Un gestionnaire de moteur à base d'Arduino

Bonjour à tous,
Suite à des semaines de travaux sur Arduino, au lieu d'aller me baigner dans les eaux glaciales du Sud de la Sardaigne ou même d'Essaouira (Et oui, on est aussi content de voyager), je souhaite vous faire partager les résultats que j'ai obtenu avec la réalisation d'un gestionnaire de moteur !
Il fait pas mal de chose mais pas encore le café :

  1. Estimation de la consommation de gasoil instantanée
  2. Estimation de la consommation sur un parcours
  3. Estimation de la consommation globale du moteur
  4. Estimation de la quantité de gasoil totale restante à bord
  5. Estimation de la quantité de gasoil restante dans le réservoir principal
  6. Contrôle de la température du liquide de refroidissement ou du compartiment du moteur
  7. Permet d'allumer un ventilateur si la température dépasse un certain seuil
  8. Alerter (avec buzzer) si la température dépasse un seuil
  9. Compter le nombre d'heure d'utilisation du moteur pour un parcours
  10. Compter le nombre d'heure total d'utilisation du moteur
  11. Controler la tension de la batterie du moteur
  12. Alerter lors d'une tension trop faible (inférieure à 12 V)

Voilà ce qu'il fait, le tout est dans une boite en bois avec un ecran LCD 4*20 et 4 boutons.

Il diffuse aussi les informations nécessaires sur un port COM en bluetooth pour ceux qui voudraient développer un logiciel de gestion pour la maintenance du moteur ...

Les détails sont sur mon site ici :
www.ecogium.fr[...]onitor/

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez vous lancer dans sa réalisation, ce sera avec plaisir de vous aider.

Bon vent (et pas trop de moteur !)

Paul

L'équipage
27 juil. 2014
27 juil. 2014
0

:pouce:
Bravo!

27 juil. 2014
0

Hasard, coïncidence, je découvre les Arduino au hasard de la presse actuelle, avec qq idées d'instrumentation pour voiliers ... :pouce:

28 juil. 2014
0

Hello,

Et ben !
Beau boulot !
Je viens de laisser un mot sur ton site.

Amicalement.
FX

28 juil. 2014
0

Merci.
Je vous envoie la doc et le sketch.

Cordialement,

Paul

28 juil. 2014
0

La consommation du moteur depend de la puissance fournie pas du de la frequence de rotation.
A l'epoque (ou j'avais un bato) j'avais mis des sondes thermometre sur le presse etoupe et sur la sortie echapement.

28 juil. 2014
0

Comme il n'y a qu'une seule vitesse pour la marche avant, a une frequence de rotation donnée, il y a une seule puissance fournie (l'helice ne changeant pas ni la carene). Effectivement l etat de la mer doit pouvoir changer la consommation a un regime donné. Le système presente ici ne peut considere ce facteur exterieur.
De plus, j'insiste sur le fait que le gestionnaire de moteur donne un ESTIMATION de la conso.
Si l'on voulait donner la vrai conso, il faudrait des capteurs de debit sur le tuyau d'arrive et sur le tuyau de retour de gasoil, mais là on a un systeme bcp plus onereux.
Aussi, je voudrais preciser que la creation de ce systeme coute environ 35 euros ....

28 juil. 2014
0

Je ne critique pas votre dispositif loint de la.
La puissance fournie a regime moteur identique varie dans de tres grandes proportions suivant que l'on est vent arriere ou de face etc...
Sur un moteur essence on mesure facilement la consomation il existe des petits debimetres a pas cher pour un moteur diesel tout le mazout n'est pas consommé il faut deduire le retour...
Par contre on peut mesurer le couple delivré par l'enfoncement des silents bloc et en deduire la puissance par exemple 4 capteurs inductifs, mais normalement 2 s'enfoncent et 2 montent 2 capteurs peuvent suffire.
la consomation est a peu pres de 190g/cv/h.

28 juil. 201428 juil. 2014
0

@Sinaeco :
J'avais regardé les débitmètre mais vu la consommation (1 ou 2 L/h) je n'ai pas trouvé de débitmètre assez précis qui aurait pu faire l'affaire pour pas trop cher ... Mais peut-être j'ai mal cherché ?..
Ce que je remarque lorsque je suis au moteur vent arrière à 1600 tr/min, c'est que je fais du 5kn et vent debout je fais du 3kn.
Si l'on parle d'une consommation en L/Mille nautique, effectivement, la consommation varie en grand proportion suivant si l'on se trouve vent arrière ou vent debout.
Par contre si l'on parle d'une consommation en L/h, pensez-vous vraiment que la consommation change en grande proportion suivant si l'on est vent arrière ou vent debout ?

