Uldb , qu'est ce que c'est en 2012 ???

cette histoire de carene planante et d'uldb et leur poids pour dejeauger m'ont amené à savoir ce que c'est :
Ca s'est passé en californie avec les fanas de transpac de santa cruz à hawaii à surfer la houle du pacifique .
le pretre est bill lee. ses machine sont longues , étroites et assez légeres .
"Merlin" voilier phare 70" est en red cedar ( ?) "Christine" lui j'en suis sûr est en bois à des amenagements en CP . les SC 50 sont en balsa polyester mais aménagements en CP . un peu comme les "Lerouge" français.
Par contre , les merveilleux santa cruz 27 sont en sandwich mousse ( olshon). Il a gagné la transpac dans sa classe et son skipper N. smith a ensuite gagné la mini en 79 .
François 2 soulignait que 7 t pour 12 m , ce n'est pas vraiment " planant" ni uldb ,ni meme bcbg .
Donc par exemple , en prenant un 12 m à partir de quel poids est-il ULDB ????
je pense que l'on ne doit pas prendre en exemple les class 40 qui sont vraiment typé course sans vie à bord .
j'ai cherché un peu le reccord de transpac à l'aller et au retour ( là, ça va beaucoup moins vite ) peut etre que littlewings le sait ??

L'équipage
25 jan. 2012
26 jan. 2012
0

Ce n'est pas une question de matériaux mais une question de rapport entre déplacement et longueur. Communément, on utilise le ratio D/L, sans dimension et assez biscornu parce que d'origine anglo-saxonne:

Ratio D/L = ([Déplacement en charge en kg] x 2.204 / 2240) / (0.01 x [Longueur à la flottaison en pieds])^3

Mon bateau par exemple a une longueur à la flottaison de 13.6m et un déplacement en charge de ~8.8 T (~7.0 T lège + ~1.8 T de charge). Son ratio D/L est de 98.

Ratio D/L 300 = très lourd

Il vaut mieux comparer des bateaux de taille similaire. Le ratio D/L d'un bateau de 30m de long aura tendance à être naturellement plus bas que celui d'un bateau de 10m.

26 jan. 2012
0

Le ratio des Gaulois,
Qui revient au même,
Mais pas pareil,
est :

L / racine cubique de D .

On trouvait des valeurs dans les rubriques "à la barre" de la revue Bateaux des bonnes années .

26 jan. 2012
0

Merci Numawan pour la précision, euuuh oui la formule un peu biscornue. Je n'en connais pas d'autre.

Ce sujet des ULDB me passionne, parceque justement, je trouve que la navigation de plaisance en général aurait tout intérêt à viser le léger. Pas forcément pour la performance pure ou que la vitesse. ULDB en 2012 ça pourrait être plus global. Dommage que la notion de plaisir soit apparemment lié au "toujours plus" (bateau plus grand, plus lourd, plus équipé...). C plutôt la tendance actuelle.
ULDB, c moins de matière, moins d'énergie, moins d'encombrement dans les ports, moins de consommation, moins d'impact, mais plus de vitesse, de finesse, de recherches de solutions innovantes, de sensations...
Je suis un peu hors-sujet, mais ULDB pour moi ce n'est pas juste un nombre de kgs ! Ca rejoint l'id "petits bateaux-petits problèmes".

0

roots ,je vais essayer de te retrouver un exelent article de daniel charles sur les uldb dans les années 80 !moi aussi j'aime les uldb plus que les bateaux tres larges actuels !

27 jan. 2012
0

Il me semble quele Cigale 16 est considéré comme ULDB pourtant il a un gros cul, son poids ?, très toilé + ballasts, coque alu..
Je penses que l'Uldb, c'est léger à vide au portant, mais au près tu rajoute 2 ou 3 tonnes et la ça avoine. J'en ai vu un cet été au près dans 35 knts. 2 ris trinquette très peu de gite , par contre, une vitesse et un cap impressionnants, mais ce sont des bateaux à ne pas mettre entre toutes les mains. Aujourd'hui, avec les composites, je pense qu'en terme de poids, on fait beaucoup mieux

26 jan. 201216 juin 2020
26 jan. 2012
0

Je reviens de bordeaux oû on peut trouver des vieilles revues chez impact.
Quel est le numéro ?
j'ai navigué comme équipier sur des petits uldb US ( 10 m) c'est sympa au portant mais au pres , c'est sur le rail à se les cailler.
Christine n'etait pas loin et le super voilier de roy disney était à coté .
les uldb ne semblent pas intéresser beaucoup de monde .... Il faut voir l'exitation en CA quand la transpac arrive .

