Un trimaran retourné à 70 M au SO de Brest

Communiqué de la préfecture maritime de l'Atlantique :
www.premar-atlantique.gouv.fr[...]02.html

Le 29 septembre, un chalutier alerte le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage d'Etel qu'il a repérée une coque retournée à 70 nautiques (130 km) au sud-ouest de Brest. La coque de couleur bleue est celle d''un trimaran.Le CROSS-Etel dépêche sur zone un hélicoptère EC-225 de la marine nationale afin de relocaliser et d'investiguer la coque. Le plongeur de bord découvre des papiers, un ordinateur portable qui permet d'identifier le navire et son propriétaire. Le Trimaran bât pavillon danois et son propriétaire semble être d'origine danoise. Aucun radeau de survie n'est trouvé à bord et il n'y a aucun indice sur le nombre de personnes embarquées.Des recherches sont immédiatement entreprises par des moyens aériens. Deux vols de l'avion de la douane sont réalisés suivi d'un vol de l'avion de surveillance maritime Falcon 50 de la marine nationale. Les conditions de visibilité sont très bonnes. Aucun radeau n'est repéré. Des survols continuent le dimanche 30 septembre, le lundi 1er octobre et le mardi 2 octobre par des vols des avions des douanes. Ils ne permettent pas de relocaliser l'épave.Au vu des informations à la disposition de la préfecture maritime de l'Atlantique, le trimaran aurait quitté le port de Brest le 23 septembre avec 3 personnes à son bord. Le CROSS-Etel n'a reçu aucun appel de détresse provenant de ce trimaran. Un tir de fusée de détresse a été rapporté dans la nuit du 23 au 24 septembre par un voilier au large, dans des conditions de mer difficiles,
l'empêchant d'investiguer le signal lumineux. Deux vols de recherches ont été réalisés par le Falcon 50 de la marine nationale le 24 septembre sans succès. Une information de vigilance de tous les navires sur zone a également été effectuée par le CROSS-Etel.

L'équipage
02 oct. 2012
03 oct. 2012
0

Chavirage sans doute le 24 sept, nous sommes le 2 octobre, espérons que nos amis danois aient une bonne survie et une robuste constitution

03 oct. 2012
1

Voilà encore la connerie "supposée" de quitter le navire alors qu'il flotte encore.
C'est plus facile de repérer une coque qu'une survie, la preuve dans le texte.
J'espère qu'on va retrouver nos vikings.
:litjournal:

03 oct. 2012
0

+1 .. Je l'espère aussi :-(

03 oct. 2012
0

pas d info la dessus

03 oct. 2012
0

3ZCZC AL82
291204 UTC SEP 12
AVURNAV BREST 393/12
YEU
DERELICT TRIMARAN CAPSIZE ADRIFT.
POSITION: 47 13N - 005 31W
CANCEL THIS MESSAGE 021200Z OCT 12.
est-ce que ça veut dire que les recherches ont été abandonnées?

03 oct. 2012
0

Je ne pense pas. Il s'agit plutôt de signaler que la coque retournée ne présente plus de danger pour la navigation. (coulée ou retrouvée ?)
Ca ne veut pas dire que les recherches sont abandonnées. Enfin amha...

03 oct. 2012
0

...
Un tri danois: un DF ???

depuis le 29 quand meme.... l'espoir s'amenuise... :-( :-( :-(

03 oct. 201203 oct. 2012
0

Non, ce n'est pas un D, plutôt du genre veux tri en CP

03 oct. 201203 oct. 2012
0

Il y en avait un, à Saint-Malo fin août. Un tri bleu marine qui s'appelait "Jonathan seagull" des jeunes genre viking, la trentaine qui avaient talonné dans le coin et qui le réparaient. Si quelqu'un à des infos supplémentaires ...

03 oct. 2012
0

Il y avait un très beau trimaran danois (de mémoire) bleu d'environ 35 pieds en CP époxy à st Malo cet été.
Il était en réparation sur un quai, comme dit phihenri.

ce bateau était à vendre l'année dernière sur yacht world.
Raison pour laquelle je l'ai reconnu en le voyant.

c'est peut être celui ci...

