Un multi de rando ... ?

Bon ... Encore un pavé dans la mare ...

J'aimerais acquerir en occas ou construire (cp epoxy) un petit multi ... Si vous avez des modèles à me suggérer, je suis toute ouie ...

Le programme ...
Sorties à 6 à la journée ...
Petites criosières spartiates à 4 ...
Et virée un peu plus longues à 2 ...
Je ne recherche pas de confort à l'intérieur, mais simplement de quoi m'abriter ...

Le bateau sera basé en Méditérannée et vadrouillera l'été (Bretagne le plus souvent). Et oui ... L'objet de toutes mes attentions devra être démontable pour retrouver un gabarit routier ...

Avos plumes ... Et merci pour les idées ...

L'équipage
13 mar. 2005
13 mar. 2005
0

Scarab22
même programme que toi.. je me suis tourné vers un tri repliable..
écris moi on discutera
louis

16 mar. 2005
0

Un autre chantier peut-être intéressant
Des tris de 12 à 42 pieds répondant à ton programme et qui semblent astucieux. Par contre la construction amateur semble impossible dixit l'architecte.
www.triptyque.net[...]/0.html

23 mar. 2005
0

merci ... Avez-vous d'autres idées ... Cata ? Tri ...?
Merci à ceux qui m'ont déja fait part de leurs avis ...

Si certains connaissent des catas de rêve pour ce programme ??? (moins de surface développée que le tri, donc moins de poids et coût plus faible ??)

Merci à vous ... :-p

24 mar. 2005
0

James Wharram
www.icarai.net[...]le.php3

Catas rustiques et ayant fait leur preuves. Distribué en France s/forme de kit par Icarai.

Je crois qu'il y a un Wharram d'occas dans LN de ce mois ci (si ma mémoire est bonne)

hervé

24 mar. 2005
0

Connaissez vous des occas ????

Quelqu'un connait-il des occas de petit multi transportable ???

Merci ...

24 mar. 200516 juin 2020
0

catamaran de croisière-camping
les Wharram sont sans conteste:

-les moins coûteux,
-les plus rapidement et facilement construits,

défauts du Wharram:

-coques en V profond, qu'on ne doit pas charger, sous peine de naviguer au ras de l'eau (cela dit d'aucuns l'on fait et ont même traversé l'Atlantique avec)
-volume intérieur vraiment très réduit, utilisable si l'on n'est pas trop gros,
-tangue furieusement (il y a un remède à cela, découvert par L.F.Gancel, qui construisait des Wharram dans les années 1960)

qualités des Wharram:

-coques en V profond, qui retardent le moment ou une coque se léve,
-difficulté à virer ( il faut travailler avec les voiles, comme sur un "Hobby-cat" ), sauf si on coupe le talon devant le safran ( mais alors on perd toute stabilité de route ).
-mouille beaucoup.

Expérience personnelle de deux modèles de Wharram ( Hina: 7,50m, et Tane (8,60m): au dessus de Force 2 Cognac, Mentor et Arpège -ce dernier sous spi- laissés sur place. Belle expérience de croisière , au cours de laquelle nous n'utilisions même pas l'annexe: en calculant l'évolution des hauteurs d'eau de la marée, je posais le bateau sur le sol, nous allions à terre, et revenions quand l'eau commençait à lécher la quille. L'angle de gîte est faible, et nous avions adopté des "transats" de plage comme siège de barreur et fauteuils de pont.
A l'escale, la "solution Wharram": une tente "igloo" sur le pont.

