un dessal construit par des enfants de 12 ans... mais pk est ce donc si cher !!!!

02 oct. 2012
02 oct. 2012
0

C'est un gag ?

02 oct. 2012
0

MORT DE RIRE ! Trop migon les gosses

02 oct. 2012
0

Non, ce n'est pas un gag et ça pourrait inspirer quelques naufragés.
Il y a 20 ans un équipage de charlots font l'un est mort de soif lors d'une transat, alors qu'ils avaient à bord deux bouteilles de gaz de 13kg. Même avec une cocote minute, on peut faire de l'eau douce !

02 oct. 2012
0

je retient la leçon !!

02 oct. 2012
0

oui j'ai trouvé ces enfants trop adorable et super à l'aise dans leur présentation, mais comme vous dite... qui sait, ça peux servir un jour !!!

02 oct. 2012
0

Salut à tous,

Vous avez raison, juste un petit point, c'est pas 2 mais 4 bouteilles de gaz qui avait à bord.

bonne soirée.

02 oct. 2012
0

Il y a bien longtemps, j'enseignais ceci dans le cadre de cours de survie en zone désertique sèche, donc valable pour une île déserte. Pour ceux qui veulent, je peux développer.
J'ai vu chez un ship anglais un accessoire gonflable qui produit la même chose.
RV

04 oct. 2012
0

sylphe
tu devrais faire un article sur ce point.
:alavotre:

04 oct. 2012
0

+1 avec "chien de mer" & xajul... :pecheur:

02 oct. 2012
0

oui je serai intéressé par un développement. si tu pouvais nous éclairer...

02 oct. 2012
0

Et... pour distiller du raisin, c'est jouable ?! :alavotre:

:acheval:

02 oct. 201216 juin 2020
0

un début d'idée...

avant de distiller le raisin, il faut le presser, un bon truc de grand mère pour le faire soit même, utiliser un presspuree... ok je sort..

03 oct. 2012
03 oct. 2012
0

C'est con, le dôme est à l'envers. Pour que ça marche, la pointe doit être en bas.

Truc bien connu des ex sahariens où l'on fait la même chose avec un bout de plastique transparent (ou lucide), cellophane et une boîte de conserve vide ou poche imperméable arrachée à un vêtement...enfin un récipient quelconque. Bon, faut pas être pressé car le rendement est très moyen; mais même en plein Sahara, ça marche...et ça coûte 0.00€.

A 158€ le bidule, c'est au moins 150€ dans la poche de l'inventeur...mais si y'a des gogos pour acheter pourquoi pas! :doc:

03 oct. 201203 oct. 2012
0

Pas dit qu'il soit à l'envers... L'eau douce de condensation coule à l'intérieur du cône dans la gouttière qui se trouve autour du bassin.
C'est même pas con du tout.

03 oct. 2012
0

Bonjour tout le monde; attention ce que l'on obtient est de l'eau pure et non pas de l'eau douce. L'eau pure ne contient plus de sel minéreaux indispensables à l'organisme, par exemple pour le fonctionnement cardiaque (ions sodium, potassium etc)
Peut-etre est-il possible de la reminéraliser avec un peu d'eau de mer mais dans quelle proportion?

03 oct. 2012
0

Si, c'est con de mettre 158€ dans un truc qu'on peut faire avec de la récup et/ou pour 0.5€ avec du neuf.

J'admets qu'en soleil rasant c'est peut-être plus efficace que le cône dans un trou, mais au Sahara ou en plein océan Peufff.

03 oct. 2012
0

Oui mais un organisme qui se déshydrate en mer perd essentiellement de l'eau... et concentre les sels... il suffit de boire doucement par petites quantités.
AMHA

Je ne ferait pas un régime à l'eau déminéralisée longue durée non plus.

03 oct. 2012
0

Bonjour
les sels en question sont-ils récupérés par la nourriture solide ingurgitée par ailleurs ?

