Un pro ferait-il un échange de moteur ?

Bonjour à tous (et meilleurs voeux ! )
J'ai trouvé un voilier d'occasion qui m'intéresse mais le précédent propriétaire a eu la drôle d'idée de remplacer le moteur (originalement de 62 cv) par un Yanmar de 160 cv !
Celui-ci a à peine 50 heures...
Croyez vous qu'un pro trouverait un avantage à un échange (MO compris) pour un moteur plus modeste (et moins technologique, genre un 60 cv sans tturbo) ?

L'équipage
01 jan. 2019
01 jan. 2019
1

Oui. Faut juste le trouver.

02 jan. 2019
0

Salut Rigil. C'est quoi comme bateau ?

02 jan. 2019
0

Bonjour Rigil

Dommage de ne pas avoir plus d'éléments car effectivement l’écart parait grand mais seul le proprio peut expliquer son choix, qui peut être juste.

Le Moko

02 jan. 2019
1

Hello,

Je pense que tout est faisable, mais ça va pas être facile à trouver car il faut avoir la chance qu'un pro dans ton coin ai justement une demande pour le moteur qu tu vas lui proposer (je ne pense pas qu'il accepte de stocker en attendant le bon client) ET que son client accepte de l'occasion même récente ET que le pro y trouve son compte en terme de MO (il faut démonter, remonter, puis monter encore le neuf).

Pas évident de réunir toutes les conditions mais bon, tout est possible si tu est (très) patient et/ou tu a un peu de chance...

02 jan. 2019
0

bonjour
cela peu etre un gros chantier a faire .
la difference de puissance est en effet importante .
voir ce qui est ecrit sur acte de francisation ( source de probleme administratif , non conforme avec architecte et constructeur )
faudrat'il changer les supports moteurs et la transmition .
une solution ( apres essai , si trop de puissance ) rapide et peu couteuse , faire reduire la puissance du moteur actuel .
certains blocs moteurs actuels ont des puissances tres differentes selon les accessoires et reglages divers .

salut

02 jan. 201902 jan. 2019
0

Alors, c'est très simple :
D'origine cet Amphitrite etait livré en 72 ou 62 cv (Perkins 4236 ou 4108), vitesse de carène obtenue avec moins de 40 cv, c'était déjà trop mais permettait deux alternateurs.
Ici, pour une raison inconnue et incompréhensible l'ancien proprio (Allemand) a mis un 160 cv turbo Yanmar qui a 30 heures de fonctionnement.
Le bateau n'est pas français donc la modif est à faire avant françisation sous peine de DAFN important.
C'est balot...

02 jan. 2019
0

effectivement sur un 43" c'est énorme.

Démonter un moteur pour le vendre est toujours possible surtout un ''tout neuf" mais c'est du boulot et une fois vendu, il faut encore en remonter un autre... Pas évident.
Ajoutes à cela du temps et le fait qu'il en existe pas mal sur le marché en occasion... C'est pas forcement la bonne affaire.

02 jan. 2019
0

Ben ouais, t'as raison, mais il est pratiquement deux fois moins cher que les autres à cause, sans doute, de ce choix de gros malin dont personne ne veut ...
C'est quand même idiot, il a dû payer une blinde l'installation de ce monstre !

02 jan. 2019
0

je ne suis pas mecano , mais une question : et si on supprimait le turbo ???

02 jan. 2019
0

Ca reste un gros bébé et du gâchis.
De plus pas sûr que ça fonctionne correctement sur ces engins modernes gérés plus ou moins electroniquement.
Si c'est pour garder le même moteur, à quoi bon virer le turbo ?
Le but est plutôt de rentrer dans les clous du DAFN, gagner place et poids à la machine (pour mettre un groupe ou une pompe "Jet thruster" par exemple. ..) gagner en automomie et en taille d'helice à la voile.
Bref, mettre un lombardini 60 cv par exemple à la place, le tout rapidement avant changement des papiers..

02 jan. 2019
0

sur qu'un LDW2204T ferais bien ton affaire....

