une chtite question pour les physiciens

quelle énergie électrique peut-on récupérer d'une masse d'1 kg chutant d'1 m (au niveau de la mer) ?

L'équipage
11 nov. 2005
11 nov. 2005
0

E=MgH
M = 1kg
g = 9.81
H = 1m

Ton énergie est donc de 9.81 joules.

11 nov. 2005
0

ok et si je veux transformer mes joules en watts
ça donne quoi ?

11 nov. 2005
0

masse
tout dépend de l'énergie cinétique, donc de la vitesse, sachant que dans la formule la vitesse est au carré, ça change beaucoup.

11 nov. 2005
0

1 watt = 1 joule/s
pour un rendement de 100% bien sûr
1 kg qui tombe de 1 m donne une énergie de 100 J
10 N X 9,81 X 1
soit 100 Watts.sec
C'est pas beaucoup çà fait 0,3 Watt.heures
Et qui c'est qui remonte le poids après ?

:-)

11 nov. 2005
0

ampéres
tu récupéres 10 joules par seconde donc tu as 10 watt soit environ 0,8 ampére sous 12 v.

MichelR

11 nov. 2005
0

en y réfléchissant
on pourrait peut-être récupérer l'énergie des mouvements de tangage ?

:reflechi:

11 nov. 2005
0

pour tout vous dire
je m'interroge sur l'opportunité de récuperer l'énergie inépuisable develloppée par le tanguage d'un bateau sur une mer un tant soit peu agitée.
Pour répondre à ta question précédente, ce serait la houle qui remonterait le poids.
Bien sûr, j'imagine que l'idée n'est pas totalement originale mais on ne sait jamais, si le rendement potentiel n'est pas complètement ridicule cela vaut peut-être la peine d'y réfléchir un instant.

11 nov. 2005
0

heuuu ...
Gatby, je crois que tu appliqué deux fois la pesanteur ... donc ton résultat est 10 fois trop grand ;-)

1kg fois 9.81 fois 1mètre = environ 10 joules soit 10 watts seconde ... 0.03 watt heure.

11 nov. 2005
0

j'ai pas tout compris
il doit y avoir une erreur quelque part, alors je pose le problème differemment:

Un poids de 1 kg tombe chaque seconde d'1 m , quelle énergie en A/H 12V puis-je esperer en tirer avec un rendement idéal de 100% ?

11 nov. 2005
0

Bien sûr autant pour moi !
Je suis quand même curieux de connaître l'application de çà ?
Je te propose Hollywood une énergie bien plus considérable pour la chute d'un objet de masse nulle...
Avec un paratonnerre adapté !

:-)

11 nov. 2005
0

Pas faux...
Comme le balanciers pour les coucous de la forêt noir, ou plus, moderne comme sur certains swatch, qui s'allimente sur un mouvement irrégulier.

11 nov. 2005
0

Gatsby, tu lis dans mes pensées
et tu tapes plus vite que moi.
Je suis qd même content que tu te poses la question également

12 nov. 2005
0

Un problème pour Robert :
Il faudrait calculer l'énergie produite par un dispositif comme un balancier placé en haut du mât qui par exemple remonterait un ressort, pèriodiquement entraînant une dynamo, avec des poids raisonnables, tant qu'à faire utilisant tous les mouvements tangage et roulis .
Si çà se trouve ce ne serait pas si négligeable...
Le meilleur indicateur de charge serait le mal de mer de l'équipage.
Après, y a plus qu'à partager le brevet !

;-)

12 nov. 2005
0

Sauf au mouillage,
mais qui voudra rester de son plein gré dans un mouillage suffisamment rouleur pour produire de l'énergie ? :reflechi:

_/)

12 nov. 2005
0

Mouvement perpétuel ;-)
Récupérer de l'énergie par le mouvement du bateau se fait très simplement depuis des décennies par l'hélice et un alternateur d'arbre ;-)

Mais ça freine ... !

La question est donc de savoir si on peut récupérer de l'énergie sur les mouvements du bateau sans le freiner. Là c'est bien moins évident de répondre. Il faudrait pour cela que l'énergie ne soit récupérée que sur des mouvements orthogonaux à sa trajectoire instantannée. Dit autrement, il faudrait que le mouvement qui récupère l'énergie n'est aucune composante parallèle à la route instantannée. Or la trajectoire instantannée est compliquée puisque c'est la combinaison de sa vitesse plus le tangage + le roulis :-( .

En tout cas mettre une masse en haut du mat pour avoir un grand mouvement de balancier n'est pas très orthodoxe du point de vue de l'équilibre.

C'est pour ça que l'alternateur d'arbre a encore de beaux jours devant lui ;-)

12 nov. 2005
0

en effet

Celà a dejà été experimenté avec des bouées houlonotrises .L'énergie de la houle était decuperée pour pouvoir éclairer la bouée.

Je ne sais pas precisement ce que cette experience a eu comme succes mais il y a eu des essais.

josé

12 nov. 2005
0

Ah ! Dans ces conditions
je préfère avoir un panneau solaire que de naviguer sur une bouée :-D

12 nov. 2005
0

Plein de megawatts :
www.eng.cam.ac.uk[...]304.doc

mais devrait pas arriver avant Virbac à Bahia...

12 nov. 2005
0

Peut-être que je dis une bêtise
Mais ce principe n'est-il pas appliqué pour exploiter l'énergie marémotrice ?
Soyez indulgents, je ne connais rien en physique

12 nov. 2005
0

oui c'est une betise

L'energie maremotrice ( barrage de la Rance pret de St Malo)c'est tout simple.

