Un tourmentin sans étais

Bonjour
Je suis certain que je vais me faire traiter de débile, mais je m'en fiche.

JE POSE LE PROBLEME
M'enfin est équipé d'un enrouleur double gorges (A ce sujet je me demande à quoi ca sert si ce n'est à envoyer deux génois en papillon????)
J'ai un tout petit tourmentin à endrailler tout neuf dans un sac
J'ai navigué sur un Pogo 10.50 sur lequel on envoyait un solent et un gennaker sur emmagasineur entre l'étais et le mât. Donc sans étais.

MON IDEE
Je ne veux pas mettre un bas étais et ses bastaques
Je fait remplacer la draille de mon tourmentin par un guidant en dyneema bien solide
Pour le hisser j'utilise ma drisse de spi/gennaker
En bas je le fixe sur mon davier devant mon enrouleur ou sur une cadène que je monterais devant l'enrouleur
J'étarque par le bas avec un winch de cockpit

Pour l'affaler, ben, je lâche la drisse comme une voile sur emmagasineur

Est-ce une idée idiote ou pas?

Merci

Camille

Question subsidiaire
Comment teindre ma voile en orange?

L'équipage
07 déc. 2016
07 déc. 2016
0

Tourmentin!!! Kezako!!!
Oui, pourquoi pas.

07 déc. 2016
2

Tu peux essayer, le problème qui pourrait se présenter est que hissé avec la drisse de spi, tu as bcp de longueur donc tu risques de devoir mettre beaucoup de tension pour que ça ne vibre pas et pas avoir trop de banane sur le guindant, d'autant que tu sortiras le tourmentin quand il y a beaucoup de vent.
La ralingue dyneema peut être suffisamment dimensionnée, donc vérifier la résistance de la ligne drisse de spi (réa, renvois..) qu'il serait dommage d'abimer.
Par ailleurs si tu as une cadène solide et reculée sur la plage avant tu gagnes à reculer la voile par rapport à le mettre près de l'étrave, et il faut également bien la surélever pour éviter l'effet ramasse vagues.

07 déc. 2016
0

Pour Trimaran
Le tourmentin est un foc de tempête. C'est le plus petit foc d'un voilier. Cette voile, réalisée en tissu très épais, est conçue pour résister au gros temps. Lorsqu'elle est utilisée seule, elle maintient le bateau aux allures de fuite.

Babouch
Je vois ce que tu veux dire. Mon guidant sera très court donc j'aurai bcp de drisse entre le point de drisse et le haut de mon mat. Zut.

Reculer le point d'amure va m'obliger à avoir un bas étai larguable, donc des bastaques et un nouveau point de fixation de ce bas étais dans le mat. Pas trop envie de chipotage

Ou alors, une nouvelle entrée de drisse plus bas dans le mat, ce qui reviendrait à un bas étai; donc je tourne en rond

Ou alors, je réfléchis en écrivant

Une boucle/sangle au niveau du point de drisse qui glisserait autour de l'enrouleur. La tête de voile resterait alors "reliée" à l'étai.

Ou alors, une très longue bande qui prolongerait le guindant de mon tourmentin jusqu'au point de drisse. Longue bande = peu de drisse

????

07 déc. 2016
0

Merci Camille, j'ai, mais jamais servi. Ton soucis sera le hissage en étai volant.

19 sept. 2020
0

Moi aussi je me pose la même question j ai aussi pensé à une sangles autour du genois au point de drisse du tourmentin sa doit marcher si en plus tu change ta drisse de spi par du dynema plus raide je vais tester au port

07 déc. 201607 déc. 2016
3

Tu peux utiliser une cadène plus reculée tout en gardant la drisse de gennaker, et dans ce cas tu n'as pas besoin du bas étai et des bastaques. C'est toujours bon de reculer un tourmentin.

Par contre, généralement, la drisse de spi gennaker sort au dessus de l'étai, alors que le tourmentin sera de toute façon dessous. La drisse va frotter sur l'étai et cassera. Peux tu doubler la drisse de foc, cela te permettra aussi d'utiliser les doubles gorges pour changer de foc, l'un dans l'autre ?

Enfin, tu peux aussi surélever le tourmentin en gréant une estrope d'1,5m entre la cadène d'amure et le point d'amure. C'est aussi toujours bon de surélever le tourmentin pour le mettre à l'abri des vagues. Et tu dois souvent le faire pour avoir un angle de tire de l'écoute correct.

