Un grand merci à la SNSM ...

3 aout 2015, nous avons pris ma vedette "Liberty" (vers 11h) pour aller piqueniquer sur la plage du Havre.

La traversée s'est déroulée sur une mer calme par temps doux avec une légère brise fraîche.

Nous étions 5 à bord, 3 adultes et 2 jeunes enfants.

Arrivés au Havre, nous avons garé le bateau au ponton visiteurs, pris la glacière et sommes allés nous asseoir sur les galets pour un encas.
Nous avons regardé et commenté les mouvements des navires plus ou moins gros accompagnés par le pilote ou les abeilles qui poussent et tirent les plus gros navires pour les guider dans le port où les emmener jusqu'au port d'Antifer.
Nous sommes retournés à la vedette et nous avons quitté le port du Havre par beau temps.
Mais, arrivés à quelques encablures, notre moteur est tombé en panne et malgré tous nos efforts, nous n'avons pas réussi à le redémarrer.
Le vent nous poussait vers la digue de Port 2000 et j'ai jeté l'ancre pour nous arrêter ou au moins nous freiner.
En désespoir de cause, j'ai fini par me résigner à appeler les secours.
Les passagers n'ont pas paniqué, ils ont enfilés les brassières et ont conservé leur sang froid et sont resté calmes.

Dans ces cas là, et quand il n'y a strictement aucun autre navire à l'horizon susceptible de vous porter secours, il faut appeler sur le canal 16 de la VHF le CROSS de Jobourg (pour Le Havre). Pour la petite histoire, une vedette est passée à quelques encablures dans les 15 noeuds ... les 3 passagers ont tourné, dans une belle coordination, la tête de l'autre côté ... venez pas me parler de solidarité des plaisanciers !!

PAN PAN PAN
C'était ma première expérience de panne et tout s'est passé avec beaucoup d'attentions de la part du CROSS.
Ils ont appelé la SNSM (Société Nationale des Sauveteurs en Mer) pour leur signaler notre panne.
Une vedette de la gendarmerie maritime ayant capté notre appel est venue jusqu'à nous pour nous sécuriser et a donné au CROSS notre position GPS que nous ne parvenions pas à déterminer avec nos téléphones mobiles.
La vedette s'est positionnée entre la digue et nous, mais voyant que nous étions bien ancrés, ils se sont éloignés ... sans nous quitter de vue.
Merci à ces gendarmes qui sont venus spontanément assurer notre sécurité.
Peu de temps après, la vedette de la SNSM de Honfleur est arrivée, nous a tendu un filin et nous a remorqué jusqu'à Honfleur.
C'est un accident courant en mer.
Les sauveteurs de la SNSM sont bénévoles et hier, ils étaient en famille, Salem, le patron de la vedette Notre Dame du Port, était en vacances et il a interrompu ses loisirs pour venir à notre secours.
Ce sont de belles personnes qui méritent qu'on les aide dans leur sacerdoce.
Si mon témoignage peut les servir, j'en serais ravi.
Merci au CROSS de Jobourg et merci à la SNSM de Honfleur et à ses bénévoles.

L'équipage
30 août 2015
30 août 2015
0

... j'ai démonté le carbu hier et les joints sont morts !

30 août 2015
0

Carburant avec de l'éthanol ?

30 août 2015
0

Je veux dire par cette question :
Avez vous fait le plein avec un carburant type 95 E10 ?
L'éthanol contenu par ce carburant est terrible pour les vieux moteurs ...
Cordialement
Philippe.

30 août 2015
0

Le problème est que même le SP95 normal contient le plus souvent une certaine quantité d'éthanol (pour faire grimper le taux d'octane du carburant).
Y a pas grand chose à faire... Certains parlent de tourner au SP98, mais c'est un carburant presque aussi destructeur pour les vieux joints (assez corrosif). Solution bourrine, tu changes les joints par des modèles compatibles, si tu arrives à en trouver.

