un tour du monde pour petit budget...

Bonjour,

Un sujet vraisemblablement battu et rabattu... Mais tout de même, je me lance!
Notre (moi et mon amie) projet pour les prochains mois est de trouver un bateau, faire nos armes dans des navigations pas trop compliquées pendant quelques mois et partir plus loin ensuite...

Le début de l'histoire étant donc de trouver un bateau! Pour que ce soit clair, le budget est 30000 pour le bateau... Au fou!! Au fou!! Peut-être, à vous de me l'expliquer, mais j'ai l'intime conviction que c'est possible! (essayez quand même de ne pas trop briser mes rêves!)

Si je résume un peu ce que j'ai lu et compris, il faut faire son choix entre un bateau en métal (alu, souvent hors de prix, ou acier) ou en plastique. Et ensuite entre un dériveur ou un quillard.

Dans les deux matières, il y a des problèmes potentiels: électrolyse pour les métalliques, et osmose pour les plastiques. Dans les deux cas, il est possible de détecter le problème (via une expertise? Ca coûte combien?).

Ensuite, les bateaux métalliques ont l'air d'être plus résistants que les plastiques, d'un autre côté, si on veut quelque chose qui navigue un peu mieux et pour un budget équivalent, il vaut s'orienter vers un plastique... Sachant qu'il me semble qu'être rapide et manoeuvrable est aussi un gage de sécurité (comme en montagne, terrain que je connais mieux)

Ensuite, l'idée du dériveur intégral me tente bien, étant quelque peu explorateur et très curieux (remonter des rivières ou passer dans des endroits peu visités!)

Reste encore à parler taille, car malheureusement, dans ce domaine, la taille importe... :-) Comme je l'ai lu, petit bateau, petit problème (petit budget!). Donc 9m, ça me paraît être pas mal...

Dans les bateaux métal, j'ai vu
oxion 32 (acier), vulcain 6 (alu), ovni 28 (mais ça c'est je pense hors de portée...)
Dans les plastiques, il y en a tellement...

J'ajoute aussi que j'ai vu que les bateaux avaient l'air d'être moins chers aux us... Alors, s'il faut, ça ne me dérange pas d'aller l'acheter là-bas!

En vous remerciant pour tous les conseils que vous pourrez me donner!

L'équipage
08 avr. 2012
08 avr. 2012
0

Bonjour,
n'oublies tu pas le bon vieux Romanée, un classique très KISS pour ce genre de projet, et plus du tout surévalué ?
Vois ici Makao et Raspoutine, tjs en ballade actuellement

pouvreau.romanee.free.fr

cela dit, je ne suis pas objectif, ... j'aime le mien

08 avr. 2012
0

salut
30 000 euros c 'est bien tu as le choix ,tu devrais regarder des bateaux qui sont prêt a navigué et équiper pour le grand tour ,sur le bon coin il y en a pas mal et a se prix la,aprés il faut les voir,les usa moins chère effectivement mais plus galère si ce n 'est pas un bateau qui a été fait en europe problème d 'homologation .Pour ce qui est acier plastique et bien tant que tu ne vas pas faire les glaces un plastique suffis et privilégie un grand TE,je te dis ça mais je n 'ai jamais fais le grand tour !!!!
tony

08 avr. 201216 juin 2020
0

slt j ai le voilier qu il te faut il s agit d un 36 pieds anglais dans un etat impecc voiles moteur etc et dans tes prix je le vends pour cause de problemes de sante

09 avr. 2012
0

Bonjour. Je suis également intéressé par ton voilier. Peux-tu m'envoyer des photos, une doc précise et le prix. Merci.
bweidmann@neuf.fr

08 avr. 2012
0

salut,

ton budget comporte l'ensemble des frais liés à l'achat et mise à niveau ou juste l'enveloppe pour l'achat du bateau?

08 avr. 2012
0

Bonjour

Étant moi aussi intéressé par ce sujet (mais sur le moyen terme), d’après mes différentes lectures, il ressort qu'une possibilité est le voilier "Bulle de soleil" ou Chatam 37 que l'on peut trouver en acier ou en alu. Il semble bien que bien que "pataud" et pèpère, c'est un modèle qui a vraiment fait ses preuves pour le TDM.

www.marche.fr[...]11.html

cethy.free.fr[...]eau.htm

08 avr. 2012
0

Bonjour,

Bien sympathique votre projet, mais pourquoi diable restreindre votre recherche à des coques acier ou alu ?

Sans vouloir relancer la polémique, il existe de nombreuses bonnes occas dans le polyester...

J'ai souvenir d'un jeune couple qui avait la flamme dans les yeux et qui voyageait sur un First 30.

A+ Sergio
sergeetdomi.blog4ever.com[...]15.html

08 avr. 2012
0

Génial ce forum, je sors de mon lit, déjà 6 réponses!! (il faudra en sortir plus en mer! Je sais, comme en montagne!)
Alors, pour répondre aux différentes questions. Je peux faire éventuellement quelques investissements au-delà des 30000, mais pas beaucoup, histoire d'avoir encore une réserve pour la route. Disons que je peux aller jusqu'à 35000...
Quels sont les équipements les plus chers à prévoir pour mon projet (j'imagine qu'il faut plus de réserve de fioul, d'eau, une source d'énergie, éolienne ou capteur, et???)

Pour le reste, je ne suis pas encore fixé sur le choix du matériaux de la coque. Je constate juste que le métal me rassure plus que le plastique (je précise que c'est juste de l'ordre du feeling...) et peut-être sera-t-il plus facile à revendre ensuite? Un bateau du type ovni 28 m'avait l'air pas mal: que dites-vous de cette annonce: www.boatshop24.com[...]ail.htm
Je suis bricoleur, et passer du temps sur mon bateau ne me fait pas peur, bien au contraire!

Cependant, pour faire contre-poids au métal, je suis sportif (je fais beaucoup de montagne) et même si je ne suis pas pressé, je crois que j'aimerais bien avoir des moments où je sens que mon bateau avance (quelques surfs me feraient bien plaisir!), et ça, je crois qu'au même prix, je trouverais de meilleurs comportements sur des plastiques? (J'ai l'impression de sortir un chapelet de clichés!)

Concernant le choix du dériveur, pensez-vous que c'est une mauvaise idée? Pourtant, je l'adore, pouvoir me glisser dans des petites criques inaccessibles, remonter certaines rivières...

PS: @philippesamson. N'ayant pas encore assez de connaissance en la matière, je veux bien avoir quelques renseignements supplémentaires sur ton bateau, mais je ne vais quand même pas me lancer demain dans l'achat!

11 avr. 2012
0

Je suis dans ton cas et je suis parti pour mon tour du monde façon de parler car je n'ai pas de but précis, mon budget est le même que le tien. J'ai choisi un sun dream 28 25000€, 9m tout mouillé et j'ai investi 10000€ d'équipement, panneau solaire, éolienne, ordinateur intégré avec max sea et AIS, ça va vite. Après un petit tour d'échauffement en méditerrannée les années précédentes, j'ai hiverné au Portugal cet hiver et je repars pour Madère, les Canaries et plus si affinité à la fin du mois. Ton choix est bon, pour ma part, c'est le 3éme bateau que je prépare pour un grand voyage et cette fois j'ai privilégié légèreté, vitesse et petite taille. Voici mon site , je dois encore ajouter les photos du Maroc www.mphi123.com[...]/ .

