Un Solent sans étai largable?

Hello tous,

Parlons un peu voiles pour changer.

Mon bateau : Quillard de 10m60, 2,2m de TE.
Aujourd’hui, je n'ai qu'une voile d'avant. Un génois 140% (~39m2) en dacron coupe triradiale sur enrouleur.
Même si il se comporte bien dans la brise avec le génois roulé, j'envisage de m'équiper d'un Solent pour la brise mais je ne voudrais pas monter d'étai largable et je veux que mon bateau garde son efficacité au près.

Je vois deux possibilités:

1/ Solution qui semble la plus classique, je ne change rien au génois sur enrouleur et j'équipe le Solent d'un bout anti torsion et le monte sur un emmagasineur. Il y a déjà une cadène sur le pont, en arrière de la baille à mouillage, il ne me resterais plus qu'a rajouter une drisse en dessous de l'enrouleur et une paire d'écoutes.

Dans ce cas, quand le vent monte, j'enroule le génois, je passe à l'avant et je hisse le solent pré-équipé et n'ai plus qu'a le dérouler depuis le cockpit pour reprendre ma route.

Questions:
- C'est aussi simple que cela?
- L'emmagasineur, est ce suffisant pour bien étarquer le guindant du solent pour le près dans la brise ?

2/ Solution moins classique? je monte le Solent sur l'enrouleur (facile) et j'équipe mon génois d'un bout anti-torsion pour le hisser en libre ou sur un emmagasineur, amuré sur le bout dehors (ou sur la ferrure d'étrave?) façon genaker.

Dans ce cas, quand le vent monte, disons, quand ça dépasse 15nds, pour que ça reste maniable, j'affale le génois, et je n'ai plus qu'a dérouler tranquillement le Solent depuis le cockpit.

Questions:
- C'est aussi simple que cela?
- Est ce suffisant pour bien étarquer le guindant du génois pour le près dans le petit temps ?
- quid de l'éfficacité du près avec le génois dans ce cas la?

Il me semble que la solution la plus répandue est la 1/ avec le Solent sur emmagasineur, mais je me demande si la 2/ n'est pas plus efficace et plus économique car il n'y a pas forcement besoin d'emmagasineur pour le génois qui n'est manipulé que par temps maniable? Le risque étant de tarder à l'affaler et qu'il devienne difficile à maîtriser?

Qu'en pensez vous?

L'équipage
26 jan. 2016
26 jan. 2016
2

Ni l'un, ni l'autre.
Tu ne peux pas étarquer suffisamment sans étai (larguable ou pas).

Solution 1:
Installe un étai largable! Si tu penses déjà à ajouter une drisse, je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué à mettre une cadène supplémentaire.

Solution 2: Monte le solent sur l'enrouleur et achète un gennaker sur emmagasineur en tête pour le petit temps.

Mais avant tout, fais des essais pour voir si tu ne peux pas virer ton génois. Il est probable que ton solent soit aussi performant sur 90% des conditions

26 jan. 201626 jan. 2016
0

A mon modeste avis, l'affalage du génois 140% de 39 m2 d'un 10m60, vu que quand faut affaler c'est que ça commence a donner ... Va falloir une belle confiance en soi, non ? Le ramener sur le pont sans qu'il ne parte à la baille, sportif ?
Et dans la frange des 15 noeuds où tu hésites a affaler le génois, peut-être assez fréquente, ne vas tu pas perdre de la performance avec ton génois en libre ?

Perso, et étant souvent solo, j'ai mis un étai largable et fait faire un solent sur mesure, et ça se gère bien, mais affaler mon génois en route... Wow ... Au secours...pourtant il ne fait pas 39 m2 ...

26 jan. 201626 jan. 2016
0

J'ai déjà un étai largable. Si j'étais dans ton cas, je monterai un étai largable en textile. C'est facile à mettre en place même par mer remuante, ça ne rajoute quasiment pas de poid dans les hauts et on est sur que ça fonctionne pour étarquer un solent. Pour la cadène existante, vérifie qu'elle est solidement reprise en dessous, sur la cloison de la baille à mouillage ou avec un tirant sur l’étrave. Les cadènes d'origine prévues pour le hale-bas de tangon ne supportent pas un étai largable.