30 août 2015
0

Super 95 ou 98 mais surtout pas le super95E10..
J'ai fais le même geste soit disant ecolo avec une moto de 1978 et ça m'a foutu un sacre bordel sur le circuit pompe -carbu et segments...
A proscrire pour nos venerables mecaniques.
Philippe.

30 août 2015
0

?
désolé, Blackfeet, je ne pige pas la question ?

Mon bateau fonctionne au super ... et ça coûte cher Mais je le sors chaque fois que je peux, +sieurs fois par semaine quand c'est possible, ce n'est pas un bois mort attaché à un ponton pour bobos ! Nous n'avons ni ponton, ni eau, ni électricité !
Le jour ou mon moteur fonctionnera à l'eau de mer, je file dans les Caraïbes me goberger au soleil ! :-)

30 août 2015
0

Oui !
Que devrais-je utiliser ?

30 août 2015
0

Merci des tuyaux !
Mon pote mécano m'a dit que lui, pour limiter l'érosion, il met à tremper le joints dans de l'huile pendant 1/2 h avant de les essuyer et de les placer.

30 août 2015
0

... je crois que les joints ont séchés parce qu'avant que je rachète ce bateau, il est resté 3 ans sur ber !

30 août 2015
3

il faut surtout ne pas les oublier lors de la période des dons ...

30 août 2015
0

La SNSM facturait 150 € de l'heure jusqu'en 2014.
Des sociétés privées de sauvetage en mer leur ont fait des procès en concurrence déloyale ... depuis, ils facturent 600 € de l'heure !

31 août 2015
0

Oui, mais le zod y met 3 fois plus de temps à te remorquer ... donc ... ça coûte plus cher !!! :!

31 août 2015
0

Toi tu as eu droit à la vedette c'est pour ça. Moi j'ai eu le zod à 340€de l'heure :langue2:

30 août 2015
0

Combien t'a couté le sauvetage ?

30 août 2015
0

et bien oui, il y a bien une suite ???

30 août 2015
0

Euh ... ? une suite ???
j'ai démonté mon carbu ... faut que je trouve le bon kit de joints ...

30 août 2015
0

2 heures. j'ai eu une déduction pour le temps passé dans le SAS.

30 août 2015
0

oui une suite :: tu as payé quelques chose ? qu'as tu fait envers la SNSM...?

30 août 2015
2

Tu n'es pas mis en examen... Donc tu peux ne pas répondre à ce genre de question !

30 août 2015
0

J'ai fait un don à la SNSM.

30 août 2015
0

1200 roros !
ça fait mal !

30 août 2015
0

bonjour le bénévolat !

30 août 201530 août 2015
0

La SNSM est gratuite pour les sauvetages de personnes.
Donc, si vous êtes en panne, dites plutôt que vous avez un homme à la mer !
Moi, je serai désormais précautionneux, je ne sors plus sans ma belle mère ! :)
Je blague ... ma pauvre belle maman est en maison de retraite !
Si y'a des volontaires parmi vous pour jouer les hommes à la mer ? :)

30 août 2015
0

Pas dans le chenal du Havre...

30 août 2015
0

La gendarmerie. Maritime a fait son boulot. Question benevolat, c'est combien l'entretien de la flotille de la SNSM? Et c'est combiem deja le secours a personne.

30 août 201530 août 2015
0

En fait, je connaissais le patron de la vedette de la SNSM sans le savoir ! Quand je l'ai vu sortir du poste de pilotage, ça m'a fait drôle de voir que c'était lui !!!

Le lendemain, je suis allé dans leur cambuse pour régler les détails administratifs.

Il m'a fait visiter la vedette (2 moteurs diesel de 300 CV chacun et un équipement informatique du genre guerre des étoiles ... plus matériel de plongée, et radeau pneumatique ...) il m'a aussi raconter quelques anecdotes pas piquées des hannetons !

C'est vraiment des gars bien !

Ils peuvent être appelés 24 sur 24 et pour des missions par tous temps !
Il m'a raconté 2 anecdotes significatives.