12 avr. 201212 avr. 2012
0

Avec un budget très serré, le sun dream s'avère économique, agréable avec sa cabine arrière lumineuse et une bonne hauteur sous barrot, et relativement marin. Je l'ai choisi sur un coup de coeur, il était équipé de trois batteries, radar, spi, jupe arrière, la base était bonne pour mon budget riquiqui et je ne regrette pas mon choix à l'usage. Il faut quand même préciser que je navigue en solitaire ou à deux, pas plus.

0

ce serai interessant felipe de savoir quel type de bateau tu avais avant et quelles sont les raisons de ton choix du sun dream 28

08 avr. 201208 avr. 2012
-1

Y'a toujours un truc qui me gêne : Je sais que beaucoup on fait des traversés sur des bateaux de 32 pieds, 30 voire moins.

Or, une transat impose un bateau conçu pour la catégorie A, ou la 1er catégorie pour les moins récents.

Un des critère de cette catégorie est que le bateau fasse plus de 10 mètres.

Alors je sais, un bon 30 pieds vaut un mauvais 45, bla bla, le bateau ne va pas couler dès qu'il sort de sa catégorie, comment font les minis, y'en a qui le font sur avec des coquilles de noix etc etc... MAIS :

Le [u]non respect de la catégorie de conception du bateau permettra à l'assureur de se désengager[/u] totalement en cas de sinistre, et si vous lui présentez votre projet, il vous expliquera clairement qu'il ne peut pas vous assurer.

...après c'est quoi, quelques centaines de miles en zone "non assurée", je suis peut-être trop tatillon avec ce genre de "détail"...

08 avr. 2012
0

Quel intérêt de privilégier l'assurance, pour un bateau avec une faible valeur vénale, l'esprit d'aventure l'emporte sur la legislation stricto sensu, surtout lorsque l'on quitte les eaux territoriales .
De + les législations varient selon les pays, ils suffit de regarder chez nos amis UK ou belges et rien n'empêche d' assurer en Belgique !

08 avr. 2012
0

Je pense juste que ça doit être fait en connaissance des conséquences, rien de plus.

08 avr. 2012
0

Par définition les vraies coques à déplacement ne peuvent pas surfer.
Le bateau de et en voyage est tellement chargé que quand on fait une bonne moyenne on est déjà content.
La vrai navigation hauturière est loin des fantasmes sportifs.
Le DI est vraiment bien mais il faut connaitre et admettre ses contraintes. L'acier impose un entretien non négligeable. L'alu
garde une meilleure côte à la revente.
Métal ou plastique les bateaux coulent quand on fait un trou dedans.

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Merci pour cette remarque, j'avais déjà cherché quels étaient les critères pour être en catégorie A (ou 1), notamment pour les tailles, mais je n'avais pas trouvé (disons que je n'ai pas cherché très longtemps)... Si vous avez quelques liens ciblés sur ces aspects légaux, je suis preneur!

08 avr. 2012
0

salutatous
je privilégirais la vitesse contre tout autre argument
3 nds moyen ou 6 noeuds moyen, voire 9 noeuds moyen; facile de faire le calcul, le voyage dure 2 fois voire 3 fois moins longtemps, ce n'est pas que l'on s'ennuie en mer, mais c'est plus pour pouvoir gérer les coups de tabac et pas obligatoirement les subir

pour ce qui concerne le matériau, aucun n'est LA solution; le plastique est plus facilement réparable alors que l'acier et l'alu nécessitent le matériel adapté et le coût de réparation est souvent astronomique

je partirai plus facilement sur un pogo 8.50 qui peut se faire ses 12nds sans trop forcer et sans trop de vent qu'avec un acier ou alu trop lent

enfin, c'est mon avis

cordialités maritimes
larent le hareng

08 avr. 2012
0

Ha 9 nds de Moy.sur des bateaux de croisière de - de 10m, j'aimerais connaitre les prétendants . D'autre part dans le baston maitriser un bateau léger est nettement + difficile que sur un déplacement lourd, d'aure part il ne faut plus compter sur le pilote pour maitriser l'engin . Tout ceci dans le cadre de nav. hauturière .

Pour le coté dériveur ou quillard, le choix est déterminé par le programme, si l'on privilégie la remontée au vent ce sera le quillard, si c'est une nav au portant alors les dériveurs offrent + de possibilités .

08 avr. 2012
0

penloch, il suffit de chercher et tu vas trouver les prétendants
déplacement léger VS déplacement lourd ? pas d'accord avec toi

cordialités maritimes
larent le hareng

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Sur les 10m, a priori seul le pogo 8.5 bénéficie d'une conception 'A' en faisant moins de 10m. Je ne retrouve plus le texte exact, c'est la directive plaisance D224 il semblerait, mais limite on s'en fiche, la catégorie de nav est indiquée dans le pédigrée du canot.

Un site qui aide bien : www.bateau.ouest-atlantis.com[...]0m.html

08 avr. 2012
0

Le choix de ton bateau sera conditionné par ce que tu en attends. Es-tu plus voileux ou plus voyageur ?
Tu précise déjà que tu aime les voiliers vivant et rapide ? Cette préférence doit te porter à exclure un certain type de bateau.
Exit les « vulcain », « chatam », les dériveurs intégraux en alu ou en acier, les biquilles ancienne génération, etc.
A contrario, si la notion de voyage est pour toi prioritaire, et que la voile n’est qu’un moyen agréable pour t’emporter ta compagne et toi sur la mer jolie avec un bon niveau de sécurité et de confort, alors les bateaux que je viens de citer peuvent être un choix pertinent.
Je schématise un peu (beaucoup), mais c’est d’abord à toi de savoir ce que tu attends de ta future monture.
Mais si tu souhaite naviguer avec un bateau un tant soit peu « parlant »,sans aller jusqu’à choisir un bateau sportif, il existe plein de bateaux de séries raisonnablement confortables et performants ,capables de te satisfaire, même pour un programme de voyage.

08 avr. 2012
0

Bonjour!
Le POGO 8.5 (x 3.6m) est CE : A-6
Le Django 7.70 (x 3.0m) quillard est CE : A2-B5

Mais même avec la décote occasion maximum, pas encore dans la fourchette de prix de 35000 €

Un lien intéressant sur ce même forum:

www.hisse-et-oh.com[...]ees-ior
:litjournal:

08 avr. 2012
0

Je suis monté dans le Django 770 car je le trouve super beau, par contre c'est un peu légér il me semble en hauteur et confort.. Pour le WE ou les vacances super mais un tdm c'est un peu limite non ?
(je suis pas un "voileux" cavier, je fait mes stages aux glenans et je loue du First 25.7 ou 31.7)

08 avr. 201208 avr. 2012
0

sur ce site, quelques belles annonces très typées voyage,

www.barbachante.com[...]eau.php

08 avr. 2012
0

Il existe de nombreux voiliers d'occasion inférieur à 10m sont en Catégorie A.
Pour entrer dans ton budget vise les années 90-95.
Bonne recherche;

08 avr. 2012
0

:reflechi: ...ou alors ça ne concerne que les constructions amateurs ?