Jacques

07 déc. 2016
2

Salut,

Envoyer un tourmentin comme ça, en "libre" (non enroulé si j'ai bien compris), je ne le sens pas trop bien.
Meme s'il s'agit d'une petite surface, le voile va battre a tout rompre au moment du hissage, dans un vent de 30 nœuds ou plus...

Par ailleurs effectivement comme dit plus haut, l'etarquage ne va pas etre simple. Ca va necessiter une tension de drisse enorme. Je ne crois pas que la solution de la "bande" au dessus du point de drisse résolve le problème.

J'ai bien peur que tu ne coupes pas à l'étai largable. A noter que si son ancrage sur le mat est proche de celui de l'etai fixe, tu n'auras pas besoin de bastaques.

07 déc. 2016
0

C'est quoi qui te gêne dans un étai largable ? c'est pratique et tu peut en servire pour une trinquette par exemple

07 déc. 2016
1

Camille,
Vu le plan de voilure de ton gréement et ton bassin de nav' habituel, tu peux m'expliquer l'intérêt REEL du tourmentin ?
Intellectuellement, c'est séduisant et ça alimente les réflexions hivernales, mais en pratique ?
J'ai revendu mon ancier bateau avec le tourmentin qui l'équipait et qui n'avait JAMAIS servi en plus de 25 ans. Il était tellement raide que je n'ai pas voulu le déplier.
D'autant que, comme l'écrit BadBoy, ça tout arracher au hissage par 35 noeuds de vent et, gréé en fractionné, tu ne devrais pas avoir besoin de bastaques si ton bas étai est ancré pas trop bas par rapport aux galhaubans.

07 déc. 2016
0

Bruno
Je te réponds en privé

07 déc. 2016
0

Bon
Tout ça confirme ce que je pensais dès le début
Pffffffff

Utiliser la seconde gorge ne me dit rien. En théorie c'est faisable, mais en pratique .... bof
Glisser une voile dans une gorge est chiant quand il n'y a pas de vent, alors avec du vent :-(
Sans compter que pour y mettre une seconde voile la première doit être entièrement sortie.
Donc paaaaaas bon.
Et enfin, après avoir fait tout ça je dois ensuite descendre la première, plier et la mettre dans son sac et en plus quand le temps est le moins sympa
repfffffffffffff

Donc
Etai largable sous mon étai principal comme le préconise Bruno, puisque je n'ai pas un gréement en tête.
Etai qui commencerait le plus bas possible pour que le guindant de mon tourmentin soit le plus possible de la longueur de mon largable.

Placer la cadène selon supra
Je garde mes mousquetons
Point d'amure haut pour les vagues

Je dois juste trouver une solution pour la drisse.

Pour ça, comme je ne veux pas chipoter au mat; un anneau dans le mat avec une poulie externe

Est-ce que ça commence à être convenable comme idée ;-) ?

07 déc. 2016
0

Tu as aussi le système présenté par SELDEN pour avoir une même drisse à deux hauteurs différentes avec un anneau de friction, un guide drisse et un bout de commande en dyneema. C'est présenté pour des spis mais je ne vois pas ce qui empêcherait de la faire pour une drisse communes au spi et à la trinquette.

08 déc. 2016
0

Camille,

Regardes à la page 27 du catalogue ci-joint : seldenmast.com[...]gs.html

07 déc. 2016
0

Mwa pas connaître ;-)

07 déc. 2016
0

Débile !
:-D
Tu t'en fiches, j'en profite !

07 déc. 2016
0

Monte ton tmt a la place de la GV.

07 déc. 201616 juin 2020
1

bsr,
les étais c'est pour les maçons ????
za quoi ça sert ????
:oups: :oups:

07 déc. 2016
2

tiens, un poteau EDF :acheval: :mdr: :acheval: :mdr: :goodbye: :goodbye: :goodbye:

07 déc. 2016
0

Pas gentil ça
ahahahahahhaha

07 déc. 2016
-1

Y en a bien qu' on des bateaux en ferrociment!!!
Gorlann

08 déc. 2016
0

C'est un perchoir à goélands ?
:mdr:
:acheval:

07 déc. 2016
1

non mon cher un lampadaire ,voir les inconnus)
alain :-D :-D

07 déc. 2016
2

Moi j'aime bien, la grosse épingle à nourrice pour tendre la toile de cet abat-jour !!!!