La 1ère, c'est un bateau de commerce battant pavillon de complaisance attendu au Havre qui n'arrivait pas et ne répondait pas à la VHF ...
Branle bas de combat ... 2 abeilles du Havre (3000CV) et SNSM le Havre et Honfleur font route vers la dernière position connue ... quand ils arrivent, la passerelle a été entièrement balayée par une vague il y a 2 blessés graves extirpés par hélicoptère ... Je vous laisse imaginer le merdier dans le gros temps ...
Ils ont ramené le bateau.

La 2ème est terrible.
Une dame appelle la gendarmerie parce que son mari parti avec un petit voilier a été pris dans la tempête au large de Deauville (d'après ce qu'elle croit car elle n'a aucune nouvelle) ... branle bas de combat ... SNSM les 2 et hélicoptère … et commencent les recherches .... . qui dureront toute la nuit sans résultat !
Au petit matin, le mec appelle sa femme pour lui dire qu'il est au bistrot à Berville en train de prendre un café bien chaud après ses émotions de la nuit sur la Seine ...
Coût de l'opération : + de 300.000 €

30 août 201530 août 2015
0

Il est normal de payer le remorquage de la snsm !
Mais à 600 euros de l'heure peut-on encore mettre en avant le bénévolat des intervenants ???
et faire appel aux dons ?

30 août 2015
1

Petits reproches: il ne faut pas attendre le "pépin" pour enfiler les brassières.Quant-au téléphone pour se positionner, cela fait un peu "léger"

@Coucou: les frais de remorquage ne vont pas dans la poche des intervenants!

30 août 2015
0

Sur une vedette comme la mienne, les brassières sont quelque peu superflues, sauf pour les enfants qui courent de la proue à la poupe !

J'ai un téléphone 4G avec position GPS ... mais ce jour là, comme par hasard, ça ne marchait pas !

30 août 2015
8

Je te recommande de monter une chaise sur le tableau arrière de ta vedette et de t'offrir un HB de secours d'occase (moins de 10cv ça suffit). Au nouveau prochain pépin mécanique tu l'auras largement amorti et ce sont tes enfants qui te remercierons de leur avoir épargné le stress. C'est encore mieux que de dire merci à la SNSM.

30 août 2015
0

Merci du conseil.

Malheureusement les courants de la Seine et de son estuaire ne permettraient pas de rentrer avec un moteur inférieur à 50CV.

Quand la marée descend, on peut se prendre jusqu'à 6 noeuds !

31 août 2015
1

Essayes ça marche avec un petit moteur. Et si le courant est trop fort tu attends qu'il se calme tranquillement au mouillage.

31 août 2015
0

Tu n'aurais certainement pas pu remonter la Seine pour rentrer à Honfleur, mais tu aurais pu facilement rentrer dans le port du Havre en attendant de réparer.

01 sept. 2015
1

Exact! Depuis la réalisation de Port 2000 et le rehaussement d'1,50m de la digue submersible nord, le courant s'est renforcé d'environ 1,5N devant Honfleur.Il faut donc des CV pour aller contre. Les locaux de l'estuaire se calent sur les renverses de courant. Mais quand on tombe en panne, on ne choisit pas spécialement l'heure de la renverse!
Quant à la recommandation de certains de monter un HB "de secours" sur le tableau d'une vedette, cela me semble comique, sauf sur de petites unités. En contemplant les tableaux arrières de mes voisins motoriste, je ne vois pas cela possible sans un montage complexe.

31 août 2015
0

+1, c'est que le proprio précédent de mon voilier avait prévu. Une chaise sur le tableau arrière permet de mettre le moteur 9.9cv de l'annexe à contribution
Ce qui me fait 3 moteurs utilisables à bord: les voiles, le in board de chez Midif et le hors-bord de chez Yamaha.

30 août 201530 août 2015
0

loin de moi l'idée de critiquer les intervenants !