28 juil. 2014
0

la consomation est ajusté pour tenir le regime moteur par un systeme centrifuge. le regime moteur peut etre constant ca ne veut rien dire de la consomation.
de plus si vous allez plus vite en consommant moins ca rajoute encore a la difference de consomation en l/h

28 juil. 2014
0

Peut-être plus facile de compter l'air frais fourni au moteur (tous ce qui est rentré est forcément ressortie contrairement au carburant (gaz oil).!,

31 juil. 2014
0

A priori (source provenant d'un forum), le moteur diesel fonctionne en excès d'air, c'est à dire qu'il absorbe sa demi cylindré d'air à chaque tour de vilo.
Donc on ne pourrait pas mesurer la conso en mesurant la quantité d air qui rentre ... C est dommage car j avais une idee pour mesurer le débit d'air ....

28 juil. 2014
0

Oui avec une helice dont on mesure la vitesse avec un capteur hall,
ou faire un petit venturi et mesurer la pression.
La mesure par les silent bloc est utilisé dans l'industrie.

28 juil. 2014
0

Je suis dubitatif...
autant je trouve le principe intéressant et la réalisation intelligente! et en plus j'apprécie la motivation, l'engagement et la bonne volonté, vraiment! :pouce:
autant je trouve la conception du procédé assez peu pertinente... :non:
(Même si je comprends bien que la conception telle quelle a été dirigée par l'économie d'un nouveau capteur et donc d'utiliser intelligemment la borne w de l'alternateur...)
Pour expliquer: le volume de départ est déclaratif: donc facilement erroné, et au final on tient une estime calibrée sur une autre déclaration: celle du constructeur du moteur: difficile à obtenir pour un moteur qui ne la possède pas à l'achat et difficilement fiable si le moteur a un peu vécu...
Pourquoi de base ne pas avoir tablé sur un capteur 'moyennement précis' du volume du réservoir? (mesure de la hauteur de carburant en connaissant la largeur et la hauteur fixes du réservoir?)
certes ça bouge et il y a les remous dus aux retours de GO... mais sur une mesure moyenne (deltaT à définir suivant le réservoir...) ce sera plus précis que deux approximations qui peuvent s'aggraver l'une l'autre sur le long terme... en plus là justement on a la prise en compte du volume retour de GO et donc un calcul plus facile de la consommation :reflechi:
Donc pour moi en l'état c'est bien en tant qu'expérimentation, mais en tant qu'instrument potentiel je pense qu'il est impossible de faire l'impasse sur un capteur de volume de GO... (qui peut être très simple: un tube avec dedans un flotteur relié par une roue dentée à un potentiomètre!)
enfin bref c'est juste mon avis particulier et donc dispensable! :heu:
chouette travail sinon!

29 juil. 2014
0

Effectivement, le volume de départ est déclaratif. Dire qu'il est facilement erroné signifie que vous ne connaissez pas le volume de vos réservoirs de gasoil ... Sur mon voilier je connais les capacité disons à 10L près sur les 220L tout en étant pénalisant.
Ensuite, effectivement, on se base sur une courbe de consommation du constructeur qui doit être ajustée par 2 paramètres empiriques propre au bateau (hélice, carène, mer "moyenne") car effectivement la courbe du constructeur n'est pas assez fiable.

Ensuite, comme ce système diffuse en bluetooth les infos mesurées (et notamment l'age du moteur), un logiciel de gestion de la maintenance du moteur pour PC et/ou Tablette devrait voir le jour ...

30 juil. 2014
0

Un rapport de 1 à 10 ?!!! On pourrait dire un rapport de 1 à 1000, comme ça on est sure de pas se tromper.

Disons que ce système, en plus des autres fonctions qui lui sont allouées, permet de donner une estimation de la consommation pour un régime donné et des conditions extérieures moyennes.
Cette estimation a le mérite de prendre en compte le régime moteur pour donner une estimation de la conso.
Ce qui est bien plus précis qu'une simple consommation moyenne.

Pour celui qui veut économiser du gasoil, ce système est un bon support qui peut aider à contrôler plus finement sa consommation.

0

La courbe de consommation du constructeur est strictement dénuée de sens pour évaluer une consommation réelle puisqu'il ne s'agit que d'une courbe de consommation en charge maximum pour le régime donné.