07 déc. 2016
1

Et puis, en cette saison, c'est plus facile pour mettre les guirlandes ! :-D :-D :-D :langue2:

07 déc. 2016
0

Comme la question est "est-ce une idée idiote?" je répondrai que non pour deux raisons:
-ça n'entraine aucune modification du bateau, on peut toujours essayer.
-je n'ai jamais utilisé le tourmentin mais je me souviens d'un coup de vent en Med qui a dépassé les 50nds pendant un bon moment (ah! pouvoir raconter aux copains....) et á ce moment, j'étais au largue, mon petit foc est sorti du tuf-luf et j'ai navigué un bon moment avec la voile á côté de l'étai et sans problème particulier, ce qui nous ramène á la question du fil.
Plutôt que la drisse de spi je conseillerais la balancine de tangon et aussi bien sur de ne pas tenter de faire un près trop serré.
En tout cas c'est une maneuvre que l'on peut avoir présente á l'esprit, "au cas oú".

08 déc. 2016
0

La balancine sort en général bien loin du pataras, çà revient au même que de gréer sur un éventuel bas étai. A moins d'avoir déjà des bastaques à ce niveau, le mât ne va probablement pas aimer.

07 déc. 2016
1

Sauf que le réa d'une balancine de tangon est tout sauf assez solide en général... Et le taquet coinceur non plus...

07 déc. 2016
0

Á chacun de voir si sa maneuvre de balancine est assez costaud; question capelage ça me semble mieux plaçé que niveau spi.
(Ce n'est pas une maneuvre que j'effectuerai sur mon beau bato; je n'ai pas d'enrouleur, ça a ses avantages.)

08 déc. 2016
0

Bonjour,
Mais peut être qu'en la mouflant on pourrait tendre suffisament le guindant. Maintenant, l'usage d'un tourmentin est quand même rare. Le mien dort sagement depuis 20 ans, mais j'ai un solent à ris.
Jean-Charles

08 déc. 2016
0

perso ,je n'ai utilisé qu'une fois le tourmentin sur l'étai larguable du hood
entre madère et les canaries en décembre 2004 avec une tempête tropicale de SE sortie dont on ne sais ou d'ailleurs il y avait eu des morts à madère et pas mal de batos coulés dans le port ,le vent est monté à plus de 65nds mon anémo n'allait pas au dessus .et la mer en 18ans de marine de guerre je ne l'avait jamais vue comme ça on se serait cru au bord d'une plage ,ça à duré 7h avant de se calmer un peu,
nous avons fait demi tour et retour à madère pour nettoyer le bato ou tout était sans dessus dessous ,mais nous n'avons rien cassé
d'ailleurs j'en tremble encore .
alain

08 déc. 2016
0

Perso j'ai imaginé le même système proposé par Camilleb0461, cependant plutôt que de laisser le tourmentin libre, comme j'ai 2 réas de drisse en avant de la tête de mât , j'ai gréé le tourmentin sur un cable souple qui fait presque la longueur de l'étai. J'étarque le cable avec la drisse de spi et le tourmentin est étarqué avec la deuxième drisse de génois .
Quand il est non utilisé , le tourmentin est plié toujours endraillé sur son cable/étai dans son sac.

08 déc. 2016
1

Nous avons utilisé le tmt seulement une fois,sur plusieurs années.
C'est vrais qu' en cas de besoin c'est cool de l'avoir.
Maintenant même si tu à la voile, tu peut la vendre et acheter "un stormbag"
cela ne te reviendra pas plus cher que l'étai, et surtout aucune modification.

08 déc. 2016
0

A 1080€ c'est celui qui fait 6 mètres carrés, le plus petit et qui sera nettement suffisant, et à 850€, même Si les vendeurs vont dirent le contraire.
Si tu pose un étai largable juste pour un tmt...pas trop utile.
Nous, nous aimons bien endrailler, une trinquette, donc c'est pratique , mais dans ton cas, c'est un calcul à faire, et surtout pas de travaux.

08 déc. 2016
0

Pas bête le Stormbag
Mais ,ça coûte quand même 1080€
Et revendre un TMT ?????????

08 déc. 2016
0

Le stormbag, tu le fais en plus simple avec ton tourmentin et une sangle large, comme indiqué plus haut.

Sinon, sur la question d'avoir ou non un tourmentin à bord...

En près de 30 ans, j'ai du le sortir quelque chose comme trois fois, dont une fois plus par confort qu'autre chose.