26 jan. 2016
0

Je pense que c'est possible d'avoir un solent (ou un génois) sur un emmagasineur et guindant textile, mais il faut avoir la raideur d'étais. 2 solutions : soit une drisse mouflée *2 ou *3 (avec une drisse dynema de bonne qualité), soit un émerillon en haut et un palan d'étarquage en bas.

Pour affaler le génois sans emmagasineur, je rejoint DomNomade, ça risque d'être scabreux à moins d'avoir toujours un équipage costaud.

26 jan. 2016
0

Bonjour,
Débat similaire sur mon Dehler 3/4 Tonner. Génois sur enrouleur actuellement, mais je viens d'acquérir un solent et un ORC. J'envisage d'équiper les trois voiles de mousquetons et de démonter l'enrouleur: gain de poids, simplicité (pas besoin d'étai largable). Qu'en pensez-vous?
:reflechi:

27 jan. 2016
0

C'est ce que j'ai fait déjà deux fois !
Et cela me satisfait, de toute façon, un Sélection ou un tonner, c'est pas pensé pour un enrouleur. Que du plaisir super-prés avec un solent, un génois moins lourd pour le petit temps.
A toi de choisir ton camp !

:-D

27 jan. 2016
0

@ Iff - Merci du retour. En fait l'idée germe depuis deux saisons. Lors d'une navigation en solo j'ai bousillé un génois en l'utilisant très enroulé dans la brise avec deux ris sur la GV. Donc l'enrouleur ne remplace pas une voile d'avant spécifique pour le médium puis la brise.
J'ai donc fait le choix du solent, voile assez polyvalente, performante au près et d'un ORC dacron de Mum 30 (que j'envisage de modifier en le dotant d'un second point d'amure relevé, étarquable par le bas via un palan renvoyé au cockpit).
Cela limitera les déplacements à l'avant pour passer de conditions fortes à très fortes.
Je pense donc franchir le pas et démonter mon enrouleur en fin de saison 2016.
:alavotre:

26 jan. 201626 jan. 2016
0

Now, débat interessant puisque nous avons des bateaux identiques en terme de taille, surface de genois ...
j'ai eu beau retourner le problème dans tous le sens, j'en arrive à l'étai largable.
je suis en train de me fabriquer le mien, à base de all black gainé dynéema, palan avec anneau à friction, le tout tout devant la baille à mouillage, l'idée est d'y mettre un solent de 23m2 arisable à 17/18 ...

27 jan. 201627 jan. 2016
0

Je dirais: La voile que tu va utiliser le plus souvent sur l'enrouleur, l'autre sur emmagasineur. Vaut mieux un genois volant qu'un solent volant... Le top c'est un genois volant, en tête avec un hook en haut et un palan en bas pour etarquer, voir une drisse moufflée à très faible allongement, et un guindant en kevlar..

27 jan. 2016
0

Hello,

Merci pour tous vos retours. (continuez).

Pour le moment, je n'envisage pas d'étai largable pour plein de raisons que je ne détaillerais pas ici, mais si j'en arrivais à la conclusion qu'il faut une ou plusieurs voiles enraillées avec mousquetons, alors je préférerais carrément supprimer l'enrouleur et revenir avec tout le jeux de voiles. Il ne faut jamais dire jamais, mais je n'en suis pas la pour le moment.

Je rappelle que, tel que, le génois sur enrouleur n'est pas une catastrophe avec ce bateau et donc il ne faudrait pas que la solution pour améliorer dégrade l’efficacité et la facilité de manœuvre...

Je suis étonné par ceux qui disent qu'il n'est pas possible d'avoir un Solent sur emmagasineur. IL me semble que c'est assez courant et même sur de grand multicoques non?

Cela m'a d'ailleurs été proposé aussi par un voilier (c'est pas une preuve que c'est bien mais bon...) et également par un copain régatier à ces heures...

