Un pilote de secours sur le meme verrin

Bonjour,

Je possède un Océanis 411 équipé de b&g (aérien, pilote, secteur de barre, centrale....) et d'un verrin L&S (le 40st il me semble).

Je souhaiterais ajouter un pilote de secours.

Ma première piste était de monter un petit raymarine evo 100 sur barre à roue. Il est bien entendu trop léger pour mon bateau, mais pas mal de personne sur des bateaux plus lourds l'utilise, meme au portant et cela semble fonctionner tant que le bateau/voile est bien réglé. L'avantage de cela, c'est que j'ai un pilot 100% autonome et non dépendant de mon verin existant. Mais ca reste léger et, si mon premier pilote lache la première semaine de la traversée, je ne suis pas certain que le raymarine survive par forte houle croisée (3/4m).

Du coup, je m'intéresse à monter un autre pilote en parralele de l'existant, et ce dernier serait relié à mon verrin.

Mes questions est alors :

  • Ce que l'on nomme groupe de puissance, est-ce le petit moteur qu'il y a en amont de mon hydrolique ou est-ce vraiement la boiboite qui alimente ce dernier ?
  • Est il obligatoire de monter un témoin d'angle de barre en parallele ?
  • Que pourriez vous me conseiler ?

Très bonne journée au forum

L'équipage
22 jan. 2020
22 jan. 2020
3

Ca ne repond pas à ta question mais nous en réfléchissant redondance de pilote et de tout ce qui fait qu’il peut foirer (verin, calculateur, batteries, production d’energie, ...), bah... on a acheté un régulateur d’allure.

22 jan. 2020
1

pour le prix d'un deuxième pilote ,prend un pacific + la fixation est simple comme tout sur le tableau arrière
sur une traversée il n'y a que ça de vrai .plus de hantise de panne électrique ou électronique .
alain

22 jan. 2020
0

ou alors un pélagic complet
alain

22 jan. 2020
0

Je suis un peu d'accord avec les avis précédents.

Si on raisonne en termes de "redondance" et d'absence de "mode commun", il faut prendre en secours un appareil indépendant qui n'utilise ni le verrin existant, ni les batteries (un régulateur d'allure par exemple).
Le seul mode commun qui restera alors sera le safran lui même !

22 jan. 2020
0

J'ai actuellement 2 pilotes Raymarine entièrement indépendants (catamaran), le principal avec pompe et vérin hydrauliques, celui de secours actionnant un vérin électrique sur l'autre safran.
J'ai croisé un navigateur qui avait fait le montage de deux pilotes indépendants avec 2 pompes hydrauliques alimentant le même vérin hydraulique. Il était satisfait de ce système et je n'exclus pas d'y venir moi-même, sauf que je perdrais l'avantage d'un pilote sur chaque safran. Ça se discute...

22 jan. 2020
1

D'habitude la partie hydraulique d'un PA hydraulique est d'une très grande robustesse.
L'électronique de commande est la même que celle d'un PA à vérin tout électrique
(le potentiomètre de recopie est souhaitable ou nécessaire en hydraulique du fait d'un léger glissement possible du vérin (à distinguer d'une fonction indication d'angle de barre ou son utilisation éventuellement nécessaire dans la boucle d'asservissement ou comme butée électrique pour le calculateur).
Un petit PA électrique, du fait de la faible puissance de son effecteur donne très souvent des résultats décevants quand il ne correspond pas au déplacement du bateau (mais on peut toujours piloter par son électronique un relai électronique en pont en H pour attaquer un effecteur beaucoup plus puissant).
Un bon régulateur d'allure, appareil qui barre mieux qu'un bon barreur, garantit une très bonne sécurité et fiabilité. Il ne consomme rien (et peut même être piloté par un petit PA électrique quand on marche au moteur).

22 jan. 2020
0

Régulateur d'allure sur un catamaran...?
Possible mais je n'en ai jamais vu.