Et j'étais bien des fois sans foc avec trois ris.

Le bateau manœuvre beaucoup mieux avec le tourmentin. En particulier, si la GV seule marche bien au portant, impossible de remonter avec elle seule, on est tout de suite face au vent.

Le mien doit être un foc de dériveur ou de petit bateau. Le tissu n'est pas monstrueux, mais en même temps, il doit faire 4 m² alors les efforts ne sont pas dément.

Si on navigue loin du bord, c'est pas plus mal d'avoir un tourmentin dans un coffre. Il ne servira peut être pas, mais on sera bien content de l'avoir si le besoin s'en fait sentir.

Et c'est franchement le truc simple et pas cher à trouver.

Jacques

08 déc. 2016
0

le tmt en toile très épaisse ,est très utile pour colmater un trou dans la coque par l'extérieur le temps de faire le nécessaire par l'intérieur .
la manip:
on le tire avec un bout par le point de drisse pour le faire passer en dessous et on le tend bien avec le point d'amure et le point d'écoute
alain

19 sept. 2020
0

Comme le suggère Cetjcl, une drisse mouflee permet un meilleur étarquage avec un emmagasineur . C’est ce que j’ai installé sur mon 32 pieds.cela évite de se déplacer sur l’avant.

19 sept. 2020
0

Je précise, c’est une trinquette ( a ris) au lieu du TMT

19 sept. 2020
0

quelle différence entre un enrouleur et emagasineur dans les deux cas cela permet de réduire la voilure ???

19 sept. 2020
0

Le rouleur te permEts de réduire progressivement, l’enmagasineur c’est tout ou rien. Dans mon cas , cela me permet de couvrir un champ de vent jusqu’à 35/40 au près.

19 sept. 2020
1

Bonjour,
le seul problème d'envoyer un tourmentin sans étai même si, comme à l'époque, il est équipé d'une ralingue en câble métallique, c'est qu'on ne peut pas avoir un bord d'attaque rectiligne, et donc le tourmentin va ressembler à un bonnet de soutif et faseiller, et de ce fait perdre toute efficacité. Et de surcroît ébranler tout le gréement en faseillant

19 sept. 2020
0

Perso, j'ai un tourmentin, et il m'est arrivé de m'en servir. Je m'en suis servi au large, à la cape, avec de l'eau à courir sous le vent, mais aussi une fois, en croisière côtière, avec un vent violent poussant à la côte. L'épisode est assez ancien, je ne m'avancerai pas sur la force du vent ce jour là, j'avais réduit la voilure à la demande, avec comme objectif que le bateau ne se vautre pas. Il fallait pouvoir progresser en tirant des bords pas trop plats pour s'éloigner des dangers, assez proches. Dans les mêmes conditions, avec un bateau plus grand, et surtout plus raide à la toile, un foc de route aurait probablement suffit, mais même là, cela aurait nécessité de pouvoir l'envoyer sur un étai. Personnellement, je ne connais pas de génois roulé en grande partie sur enrouleur qui puisse faire correctement le job.

Sinon, les étais double gorge servent en course, et permettent d'avoir toujours une toile qui porte pendant un changement de voile.

19 sept. 2020
0

J ai fait modifier mon TMT par Étienne giroire d Atn Inc

19 sept. 2020
0

idem Tangalo, si on ne peut pas blinder un tourmentin et parfaitement blinder son guindant cela peut même être dangereux en fuite donc tourmentin sur étai

20 sept. 2020
0

Ok merci pour toute ses réponse donc j ai quand même bien fait de le faire modifier pour le mettre sur l enrouleur de genois après reste à anticiper bien sûr c est juste une sécurité complémentaire en dernier recours

0

quand on a un enrouleur de génois, essayer le Storm-bag c'est l'adopter
je l'ai sorti 3 fois en 10 ans, mais je ne sortirai pas sans, c'est plus simple que de sortir son mouchoir de sa poche

20 sept. 2020
0

Oui mais c est un budget comparé à l utilisation ?