[Un exemple de croisière en Wharram (en été, par régime de brise): départ de l'île de Ré à 22h30, avec une bonne brise de terre; le "Tane" marche à son mieux et nous nous disputons la barre. 10h du matin, nous sommes au large de l'île d'Yeu que nous apercevons à peine. Je pique sur Penmarch, tout en faisant de temps en temps quelques écarts de cap -soigneusement reportés sur la carte- pour être le plus portant possible.1h du matin, un point relèvement-distance sur la lanterne de Goulphar affleurant l'horizon nous situe sur la route. 9h du matin, le vent a considérablement molli, une brume légère réduit la visibilité à une distance que j'estime à 2 milles, faute de repères permettant de faire une évaluation précise. Je sais que je suis le nez sur les Glénan , que je ne peux pas voir. La brise cesse, nous bouchonnons. Je lance le moteur (5 chevaux) et, à 4,5 noeuds, une demi-heure plus tard, nous voyons apparaître le fort Cigogne. Je traverse l'archipel, et pose le bateau sur l'île Saint Nicolas, près de l'îlot de Banannec. Vers les 13h30, la brise de mer arrive enfin, en même temps que la marée. Je repars, en doublant triomphalement deux monocoques qui au passage, nous saluent de "bras d'honneur". Sans répondre, mais voyant qu'ils me suivent, je glisse hypocritement vers un banc de sable tout juste recouvert de -peut-être 50cm d'eau- les 45cm de tirant du "Tane" devraient passer: je surveille dans l'eau claire l'espace entre le bas du safran et le sable: bonne production d'adrénaline. Nous passons, les deux monocoques pas; en entendant nos hurlements et nos rires inconvenants leurs équipages ont du avoir une brève pensée envers les cannibales de la tradition...Route sur Bénodet, parce que la brise de mer ne tiendra pas longtemps; autant visiter Bénodet en attendant la brise de terre. A l'approche de l'Odet, nous engageons une régate au louvoyage contre plusieurs monocoques. Impossible de remonter jusqu'à ce que je me souvienne que, sur un multicoque, il est payant de jouer la vitesse en laissant porter de quelques degrés. Je laisse porter de 5° , je les passe sous le vent, après le virement je suis au vent, et rentre dans l'Odet juste avant la renverse de la marée, ce que les autres ne réussiront pas. Brise de terre, courant portant, nous descendons l'Odet et faisons cap sur Loctudy, où nous entrons à la nuit tombante; Je louvoie entre les bateaux au mouillage, jusqu'à ce que le catamaran se pose. Un peu d'attente , pour descendre à pied sec, l'ancre par principe, et nous allons festoyer à terre: soupe de poisson, fruits de mer et re-poisson, Muscadet. Ensuite le bateau et, à dormir! Au petit jour, le bateau flotte, camping-gaz et Nescafé, en route! Mais cette fois , le vent n'est pas de la partie, et, serions nous des terriens, nous dirions que nous trainons. En fait nous "bronzons", admirons le paysage ("la mer, toujours recommencée..") les deux "mousses" apprennent à reconnaître les signes annonciateurs de la brise de mer (la ligne de cumulus sur la terre), les amers , à entretenir l'estime,faire les calculs de courants(instruments de navigation: un compas de hors-bord, qui sert à la route et aux relèvements, une paire de jumelles, règle Cras, compas à pointes sèches et compas à tracer, crayon et gomme, pas de loch, une sonde à main.). La nuit vient, avec une brise molle; nous passons Penmarch; le puissant éclat d'Eckmühl veille sur nous (ou plutôt nous le veillons). Personne n'a envie de marcher au moteur.Petit matin au large d'Audierne, sortant de la brume les deux goëlettes de l'Ecole Navale nous laissent muets d'admiration (et je regrette que , pour ne pas faire courir de risque à l'ojectif de mon appareil de photo, je l'ai remplacé par un "Exakta" -C'eut été la "photo de l'année"-). Je calcule, vérifie et revérifie le passage du Raz de Sein. Comme nous avons de l'avance, nous réduisons la voilure en approchant, pour passer à l'heure qui convient. Nous entrons dans le passage avec les brise de mer, qui , cette fois, monte à un bon Force 3, et c'est la ruée vers Douarnenez, où nous allons passer la barre à un autre équipage.]

