avec ce dispositif.
Voie d'eau en forme de fente, assemblage prenant du jeu, difficulté d'accès (sans parler de difficulté de la localiser), etc.

16 juin 2017
0

Il m'est arrivé aussi quelques mésaventures dont des voies d'eau, mais un trou, jamais; des vannes , des déchirures, des enfoncements..........
tien ne remplacera un bon sac poubelle et une bombe de mousse polyuréthane.

16 juin 2017
0

bonjour
on avait déjà débattu au sujet de ce système qui ne peut être utilisé que dans très peu de cas !
une des meilleures sécurité en cas de voie d'eau est de disposer d'une grosse pompe attelée qui puisse vider au moins 10.000 L/h ce qui laisse le temps dans la plupart des cas de trouver la voie d'eau et une solution* temporaire pour la masquer en partie ou définitivement ou pour le moins quelques minutes pour appeler les secours et monter dans la survie avec son Iphone et sa trousse de maquillage.
ensuite les solutions* pour masquer une voie d'eau dépendent de la volonté et de l'imagination de chacun ... en fonction du contexte ! système parapluie pourquoi pas, voile, sac de ciment, le chat qui gonfle quand on le mouille, etc...

16 juin 2017
0

@ thorlak50130.
Quelle est ta méthode avec le sac poupée et la bombe.
Merci

17 juin 2017
0

Sac poubelle

0

on peut ralentir une venue d'eau en déployant une voile sous la coque, la pression de l'eau va la plaquer autour du trou, pour moi c'est toujours plus efficace de mettre la membrane d'étanchéité entre l'eau et la paroi fissurée que de l autre coté, faites confiance à un constructeur de réservoirs en béton armé et châteaux d'eau avec 43 ans de métier et de galères.

17 juin 2017
0

Tu navigues sur un ferro ciment? Sans vouloir être désagréable je ne vois pas en quoi la construction de château d eau a pu te forger une expérience et choisir la voile comme moyen d obturation.
Ceci étant dit, la voile sous la coque, c était bien à l époque où on naviguait avec 5 voiles dans la soute. Depuis cette époque, On a mis au point des matériaux et des solutions adaptés à bien des situations variées.

17 juin 2017
0

Sur la video mise en lien par Dam de Chine, le gars qui fait les différents tests dit en conclusion de ses essais que c'est la bâche passée à l'extérieur du trou qui le système le plus efficace pour le colmater.

28 juin 2017
0

Il semble effectivement compliqué de concevoir un "parapluie" assez fin et résistant pour être introduit à travers une brèche longue et fine sans l'élargir ni se déchirer.
Cela suppose également une surface extérieure de coque assez plane et dégagée pour déployer le système et bien l'appliquer.

Un 2ème système français breveté vu sur Voiles & Voiliers est en cours de développement :

www.voilesetvoiliers.com[...]bateau/

Le principe est de mettre en compression un ballon contre la partie intérieure de la coque endommagée, entre une barre d'ancrage extérieure et une plaque circulaire.
Sur les videos le gonflage du ballon assure manifestement une étanchéité rapide en s'appliquant autour de la brèche sans chercher à la combler.
Les concepteurs se disent satisfaits des essais sur des brèches irrégulières et étroites, le long d'un puits de dérive ou contre une varangue.
Le système semble simple à mettre en place, assez polyvalent et résistant; il a aussi été testé lors d'une navigation prolongée sur un voilier avec une brèche importante


29 juin 201729 juin 2017
0

@Albesso Effectivement AirBob , je les ai rencontré au salon des inventeurs de Genève, le système est génial et fonctionne dans des conditions réelles sur plusieurs type de trous

29 juin 2017
0

Mouais ! Encore faut-il que la voie d'eau ait été localisée et qu'elle soit accessible ...

29 juin 2017
0

C'est certainement la principale difficulté, avec le stress des planchers qui flottent, l'effet de carène liquide, de nuit dans une mer formée, en équipage réduit, etc...Mais à lire les rapports de mer, les pires conditions ne sont pas toujours réunies et certaines zones particulièrement exposées lors des collisions (étrave, fixation de quille, puits de dérive, safran) peuvent être contrôlées avant de sauter dans le radeau ou d'être hélitreuillé.
Une solution qui prouverait son efficacité ne serait-ce que dans 50% des cas serait déjà un net progrès !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (81)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021