Une année à naviguer avec notre chien: premier bilan et premiers retours

Nous sommes partis en couple avec notre golden reitriver pour notre première année de l'autre coté de l'atlantique, sur notre 40 ft. Pendant tout le voyage ou presque, on a manqué de renseignements ayant traits au chien avec soi. Quand je parle de renseignements, je veux dire du sur, du concret, pas du radio ponton, parce que ça on en a pas manqué. Alors je me suis dit que peu être je pourrais aider ceux qui se posent les questions de savoir comment ça se passe avec un chien en fonction du lieu. En donnant des renseignements d'une part surs, mais aussi en donnant des impressions, des sentiments.

Pour commencer, je pense que la place d'un chien n'est pas sur un bateau. Il n'est pas fait pour ça. Un chien est fait pour courrir à la campagne, les balades, ... Mais pas pour faire du bateau. En particulier un gros chien de 45 kg comme le notre, mais j'y reviendrai. Mais pour nous, c'était avec lui ou pas de départ, donc, on peut dire qu'il est content d'être avec nous bien sur, et que c'est surement l'une des rares satisfactions qu'il a d'être sur un bateau. Est ce le plus important pour lui et pour nous? Je le pense, mais ça ne fait pas tout.

On est parti de PSL en juillet. Le chien a 5 ans, il n'a fait qu'une saison estivale en med. Il n'est donc pas habitué depuis tout petit.

Le bateau est équipé de filets de filière, c'est essentiel.

Les besoins: l'an dernier, il n'a pas voulu faire sur une traversée de 28 h. Pour sur, la première angoisse, c'est de savoir pour la traversée jusqu'aux Canaries. Les vétos intérrogés ne savent pas combien de temps il peut tenir. Nous avons à bord de quoi sonder, y compris le chien (bien entendu il faut savoir le faire mais c'est le cas). Toutefois, c'est en cas de danger absolu. Nous avons fini par tester une nav des baléares au sud Espagne. Il a fait au bout de 49 h. On était en déroutement à ce moment là car on avait peur d'une rétention. Plus tard, on a constaté qu'il observait souvent la route. On s'éloigne de la cote, il se retient de boire, on revient vers la cote, il boit. En traversée, bien qu'il n'aime pas ça, il fait vers le pied de mat, à condition d'être au portant et sans trop de mer. La gite est un problème incompatible avec la pose pipi. La mort dans l'âme, on le laisse faire la nuit, sans le regarder, car il le fait en se planquant. Sentiment de mal faire bien sur. On ne le saura j'espère jamais, mais aurait il pu faire avec plusieurs jours de grosse mer ? Au mouillage, il attend d'être débarqué. Pour finir, nous avions essayé le pot de fleur avec de l'herbe, la serpillère, j'ai aussi pissé à coté de lui, ça n'a rien donné. Beaucoup de petits chiens habitués au bateau jeune font dans une caisse sans problème.

Les papiers: on a le passeport, les vaccins, le tatouage, la puce, le test de la rage à jour, tout quoi. Mais ce n'est valable qu'en Europe. Ailleurs, soyons clair, ça n'a aucune valeur ou presque. Le régle dans les pays anglophones en général veut que l'on déclare son chien aux douanes. Ensuite, soit vous avez obligation de le laisser à bord, soit vous devez le montrer à un véto du coin si c'est prévu. A vous de demander avant de le débarquer. Nous avons testé cette solution à Antigua, mais vous comprenez rapidement que c'est une arnaque. Le soit disant véto arrive, ne regarde absolument pas le chien (il nous demandait de le tenir à l'écart car il avait peur visiblement d'un golden!!!), vous délivre un coup de tampon sur un papier pour 70 USD. En Dominique, une première fois, visite avec un guide officiel, il nous dit que le passeport suffit, une 2 ème fois, alors qu'on allait aux douanes, on se fait choper par le véto du coin qui passait en voiture et qui veut nous faire cracher 50 USD pour une simple escale d'un jour. Nous avons eu tord de le débarquer surement, mais comme la 1 ère fois personne nous a rien dit en ville,...Le ton monte, je refuse de payer, il nous parle de police et d'euthanasie, et on se sauve comme des voleurs.
Nous allons essayer de faire les choses en règle à St Vincent, c'est à dire l'arnaque du véto, car ça peut tourner rapidement vinaigre, et on ne veut pas se planquer en permanence. Dans les faits, très peu le font, et préfèrent débarquer en douce. Je donnerai mon sentiment après les grenadines. Mais planquer son york c'est faisable, un golden pas trop.

