Un nouveau système de radeau de survie

J'ai trouvé ça sur FB.

m.facebook.com[...]7821276

L'équipage
05 mars 2018

Pour les fesseboucosceptiques, c'est quoi?

05 mars 201816 juin 2020

… une "solution" individuelle qui résulterait d'un croisement entre un radeau classique et un float-tube ! :pecheur:

05 mars 2018

a première vue bien , mais avec des vagues se doit être très rouleur retournement etc ...

J'avais vu cela au sud de Plymouth : on aperçoit un Gus dans une sorte de cocon flottant, on se propose pour le repêcher mais il ne veut pas !
C'était un exercice de la RAF !

05 mars 2018
05 mars 2018

bjr
qu'elle connerie ce face de bouc
pas de compte, pas inscrit , impossible de voir une vidéo !

un bon résumé de cette merde


cdlt

05 mars 201805 mars 2018

Euh... j'ai pas tout compris là Ahunuivoil e... les étoiles non plus...

05 mars 2018

Oui, ça je le comprends ! :mdr:

05 mars 201805 mars 2018

Cré vin diou mon p'tit Néné... C'est qu'y m'est pô v'nu tout'suite à l'esprit l'rapport avé l'sac à dos gonflab d'survie... bé, c'est qu'à mon âge.....
:mdr:
Pi faudrait t'y pô dire des bêtises su les fesses de mon bouc !

05 mars 201805 mars 2018

Bé on vouô d'ces trucs d'par lô ! :whaou:

Le lien est drôle non?

Cake tu comprends pô alors? :tesur:

Non de d'là :mdr:

05 mars 2018

Bizarre le lien de ta vidéo on tombe sur les bodin's :-D :-D

05 mars 2018

J'espère que c'est plus stable qu'il n'y parait.

05 mars 2018

Par temps calme, on peut rester au sec.
Avec une balise de détresse individuelle, on est pas mal.
Bon, après il faut se le trimbaler sur le dos en permanence... mais ça a l'air léger et pas trop encombrant... pourquoi pas...

05 mars 2018

mouillé, mais à l'abri... :pouce:

05 mars 201816 juin 2020

Cool !

05 mars 2018

Euh...c'est auto redressant?

05 mars 2018

Tu y ragoute une éponge pour écoper, tu tiens bien plus longtemps dans les eaux froides

L'avantage, quand on te trouve, c'est qu'on peut jeter le tout direct, c'est tout conditionné?

Le must, ce serait de proposer le machin avec des poignées en argent, option dorées.

Blague dans l'coin, c'est déjà chiant un gilet (et un harnais c'est autrement plus utile) ce machin avec le sac à dos c'est ridicule.

05 mars 2018

Un vrai cercueil ce truc

05 mars 2018

Ici repose.... :heu:

Ce genre de truc existe deja depuis tres longtemps pour le sauvetage des pilotes de l'aeronavale,rien de nouveau donc :-)

06 mars 2018

Jusqu'à plus ample informé, je trouve ce truc très bien dans son principe.
Soit en sac à dos pour les nav en solo associé à une PLB. Plus facile à porter qu'une combinaison de survie
Soit à lancer à l'eau associé à la perche IOR en cas de MOB et avec déclenchement manuel.
C'est probablement efficace pour se protéger du froid et des embruns tout en facilitant le repérage ; ça augmente donc les chances de survie et de récuperation.

Et bientot un gilet ,un sac a dos et une brouette aussi pour porter l'indispensable de la securité, putain on est mal barrés, jusqu,ou irons nous pour instaurer une securité illusoire ? Vive la liberté! Je met meme pas de gilet et j'assume ;-)

06 mars 2018

Ben oui. C'est une possibilité de plus. L'adopter ou non relève d'un choix individuel et non d'une obligation.

06 mars 2018

C'est que... plus on est nombreux, plus on achète les "Gilet jaune, chaussures de sécurité, casque (sur la tête), casque, (chez le ship), lunettes, gants, masque pour le soleil, etc."
:mdr:

06 mars 2018

Oui, et cela va croissant dans l'histoire de l'humanité...