30 août 2015
0

J'avais lu trop vite et compris "mettre en cause" au lieu de "mettre en avant"

30 août 2015
1

Je gare ma voiture, j'amarre mon voilier......en tout cas c'est sympa de remercier la SNSM. :pouce:

30 août 2015
0

Je me gare où bon me semble !
Bon, sauf que, effectivement faut amarrer ... sinon y s'carapate !
Le ponton visiteur est payant.
Mais comme j'ai pris la précaution d'aller saluer la capitainerie et me présenter, ils m'ont dit : "avec les gens corrects, on ne cherche pas d'histoire."
à bon entendeur !

01 sept. 2015
2

Bonjour,
Ca n'a pas toujours été vrai :
www.cnrtl.fr[...]e/garer

01 sept. 2015
0

On dit fréquemment : "j'ai garé mon lapin et je l'ai attaché avec des cordes" !

Le Robert ne dit pas autre chose :
2 (1564, garrer). Techn. Mar. Amarrer dans une gare fluviale. — Ch. de fer. Ranger momentanément (un convoi) hors de la circulation, pour permettre le passage d'un autre convoi. | Garer un convoi sur une voie de garage.

30 août 201530 août 2015
0

AH ! j'ai oublié de vous raconter le sketch avec l'assurance !

Donc, j'ai envoyé la facture SNSM à mon assureur qui m'a gentiment rappelé pour me dire que mon contrat assistance couvrait ce genre de tuile et qu'il fallait que j'appelle directement l'assistance (même N° que pour les bagnoles) et que eux me prendraient en charge.

J'ai donc appelé direct assistance ... ça a pris un bon moment avant que la personne qui s'occupe des plaisanciers me prenne au téléphone.
Evidemment, la première chose que je lui ai demandé fut de savoir si on devait vraiment les appeler avant le CROSS et de quels moyens ils disposent pour nous venir en aide ?
Le gars de l'assistance m'a conseillé de plutôt appeler le CROSS et de les appeler eux une fois le problème réglé !

Mais, m'a-t-il précisé, vous ne serez pris en charge que si la panne se passe à plus de 6 milles de votre port d'attache ... je vous conseille de vous laisser dériver avant d'appeler le CROSS, sinon, vous en serez pour vos frais !!! Attachez l'homme à la mer à une écoute pour ne pas le perdre ...

Je crois comprendre que les plaisanciers ne connaissent pas toujours leurs droits et qu'ils paient toute l'année pour une petite sortie annuelle ... du coup, la branche plaisance semble disposer d'un sacré magot ... ? :) :) :)

Toujours est-il que pour mon hélice j'ai été remboursé illico et pour ma panne et la facture SNSM idem ... ils ne doivent plus savoir comment utiliser le pognon et c'est aussi pour ça qu'ils sponsorisent toutes les courses internationales ... je suppose ... en sus de la pub, bien sûr !

30 août 2015
1

ok pour "la suite" c'est interessant surtout concernant l'épisode assurance

30 août 2015
0

Amusant ça de re conseiller de te laisser dériver! D'autant que tu nous dis être arrivé à quelques encablures de ton port... Une dérive de quelque 5.5 miles avant d'appeler au secours...

C'est du n'importe quoi ces assurances...

30 août 2015
0

Ou bien je me suis mal exprimé, ou bien je n'ai pas bien expliqué ... le but était de dire un petit mot pour la SNSM, pas de narrer notre aventure dans les moindres détails ... mais bon ....
Nous sommes tombés en panne en face de la digue de port 2000, 49°27'7 N par 00°05'13 E - soit une distance de + de 6 milles de Honfleur (en tenant compte de la route obligatoire pour éviter les écueils de Seine).
La dérive (vent et courant) nous poussait vers la digue qui est faite d'un gros amas de rochers sur lesquels nous nous serions vraisemblablement fait mal !

30 août 2015
0

Finalement les assurances sont aussi gentilles que la SNSM. Faut en profiter car ça va pas durer.

30 août 2015
0

c'est pas le même tarif partout en France ?
j'ai entendu parler de 300€ (ou 350) de l'heure ....

30 août 2015
0

Où ? ça m'intéresse ... parce qu'à Honfleur, justement, ils trouvent que c'est trop cher !

30 août 2015
0

Je crois que le tarif horaire du remorquage SNSM dépend du type de canot qui intervient.
L'an dernier, il m' a été facturé 345 €/h pour un canot tout temps.

30 août 2015
0

C'est fou le nombre de Pan Pan concernant les pannes de moteurs envoyé par le Cross , ici (Lorient) encore 3 samedi matin ...

Il faudrait bien que les "motorisé" finissent par comprendre que les moteurs sont conçu ,reflechi, realisé pour qu'ils puissent tomber en panne . Une fois celà bien ancré dans la tête ça ira mieux .

Certains montent un second moteur de secours d'autre s'organisent . J'ai des copains qui sont pecheur et ont donc des bateaux à moteurs et bien ils s'organisent pour ce remorquer entre eux . Et il n'est pas rare que durant la saison ils ne sortent chercher un copain en panne en mer .

Ils sont solidaire entre eux dans la mesure du possible biensur

30 août 2015
6

Oui, Calypso, tu as parfaitement raison.

D'aileurs, avec nos bagnoles c'est idem ! Pourquoi faire appel à des dépanneurs quand il y a tant de tacots qui pourraient nous remorquer ?

Je propose l'ubérisation des sauvetages en mer ... on monte une flotille qui peut intervenir pour dépanner les malheureux ... avec une application java 4G et 3G et le premier qui arrive à remorquer l'autre a gagné un séjour sur les îles Kerguelen ...

Pour redevenir sérieux ... il y a peut-être trop de pannes ... qui pourraient être dues à un mauvais entretien (ma dernière facture oct 2014 remonte à moins de 50 heures - révision complète, vidange, bougies, hélices, filtres ... etc pour 2000 € ... ) ... si on pouvait se retourner contre les chantiers maritimes qui ne font pas leur boulot ? Qui prennent des montants exorbitants .... j'ai payé mon hélice 800 € HT ... je l'ai pétée ... changée moi-même pour 515 € TTC ... je pourrais en dire long sur les chantiers maritime qui se foutent de la gueule des plaisanciers et les traitent comme des arriérés mentaux parce qu'ils ont une cale et 3 bers véreux ... et qu'ils se prennent pour les dieux des océans bien à l'abri sous leur atelier !

Alors du grand n'importe quoi, je ne nie pas qu'i y en ai trop ... mais il y a aussi des gens sérieux ... Qui entretiennent et utilisent leurs bateaux, ne les laissent pas à l'anneau pour frimer et aller de temps en temps boire l'apéro en matuvus sur mon joli voilier ?

Amicalement.

PS : je me doutais bien que ça finirait par tourner en eau de boudin ... y'a toujours des mauvaises interprétations aux bons sentiments sincères, des sous-entendus malins ...

30 août 2015
0

Yfig tu interprete ce que tu veux mon propos ne s'adressai pas à toi particulierement pour la simple et bonne raison que je ne connai absolument rien de toi ..

Je constate sans aucun jugement que la plus part des PAN PAN en mer sont pour des remorquages de moteur en panne et je pense que je ne suis pas le seul a remarquer celà en pleine saison ... point

Et j'ai fait simplement part d'une "organisation" en vue de se debrouiller entre soit ..c'est tout .. il n'y a de boudin nul part ...