Par contre, j'ai été aussi surpris par le prix d'un emmagasineur que je croyais naïvement "économique" (notez les guillemets) :lavache:
IL faut dire, que j'ai regardé chez Harken pour le moment (mon bateau est tout accastillé d'origine en Harken)

Je crois que je vais laisser tombé l'idée du génois en libre car c'est vrai que même avec 15nds, ça risque d'être rock'nroll à l'avant et même si je me tiens encore sur un pont, je n'ai plus 20 ans ...

Donc, si le génois n'est plus sur l'enrouleur, il sera sur emmagasineur. La ça doit être quand même gérable d'affaler les 39m2 enroulés et de l'assurer sur le pont!

Je retiens aussi la remarque de bon sens de mettre sur l'enrouleur la voile le plus utilisée. Ce qui me questionne encore, c'est la perte de perf dans le médium avec le solent (~25m2 au lieux des 39 du génois) et également, la qualité du près avec le génois sur emmagasineur.

Il faudrait que je teste ça mais ça nécessite au minimum de modifier le génois avec le bout anti-torsion, donc çà risque de faire cher juste pour un éssai (si c'est pas bon, il faut tout défaire) ...

Pour le Solent, j'en ai un en vu, d'occase, je suis tenté de le prendre et de le mettre tel que sur l'enrouleur pour voir... il sera toujours possible de le modifier pour l'emmagasineur si cela n'est pas convainquant...

La question reste posée mais je progresse ... :reflechi:

27 jan. 2016
0

"Je suis étonné par ceux qui disent qu'il n'est pas possible d'avoir un Solent sur emmagasineur. IL me semble que c'est assez courant et même sur de grand multicoques non?"
Ca dépends de quoi on parle :
Un Solent, c'est une voile de course qui est normalement prévue avec des petites lattes.
(oui je sais, il y a même des lattes qui s'enroulent !)
Les voiles sur étai volant, pour moi, ça ne s'appelle ni Solent, donc, ni trinquette (ça c'est sur les vrais cotres) mais, amha : voile de brise.
C'est pas pour tout compliquer que j'écris cela, c'est pour que l'on parle de la même chose.
;-)

27 jan. 201627 jan. 2016
0

Oui, le Solent que je vise à des lattes (enroulables).

En fait, vu la surface (~25m2), si je le mets sur enrouleur, il sera utilisé comme un foc autovireur (enfin presque, c'est juste qu'il a pas de recouvrement) et pourra tenir sans être enroulé jusqu’à des vents assez soutenus (à préciser par des essais) avec possibilité d'enrouler juste un ou deux tours au cas ou ça grimpe vraiment. un peu comme avec un emmagasineur mais avec la possibilité supplémentaire d'enrouler.

27 jan. 2016
1

Sur mon patago 34, j'ai un foc qu'on peut assimiler à un solent, monté sur l'enrouleur. Il est taillé très plat, je le réduis à partir de force 7, et il a encore une belle forme.
Le génois est monté sur emmagasineur . Nous avons choisi cette solution car il est plus facile d'envoyer de la toile quand le vent faiblit plutôt que d'aller se battre à l'avant pour installer une voile plus petite.
Après 6000 miles de cette configuration, je n’envisage pas de changer.
Le seul bémol vient de la drisse de mauvaise qualité qui s'allonge immodérément.

Philippe

28 jan. 2016
0

Au large, le génois est amuré devant l'enrouleur; il est envoyé avec la drisse de spi, ramenée sur un winch.
Une cadène derrière l'enrouleur permet de l'envoyer avec la 2ième drisse de foc, qui revient sur un coinceur sur le mât. Cela permet de tirer des bords sans problème. L'étarquage se fait par le bas avec un bout ramené au guindeau par un anneau de friction. J'ai éclaté une poulie en entarquant javascript:void(0);J'avais essayé avec le hale-bas de tangon, mais sur la longueur, il y avait trop d'allongement. Sur le guindeau, 1 m de bout, allongement négligeable.
Quant aux performances au près, un dériveur intégral n'est pas réputé pour cette allure! .