24 jan. 2020
0

en 86 j'ai monté un atoms sur un louisiane qui a fait une transat aller retour sans jamais toucher à la barre.
alain

22 jan. 2020
0

Bonjour,
Monter un deuxième pilote automatique complètement indépendant, c'est ce que j'ai fait sur mon bateau, je me voyais pas barrer 24/24 h si le pilote principal tome en panne lors d'une transat.
levoyagededionysos.blogspot.com[...]te.html
levoyagededionysos.blogspot.com[...]le.html

23 jan. 2020
0

J'ai vu des régulateurs d'allures ( hydrovane) sur des catas , prêt à transater .

23 jan. 2020
0

j'ai déjà vu un régulateur maison sans pale immergée (type "nossi") sur un Wharram, le gars en était ravi.

23 jan. 2020
0

Bonjour à tous et merci pour vos nombreuses réponses.

Effectivement un régulateur d'allure serait le top (et oui ca existe sur des catamarans, le principe reste le meme).

C'est effectivement la partir hydrolique qui me semble la plus fiable (je viens de changer les charbons et le vieux bocal qui fuyait beaucoup trop).

Outremer :
"Un petit PA électrique, du fait de la faible puissance de son effecteur donne très souvent des résultats décevants quand il ne correspond pas au déplacement du bateau (mais on peut toujours piloter par son électronique un relai électronique en pont en H pour attaquer un effecteur beaucoup plus puissant)."

J'ai du lire trois fois pour bien comprendre (le H), ca y est ca semble limpide. Ca pourrait signifier qu'avec "un peu" (comprendre pas mal pour quelqu'un qui a peur de l'électricité :) ) de bricolage et n'importe quel pilote (boitier/compas/angle de barre) il m'est possible de piloter un relai par exemple directement brancher sur la batterie) pour alimenter le moteur du verrin actuel ? (sauf que je crois que ce moteur tourne dans les deux sens et qu'il me faudrait donc pouvoir inverser les polarités, donc peut etre deux relais).

J'ai une proposition pour un WindPilot Pacific, ce sera peut etre la solution. Peter de chez WindPilot me déconseill le pacific plus car la fibre de l'Océanis serait trop faible (j'ai pourtant vu des hydrovane sur tout type de bateau). Ca reste tout de meme chere, le WindPilot a 20/25 ans et m'est vendu 1500euros sans la bonne platine de fixation.

Merci encore pour vos retours.

@DIONYSOS-ST - Je vais aller voir ton site.

24 jan. 2020
0

Un pont en H de puissance (de nos jours à MOSFETs) est par définition fait pour contrôler facilement la puissance et la direction de marche d'un effecteur à courant continu. On trouve des platines ad hoc dans le monde de la petite robotique (autour de 100e). Peut couteux et pour faire des essais ou en dépannage on peut faire très facilement un montage électromécanique avec deux relais inverseurs automobile (cubes noirs en grande surface) pour phare de voiture, par exemple, et deux diodes style 1N4007 (+ 2 condensateurs pour absorber les étincelles de contact).
Quel que soit le modèle, un régulateur d'allure nécessite de cogiter sérieusement son implantation
(souvent le fabricant vendeur réalise l'étude) que ce soit pour support et fixations ou pour routage des drosses. Le régulateur n'est pas adapté aux catas très rapides. Vu le service rendu et la fiabilité,
un bon régulateur n'est pas plus cher qu'un bon pilote électrique.
Toujours se rappeler qu'avec un PA ou un Régulateur le PLUS IMPORTANT est de pouvoir les débrancher instantanément.

23 jan. 2020
0

Un pilote Pelagic, partie électronique seule, peut très bien commander ton vérin hydraulique. Il possède une sortie pour l'embrayage. C'est de loin la solution la plus économique.
Je cherchais moi aussi un pilote de rechange en relais de mon pilote hydraulique Garmin Reactor, et j'ai commandé un Pelagic, avec son vérin car j'ai une barre franche. Mais je concocterai aussi un système de prises pour pouvoir utiliser le vérin hydraulique B compact avec le Pelagic.