03 oct. 2012
0

en partie seulement car il est conseillé de boire un/L d'eau par jour pour un adulte de 70-75kg (sans compter sur les autres boissons de la journée) et dans ce litre il y a aussi des sels minéraux.
Mais comme jehenne je pense qu'il vaut mieux de l'eau déminéralisée(un certain temps?) plutot que risquer la déshydratation

03 oct. 2012
0

Y'a alors plus qu'à manger des chips... :doc: :-D :jelaferme:

03 oct. 2012
0

Les sels sont une chose, la pression osmotique en est une autre... à la quelle les sels prennent part mais pas que les sels.
Les rations de survies dans les radeaux sont fades car non salées...

03 oct. 2012
0

Dans les sels minéraux contenus dans l'eau potable il n y a pas que du chlorure de sodium (c'est lui qui donne le gout salé)

03 oct. 201203 oct. 2012
0

Une bouchée de ration, une goulée d'eau de mer. Et hop ! :alavotre:

Au delà de la blague, attention quand même à ne pas abuser de l'eau TROP salée de la mer ... :doc:

03 oct. 2012
0

Comme quoi l'osmose est un problème pour les bateaux mais pour les marins aussi.
Bon. Je sors. :acheval:

03 oct. 2012
0

En effet, l'osmose inverse serait elle la solution de demain pour nos coques ?
Vous avez 2 heures . . .

03 oct. 2012
0

Ce système (le principe, pas le produit) peut prolonger la survie, carrément la vie en milieu saharien puisque pas d'eau de mer à boire, ni jus de poisson.

Pour ceux qui ne connaissent pas lire, relire et même re-relire "Naufragé Volontaire" du regretté et génial "Alain Bombard" car faire cette expérience, à l'époque, sans moyens dans tous les sens du terme, chapeau bas Monsieur Bombard.

03 oct. 2012
0

"Eau de mer á boire" ? Attention ça rend fou! :doc:

03 oct. 2012
0

Interressant ! Belle démonstration de la part de ces enfants! Ils apprennent et nous apprennent, c'est bien !!!

Beaucoup de bestioles, dans les contrées désertiques, utilisent ce phénomène. Ils boivent le matin, lors des premiers échanges thermiques, les quelques gouttes déposées par la condensation, sur les quelques plantes autour, ou même sur leur propre corps comme les reptiles. Ainsi va la vie sur ces territoires arides...

"De l'observation de la nature émane toute vérité" proverbe nomade.

bon ben ...à la votre :alavotre: !

03 oct. 2012
0

Calculons la production maximum d'eau douce par mètre carré de ce procédé en été. Supposons que l'eau salée est à 30°C et que l'énergie solaire reçue par mètre carré est de 10 kWh par jour (=36.000.000 de joules).

fr.wikipedia.org[...]3%A9tat :
" ... l'eau bout à 100 °C sous la pression d'1 atmosphère ( 1atm = 101325 Pascal). L'enthalpie de vaporisation de l'eau, égale à la quantité de chaleur fournie pour transformer l'eau liquide en vapeur, est de 2257 kJ/kg."
(=2.257.000 joules =~0.6 kWh)

Pour augmenter la température d'un litre d'eau d'un degré il faut 4180 joules (1000 calories pour les vieux).

Pour vaporiser/évaporer un litre d'eau à 30°C il faut donc : -): (100°C - 30°C) x 4180 + 2.257.000 = 2549000 joules

Avec nos 10kWh, idéalement on produit :
36.000.000/2.549.000 = 14.1 litres d'eau douce par mètre carré.

remarques :
- 10 kWh par mètre carré c'est peut être beaucoup
- le rendement est ici de 100% :-)
- sur un petit bateau, les mouvements du bateau vont poser quelques problèmes ...

5 litres d'eau douce par mètre carré doit être faisable en été lorsque le soleil se montre ?

=============================

Avec un litre de gasoil ou d'essence, on devrait pouvoir produire environ 8 litres d'eau douce ??, ... Un système bien conçu devrait produire 1000 litres d'eau douce avec moins de 50 litres de gasoil >>> gain de poids important

Lors de la condensation de l'eau, toute l'énergie de vaporisation (enthalpie) est libérée dans l'air ambiant -perdue-, une bonne partie de cette énergie pourrait servir à préchauffer/réchauffer l'eau de mer ; si je me souviens bien, des processus industriels de ce type produisent un mètre cube d'eau douce avec quelques kilowatts ... ??? 10 ???