Philippe
:non:

27 jan. 2016
0

Hello philippesb,

Voila un témoignage intéressant!

Peux tu m'en dire un peu plus sur le montage de ton génois sur emmagasineur?

Sur quoi et ou est il amuré? en avant de l'enrouleur je suppose? Comment est il étarqué? quid du près avec le génois?

Pour la drisse, la changer est un moindre mal, si il n'y a que ça.

Bon, ça fait beaucoup de questions, mais ton retour m’intéresse... ;-)

27 jan. 2016
0

j 'ai un étai largable avec un crochet pelican . C'est impossible de le gréer en route , il faut l 'avoir fait au port . La solution que j 'envisage , c'est un genois vortex de Delta voile qui a une meilleure tenue à l 'enroulement. Un hic , il est à 120 %, alors je réfléchis.

27 jan. 2016
0

Et si l'on arrivait à fabriquer un solent qui s'endraille sur le génois enroulé avec le même système que le tourmentin ATN (gale sail stormbag)...Une idée en passant!...

27 jan. 2016
0

Salut now: T'es pas un peu en train de prendre la tete pour pas grand chose?

je ne sais pas quelle est ton utilisation mais dans 80% des cas, le génois partiellement enroulé marche bien.

27 jan. 2016
0

@ gregoired,

Oui, tu as peut être raison, mais l'hiver est propice à ce genre de prise de tête ;-)

Et puis, en fait pour en dire un peu plus sur mes raisons, je pense à m'équiper d'un Solent en vue de navs solo un peu plus longues que d'habitude (une vielle idée), pour pouvoir gérer un vent non prévu plus facilement et plus longtemps que d'habitude, le cas échéant.

27 jan. 2016
1

Méfiance, le solent est addictif ... :-D

27 jan. 2016
1

Il n'y a aucun problème à gérer un solent sur emmagasineur, c'est même une très bonne idée. La seule chose à laquelle tu dois vraiment penser c'est à comment l'etarquer suffisamment.
Pour moi l'unique solution vraiment valable c'est par le bas; ainsi le palan reste sur le pont avec chemin le plus court et direct possible vers le winch.
Il faut une bonne tension pour garder le guindant bien droit donc cordages sur dimensionnés à faible allongement... quelques anneaux de friction et de belles épissures, une ou deux poulies ou filoirs pour devier le tout vers un gros winch qui t'aidera a etarquer le tout une fois en place et le tour est joué...
Tu dois pouvoir etarquer jusqu'à que ton câble de ralingue ait quasi repris la tension de ton étai principal...
Pour les emmagasineur, voir du côté de profurl, karver, bartels, facnor... Il y a du très très bon matos!

Cordages, dyneema dm20 ou sk99.... Voir vectran

27 jan. 2016
4

Pour moi le rea dans le mat n'est pas fait pour encaisser la tonne de tension nécessaire sur un 36pieds !

29 jan. 2016
0

c'est surtout pour le bloqueur que j'aurai des craintes.
En mouflant, on divise la charge par deux.

0

ou une voile de brise double pli sur le génois enroulé dites moi ce que vous en pensez

27 jan. 2016
0

Bof !
:reflechi:

27 jan. 2016
1

J'ai déjà eu cette réflexion au cas où je gagne au loto:
Je ferais faire un solent sur enrouleur. Avant de partir, je regarderais la météo et je choisirais entre génois et solent.
Sinon le jour où je ne serai plus capable de remplacer une voile d'avant par 20 noeuds de vent, c'est que le temps sera venu de renoncer à sortir en mer en solo.