06 mars 2018

Non, là je ne suis pas d'accord. Je suis de nature optimiste. Et nous vivons sous un tas d'épée de "la dame au cleps". :mdr:
Chomage, polution, grippe aviaire, réchauffement de la planète, immigration, sida, suralimentation..... etc.... etc.
Il ne faut pas être victimes de ces propagandes pessimistes ! C'est un poison de plus, et un vrai !!!!!

07 mars 201807 mars 2018

Mais tu peux prendre chacun des bienfaits énumérés et même les ajouter les uns aux autres, ils ne sont aucunement annonciateur de "la fin".
- Chomage, il y en a toujours eu... même pire...
- Pollution, problème à gérer, c'est tout.
- Grippe aviaire, il y en a toujours eu, et on les soignait beaucoup moins bien. On arrive même à les éviter maintenant.
- Réchauffement de la planète, il y en a eu de tous temps, et ça n'a jamais été la fin.
- Immigration, c'est très bon pour ceux qui émigrent.
- Sida, l'une des dernières maladie qui donnait la mort aux humains... et que l'on soigne maintenant.
- Suralimentation, elle prouve qu'il y a encore de quoi se nourrir... Avant on mourait de carences...
etc.... etc.....
Sinon, il y a moins d'un siècle, sur TOUS LES CONTINENTS de la planète, les empereurs et les dictateurs avaient droit de vie ou de mort sur le peuple. L'espérance de vie était ultra moindre, les femmes ne votaient pas, on mourait des maladies les plus bénignes.... en 1914, une loi a été votée EN FRANCE pour que "les enfants de moins de 10 ans ne travaillent pas plus de 12h par jour... Les loisirs, et en particulier la plaisance, étaient réservés aux très riches... Bon, je m'arrête là.... la liste est encore longue....

:litjournal:
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

08 mars 2018

Ben, on peut s'en plaindre quand on vit dans un pays riche, et qu'on est trop nourri. Mais ce n'est pas faux !
:heu:

08 mars 201808 mars 2018

Oui certes...
Mais ce n'est pas tant leur "situation d'émigrant", mais leurs situations de vie, avant d'être émigrants, qui n'est pas enviable. D'où l'émigration.
Par ailleurs, il y a plusieurs façons d'émigrés. Et ceci dit, il y a une nuance, dans la façon de considérer le problème, entre dire d'eux qu'ils sont "migrants" ou "émigrants". La "migration" est un terme employé pour les déplacements d'animaux. Pour les humains, on parle d'émigration, où d'immigration. Le premier étant le déplacement vers un autre pays, le second étant le fait de s'établir dans un autre pays.
C'est là que nous rejoignons le sujet de ce poste : les gilets-radeaux pour les émigrants par voie maritime"
:mdr:

Pour l'instant...
Gilet jaune, chaussures de sécurité, casque (sur la tête), casque, (chez le ship), lunettes, gants, masque pour le soleil, etc.

Et on vient ensuite se plaindre qu'on est de trop sur Terre...

Prend n'importe quelle population de n'importe quel être vivant.

Enferme cette population dans un endroit fermé, quelle qu'en soit la taille.

Supprime tous les prédateurs, les maladies, les dangers et les guerres.

Dans tous les cas, la population croit jusqu'à devenir excédentaire, l'élevage s'engorge, périclite et meurt après avoir épuisé son milieu.

Vivre, c'est accepter de devoir mourir.

C'est curieux que cette évidence qui est limpide pour tout le monde pour n'importe quelle espèce soit tabou pour la notre.
:litjournal:

On voit le bout :litjournal:

06 mars 201806 mars 2018

Moi aussi je suis de nature optimiste. C'est pour ça que je suis plutôt content que la fin soit proche grâce, précisément, à tous les bienfaits que tu viens d'énumérer. :pouce: :bravo: :alavotre:

07 mars 201807 mars 2018

"Immigration, c'est très bon pour ceux qui émigrent". :tesur:
Parfois, il faut tourner des doigts sept fois au-dessus du clavier avant d'appuyer sur le touche Enter.