Et juste pour finir , je ne sais pratiquer les sous-entendus c'est quelque chose qui m'est totalement etranger

30 août 2015
2

Je ne pense pas que l'on puisse écrire que les moteurs sont "conçus, réfléchis, réalisés pour qu'ils puissent tomber en panne". dans ce domaine comme dans tous les autres, ils sont conçus et fabriqués pour ne pas tomber en panne (on voit difficilement un fabricant miser sa réputation sur la non fiabilité de sa production!). Mais il arrive qu'ils tombent en panne et pas toujours à cause d'une défaillance du moteur lui même. Les matériels périphériques sont plus souvent en cause, ou bien la saleté qui bouche l'arrivée de GO ou bien la petite prise d'air.
Il est effectivement parfaitement jouable pour les pêcheurs d'un même coin qui se côtoient tous les jours sur l'eau et au port d'organiser leur entr'aide.
C'est beaucoup plus difficile pour des plaisanciers.
Mais pour cela, le Pan Pan du CROSS apporte une réponse.
En cas d'appel d'un bateau quelqu'il soit, le CROSS lance un Pan Pan avec la localisation et la nature du problème. Avant d'engager la SNSM, il demande l'intervention des bateaux sur zone et attend 10 bonnes minutes, je crois, en cas de non réponse.
La question qui se pose finalement est de savoir dans quelle mesure les plaisanciers sont solidaires entre eux et combien sont prêts à "perdre" de leur précieux temps de navigation pour assister un collègue.

31 août 2015
1

evidement lorsque je dis "conçus,reflechis,realisés pour qu'ils puissent tomber en panne" c'est une boutade .. encore que s'il y a quelques choses qui n'est pas "fiable" c'est bien nos moteurs marin ...

Par ailleurs j'ai un Tracteur agricole qui travaille presque chaque jour il est de 1954 et depuis 15 ans que je l'ai jamais il n'est jamais tombé en panne . Et quand j'ai du GO pollué dans mon reservoir bateau je mets ce m^me GO dans le tracteur il ne bronche pas ...

30 août 2015
0

5 appels pan pan hier entre Marseille et Toulon (1 voilier et 4 moteurs)
Tant que les gens considèrent que l'entretien du moteur s' arrête à la vidange et aux filtres, les sociétés de remorquage ou la SNSM ont de beaux jours devant eux.
la plupart des assurances remboursent les frais de remorquage
Ne pas oublier que si la SNSM se fait payer, les sauveteurs sont totalement bénévoles.
En Grande Bretagne la société de sauvetage est entièrement autonome avec les dons des marins et plaisanciers.

30 août 2015
2

oui, sauf que la RNLI est financée par tout ce qui flotte, et aussi, si c'est toujours le cas, par tout ce qui utilise un objet flottant en UK, quand je m'y rendait régulièrement, jamais rien vu pour la SNSM sur les Ferry de la Seafrance ou de la Brittany, par contre, sur tout les bateaux de la P&O, il y avait en plusieurs endroit des petites "boites" pour des dons à la RNLI, et beaucoup de passager y allaient de leur petite pièce ou billet (et ça m'est arrivé moi aussi)… autre culture, autres mœurs

30 août 2015
1

Faut pas se faire d'illusions ... Les pannes moteurs se produisent quand on utilise les bateaux, càd en principalement en juillet et août.

30 août 2015
0

Je suppose que tu parles de toi ! ?

01 sept. 2015
1

Oui Numawan, c'est comme les bouteilles de gaz, elles se vident et tombent en panne quand on s'en sert pour faire la cuisine. :heu: :reflechi: :mdr:

30 août 2015
0

Et c'est quoi l'entretien "idéal" ?

30 août 2015
1

On dit toujours que tout est plus cher chez nous (dans le sud), mais le remorquage par la SNSM est à 300 et quelques euros de l'heure, pas 600 ... va comprendre. :reflechi:

30 août 2015
2

Salut
Les pannes moteurs à cause d'un mauvais entretient !?

Perso 2 remorquages (1 par an) Les 2 pour la meme origine : Panne de refroidissement : rouet (turbine ) de pompe à eau hs sur mon hb.(Mercury 2t 7,5)

Alors que l'on explique comment fiabiliser ces cochoneries de rouet. avant de critiquer les gars qui tombent en panne moteur.
.