Les pays: nous avons constaté en Espagne qu'il y a très peu de chiens en ville. C'est simple, il y a des panneaux prohibido partout. Pas de transport, pas de plage, pas de bâtiments publics, ...prohibido. Mais la population n'est pas hostile. Canaries pareil.
Cap Vert: tout le monde s'en fout. Il ya des chiens errants partout. Attention aux maladies, ils sont parfois dans un état extrème.
Antilles Françaises: sentiments partagés. Souvent, les antillais se servent des chiens pour la garde, avec le chien attaché à un poteau sur du béton...Ils n'ont pas encore le concept d'animal de compagnie. De plus, il n'y a que des chiens croisés, assez petits à poils ras. Beaucoup de gens agés ont peur de notre golden à cause de la taille. Certains nous ont carrément agressés, hurlés dessus en créole,...mais ça reste exeptionnel et concerne surtout les gens agés et...un peu rustiques si vous voyez ce que je veux dire. Très peu d'antillais connaissent les races. La jeune génération est plus ouverte. En principe, quand on arrive, c'est bien le diable si les jeunes ne viennent pas le voir, le toucher parfois quand ils n'ont pas trop peur. Partout on écoute "gros chien" et sur les iles anglophones "big dog". C'est dire.
Antigua et Barbuda:c'est la bonne surprise. En ville, les gens viennent le voir en nombre, le prennent en photo, le caressent. C'est marrant au début, mais ça lasse. C'est surement ça la vie de star, sauf que la star, c'est lui.

La nourriture: pas de pb pour trouver. En plus, il aime le poisson. Attention à ne pas le laisser seul aux poubelles qui peuvent être dératisées, voire empoisonnées pour les chiens nous a dit un véto local. Attention aux crapeaux qui peuvent être mortels.

Avantages inconvénients en vrac: le chien oblige à sortir à terre. C'est pénible parfois, mais en fait on voit ce que certains autres ne voient pas en restant à bord. Trouver un endroit pour lui n'est pas toujours évident, le baigner encore plus (il faut passer outres les interdictions tout en prenant des plages peu fréquentées) mais en recherchant un peu à l'écart (comme la plage du Caritan à Ste Anne en Martinique), on y arrive.
Beaucoup d'endroit sont inaccessibles, ou bien il faut se relayer. Ne serait ce que les magasins. Mais l'important c'est l'impossibilité d'aller dans les parcs nationaux. Pas ou peu de bus, ça dépend souvent du chauffeur et de sa tolérence. Les locations de voiture possible, sans le montrer bien sur.
Mais les avantages existent bien: la garde du bateau bien sur. Les locaux ne connaissant pas, même un golden est dissuasif. Et surtout les rencontres. Déja, nous, on existe pas. On nous dit tout le temps "j'ai reconnu le chien, vous étiez bien là?" Le chien est fédérateur de rencontres. Avec les autres bateaux à chien bien sur, et avec d'autres qui les aiment, qui ne peuvent pas s'empêcher de venir faire une gratouille,...Une fois, la femme d'un propriétaire de maxi yacht est venue pour dire qu'elle voyait le chien depuis plusieurs jours et qu'elle voulait bien faire la baby sitter si on voulait lui laisser un peu. On a refusé et surement fichu en l'air l'occasion de voir comment c'est fait un bateau de milliardaire, mais bon...

La saison 2 (il y aura une saison 2), on essaiera de le confier à l'un de nos enfants si c'est possible, car encore une fois sa place n'est pas sur un bateau dans les traversées. Dans les canaux, il n'est pas rare de prendre 30/35 kts, de la mer, et le voir perdu à ne pas savoir se caler n'est pas drole. Sans parler des prises de ris de nuit avec lui dans les pieds...On ne sera plus obligé de rechercher des petits coins, et on profitera plus des visites à faire, encore que...Mais on sait aussi qu'on fera beaucoup moins de rencontres avec les autres c'est évident.

Le retour en avion: et bien c'est relativement simple à combiner des antilles Françaises. Avec Air France, on peut acheter une caisse à sa taille (219€) et le surplus est abordable (55€).

En tout état de cause, on a d'autres retours à faire sur les grenadines ces prochains jours. Je le ferai.
Bon, c'est surtout le chien de ma femme, mais je ne résiste pas à vous montrer une photo. C'est aussi mon compagnon les nuits de quart au clair de lune. Et lui il n'a jamais les boules.

L'équipage
09 avr. 2016
09 avr. 2016
3

Génial ton rapport sur le Toutou du bord .

09 avr. 2016
2

bon récit certainement utile pur des futurs naviguant avec un chien a bord , je l ai fait aussi sur 2 transat , plus jamais ....

09 avr. 2016
0

Salut et merçi pour se retour objectif

09 avr. 2016
1

Je vais peut-être me lancer dans "Une année de navigation avec mon Maître" !

09 avr. 2016
0

J'adore les golden, mais je ne peux pas imaginer passer du temps en haute mer avec.

Ca confirme ma pensée.

09 avr. 2016
0

quoique , je transat un cata de 20 m avec un chien a bord , 8 pers. en tout , a 2 j de l arrivée plus rien a manger sauf un grosse boite de Canigou et paquet de lasagne , deviner ce que l on a cuisiné , pas mauvais quand on a fain

5

Vous avez mangé des lasagne au chien ?
C'est bon ?
De l'intérêt d'avoir un gros chien !