Sauf erreurs :-)

Erdy

04 oct. 201204 oct. 2012
0

Merci pour ce rappel de physique.
Il faut dire que ça date un peu pour moi mais ça m'a titillé le neurone.
Merci qui ? Merci Oui ! Merci wiki :pouce:

Il y a une différence entre l'ébullition (à 100°C) et l'évaporation. Voir fr.wikipedia.org[...]oration

D'autre part l'énergie libérée par le changement de phase de la condensation reste dans le dispositif, avec des pertes quand même.

Maintenant, combien ça produit ???

Une question : si on refroidit le dôme de temps en temps, en faisant ruisseler de l'eau... le rendement augmente ?
cdlt

05 oct. 201205 oct. 2012
0

J'ai fait un peu long :-) ! Résumé : un dispositif simple(*) de ce type devrait permettre de produire environ 5 litres d'eau par mètre carré et par jour en été lorsque le soleil brille ...

Erdy

(*) des machines beaucoup plus complexes obtiennent de bien meilleurs résultats.

05 oct. 201205 oct. 2012
0

double effacé ???

04 oct. 2012
0

Si la theorie était si simple ca serait facile! en pratique on réserve le gas oil a autre chose. Il y a surtout le problème de l’élimination du sel dans les appareils lors de la vaporisation, ce qui est résolu pour l'osmose inverse (sel qui reste dans l'eau).

04 oct. 2012
0

Effectivement merci pour cette digression...qui n'a rien à voir avec le phénomène qui nous intéresse.

Il s'agit évidemment d'évaporation comme le rappelle si justement Jehenne et non d'ébullition.

Il doit certainement exister une batterie d'équations et de formules pour calculer le rendement d'un tel système dans des conditions bien définies. Mais il y a tellement de variables...

Selon les expériences rapportées il a été dit que l'on pouvait espérer 1 à 2 litres par jour avec ensoleillement continu pour un truc d'environ 1m². En zone désertique ça peut se monter, en canot de survie, beaucoup moins facile.

Certains ont dit avoir léché la rosée condensée sur une toile ou un sac mais ça ne fait pas bézeff.

Il serait peut-être plus judicieux de faire appel à l'expérience de ceux qui auraient vécu la chose, non ? :reflechi:

04 oct. 2012
0

le plus simple:
1.pas de gaspillage d'eau, uniquement pour la cuisine
2.la bache tendu lorsqu'il pleut.

03 oct. 2012
0

Bon les enfants, là ça devient... :lavache:

...Et l'eau pour se refroidir...demande un certain temps...dirait le nomade...

OK :jelaferme:

03 oct. 2012
0

un dessalinisateur coute si cher parce parce que ce n'est pas la même technologie employé: celle utilisé par les enfants et par évaporation donc comme disais inuit pas de celle minereaux.
et ceux vendu : et par pression a travers un filtre poreux ( qui ce change et qui coute aussi tres cher ) qui retient les grosses particules (sel) et laisse passer le reste (eau+ mineraux) donc buvable, pour avoir de l'eau potable autrement attend la pluie comme a fais mr bombard et d’ailleurs ce qu'il y a sur les bib hauturier (récupérateur d'eau de pluie). Cordialement

03 oct. 2012
0

Bon en même temps, la plaque électrique de ces délicieux enfants ne prend guère de gite...