08 avr. 201208 avr. 2012
0

J'en profite pour relater mon début d'expérience : je projète une circumnavigation. Première étape trouver un bateau sans gréver le budget familial. J'ai trouvé un DUFOUR 31 de 79 en super état, à revoir au niveau du gréement et de l'électronique. Je l'ai acheté 20 000 € et je pense qu'avec 10 ou 12 000 € de plus, j'aurai un super bateau. Et franchement, l'assurance au milieu de l'atlantique, je m'en contrefout.
Deuxième étape en cours, se faire la main. Je viens de faire mes premières sorties en solo et je prends vraiment confiance dans le bateau. (hier un 4/5 bien tapé sur l'estuaire de la gironde par gros coef, grosse houle, que du bonheur !). Troisième étape : Se risquer à des sorties plus dures. J'attends les gros coup de vent. Quatrième étape : les Açores. L'année prochaine probablement. Et enfin, le grand départ. 1 an, 2 ans, plus ? On verra, les contraintes professionnelles.
Ce que j'en conclus pour l'instant, c'est qu'un grand tour à petit budget, c'est possible (je prévois 600 à 1000 €/mois ensuite). Un bateau de 9,5 ça me semble quasi idéal en solo ou à deux. Toutes les manœuvres sont assez simples, y compris au port et ça n'empêche pas de tenir de belles moyennes : au delà des 5 noeuds je pense avec ce bateau.
Laurent

12 avr. 201212 avr. 2012
0

J'ai failli partir sur un dufour 31 mais un autre acheteur est passé devant. 9m c'est bien en solo ou à deux, honnêtement je fais du 5 noeuds de moyenne, j'évite les gros coup de vent sauf cas de force majeure. Surtout, il faut faire la chasse au poids pour avoir un bateau vivant dans le petit temps.

08 avr. 2012
0

Globalement avec ce budget, oui c est largement possible.

En gros, 90% des bateaux de voyage sont en polyester, les autres metaliques sont ( en general )francais et stressent en permanence par l electrolyse ( car un bateau metalique peut couler par oxydation, pas le bon plastique avec son osmose ! ), mais apres chacun ses choix.

Il faut du simple, costaud.... et assez leger car l ennemi numero 1 sur un bateau hauturier est le poids.
Simple veut dire peu de pieces mobiles ( et encore plus sous la flottaison ) un bon moteur recent ou l on trouve un concessionnaire un peu partout ou l on compte passer, un bon greement, de bones voiles, un voir deux bons pilotes.
Apres tout ce qui est joujou electronique embarqué ne sert a rien ( sauf gps et sondeur et loch ) si ce n est passer son temps et son argent a les reparer ( quand les pieces sont disponibles là ou vous etes )

En hauturier, depasser les 6 nds de moyennes est un excellent moyen de mettre le greement couché sur le pont en format "Ikéa"( 5 est deja largement suffisant et rend la vie à bord tout a fait acceptable ), surfer et planner est une douce utopie mais un bel argument commercial des vendeurs de bateaux.

Dans ce budget il est tout a fait realiste si on a les connaissance technique de partir en moins de deux mois de preparation ( rideaux neufs inclus ! ) car il ne faut pas oublier une chose, c est qu une preparation est une phase extrement onereuse et toujours trop longue qu on souestime toujours !

08 avr. 2012
0

comme Takari le dit si bien,
go simple, go modest, go small, but just go NOW,
c'est la devise de Lin et Larry Pardeys qui sont partis jeunes et tout petit il y a très longtemps et ne sont plus revenus depuis ...

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Alors, ce qui est certain, c'est que je n'ai ni la connaissance, ni l'expérience pour faire de la vitesse pendant une traversée. Donc, je vais plutôt privilégier le côté sécurité.
D'un autre côté, je pense qu'avoir un bateau manoeuvrable est aussi un gage de sécurité...

Comme on montagne, soit on monte avec beaucoup de matériel pour parer à toutes les surprises et on avance super lentement, soit on monte avec du matériel léger et en étant plus rapide, on diminue la probabilité des ennuis potentiels voire de les fuir quand ils arrivent... Je dois avouer que je me situe plutôt dans la deuxième catégorie en ce qui concerne la montagne... (j'ai souvent lu que le monde de la montagne et celui de la voile avait beaucoup en commun)

Concernant le type de navigation, c'est sûr qu'aller voir vers le groenland, canada, etc doit être superbe, mais ce n'est pas dans mon domaine de compétence, ni dans mon budget pour le moment. Donc l'objectif est d'avoir un bateau près pour une traversée (de l'Atlantique dans un premier temps) "classique".

J'en reviens à ces ovnis. J'avais l'impression qu'ils correspondaient assez bien à l'idée que je me fais de la voile... (sauf peut-être le prix, mais celui dont j'ai fourni l'annonce n'est pas très cher) Vous en dites quoi?

08 avr. 201208 avr. 2012
1

il y a un gars qui intervient sur ce site (chamade )et qui a deja fait un tours du monde sur un ovni 28 avec sa compagne !n'ecoute pas ceux qui te parlent de la taille du bateau ,la plupart ont besoin d'un grand bateau pour se rassurer ,des centaines de gens naviguent autour du monde sur des moins de 10 m avec bonheur (takari)de plus on peut tres bien traverser l'atlantique en categorie B il suffit de ne pas subir plus de force 8 ;-)fais ce que tu sens ,30 000 euros suffisent pour un bon 9 m et de toute façon tu as dis petit budjet donc tu ne sera pas trop chargé et attention a la debauche d'electronique qui n'apporte rien et qui coute cher !
small is beautiful,simple is better and less is more :bravo:

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Non, pas d'électronique (comme en montagne)!!! Enfin, le moins possible! Le GPS, c'est pour moi déjà une compromission, mais que je vais faire quand même.

08 avr. 2012
0

Bonjour,

j'ai regardé l'annonce : c'est un O28 rallongé (jupe), d'origine il fait environ 8,50 m. C'est quand même petit pour une longue navigation.

L'état apparent n'est pas top, l'entretien semble avoir été oublié depuis des années : peintures, revêtements de pont, cocpit, ...quid de l'intérieur ??? des voiles, accastillage, électricité, survie ? quasiment une coque nue à aménager. Ce n'est pas le mauvais choix pour en faire un vrai bateau de voyage mais tu risques de percuter le budget.

Bonne recherche,

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Bonjour,

Dans un premier temps, j'en profite pour vous souhaiter de joyeuses Pâques à tous.

La meilleure des réponses que je puisse te faire réside dans les quelques liens ci-dessous. Cette recherche m'a pris 5 minutes. Je pense qu'en l'approfondissant tu dois trouver ton bonheur.

www.leboncoin.fr[...]741.htm

www.leboncoin.fr[...]517.htm

www.leboncoin.fr[...]740.htm

www.leboncoin.fr[...]165.htm

www.leboncoin.fr[...]821.htm

www.leboncoin.fr[...]903.htm

www.leboncoin.fr[...]152.htm

08 avr. 2012
0

Pour compléter, ce sont des valeurs sûres, des voiliers costauds, adaptés à un grand voyage, et avec de bonnes performances. Mais ce sont des quillards.

08 avr. 2012
0

Merci!

08 avr. 2012
0

Le premier choix n'est il pas la route qui va être suivie?