09 avr. 2016
2

Petits détails: il repère les dauphins bien avant qu'on les voit, y compris la nuit. Et comme il veut faire copain avec, ça met une certaine pagaille en particulier la nuit.
A Mindelo, on a fait le plein d'eau, il n'en a pas voulu dès le début de la transat. Nous, on a fait cuire avec. Et bien sur on a été malade.
Plus insolite: j'ai pêché deux barracudas en arrivant aux Saintes (dans la zone de la ciguatera donc). Il les a senti et s'est écarté sans y revenir. Et pourtant le poisson il adore.

11 avr. 2016
0

vi vi bien sur ! et la femme elle préfère la campagne ....... bref ça dépend des cas :heu:

10 avr. 2016
14

en 1990 j'ai fait une traversée au départ de ténérife sur st martin avec un caniche presque toy entre les deux soit environ 5/6KGS
ce chien KIKI était le chien des propriétaires madame s'appelait jaqueline donc c'était le kiki de kiki .
il passait son temps sur les genoux de sa maitresse et ne mangeait que certaines croquettes diététiques ,il ne faillait utiliser que des champoings
secs exct exct.....j'ai oublié le noeud pap dans les poils de la tête
quand nous sommes partis les chiene commencé le lendemain à faire ses besoins uniquement dans le cokpit ,donc attention la nuit quelque fois ça glisse .comme nous faisions des quarts fixes je prenais le premier quart jusqu'à minuit et eux jusqu'à 7h du matin ,à deux ou ils alternaient .
le matin dès que je me levais je mettais une canne à l'eau et souvent dans le 1/4 d'heure j'avais un poisson à bord ,que je découpais en filets
avec mon kiki à coté qui aimait bien les morceaux de poisson crus ,quand sa maitresse se levait il ne voulait plus manger de croquettes .
mais curieusement il ne maigrissait pas ;tellement il aimait le poisson que quand il entendait le moulinet partir il état avant moi à l'arrière .et dès que le poisson était dans le cokpit il se jetait dessus et mordait carrément dedans ,le temps que j'attrape la bouteille de rhum pour l'eutanasier avant l'autopsie .plus ça allait plus il sentait le poisson à la grande désolation de sa maitresse .puis nous avons eu 2 jours de calme blanc
donc j'ai sauté à l'eau et le chien m'a suivi ,drame à bord kiki va se noyer ....et que non ça lui plaisait donc après bassine dans le cokpit
et bain journalier pour évacuer l'odeur ,on ne l'a jamais rincé et aucun problème de peau..
quand nous sommes arrivés à port lonvilliers le chien à disparu pendant 24h et il revenu tout crotté ,c'est devenu un pirate ......
alain

10 avr. 2016
2

Hé hé ! Avant d'en faire un chien pour mamie (ma gd mère en a eu un) le caniche était un chien très rustique utilisé pour la chasse au canard, il adore l'eau et son poil est tellement serré que l'eau n'atteind pas la peau. En plus c'est un des rares chiens qui ne perd pas ses poils, ce qui évite de boucher les pompes.

10 avr. 2016
0

Voilà la solution, si vous voulez traverser avec votre chien, il faut louer les services de Fritz the cat, THE expert !
:mdr: :jelaferme: :cheri: :-p

10 avr. 2016
1

Un chat expert en chien... :heu:

10 avr. 201610 avr. 2016
1

Bonjour,
je n'ai pas de chien ni de chat, parce que mon mode de vie ne le permet pas. Je voyage aussi souvent que possible, et j'ai un bateau, d'où incompatibilité.
Ma dernière expérience avec un animal à bord remonte à quelques années. J'avais invité un ami ex-navigateur muté à l'ambassade de Nouakchott à naviguer deux semaines en Costa Brava pendant ses congés, et, surprise, le gars s'est pointé avec un bichon.
Bon, on ne va quand même pas l'abandonner sur la plage à Cadaquès, les animaux aussi sont des êtres humains, dixit Steph de Monac un lendemain de cuite devant le micro d'une TV quelconque. Le clebs a commencé par chier devant le mât, puis se torcher le cul sur la moquette dans le carré en se tractant au moyen des pattes avant en relevant les arrières de façon à ce que son trou du cul soit bien au contact du sol.
Là, déjà, grosse envie de le noyer. Mais bon, j'aimais bien mon copain, alors...
Cette pauv'bête s'est vidée par les deux bouts au bout d'une demi-heure de nav vers Palamos dans une mer certes bien formée, des creux de 4m par l'arrière, mais c'était pas une raison.
Ensuite, chaque fois qu'on démarrait le moteur, il descendait se planquer sous la table en tremblant de tous ses membres, tellement que plus que la haine, il me faisait pitié.
J'ai fini par débarquer le chien et le maître sans ménagement à Barcelone, je n'en pouvais plus.
Depuis, quand j'invite, je précise que les animaux ne sont pas admis à bord.
De surcroît, la trace carbone d'un chien/an est équivalente à celle d'un 4x4 ayant parcouru 16000 kms. Et si j'ai choisi un voilier, c'est quand même un peu aussi pour éviter ça.