02 jan. 2019
0

C'est la puissance du nanni qui équipe fleur australe, qui affiche quand même 20m de long. Ça me parait disproportionné.
Peut être mettre une annonce sur plusieurs sites, il peut y avoir un proprio en attente d'un moteur d'occasion et dont le bateau est immobilisé.

02 jan. 2019
0

Tu as raison, l'Amphitrite atteint sa vitesse de carène de 8 nds max avec 30 cv et une bonne tripale, le reste c'est du rab pour économiser la mécanique et les auxiliaires (pompes attelées, alternateurs...) d'ailleurs, au cours de sa vie commerciale, Wauquiez est passé sucessivement de 72 à 62 puis une 50 aine de cv...

02 jan. 2019
0

Si le bateau est vraiment moins cher que le prix du marché à cause de ce moteur, ce que je ferais c'est de changer le moteur à mes frais puis de mettre en vente le 160 cv en cherchant chez les pros (faire la tournée des pros pour faire savoir) et chez les particuliers (lbc, H&O, ...)

Evidemment ça oblige à avancer les sous, ça fait du boulot si tu le fais toi même et ça comporte un risque financier (si le 160 cv ne se vends pas ou pas bien), mais si tu as eu le coup de cœur pour le bateau et qu'il vaut vraiment le coup ... la, tu est le seul à pouvoir en juger

Sinon, ça fait quel surpoids de laisser comme ça?

02 jan. 2019
0

Ben oui, c'est le point même de ma réflexion, d'où ma question initiale : avant de me prendre la tête, est-ce qu'un pro multimarque fait ce genre de deal ?
Sinon, le laisser en place : hors de question, je veux 1000 miles d'autonomie.

02 jan. 2019
0

bonsoir
j'ai un materiel agricole qui fait 105cv , et le meme bloc moteur est pousse a presque 300cv sur d'autres outils .

demande chez yanmar ( concession , pas les petits vendeurs multi marque ) si ils peuvent diminuer la puissance de ce type de moteur

.voir comme dit au dessus , la difference de poids .

si tu change le moteur , tu peu savoir a l'avance ce que cela te coutera le changement ,
devis de moteur neuf apres enlevement de l'autre .

apres la vente du 160 sera un retour , mais quand et combien ? c'est question sans reponse

la transmission est elle restee comme origine ?

si le bateau est a moitie prix , et un moteur neuf placer a combien ,
( 10 000 € ? ) cela peu etre interessant aussi

salut

02 jan. 201902 jan. 2019
0

Un mitsu/kubota 50cv avec les prix salon c’est 9-10ke environ de pièces ttc

Tu dois pouvoir vendre ton moteur quasi neuf pour ce prix voir un peu plus sans trop de mal. Surtout un yanmar: autour de 30ke le prix catalogue!!!

Pour la MO cela me paraît compliqué de trouver un pro qui prenne le risque (2ke à la louche) mais pourquoi ne pas contacter un concessionnaire pour lui proposer?

Bref pour moi il faut avancer les sousous mais c’est jouable pour pas trop cher et tu pars avec un moteur neuf garantie sur un bateau payé pas trop cher...

Pour la puissance il est aussi envisageable de mettre moins de 50cv, un Mitsu 42cv et une bonne hélice type autoprop seront suffisant pour tenir 6nds, voir un poil plus à 2000rpm... et c’est le montage qui te donnera le plus d’autonomie avec une conso à 2,5l... et moins si tu te contente de 1800rpm, environ 2,1l et plus de 5,5 nds. Vitesse Max au dessus de 7,5nds avant les 3000 rpm... dans ce cas le moteur coûte autour de 8000euros avec les remises salon: Vetus, solé, midif, craftman...

