un joli classique qui coule

j'aime trop ces bateaux pour les voir disparaitre. les bateaux en bois, anciens, même en "état concours" sont ils encore un bon choix pour faire des traversées ambitieuses ?

www.latitude38.com[...]y.lasso

L'équipage
08 fév. 2013
08 fév. 2013
1

Pourquoi pas ? Regarde la transat classique.
Naturellement, il faut que les bateaux soient en bon état, quel que soit leur âge et le matériau.

08 fév. 2013
0

lulu ce n'est pas le très beau plan CAILLEBOTTE qui a fait les régates impériales en 2011 ou 2012 ?

08 fév. 2013
0

Non non.
Ma Lulu n'est pas le superbe caillebotte qui fréquente les circuits méditerranéens, mais une modeste réplique de langoustier.

08 fév. 2013
0

oui mais il s'agit de perte de patrimoine ...

08 fév. 201308 fév. 2013
1

combien de bateau sont au fond que se soit bois, poly ,acier ,alu etc
le principal sait les personnes a bord
il y aura tjr des passionnés pour redonné vie au bateau en bois

08 fév. 2013
0

bien sur c'est hors volet "humain" qui est le seul qui compte d'abord mais ensuite si l'équipage est sauf savoir que ces merveilles vont pourrir au fond des océans comme le Firecrest et tant d'autres !!

08 fév. 2013
0

le récit est poignant, il est solo, le bateau a commencé à fuir après un choc mais la fuite était raisonnable et il a lutté 2 jours et 2 nuits

08 fév. 2013
0

C'est toujours dommage de voir un joli ou ancien voilier disparaitre.

Mais, il faut dire que si rares sont les voiliers de série qui coulent, il n'en est pas de même pour les voiliers en bois, en contre-plaqué ou en bois moulé...

08 fév. 201308 fév. 2013
2

C'est Peut-être plus en rapport avec l'age et l'entretien du bateau, qu'avec le matériau de la coque ou la construction en série ? ...

10 fév. 2013
0

Ce que vous ne prenez pas en compte, c'est que les voiliers coulent rarement par mauvais temps...

10 fév. 2013
0

Si je comprend bien en ayant visionné la vidéo, a Marseille, le mauvais temps commence quand il y a 1,5 m de creux et et une vingtaine de noeuds de vent!

08 fév. 2013
0

Bien vu Lulu. Les bateaux classiques s'il sont bien entretenus (Ce qui coûte cher, c'est vrai.) sont à même de supporter le mauvais temps.
Pour preuve:


Le navire se nomme Eilidh, c'est une construction de 1931.
Quand à Lulu (Plan Caillebotte, mais plus surement Rabot), il est à Sanary dans le Var et se porte comme un charme.

10 fév. 2013
0

Bien triste...
encore un ofni, ça devient préoccupant!
lire le récit du skipper :
sailorrob.com[...]nd.html

10 fév. 2013
0

bjr,
quand on ne va pas trop vite +- 5nds et que l'on heurte un ofni ,a moins de le prendre dans un coin si c'est un container il y a peu de chances que ça traverse la coque
qu'elle soit en polyester ou en métal ou en bois moulé ,en bordé classique c'est différent à moins d'avoir des épaisseurs de bordé importantes et la c'est la masse qui pousse .
il y a quelques années je suis monté sur un bidon de 200l au 3/4 plein d'eau ,d'ailleurs je l'ai coulé après en faisant un trou dedans .
c'est le bruit sous la coque qui m'a fait réagir ,nous étions au moteur avec le pilote ..
après inspection il n'y avait que quelques rayures insignifiantes .
une autre fois entre elbe et la corse de nuit nous sommes rentrés dans un arbre coté ramure encore au moteur ,le problème à été de se dégager avec la scie à métaux du bord .il nous manquait les petits oiseaux .
quand la mer ne sera plus considérée comme un grand
dépotoir nous aurons fait un grand pas en avant bien que nous soyons au bord du précipice ..
alain
:pecheur:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Encore la pluie...

mars 2021