un inconvénient sérieux du mouillage très textile

nous avons remarqué plusieurs fois des bateaux au mouillage avec une longue aussière textile et une courte chaîne. Pour moi le principal inconvénient est l'évitage. En effet les bateaux ancrés ainsi ont un large rayon d'évitage ce qui pose un gros problème pour les autres bateaux alentours. Il n'est pas rare de retrouver ces bateaux baladeurs collés à un autre bateau la nuit (ça nous est arrivé récemment et pourtant j'avais pris large). Que les bateaux ainsi ancrés risquent plus de déraper qu'avec plus de chaîne me paraît évident mais en Atlantique on mouille rarement par plus de 10m de fond ce qui ne pose pas trop de problème si ce n'est celui déjà indiqué au dessus.

L'équipage
23 août 2016
23 août 2016
4

tu vois les inconvénients, quant au dérapage tu es sur un jugement de valeur. Les avantages sont donc : légéreté, on évite le guindeau et 100Kg sur l'avant d'où qualités marines améliorées, l'élasticité du cablot évite les a coups et de décrocher l'ancre ou arracher un taquet, mouillage grande profondeur possible, la chaine ne ravage plus les fonds....

23 août 2016
0

Ici, la très grande majorité des bataeau ont un mouillage mixte composé d'une chaine d'environ 50 pieds et d'un cablot.

Sur mon bateau, j'ai 75 pieds de chaine et 150 pieds de cablot. Le barbotin de mon guindeau accepte les deux.

25 août 2016
1

Le mieux c'est les lacets en chaines ,ça tient plus et longtemps .

24 août 2016
8

Tu chausses du combien?

25 août 2016
0

Bonsoir,
combien de temps mets-tu à lasser tes chaussures?
Gorlann

09 oct. 2016
0

my god !

24 août 2016
0

désolé mais ça n'est pas de ma faute si des gens ne savent pas se mouiller correctement et font n'importe quoi sous prétexte d'alléger le bateau, quelques bouteilles de moins feraient le même effet.
Pour l'élasticité du câblot l'amortisseur du poids de chaîne fait le même effet et si ça piaule velu rien n'empêche d'ajouter un amortisseur quelconque.
Je ne suis d'ailleurs pas contre le mouillage mixte, je le pratique aussi, mais attention à ne pas aller trop loin !
Le bateau qui est venu s'écraser contre le mien l'autre nuit n'aurait pas eu ce souci en mouillant tout chaîne, il n'y avait que 10 m de fond et 3 ou 4 nœuds de courant.
Mais pas grave ! chacun doit faire son apprentiossage avec plus ou moins de douleurs.

23 août 2016
0

Mouiller par l'arrière réduit l'évitage...

23 août 2016
2

oui , mais si tu es le seul à le faire dans un mouillage ... :non:

24 août 2016
0

mouiller par l'arrière ?Ca permet de faire entrer le vent dans le bateau s'il fait très chaud mais c'est très bruyant d'ès qu'il y a un peu de clapot de plus pour ceux qui arrivent c'est déroutant et j'en ai vu qui croyant bien faire se mouillaient sur l'arrière du bateau ne comprenant qu'après que c'était l'avant.

23 août 2016
0

Évitage...

Par curiosité, avec un mouillage t ont chaine, qu'est-ce que vous considère normal comme touée?

24 août 2016
0

perso: mini 30m ou 5 hauteurs d'eau à PM jusqu'à F5. un peu plus si clapot et qu'on parte se balader à terre.

à partir de F5, une hauteur d'eau à PM par degré Beaufort (et si j'ai la place, 50 m d'office)

24 août 2016
0

1Maille pour 12 pieds

24 août 2016
2

Tryphon,
J'ai à bord, en mouillage principal, ~130 pieds de chaine de 10mm et ~160 pieds de câblot d 16 mm, épissuré directement sur la chaine.

N'ayant pas à m'occuper des marées, je mouille habituellement: 4 à 5 fois la hauteur d'eau + franc-bord; (mini 20 m dans les tout petits fonds).
Entre 7 et 9 m de profondeur, toute la chaîne est dehors, et à partir de 10 m (rare) je rajoute du câblot.

24 août 2016
1

Comment l'evitage avec un mouillage textile pourrait être plus grand qu'avec un mouillage chaîne?

L'evitage n'est il pas seulement dû à sa longueur ?

Il n'y a pas besoin de mouiller plus avec un textile pourtant

24 août 2016
0

ben essaie et tu verras ! ou mieux, mouille toi tout chaîne à côté d'un tout (ou presque textile) (ou l'inverse)et tu nous en reparleras le lendemain matin si le courant ou le vent ont tourné.