11

chacun ses choix ,moi je n 'invite pas a mon bord les gens qui n'aiment pas les animaux :-) quand a la trace carbone d'un chien c'est encore du delire ecolo extremiste

10 avr. 2016
5

Bonsoir,
je me sens tout à fait l' âme écolo et j' ai pourtant trois chiens(qui ne font pas leurs besoins n' importe où, c' est une question d' éducation) et un chat.
Quand à la comparaison 4x4 - chien, si tu prends en compte la fabrication et le recyclage du 4x4 et du chien, tu peux te permettre une meute d' au moins vingt chiens!
Gorlann

10 avr. 201610 avr. 2016
1

J'aime bien les gens qui interprètent à leur manière les propos qui ne leur conviennent pas, il suffit pourtant simplement de lire... Je n'ai dit nulle part que je n'aimais pas les animaux, simplement que mon mode de vie n'est pas compatible avec la possession d'un animal. Et même si tu n'aimes pas les écolos, un chien qui maintenant ne se contente plus des reliefs des repas familiaux pour sa nourriture mais refuse tout autre chose que les croquettes fabriquées en usine, transportées, et "déjectionnées" de préférence sur les trottoirs sur lesquels on est obligé d'utiliser des moyens mécaniques de nettoyage a effectivement une trace carbone qui a été évaluée. Suffit juste de se renseigner avant d'écrire des conneries. :-D :-D :-D

7

et l empreinte carbonne d un humain qui bouffe de la viande a tous ses repas c est combien de 4/4 ? :-)

11 avr. 2016
1

il parle de la trace sur la moquette du carré ....
alain :whaou:

10 avr. 2016
0

Ah voilà un récit intéressant!Je vois que tu as eu le temps d'observer l'animal sous toutes ses coutures.Du coup tu as pu faire faire le grand nettoyage du carré à ton pote :-p

10 avr. 2016
3

Ce que veut dire hoolof par la trace carbone d'un chien c'est : "se torcher le cul sur la moquette dans le carré en se tractant au moyen des pattes avant en relevant les arrières de façon à ce que son trou du cul soit bien au contact du sol. "

J'adôôôôre ! Tellement bien décrit !
:pouce:

11 avr. 2016
0

ces petits chien ont des glandes anales qu'il vaut vider de temps en temps si on ne le fait pas il se débrouillent eux même
alain

11 avr. 2016
2

Bonsoir ,ayant navigué de nombreuses années sur un bateau de travail (70 m) avec un chien berger belge à bord ,cet animal n'a jamais montré de signe d’incompatibilité à la navigation durant nos navigations d'environ de 45 jours sans escales.En vieillissant elle a eue des problèmes de motricité du à son âge .Elle a vécue environ 12 ans dans l’océan indien à nos coté, paisiblement sans avoir mangée une seule croquette .Une petite pensée pour Bénédictine offert par la propriétaire du bar de chez la mère Tom à Abidjan,les anciens navigants comprendront.Actuellement je ne souhaite pas avoir d'animal à bord car je considère ne pas avoir la place suffisante pour qu'il puisse s'épanouir .

11 avr. 2016
0

Hello,
Perso le chien(un petit batard de 10kgs) est presque resté 30 mois à bord, d'Europe jusquaux Antilles, via le Brésil et le Surinam...que du bonheur!
Il a prit l'avion à Fort de France pour rejoindre sa "Maman" fin Février...et j'ai pratiquement sabré le champagne!
Je retrouve dans votre récit mes(nos à l'époque) propres aventures...se cacher partout, gérer les chiens errants...menaces et autres désagréments dans certains coins(Trinidad...)
Meilleur endroit...Grenade, mais attention aux poisons , surtout à Cariacou...
Ah, en ce qui concerne les Grenadines, on les a sillonné ensemble durant 3 semaines...sans le déclarer, ça ne sert à rien.
Il n'est resté à bord qu'au Petit St Vincent...mais attention aux chiens errants à Union, Mayreau...quelques sueurs froides en perspective!
Bon courage pour la suite... :alavotre:

11 avr. 2016
6

-Merci pour ce récit mettant bien les choses à leur place. Nous avons eu un chien presque né dans le bateau (il avait 1 mois) il s'y est bien plu et nous l'avons gardé 16 ans. Il allait à l'avant pour faire ses besoins et ça n'a pas été rapide au tout début, il mangeait n'importe quoi et quand il refusait de manger soit il était malade (très rarement) soit la nourriture ou l'eau était malsaine. Lui aussi aimait bien les dauphins, il fallait l'empêcher de sauter à l'eau... Mais ça n'était pas une grosse bête, juste une petite levrette de 11kg. De plus nous nous sommes contentés de naviguer en France et sur la Méditerranée ce qui ne pose pas de problèmes sauf à Malte.
Pour le voyage en avion il était un peu trop lourd comme bagage à main, il aurait dû faire moins de 10 kg. Comme c'était une chienne elle est un jour partie se faire engrosser à Istanbull ce qui nous a posé un gros problème. Pourtant nous l'avions fait piquer contre ses chaleurs... mais bon !