L'écart entre la consommation à régime constant en appui (près serré appuyé au moteur) et celle en charge maxi peut varier dans un rapport de 1 à 10 ce qui rend absurde toute évaluation de conso fondée sur le régime .
:litjournal:

0

Et à partir de quelle donnée fais-tu ton approximation?
Si c'est juste une extrapolation à partir du régime, c'est dénué de sens.
Pour que cette indication ait une signification, il faudrait que tu puises évaluer soit la charge moteur soit directement la conso, soit la position du régulateur de régime, n'importe quoi qui t'indique quelle est la puissance fournie.

P.S. : Je maintiens le rapport de 1 à 10. :litjournal:

08 août 2014
0

le problème du déclaratif, c'est l'élément humain! :heu:
Connaître théoriquement le volume exact de ses réservoirs est aisé, si on les a jaugés ou posés soi- même et si aucunes déformations, boues, tuyau tombé...Etc. ne viennent parasiter la connaissance prévue...
Après connaître le volume des réservoirs ne veut pas dire que l'on sait combien on a mis dedans: avec les cloisons anti carène liquide et l'approximation du remplissage, du roulis...etc on peut croire avoir mis à ras bord alors qu'il en manque et inversement... pas grand chose certes. mais la somme d'approximations fait que ça devient toujours trop approximatif au bout d'un moment.
Un exemple simple et pourtant loin des conditions aggravante du bateau:
à la pompe pour ma voiture j'ai une mesure donnée par la pompe et ben mon réservoir ne change pas mais le volume à plein semble varier pas mal d'une pompe à l'autre... alors si je devais estimer sans mesure le volume rentré à chaque fois...

Enfin le déclaratif suppose que la personne qui rentre le chiffre initial soit fiable, que ses doigts ne fassent aucune erreur...etc.
Que le premier qui n'ait jamais saisi une donnée erronée me jette la première pierre! :oups:
Je crois qu'aucun instrument qui vise une automatisation ne devrait se baser sur des données déclaratives. ou alors on a confiance dans l'estimation de l'utilisateur et alors l'instrument est caduque de facto...
:reflechi:

Mais je le redis: à titre d'expérimentation, c'est déjà super ce vous avez fait! :bravo:

28 mar. 2016
0

@nopster:: je pense qu'il est impossible de faire l'impasse sur un capteur de volume de GO...

Bonjour
Deux capteurs! il faut déduire le retour. je pense

29 juil. 2014
0

On peut trouver des débitmètres pour une poignée de cacahouètes, dans les casses auto, sur des véhicules HS ...

1

Pas tant que ça.
Depuis les gestions électroniques des moteurs, les conso sont calculées à partir des temps d'injection (le débit des injecteurs, le nombre d'injections et la durée de chacune d'elles).
Sur ces moteurs, rien à récupérer.

31 juil. 2014
0

tres joli projet , que je ne realiserai pas car j'ai tellement de gadjets, de fil d'ecran diverses qu'il faut savoir s'arreter mais , je mets tout ca en memoire pour le cas ou je voudrais encore rajouter des bouon des ecran des bip bip

31 juil. 2014
0

Pour réduire les fils, j'ai fait un truc super sympa et tout simple à faire (je publierai prochainement une doc pour expliquer en détails) :
C'est une toute petite carte pouvant être alimentée en 7-30V prenant n'importe quelle entrée (et sortie nmea) et diffusant (et recevant) en bluetooth l'information !
Comme ça plus de fil entre le PC et les appareils de nav, plus de boucle de masse et le PC est moins exposé à des surtension pouvant provenir de la liaison nmea.

C'est basé sur un LM317 (pour adapter la tension), un MAX232 (pour adapter les signaux RS232 <-> carte bluetooth) et une carte bluetooth HC-06. Cout total : moins de 10 euros

26 mar. 2016
0

Hola
Votre travail est très intéressant . Vous l'avez bien fait . Puis-je avoir le sketch et la documentation svp ?
Et merci encore pour votre énorme effort
Cordialement
Jaouad

31 juil. 2014
0

Paulo, quand tu veux ...