08 avr. 2012
0

N'oublie pas que des tas de gens se "trompent" de voyage et arrivent aux Antilles écoeurés.
Leur bateau finit par être vendu ici, une bouchée de pain, pour un bateau construit"pour la vie" C'est une piste...
Je viens de vendre le bateau d'un ami (Idylle 11m50) polyester, hyper équipé et entretenu (solaire, éolienne, désal, vaisselle, matos de pêche) bref, prêt à partir, pour 34000€. Le bateau est de 1984, pas d'osmose. Et ici, il y en a des bateaux à vendre, déjà au soleil...
Il y a aussi le cp/époxy, très bon matériau, si, si, et qui flotte avec un trou, qui se répare n'importe où, même sous la flottaison, avec de l'outillage rudimentaire.

08 avr. 2012
0

tu veux dire qu'il y a de bonnes affaires à faire aux Antilles?

09 avr. 201209 avr. 2012
0

Oui, il y a de bonnes affaires ici aux Antilles, pour les raisons exposées et d'autres certainement.

08 avr. 2012
0

Salut.

Pour rester de ce budget une coque "plastique" de 10m max semble le plus juste.Même au niveau des équipements (accastillage, voile,etc...)

L'alu c'est cher et dans ces prix ils peuvent être en mauvais état.
L'acier c'est lourd et en dessous de 10 ou 12m le rapport de poids n'est pas intéressant.

Lors de l'achat, il faut se garder une marge pour les travaux à effectuer avant une transat. Et qu'il vaut mieux faire plutôt que d'acheter un bateau plus cher "prêt à partir" où les équipements ont déjà quelques années.
Les points principaux sont remplacement du gréement dormant, bonne révision moteur et achat de fournisseur et stockage d'énergies (panneaux/régulateur/batteries)... la note arrive vite à 5000 euros.

A ceci, il faut aussi rajouter les choses que l'on a toujours envie de faire au début. Peinture et des petites retouches/modif intérieures.

Pour un budget max à 35000, un bateau entre 20 et 25000 semble être un bon choix.

08 avr. 2012
0

J'en profite pour demander quelques précisions... La puissance du moteur, y-a-t'il une puissance minimale à viser?

Et concernant les aménagement à faire, j'imagine qu'il faut une réserve de fioul et d'eau plus grande, quelles sont les quantités à prévoir, et combien cela coûte-t-il?

08 avr. 2012
0

plutôt en dessous de ton budget, tu peux viser 10 mètres ds les conditions actuelles du marché
tu verras qu'avec meme pas neuf mètres même pas peur !

association-first30.org[...]/

association-first30.org[...]ua.html

association-first30.org[...]es.html

12 avr. 2012
0

J'ai un réservoir de 100 litres, j'emmène 80 litres d'eau minérale en bonbonnes de 5 ou 8 litres dans les coffres, plus deux bidons de 20 litres de secours, soit 220 litres au total, largement suffisant en économisant.
pour le fioul, réservoir de 26 litres plus deux jerrycans de 20 litres arrimés, largement suffisant avec un bateau léger.
Je te conseille le réchaud à alcool, avec 5 litres tu fais une année tranquille et tu dors sur tes deux oreilles. Pas besoin de four.

12 avr. 201212 avr. 2012
0

rectification, deux jerrycans de 10 litres pour le gas oil, total 46 litres. Avantage d'un bateau léger, le moteur a tourné 40 heures en 5 ans. A 6 noeuds de vent, je marche à 4 noeuds sous voile. Auparavant j'avais un ovni surchargé qui s'arrêtait en dessous de 10 noeuds de vent, conséquence j'étais obligé de faire route au moteur beaucoup trop souvent.

08 avr. 2012
0

Bonjour,

la question qui fâche, à Lipace : quelle est ton expérience nautique ? A ce que tu laisses entendre toute petite...

Au départ de St Malo, les Scilly c'est déjà la grande aventure, mais même en allant aux anglo on peut se prendre une branlée à vous dégouter pour la vie du bateau, ou se pisser dessus en tentant de passer le Four par temps moyen, avec vagues contre courant... mais ça peut être aussi du plaisir intense, tout est une question d'apprentissage et de préparation de l'homme, du bateau et de sa navigation.

Armer un bateau pour une transat demande de l'expérience, ne serait-ce que pour faire des choix drastiques et judicieux entre l'indispensable, l'utile et les éléments de confort... avec un budget non extensible...

Le choix du bateau est simple : il doit être solide, sur, confortable, manœuvrable seul et accepter l'avitaillement pour un mois environ : +/-10 m est la bonne taille. Mettre de côté le syndrome du coffre-fort (...remember le Titanic...) ou du dériveur qui se pose sur une plage, ça n'existe que dans les rêves ou la pub : dans la vraie vie, on a trop peur de toucher le caillou bien planqué, de ne pas pouvoir repartir ou tout simplement d'endommager le circuit de refroidissement moteur avec le sable, donc on reste au large.

Désolé de paraître négatif, mais les ports (et souvent les jardins...) sont pleins de rêves brisés. Donc autant se prémunir de ce risque, de prendre les choses par le bon bout et commencer par l'apprentissage nautique (stages, locations, navigations comme équipier) le choix et l'achat du bateau suivront en connaissance de cause.

Cordialement,

08 avr. 2012
0

Certes mon expérience est maigre (quelques stages sur petits dériveurs plus jeune et quelques croisières de plusieurs jours plus tard, à compter sur les doigts d'une main...).

Je vois le projet comme ça: acheter un bateau, acquérir de l'expérience (a priori, je pensais plutôt à la Méditerranée) en compagnie d'amis n'ayant pas/plus de bateau mais beaucoup d'expérience et ensuite adapter le bateau à des croisières plus longues...

Je ne pense pas qu'il y ait un chemin unique pour l'apprentissage de la navigation, comme pour tout. Mon idée est qu'essayer, c'est déjà réussir, et même si mon rêve échoue dans un port, je ne considérerais pas ça comme échec, juste que je n'étais pas au bon endroit, et j'en reviendrai à mes montagnes...

0

en mediterranée ,un tour de corse et de sardaigne te feront bien la main ,tu auras l'experience des mouillages et de quelques petits coups de vent ,la med est une bonne ecole pour t'apprendres a etre reactif

08 avr. 2012
0

Bonjour,

il n'y a pas de chemin unique, de pensée unique, de etc..., ça se saurait, les forums n'existeraient pas, et les bateaux non plus (c'est pas naturel, d'aller sur l'eau, ou de voler, d'ailleurs, et pourtant...).

Pour l'eau, il faut compter pour la boisson 3 l/jour/personne (en bouteilles) plus les réservoirs pour se laver (plutôt se dessaler), faire la cuisine, et tout le reste. Ca peut varier entre 100 et plusieurs centaines de litres si la douche journalière est de rigueur (10 l/douche est un minimum, donc à 2, 600 l pour un mois).

Pour le GO, ça dépend directement de la conso horaire du moteur (renseignement sur fiche constructeur). Pour recharger les batteries (frigo/congel/éclairage/feu de route/électronique) et/ou faire fonctionner un dessalinisateur : 1 à xh/24h en moyenne. A calculer en fonction de la consommation de tes équipements, de la capacité des batteries et de la puissance de l'alternateur. Panneaux solaires, éolienne, hydrogénérateur permettent de cantonner le moteur aux manœuvres de port et calmasses.

Pour la puissance moteur, elle est calculée par le constructeur du bateau. Il donne en général plusieurs choix possibles mais la puissance mini se rapproche du minimum syndical. Dans le cas d'un bateau d'occase, il est déjà équipé et s'il est en bon état, on fait avec.