08 mars 2018

Je crois que tu n'as pas compris le sens de mon intervention. Je voulais dire que la situation des émigrants est très loin d'être enviable, à plusieurs égards.

06 mars 2018

Qui peut me citer un cas d'un voilier qui aurait coulé en moins de trois minutes?

06 mars 201806 mars 2018

Moi.

C'est il y a fort longtemps, au siècle dernier, je devais avoir 2 ou 3 ans, j'étais dans ma baignoire et mon voilier en plastique est passé sous le robinet d'eau.

Coulé instantanément, affreux, je m'en souviens encore :-(

06 mars 2018

c'est pour tes stats ? :mdr:

06 mars 2018

Pourquoi pas, mais aussi pour ceux qui pensent ceintures et bretelles dans le cas ou le voilier coulerait instantanément.

Dans ce cas, il y aurait une autre solution pour la sécurité :
Une bouteille d'hélium dans le dos, un ballon soigneusement plié et, en cas de naufrage, on gonfle le ballon et on décolle (comme les maitresses éponymes).

Plus de risque d'être mouillé, plus de noyade, et récupération par avion simplifiée.

:pouce:

06 mars 2018

Et moi aussi, je témoigne :
J'étais à bord du trimaran en aluminium "Kritter", skippé à époque par Philippe Monet (juste après son record du tour du monde en solitaire).
Nous avons heurté un haut fond (à Pampelone, près de St Tropez) avec la dérive (centrale)... Une grande déchirure béante du puis de dérive (alu) a instantanément rempli le caisson centrale ! en deux minutes à peine il était rempli. Nous n'avons pas coulé grâce aux flotteurs... et sommes rentrés au port de St Tropez lourdement chargées... d'eau.
Sans les flotteurs nous coulions en deux minutes !!!

Donc, vous n'avez pas coulé en deux minutes.

Non parce qu'un monocoque aurait eu un fond solide avec du lest. :litjournal:

08 mars 201808 mars 2018

Non, mais un monocoque aurait coulé en deux minutes, lui !
Et cela répond à la question de Viking35 qui est au conditionnel ! :mdr:
"Qui peut me citer un cas d'un voilier qui aurait coulé en moins de trois minutes?"
:litjournal: "aurait coulé"....... :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

06 mars 2018

Il ne faut pas se tromper de bataille. Le truc décrit en tête de ce fil n'est pas une alternative au bib, mais un moyen d'améliorer la situation d'un MOB.

A condition qu'il ait ce truc sur le dos.

De deux choses l'une :
- soit il ne l'enfile que par brafougne mais alors, il serait beaucoup plus à l'aise dans une combinaison sèche avec son harnais (il n'y a pas d'anneau de harnais sur le machin de la vidéo).

  • Soit il l'enfile 24/24 y compris devant son PC en surfant sur HetO et ça : pas glop. :non:

Ben voyons, enfiler les bretelles, clipper les sous-cutales dans la brafougne...
Mais oui...

Et en plus le machin est à gonflage automatique quand il touche l'eau.

N'importe quoi.

Un aut'truc, quoi. :mdr:

De ce que j'ai compris du bidule, ce n'est pas possible.

06 mars 2018

Mais non. À lancer à la mer en même temps que la perche IOR.

06 mars 2018

Non, pas n'importe quoi.
Le radeau seulement (sans le harnais) relié à la perche IOR, en déclenchement manuel.

06 mars 2018

Non. C'est une autre utilisation de l'élément principal du truc.

Statistiquement tous les gens qui sont morts en mer ces derniers temps avaient leur matos de secu a jours ,ça ne les a pas sauvés,alors vaut mieux rester en slip de bain ,c'est moins cher et on est a l'aise :-)

06 mars 2018

Bonsoir,

Malheureusement, il semble que ce ne soit pas tout à fait exact, si j'en crois ce communiqué...