03 jan. 201903 jan. 2019
0

J'ai un cas un peu similaire (mais avec un moteur 2x trop gros, et non 3x), sauf que je n'envisage pas de changer le moteur (c'est un gros monstre increvable qui tourne comme un charme, ce serait dommage)
 
Questions :
- quels sont les défauts si on ne change rien ? (et que l'on laisse le moteur tourner à 30% de sa rotation max : 900 au lieu de 2800) Consommation ? Usure prématurée (glaçage des cylindres ?)
- on peut diminuer la puissance ? Ca m'intéresse, quels seraient les avantages ? (je n'ai pas l'impression que brider un moteur le fasse consommer moins, il semble que ce soit plutôt le contraire)

03 jan. 2019
1

(hop, je précise, c'est un 120ch atmosphérique Perkins range 4 M135)

04 jan. 2019
0

Un gros défaut c'est le DAFN : la puissance fiscale est calculée en fonction de la cylindrée, qui ne changera pas si Rigil dégonfle la puissance du moteur.

04 jan. 2019
0

Si ce que dit Nemo se confirme, c'est vrai que ça serait plus simple de tout laisser comme ça. Le 160 ch à faible régime ne consommera peut être même pas beaucoup plus qu'un 60 cv à régime plus élevé ?

Reste à voir le problème du sur-poids pour le bateau et également si faire tourner un moteur toujours à faible régime n'est pas préjudiciable pour lui ?

Aux spécialistes de dire ...

04 jan. 2019
0

Effectivement c'est le problème essentiel : si la puissance du moteur dépasse la puissance théorique des voiles, le bateau sera considéré comme un navire à moteur.

04 jan. 201904 jan. 2019
0

Ah?... :litjournal:

Tu en dis des choses, là..
Es-tu certain que ce que tu dis a un sens technique et qu'il s'agit d'un réalité matérielle?

Je ne sais pas si tu es au courant mais, par exemple, les enclumes teutonnes avec leur milliards de chevaux diesel turbo fonctionnent à 99% du temps à 10 ou 15% de leur puissance, voire beaucoup moins, sans que ça pose le moindre souci.

Je pense que ton affirmation est un peu erronée.

0

Tu devrais effectivement te rapprocher de professionnels, tu serais surpris du nombre de moteurs de voiture communs avec du matériel agricole ou nautique.

La seule différence, c'est que les moteurs antiques que TU connais en matière de nautisme sont obsolètes depuis belles burettes pour des voitures (les voitures de cet âge sont à la casse).

Tu devrais regarder ce que sont, de nos jours, les moteurs industriels, agricoles et marins et tu verrais qu'ils sont tous à gestion électronique et avec les mêmes niveaux de sophistication (voir plus) que les moteurs de voitures (qu'elles soient teutonnes ou pas).

05 jan. 2019
0

pas sur les gros moteurs
j ai deux cumins de 300 ch qui ont deja fait plus de 1500 heures chacun a quasi le minimimun c est a dire 900 tr
et aucun probleme
les pallier sont huile et le turbo tourne au ralenti
donc pas de probleme !!!!

04 jan. 201904 jan. 2019
1

Je ne sais pas de quel moteur Yanmar de 160 ch (et non pas CV) il s'agit mais il y a de fortes chances, en effet, que sa puissance administrative (CV et non pas ch) soit plus faible que celle du néandertalien Perkins 4236 de plus de 3800 cm3...

Par exemple, le Yanmar 4BY150 de 150 ch (et non pas CV) a une cylindrée de 1995 cm3 (soit à peine plus que la moitié de celle de l’ancêtre) pour une puissance administrative de seulement 8CV (et non pas ch). :litjournal:

04 jan. 201904 jan. 2019
1

La vérification, qu'il s'agisse du poids ou de la puissance administrative, est facile à réaliser : il suffit d'avoir l'information du modèle de moteur Yanmar.

En revanche, il peut y avoir problème sur la compatibilité entre la puissance installée et la puissance maxi pour laquelle a été conçu le navire.

04 jan. 201904 jan. 2019
0

Non.:non:

C'est de l'histoire ancienne, c'était jadis, avant.

Désormais, la "formule" n'a plus rien à voir avec la puissance du moteur puisqu'elle ne tient compte que de la surface des voiles (de leur projection) et de la masse du navire. :litjournal:

Ce à quoi je fais allusion, c'est la capacité technique du navire telle qu'elle a été définie par le concepteur d’accepter telle puissance maximum de moteur.