En conclusion je dirai qu'un chien pas trop gros est possible mais que c'est quand même pas facile, il faudrait l'habituer tout petit. Depuis qu'il est mort de vieillesse (comme quoi la nav lui convenait bien) nous n'en avons pas pris de nouveau et notre liberté est bien plus grande. Malgré tout il nous manque quelque chose d'important, le regard, le coup de langue, les caresses, l'amitié.

16 juin 2016
1

Suite et fin pour cette saison 1 du retour d'informations. Nous en étions aux grenadines.
On a traversé le canal de Ste Lucie à St Vincent de nuit pour faire la clairance à Chateaubelaire. On a déclaré notre "pet" comme convenu et demandé la procédure au douanier. Il a beau eu cherché sur les sites de son pays, pas de renseignements pour la marche à suivre. Nous sommes parti pour Blu Lagoon dans la marina (au sud de l'île) et, en discutant, on a eu les coordonnées du vétérinaire d'état qui fait passer la visite: Dr HACKSHAUD (1-784-457-2452 ou 1-784-450-0326) qui ne répond qu'entre 8h et 8h30. Le véto est à Kingston, juste à côté et se déplace pour faire la visite. On a essayé mais sans succès. De toute façon, c'était plié car le principe est le suivant: on doit téléphoné pour avertir de l'arrivée au moins 1 mois avant. Là, on obtient 1 RV et ils expliquent quoi amener pour la visite. Nous avons donc fait toutes les grenadines sans autorisation en prenant soin de ne pas débarquer le chien dans les villes. Pour la petite histoire, un copain est allé faire sa clairance out à Bequia avec le chien dans les bras, les douaniers ont vu rouge et l'ont raccompagné au bateau pour qu'il foute le camp sans délai...
A Bequia justement, pas de problème pour le débarquer sur l'immense plage au sud de Port Elysabeth. Ponton et bon accueil.
A Canouan, peu de possibilités.
A Mayreau, superbe plage de Saline bay. Idéale.
Aux Tobago, il y a les Rangers. On l'a débarqué, pas de remarques sauf de le tenir en laisse. Normalement, c'est interdit car c'est une réserve naturelle, mais ça passe.
A Union, l'immense plage de Chatam bay s'y prête bien.
D'une façon générale, les gens ont plus été demandeurs pour voir un "so big dog" ,pour le toucher, etc...car leurs chiens sont plus petits et à poils ras, que peureux ou agacés.
A Cariacou et à Grenade, je ne connais pas leur réglementation mais il est sur qu'ils te foutent une paix royale, sauf une chose qu'il faut prendre au sérieux: on a eu pas mal de propositions pour le vendre. Au début on croyait qu'ils déconnaient, mais non. Pour les mêmes raisons. Il n'y a pas de Golden. Mais partout les gens viennent voir, et c'est parti pour la discute...la star, c'est toujpurs et encore lui. Comme dit ma femme, en plus, comme moyen de drague, il n'y a pas mieux. C'est peut être pour ça qu'elle va toujours faire les courses pendant que je le garde devant le magasin. Comme ça c'est moi qu'on drague et pas elle.

Pour cette saison qui se termine, je ne reviendrai pas sur mes premiers retours et premiers bilans. Par contre, s'il avait fallu retraverser pour rentrer en France, on aurait les boules pour lui...Il faudra bien revenir un jour, mais ce ne sera pas de gaité de cœur, dans ce sens encore plus.

16 juin 2016
1

J'ajoute une chose: à Tyell bay à Carriacou, il y a sur la plage un panneau qui indique que la loi condamne à une très forte ammende les gens qui empoisonnent les animaux. Ce qui semble vouloir dire que des cas ont existé.

16 juin 2016
1

Hello,
Attention à Cariacou, pas mal de cas d'empoisonnements cette saison encore.
Il vaut mieux rester le long de la plage...
:non:

03 juin 201803 juin 2018
0

Bonjour,
Merci pour ce retour d'expérience, car sur radio ponton il se dit bcp de choses. Notre chien un labrador croisé golden, âgé de 8 ans a fait la transat avec nous, sans problème, il faut dire que nous n'avons pas eu mauvais temps et puis nous sommes sur un catamaran. Pour ses besoins il va à l'avant, il lève la patte sur l'ancre ou sur le filet que nous avons installé devant le trampoline, un peu acrobatique quand la mer est formée, alors il se retient... Nous lui avions installé plusieurs endroits à l'arrière mais c'est lui qui a choisi devant;
Espagne, Madère, Canaries, pas de problème, les gens se baladent avec une bouteille pour rincer après les besoins, il y a bcp de poubelles pour jeter les sachets, alors qu'en France on les cherche!!! Cap-Vert avec le nombre de chiens errants il faut faire attention car certains chiens ont la gale, mais ils ne sont pas du tout agressifs.
Le notre est toujours en laisse car dès qu'il voit un chat il le course. Au Marin on l'emmenons dans la mangrove, une petite ile, il est en liberté et revient crevé de sa promenade.
Martinique, Guadeloupe, St Barth, St Martin aucun problème mais dès que nous rentrons dans un magasin avec le chien, les Locaux nous disent qu'il ne faut pas de chien "question hygiène", par contre il est accepté lorsque c'est un Métro.
Comme dit Pascal pour la drague c'est super.
Pour la période cyclonique nous descendons sur Grenade, à priori pas de problème pour cette ile, nous ne pensons pas nous arrêter à ST Vincent pour des problèmes d'insécurité, nous irons directement sur Béquia, mais je ferai un bilan pour les formalités dans les Grenadines.
Catamaran Patandre