Cordialement,

08 avr. 2012
0

Euh, petite remarque : on vit "très" bien avec 2,5 litres/jour/personne en tout et pour tout, ainsi que sans "(frigo/congel/éclairage/.../électronique) et/ou faire fonctionner un dessalinisateur) ". Il suffit de faire de choix : partir ou équiper son bateau. :pecheur:

09 avr. 201209 avr. 2012
0

Bien d'accord avec Nrs et Skol ***

Je n'ai jamais calculé vraiment ce que ça faisait par jour, mais en voyage, j'ai toujours eu 400 l d'eau potable dans 2 réservoirs galva que l'on pouvait isoler l'un de l'autre pour contrôler la conso.
Sans autre eau que l'eau de mer autour, avec uniquement des pompes à pied. On tenait facilement plus d'un mois à deux ou trois. Et en traversée, on arrive toujours avec de l'eau douce de l'autre côté...
Bien sûr pas de douche uniquement à l'eau douce, sauf sous la pluie ou en faisant le plein !
Et je n'achetais pas d'eau en bouteilles, tout au plus avions-nous une mini-réserve de 5 litres qu'on oubliait dans un coffre.
Pas de douche à l'intérieur, uniquement dans le cockpit à l'eau de mer et rinçage avec très peu d'eau douce stockée dans un pulvérisateur de jardin amarré dehors pour que l'eau soit tiède. Il servait aussi à se dessaler après un bain.
Je ne faisais pas non plus de lessive à bord.

On s'y habitue très bien. Et ensuite quand on revient dans une maison, on cherche la pompe sous le pied devant l'évier ou le lavabo... et on ne laisse jamais couler un robinet pour rien !
:star2:

09 avr. 201209 avr. 2012
0

L'équipage de Skol plussoie !
2,5 litres par jour et par personne en faisant pas mal de choses à l'eau de mer (la vaisselle surtout, sauf les verres et les petites cuillères qu'on rince tout de mème un petit coup à l'eau douce), et surtout en n'ayant pas de circuit d'eau sous pression. La pompe à pied, ça permet de mieux contrôler sa consommation d'eau.
Sans frigo également, ce qui réduit la surface de solaire à installer

08 avr. 2012
0

Si vous envisagez un périple en couple il est absolument indispensable
de tout partager avec le partenaire et que ce partenaire partage les mèmes objectifs.: participer activement aux choix du bateau, aménagements etc..,gestion de l'ordinaire et de l'extraordinaire.
Il doit ètre capable d'assurer une navigation minimum en cas de défaillance de l'autre. La situation se détériore très vite sur un bateau soumis aux éléments parfois très violents. Rien qu'un mal de mer sournois peut dégrader une situation au départ idyllique.
Le bateau est formidable ou redoutable pour un couple.
Le quotidien demande de la patience.
Le skipper (un seul sur un bateau) doit absolument ètre à la hauteur de la situation. Il vaut mieux bien préparer avant la grande aventure. A la limite le type de bateau, pouvu qu'il soit un vrai bateau de voyage, est secondaire secondaire.

08 avr. 2012
0

Bonjour,

95% d'accord avec toi, Nrs,le frigo/congel/etc... on s'en passe, pour moi c'est au chapitre confort, mais si mme est idéefixes donc en tenir compte tout de même...

En mer je compte 3l/j/p et il n'en reste pas beaucoup. Le café/thé et autres boissons sont prises sur cette réserve, y compris l'eau du pastis.

Cordialement,

0

1 Lit 5 par jours pour la boisson (ya des bieres aussi)et 5 l suffisent pour prendre une douche en faisant attention (en mer on se douche pas tous les jours ) :alavotre:

08 avr. 2012
0

Salut Lipace, et les autres
Je trouve ton fil sympa et forcément fait rêver, on en rêve tous. Je suis un montagnard aussi, et j'en connais pas mal qui se sont mis à la voile à un âge approchant la cinquantaine. Je suis encore un bleu en mer, mais il existe plein de similitudes. La gestion météo, la décision de prise de risque, le contact avec les cordes oups ! les bouts, pour nous monter en tête de mat c'est pas un problème, la topo etc... ce que je veux dire, c'est qu'on apprends vite, très vite. Pour le bateau, juste un truc, si tu attends que ton bateau soit parfait pour prendre la mer, alors ton budget va exploser (car un bateau n'est jamais parfait) et surtout tu ne navigueras pas. Alors fait des ronds de plus en plus grand en méditerannée ...c'est ce qu'on fait pour le moment et espérons bien faire comme toi. Bons vents et fonce.

08 avr. 2012
0

Sympa ce fil, très intéressant ... Mais passer 1 an ou 2 ... Ou plus sur un 9/10 m ça ne doit pas être facile, espace de vie, deplacement dans le bateau, promiscuite, Après cela dépend aussi de la taille qu on fait ( hauteur sous barrot) il y a un first 38 à vendre 35k€ ds le 13 , après c est clair l entretien ou les eventuelles reparations coûte un bras ... Non ?

09 avr. 2012
0

Vu ceci, aussi :

www.leboncoin.fr[...]372.htm

Certainement pas un foudre de guerre mais le gréement de cotre (sur enrouleur)me semble un plus certain pour le long cours (et pour le court-cours aussi, du reste:-). Sans doute un bateau confortable et sûr et tout semble remis à neuf (moteur 400 h !). Il n'y a que le guideau manuel et le pont en teck qui me chiffonnent mais rien n'est parfait.

M'enfin à ta place je demanderais des photos et des renseignements complémentaires...

Peio
Haize Egoa

09 avr. 2012
0

le roof fait penser a un plan primrose
gv lattée , tres beau

09 avr. 2012
0

il doit faire du prés, ne pas taper, ne pas fatiguer les pilotes et 2, 80 m comme un first 30 mais sur 10, 40 ...

09 avr. 2012
0

C'est aussi à un plan Primrose que je pense.

Et c'est vrai qu'il est beau.
Et comme un beau bateau est très souvent un bon bateau...

Peio
Haize Egoa

0

au contraire ,le guindeau manuel c'est un plus !

09 avr. 2012
0

magnifique, un plastic classic, surement très confortable a la mer

0

oui ce bateau a l'air parfait pour un petit budjet!pour le guindeau ,j'ai un goit 309 deux vitesses manuel et je remonte mes 45 m de chaine de 10 avec ancre de 16kg sans probleme(ça remplace le footing)j'ai 58ans :-)mon principe est que moins tu as de choses complexes a reparer moins ton budjet sera ecorné(on parle bien sur de petit budjet)j'ai lu il y a quelques années le recit de voyage de dominique aniel dont le mari avait un bateau qui etait une usine a gaz ,elle se plaignait qu'ils passaient leur temps a attendre des pieces de rechange dans des mouillages merdiques au lieu de profiter du voyage !

09 avr. 2012
0

Je ne le "conseille" pas. Je me contente de le signaler.

L'étroitesse est certes un défaut pour ce qui est de l'habitabilité, mais vit-on à l'intérieur dans les pays chauds où notre ami semble vouloir aller traîner sa quille ? Pour ma part, sur mes 6 mois annuels de navigation en Méditerranée orientale, je dois bien passer les 4/5èmes du temps à l'extérieur (ce qui implique un cockpit confortable et vaste, à vérifier...)
Pour le pied dans l'eau, 1,60m me semble plus que correct pour la taille du bateau.
Le pont refait n'est pas rédhibitoire, au contraire. C'était malheureusement le défaut de beaucoup de bateaux des années 70 (Arpèges, en particulier) dont l'âme du sandwich du pont était faite des mousses qu'on connaissait à cette époque, pas terribles dans la durée.
Pour ce qui est de l'architecte et du chantier, je parierais pour un bateau anglais ou américain.