04 jan. 2019
2

Le problème avec des moteurs turbo utilisés a faible régime c'est que vous allez ruiner le turbo car il ne fonctionnera pas assez .
Un moteur turbo doit être monté dans les tours , sinon grippage assurer .

04 jan. 2019
0

nemo , je ne sais pas si tu es au courant mais la comparaison entre un moteur de voiture , teutone ou pas , et celui de nos bateaux est quelque peut erroné de ta part !
Les conceptions ne sont pas semblable et pour les bateaux cela se rapproche plus des moteurs agricoles que HDI ou TDI .
Quand a l'utilisation , en voiture tu as des changements de régime en permanence , c'est surtout conseillé quand tu as une vanne EGR .
En voilier quand tu dois faire du moteur , souvent plusieurs heures , tu te cale a un régime et tu attend que cela se passe ..... Rien de tel pour encrasser coude d'échappement et surtout turbo et son axe qui grippera si le régime est trop bas, ce fut le cas a deux de mes amis sur volvo et yanmar .
Mais prend conseil prés d'un pro pour être convaincu .

04 jan. 2019
0

Avant de vouloir touschanger? Sa donne quoi en navigation

04 jan. 201904 jan. 2019
0

Le calcul de la taxe tient compte de la puissance fiscale qui est surtout liée à la cylindrée du moteur et de l'âge du bateau (abattements ) .
La cylindrée du 160ch n'est peut -être pas supérieure à celle du 4-234 Perkins et son poids ne doit pas être beaucoup plus important.
Je viens de regarder rapidement: le 160ch yanmar est plus léger que le Perkins...
mais à vérifier quand même avec le type exact du moteur !
As-tu demandé à la douane, ce que ça te coûterait de naviguer avec le 160ch ?
oui ch ou non cv... correction après intervention de Némo..

0

Juste un détail : lorsque tu vas échanger avec la douane, fais attention à parler d'un moteur de 160ch et non pas d'un moteur de 160CV.

0

Tout à fait et cela évite les confusions entre CV et ch.
Tu as entièrement raison.

04 jan. 2019
0

pour les VNM mais pour les autres il me semble que ça n'a pas changé: toujours sur la base de la cylindrée, ce qui continue à réserver des surprises....

04 jan. 2019
1

pour la douane et le calcul des moteurs, c'est en KW maintenant

05 jan. 2019
0

Je ne suis pas sûr du tout qui soit nécessaire de remplacer ce moteur.
Il faudrait regarder si l'hélice est adaptée, quitte à sous charger le moteur .
ça fera un ensemble atypique mais increvable !

05 jan. 2019
0

Pour répondre un peu à tout ça : A la vue des courbes et en fonction des déclarations des proprios ;
-hors de question de garder ce machin turbo de 3.5 litres qui consomme entre 12 et 15 l/h à l'allure encrassante de 2000 t/rmn à la vitesse de 6 nds.
A cette vitesse là, l'Amphitrite est normalement entre 2 et 3 l/h avec un 50/ 60 cv sans turbo.
Ce qui prime dans les navigations océaniques envisagées, c'est l'autonomie.

Dans un cas avec les 400 litres du réservoir on fait 1000 milles
Dans l'autre, on fait 160 milles...
La messe est dite.
A la voile, la grosse helice du 160 cv est également à traîner...
Bref, rien ne plaide en faveur de ce moteur moderne à l'entretien moins simple et qui prend beaucoup de place et chauffe pas mal le compartiment machine.
Ce qui m'enquiquine le plus, c'est que le bateau est à l'etranger, ce qui ne me permets pas de faire sereinement des devis par chez moi.(quel mécano prendrait un risque sans le voir ?).
J'ai déjà remotorisé des bateaux moi-même mais c'etait toujours avec des moteurs d'occasion refaits, ici je ne veux pas le faire pour profiter d'une garantie le but de l'intérrogation initiale etait d'explorer la possibilite d'une opération blanche pour moi :"je te donne un Yanmar de 160 cv et 30 heures et tu me pose un 60 cv bas de gamme à la place ( ni Volvo, ni Yanmar, ni turbo, injecteurs pompes, rampe commune, electronique...)."