23 jan. 2020
1

Bonsoir
J'avais effectivement regardé le Pelagic, mais il semble fait plus pour barre franche.
Mon bateau et l'Océanis 411 sont à barre à roue avec secteur de barre ou bielle sur le secteur de barre.
En ce qui me concerne j'ai préféré un vérin directement monté sur la bielle du secteur de barre. Le raymarine type 2 me semblait approprié, par sa robustesse, sa puissance et sa simplicité.
Le serveur principal est un FURUNO qui commande l'ensemble. Un vieux serveur RAYMARINE servira de secours.
Un simple inverseur de source permet de passer de l'un sur l'autre en cas de besoin. Pas besoin de trafiquer à changer les fils en cas de problème dans une mer mauvaise. On tourne juste le bouton PILOTE 1- Pilote 2.
Cette configuration permet le cas échéant de continuer à pouvoir diriger le bateau, même si le système de barre est HS (drosses ou bielles cassées) Le vérin actionne directement la mêche de safran.

23 jan. 2020
0

Je répète : la partie électronique seule d'un pilote Pelagic peut très bien commander un vérin hydraulique. Il possède une sortie pour l'embrayage (ou électrovanne). Cette partie n'est pas "faite pour une barre franche" mais est universelle.
C'est bien documenté dans la doc de pelagic.

24 jan. 2020
0

Effectivement, n'importe quel pilote accepte n'importe quelle unité de puissance, à condition qu'il puisse soutenir la tension demandée par l'unité de puissance.
Mais si c'est justement cette unité de puissance qui se chie dessus durant une longue navigation, tu fais quoi avec ton pélagic?
En ce qui me concerne j'ai doublé l'ensemble, partie électronique et unité de puissance, avec du matériel acheté sur le bon coin.

24 jan. 2020
0

le pélagic a son unité de puissance c'est un pilote complet avec giro avec ou sans le vérin
je ne crois pas que pélagic fournisse des vérins débrayables mais il possède un cluch qui en permet l'utilisation .je ne sais pas ce qu'il sort en puissance mais il faut au moins 20A sous 12v pour cette taille de voilier surtout au portant ou il doit fournir de la puissance instantanée pour récupérer les embardées .
à part quelques catamarans rapides ou le régul ne peut pas fonctionner puisqu'il obéit au vent apparent
il fonctionne sur la plupart des camions genre lagoon ,mais les propriétaires n'ont pas cette phylosophie
alain

24 jan. 2020
0

La documentation du Pelagic indique un calibre de fusible de 25 A max, c'est bien suffisant pour un vérin hydraulique. Mon Garmin Reactor est alimenté par un disjoncteur de 20 A qui n'a jamais sauté quel que soit l'état de la mer alors que ma barre est assez dure (safran peu compensé).

24 jan. 2020
0

quand à la résistance du tableau arrière pour supporter la fixation d'un régul ,faire un renfort intérieur ne relève pas de l'impossible un panneau de cp collé à l'époxy et stratifié ave un biax ne bougera pas du tout .
sur mon tableau arrière qui fait 5mm d'épaisseur j'ai stratifié le support de mon vérin de pilote qui peut pousser jusqu'à 400kg ,et ça ne plie pas .
alain

24 jan. 2020
0

Salut
L'indicateur d'angle de barre sert au calculateur pour adapter la réponse du pilote à l'éta de la mer (en tout cas chez Raymarine)

Fañch

24 jan. 2020
0

l'indicateur d'angle de barre sert au pilote pour connaitre la réaction du voilier par rapport à l'angle donné à celle-ci .évidemment elle peut varier en fonction de l'allure ,de la vitesse , de l'état de la mer
et du réglage de la voilure .
alain

24 jan. 2020
0

pour la transat j avais en double un pilote complet ( simrad et unité de puissance jefa) en double
pas utilisé le double , mais je pense que c ets plus juducieux d avoir un régulateur d allure et je choisirai hyrdovane car en plus il fait office de safran principal et de secours.... mais je suis devenu parano avec les safrans depuis que j ai eu de gros problemes de palier à 900 miles du marin.

24 jan. 2020
1

depuis le début je me pose une question essentielle
le "verrin" c'est la masculin de vérine ?
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (153)

mars 2021