27 jan. 201627 jan. 2016
0

bon ben cela faisait longtemps...

donc au vu de tes reflexion now je t'invite a rechercher le " slootre" dans le moteur de recherche.

pour resumer :
inter ou solent sur enrouleur.
genois medium sur enmagasineur 10 cm derriere l'enrouleur sur drisse moufflee.
au dessus de 20 nds max, genois roulé affalé rangé, ecoutes sur inter et en avant.
l'avantage sur gennaker, rien ne gene au virement.
pour de plus amples info, voir les autres fils ou me contacter en mp.

cordialement
jpierre
:reflechi: :bravo: :scie:

27 jan. 2016
0

Et bien Diaoulig, ça me rapelle qu'on à déjà eu cette discussion pour mon ancien bateau (le Biloup, Now) , mais à l'époque il était question d'étai largable, et je n'avais pas écouté ni mon idée de base, ni tes conseils et j'avais mis le Solent sur l'étai largable de façon classique ...

Finalement tu vois, mon expérience, mitigée, avec le Solent sur l'étai largable de Now, fait que je me repose la question, mais cette fois ci sans idée d'installer d'étai largable...

Cette fois encore je ne sais pas ce que je vais faire, mais je vais essayer de ne pas être buté pour une fois, et de sortir un peu plus des configurations classiques...

Je comprend vite, mais faut m'expliquer longtemps comme dirais l'autre ... :mdr:

27 jan. 2016
0

sauf erreur,
un solent se grée sur l'étais
une trinquette sur un etais largable en arrière de la baille à mouillage

pour un meme bateau, le solent est de taille intermédiaire entre le génois et la trinquette

le plus simple me semble etre d'avoir un enrouleur à double gorge et si tu as peur que ton genois passe à l'eau à l'affalage, tu hisses at first ton solent à l'interieur du génois et ensuite tu vires de bord
le génois se retrouve à l'interieur du soelnt, tu peux affalé tranquillement

attention, les etais textiles nescessitent un endraillage de la trinquette par bande velcro, pas avec des mousquetons classiques

27 jan. 2016
0

Mon enrouleur est effectivement à double gorge...

D'ailleurs, j'ai deux drisses, dont une qui me sert pour le spi, mais qui est peut être prévue pour ça initialement? :reflechi:

27 jan. 2016
0

Bonjour Harry, tout d'abord, la cadène que tu as , en arrière de la baille à mouillage, est généralement prévue pour un hale bas de tangon, si c'est le cas , elle ne supportera pas l'étarquage d'une voile d'avant ,dans la brise.
Ton enrouleur à double gorge, peut être utilisé pour un changement ,voile dans voile , avec une drisse auxiliaire, mais il faut prévoir la manoeuvre , et hisser le génois ,sans l'èmerillon ,qui reste en bas, pour pouvoir affaler le génois , après avoir hissé le solent.......donc faire l'impasse sur la fonction enrouleur.....cordialement.

0

Pense à renforcer ta cadène (une contreplaque en dessous du pont fera l'affaire). La trinquette sur emmagasineur (et il n'y a pas que les côtre qui ont cette voile en retrait de l'étai ;+) cela marche vraiment comme on l'a dit plus haut avec un "hook" en haut et un gros palan (6 brins) repris sur un winch.. aussi non, ton guidant ne sera pas bien étarqué..

Les enrouleurs cela marche sur des bateau plus typé régate, il faut juste choisir le modèle qui va bien (ou le moins mal) comme par exemple du Flat Deck de chez Facnor qui on des profils assez étroits.. évidemment un enrouleur structurel c'est encore mieux mais juste hors de prix..

27 jan. 201616 juin 2020
0

Bonjour à tous,
J'ai un solent sans étai largable. L'étai est en Dynéma de 10 et coulisse dans un fourreau cousu sur le solent. I'étai est bloqué dans son fourreau au point de drisse et libre au point d'amure. Je règle la tension du solent en ajustant un bout entre le point d'amure et une manille frappé en pied de l'étai. Je fixe l'ensemble à la cadène. Quand j'étarque l'étai j'étarque en même temps le solent. Certes je n'y suis pas arrivé du premier coup mais maintenant ça va. Affalé je le range dans un sac de filières.
Sur la photo vous avez le renfort cloison baille de à mouillage / pont en inox 316 4 mm. En tête de mât j'ai mis un réa Selden supportant 2.5 T. Pour étarquer j'ai un winch de 40 en pied de mât.
Bon vent à tous.
Bernard.