05 jan. 2019
0

Erreur 2200 trmn pour le Yanmar, il sort déja 40 cv !

05 jan. 2019
0

ou est le bateau ?
combien d economie a l achat du bateau pour ce moteur ??
moi ce moteur m interresse !!
je peus te fournir un moteur neuf!!!
tu peus me faire un message prive !!!

05 jan. 2019
0

Au vue du nombre de bateau à vendre....cherche un bateau qui te convienne et laisse tomber celui ci

06 jan. 2019
0

Il y en a une petite huitaine sur la planète à vendre en ce moment.
Chacun avec des plus et des moins, celui là, c'est son prix le gros plus et son moteur le gros moins.
Quant au choix de ce modèle, il est le seul à correspondre au cahier des charges fixé.

05 jan. 2019
0

Pourquoi ne pas en faire un avantage. ...cours de ski nautique? :-D

05 jan. 2019
0

Si il rallonge l'arbre et l’équipe de foils cela risque d’être unique :-D :-D :acheval: :acheval:

Le Moko

06 jan. 201906 jan. 2019
4

Je viens de lire tellement d’approximations qui me font réagir.
.
1 : Une coque qui a besoin de 60ch pour filer à 8noeuds, la consommation de ce moteur est alors de 4 litres /heure…avec le gros moteur de 160ch il va consommer 12 à 15/h .
.
Houps, c’est faux avec une hélice adaptée.
Une hélice correctement adaptée en fonction des besoins de la coque (vitesse critique, voire légèrement au dessus) ne fera fournir au moteur de 160ch que les 60ch souhaités. C’est la puissance absorbée par l’hélice qui définira la puissance fournie réellement par le moteur, et non l’inverse ! . Donc l’affirmation de la conso très supérieure est fausse.
Les courbes fournies par les constructeurs sont celles qui correspondent au couple maxi et de puissance maxi, moteur au banc accouplé à un frein.
Il suffit donc de choisir une hélice adaptée et de l’accoupler le moteur de 160ch . Cette hélice qui ne « consomme » que la même puissance que le 60ch au régime maxi du 160 ch et le tour est joué. Je parie même que la consommation du moteur de nouvelle génération consommera un peu moins que le très vieux 4-236 perkins de tracteur des années 70.
.
Encrassement : encore faux. Les nouveaux actuels encrassent beaucoup moins que les anciens. Les paramètres pris en compte et stratégies de régulations des calculateurs font que les nouveaux moteurs brûlent beaucoup mieux le gazole que les anciens (normes environnementales obligent)
Je vois très souvent des coques sur-motorisée qui à petites vitesses consomment très peu de combustible.
.
Entretien des nouveaux moteurs compliqués : Faux, il y a en fait très peu à faire sur les nouveaux, et ils sont plus fiable que les anciens.
Je travaille depuis 20 ans sur ces moteurs de nouvelles générations et je peux dire qu’on ne reviendra pas en arrière…bien au contraire !
De ma carrière je n’ai jamais vu un type venir me réclamer de débarqué un nouveau moteur pour en même un des années 70 à la place !!
Ceux qui disent le contraire, n’ont sans doute pas suivi ces évolutions, ils se rassurent en travaillant sur les anciens moteurs, qui réclament de l’attention aussi.
.
Pour ce qui est de proposer un vieux moteur « refait » à la place du moteur neuf…je préfère ne pas vous dire ce que j’en pense.
.
Sans doute qu’un moteur de puissance plus faible aurait été mieux pour ce bateau. Mais maintenant qu’il y a un chouette de moteur dedans ça vaut la peine de savoir ce qui a justifié le choix de celui qui l’a chois.
Personnellement si ce bateau était à moi, j’aurais juste vérifié la qualité du montage et l’adaptation d’hélice, pour rester dans des vitesses d’avancement correcte : juste au dessus de la vitesse critique levier poussé à fond.