20 sept. 2020
0

Une idée qui vas paraître farfelue tant que installer un étais larguable pour le tourmentin pourquoi pas un petit enrouleur larguable on en trouve des petits modèle pour 300 à 400 eu sa permettrais de pouvoir réduire le tourmentin

20 sept. 2020
1

Le truc dont je parlais, je lui avais envoyé le TMT d origine et il l avait modifié

atninc.com[...]t.shtml

21 sept. 202021 sept. 2020
1

J'ai un tourmentin gale sail de chez Atnic comme celui indiqué par jeanLW. Je l'ai acheté en direct il y a 10 ans et ne m'en suis jamais servi.
Juste un essai au port pour voir et qu'il soit pret a etre utilisé. C'est primaire et simple à utiliser et cela me convient parfaitement.

21 sept. 2020
0

Pareil je ne l ai pas utilisé la seule fois où j aurais pu. Par contre un jour de gros mistral je sortirai avec deux ris et le TMT installé avant de partir, enfin j y pense souvent 🤓

Je suis paresseux c plus facile de me citer sur la non utilisation de la gale sail :

« « « 

Tom dessinait avec amour les fronts sur la carte avec des flèches montrant leurs vitesse de déplacement mais il n’y avait pas d’options, partir au près tribord amures vers le sud ou bien au près bâbord amure vers le nord ? On ne va quand meme pas se plaindre de faire de la route directe ! Après une courte réflexion, je renonçais à établir le tourmentin pourtant modifié à cet effet pour l’enrouleur par Etienne Giroire d’ATN à Miami . Je me contentais lâchement de bloquer le tambour avec une manille dans un trou prévu par Harken à cet effet. Mais cela nécessitait quand meme de ramper à l’avant ce qui n’était pas du tout une partie de plaisir. Les nuages noirs passaient à toute vitesse et la mer était vraiment impressionnante, le vent soufflait désormais presque du sud et des vagues pyramidales se créaient à l’occasion. Plusieurs fois nous sommes tombés dans de véritables canyons mais jamais le bateau n’a enfourné

« « « 

21 sept. 2020
0

une trinquette sans étais c'est très compliqué ... rien que pour l'envoyer ou l'affaler...

Au port avec 10 nds de vent cela marche bien

En mer avec 30 nds par vent de terre et mer plate, c'est déjà très compliqué
en mer avec 40 nds et la mer qui va avec à 30 MN des cotes, tu vas voir que c'est quasi impossible.

De plus l'étai en dyneema, si c'est du cordage genre drisse il va avoir un allongement incompatible avec l'usage. idem pour la drisse. 2% sur 20m cela fait 40cm!
Il faut obligatoirement du dyneema fait pour le gréement. J'utilise du D99 stay.
shop.inorope.com[...]99stay/
10€ le mètre en 8mm sur mon 10m. ensuite j'envoi mon tourmentin dessus avec des mousquetons qui vont bien (une main inox wichard)
Cela oblige à monter une cadène en haut du mat. Par contre cela évite de flinguer les réas...

Autre soucis avec ce que tu envisages: un bloqueur tient à la louche 400/500kg, un winch de 40 tire 800 kg en forcant bien avec 10% de perte par poulie (si tu as 600 dans la drisse c'est bien!): C'est notoirement insuffisant pour une voile de brise. Il faudrait au moins moufler la drisse.
Mon voilier me parle d'emmag de 2,5t pour une trinquette sur mon 10m... cela donne une idée des efforts!

21 sept. 2020
0

d'accord avec cedric1983, un tourmentin ça se met à poste à 30/40nds et on doit être capable de l'envoyer facilement quand ça monte encore et qu'on a plus que cette voile d'avant donc du simple costaud neuf sur bas étai ou étai largable, aller affaler une voile d'avant et endrailler le tourmentin ou installer un storm bag sur enrouleur avec 50nds c'est un peu trop chaud ... n'oublions pas qu'un tourmentin dit "voile tempête" ne s'utilise que dans des conditions extrêmes, perso j'ai un 7m2 sur un 42' je ne vais pas l'envoyer à chaque sortie !

21 sept. 2020
0

Un bas étai textile amovible installé juste derrière l'étai et parallèle à celui ci est bien pratique permet d'installer un tourmentin, une trinquette ou mieux un ORC.
La reprise se fait sur l'étrave (c'est solide), le passage du pont devant l'ouverture de la baille à mouillage si c'est possible se fait avec une pièce genre anneau de friction qui se visse sur lui même de part et d'autre du pont.(Chez INOROPE il me se semble). IL reste à installer une cadène et une sortie de drisse.
Un palan en dyneema avec des anneaux de friction permet de gérer la tension.
Hors service l'étai textile en dyneema se place le long du mât avec une reprise par un sandow.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer