un livre à lire abolument...

et à garder dans sa bibliothèque de bord

"possession de la mer" ecrit en 1957 mais qui décrit une navigation simple et efficace, loin des instuments modernes et qui demistifie la navigationà la voile pour la rendre facile.
De belles leçons à apprndre et à mettre en pratique pour le débutant comme le confirmé

amitiés... S@m

brickherbulot.free.fr

L'équipage
26 jan. 2008
26 jan. 200816 juin 2020
0

un autre...
"plaisir de la mer" écrit en 1957

26 jan. 2008
0

je vais me faire luncher
par rapport à un autre fil c'était au siècle dernier et dans ces années là Mr Moitessier etait une référence. Mr Moitessier à disparu ,le livre a du veillir un peu, mais les conseils doivent eux toujours être écoutés.
:-)

26 jan. 2008
0

Un autre
Plus récent :
"La Grande Vie" de Thierry Consigny

26 mar. 200916 juin 2020
0

Hé bé !
Carrément !

Mon père n'aurait jamais imaginé que l'on puisse penser cela !
C'est sympa, mais un brin excessif.
Merci :)

Gwénolé,lLe fils 'coupable' des pages citées plus loin dans ce forum que je découvre aujourd'hui !

30 avr. 2013
0

OK, j'aurais dû voir ça avant... mais j'y étais pas... alors je vote maintenant.
Merrien m'a ouvert des horizons infinis...

26 jan. 2008
2

jean merrien
bien sur tout à fait d'accord
jean merrien est à la littérature marine ce que moliére est au théatre
oui oui j'ai osé ;-)

26 mar. 200916 juin 2020
1

en voici un autre qui fut mon livre de chevet
On y trouve tout ce qu'il faut savoir et m'a fait connaître le constructeur des diables et grand diables biquilles comme il se doit.

26 jan. 2008
3

mais n'avez vous pas
constaté que dans chaque livre, les auteur occultaient les coups durs, les pleurs , les peurs, ou bien les abordaient mais très pudiquement ?

les alizés m'ont toujours fait rèver, jusqu'au jour ou j'ai vu ce qu'était un alizé costaud avec grosse houle qui embarquait le régulateur (ou le pilote) dans de folles embardées....

4

sans vouloir trop denigrer jean merrien
il etait un peu casse c......a dire que seul les bretons etaient des bons marins, et je me souviens de ses altercations dans la presse avec marcel bardiaux ,a au fait ,il a ecrit bcp de livre sur la mer mais il a jamais navigué tres loin :dixit marcel
pourtant j'ai lu un de ses livres quand j'etais gamin :"les memoires d'un yacht"et il a fait rever mes jeunes années ce livre !

27 jan. 2008
1

de la confiance
T'es-tu seulement demandé comment a débuté celui qui a navigué sur toutes les mers?
Ne serait-ce pas tout simplement sur son plan d'eau?

27 jan. 2008
0

ah bon ..
:tesur:

0

cool
je ne faisais que rapporter les propos de marcel,moi aussi je suis un croiseur cotier et je me trouve bcp de merite ;-)

27 jan. 2008
0

et alors...
faut-il vraiment aller très loin pour être un bon marin?

certains se vantent d'avoir x transats (ce qui n'est pas un exploit en soi) et sont incapables de faire du rase-caillou sans se mettre en danger...

Personnellement j'aurai plus confiance dans le gars du coin qui connait tous les cailloux et les pièges que de son plan d'eau que celui qui a navigué sur toutes les mers...

amitiés...

27 jan. 2008
1

oui d'accord...
mais ce n'est pas parce qu'on n'est pas parti loin que l'on est plus mauvais marin que celui qui a fait le tour du monde et qu'il ne faut pas ecouter ce qu'il a à dire... C'était en réponse à la citation de Marcel Bardiaux dans la conribution faite plus haut... Je ne voulais vexer personne...

Sam

27 jan. 2008
0

pour sam
biensûr

30 avr. 2013
0

Navigué très loin ? Peut-être pas, je n'en sais rien.
Jules Verne encore moins.
Inspiré du monde ? Excuse-moi, personne n'a fait mieux que ces deux là !

27 jan. 2008
0

"Aux 4 vents de l'aventure" de Marcel bardiaux
Je suis en train de le lire. Effectivement Marcel Bardiaux y "allume" Jean Merrien. il allume également beaucoup de monde. J'ai eu la chance en l'achetant d'occase (2 tomes)d'avoir avec le cahier spécial édité à part par l'autheur et y décrivant certaines facettes taboues de son voyage. Pour ceux qui ne connaissnt pas,
c'est un tour du monde par le Horn, Tahiti, le Timor... sur un voilier (petit et rustique selon nos critères actuels) effectué dans les années 50, en solitaire.
Nombreuses photos, cartes. Récit intérressant

27 jan. 2008
0

Sur Jean Merrien...
Voici l'adresse d'un site fait par un descendant :
gwdefrem.club.fr[...]ex.html

C'est l'icône de toute une époque de la plaisance, ses livres m'ont beaucoup fait rêver. ils sont bien surranés aujourd'hui.
Bardiaux était un marin génial qui s'est enguelé avec à peu près tout le monde. Il était misanthrope, c'était son droit, mais cherchait à s'imposer dans une reconnaissance sociale, ce qui était son paradoxe. Nous en avons tous.
De toute manière, tout ça est bien loin...

30 avr. 2013
0

Surannés ? Dans le style, c'est sûr.
Mais pour le fond ?
Je ne sais même pas s'il était bon marin, et entre nous, je m'en fiche.
Par contre, il aimait profondément la mer et la voile, et il savait faire partager cet amour. Pour le lecteur que je suis, peut-on mieux dire ?

27 jan. 2008
0

Autre excellent auteur maritime
et également artiste : Marin Marie et son "vent dessus, vent dedans". Toute une époque de la plaisance.

27 jan. 2008
0

Qui a lu
"L'embellie sur la mer (36000 milles sur Hispania)"
de Max Graveleau?

21 mar. 2013
0

MOI?moi moi moi moi !
Et il est encore en vente à la barge du C.N.T.L. à l'entrée du vieux port de MRS.
Où on mange fort bien.

27 jan. 2008
0

Voir le fil...
...énorme "mes livres à moi mais je les prête..."
Ici : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

28 jan. 2008
2

Tous les types de navigation à voile
que ce soit la côtière, la semi-hauturière ou l'hauturière ou le long cours sont toutes aussi respectables les unes que les autres et on y trouve de bons marins dans toutes les configurations décrites.

En côtier, par exemple en zone mal pavée, la technique prime ansi qu'un certain sang-froid.

En haute mer loin de tout ce sera plutôt l'endurance et le mental qui seront déterminants.

Finalement les critères requis seront différents selon la navigation envisagée.

Pour moi, un bon marin c'est celui qui se connait parfaitement, qui navigue selon ses propres qualités, qui ne prendra aucun risque inutile tout en ramenant à bon port et en toute sécurité l'équipage dont il a la responsabilité.

Le reste, c'est surtout de la littérature pour une intellectualisation virtuelle de la plaisance à défaut d'un nombrilisme condescendant.

28 jan. 2008
0

oui
on ne peut mieux le dire :-)

28 jan. 2008
0

En effet
... je pense aussi qu'on peut être marin sans avoir navigué sur toutes les mers. Je persiste à dire qu'il est plus facile de traverser l'Atlantique que d'aller de Carteret (50) à Jersey via le chenal de la Petite Anquette suivi du chenal Violet.

28 jan. 2008
0

Ooops
Quand je dis Jersey, il faut comprendre Saint-Hélier, car de Carteret on peut aller directement à Gorey ou à Sainte Catherine sans grand risque.

28 jan. 2008
0

gipsea 84 a effectivement tout résumé...
Rien de plus à dire...

Mais il est quand même bon de se remémorer comment les anciens naviguaient avant l'apogée du GPS (et c'est pas si vieux que çà)... Surtout en cas de panne de ce dernier...

29 jan. 2008
0

Un GPS :
engin peu encombrant qui permet de se passer des deux vedettes affectées au retour à bon port.

;-)

29 jan. 2008
0

Je me contente d'être dur.
Ce qui ne m'empêche pas de l'avoir dure...:jelaferme:

30 jan. 2008
0

Justement à propos du sens marin
le livre de David Burch "Navigation de secours" serait intéressant paraît-il.

Quelqu'un connait le bouquin ?

30 avr. 2013
0

Pour un vieux , on doit dire " qu'est ce que c'est " un GPS , là tu est un peu trop dans le jeunisme , bien loin de l'académie française , dont je pense que tu te fous autant que moi , MAIS je tente de respecter la LANGUE , dont je considère que cela représente une part importante de notre ..... Identité / culture / patrimoine / et autre valeur relative.

Au delà de ces bornes , toutes les limites sont franchies .......just think it , comme on dit en français . Salut. Bernard

28 jan. 2008
1

Pas si vieux!
c'est quoi un GPS? :-)

29 jan. 2008
0

hi,
tu es dure!

29 jan. 2008
0

Ah
donc quand on a les vedettes, c'est totalement inutile!

03 fév. 2008
0

Je me suis dégotté le bouquin
je dois dire qu'il est plaisant à lire et qu'il apporte des infos formidables, mais à actualiser bien entendu.

Ce sont presques des instructions nautiques, mais avec commentaires.

Je ne regrette pas mon "achat".

VO

03 fév. 2008
0

on le trouve encore...
sur priceminister...

pour ceux que çà interesse...

S@m

20 mar. 2013
0

Bonjour,
Juste une petite note pour signaler que le livre de David Burch est disponible en français sous le titre "Navigation de Secours". On peut le trouver sur le site:

www.navastro.fr[...]

Cordialement

27 mar. 2009
0

Jean Merrien....
Si les voileux préfèrent en général, la technique aux romans , je vous recommande quand même :" L'homme de la mer " , de J merrien......

20 mar. 2013
0

Ah, Jean Merrien, c'était une autre époque : connaissez-vous "l'Art du large", qui m'a fait rêver autrefois, sans parler des "navigateurs solitaires" ?

Il s'est fait le promoteur de la série des "Diables", mais ce genre de bateau a été assez contesté (je me souviens d'un banc d'essai dans la revue Bateaux très critique). C'était aussi un "adversaire" de la course-croisière.

Ceci dit, sa "philosophie de la croisière" n'était pas dénuée de fondement : ne pas sortir avec une menace de coup de vent, mettre le moteur si le vent tombe au cours d'une traversée, etc.

21 mar. 2013
0

J'ai connu et fréquenté le plus grand de la série des diables, une dizaine de mètres, gréé en ketch, son exemplaire personnel m'a-t-on dit.
Certes ce n'était pas un foudre de guerre, mais avec du vent, un bon bateau.
Extrèmement bien conçu, hébergeait 6 personnes sans se faire prier, échouait partout sans difficulté.
Que de bons souvenirs.

F

21 mar. 2013
0

c est noté! merci, je ne l ai pas lu.

21 mar. 2013
0

je trouve que ming ming et l art de la nav minimaliste de roger taylor super aussi....

21 mar. 2013
0

Hello!
Au début du post j'ai lu quelques remarques de ce type "très bience livre mais un peu vieillot"... alors je me demande: quels équivalents (en terme de qualité de récit, conseils...) pour AUJOURD'HUI?

21 mar. 2013
0

AMHA... y'en a pas.

Merrien est dépassé pour tout ce qui est construction ; mais son cours de plaisance, par exemple, n'a rien à envier aux Glénans. La série "ma première voile" est exemplaire. Et sur l'histoire de la plaisance, il est remarquable, et donne des quantités d'infos et de pistes pour en apprendre plus.

Pour ce qui est du plus beau et du plus grand livre sur la voile... découvert, justement, grâce à Merrien... "Le voyage d'Anahita", par le commandant Bernicot.

21 mar. 2013
0

Pas tout a fait pareil , mais c'est un bouquin qui ma fait rêver.
Seul sur les océans de pierre auboiroux :pouce:

21 mar. 2013
0

un livre a lire aussi absolument

"HORUS Là ou la mer est plus ronde "

de notre ami Alex de Roquefeuil present sur HEO sous le pneudo Aroc

Sans vouloir faire de la pub ,c'est en un seul mot : Captivant .

et ça parle de la voile d'aujourd'hui

30 avr. 2013
0

et aussi son dernier bouquin : maitre à bord !
un nouveau guide de référence ...

21 mar. 2013
0

j'ai eu un "scorpène", un bon bateau, extrèmement bien construit et avec des aménagements intérieurs très bien conçus. J'ai égaré, avec le temps, le ivre de Merrien dans lequel il y avait les plans du Scorpène, si quelqu'un pouvait me les faire parvenir, çà serait sympa...

22 mar. 2013
0

J'ai le souvenir d'un livre de Merrien sur la voile légère et destiné aux apprentis. Ben y a quand même des tas de trucs à oublier dans ce qu'il écrit, car la "chose" a bien évolué. Et il en va de même pour la croisière côtière.

Je les ai lus, dans les années 70 mais je ne les conseillerai pas aujourd'hui, sauf pour la culture historique; j'ai un faible pour Merrien et entendu beaucoup d'histoires sur le bonhomme, vu que le chantier du village a collaboré avec lui pour produire Diable, Grand Diable, Scorpénic et Scorpène...

22 mar. 2013
0

Comme beaucoup, j'ai bien aimé les livres de Jean Merrien, qui avec le Cours des Glénans m'ont appris beaucoup de choses, sur la voile et la navigation dans les années 60.

De même certains de ses romans pour jeunes "La régate aux mystères" se passant dans le Golfe du Morbihan, "Drôle de Croisière" en Angleterre, sont des livres à la fois d'aventure amusantes et pédagogiques.

Il avait de bons contacts avec: Le Toumelin, Jean Lacombe...mais certainement pas avec Marcel Bardiaux qui, comme dit plus haut, tire dessus à boulets rouges.

22 mar. 2013
0

Décidément, je ne suis pas le seul à garder un souvenir ému des livres de Jean Merrien.

Il avait effectivement un talent pédagogique : dans plusieurs de ces livres (dont "Possession de la mer" et "l'art du large", il expose une "méthode de navigation" pour traverser la manche :
1) si le vent tourne et devient debout au premier tiers de la traversée, faire 1/2 tour ;
2) faire route directe (sans correction de dérive) les 12 premières heures, puis, en fonction de la durée probable de la fin de la taversée, anticiper le courant pour arriver au port souhaité.

Tout ceci semble du bon sens, non ?

29 avr. 201329 avr. 2013
0

Salut
Je viens de le lire, ce livre. Ce fil m'en a donné envie... je l'ai trouvé d'occasion sur la FNAC.
Bon, il est vraiment vieux... on y trouve quelques bons conseils, mais l'intérêt que j'y ai trouvé est plutôt de jeter un oeil sur la plaisance de "l'époque".

On y trouve des remarques rigolotes de l'époque, genre :
"les voiles en coton d'Égypte sont préférables aux voiles nylon"...
"On va commencer à fabriquer des bateaux en polyester, qui seront (peut être) étanches"...
"Je répudie les mats métalliques, à cause de leur sonorité"...
"Un canot pneumatique ne peut servir de youyou"...

Il y a des trucs par contre, à mon avis un peu débiles, comme :
"On fabrique un safran de fortune avec les... portes de roof"... Si il s'agit (ce que je crois) des panneaux de descente, cela empêcherait de fermer la descente et de laisser le bateau à la merci de la mer !!!

On ne peut en vouloir à Jean Merrien de ne pas connaître (en 1956) les progrès techniques qui allaient être faits au cours des 57 années qui allaient suivre, que ce soit en architecture navale, en matériaux, en nouveautés, inventions... etc.

J'ai bien aimé certains passages comme : "l'étiquette navale", ou, en particulier, le chapitre sur les "femmes équipières" (page 104)

Pour ceux qui cherchent un bon livre : "Au Large" de Alain Gliksman, éditions Maritime et outremer, Neptune.

30 avr. 201316 juin 2020
0

Un autre indispensable.... :lavache: :acheval: :acheval: :acheval:

30 avr. 2013
0

Le plus beau, le meilleur, et découvert grâce à Merrien :
"Le voyage d'Anahita", par le commandant Bernicot.

30 avr. 2013
1

Y a t'il UN LIVRE À LIRE ABSOLUMENT , ou peut on relativiser la valeur d'un écrit à une date donnée et à des conditions techniques et culturelles données ?

Quid des livres qui ont été écrits depuis , quid des livres DÉFINITIFS qui seront écrits dans cinq/dix ans et qui seront dépassés dans vingt ans ,,,

Même pas peur , je suis dans mon époque , je tente de demeurer dans un flux raisonnable de modernité , évacuer les scories et garder l'essentiel, choix délicat , dont seul l'avenir nous donnera la/ une clé

Prendre du recul ... Salut. Bernard

01 mai 2013
0

Moi, je voudrais voir Jean Merien entrer en surf sur un Pogo dans le Trieux sous spi asymétrique...
Si ça c'est pas aussi de la navigation, je sais plis de quoi je parle!
Il faut regarder ces charmants bouquins avec l'interet qu'on porte aux poëtes, pas avec l'oeil de l'èléve attentif. On peut trés bien aprendre par des chemins détournés...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (180)

novembre 2021