03 oct. 2012
0

Bonsoir,
Pour répondre à Xavier sur la possibilité de produire un peu d'eau potable en milieu désertique sec, je vais partir d'un peu loin pour revenir rapidement sur le sujet.
Il y a une trentaine d'années, les corps sans vie de quatre jeunes sont retrouvés dans le Sahara. Ils s'étaient égarés (bien que pas très loin de la piste), étaient tombés en panne de carburant, et sont morts de soif. Après avoir épuisé leurs réserves d'eau, l'expertise a démontré qu'ils avaient bu aussi le liquide de refroidissement du moteur et en final l'électrolyte de la batterie. Je vous laisse imaginer…
Vous le savez tous, boire de l'eau de mer est à proscrire. Il faut environ 1/3 de plus d'eau douce à notre organisme pour traiter la quantité de sel de l'eau de mer bue.
Merci au génial Docteur Bombard d'avoir prouvé que l'on pouvais survivre en faisant autrement.
Le Distillateur-solaire-de-survie-utilisation-terre-mer est un très bon accessoire. (Voir les prix outre Manche).
Venons en à la façon de réaliser le distillateur en milieu désertique sec. S'il y a des traces de végétation, il y a de l'eau.
À proximité, creuser un trou, à 50 ou 70 cm de profondeur, au fond,vous prenez une poignée de sable. Vous la serrez, si le sable reste un peu aggloméré et ne coule pas comme celui de la surface, c'est qu'il y a de l'eau.
Agrandissez le trou aux dimensions de la bâche plastique que vous possédez, moins 15 cm en périphérie. Une couverture de survie est idéale.
Placez au fond du trou un récipient en identifiant parfaitement sa position si votre bâche est opaque.
Recouvrez le trou avec votre bâche en la faisant tenir avec le sable extrait. Veillez à bien fermer sur toute la périphérie. Je n'ose pas dire "plus c'est étanche" mieux c'est. Le sable ne peut pas être étanche dans ces conditions. Mais ceux qui ne rigolent pas m'ont compris.
À l'aplomb du récipient, déposez délicatement un poids (poignée de sable) afin de faire converger les goulettes de condensation au dessus du bocal où elle ne manqueront pas de tomber. Le lendemain vous aurez de l'eau pure.
Ok, sans sel minéraux. Mais je préfère cela quelques jours, à l'électrolyte.
Vous pouvez améliorez le rendement avec vos déjections. Bien que dans ces conditions, on n'urine plus, car plus assez d'eau dans le corps.
Chaque jour, il faut déplacer le distillateur.
La couverture de survie peut aussi être utilisée en piège à rosée.
:alavotre:
RV

03 oct. 2012
0

"Vous le savez tous, boire de l'eau de mer est à proscrire."

Ben non pour ceux qui ont lu et croient en Bombard, c'est à proscrire sous certaines conditions mais il a prouvé que l'on pouvait alterner eau douce ou jus de poisson et eau de mer selon son appro. Et qu'en définitive même si ce régime n'est pas sans gravité pour l'organisme il y a prolongation de la survie consciente, et si il n'y a plus que de l'eau de mer c'est la mort assurée mais on aura gagné du temps durant lequel le secours peut arriver.

Son bouquin présente un graphique très évocateur avec et sans eau de mer.

Après avoir lu on ne peut qu'approuver son idée confortée par des expériences menées scientifiquement en grandeur nature.

04 oct. 201204 oct. 2012
0

Effectivement sous certaines conditions on peut prolonger la survie en absorbant un peu d'eau de mer. Mais je cite le Docteur Alain Bombard car il faut lire son livre.

"Il faut environ 1/3 de plus d'eau douce à notre organisme pour traiter la quantité de sel de l'eau de mer bue."
RV

04 oct. 2012
0

attention a la sur-consommation d'eau de mer, risque de blocage des reins ,suivi d' une mort lente et tres douloureuse...assuree.
si on consomme de l'eau de mer en situation de survie, c'est uniquement dans le cas ou on dispose egalement d'un peu d'eau douce, imperativement.
il n'est pas conseille de boire son urine, mais on peut en faire des compresses a s'appliquer sur la tete pour retarder un peu plus la deshydratation.
l'eau de condensation est une source sure d'approvisionnement ,mais par petites quantites, ...qui peut faire la difference entre la survie ou la mort.
a ce titre la couverture de survie est ideale, comme le dit sylphe.
le poisson cru ,le sang des mamiferes marins et des oiseaux sont un bon moyen contre la deshydratation aussi, le plus dur c'est de les choper...
le systeme de condensation ballon fonctionne tres bien et a un bon rendement.....a condition de savoir le mettre en oeuvre !
enfin, quoi qu'on en dise, l'eau de pluie est une benediction.
nous on en boit quotidiennement et on est encore pas morts.

:alavotre:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

un éléphant ça trombe

mars 2021