01 fév. 2012
0

@Roots : Tu peux préciser où à Bordeaux / impacts , stp ?

02 fév. 201202 fév. 2012
0

Ahhh, le hangar genre "discount" ?

Oui, je suis (pour qq mois encore) à Bergerac, le bateau (pour qq mois encore aussi) à Maubuisson.
Pourquoi ?

02 fév. 201202 fév. 2012
-1

magasin à coté d' AD .
tu es du coté de bergerac ?

0

les cahiers du yachting no 214 et 213

27 jan. 2012
0

Subversion de M.Joubert n'a t-il pas été le premier ULDB français en 1974 ?
Suivi par Postulat un peu plus grand.

0

oui d'ailleurs il en parle dans l'article !

27 jan. 2012
0

Pierre, le mettre en pdf? pour le lire mieux ;-)

27 jan. 2012
0

Oh oui Oh oui en pdf STP :bravo:
surtout qu'il y a des plans de forme .... :heu:
Sujet super intéressant qui est lancé là.
Je vais suivre !!

Je ne suis déjà pas tout à fait d'accord avec Spirit.
Le sujet "petits bateaux petits problèmes" en est un autre.
Dans le cadre des ULDB, on parle bien de bateau à déplacement léger "par rapport aux bateaux de sa catégorie".

0

un vrai uldb n'est pas seulement un bateau leger mais aussi tres etroit par rapport a sa longueur,a ne pas confondre avec les bateaux type vendée globe tres large et tres puissant !
ps:je sais pas mettre en pdf !

27 jan. 2012
0

En fait
Et après réflexion et interprétations.

Si le message de Spirit était de dire "bateau léger, petits problèmes" alors je serais déjà plus d'accord. Car à dimensions équivalentes, léger signifie d'abord moins d'efforts et donc moins de soucis potentiels.

Pierre2, je ne sais pas ... Si on prends la traduction littérale de la signification de ULDB, il n'est pas fait référence à la largeur, mais juste au déplacement.

Ensuite, si on se replace il y a quelques temps, la culture du bateau large était moins affirmée et le fait de faire un bateau étroit permettait de gagner de la matière et donc du poids.

Historiquement, ce sont donc des bateaux longs et étroits.
Et là, la question orignelle prends tout son sens : qu'est ce que c'est en 2012 ?

Mois je verrais bien les bateaux du vendée en faire partie ...

Pierre, tu pourrais me les envoyer en pm en gd format en image, je les mettrais en pdf ?

28 jan. 2012
0

Léger signifie moins de soucis potentiels, oui. Evidemment pas un ULDB suréquipé d'électronique ou d'options hasardeuses. Mais de manière générale quand on veut rester léger, on limite le bordel, le superflu, le compliqué.
Comme tu le dis il y a moins d'efforts et paradoxalement -du moins en croisière- on peut assurer niveau résistance (échantillonnages coque, gréement etc...), alors qu'on arrivera plus vite à la limite casse sur un bateau lourd. Bon je parle pas d'un coffre fort acier trop éloigné en conception pour comparer.

L'ULDB course, où on va inexorablement vers la limite de rupture, donne une fausse image de fragilité concernant les ULDB croisière, alors que pour cette dernière la conception-construction est tout autre avec plus de marges de sécurité.
Il suffit de voir l'échantillonnage de Numawan, ou, toute proportions gardées, celui de son petit frère Spirit.

27 jan. 201227 jan. 2012
0

Doublement pas d'accord avec Pierre sur la question de la largeur. Un bateau qui a rapport déplacement / longueur suffisamment bas pour être qualifié d'ULDB, est un ULDB quelque soit sa largeur.

Imaginons qu'on ait une quantité de matière pour construire la coque et le pont d'un bateau d'un poids X (par exemple fibre de verre + mousse + epoxy), et que tout le reste (mât, quille, etc) soit par ailleurs identique. On peut utiliser cette quantité de matière pour construire soit un bateau long et étroit, soit un bateau court et large. Il est clair que le bateau long et étroit aura un ratio D/L plus bas que le court et large, puisque L sera plus élevé et que D sera identique.

Un ratio D/L peu élevé fait que le bateau oppose en général moins de résistance à l'avancement. Mais la largeur permet d'avoir un gréement qui fournit plus de puissance. La vitesse du bateau dépendra au bout du compte du rapport entre résistance à l'avancement et puissance disponible. Il y a là un compromis à trouver.