31 août 2015
0

Sans vouloir faire de publicité au fabricant de moteurs, voici mon expérience avec un Volvo 2001.
Par commodité (tous les shipchandler n'ont pas nécessairement de pièces "d'origine") et économie, j'ai acheté des rouets de marques indéfinies.
J'ai constaté que les tolérances de cotes d'axes étaient souvent dépassées, d'où des efforts pour placer le rouet et encore plus pour le sortir.
Du côté de la durée, ils faisaient rarement plus de 150 heures.
Je suis revenu aux rouets d'origine, sans problème et une durée de plusieurs années.
Suite à expérience automobile (où les pièces dites "d'origine" sont généralement fabriquées par des Bosch, Valéo et autres Delphi pour l'électricité et diésel), je ne suis pas fanatique de la pièce d'origine, mais j'ai été obligé de constater les faits!

31 août 201531 août 2015
0

Une précision documentaire : la notion de pièce d'origine est, en automobile, explicitée dans la directive 1400-2002 de la Communauté Européenne ( www.google.fr[...]/url ).

En substance ( Article 1er : Définitions):

"t) «pièces de rechange d’origine»: des pièces de rechange qui sont de la même qualité que les composants utilisés lors du montage d’un véhicule automobile et qui sont produites selon les spécifications et les normes de production fournies par le constructeur automobile pour la fabrication de composants ou de pièces de rechange destinés au véhicule automobile en question.
Sont incluses les pièces de rechange fabriquées sur la même chaîne de production que ces composants. Il est présumé que, sauf preuve du contraire, des pièces sont des pièces de rechange d’origine si le fabricant des pièces certifie que celles-ci sont de même qualité que les composants utilisés pour le montage du véhicule en question et ont été fabriquées selon les spécifications et les normes de production du constructeur automobile;

u) «pièces de rechange de qualité équivalente»: exclusivement des pièces de rechange fabriquées par toute entreprise capable de certifier à tout moment que la qualité en est équivalente à celle des composants qui sont ou ont été utilisés pour le montage des véhicules automobiles en question;"

31 août 2015
2

on ne pourra jamais fiabiliser totalement un moteur mais en panne de refroidissement entre PORT DE BOUC et FORNELL, j'ai changé le rouet en mer.
a bord 2 rouets + les filtres, les courroies, 5 l d' huile et 5 l de liquide de refroidissement et réservoir G.O toujours plein.

ce qui ne veut pas dire que demain je ne tomberai pas en panne!!! :goodbye:

01 sept. 201516 juin 2020
2

Voici la modif que j'ai faite sur la pompe eau de mer pour pouvoir changer la turbine plus rapidement surtout si ça secoue un peu trop.
C'est facile à faire et moins cher que ce qui est proposé dans le commerce

31 août 201516 juin 2020
3

Voici les tarifs de remorquage pour 2015 .

31 août 2015
0

C'est bien le document que m'a montré la SNSM.

01 sept. 2015
0

Ces tarifs ne sont pas scandaleux :
- Plus le canot est gros plus il difficile, voir dangeureux de le remorquer.
- Plus le canot est gros plus il est lui meme susceptible d'avoir des moyens, soit pour reparer, ou une annexe serieuse, pour mettre l'equipage non marin en sureté ou eventuellement pour s'auto remorquer à l'ecart du danger.
- Plus le canot est gros , plus la composante mauvais temps necessitant l'intervention de secours sera severe.
.