03 juin 2018
0

Merci pour ce retour. L'idée de voyager autour du monde avec son chien semble tellement sympathique qu'avoir un retour réaliste est fort utile. Ca parait quand même compliqué, dommage... J'aurais pourtant pensé que les Golden, "chiens d'eau", étaient la race la plus appropriée pour voyager en bateau.

04 juin 2018
0

j'ai eu trois chiens qui on navigué avec nous ,
ils ont étés à bord tout petits
le premier c'était un laobé mâle origine sénégal aux yeux jaunes de 35kgs ,
il faisait ses besoins sur une serpillière dans le cokpit et suivant le temps ,c'était soit sur le roof ou dans le cokpit et par mauvais temps ,dans le carré sur la banquette à la gite .
le deuxième un labrador mâle de 45kgs ,quand je le cherchais sur le port ,je n'avais qu'à aller au bato il était couché sous la capote
il fallait l'attacher à bord ,dès qu'il voyait une épave genre casier en plastique il sautait à l'eau pour aller le chercher ,il nous a fait le coup avec des flotteurs de filets .
la troisième ,labrador également elle n'aimait pas trop à part la baignade au mouillage et posait des problèmes pour ses besoins
c'est celle qui a le moins navigué .
mais si j'avais du faire de l'hauturier je ne les aurais pas emmenés .
alain

04 juil. 2018
1

J'ai un mini malinois (15kg) sur un monocoque 42 pieds. Elle etait déjà adulte quand nous avons acheté le bateau et n'avait jamais navigué avant, mais elle connaissait bien la mer (c'est un chien de la Réunion). Sa première nav était canet en Roussillon- Majorque. Puis gibraltar. Puis canaries et transat (en 3 mois). Et depuis 3 ans, nav dans les antilles (de st martin à grenade)
Pour les besoins, lors de la transat nous avions mis un carré d'herbe synthétique que nous avons "baptisé" nous même. Elle s'est retenue moins de 24h, et dès le premier pipi, félicitations, récompenses etc lui ont bien fait comprendre que c'était une bonne chose de faire ses besoins là. Pour les détails techniques, un seau d'eau sur le tapis a chaque pipi (sauf la nuit) et une pelle a caca comme pour les chats pour envoyer ça par dessus bord. J'avais frappé un oeillet sur un coin du tapis et de temps en temps nous le metions à la traîne pour un nettoyage plus profond. Ce tapis ne peut malheureusement pas faire plus que qq mois car au boit d'un moment impossible de faire partir l'odeur de pipi imprégnée ds le plastique.
Dans le mauvais temps forcément, ma chienne se retiend tant que possible (c'est valable pour les canaux des antilles, elle attend d'être sous le vent des iles pour se soulager). On a du quelquefois l'emmener en laisse sur le tapis la tenir par le cou pour la rassurer et l'encourager verbalement.
Je pense que de commencer d'abord par des grandes nav aide car à faire plusieurs petites nav où le chien peut facilement se retenir, et d'augmenter à chaque fois la durée pour "amariner" le chien ne fait que lui faire penser qu'on rentre tjs à terre dans un délai où il peut se retenir. Cela ne peut que lui faire se retenir de plus en plus lgtps et complique la chose lors du premier grand départ.
Pour en revenir aux details techniques, à la place du tapis nous avions fabriqué une caisse, dans laquelle on avait placé une grille surélevée (en inox dans l'idéal...), des galets par dessus la grille. Un trou en bas d'un des côtés de la caisse avec un tuyau qui en sort et qui va direct à la mer. Arroser le tout régulièrement d'un seau. Pour un monocoque cette caisse est pour les mouillages qui durent. Parce qu'à la gite forcément les galets...

Pour les croquettes, jamais eu de problèmes d'avitaillement.
Pour l'ennui, bcp de joujoux, dont des espèces de casse tête avec de la nourriture cachée dedans. Des balades quand c'est possible, des activités nautiques sinon, nage (avec un gilet de sauvetage pour chien elle a bien compris le système et nage en mode pépère pdt très lgtps sans essayer de nous grimper sur le dos), kayak, paddle...
Pour les poils, rien de mieux que l'aspirateur. (En 12v avant notre merveilleux convertisseur...)
Pour la santé une pharmacie dédiée (avec cours du veto)

Au final, bien qu'un chien soit tjs mieux dans un grand jardin, je ne pense pas que ma chienne soit malheureuse. De toute façon c'est inenvisageable pour nous d'abandonner le chien ou le bateau, donc c'est les 2 ensemble.