Le compromis dépend du concept général du bateau. Les ballasts par exemple fonctionnent d'autant mieux que le bateau est large. Avec un ratio longueur à la flottaison / largeur de 2, les mini-transat sont vraiment larges. Avec un ratio longueur à la flottaison / largeur de 2.7, les Class 40 (ratio D/L de 90-100) sont tout à fait dans la moyenne des bateaux de 40 pieds (parce leur ratio longueur à la flottaison / longueur hors tout est élevé).

Quant aux Open 60 (rapport D/L de 50), leur rapport longueur à la flottaison / largeur tourne aux alentours de 3.2, ce qui n'a rien d'excessif. Ce qui donne l'impression qu'il sont très larges, c'est qu'ils sont bas sur l'eau et que leur largeur à l'arrière est quasiment égale au bau maximum.

28 jan. 201228 jan. 2012
0

en fait je parlais des uldb historiques,c'est vrai que la question portait sur ceux de 2012,n'empeche que la faible largeur est le meilleur moyen pour avoir un bateau leger ,et je pense qu'on a abandonné trop rapidement cette voie !

28 jan. 2012
0

Question de jauge. Erik Lerouge expliquait naguère l'influence de la jauge "Open" sur cette dérive vers la largeur ...

Mais, philosophiquement, peut on parler ULDB et prendre "La Jauge" en considération ? Ces bateaux ne sont ils pas nés en dehors de tout concept de jauge ?

28 jan. 2012
0

les open 60 + minis ont ouvert une voie :
la remontée de l'atlantique à la fin du tdm marquait la différence .
les ballastés ( large)et quilles angulaires( large) ont gagnés .
les cigares ( vdh) marchent tres bien au portant .
la transpac est une course de portant .
Les cigares demandent moins de toile pour avancer , sont moins chers à la construction et en calculs .

En croisiere meme rapide , c'est ce que le navigateur peut endurer en notion d'inconfort qui détermine la largeur et performances du voilier .
j'avais discuté sur les performances d'un plan finot ( ?) 50 " construit chez jfa concarneau avec son skipper. Il ne tarissait pas d'éloge sur les ballasts .
Malheureusement , un autre skipper avait été beaucoup plus vite avec un voilier conventionnel . le ballasté disait: pas assez de vent !
j'en conclu que les larges et ballastés ont besoin de vent plus qu'un coventionnel ou ULDB .
Qu'en pense numawan ?

28 jan. 2012
0

Oui, c'est tout à fait possible. Il y plusieurs formes de résistance à l'avancement. En simplifiant, on peut dire qu'il y en a deux principales. La première est la friction de l'eau sur la carène et les appendices. Elle est liée à la surface mouillée. La seconde est l'énergie nécessaire pour déplacer l'eau qui permet au bateau de flotter. Cette énergie se transforme en vagues.

Quand il y a peu de vent, la résistance due à la surface mouillée forme la part la plus importante de la résistance totale à l'avancement. Quand le bateau va vite (et donc qu'il y a du vent), la résistance due au déplacement prédomine.

Avoir un ratio D/L peu élevé permet surtout de réduire la transformation d'énergie en vagues. Mais un ratio D/L peu élevé ne dit rien quant à la surface mouillée. La forme de la carène joue un rôle important de ce point de vue. En général, si deux carènes ont la même longueur à la flottaison, une carène étroite aura moins de surface mouillée qu'une carène large.

Il est donc tout à fait possible qu'un bateau soit performant dans certaines conditions et pas dans d'autres. J'aurais tendance à dire qu'un bateau étroit pourrait effectivement mieux s'en sortir par petit temps qu'un bateau assez similaire mais large.

Bien entendu, je simplifie. Il y a par exemple aussi des questions de gréement qui peuvent jouer un rôle.

29 jan. 201229 jan. 2012
0

eh , pas mal tes connaissances !! et tu les expliques bien .
Tu imagines la voilure qu'il faut pour faire avancer une coque large dans le petit temps + clapot !
d'un autre coté , on peut faire giter une coque en remplissant un ballast d'un coté , ça aide ..

28 jan. 2012
0

Je ne sais pas s'il est considéré comme ULDB, mais Ragtime est pour moi une des plus belles machines à naviguer vite "à la vintage", j'adore, je ne m'en lasse pas, jetez aussi un oeil aux videos, faut pas être large pour planer, les amis :)
photos :
www.google.be[...]/search

Video :

0

bien sur que ragtime est un uldb de la grande epoque

28 jan. 201228 jan. 2012
0

2 bons exemples de ce que je pense etre des ULDB :
Akela, 15m, 7,2 T lège, 4m de bau max seulement, et 400 l de balast, avec ca on est assez souvent proche de 20 Nds au portant. Par contre au près dans la brise on plus de mal. mais je pense que le record du bateau est entre 23 et 24 Nds, pas mal pour un bateau qu'on peut mener seul ou à 2 sans forcer, et qui accepte 8 ou 9 personnes en croisière.
www.akelacroisiere.com[...]au.html

Sinon un concept que j'aime bien, d'un architecte qui mérite largement d'être plus reconnu : Le Classic 38 de David Réard.
www.davidreard.com[...]/
C'est un bateau qui va dépasser aussi largement les 20 Nds au portant dans la brise, et encore une fois sans forcer pour l'équipage...

Voila, je pense qu'une bonne construction bois/époxy, pas forcément hyper chère, et à condition de ne pas être surchargée d'équipements de confort et d'emménagement ça peut envoyer comme il faut :-)

28 jan. 2012
0

"Akela, 15m, 7,2 T lège, 4m de bau max seulement, et 400 l de ballast, avec ca on est assez souvent proche de 20 nds au portant." Pour ce cas précis, la réponse est malheureusement ,NON. Et au près AKELA est une catastrophe...

28 jan. 201228 jan. 2012
0

ULDB ou monomaran ?

Je me demande s'il n'y a pas deux écoles différentes pour ce type de bateau très léger et étroit :

l'école californienne, qui privilégie la vitesse au portant ;

l'école "suédoise", avec l'ancienne série des Skerries, qui a conduit à des bateaux comme le Toucan ou Kriter V, sans doute plus polyvalent.

28 jan. 2012
0

Kriter V est-il considéré comme un ULDB ?

0

pour moi pas vraiment

0

ecole suedoise =aphrodite 101 ,chaps 35 ,mais plus court en flottaison que les uldb americains

28 jan. 2012
0

Effectivement, Kriter V est un eu trop lourd pour être un vrai "ultra léger" ; par contre, Toucan (2 T pour 9 m à la flottaison)est vraiment léger ... Il faudrait alors parler d'une école "suédo-suisse" ...

01 fév. 201216 juin 2020
0

En dehors du Toucan, on a pas mal de bateau sur le Léman qu'on doit pouvoir considérer comme ULDB. Dans les anciens : Le Tiolu (sorte de grand frère du Toucan, mais très petite série, 4 bateaux construits), l'Amétyste, pas mal de vieux Luthi et aussi les récents qui rentrent souvent dans cette catégorie selon moi.

Lüthi 33 : 10.06x2.83/2600kg (3T en version cruising)
Lüthi 38 : 11.60x3.28/3400kg
Ou encore Mysphi un course croisière de 14m20x4m40 pour un poids de 7,8T, mais emménagé très luxueusement (cf photos), il a tout gagné plusieurs années.

Et aussi :
Psaros 40 (12,28x3,38/2700kg),

Et le tout nouveau projet de Psaros 33

www.sebschmidt.ch[...]ais.pdf

Photos : Tiolu, Luthi 33 cruiser, Luthi 38, Mysphi, Psaros 40

01 fév. 201216 juin 2020
0

Et aussi le Wilke 49 "Wild Lady" sur le Bodensee : 14m90x3m50 pour 4300kg et 185m2 au près !

28 jan. 201216 juin 2020
0

ragtime construit en CP. voici la coupe .
Depuis , il a été re- quillé , re safranné etc... et ça marche .

28 jan. 201216 juin 2020
0

tout comme le santa cruz 70 ( sc 70) .
Ces vieux sportifs de haut niveau ont eu une cure de jouvence pour les rendre compétitif !

28 jan. 201216 juin 2020
0

un uldb classique que j'aimais bien le moore 24 . Issu du meme coin, sud san francisco : santa cruz.... le port la foret local.
tres populaire en Cal. beaucoup ont couru la transpac.
Bon , a part numawan , quels sont les uldb récents ??

28 jan. 2012
0

Roots, sorry j'étais incapable de me connecter sur heo. tu as raison de souligner que les uldb école californienne sont souvent vintage, il faut dire qu'ils sont atteint une sorte de perfection, moore 24, santa cruz, mais perso je préfère les plans schumacher, express 27 et 37 en particulier, uldb mais plus complet avec un prés excellent, quel brillant arhci inconnu en Europe et mort prématurément.
bcp d'uldb sur le lac michigan aussi, mais la c'est plus un pari, le vent n'est pas typé comme sur la transpac

29 jan. 2012
0

certains autres visent directement le centre de l'anticyclone qui est traversé au moteur .
Il parait meme qu'un de ces voiliers avait rempli la moitié des réservoirs avec de l'eau à la place du fuel . t'imagines
plus rien à boire , plus de moteur dans la calmasse ...
je crois qu'un des retours les plus rapides avait été de 15 j sur un " Westsail 32 " canadien .
Il y a eu beaucoup de polémiques là dessus sur latitude 38 .
Aller jean, cherches pour moi pour savoir si les reccords

28 jan. 2012
0

pour le retour de la transpac ou de san francisco hawai, certains bateaux rentrent sur le pont d'un cargo !!