27 jan. 2016
1

Bonsoir Now. Sur mon First 310, devant remplacer mon jeu de voiles d'avant HS (mousquetons sur étai), je me suis résolu à installer un enrouleur (j'ai plus 20 ans et mes équipiers non plus!). J'ai finalement choisi de remplacer mon génois et mon solent par un solent 110% de 20m². J'avais bien vu que le solent était une voile magique.
Je suis ravi de mon choix bien qu'il présente un manque de puissance en dessous de 6 à 8kn de vent. Avec de 18 à 22kn de vent, GV haute et 1 ou 2 tours sur le solent, je continue à faire route au près à 6kn. Cette configuration, aujourd'hui la plus répandue sur les bateaux récents, n'est peut-être pas adaptée à toutes les carènes plus anciennes.

28 jan. 2016
1

Idem génois 110 % en dcx, ou bien génois vortex.

28 jan. 2016
0

Ton retour sur le vortex m'intéresse ! Le devis pour mon 36.7 est élevé, et j'ai peur de la coupe relativement Plate lorsque la voile est deroulee...

29 jan. 2016
0

il me semble me souvenir que notre ami "Aroc" avait monté sur son sun fizz une configuration qui me plaisait bien : à la place du genois il avait un code 0 qu il pouvait porter jusqu à 15nds maxi et ensuite il avait une trinquette en arrière de la baille à mouillage qu il déroulait.
ce montage me paraissait cohérent et efficace

29 jan. 2016
0

cette configuration me semble interessante dans les bateaux un peu paresseux dans le petit temps !
dans le cas de now ou de mon cannot, l'interet est plus limité je pense

29 jan. 2016
0

Sinon, un solent, ça s'envoie un peu comme un spi, non?
;-)

29 jan. 2016
0

Non, pas du tout. Le solent n'est pas une voile de portant. C'est une voile endraillée sur étai, assez proche d'un foc et sa bordure est beaucoup plus courte que celle d'un génois. Idéal pour remonter au vent par 12 à 25 kn.

29 jan. 2016
0

Pas vu le clin d'oeil !!!
:reflechi:

29 jan. 2016
1

@ Steredenn,
La remarque de polo, c'est une "private joke" (tu ne pouvais pas deviner bien sur)
;-)

29 jan. 2016
0

une plus ancienne discussion à ce sujet ici

www.hisse-et-oh.com[...]asineur

Perso j'ai l'inter sur emmagasineur avec drisse mouflée. Je ne le regrette toujours pas.

Mais au prochain changement de garderobe, je ferai l'inverse.
Génois sur emmagasineur et inter sur enrouleur. Les arguments pour cette configuration ont déjà été évoqués ici.

29 jan. 2016
0

j'ai demandé à mon voilier de mettre une ralingue en dyneema sur le genoa inter, pas encore essayé

je vais déjà voir sans moufler
je sais que la bateau sans GV tient l'inter jusqu'à 25 nœuds au pre
j'ai aussi un FOC 1 auquel je compte faire subir le même sort

j'utiliserai la cadène normale

j'aime les solutions simples

29 jan. 2016
0

Bonsoir,
Au fond cela ressemble beaucoup à la combinaison de voilure sur Uhambo:
-foc autovireur à 95% sur enrouleur
-Code 0 sur emmagasineur Karver
-trinquette avec mousqueton sur étai largable textile étarqué par un vérin à vis à longue course.
En ce qui concerne l'étarquage, j'avais dans un premier temps essayé une poulie mouflée frappée sur la cadène et renvoyé sur un winch, puis un système type cap de mouton "Précourt" analogue a celui utilisé sur certains classe 40,mais je suis finalement revenu au vérin à vis avec un crochet pélican avec une longue course compte tenu de l'allongement de l'étai.
J'ai choisi un étai largable pour la trinquette, plutôt qu'un enrouleur, solution rencontrée sur beaucoup de voilier de voyage, car je voulais garder le foc autovireur en acceptant de temps à autre d'aller me faire rincer sur la plage avant en l'installant.
Alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (73)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021