24 août 201624 août 2016
3

T'es pour la paix des mouillages... :)

24 août 2016
7

par petit temps, la chaine n'est pas tjs complétement étalée, le bateau ne tourne pas autour de l'ancre mais autour d'un paquet de chaine décentré ...

24 août 2016
15

donc par petit temps ceux qui mettent de la chaine, en mettent trop, et dès que le vent se lève l'évitage est le même qu'en textile

24 août 201624 août 2016
1

Que veux-tu mon cher Jean...il faut les deux avis.
Les "tout chaîne", comme Alain Grée et les "mixte", dont je fais quand même partie, à partir d'une grande profondeur.

Mais nous sommes quand même 100% d'accord sur l'ancre Kobra, et le positionnement de l'ancre dans du sable !!!!
Je n'ai jamais dérapé depuis que je l'ai (12 ans), malgré les mouillages tout chaine !!!

24 août 2016
4

13 tonnes et juste 40m de mouillage?!?!?!?!?... Euh, ça me semble un peu léger ton histoire.
Ou c'est juste moi qui ai la main lourde?

25 août 2016
0

Ouais... Peut-être moi aussi qui par déformation professionnelle en fait trop. J'utilise toujours l'intégralité du mouillage du bateau, quitte à ajouter le mouillage secondaire si ça monte dans la nuit sans que le vent tourne.

24 août 2016
0

Une Kobra 7kgs pour un First 30 ???!!!
:lavache:
Ou ai-je mal compris ?

J'hésitais pour une nouvelle ancre entre 8 et 10kgs pour un petit voilier
:mdr:

24 août 2016
2

Bon Jean tu cherches! :-)
"mouillage tout chaine rappels brutaux et ancre qui chasse
peu de gens savent bien mouiller l'été en corse"

24 août 2016
0

Tu es très chanceux. Jamais la chance ne t'a manqué. Sans ironie, aucune, je suis certain que ton savoir-faire, à ce niveau-là d'efficacité,a énormément aidé la chance.
A moins que ce ne soit l'inverse.

24 août 2016
1

Comprends pas!???

24 août 2016
0

As tu une explication de ton commentaire, s'il te plait?

25 août 2016
1

Ah merci, je comprends mieux!!!! :tesur: :mdr: :mdr: :mdr:

25 août 201625 août 2016
6

Donc pour toi dire que le diamètre max d'évitage est lié à la longueur du mouillage serait une grosse bêtise?

Merci de m'expliquer un peu plus longuement ce que je n'aurais donc pas bien compris voire même pas compris du tout!

Si le diamètre d'evitage est supérieur à la longueur du mouillage, c'est qu'on a dérapé si il est inférieur c'est que la force de ce qui tend à tendre la ligne est inférieure à celle qu'il faudrait pour la tendre.......

D'autre part, il ne m'a pas apparu évident que des posts suivant le tien ou le mien aient appuyé plus ton intervention que la mienne! :heu: :-p :-D

24 août 2016
0

j'ai pratiqué pendant 15 ans avec succes le mouillage à l'americaine, 3 metres de chaine de 8et 50 mètres de bout (max)

jamais dérapé en 20 ans, en corse en saison j'ai du admettre de passer à un mouillage lourd, 9 metres de chaine et 25 metres de bout que je dois rarement rallonger si 10 metres de fond et mistral

c le max que je puisse remonter au winch

tres utile , la ceinture de plomb de 8 kilos que je descends sur le bout, meme avec rafales fumantes jamais vu la chaine se soulever de plus de la moitiés

ancre kobra 7 kilos

toujours réussi à mouiller su sable et eau transparente

je ferais surement autrement en bretagne

on est jamais d'accord avec koala, les pbs que j'ai eu étaient avec l'oceanis 411 en 2015, mouillage tout chaine rappels brutaux et ancre qui chasse

peu de gens savent bien mouiller l'été en corse

24 août 2016
0

J'avoue que la kobra II est geniale, j'ai une 20kg et je mouille instantanement dans la vase, les algues et le sable.
J'ai dû mouiller en urgence dans le chenal du marin à cause d'un filet dans le safran, accroche immediate, mon mouillage est constitué de 20m de chaine et 20m d'amarre. Mon canot fait 13 tonnes

24 août 2016
0

Mon fardage est limité avec 40'', de plus je ne mouille que par 6-7m de fond, j'ai deja tenu par 40nd avec cette config. D'ailleurs là je suis mouillé avec 20 metres à ste anne
J'imagine que si je vais dans vos contrées avec de l'eau qui monte et descend il me faudra plus long :-)

24 août 2016
0

et oui c'était d'ailleurs ce qui était recommandé sur le catalogue à l'époque, apres un coup de vent elle s'enfonce, on ne la voit meme plus. les ancres modernes ont des avantages

24 août 2016
0

CQR 9kgs et 15m de chaîne en Manche sur un 9m de 5T, jamais dérapé.

24 août 2016
0

les seules fois ou j'ai chassé c'est avec l'oceanis, une grosse ancre bizarre

24 août 2016
2

Clarivoile: deux interventions étonnantes, dangereuses et FAUSSES.
Sans haine et sans violence...

25 août 2016
1

:mdr: :mdr: :mdr:
Bonjour, Je ne t'avais pas répondu car après ton post des interventions le faisaient pour moi. Et puis la flemme car il aurait fallu une tartine.
"L'évitage n'est-il pas dû seulement à sa longueur?": ça c'est une perle!
Enfin j'aurais terminé comme Dulcinea: Mouillez ailleurs SVP... et je n'aurais pas voulu te vexer...
Cordialement.

25 août 2016
2

Je te pose une étoile et j'arrête car je ne suis pas au niveau.

24 août 2016
0

Ça dépend de si le vent tourne et de comment tu as mouillé...
Quand j'ai à me mettre au mouillage (très rare), je mouille à la voile, en maintenant de la tension dans la chaîne puis le câblot de manière à être sûr de tout bien étaler, et juste avec la GV poussée à contre pour ne pas trop "forcer" sur le mouillage avec le moteur en marche arrière.

24 août 2016
0

Un matin au mouillage derriere l ile d ars
Pas de vent, des courants, la partie non lestee du mouillage qui flotte
au matin, mon fantasia dl etait liguoté
2 tours autour du safran et de la quille
Moteur impossible sauf à tout couper
Le mouillage sous tension dans le courant etabli....
Le bordel en somme

24 août 2016
0

"Le bordel en somme"
Effectivement...
:oups:
Tu t'en est sorti comment et en combien de temps ?

24 août 201624 août 2016
1

Tu as un textile flottant Sortilege ?

01 sept. 2016
0

Sorry pour le delais de reponse,
comment je me suis sorti du mouillage textile qui ficelait le bateau ?
Le bateau etais bloqué par le travers par le courant
impossible a la n1ge de f1ire pivoter le bateau
j ai attaché un parrebat sur le bout d ancre derriere le taquet
puis j ai libere le mouillage
Suis retourner dans l eau pour oter un premier tour
la pression du courant a fait le reste
je suis remonté à bord,
et au moteur suis allé recuperer mon parrebat et la ligne de mouillage
that s all folk s
bonne nav....

26 août 2016
0

j'ai connu le même problème à l'île d'Aix avec le cordage d'une ancre légère. J'ai utilisé par la suite un lest qui maintenait le cordage à 2 mètres mini de profondeur.

Quelqu'un avait été bloqué par sa chaîne dans la Gironde - se méfier du courant !

24 août 2016
0

je partage à 100% l'expérience de jeanlittlewing, jamais eu de pb avec ce montage même en Bretagne dont j'ignorais qu'il était à "l'américaine" . La seule limite concerne les fonds d'herbe, le mouillage n'est pas suffisamment lourd pour traverser le tapis. le cablot n'est pas obligé d'être flottant...j'ai de l'aussière 3 torons de base

24 août 2016
0

Le deuxième problème c'est les fonds coupants, rocher, corail etc.

24 août 2016
0

À l'américaine????

Jamais entendu cette appellation ici, on parle simplement d'une ligne de mouillage mixte.

Ici, la norme pour la chaine c'est l'équivalent d'une longueur de bateau, 25 pieds pour un bateau de 25 pieds, 40 pour un bateau de 40 pieds. Par ailleurs, je n'ai jamais vu de cablot flottant sur une ligne de mouillage, généralement c'est un bout de nylon 3 torons ou tressé, toujours du 3 torons si utilise avec un guindeau.

24 août 2016
0

qui a parlé de bout flottant ? pas moi
à chicago ils parlaient de mouillage américain, sur le lac michigan on a plein de place et du bon sable !