Bref, c'est une option complètement différente de celle d'un bateau plus moderne (et plus large) mais elle me semble plus sécurisante pour un long voyage à petit budget (ne serait-ce qu'en raison de la quille longue intégrée à la coque, du safran classique, de l'absence de chaise d'arbre et du plan de voilure très facile à gérer).

Bien sûr il faut visiter, essayer, expertiser et bien prendre en compte les avantages et les inconvénients (parmi lesquels j'imagine bien des marche-arrière plus difficile à négocier que sur un plan "moderne").

Peio
Haize Egoa

0

mangaia c'est bien ,je ne fait pas de proselytisme promanuel c'est juste mon avis que j'exprime

09 avr. 2012
0

Voui, c'est ce que je pense.

Outre le gréement de cotre avec trinquette sur enrouleur, je ne vois que des avantages à ce type de bateau. Pour n'en citer que quelques uns au hasard :

  • L'épaisseur probable du stratifié qui n'a probablement rien à voir avec ce que l'on propose aujourd'hui,

  • La quille semi-longue avec retour de galbord : pas de souci même en cas de talonnage intempestif et probablement une bonne stabilité de route (plus la présence probable d'un puisard digne de ce nom);

  • La hauteur sous barrot et la ventilation procurés par le roof long;

  • La "grande cabine avant" très bien au mouillage et au port, mais doublée de "couchettes cercueil" parfaites pour la navigation hauturière...

Peio
Haize Egoa

09 avr. 201209 avr. 2012
0

Votre enthousiasme pour ce bateau me surprend, il est étroit avec d'énormes élancements et peu de pied dans l'eau ...
Me semble qu'il faudrait connaitre son architecte, le chantier qui l'a construit (pas très bien puisque le pont a été entièrement refait), son histoire avant de le conseiller à un débutant.

09 avr. 2012
0

C'est sûr que pour le long voyage je préférerais m'embarquer là-dessus que, au hasard, sur ce Symphonie à peu près au même prix :

www.annoncesbateau.com[...]18.html

(Bien que ce bateau ne soit pas mal non plus, sur le papier : moteur 50h... )

Seul inconvénient des bateaux anciens : leur largeur (2,80m pour le premier, 3,28m pour le Symphony). Ca fait une grosse différence en habitabilité.

Peio
haize Egoa

09 avr. 2012
0

Pierre 2 je suis passé au guideau électrique que c'est bon !!!!!

09 avr. 2012
0

Surtout que le sujet est : tour du monde avec PETIT BUDGET ! Donc guindeau manuel quasiment obligatoire si on veut économiser sur : le guindeau, les batteries, les moyens de recharge des dites batteries. :litjournal:

09 avr. 2012
0

Ca dépend où et quand :-)

En Méditerranée il m'est arrivé à moult reprises de larguer 80m de chaîne parce qu'il y avait beaucoup d'eau et beaucoup de vent. C'est précisément dans ces cas là que la possibilité de relever le mouillage le plus vite possible constitue une vraie sécurité.
Et, bon, remonter ne serait-ce que 30m de mouillage à la main par 35° à l'ombre (mais en plein soleil !) est une épreuve que j'affrontais volontiers à 30 ans mais plus aujourd'hui que j'ai pris de l'âge. Mais même à cette époque lointaine, je dois avouer que la perspective de la dite épreuve m'amenait très souvent à mouiller un peu court...

Enfin il est sécurisant de savoir qu'on peut effectuer seul les manoeuvres de mouillage si c'est nécessaire (avec commande électrique du guindeau ramenées au cockpit).

Peio
Haize Egoa

09 avr. 2012
0

Salut a tous, super fil !
Je suis certainement plus a classer dans la cathegorie voileux du dimanche, mais je suis marin pêcheur, et les branlée en mer, même si ca n'a rien avoir avec celle qu'on subit en voilier, je connais.

Je ne penses pas que grand monde puisse tirer plaisir a ce prendre une vrai branlé ! Ou alors il faut être masochiste en inconscient des risque potentiel que cela represente.

J'ai appris deux choses importante.

J'avais acheté un voilier, un POKER en piteux état (mauvais affaire, un gouffre financier, mais aussi une merveilleuse école et c'est ce que je retient au final...)
J'ai rencontré pas mal de monde sur les quai, puisque j'habitais à bord entre chacune de mes débarque de mon navire de pêche d'Arcachon.

Un jour, alors que j'installais une chaise pour mon HB, un voisin de poton passe, Alain, qui vit depuis des années sur son voilier s'arrête et me dit "Salut, ca fait un moment que tu dit que tu doit partir, qu'est ce qu'il ce passe ?"
Je lui ai répondu que je partirais quand le bateau serat pret...
Il a sourit, et m'a dit avant de repartir "Un jour, j'ai cru que le mien l'été"

Biensur, on ne part pas avec un bateau sans moteur, ou une exploitation mobile de moules, ca aussi, je l'ai appris a mes dépand ! Mais il faut savoir ce contenté du nécessaire et d'une bonne météo.

Le lendemain, Charles, un autre voisin, vien me filer un coup de main, parce que je comptais me débarasser de mon INBOAD en ruine (pas bcp de connaissance en mécanique, même si la encore, j'ai bcp appris avec ma douce Elodie ;) ) Puis le sujet reviens, il me demande pourquoi je ne suis pas encore partit. Je lui repond que je repartirais quand j'aurai moins appréhension"

"ce jour la, c'est que tu aurra oublier que la mer peut être dangereuse"

On ne sort pas les doigts dans le nez, encore moins quand on embarque ca famille ou ses amis.
Il y as toujours une part d'inconnue, des imprevus (surtout avec un vieux bateau !) Le vent trop fort, le courant, les déferlantes, les débrit flottant, les zone mal balisé, la houle, la cote ! Quand tout va bien, c'est merveilleux, mais quand la mer décide d'être mauvaise, moi, ca me fait peur, mais j'aime la mer,faut faire avec, alors, malgres tout, autant ce préparer au mieux, sois, et le navire, et puis faire ensuite en sorte que tout ce passe au mieux... Parce qu'on ne peu pas faire plus.

Avec elle, j'ai fait le Lavandou, Toulon, Port saint louis du Rhone, sete, puis j'ai remonté avec mon quillard le canal du midi jusqu'à Castelnaudary, ou je l'ai vendu car je partais a Madagascar... Elle n'aurra jamais atteins bordeaux...
Mais ce n'est que partit remise ;), avec certainement un autre gouffre ! ^^

Choisit bien ton bateau, au maximum équipé, le temps que tu gagnera a ne pas bricoler, c'est du temps de naviguation en plus, entour toi de gens competent pour tes première sortit, le temps de te sentir mieux, et de mieux connaitre ta deuxieme compagne ;), apres, tu m'apprendra ce que aurra apris ;).

Bon vent !