08 août 2014
0

essayer de faire du concret avec de l'abstrait il faut ratisser large ,j'admire le montage mais à moins d'avoir des capteurs qui permettent de calculer la conso au mille parcouru je n'en vois pas trop l'utilité.
sur mon boat j'ai un HDI bardé d'électronique qui me dit tout ça et même la pression du turbo la température de l'huile exct , mais si le moteur s'arrête il ne me dit pas pourquoi donc ces infos sont complètement inutiles ..
alain

26 mar. 2016
0

Bonjour
Sincèrement votre projet m’intéresse trop . D’ailleurs je travaille presque sur la même réalisation (la gestion d’un moteur thermique à l’aide d’une carte arduino).ainsi ça va me faire plaisir de m’aider .
Et merci pour votre effort

26 mar. 2016
0

Hola !
Pour la consommation, meme avec deux débitmetres, c'est relativement compliqué à faire à bon marché, la raison que je vois étant que le volume de carburant brassé est assez important (beaucoup de gasoil envoyé au moteur, et beaucoup de carburant renvoyé au reservoir) , et comme les débitmetres ont une marge d'erreur en %, et que dans ce cas on additionne les erreurs de l'aller et du retour, je doute qu'on arrive à un chiffre exploitable... Il faudrait des débitmetres tres précis, et c'est... cher, tres cher. A part ca, beau projet !

26 mar. 2016
0

Hola
Svp puis-je avoir le code et la documentation de ce projet ?

26 mar. 2016
0

Bonsoir
Pour la mesure du go
Faire le retour juste en amont de la pompe de gavage.
Il ne reste qu'à mesurer la sortie du réservoir
Bonsoir

26 mar. 2016
0

Le gasoil vas chauffer et risque de faire des bulle...

27 mar. 2016
0

Dans les montages a base d'Arduino (ou de tout autre micro-controlleur) il a deux aspects:
1) la logique de programmation qui aidee par la communaute libre n'est pas si difficile que cela.
2) La logique du systeme et de ses capteurs qui peut faire l'objet d'erreurs massives si le dossier specification fonctionnelle et technique est mal monte ou mal compris.
Par experience le ratio en temps de conception entre les deux etapes et de 1 a 5 voir plus.
Sans prejuger de l'interet de ce travail, je comprends que la consommation moteur est calculee uniquement d'apres les tours/minute et une seule courbe constructeur. Cette methode est completement insuffisante.
Je ne parle pas de la proprete de la coque ou du pas d'helice qui sont des facteurs essentiels neanmoins a charge du moteur varie de 1 a 10 entre une descente de vague vent arriere et la meme route contre le vent et la houle. Dans ce cas precis il faudrait ou enregistrer beaucoup de donnees (vitesse et direction vent apparent, temperature air et GO, pression air et depression admission, temperature echappement, direction vagues et houle, vitesse surface, charge alternateur) et tenter d'en sortir des courbes correlees avec la consommation ou avoir deux debitmetres et la temperature GO. Dans ce projet, introduire en sus des tr/mn, les donnees vent, et vitesse surface et aussi si possible la temperature air moteur et GO, permettrait d'introduire une premiere correction qui reduirait le facteur erreur 1/10 a moins de 1/1.5. Les courbes sont a batir a l'experience. Un apprentissage base sur des volumes consommes connus (1L ou 5L) permettrait d'aller assez vite.
Apres on pourrait ajouter pour la securite moteur une mesure de la temperature echappement qui est un indice tres reactif de la charge du moteur et de la temperature air admission. Beaucoup de moteurs dans nos cales restreintes souffrent en silence d'une temperature air admission trop elevee. Tant qu'on ne tire pas sur les moteurs cela ne se voit pas.

27 mar. 201627 mar. 2016
0

Dommage qu'il n'y ait pas de débitmètre aller-retour et que ce soit sur Arduino et non sur RPi.
Là, on est en estimation, avec des débitmètre, on pourrait être en réel et en estimation.
Sinon, bravo pour les réalisations, j'hésite à reprendre le fer à souder et le perchlorate de cuivre...

27 mar. 2016
0

Au contraire, le choix de l'arduino par rapport au rpi est plus que pertinent : besoin d'une puissance de calcul tres limitée, monotache, interface ultra simple... Pourquoi utiliser un outil complexe, cher (par rapport à un arduino) , couteux en energie (une fois encore c'est tres relatif) , alors qu'un arduino fait le job parfaitement ? Un Pi pour un tel projet, c'est tuer une mouche avec un canon...
Quant aux débitmetres, c'est évoqué plus haut, c'est beaucoup plus compliqué à mettre en place que ca en a l'air...