C'est un énorme avantage pour la garde du bateau forcément. L'inconvénient majeur est évidemment la paperasse spécifique à chaque pays. Et également la logistique pour aller visiter un pays dans les terres (voiture de loc, trouver un dog sitter autour du bateau, ou partir seulement à la journée).

Selon moi, si vous avez déjà le bateau mais pas le chien, reflechisez y très serieusement avant de prendre un chien.
Si vous avez déjà un chien et que vous voulez vraiment vivre et voyager sur un bateau, n'abandonnez ni l'un ni l'autre, foncez.

15 oct. 2021
0

merci pour ce retour super intéressant ! Nous avons le chien, nous allons avoir le bateau, nous sommes très preneurs de toutes les infos possibles ! Comment avez-vous eu des cours par le véto ?

04 juil. 2018
0

Et si on faisait un fil "match chien vs bébé...."
avec des épreuves spéciales comme dans les rallyes :

"chien vs bébé dans les 40 eme rugissants"
" chien vs bébé au sommet du mont blanc : comment gérer le mam"
"speleo : chien vs bébé dans le gouffre le plus profond du monde"
"paris dakar : avec mon chien ou avec mon bébé?"
"parachutisme sportif : chien vs bébé, chute tête en bas"
"clubs échangistes : chien vs bébé, que choisir"
"patinage artistique : comment j'ai initié mon chien (ou mon bébé"
etc etc

On peut aussi remplacer "chien" ou "bébé" par "nonagénaire" ou par "tétraplégique"...bref, les idées ne manquent pas avec un peu d'imagination, c'est comme ça qu'un jour des types on inventé le hockey sous marin...
:mdr:

03 juil. 2021
0

Hello :)

Je n'ai pas retrouvé la suite de votre message concernant les grenadines...
Je suis très intéressée par ces infos car je pars bientôt dans les îles du sud et je désespère, je vois partout que les chiens sont interdit partout ! :(
Savez vous quels sont les documents à avoir ? les démarches à faire ?

Merci...

1

Bonjour,
Nous avons eu un épagneul breton à 3 mois. Le lendemain, il était à bord.
On avait une côte d’enfer avec car il était très beau. Pour un chien de chasse, il ne supportait pas les coup de fusils ou consorts. Par contre, il adorait les câlins et les coussins...
Quel que soit la taille du port, il retrouvait toujours son bateau.
Il connaissait «paré à virer ». Il attendait que le bateau soit à plat pour changer de côté.
Jamais malade, il n’aimait pas qu’on ne l’emmène pas.
Il montait dans le cockpit qu’au moteur.
Un vrai chien de marin. 14 ans de bonheur réciproque.
Bonne journée,
Patrice

04 juil. 2021
0

Je suis d'accord avec Patrice. le chien se fait merveilleusement bien au bateau même si c'est parfois un peu contraignant pour nous, mais quel bonheur que d'avoir a bord ce joyeux camarade sympa et pas compliqué.

05 juil. 202105 juil. 2021
1

On a toujours eu un berger allemand à bord. Le premier a vécu 16 ans, le second 17 ans.
les gros avantages : Sécurité totale. Jamais aucun vols, les tentatives ont toujours été arrêtées par le chien. Sécurité même avec les douaniers ripoux, les pirates etc...
Sécurité aussi en nav, car l'un comme l'autre veillaient la nuit et faisaient un "ouah" (au son très ouvert, très différent d'un aboiement de défense ou d'attaque beaucoup plus sourd), en cas de lumière de cargo à l'horizon. Nous avons dormi la nuit toutes les traversées.
Ils mangeaient comme nous, riz, poissons, fruits...
Faisaient leurs besoins à l'avant.
Inconvénients : En Australie, nous n'avons pas pu approcher à moins de 300m du bord et le chien n'a bien sur pas eu le droit de descendre.
Les quelques périodes de mauvais temps au près, il fallait mettre à la cape ou abattre quelques minutes chaque jour pour que le chien puisse aller tranquillement sur le pont.
Par contre, c'est une contrainte quand on veut bouger hors du bateau. Impossible de le laisser seul à bord quelques jour pour visiter un pays. Les voyages longs en avion et ceux avec changement sont quasi impossibles.

15 oct. 2021
0

Bonjour, est-il possible d'en savoir plus sur votre expérience ? comment occupiez-vous votre chien pendant les traversées ? Comment faisiez-vous pour lui faire faire de l'exercice ? Quels pays avez vous visité avec votre chien ?
Nous avons un berger blanc suisse et bientôt le bateau, nous sommes preneurs de conseils !