31 août 2015
0

Une assistance par plusieurs bateaux SNSM peut-elle être facturée plusieurs fois ?
Je m'explique : au mois de juin, une flotille de 5 bateaux quitte Pauillac pour rejoindre Port-Médoc vers la fin d'après-midi. La météo annonce des rafales d'ouest. Effectivement, dès le départ calmes entrecoupés de rafales assez violentes agitent les bateaux. Tout va en s'aggravant au fur et à mesure que l'on progresse, impossible de faite demi-tour à cause du violent courant de jusant. Rapidement, un bateau est distancé (Folie Douce), nous informant qu'il remonte mal au vent et que son moteur a des ratés. A la tombée de la nuit un autre bateau (Fantasia) n'est plus non plus en vue quand un grain violent nous tombe dessus (50 noeuds de vent). Les 3 autres bateaux accostent à la nuit à Port-Médoc sans problème mais les nouvelles (par téléphones portables) sont inquiétantes. L'un des bateaux est drossé sur la côte des Charentes vers Talmont, l'autre est non manoeuvrant, égaré au large du Verdon, en panne de moteur aussi et en panne d'électricité en plus.
Je me décide donc d'informer le Cross Etel qui fait sortir la vedette Snsm de Royan pour aller dans un 1er temps assister le bateau égaré. Je propose alors de ressortir de Port-Médoc et d'aller le rechercher moi-même, pendant que la Snsm va au secours de l'autre dans une situation très inconfortable à la côte et souvent couvert par les vagues. Décision approuvée par le Cross.
Je retrouve le Fantasia dans le noir et le remorque à Port-Médoc. Pendant ce temps une autre vedette Snsm sort de Port-Médoc (pourquoi ? pour prêter main-forte à celle de Royan ?), un pneumatique semi-rigide sera même utilisé pour dégager le Folie douce échoué dans très peu d'eau. Il sera finalement remorqué à Port-Médoc...dans un mauvais état (safran cassé entre autres).
Il semble que la facture de remorquage soit très salée et que la Snsm réclame au propriétaire non pas 1, mais 2 remorquages ? Est-ce normal ?
D'autre part, il semble que l'assurance (non 'tout risque') ne rembourse pas ces frais, à moins que le bateau en difficulté ne se trouve dans un chenal de navigation... ce qui n'était pas le cas. Peut-être, l'option 'frais de retirement' joue-t-elle son rôle dans ce cas ?

01 sept. 2015
0

combien de temps a duré l'intervention?

l'intervention est facturée 600e de l'heure entre le moment où la vedette part du port d'attache, et le moment où elle rentre à son port d'attache.

Si l'intervention a duré plus d'une heure , il est normal que deux heures soient facturées.

Le coût d'entretien d'une vedette est absolument extravagant , même si les matelots , le patron , les mécaniciens sont bénévoles.

La consommation de GO est surprenante , quand aux pièces détachées ......Ce sont de petites séries et dans le mauvais temps , le matériel souffre vraiment.

31 août 2015
1

Sortir par mauvais temps suppose equipage et bateau au top? Non?

31 août 2015
0

En 2013 sur les bouées de la baie de Calvi on nous a demandé de quitter a cause d'un coup de vent d'ouest. J'ai indiqué au concessionnaire que j'attendais pour faire un plein de gasoil. Réponse du cretin de service : Si vous tombez en panne appeler la SNSM

31 août 2015
0

Il faudrait aussi penser à faire mettre des assécheurs sur l'évent des cuves à carburant ce qui éviterait les problèmes de bactéries.

01 sept. 2015
0

okilebo .
serait-il possible d'avoir plus d'explications ou un lien ? svp .

01 sept. 2015
0

Pas de bobo c'est l'essentiel! Bravo à la snsm, toujours au top!

01 sept. 2015
0

@Magalio
Sortir par mauvais temps suppose équipage et bateau au top? Non?

OUI mais une panne peut arriver même sur des moteurs neufs
en 2009 avec un VOLVO D2/40 pas de démarrage le boitier électronique scellé en panne et irréparable 575€. VOLVO a modifié le boitier. On a pu rentrer à Hyères avec le génois!!
problème identique fin 2013 avec un D2/55, l'ancien propriétaire n'avait pas changé le boitier.

on a trouvé la solution pour démarrer c'est de débrancher/rebrancher le coupe circuit de la batterie le temps de changer le boitier.

01 sept. 2015
1

Je suis contre l'électronique sur les diesels.

01 sept. 2015
0

pas toujours le choix

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (22)

Encore la pluie...

mars 2021