09 avr. 2012
0

bonjour,
Merci de nous permettre de rêver par procuration.
N'ayant pas, personnellement fait le tour à la voile, je me réfère aux bons auteurs.
Je ne saurais trop te recommander, si tu lis l'anglais, le ""cost conscientious cruiser" (Lin& Larry Pardey), que tu trouveras sur le net.
Il semble, que dans le budget, il faille réserver une large part au régulateur d'allure, d'une part et à trois mouillage, puisque l'on va y passer plus de 80% du temps, même en circumnavigation.
Pour ma part, je choisirais, pour un couple, un 32 pieds lourd et solide (Contessa?).
Accroche-toi, et n'attends pas trop longtemps avant de partir.

09 avr. 2012
09 avr. 201209 avr. 2012
0

Bj,

Prend un bateau avec déjà une bonne rénovation, voiles, moteur, ce sera déjà une bonne économie.
Il est plus important d 'avoir une envie qu'un gros bateau, plus simple sera le bateau et plus tu seras tranquille.
Maintenant partir sans expérience est plus risqué, donc navigues.
a+

Joël

09 avr. 2012
0

Tu veux des bateaux pas chers, regarde ici:
www.leboncoin.fr[...]468.htm
www.leboncoin.fr[...]369.htm

09 avr. 2012
0

Bonjour Lipace et à tous
Quand j’entends parler d'expérience je rigole un peu chaque navigation et différente chaque zone l'est également personnellement je n’irai pas faire le beau dans le raz de Sein ni même a Saint Malo pourtant je pense avoir une certaine expérience de la navigation , a l'école j'avais un prof qui me disais que tout corps plongé au Cap Vert arrive 1 moi plus tard aux Antilles.
Pour moi le meilleur bateau qui soit et celui que tu peu t'offrir et entretenir par la suite bien sur qu'il me plairai d'avoir un Allure 45 ou un Ovni 395 voir 435 mais mes moyens me le permet pas il y a de tout en voyage, il faut voire si tu parviens à te priver de confort pour vivre ton rêve et si tu a une équipière ou équipier il doit être sur le même fil que toi, ne te décourage pas fais en le plus possible par tes propres moyen lorsque l'ont a de petits budget il faut du temps pour la préparation .
Pour moi mon rêve prend réalité début septembre sur un Attalia 32 pieds

09 avr. 2012
0

Bien résumé mangaia... :pouce:

09 avr. 2012
0

Merci à tous pour vos messages, ça donne chaud au coeur et me motive encore plus!!!

Concernant le couple et la promiscuité... Si à 30 ans, on n'arrive pas à se supporter dans ce genre de conditions exceptionnelles, c'est à mon avis que c'est déjà mal engagé! :-)

Pour le guindeau électrique ou manuel, ma foi, on fera à la main. Une de mes idées, pour gagner en connaissance et expérience, est de naviguer un moment en Méditerranée en faisant le tour des sites de grimpe qu'elle héberge... Comme ça, je ne perdrait pas l'entraînement à manipuler cette ancre! :-D

En plus, visiter la Méditerranée, en ayant choisi un bon bateau au départ, ça ne demande certainement peu (aucun?) investissement... Ca me permet de voir si on est à notre place ou pas. Si oui, on prépare un peu mieux le bateau et on continue, si non, on revend! Le principal, c'est d'avoir essayé!!!

10 avr. 2012
0

Bien sûr il faut y aller ! A 30 ans, c'est la bonne âge pour faire un peu le con ;-)
Cela dit, faire gaffe quand même avec les fumelles qui s'imaginent souvent des choses qui n'arrivent pas en permanence (quand elles arrivent). Le bateau au long cours, ce n'est pas toujours des roses, surtout "à petit budget" et, pour une femme, ça remplace rarement un pavillon de banlieue avec quelques rosiers dans le jardin de curé et l'eau courante à tous les étages.
Si j'ai un conseil de vieux con à te donner (tu en feras ce que tu veux), c'est de choisir le bateau le plus sécurisant possible, surtout de ne pas accumuler les pannes dès le départ (ni la brafougne, même si ça semble plus amusant que le petit temps) et d'être à la fois très sûr de toi et de tes capacités tout en étant très tolérant et super-cool sur d'éventuelles erreurs de "l'équipière". A moins que l'idée de naviguer au long cours ne vienne d'elle : dans ce cas tu as certains arguments ;-)

Une dernière chose : en Méditerranée, c'est peut-être là que le guindeau électrique est le plus nécessaire. En effet il est fréquent de mouiller par plus de 10m de fond (ce qui suppose, très souvent aussi, plus de 40m de mouillage à relever) et c'est très fréquemment Madame qui s'y colle parce qu'elle n'est pas suffisamment confiante en elle pour prendre la barre et le moteur en main dans ces circonstances.
Pour ma part, je préférerais Ô combien mouiller et relever l'ancre par moi-même pendant que Madame donne des gaz et barre (je ferais ça à mon idée qui est toujours la bonne et que j'ai tant de mal à imposer :-) )
Mais chez moi Madame refuse de prendre les commandes et, donc, je suis ravi qu'elle n'ait qu'à appuyer sur un bouton pour remonter la chose.
Je n'imagine pas le drame et les engueulos se renvoyant les responsabilités de l'échec dans les cas (assez rares, heureusement) où ça ne fonctionne pas bien la première fois et où il faut recommencer le processus entier en commençant par remonter ce qu'on a descendu à mauvais escient(voire les cas où on descendu 10 ou 20m de plus que nécessaire en espérant que ça va enfin crocher, mais sans succès, alors qu'il faut de plus constater que ces 10 ou 20m supplémentaires nous ont amenés beaucoup trop près du voisin de mouillage pour dormir tranquilles...).
...Surtout si tout ceci se déroule à la tombée de la nuit à l'heure du dîner.
Enfin, je dis ça, je dis rien, mais la paix et la sérénité du ménage sont aussi à considérer ;-)

Peio
Haize Egoa

10 avr. 201210 avr. 2012
0

Ah! Ah! Ah! Ca sent le vécu, et ça me rappelle qqch sur un mouillage vers Cadaquès...
:-D
Mort de rire.

Bon, mais de toute façon, opter pour un guindeau manuel, c'est opter pour moins de pannes éventuelles, c'est ça? Mais un guindeau électrique qui tombe en panne, ça devient un guindeau manuel, non? ;-)

0

oui la plupart des guindeaux electriques ne se tranforment pas en manuel et au moins une fois par été j'en vois un griller autour de moi dans les mouillages ,mais bon il ne faut pas limiter le debat a ça ,mon but etait plutot de preconiser la simplicité maximum pour tout !

10 avr. 2012
0

Je disais :

"...alors qu'il faut de plus constater que ces 10 ou 20m supplémentaires nous ont amenés beaucoup trop près du voisin de mouillage pour dormir tranquilles..."

J'ajouterai que, du reste, le voisin (très souvent anglais ou allemand dans ce cas de figure), il est là, à la proue de son bateau, accoudé au balcon. Il nous a entendu arriver. Il ne dit rien mais à son regard (qu'on essaye en vain d'éviter d'un air dégagé) il fait comprendre clairement que ce serait bien si on allait se faire pendre ailleurs que dans son voisinage.

Et comme il n'a pas entièrement tort, donc, rebelote :-)

Et là, vive le guindeau électrique, nom d'là !

Peio
Haize Egoa

10 avr. 2012
0

Bonjour
Je crains fort que tous les guindeaux électriques en panne ne puissent être utilisés commodément en manuel !
Me trompe-je ?
Alain
:-/

10 avr. 2012
0

Il ce peut que je me retrouve a Martigue d'ici peu ! (tien moi au courant!)