24 août 2016
2

À vous lire, un mouillage textile est composé d'une ancre, d'une petite longueur de chaîne, et de câblot....
Et le bout plombé, personne ici ne l'utilise ?
.
Sur mon "jouet de plage" à trois coques, mes deux lignes de mouillages sont constituées, depuis un certain temps, de:
6m de chaîne de 6mm, épissée sur 15m de bout plombé, lui même épissé sur une quinzaine de mètres de câblot.
Mon mouillage principal ( "lourd"...toute proportion gardée...) porte une Kobra de 6kg.
Mon second mouillage, pour ancrage arrière ou mouillage pique-nique, porte une ancre aluminium Foblight.
.
Je suis convaincu de l'efficacité du bout plombé, en remplacement des 15m de chaîne que j'utilisais à mes débuts... et c'est notablement moins lourd à remonter à la force des bras !
.
Pour aller dans le sens de ce qu'écrit Clarivoile plus haut, je n'ai jamais eu la necessité de mouiller plus long depuis que j'ai remplacé une grande longueur de chaîne par du cordage (lesté...)
.
Les quelques mètres de chaîne que j'interpose encore entre le bout plombé et mes ancres sont surtout utiles pour résister à l'agression des éventuelles roches au fond qui ne manqueraient pas, à force de ragage, d'entamer le cordage lesté.
.
PHIL

24 août 2016
0

Mouillage principal : 12 m de chaine, 20 m d'aussiere, vaudrait mieux 8 + 35 m mais c'était déjà ds le bateau. Si nécessaire 50 m de plus dans un coffre arrière. Mouillage secondaire : 30 m de nylon de 8 et Fortress 1,7 kg. Balancée à l'arrière à la volée sur sable et ça tient très très bien. Bateau de 8 m, essuie glace à 180 degrés sur mouillage avant, beaucoup mieux sur arrière.

24 août 2016
0

Bjr, Le mouillage à l'américaine n'est plus de mode chez chez les américains!
Je navigue depuis 1995 aux Antilles et durant les 1° années, mouiller à coté d'un US était la mini-catastrophe quasi assurée si le vent tombait pendant la nuit.
Le sites internet américains ont dû bruisser d'histoires désagréables sur ce sujet et on ne voit plus de 3 m de chaine plus cablo exclusif. Enfin.

24 août 2016
0

effectivement, mouiller par l'arrière doit être beaucoup plus simple, il n'y a plus à venir à pic et culer. Il suffit de laisser filer ; seul pb : la baille est à l'avant ! Comment évite ton bateau par rapport aux autres mouillés par l'avant ?

24 août 2016
0

J'ai un mouillage lourd devant et un mouillage léger derrière. Donc pas de problème, et il tire moins de bord que par l'avant.

24 août 2016
0

:jelaferme:

24 août 2016
0

@ Tup François devrait se relire, :mdr:

24 août 2016
0

Un bateau qui évite sur un cablot à un rayon qui devrait être superieur à celui qui évite sur chaine.
Au changement de marée, il suffit de plonger pour voir l'arc de cercle que fait la chaîne au fond (enfin si elle a été bien étirée lors de son mouillage).
Pour qu'elle tienne bien au fond l'angle entre la verge et le sol ne doit pas dépasser 10/11 degrés.
À chacun de voir comment maintenir cet angle en fonction des conditions.

P.S. t'es où kaj ?

24 août 2016
0

kaj se trouve actuellement à Loctudy au port, ce matin il était à Audierne et avant au mouillage dans l'anse de Combrit. J'ai voulu mouiller aux îles de Glénans mais c'était la foire, full bateaux plus zodiacs plus promènes couillons plus un bateau gris, on a fui honteusement, on y reviendra quand il y aura moins de monde.

24 août 2016
0

Salutations à vous deux... de la part d'Hivaou. Je pense rentrer sur la Vilaine demain.
J'ai trouvé une place (61) juste sous surcouf.

24 août 2016
1

Il serait intéressant que tous les ceusses qui font part de leur expérience de mouillage,ajoutent le poids de leur bateaux, pour qu' un béotien comme moi puisse se faire une idée comparative des solutions apportées au problème du mouillage de bateaux dont je ne connais pas, hélas, les caractéristiques .....

24 août 201624 août 2016
2

Le poids du bateau n'est pas le seul critère à prendre en compte....
Le fardage (hauteur et surface du bateau au dessus de la ligne de flottaison soumis à la "prise au vent") est au moins, amha, aussi déterminant sur les forces exercées sur la ligne de mouillage en cas de montée de la force du vent !

PHIL

24 août 2016
0

Quand j'arrive dans un mouillage j'essaie de faire comme les autres en me disant bêtement qu'il y a une ou des raisons.
Oui' je sais: Panurge et ses moutons, le joueur de flûte et ses rats, etc...
Mais j'ai souvent découvert un peu tard que les courants dans les mouillages étaient en fait des contre-courants, que la brise de terre n'était pas à l'opposé de celle de mer et que les vallées raffalaient souvent.
Quant à savoir le TE des autres et la composition de leur mouillage...

24 août 2016
0

de plus un dériveur n'évite jamais comme les autres et joue beaucoup les essuie glace. Ca ne simplifie pas les choses!

24 août 2016
0

Pour parler Kobra la mienne fait 16 kg (le bateau 8000 en charge) c'est une ancre sûre et fiable mais elle ne prend pas très vite sur les posidonies; Oui ! je sais qu'il ne faut pas se mouiller sur les posidonies, elles seraient en voie de disparition mais j'ai un très sérieux doute à ce sujet mais c'est une autre histoire !

24 août 2016
0

jacques tu oses mouiller sur les posidonies !
:lavache:

24 août 2016
0

8000 kg, holà. Il y a de la contrebande la dessous ???? !

24 août 201624 août 2016
3

Posidonies en Bretagne... ? Ça se réchauffe pas mal ! :langue2:

25 août 2016
0

vers l'ile longue,
l'eau est au alentour de 28° alors ...

25 août 2016
0

Radioactive ?

25 août 2016
0

mon boat de 4,7 t lège est équipé d'un mouillage tout chaîne de 50m de 10 plus un bout de câblot longueur inconnue. L'ancre ressemble à une delta mais avec 2 barres.
Malgré le poids de l'ensemble la tenue est très moyenne.
Je la remplacerai pas une Cobra de 16kg des que possible mais j'hésite à raccourcir la chaine.
Comment utilise-t-on le câblot avec un barbotin uniquement chaîne ?

25 août 2016
0

Lire : je la remplacerai par et non "pas"

01 sept. 2016
0

Salut gilles
ouf, 50 m de chaine de 10
mais c est un panzer ton boat
et tu dois planter des pieux à n en pas finir
des que le clapot est superieur au vent
on en reparle, may be....

25 août 2016
1

Curieuse réflexion. Quand je mouille je suis en général entouré de bateaux plus gros que moi et pour ne pas mettre la pagaille á l'évitage je largue pas mal de cablot pour avoir un rayon d'action semblable au leur.
En plus tout la monde n'a pas de guindeau (moi je n'ai même pas de baille á mouillage). Je remonte á la main une ancre de 10kg et 20m de chaine de 8; le reste c'est du cablot de 14 á la demande.
NB: malgré l'utilisation d'une ancre plate je n'ai dérapé qu'une seule fois en 25 ans, sur une dalle à peine couverte de sable.

25 août 2016
0

Même bateau que kaj,
50 mètres de chaine de 10.
50 mètres de câblot
pour 7 tonnes (sans la contrebande bien sûr).

25 août 2016
1

Il y a encore pas mal de gens au US côte est qui sont sur moulliage mixte, assez court en chaîne. Il y a 2 semaines, à Block Island, on devait être 150 bateaux au mouillage dans la baie et au moins 50% était sur moulliage mixte. Mon voisin de mouillage, inquiet de me voir tout chaîne versus lui presque tout câblot m'a expliqué que une des raisons qui justifie ce type de configuration est une question pratique: dans la baie de Cheasapeake d'où il arrivait, les fonds sont très vaseux avec une vase mole collante. Sur chaîne, on remonte toute la vase à bord et le nettoyage est infini, on en fout partout. Avec du câblot, c'est bien plus propre.

25 août 2016
0

merci pour l 'explication

25 août 2016
0

Vu notre programme régate (avec mouillage en pied de mât) et l'absence de davier, nos mouillages sont cobra 16kgs, 6 m de chaîne et 50 m de cablôt, Plus toute la longueur d'écoute qu'on veut pour 10.50m et 4.5 tonnes de bateau.
Normal, on ne mouille que pour éviter de reculer dans la pétole le temps d'une marée, en et prenons coffre ou ponton pour la nuit. Par ailleurs sortir, biturer et mouiller 50m de chaîne á la main sans davier est a priori un truc de titan.

On a quand même mouillé pas mal en croisière avec nos 6m ridicules et beaucoup de longueur ça tient jusqu'a 20nds sur du sable (pas essayé au dessus) même si la remontée á la main devient pénible.

Par contre, comme dis Kaj, l'évitage par petit temps est erratique: 360°, evitage énorme et très différent des voisins qui béneficient du poids de la chaîne, etc... Bref, si ça convient pour l'usage actuel, je ne laisserai jamais le bateau sans surveillance au mouillage, on est donc un peu tributaires d'infrastructures pour la nuit ou d'un équipier bienveillant en quête de sobriété et de silence.

25 août 2016
2

Un inconvénient que je trouve à la ligne mixte (peu de chaine et grande longueur de câblot) et la tendance, au mouillage qu'a le bateau à tirer des bords, de part et d'autre de la position médiane, a cause de l’élasticité du câblot.

Cette tendance, que l'on peut atténuer avec un poids coulissant, est nettement moins importante avec le mouillage tout chaine.

25 août 2016
0

comme dit plus haut mouiller par l'arrière réduit ce problème . Le mouillage étant léger, il se manipule à la main

26 août 2016
0

oui mais ! quand on le remonte, la ou les pointes de l'ancre ont tendance à rentrer dans le plastique sous le tableau, c'est parfois très difficile d'éviter ça quand on a un émerillon

29 août 2016
0

Un autre inconvénient, expérience vécue, avec le mouillage mixte (peu de chaîne) que je pratiquais dans le temps, c'est le risque de se faire embarquer le câblot par l'hélice d'un bateau à moteur.

C'était il y a quelques 35 ans nous étions mouillés à Pollensa avec 15 m de chaîne et une dizaine de m de câblot, car le thermique soufflait fort.
Un bateau à moteur est passé presque au ras de l'étrave, et s'est pris dans le câblot (tendu à cause d'une rafale).
Il m'a fallu passer un bon moment sous l'eau pour dégager son hélice, autour de laquelle le filin s'était bien entortillé.
L'hélice dégagée, l'agresseur est parti, sans un mot d'excuse, et j'ai dû passer le câblot en pertes et profits.

Avec la chaîne, je n'ai plus de soucis.

29 août 2016
0

d'ou l'interet du lest a la jonction chaine bout !

30 août 2016
0

Lest qui peut ensuite servir pour un amarrage sur un quai, à fortiori si le voilier échoue.

30 août 2016
0

?? Tu confondrais pas avec une montgolfiere?

01 sept. 2016
1

Dans mon coin, pour qu'à marée haute le bateau ne s'écarte pas du quai, on place du lest sur les aussières. Peut-être qu’ailleurs on ne contente de faire un réglage d’aussière d'heure en heure, mais ici on préfère l'aspect pratique.

01 sept. 2016
0

Lorsque le bateau échoue, il est tendu sur ses aussières; soit il se colle à quai, soit il fait tomber le quai.
Il arrive aussi lorsque c'est fait quelqu'un qui n'a rien compris au principe le le bateau soit pendu au quai.

01 sept. 2016
0

Si la quille dérape ?? à l'accélération ou au freinage ?

01 sept. 2016
0

malin comme tout ! mais en med ça sert pas

01 sept. 2016
0

Ah! J'ai compris. Et aussi l'échouage à quai. Je n'aurais pas trop confiance, avec le courant et le vent. Mais si c'est l'habitude partagée, .....

01 sept. 2016
0

Qui cède le premier? le quet ou le taquai?
Et si la quille dérape, la barre de flèche ou le liston?

01 sept. 2016
0

Le rayon d'évitage n'est pas le seule problème d'un mouillage principalement textile. En rivière avec renverse du courant à chaque marée, au moment de la renverse, le filin textile a tendance à se prendre dans le safran, la quille ou l'arbre d'hélice (saildrive). La chaîne par contre, étant lourde et donc bien sur le fond lors de la renverse, ne pose pas ce problème. Ca m'est arrivé cet été, j'ai du descendre à l'eau dans le courant avec un masque de plongée pour dégager le tout. J'ai frappé une aussière sur le filin du mouillage en amont, mis le bateau face au courant (il était en travers pour cause de filin bloqué dans la quille) puis détaché le filin du fond de la baille à mouillage puis repris le mou par l'autre côté pour dégager la quille.

01 sept. 2016
0

Comme je l'ai dit plus haut j'ai rencontré quelqu'un dont la chaîne avait bloqué l'hélice dans la Gironde.

01 sept. 2016
0

Le mouillage tant que l'on est seul dans son coin et que ça tient tout les méthodes sont bonnes.
le mouillage quand il devient "dense", la majorité l'emporte ...
Si comme en med. tu es entouré (encerclé) de bateau presse bouton mouillage tout chaine déposé au guideau depuis le copickt, avec ton mouillage textile ton évitage sera différent des voisins et c'est le bordel assuré.

01 sept. 201601 sept. 2016
1

"avec ton mouillage textile ton évitage sera différent des voisins et c'est le bordel assuré."
C'est une opinion un peu précipitée, pour ne pas dire fausse.
Je n'ai jamais vu de "bordel" créé par un mouillage mixte. Dans un mouillage encombré le fardage et le déplacement d'un bateau ont plus de conséquences sur l'évitage qu'un mouillage mixte. En fait il n'y a pas deux bateaux qui réagissent de la même façon au mouillage á une variation du vent en direction et force.

01 sept. 2016
0

C'est quand même pas dure de comprendre que par petit temps, quand ta ligne de mouillage n'est pas ou peu tendu que :
1° tout chaine tu évites autour de ta chaine verticale
2° textile tu évites sur un rayon proche de ta longueur de textile.

Je suis un inconditionnel du mixte, mais comme dit précédemment quand tu vas en med, ou tu te retrouves cerné de presse bouton "tout chaine" ... tu finis par faire pareil ou déserter les mouillages encombrés pour ne pas avoir de problème.

01 sept. 2016
0

le plus efficace en mouillage dense est la pose de corps morts par le port gestionnaire du coin : on peut tasser au maximum car les mouillages sont identiques et très lourds, on n'abime pas les fonds avec les ancres, pas de dérapage, de manipulation de mouillage, tout le monde évite à peu prés pareille... contre un redevance modique de 10€ environ. Ca s'était bien développé en Bretagne Sud (audierne, glénan, groix, lorient...) ou aux scilly et en angleterre mais pas plus loin ; je pense aux 3 pauvres bouées à au NE de l'ile d'aix ou ailleur.

01 sept. 2016
0

Je plussoie, 10€ c'est rien et etre attaché a une boué est tres pratique et tres securisant

01 sept. 2016
0

A 10€, c'est une aubaine. Le problème des corps mort est leur entretien et leur qualité: l'entretien ne se fait pas toujours selon les règles de l'art. J'ai déjà eu le cas ou la chaine a cédé, évidement lors d'un coup de vent. Bonjour les dégâts avec les voisins. Parfois aussi, les blocs de ciment sont trop léger par rapport au bateau accroché, et lorsque le vent souffle c'est tout le corps mort qui part avec le bateau. Le maitre de port doit faire son travail sérieusement. Sur la cote est US, les bouées sont à 30-60$ la nuit selon les services proposés à terre (toilettes, douches, glace, machines à laver...), indépendamment de la longueur du bateau. A ce prix la, 2 lignes d'amarrage sont fournis. On les attrape avec la gaffe et le tour est joué. Pas d'acrobatie à essayer de passer une amarre dans l'œil de la bouée.

01 sept. 2016
3

je suis tout à fait contre les bouées de mouillage autour des ports, c'est souvent n'importe quoi et heureusement que personne ne s'y accroche quand le vent est fort. C'est surtout une façon d'agrandir le port sans trop d'effort et d'augmenter les bénéfices.
Sans cela on pourrait s'ancrer ce qui ferait moins de place ça c'est sûr mais chasserait les bons à rien qui font de la loc sans savoir comment ancrer un bateau.
Tous les bons coins pour mouiller sont pris maintenant par des municipalités qui croient augmenter leurs bénéfices, par des associations quelconques et par des sociétés qui pensent investir avantageusement.

01 sept. 2016
0

Il ya bien le stationnement payant pour les voitures?
Je trouve les bouées moins nocives que les marinas,
à quoi riment tous ces bateaux morts 90% du temps?
Mais je m'éloigne du tout textile!
Signé Père la vertu et Pisse_Vinaigre

01 sept. 2016
1

Aujourd'hui il n'est plus guère contesté que la seule chaine ne suffit pas à amortir les pointes d'effort puisqu'à partir d'une certaine force de vent elle est tendue comme un barre de fer et ne peut faire autrement que de transmettre les rappels au bateau, et ce d'autant plus que le fond est faible.
Après le problème est différent selon la taille du bateau : sur mon voilier actuel, 8 m, pas trop lourd, avec une dizaine de m de chaine et 35 m d'aussière, c'est bien pour la baille à mouillage et pour l'équilibre du bateau. Mais quand je me suis retrouvé sur un bateau ami de 15,50 m et 16 tonnes, ma conviction pour la ligne mixte s'est trouvé en echec à cause du danger pour passer de la chaine de 12 derrière une ancre de 35 kg au cablot, avec un bateau qui tire fort. Passer du barbotin chaine à la partie pour aussière était vraiment dangereux, le propriétaire a choisi à juste raison de mettre 75 m de chaine. Bien sûr si necessité absolue, il y avait de l'aussière disponible, mais seulement dans ce cas là. Alors comment faire pour amortir : on mettait comme beaucoup le fond une manille spéciale pour pouvoir frapper un bout d'une dizaine de mètres quand ca rappelait trop fort, bout que l'on surveillait.
Mais la solution proposée par Artimon (je crois que ses remarques ont été évoquées ici, sinon voir les forums STW et Pratique Plaisance) est à prendre en considération. Il utilise un bout qui circule dans son passavant, donc facile à vérifier, comme amortisseur. Le mieux est d'aller le lire.

02 sept. 2016
0

c'est sur que pour les gros bateaux, c'est différent, le mouillage textile permet une intervention manuelle on ne voit pas de cargos mouillés en mixte

09 oct. 201616 juin 2020
3

Un essai récent de Voiles & Voiliers, (Septembre 2016).
Incontestablement, la chaîne seule donne de meilleurs résultats que le mixte et encore meilleurs que le câblot seul.


09 oct. 2016
0

Le peson aurait dû être à l'extérieur du bateau.
Le renvoi a sans doute retransmis bien moins d'effort en fonction du coefficient de frottement des différents "codages".

09 oct. 2016
0

Avec les forces exprimées en Kg on voit rapidement le credit technique d'une telle aventure.
En tout cas merci pour pour l'article qui est par ailleurs un des moins erronés de la presse nautique depuis la disparition de loisir nautique.

09 oct. 201609 oct. 2016
1

Cette unité a au moins le mérite d'être compréhensible de tous!

09 oct. 201616 juin 2020
0

Comment gérer, facilement, une ligne de mouillage mixte lorsqu'elle traverse le pont à travers un écubier ?

09 oct. 2016
0

Bonne question cela m'intéresse.
- Est ce qu'on laisse le câblot descendre au fond du puits avec la chaîne par dessus?
- Comment on gère si la récupération se fait avec la poupée pour le câblot ?

09 oct. 2016
0

sur le guindeau la chaîne ne glisse pas....

09 oct. 2016
1

Je préfère et de loin les conclusions d'ARTIMON sur STW appuyées par son énorme expérience et ses calculs qui ne peuvent être mis en doute de par le niveau en mathématiques au top de l'auteur.
Cet essai de Voiles et Voiliers ne me semble pas sérieux.

0

Peut-on savoir ici quelles sont ses conclusions ?

09 oct. 2016
0

Poisson rouge, Fais gaffe, tu risques t'accrocher aux travaux d'Artimon très longuement.
En cherchant sur Plaisance Pratique, j'y ai trouvé un de ses articles mais il y en a d'autres. La principale conclusion de ses recherches c'est le bénéfice indiscutable d'un mouillage chaîne complétée en bout d'un amortisseur fait d'un câblot. Cette disposition n'est certes pas "obligatoire" pour des vents faibles mais à partir de 20 25 nds, cad jusqu'à 40 nds dans les rafales, elle devient déterminante dans la tenue de l'ancre.

www.plaisance-pratique.com[...]tableur

09 oct. 201609 oct. 2016
0

Que les essais ne soient pas représentatifs de la réalité, c'est possible; mais le classement dans l'ordre des résistances, avant chasse, reste valable.

Ce que je reproche à cet essai, comme à d'autres d'ailleurs, c'est que la hauteur du franc-bord, n'est pas pris en compte pour le calcul de l'angle de tire. Ils ne parlent que de hauteur d'eau (4 mètres)
Dans 10/12 mètres d'eau c'est moins important, mais dans 4 mètres ça l'est.

Donc si on tient compte d'un franc-bord de ~1m50 sur ce chalutier:
12 m de ligne correspondent à ~2 fois le fond (à partir du davier).
24 m de ligne correspondent à ~4.5 fois le fond....
40 m de ligne correspondent à ~7 fois le fond...

Ce sont des valeurs que nous utilisons parfois lorsque le vent est très fort.

Autre point intéressant la bonne tenue de l'ancre Kobra de 12 kg ~1 tonne, lorsqu'elle est plantée dans le sable.

09 oct. 2016
0

affirmer qu'à longueur égale, un mouillage tout chaîne tient mieux que!un mouillage mixte, qui tient mieux qu'un mouillage tout textile, c'est presque une lapalissade...
Ce qui serait intéressant à mon sens serait de déterminer si dans du vent fort, on gagne plus à rallonger, ou à alourdir ?
Pas grand monde acceptera les contraintes d'avoir 100m de chaîne de 10, alors que 100m de câblot ou même plus, c'est tout à fait faisable.
Dire qu'on ne peut pas mouiller long pour cause d'encombrement, c'est ignorer le fait que les mouillages bondés par 30nds et plus, c'est pas franchement fréquent..
Pas très intéressant, à mon sens !

09 oct. 2016
0

A mon sens on gagne plus en ayant une très bonne ancre surdimentione.
C est mon choix et sa marche.
Kobra 2 de 16kg au lieu de 12 préconiser.
A condition d' avoir un bon gaindeau pour l Arracher!!!!
Vaut il mieux m'être plus 4kg de chaîne ou 4kg d'ancre en Plus?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021