On parle de voilier la ,pas de kayak ou de planche a voile :-)

06 mars 2018

bof.. aucune confiance

Aucune confiance dans le slip ? Meme si il est gonflable ?

De toutes manières, dans la flotte, tout seul, si tu n'as pas confiance dans le slip tu peux l'enlever sans problème.

Je ne sais pas pourquoi, j'ai le mot sirène qui me vient à l'idée. :tesur:

07 mars 2018

Bur
Un marin ne meurt pas en mer il disparaît tout simplement

07 mars 2018
08 mars 2018

Je constate que il y a deux types de reponses au sujet:
Ceux qui achètent des radeaux homologués pour ne jamais avoir a s'en servir, juste pour les contrôles affmar, et qui payent des couteuses et mystérieuses révisions, donc, ils prêchent pour leur paroisse...et
Ceux qui parlent a cote du sujet, sans rien apporter, juste du bruit ...
Il serai temps qu'une survie assure son boulot sans prendre en otage son proprio, que ne sais jamais si le truc va se gonfler et a quelle sauce va etre mangé le jour de la révision...
Des solutions il y a, il faudra que les humoristes deviennent sérieux et que les lobbies des fabricants des trucs qui "peuvent te sauver la vie" laissent quelqu’un de nouveau mettre le pied dans leur porte blindé...?

Le fait est, et tu n'y peux rien, c'est comme ça, que la réglementation impose l'emport et l'entretien de "machins" aussi inefficaces qu'obsolètes.

Oui, c'est un "système" pompe à fric, oui, tout ça, reste que la sanction est financière et chère et qu'il est donc incontournable de devoir y satisfaire.

Mais satisfaire à la réglementation n'est pas l'objectif mais tout simplement le minimum nécessaire et, dans le contexte réglementaire actuel, rien ne t’empêche de disposer d'un autre dispositif, efficace, lui, pour assurer ton secours (et pas ta sécurité : une survie est un dispositif de secours et pas de sécurité).

Reste que, pour assurer ma sécurité, j'ai mon bateau.

Et que si je dois prévoir un autre dispositif pour me porter secours si la sécurité de mon bateau n'est plus assurée il faudra que ce soit un dispositif qui sache se faire discret lorsqu'il ne sert pas, dont la mise en œuvre soit possible en cas de besoin et opérationnel dans la durée.

Le dispositif décrit ici ne répond à aucun de ces trois critères alors que le piteux radeau homologué : oui.

Mais ma sécurité, c'est, dans tous les cas, de rester à bord tant que faire se peut et de ne garder le dispositif de secours que pour un ultime recours.

09 mars 2018

Exact, pour assurer la survie des personnes il faut, d'abord, assurer la survie du bateau, et pas le contraire, un bateau a flot que attend le secours est plus rassurant que tout autre engin flottant devant vagues et requins.
Le dispositif doit etre, pas dehors, sinon dedans, coussins, matelas gonflables comme des gilets, volumes étanches et espace de survie a l’intérieur du bateau donnant l’insubmersibilité et, pourquoi pas, la mousse dans les parois.
Je me demande si les fabricants de radeaux de survie seraient d'accord pour arrêter leur vache a lait...

09 mars 201809 mars 2018

Mais qui a parlé de privilégier la solution de secours à la sécurité du bateau ?
C'est comme quand on en vient à la "violence", c'est que tout le reste a échoué !
Enfin, dans le meilleur des cas.... :mdr:

Pour ceux qui gardent leur annexe gonflée (ce qui n'est pas mon cas), ça reste une bonne solution. Il m'est arrivé de me demander si il serait possible de gonfler une petite annexe à la bouche, dans l'eau, et par mauvais temps. Je pense que oui... On peut même prévoir une petite bouteille d'air comprimé avec embout adapté...