03 oct. 2012
0

lci.tf1.fr[...]48.html

Avant d'appareiller, le « Jonathan Livingston », un trimaran bleu de 10 m est resté amarré du 7 au 23 septembre au port du Moulin Blanc à Brest. Trois Danois, âgés de 30 à 50 ans, qui ne seraient restés, eux, que trois jours à Brest, ont pris la mer à bord du bateau le 23 septembre au matin, sans que leur destination soit connue.

C'est un chalutier qui a signalé samedi la coque bleue retournée du bateau à 130 km au sud-ouest de Brest. Les secours ont été envoyés sur place mais personne n'a été retrouvé à bord, a assuré la préfecture maritime de l'Atlantique. "Le bateau était en très mauvais état, il manquait un flotteur et il n'y avait plus aucun gréement", a indiqué la directrice adjointe de la communication à la préfecture maritime, expliquant que le trimaran avait dû ensuite couler puisqu'il n'avait plus été vu.

03 oct. 201216 juin 2020
0

La météo était mauvaise le 24 septembre...

03 oct. 2012
0

bjr,

mauvaise et annoncée depuis longtemps sur les fichiers et par BMS n°119 à 122 (arrivée front froid la nuit du 23 au 24 sur pointe bretagne, F8 de NW + fortes raf).

j'espère que les gars s'en sont sortis.

03 oct. 2012
0

pas de nouvelles des marins ???

04 oct. 2012
0

Donc, Le bateau fantôme est bien celui qui qui était sur le quai duguay trouin à Saint Malo. Ils avaient dû flirter avec les cailloux à l'entrée puisque La coque et un flotteur étaient endommagés. Ils sont restés quelques semaines pour réparer. Pas très expressifs, nous n'avons échangé que quelques signes. Sans les accabler, Je m'interroge aujourd'hui sur leurs compétences en voile. Maintenant, il ne reste plus qu'a attendre la suite de l'enquète et à espérer qu'ils s'en sont tirés...
Ca laisse un goût amer...

04 oct. 2012
0

Le chavirage se serait produit le 24 septembre ...
On est le 4 octobre ...

Il n'y a pas vraiment lieu de croire qu'ils s'en sont sorti, désolé.

RIP

05 oct. 2012
0

aux dernières infos sur une radio locale :
L'une des personnes aurait eu à parti avec la justice DANOISE pour trafic de drogue . La justice DANOISE se poserait même la question d'un vrai faux naufrage .
www.letelegramme.com[...]855.php

affaire à suivre pour les fans de kankan dira-t-on ????

05 oct. 2012
0

Cet article part de l'hypothèse qu'il y avait un radeau de survie à bord. Obligatoire au France, mais je parierais que ce n'est pas obligatoire au Danemark.

05 oct. 201205 oct. 2012
0

Mais .... retourner un tri volontairement, ça se fait sans problème ??...

:lavache:

05 oct. 2012
0

c'est peut-être la raison du départ la veille d'un coup de vent

0

Le simple fait, décrit dans les reportages vers lesquels conduisent les liens, qu'une des coques soit manquante est largement suffisant pour donner la cause du retournement.

Reste à savoir pourquoi elle manque.

Je pense que, si l'épave était récupérée, il serait possible de déterminer sous quel type d'événement c'est déroulé la séparation des coques (sciage, rupture sous effort vertical, horizontal etc...). Malheureusement, il semble que les restes ont sombré et que cette recherche ne soit plus possible.

Au-delà, aucune étude ne sera à même de déterminer si l'"événement" a été délibérément créé ou si il est fortuit.

05 oct. 2012
0

"retourner un tri volontairement, ça se fait sans problème ??" on peut penser que c'est un peu gros. C'est comme balancer volontairement sa F1 contre un mur pour faire gagner son coéquipier, pourtant ça s'est fait.

05 oct. 201205 oct. 2012
0

Ce trimaran était à vendre l'année dernière. je l'ai étudié de près.

Très beau, très bas sur l'eau, fragile.

La liaison bras / flotteurs était très curieuse. les premiers n'étaient pas en contacts avec les seconds. 30 cm les séparaient verticalement.
Un plat d'acier vertical reliait le bout du bras au flotteur.
Curieux, et pas très "mécanique".

