Un voilier secouru par la SNSM avec l’aide d’un dauphin

Après avoir vu son mât brisé près du phare de Tévennec, un voilier a été remorqué par la SNSM vers Douarnenez. Où un dauphin était présent pour accueillir le convoi!

Une matinée qui débute par une grosse avarie dans une mer démontée près du phare de Tévennec, et qui s’achève par l’accueil complice d’un dauphin au port de Tréboul. Ce couple originaire de Martigues se souviendra longtemps de son passage sur les côtes bretonnes.

Il est environ 6 h ce dimanche matin quand ce voilier de 12 mètres, après être passé à l’ouest de l’île de Sein, vire en direction de Douarnenez, où une escale de quelques jours est prévue. Là, une bourrasque vient briser le mât en trois morceaux, la voile déchirée venant se glisser sous la coque. De quoi rendre le navire, malgré le moteur, difficilement manœuvrable, surtout dans des conditions aussi difficiles.

Mobilisée, la vedette Amiral Amann de la station SNSM de la baie d’Audierne quitte le port vers 6 h 30 et arrive au niveau du voilier une heure plus tard. Malgré les creux importants, les secours parviennent à prendre en remorque le voilier. Le convoi fait cap sur Douarnenez, le retour vers Audierne, avec un nouveau passage dans le raz de Sein, n’inspirant guère l’équipage. Initialement prévue au port de pêche du Rosmeur, l’arrivée s’effectue finalement vers midi au port de plaisance de Tréboul.

L’équipage sain et sauf

Dans le chenal, un invité du genre curieux s’est glissé dans le convoi : un grand dauphin, qui n’a rien raté rien des dernières manœuvres. Ses jeux autour du voilier, ou autour de la corde de remorquage, ont fait le bonheur d’un public de plus en plus nombreux sur les quais. Il est resté un long moment autour des pontons, s’assurant sans doute que les opérations s’achèvent bien. Des canotiers de la station SNSM de Douarnenez sont venus donner un coup de main à leurs collègues d’Audierne.

Parti de La Corogne, le couple, qui après son escale douarneniste devait se rendre à Dives-sur-Mer en Normandie, se porte bien. L’escale à Tréboul s’annonce un peu plus longue que prévu.

désolé pour les stats de viking, mais il ne s'agit pas d'un navigateur solitaire ;-)

source de l'article et vidéo en ligne ici:
www.letelegramme.fr[...]801.php

L'équipage
12 mar. 2019
12 mar. 2019
1

:pouce:

12 mar. 2019
0

Bis :pouce:

12 mar. 2019
2

c'était pas trop le moment de se trouver a cet endroit ce jour là,coin pourri avec cette météo

12 mar. 2019
0

Nommer Viking est tout à fait superfétatoire et on pourrait presque se dire que tout ce blabla n'est là que pour enfoncer Viking. Une bourrasque de vent brise le mât d'un 12 mètres en 3 morceaux! Ho, mon Dieu! C'était un mât en hêtre?

12 mar. 2019
0

les relevés météo donnaient en ce moment là plus de 50nd en rafales

12 mar. 2019
1

Randy était en effet hier en baie, nous avons joué avec lui entre Morgat et Saint Hernot.
Je le connais depuis 2004/2005. (Et j'ose penser qu'il me connait aussi...)
Ce pauvre vieux solitaire est chassé par les autres.... il est "ambassadeur" forcé.

13 mar. 2019
0

Randy le dauphin junkie!
j'ai eu l'occasion de le voir jouer avec nous jusqu'au port et aller jusqu'a se faire caresser en bout de catway par les enfants.
selon les gars du coin, il aimerait particulièrement suivre les moteur au niveau des gaz d'échappements... pour s'euphoriser??

13 mar. 2019
0

à propos de dauphins, dernièrement j'en ai vu deux échoués sur la plage de Penthièvre.
Une pelleteuse passe régulièrement pour ramasser les cadavres...
espérons qu'ils soient morts de vieillesse :-(

13 mar. 2019
0

non les dauphins échoués tous les hivers sont des victimes collatérales des pêcheurs pro qui vont piller les frayères de bar, d'ailleurs il y a toujours des traces de blessures du à un filet au niveau nageoires et ailerons

13 mar. 2019
0

19 en 1 semaine entre saint brevin et la bernerie
18 en 1 semaine entre Gavres et Quibeon

13 mar. 2019
1

ainsi que des traces de gaffe avec lesquels ils sont hissés...
on en trouve également beaucoup chez nous (Lacanau/Carcans/Hourtin) en ce moment, et bien identifiés comme des prises de fillayeurs.
le pêche indus est une honte!

13 mar. 2019
0

pour essayer d'empêcher ça, en tant que consommateurs n'achetez jamais de bar sauvage les mois d'hiver! c'est du bar de piètre qualité, au moment de sa reproduction, pris sur frayère. Laissons les se reproduire pour que nos enfants puissent connaitre ce magnifique poisson plus tard.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (169)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021