Alain Bombard dans son "Naufragé Volontaire", prévoyait qu'une embarcation de survie devrait être manoeuvrante, et propulsée... Cela mettant le naufragé dans une situation "active" et non "passive", lui permettant de gagner lui même son salut et, de garder un état psychologique en moins mauvais état... Personne ne l'a écouté.

On pourrait, en effet, imaginer un système gonflable à l'intérieur du bateau : Des boudins prêts à se gonfler à partir de bouteille d'air, que l'on pourrait contrôler d'un simple coup d'oeil, et sans intervention coûteuse. Mais.... Pour un bateau de 10 tonnes, il faudrait au moins 11 m3 d'air, pour qu'il émerge de la surface. Imaginez ce que cela représente dans l'habitacle... et dans le bas... Mais pourquoi pas, on serait toujours mieux que dans un radeau de survie, avec sous la main, ne l'oublions pas, toute l'eau douce et la bouffe contenues dans le bateau ! Bon ok, il faudrait aller, en apnée, derrière et sous les boudins d'air, chercher les vivres...

Messieurs les constructeurs, à vous de jouer !

Par ailleurs, je revendique fièrement l'appartenance aux "deux types de personnes" : Celles qui ont de l'humour et un radeau de survie !
:heu:

Si tu veux pousser le raisonnement (qui est, à mon sens, bon), il ne s'agirait pas de disposer de 10m3 d'air pour ton bateau de 10t mais de beaucoup moins.

Déjà, en l'état, ton bateau de 10t reçoit de la part de l'eau "une poussée verticale de bas en haut égale à la masse du volume d'eau déplacé" (merde, merde et achi merde : on coule).

Imaginons qu'il y a deux m3 de marchandise sur ton bateau, c'est déjà 2 m3 de moins.

De plus, rien n'empêche de concevoir que ta quille est équipée de boulons explosifs pour pouvoir être larguée lorsque le dispositif de sauvetage est activé et là, tu gagne encore plus de m3 et je pense, mesuré à l'arbalète coudée, que 3 ou 4 m3 devraient largement suffire.

Pourquoi pas.

Ce serait, de toutes façons, bien mieux que le cercueuil flottant.

09 mars 2018

Moi, j'ai déjà prévu le coup : Je laisse en place mes pare battages tout autour de mon bateau. Comme ça, je suis tranquille !

:pouce: :bravo:

09 mars 2018
09 mars 2018

"un système gonflable à l'intérieur du bateau : Des boudins prêts à se gonfler à partir de bouteille d'air," cela existe depuis longtemps ( lire mon blog jusqu'à la fin )

Mais chez nous ce qui est obligatoire est le canot de survie. Rente financière pour beaucoup.

karibario.blogspot.fr[...]es.html

09 mars 201816 juin 2020

quand j'étais gamin avec 3 pleins d'essence on avait un radeau de sauvetage

La seule survie que je trouve acceptable c'est la survie dynamique :-)

09 mars 2018

Le concept de survie dynamique avait tout son intérêt à une époque ou il n’existait aucun moyen de signaler une détresse et une position précise. Il fallait donc se démerder, et là effectivement pouvoir se déplacer de façon à pouvoir rejoindre soit une zone de trafic, soit une terre.
Maintenant avec les balises de détresse ce concept est obsolète.
Alors je sais bien que certains entonneront la chanson habituelle de la déresponsabilisation et de la propension à compter sur les autres pour vous sortir de la merde (j’admet que c’est en partie vrai), etc,etc.
Mais il n’empêche qu’en terme d’efficacité, et compte tenu des limites d’une survie dynamique, (poids et encombrement), le couple bib statique plus balise, auquel on peut ajouter une combi de survie pour faire bonne mesure, est certainement le plus adapté aujourd’hui.
;-)

09 mars 2018

Pierre: Ok pour le large. Mais dans les zones de navigations de 99 % des plaisanciers, quel es ton choix?

En cotier je compte sur mon annexe

toute neuve avant de repartir de bretagne

Phare du monde

  • 4.5 (27)

toute neuve avant de repartir de bretagne

2022