Il faut considérer que ces modèles sont des double pirogues construites en matériaux modernes. Wharram avait apporté à Brest une double pirogue encore plus proche de celles d'origine. C'est sans doute l'embarcation la moins coûteuse, puisque les espars étaient des branches d'arbres, directement coupées dans un taillis. J'ai un dossier de photos où figure ce modèle (à la différence des autres, les coques de celui-ci ne sont pas habitables).A Brest, Wharram avait monté une tente igloo sur le pont de la pirogue (à l'escale, bien sûr, pas en route)

Si la solution Wharram vous intéressait, je pourrai extraire de mes archives différentes photos qui montrent assez bien la construction et la navigation de ceux de ces catamarans que j'ai eu sous la main.

25 mar. 2005
0

ça donne envie
si tu as quelques photos de la construction à mettre en ligne, je suis intéressé
bon vent

25 mar. 200516 juin 2020
0

photos Wharram
D'accord pour les photos
Je préfère les envoyer dur un email; les 50Ko du forum sont très restrictifs et ne permettent de transmettre que des photos dégradées.
(sur la photo: un vieux "Tane" Wharram)

10 mai 2005
0

Wharram
Bonjour,

Je suis l'agent de Wharram en France et je m'occupe du site Icarai cité un peu plus haut. J'arrive un peu tard dans ce fil de discussion mais félicitations pour le récit et je serais intéressé par les photos si j'ai l'autorisation de les mettre sur mon site.

Par ailleurs si vous voulez des infos sur ces bateaux je suis là... Pour info j'ai fait un "tour d'atlantique nord" sur un Tiki 26.

Bien cordialement

10 mai 2005
0

Wharram, suite
Un petit complément (je n'avais pas lu le départ du fil, honte à moi). Pour le programme indiqué un Tiki 21 serait super mais la capacité un peu juste : 6 personnes c'est possible mais serré !
La taille au desus (Tiki 26) convient aussi mais les opérations de montage/démontage sont déjà plus lourdes. On ne le fait pas pour 2 jours de sortie.

Nicolas

22 mai 2005
0

multi de rando
j'ai fait un petit tri de 6.5m l'expresso, contacte moi si tu es interessé

23 mai 2005
0

juste
acheté les plan du DUO 800 dechez Kdesign...sportif

26 mai 2005
0

question à petite Jane
tu as construit un K800 ou tu connais quelqu'un qui l'a construit?
a+

01 juin 2005
0

K Design
donne nous des nouvelles, ça m'intéresse.
moi j'ai acheté les plans du K435 (c'est plus modeste bien sur, c'est un cata de plage) mais c'est qu'un début
a+ et bonne construction

26 mai 2005
0

non
juste acheté les plans,début de la construction en septembre ou octobre

01 juin 2005
0

pour
l'instant:étude du plan,quelques changements,poutres et nacelle.
la version avec deux mats,of course!

24 mai 2005
0

peut etre encore possible le diabolo 28
j'ai exactement le bateau que tu décris...(ou ce que je comprends de ta question)
de quoi coucher 4 pers en 3eme cat,
8 pers en 4eme ou 5eme pour la journée...

c'est un design fioleau, construction bois epoxy (strip planking) . au départ construit par les chantiers alréens (fermés depuis x années), maintenant la coque a été reprise par go catamaran en polyester... 'voir leur site, ca donnera une idée de la forme)

et au milieu de cela, le mien a été construit en amateur

avantage : nettement plus habitable qu'un tri, chacun son bord,

inconvénient : ne se plie ni replie pas en une heure ! même s'il peut hiverner et etre transporté au gabarit routier.

26 mai 2005
0

Wharram / Gancel
Windjammer, c'était quoi la technique de Gancel concernant le tangage des Wharram ? Je n'ai rien trouvé sur son site à ce sujet.

Sur mon cata c'est assez simple, soit on est bien toilé (surtoilé ?) et on passe en force et au travers des vagues (ambience Kärcher), Soit on manque de puissance et on se dandine.

01 juin 2005
0

un
trés vieux systus:des moustaches(petites)sur les étraves

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (113)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021