15 oct. 2021
0

Bonjour Claire. Titus, le premier a vécu un TdM. Il n'avait pas été petit sur le bateau et la première semaine sans toucher terre a été difficile (besoins au bout de quelques jours malgré des encouragements). Après, aucun problème. Le second, Tom a été embarqué à 8 semaines en Martinique et a vécu ses 4 premières années à bord. Il était tout à fait à l'aise à bord en toutes circonstances.

Mais c'était une autre époque.
Nous n'avions aucun papiers pour les chiens et à part en Australie ou on n'a pas eu l'autorisation de mettre le bateau à moins de 2 ou 300m du port, tout s'est toujours bien passé. Et surtout, nous ne rentrions pas. Je pense qu'un voyage en soute pour les gros chiens est difficile. Un vol direct passe encore, mais s'il y a changement, ce n'est plus vraiment possible.
Niveau alimentation, les chiens mangeaient comme nous, beaucoup de poissons, riz, nouilles, fruits.
Niveau exercice, pareil, ils descendaient souvent, mais pouvaient aussi passer des semaines (voir parfois des mois) à bord.

Donc, nous avons beaucoup apprécié d"avoir un chien à bord, y voyant beaucoup d'avantages et peu d'inconvénients.

Mais maintenant que nous sommes des retraités nantis, avec les finances suffisantes pour rentrer tous les ans en Europe en avion, on ne veut pas avoir à imposer des voyages longs à notre animal. C'est pourquoi nous naviguons sans chien, et avec un AIS.

15 oct. 2021
0

Encore une fois merci, nous préparons un TDM à la voile pour 2024 et notre berger blanc suisse aura 10 ans à ce moment là. Nous nous préparons donc un maximum en amont pour que sa vie en bateau soit la meilleure possible.
Elle a déjà fait des journées en bateau, et n'est pas une grande amatrice de ces machins bizarres qui bouge.
Nous prévoyons de commencer par le tour de la Méditerranée et le nord de l'Europe afin qu'elle s'habitue sur un an ou deux avant de se lancer dans des transatlantique et des transpacifique.

15 oct. 2021
0

C’est in fil très intéressant et merci à tous pour vos récits.
Nous nous sommes souvent posé la question et n’avons fait qu’une courte sortie donc aucun problème. Le reste du temps il est chez notre fille.
Un chien préfere la terre ferme mais s’il avait la possibilité de choisir terre ferme ou son maître, je suis certain qu’un chien choisira son maître. Un chien est très fidèle en affection.

15 oct. 2021
0

Un chien qui aime un maître qui aime vivre en bateau... finit par vivre sereinement en bateau, j'ai plein d'exemples, mais ça demande du temps, de la patience et beaucoup d'empathie avec l'animal. J'ai bien connu un "Ulysse" et une "Joshua" que j'ai "dogsitté" plusieurs fois à bord et à terre, sans aucun souci.

Pour des vacances ou des courts séjours en bateau, il vaut mieux caser le chien à terre.

15 oct. 2021
1

nous sommes plutôt "tour du monde", donc nous avons prévu de préparer notre chien petit à petit.
La chance immense que nous avons, c'est que Jana, notre chienne, fait pipi sur commande ! (en tout cas, elle sait que "pipi" veut dire qu'elle doit faire, parfois, quand j'insiste pendant une balade et qu'elle n'a pas envie, elle simule même la position, genre "ni vu ni connu", la garce ! XD), j'espère donc qu'elle comprendra assez rapidement qu'elle peut faire ses besoins sur le bateau.

30 oct. 2021
0

Merci à tous pour ces commentaires enrichissants.
A mon tour d'avoir une interrogation, quelles astuces avez vous pour la descente au carré avec un chien de 30kg ?
En dehors du harnais/poulie/treuillage.
Afin que le chien puisse circuler seul mais évidemment seulement pour les mouillages.
Merci de vos retours d'expériences.

30 oct. 2021
0

1) avoir une descente adaptée (photo)
2) Tom (le deuxième chien) arrivait à remonter à l'échelle. Je lui avais appris à glisser sa tête derrière un bout qui lui bloquait le dos et il remontait de l'eau à bord tout seul.
Sinon, c'est remonter en l'aidant dans l'annexe.

30 oct. 2021
0

C'est descente de quel Voilier ?

30 oct. 2021
0

Chez nous, voir profil et blog, t'as les photos

31 oct. 2021
0

Aucun pour l'instant justement, nous sommes en recherche active et cherchons le mieux adapté à nos critères de vie et de programme 😉

0

Bonjour,
Notre épagneul montait et descendait seul ponton/bateau en passant sous les filières.
Il sautait seul dans l’annexe mais il fallait l’aider à l’inverse (pas de jupe au bateau)
Il descendait seul cockpit/carré mais il fallait l’aider dans l’autre sens. La descente était trop raide pour lui.
Notre chien correspondait à nos critères: taille moyenne, une vingtaine de kilos, une tonne d’amour !
Je vous souhaite autant de plaisir que nous avons eu.
Bonne journée,
Patrice

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (68)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021