27 mar. 2016
0

Ah, OK. Un capteur de débit carburant coûte à peu près 15$ pièce dans la gamme 3% d'erreur, il en faut deux.
Je dis ça pour faire avancer la chose et ce genre de projet, intéressant, pas pour critiquer. Je n'ai pas pensé puissance de calcul, argent ou nombre de tâches possible à effectuer.
En regardant sur le prix global de ce genre de montage, je suis quelque peu perdu vu le nombres d'options, possibilité de cartes, entre LA carte qui va bien et les starter kits, et pour calculer le prix de revient on s'y perd.

27 mar. 2016
0

Pour les débitmetres, le probleme, c'est justement ces 3%. Je ne connais pas les chiffres des pompes de gavage, mais admettons que ca envoie au moins 20L/h pour un moteur qui consomme 2L/h. Du coup au retour carburant, on a un retour de 18L/h. En erreur , ca nous fait 3% à l'aller et au retour, soit un peu plus 1L/h, la moitié de la conso.

D'ailleurs, si quelqu'un a des chiffres réels pour les débits des pompes, ca m'interesse, ca évitera de faire des conjectures dans le vent :)

C'est justement la critique (constructive) qui est interessante sur ce genre de projet. Je crois que nous sommes tous d'accord pour saluer la qualité de la réalisation, ca n'empeche pas de chercher à l'ameliorer encore :)

27 mar. 2016
0

Pour un tel montage la carte Arduino est bien adaptee. Sans debitmetre La lecture du signal jauge a carburant recalerait le calcul et eviterait de trop fortes derives. Mais malgre tout on reste dans le predictif, pas vraiment dans la mesure.

27 mar. 2016
0

Hello,

Je vais peut-être dire une bêtise, je ne suis pas un as en statistiques, échantillonnage etc.. mais vu le prix des capteurs de débit, on pourrait en mettre 4.
2 à l'aller et 2 au retour en série et faire une moyenne pour chaque voie.
Qu'est ce que ça donnerait d'un point de vue précision.
Que deviendraient les 3% de tolérance ?

Et confusément, je me demande s'il n'y a pas une piste à exploiter pour affiner la mesure. Un truc comme les GPS différentiels qui permettent d'avoir une bonne précision.

Amicalement.
FX

27 mar. 2016
0

Une godille, et hop, plus d'arduino !
;-)
Pour redevenir constructif, c'est vrai que les 3% sont un peu pénalisants, il faudrait voir ou savoir comment ils font avec les systèmes embarqués sur les voitures qui arrivent à être "raisonnablement" précis sans aucune garantie d'ailleurs. Possible qu'ils lissent les infos. J'ai cru entendre qu'ils mesuraient aussi la quantité de carburant introduite dans le réservoir à chaque plein.
On tombe dans des usines à gaz, mais c'est ce qui amuse une fraction d'entre nous.

27 mar. 2016
0

Hello,

Je me demande, si pour les voitures, la précision n'est pas due à l'injection électronique directe qui dose à la 1/2 goutte près la quté de Gas Oil vaporisée par les injecteurs eux même pilotés par électronique.

Amicalement.
FX

27 mar. 2016
0

Ca ne m'étonnerait pas que pour les voitures, le calcul se fasse à partir des temps d'injection.

Pour le fait de mettre deux débitmetres en série, ca ne resout que tres partiellement le probleme (en plus de complexifier le schema et les calculs) parce que je ne pense pas que l'erreur des débitmetres soit statique (auquel cas ca reviendrait à une question d'etalonnage, ce qui n'est pas grave) , mais tantot on aura +3%, tantot -3%, et aucun moyen de le prédire, du coup, en mettant deux capteurs, on se retrouve avec les meme marges de tolerance, avec simplement moins d'occurence de ces erreurs limites (si quelqu'un de plus calé que moi en stats veut intervenir, qu'il se fasse un plaisir).

Sur ce, je vais voir si je trouve un datasheet de ces débitmetres bon marché, pour voir un peu ce qu'ils en disent ! C'est qu'on se prend au jeu, sur ce projet :D

27 mar. 2016
0

Je viens d'appeler mon fiston qui bosse là dedans, voitures, moteurs, normes et habilitations à un niveau européen.