Un barrage :l'eau monte d'un coté avec la marée et lorsque le niveau est plus haut que celui du l'autre coté l'on fait passer l'eau dans des turbines.Lorsque la marée baisse l'autre coté se trouve plus haut et l'on fait passer dans l'autre sens .

Probleme il faut un coin avec de tres forts marnage pour avoir beaucoup d'eau à passée.

josé

12 nov. 2005
0

maremotrice
ce n'est pas une bétise, il y a un village en Ecosse qui tire son énergie des vagues qui s'écrasent sur les rochers.

12 nov. 2005
0

energie
il y a une faille dans la roche, l'eau s'y engouffre et actionne un piston de quelques m2 entrainant une génératrice.

12 nov. 2005
0

Euh...
Les rochers sont des silex ? :jelaferme:

_/)

13 nov. 2005
0

Exacte !
Thalassa avait fait un reportage dessu d'ailleurs, il y a bien lontemps déjà ...

12 nov. 2005
0

plutôt qu'un balancier en haut du mat
pourquoi pas une mini usine maremotrice à bord ?
Je m'explique, on a tous besoin de disposer de reserves d'eau douce.Alors imaginons 2 reservoirs, 1 à la proue l'autre à la poupe , les 2 reliés par un tuyau de bon diamètre et au milieu une turbine qui récupère l'énergie produite par le transfert constant de la masse liquide.
L'avantage est que l'on n'embarque pas de masse inutile en dehors de la génératrice.
Le déplacement léger du centre de gravité ne devrait pas influencer la marche du bateau de façon dramatique.
Votre avis ?

12 nov. 2005
0

Que le balancier
au dessus de ma tête disparaisse, n'est pas pour me déplaire. Probablement un réflexe gaulois : j'ai toujours peur que le ciel ne tombe... Et que se passe t-il quand la mer est étale ? Mais, l'idée me plaît bien.

13 nov. 2005
0

Cas d'école ...
Hollywwod, ton cas est un cas d'école: comme les réservoirs sont dans l'axe longitudinal (dans le sens du déplacement), si tu récupères de l'énergie par un mouvement de l'eau dans cette direction, tu freines le bateau ... on reviens à l'alternateur d'hélice.

13 nov. 2005
0

y avait un projet, y a tres longtemps ...
y avait un projet, y a tres longtemps ... pour récupérer l'énergie de la houle qui consistait à ensembler des plaques entre lles, et cela former un immense radeau dont les palques untitaires avaient un movement relatif les une par rapport aux autres à chaque passage de vague

ils avaient prévus de monter un système de bobinage/aimant à la charnière de chaque plaque et donc le mouvement de la houle faisiat tourner l'aimant dans la bobine d'où apparition d'un courant alternatif

ça n'a rien à voir avec la demande formulée, oups, mais c'était pour faire avancer le schmilblic

je ne sais pas ce que ça a donné cette idée, ni même si elle a été essayé

pour l'idée du départ, il me semble que l'on ne subit pas tant de roulis que ça ou alors c que le bato est au mouillage mais au mauvais endroit ou sans moteur ou sans voile

vaux mieux mettre une éolienne (et pas une héolienne) AMHA

cordialités maritimes
larent le hareng

13 nov. 2005
0

Tu te "gourre-je" pas du tout ...
on pourrait récupérer les énergies des mouvements verticaux aux extrémités du bateau. Le principe à appliquer ne semble pas bien compliqué, à défaut d'être rentable.

Mais la question demeure: cela va-t-il freiner le bateau ? C'est pas sûr, mais possible, et difficilement prévisible.

En effet les mouvements verticaux des extrémités résultent de l'action de la mer sur le bateau en route. Si on récupère leur énergie on augmente de ce fait le moment d'inertie en tanguage (par définition de la récupération d'énergie) . Selon le cas, cette augmentation du moment d'inertie longitudinal peut être favorable ou défavorable, ça dépendra de l'état de la mer, de la vitesse du bateau et la forme de sa carène.

13 nov. 2005
0

tu as sans doute raison robert
mais il est existe certainement un moyen de récupérer l'énergie du tanguage qui freine le bateau. Les accélérations verticales des 2 extrémités du bateau doivent pouvoir être transformées en énergie exploitable ,
me gourre-je ?

13 nov. 2005
0

récupération d'énergie
Dans la marine marchande on a inventé depuis bien longtemps un moyen pour vaincre l'energie à l'avancement ce qui a fait économiser du carburant - je veux parler du bulbe à l'avant .
Il reste a récuperer un peu plus dénergie en récupérant l'énergie gaspillée par le bateau lors du tangage .Le bateau lorsqu'il est dans la houle avance en zigzag du haut en bas .il fait plus de chemin que s'il allait en ligne droite .
Il suffit de récupérer cette énorme énergie qui propulse le bateau vers le haut et vers le bas soit par des ailerons qui oscilleront en fonction de l'assiette du bateau , soit en captant une quantité d'eau au moment où le bateau descend et qui sera rejetée au moment où le bateau monte et cette eau faisant tourner une turbine (principe des marées motrices )
Je vous laisse réfléchir à d'autres solutions

13 nov. 2005
0

bon, je me doutais qu'y avait un os quelque part
je retourne plancher pour affiner ma copie.

Merci pour les infos.

A+

13 nov. 2005
0

t'as laisser tomber ....
une bouteille de quoi ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (162)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021