La force de compression latérale sur le flotteur immergé se traduisait par le travail en cisaillement des soudures du plat d'acier...

j'avais même pensé, que si j'achetais un tel tri, je virerais ce système pour une fixation plus conventionnelle.

une rupture de soudure implique immédiatement le démantèlement d'un flotteur.
Ce n'est pas une conjecture, mais juste une hypothèse.

dernière chose. Je n'imagine pas que ce bateau léger en CP époxy puisse couler.
désintégré, peut être , mais les morceaux flottent forcément.

05 oct. 2012
0

J'ai vu ces personnes le réparer (un gros trou côté tribord avant) et flotteur tribord) La réparation était bien faite. Je ne sais pas si le choc a été violent, mais seul ces endroits étaient touchés. Mon anglais approximatif ne m'a pas permis de savoir comment c'était produit leur accident aux abords de Saint Malo. Ce qui est surprenant, c'est que ce tri était en bois, ça laisse des traces non?
Comme je l'écris au dessus, le côté "amateur de ces marins"
et le fait qu'une personne ait des soucis avec la justice, est peut être la raison de leur départ précipité. Je ne peux croire à un faux nauvrage, donc. Paix à leurs âmes.

15 oct. 2012
0

La mer rend toujours les corps...
Attendons donc mais ne supputons pas trop sur le drame, cela nuit à la qualité des forums!

22 oct. 2012
3

Je viens de prendre connaissance de l'article rédigé par la SNSM à ce sujet:
www.snsm.org[...]-danois
Au dernier §, parmi les différentes hypothèses évoquées il est envisagé qu'il puisse s'agir d'un fait de "baraterie".
Ne connaissant pas ce terme, j'ai fait une petite recherche dont je souhaitais partager le résultat avec les rares héonautes aussi ignares que moi ... : :-D

" BARATERIE (s. f.)[ba-ra-te-rie]
Terme de marine. Fraude commise par le capitaine, le maître ou patron d'un navire, au préjudice des armateurs, des assureurs."

22 oct. 201222 oct. 2012
0

C'est un truc pour faire son beurre !
Mais c'est pas pour les demi-sels !

22 oct. 2012
0

"Non sans mal, le convoi parvient finalement à rallier le port de Saint Guénolé, aux alentours de 17h."
l'épave a donc été ramenée au port , contrairement à ce qui avait été dit, qu'elle aurait coulé !!!!!

23 oct. 2012
0

C'est étonnant ce truc, il doit bien y avoir un propriétaire officiel?
Qui donc pourrait être sollicité....?

23 oct. 201223 oct. 2012
1

Il faisait peut être parti de l'équipage !!!

23 oct. 2012
0

Peut être un peu déplacé, car pas en rapport direct avec le naufrage, mais quelqu'un a til une idée de l'architecte ou mieux si quelqu'un a des photos du trimaran en état.

Du peu d'info que j'ai il ressemble aux plans Lock Crowther comme le tri Le Journal de Mickey, surtout l’histoire des ferrures dont parle guillemot

www.histoiredeshalfs.com[...]0E1.htm

23 oct. 201216 juin 2020
0

oui, c'est ce type de liaison.

J'ai tenté de retrouver des photos de ce trimaran, car il était à la vente il y a un an.

Plus rien sur le net.

il ressemble beaucoup au Command 10 de Farrier. même coque, même superstructures, même tableau arrière.
la comparaison s'arrête là. Les bras et les redans sont différents, le safran sous voûte, alors que celui de Command 10 est au tableau.

les lock crowther sont beaucoup plus étroits à l'arrière.

24 oct. 2012
0

La mention "Privée de ses 2 flotteurs latéraux,..." m'interpelle mais il sera surement facile de déterminer sil y a eu rupture ou pas.

Je la vais observé à sec à St Malo et la liaison bras/flotteur était inhabituelle. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais été le voir de près. Et elle ne m'inspirait pas confiance.

24 oct. 2012
0

J'ai détaillé cette liaison quelques messages plus haut et formuler des hypothèses.

je ne suis donc pas le seul que cette liaison a interpellé.

on voit sur les photos que les bras sont cassés à mi longueur.

19 mai 2013
0

La mer a-t-elle rendu les corps ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Piégeage des gouttes

mars 2021