06 jan. 2019
0

Je ne siis pas tout à fait d'accord.
Et les chiffres de consos sont donnés par les proprio à la vitesse de croisière de 6 nds. (Helice propsée par Yanmar).
Et il n'est nulle part fait mention de moteurs refaits. Le 160 cv est neuf.

06 jan. 2019
0

Sans doute le pas de l'hélice est-il trop court.
Mais le problème qui se posera avec un pas plus long c'est une vitesse au ralenti trop élevée pour les manœuvres de port.

06 jan. 2019
1

L'hélice actuellement montée sur ce bateau n'est sans doute pas adaptée. C'est bien pour ça que j'attire l'attention sur l'adaptation d'hélice. c'est un montage atypique, il ne suffit pas de rentrer les données dans un logiciel standard de calcul d'hélice. Voir France hélice pour cette adaptation particulière

06 jan. 2019
0

je pense que le moteur de 160 ch a beaucoup plus de couple a un nombre de tour donne
ce qui doit oblige a augmenter de facon significative le pas ou mieux le diametre si c est possible par l architecture du bateau en ne fleurtant pas avec la vitesse limite de cavitation en bout de pales
enfin tout ca est a bien chiader et vu les dire de l ancien proprio ca n a pas ete le cas lors du montage
il est rigoureusement impossible de consomer plus dans la proportion anoncer
Segalen a entierement raison
avoir un moteur avec un plus gros coffre plus moderne doit pas consomer plus et peut etre meme moins
la consomation est lie a la puissance fournie et non pas a la puissance max du moteur
on est toujours dans l ordre de 180 gr de gasoil par cv
et plus les moteurs sont moderne et moins la consomation specifique est importante
les turbos aussi consomme moins donc tout ca donne un moteur plus economique en carburant
mais certainement plus endurant et plus fiable
plus cher a entretenir et plus lourd !!!
si le montage est fait correctement
je penses qu il est preferable de rien changer
juste adapte l helice si c est pas le cas
de tout facon le bateau n est pas une foudre de guerre donc 200 kg de plus ou moins au centre du bateau ne vat pas tout changer !!!!!

06 jan. 2019
0

Dans le même genre, j’ai connu un vieux kirié 33, remotorisé avec un 100chx turbo au lieux du 50chx d’origine.
Moteur Volvo ou yanmar. Le bateau a été revendu depuis.
Dans mes souvenirs, le bateau marchait à plus de 9nds à 3500 tours :acheval: :acheval: :acheval:!
A cette vitesse, l’arriere du bateau descend de 40cm dans l’eau... impressionnant.

Il consommait un peu plus qu’un moteur plus petit, 3 ou 3,5l/h pour marcher à 6,5nds ... mais rien de catastrophique.
Avec une hélice mieux adaptée, il aurait sans doute été possible de faire mieux.

En général ce type de moteur ne donnent pas énormément de puissance aux régimes habituels des voileux (1600/2000rpm) car ils ont justement une plage de régime bien plus large pouvant monter à 3500 voir 4000 rpm, en bref ils ne sont pas totalement inadaptés.

Le truc le plus impressionnant, était le bruit de ce moteur, un gros vroum’vroum au démarrage ou lors de petit coup de gaz au point mort :-D

06 jan. 2019
0

@christophek
@SEGALEN
Tout d'abord, merci pour ces super réponses !!
J'aime beaucoup l'approche de se contenter de changer l'hélice, mais permettez moi de la challenger un peu.
-> débrayé, le moteur donne 0ch à l'hélice, pourtant, il consomme... Et plus il est gros, plus il consomme pour 0ch utile. (j'ai retrouvé le chiffre de 0,5L à 1L par heure, pour je ne sais pas quelle taille)
De plus, plus il tourne vite (toujours débrayé), plus il consomme.
Donc, on peut supposer que la consommation n'est pas exactement proportionnelle à la puissance absorbée par l'hélice, mais qu'elle serait linéaire avec une valeur à l'origine non nulle.
(donc, pour prendre des chiffres au pifomètre et se faire une idée, le "gros" moteur consommerait toujours 1l/h de plus que le petit aux petits rpm, et 2l/h de plus aux gros rpm)...
En supposant pour les voiliers considéré qu'il leur faille entre 15ch (petit rpm) et 30ch (gros rpm), ca ferait une conso de ~2.5/h et ~5l/h, auxquels on ajoute 1l/h juste pour entraîner le gros moteur, ca fait ~3.5l/h et ~7l/h respectivement. En bref, significativement plus, mais pas considérablement non plus.
 