Le calculateur d'une voiture connait la charge et le régime. Il connait le débit des injecteurs et donc la conso à n'importe quel régime par un calcul interne qui lit les temps d'injections et en dérive le volume injecté donc consommé. Ça plus quelques paramètres comme l'altitude, les diverses températures air, eau, les pressions atmosphériques pour affiner les prédictions et les valeurs réelles.
Il a un lecteur Bluetooth qui remonte toutes les infos parmi lesquelles il a le débit de chaque injecteur en instantané.
Il me confirme tout ça au plus tôt, il n'a pas les ingénieurs sous le coude, normal, ils sont à Rome !
;-)

27 mar. 2016
0

La piste debitmetre semble chere, encombrante et/ou imprecise. Donc on revient au predictif recale par la jauge du reservoir. Il reste a introduire les facteurs de charge les plus critiques selon la regle de 80/20. Dans l'ordre:
1) la proprete de la coque deduite de la vitesse surface / regime moteur avec une correction vent.
2) le vent en vitesse et direction
3 ) l'etat de la mer, en utilisant un accelerometre pour mesurer les bons de cabri de la coque et en deduire un etat de mer.
Les 80% sont atteints.
Dans les 20% restants, il y a les temperatures air et GO, la temperature echappement qui est une variable tres parlante de la charge moteur, le debit de l'alternateur surtout sur les petits moteurs. Tous ces capteurs sont economiques, precis ou existants dans la centrale
La liste reste ouverte.

27 mar. 2016
0

Ca fait énormement de données à integrer / ponderer, non ?
Est-ce qu'il n'y a pas un moyen de connaitre le temps d'injection ? Un capteur à rajouter sur la pompe à injection, par exemple ?

28 mar. 2016
2

Je viens de mettre toute la doc et le code développé dans GitHub sous licence GPL pour ce gestionnaire de moteur.
Vous pouvez télécharger le tout ici :
github.com[...]tor.git

Je suis en train de mettre à disposition le logiciel développé en Java qui permet de gérer les tâches de maintenance à effectuer sur votre moteur.
J'utilise ce logiciel de maintenance depuis 2 ans maintenant sans aucun bug détecté. Ainsi, je pense qu'il est assez mature pour être partagé.

Ce logiciel utilise seulement l'age du moteur. L'age du moteur est récupéré automatiquement par le logiciel via Bluetooth si vous avez installé le gestionnaire de moteur (sujet de ce post).

Cependant, il est possible de saisir l'age du moteur dans le logiciel à la main.

Une fois ce logiciel (source + installeur) téléchargé dans GitHub, j'écrirai un nouveau sujet dans le forum Hisse-et-Oh.

28 mar. 2016
0

L'interet des micro-controlleurs c'est de faire un peu plus que ce que le calcul mental permet. Avec l'horametre, la jauge et le compte tour et quelques ratio ou facteurs en tete je peux entretenir mon moteur, estimer le stock carburant et l'autonomie restante. En lisant ma carte, la rotation du vent et des courant je sais apprecier si je peux atteindre mon objectif ou pas. Pour etre interessant le micro-controlleur doit integrer beaucoup plus de parametres et les combiner pour une prediction plus fine. Il reste que son calcul est basee sur l'instant et les conditions du moment ce qui est insuffisant pour une gestion routage. Un peu comme pour les GPS et leur function "temps d'arrivee" au point de route. Pour cela il faut un vrai logiciel routage comme ceux a la voile.

28 mar. 2016
0

Altair, ce que je veux dire, c'est que ca rajoute beaucoup de capteurs, complexifie l'electronique et les calculs, pour un resultat qui est toujours une estimation, meme affinée.
Je prefererais trouver une facon de mesurer effectivement le fioul consommé plutot que de le "deviner" par des moyens détournés, sans compter que des parametres comme la propreté de la carene ne sont pas automatisables.

Les accelerometres, c'est la m**** à configurer pour obtenir des données exploitables, et ca bouffe un temps cpu en consequence, je suis sur (en tous cas j'aimerais bien y croire) qu'il y a plus simple !

28 mar. 2016
0

Ok pour la complexite des multi capteurs mais la grande majorite existent deja.
La proprete carene peut se deduire assez facilement du ratio vitesse surface / tours moteur une fois corrige le vent et l'etat de la mer. En fait une telle mesure n'est reellement significative que sur eau plate et sans trop de vent.
C'est un peu comme le vecteur courant qu'affiche nos logiciels de navigation. Il est indispensable pour que tous les calculs bouclent.
L'eau plate est detectee par de faibles pics d'acceleration. L'accelerometre est echantillonne et moyenne sur un temps assez long pour filtrer les erreurs de mesure. En fonction d'une echelle de pics, variable pour chaque type de voilier, le micro-controlleur pourrait detecter differents etats de mer. Cela pourrait etre utilise aussi pour calculer la fatigue d'un greement ou d'une coque mais aussi pour selectionner la bonne polaire sous voiles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (66)

mars 2021