10 avr. 2012
0

Bah, il faut bien sûr opter pour la simplicité, guindeau compris, et choisir un guindeau classique plat-pont de préférence à ces élégants guindeaux "enfouis" où la solution de secours sera la manivelle de winch (quand cette solution existe) et où toute intervention sur le moteur ou les connexions électriques seront au minimum acrobatiques.

Je dirais que sur un bateau comme l'envisage notre ami Lipace, un Lofrans Cayman ou Tigres devrait le faire très bien. Sur mon bateau (14m) j'ai utilisé un Tigres 1000W pendant 10 ans sans souci majeur et je l'ai revendu il y a 4 ans pour installer à sa place un Falkon plus puissant, acheté d'occasion. Lequel Falkon sait aussi se faire oublier. En cas improbable de panne inopinée, tous ces guindeaux sont munis d'un système de secours à brinquebale qui les transforme instantanément en guindeaux manuels "classiques".

(Pour Lipace : oui, c'est du vécu. Et pas qu'une fois :-) Mais pour être un peu plus sérieux, le guindeau électrique est une vraie sécurité, surtout en Méditerranée. Quand j'ai commencé à y naviguer il y a quelques décennies, c'était avec un guindeau manuel. Et je me souviens que dans bien des cas j'ai mouillé trop court pour éviter d'avoir à remonter des tonnes de chaînes le lendemain, ou bien je suis resté sur un mouillage à la tenue incertaine pour ne pas avoir à tout recommencer après une journée de mer fatigante, ou encore j'ai eu beaucoup de mal à remonter mon mouillage emmêlé avec celui du voisin de ponton, ce qui arrive malheureusement plus souvent qu'à son tour quand ce n'est pas ce même voisin de ponton qui drague en partant et qui vous décroche irrémédiablement votre ancre. Quel connard, ce voisin de ponton ! :-) Il a de la chance qu'on ait un guindeau électrique et que cela minimise les efforts pour rattraper ses bêtises !)

Peio
Haize Egoa

10 avr. 2012
0

Je n'ai pas de guindeau électrique, je mouille long, et j'en ch.., c'est vrai.
Mais bon, pas de inbord, et une batterie de plus et du cable, j'ai pas envie.
Lorsque j'aurais de plus gros panneaux solaires, et plus de batteries...Mais on n'en sort pas et en vieillisant tous les prétextes sont bons pour s'équiper "d'assistance à nos faiblesses" Et contrairement à ce que disent certains, ça tombe en panne, et forcement quand on s'en sert, et la poignée de secours qui remonte 20 cm à chaque fois arghhh!!
Je répare ceux des autres, moyenant finances, et pour l'instant, tout ce matériel est fait pour s'user et nous rendre dépendants. Un truc en plus quoi...
Mais quel confort quand je navigue sur le bateau des autres! :litjournal:

10 avr. 2012
0

Salut LIPACE, j'ai un deal à te proposer... :-) Si tu passe en med, tu me contacte, on fais un peu de grimp ensemble (je suis cordiste de profession et je suis pas loin de la tête de chien), tu m'apprends ce que tu sais. Je t’emmène avec madame faire quelques milles et je t'apprends ce que je sais. échange de bon procédé. Rien ne vaut de prendre la mer quelques jours, on sait tout de suite si ça le fera ou pas. C'est comme pour la grimp !

10 avr. 2012
0

Sinon dans ton budget je m'étais intéressé à un selection 37 version tdf, c'est costaud et rapide. A ++

11 avr. 201211 avr. 2012
0

Bonjour Corentin, tu as raison, il y en a en vente avec un prix en baisse et souvent bien équipés. Rapide c'est sûr, costaud ? Ils nécessitent une certaine compétence, mais le rendent bien.
Alain :-/

10 avr. 2012
0

A mon avis pour les petits budgets il ne faut pas fuir tout l'electronique. La cartographie electronique revient a bien moins cher qu'en tout papier pour un grand voyage, et permet d'avoir toutes les cartes de details, ce qui est un grand facteur de securité.

Pour l'achat aux US il faut ajouter la TVA, billet d'avion (peut etre pour rien, etc...), ne vaut surement pas le coup pour un achat de ce montant. Apparemment le marché anglais est assez favorable.

Sinon tout le monde parle de se faire la main en mediterranée, moi je trouve que c'est un super bassin de navigation mais avec une meteo vraiment pas evidente. Il est de beaux pays ou le vent vient de la direction annoncée, ou les coups de vent sont prévus, c'est mieux pour apprendre. Quelques mois printemps/été en Bretagne sud par exemple me semble plus adapté.

12 avr. 2012
0

certes et c'est un breton qui parle ! mais dans le sud madame sera aux anges car le soleil est bien plus present ^^

15 avr. 2012
0

Bon...
Au bout d'un moment, il faut raconter nos rêves aux proches... Et souvent les proches sont les récifs sur lesquels ils s'écrasent... Que c'est de la folie, que c'est dangereux, que c'est impossible financièrement, que je n'ai pas du tout les pieds sur terre, etc, etc

Bref... Et vous, qu'en pensez-vous? Avez-vous des connaissances ou vous-même pour qui ce genre de projet s'est avéré plutôt catastrophique? Je précise que je cherche plus une vision neutre de connaisseur qu'un soutien psychologique :-)

Autre chose, je vais à La Rochelle pour visiter un bateau samedi 21 avril. Si je peux faire d'une pierre X coups, j'en serais très content! Si un expert passe sur ce forum et accepte de me servir de guide ou tout simplement de discuter avec moi, ce serait parfait! J'ai un peu peur de me présenter à une agence s'occupant de bateau d'occasion... J'aurais beaucoup de doutes quant à l'objectivité du vendeur!

15 avr. 2012
0

Chercher les récits d'échec ou de réussite mitigée, c'est une bonne idée. Il y a un jeune couple avec enfant qui n'a pas bien résisté , je pense en partie par manque de préparation / réalisme.
on peut te donner leur blog en mp si tu veux.

Cela dit, la vision neutre n'existe pas, chacun charge sa vision de ses rèves et de son expérience et personne ne sait avant de l'avoir essayé, si son couple résistera à la rusticité quotidienne.

16 avr. 2012
0

Ce n'est pas vraiment sur la question du couple que les avis m'intéressent... De toute façon, je passerai certainement une longue part de ma vie sous tente, en vélo ou dans des conditions assez difficiles. Sur ce sujet, chaque couple a son expérience et ses conclusions, j'imagine, et il doit être assez difficile et hasardeux d'en tirer des conclusions assez générales...

Ce que l'on m'a opposé, c'est le risque en tant que tel (y laisser la peau quelque part), mais aussi y laisser toutes mes (maigres) économies et enfin que l'aventure et la découverte n'existent plus vraiment en bateau, ou en tout cas que la réalité du bateau ne correspond à l'image que j'en ai... Mais bon, j'imagine qu'il serait plus simple dans discuter autour d'une bière que sur un forum.

Je vais continuer à glaner les récits, les expériences et j'essaierai de me faire mon avis!

06 août 2012
0

Ce serait sympa de savoir ou tu en es Lipace. As tu trouvé ton bateau ? Navigues tu ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (68)

un soleil gros comme ça

mars 2021