Après, cette solution pourrait avoir un défaut : j'ai cru comprendre qu'un moteur qui ne travaillait pas à sa puissance nominale (il "pédale dans la semoule") pouvait glacer ses cylindres.
 
J'en profite pour vous demander si vous pensez possible de diminuer la vitesse minimale de rotation du moteur (sous le 750rpm) sans gréver la consommation ni la durée de vie du moteur, pour, justement, réduire la consommation générée par l'entrainement seul du moteur, et son usure.
(j'ai essayé de lire un peu, et j'ai trouvé des éléments tels que "augmenter la compression" et "augmenter la masse du volant d'inertie")

06 jan. 2019
0

desole tu fais fausse route car c est pas dutout vrai qu un gros moteur consomerat toujours plus qu un petit
et surtout dans notre cas si le petit est de vielle generation et le gros de nouvelles generation
ca depend du rendement et de la courbe de puissance et de couple
tes reflexions sans etre enbraye n apporte rien
de toute facon qui fait tourner son moteur au ralenti
les nouveaux moteur n ont plus de gros volant moteur
comme on faisait dans le temps et de toute facon en mouvement la difference est ridicule
et de plus les moteurs turbo ont moins besoin d inertie car c est le turbo qui fait la relance
pour etre plus precis avec notre exemple il faudrait connaitre les rapport d inverseur des deux moteurs
car dans l ideal il faudrait une plus grande helice avec une reduction plus importante aussi sur le gros moteur
l ensemble doit etre adpate a la situation
ce qui est vraiment pas le cas !!!
car les consomations donne du 160 ch
sont totalement incoherentes !!!

06 jan. 2019
1

Non un moteur au ralenti débrayé ne consomme pas 1l/h... sauf si gros alternateur par exemple.

Le glaçage des cylindre se fait en cas de consommation trop faible et donc trop peu de chaleur. Un moteur de 3l qui donne 20chx pour 6nds ne sera pas concerné, il tournera à 1600 ou 1700rpm environ.
En revanche, si le projet est de le faire tourner au ralenti pour avancer à 3 nds pour traverser l’atlantique sans vent et avec la conso la plus faible possible, effectivement ce n’est pas optimal et là un moteur de 40cv à 1500 rpm sera moins maltraité ...

06 jan. 2019
0

bonsoir
il faudrait connaitre les peripheriques ajoutes ( autres alternateurs , pompes , compresseur ect ect ect ) car il doit bien avoir une raison pour mettre un moteur de 160 ( le petit d'une gamme de 3 : 160 , 200 ou 240 ch avec la meme base )a la place d'un 50 ou 60
c'est un moteur courant et assez cher ( 30 000€ neuf ) mais qui pourrais ( peu etre ? ) se revendre en autre utilisation que marine .
il faut que le reste du bateau plaise a l'acheteur " rigil " et apres le moteur est un risque a prendre .
j'ai vu un amphitrite avec un prix faible , si c'est celui la ( a l'etranger ), qui est vendu par le chantier ( constructeur ou pas ? )
deja la gv restee a poste depuis un moment sur la photos ,

bof !
il n'y aura peu etre pas que le moteur a changer !
mais il faut voir le bateau dans son ensemble .
contacter concession yanmar .
et avoir un devis pour changer de moteur ? le vieux ( mais neuf ) de 160 ch .
toujours difficile de se decider pour un achat important .

salut

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (106)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021