28 jan. 2012
0

A part les Lerouge, l'Helium 980 de Fauroux, que je trouve magnifique...

www.voilesetvoiliers.com[...]d=7705/

0

si le chaps 35 est tres leger ,tu as bien fait de citer les plans bretecher qui sont de vrai uldb(legers et longs en flottaison )

29 jan. 2012
0

L'Hélium est un joli voilier mais cela ne suffit pas pour qu'il soit rapide. En l'occurence, j'en ai vu un souvent naviguer avec des équipages différents et il ne faisait pas de miracle.

Dans la catégorie joli voilier il y a aussi les mlans Bretecher.

Pour Pierre, je n'ai pas regardé les caractéristiques de l'Aphrodite 101 qu'il cite mais il ne s'agit pas d'un ULDB, le Chaps 35 non plus d'ailleurs. Tous les voiliers étroits ne sont pas des Uldb...

28 jan. 2012
0

J'ai eu un ULDB co signè Bill Lee / Buizza

digilander.libero.it[...]rlinda/

11.42 mt x 3 mt x 3300 kg en ordre de marche

Fantastique mais au pres c'est comme etre dans une lave linge!!!

...maintenant les actuel proprietaires l'ont boulverse et il est devenue un maison :-( :-(

29 jan. 201229 jan. 2012
0

@ roots. A mon avis, il n'y a jamais eu beaucoup d'ULDB, mais il y en a un peu plus qu'avant. Pourquoi? Parce que la plupart des ULDB sont des bateaux de compétition. Les Class 40 par exemple. Mais même si ce sont à la base des bateaux de compétition, quelques aménagements peuvent suffire à les transformer en bateau de croisière un peu sportif. J'ai fait une semaine et demi de croisière dans les Antilles sur un des Class 40 qui avait participé à la course du Rhum (en 2007 je crois). Je me suis bien amusé, même si un guindeau aurait été le bienvenu.
:heu:

29 jan. 2012
0

Parce que je trouve que les ULDB ont la même philosophie que les trimarans, je me suis amusé à faire le calcul pour mon F27 mais avec un composante intéressante (à vide ou en croisière) :

à vide c'est un uldb (1t18) : ratio 89
en croisière plus du tout (1t6) : ratio 222

Pour la largeur, on peut le considérer comme étroit si on ne prend que la coque centrale.

Ça déborde un peu du sujet, mais c'est pour bien montrer l'importance de naviguer super léger sur ce genre de bateau.

29 jan. 2012
0

Un ULDB est i capable de faire du près dans la mer?

29 jan. 2012
0

Bien sûr. J'ai fait 2.5 jours de prêt sans discontinuer par 30 nds de vent. Juste une mise à la cape d'une heure pour faire un break et un bon repas. Le bateau tape probablement plus qu'un bateau plus lourd, mais on avance tout à fait correctement.

29 jan. 2012
0

30 Kts de vent te donnait quoi en terme de vitesse et d'angle avec ta belle bête?

29 jan. 201229 jan. 2012
0

un peu décevant comme performances au près, je trouve. Ce qui corroborerait ce que ces ULDB inspirent

29 jan. 2012
0

Faudrait peut-être d'abord régler le speedomètre correctement! :heu:
plaisancenauticservices.fr[...]r_1.pdf

La plupart des bateaux marchent mieux au près par 20 nds de vent que par 30 nds.

29 jan. 201229 jan. 2012
0

A la grosse louche, dans les 7 nds à 45° réel (33° apparent). On était un peu sous-toilé pour le confort. Au mieux, je crois que l'on doit pouvoir faire près de 8 nds à 45° réel dans ces conditions. Mais cela ne sera pas très confortable.

Cela dépend aussi beaucoup des vagues. Sur certains bords, il valait mieux abattre un peu et gagner en vitesse pour mieux passer les vagues. A d'autres moments, il valait mieux serrer le vent à 30° apparent / 40° réel et ralentir.

0

oui quand on voit qu'un delher 29 fait 6n5 au pres par 20 n de vent

29 jan. 2012
0

Je voudrais revenir sur cette idée qu'un ULDB est un bateau simple. En fait, je ne vois pas en quoi ce serait le cas. Mon bateau est plus simple que certains autres bateaux de cette taille, mais plus compliqué que d'autres. Il y un moteur, un guindeau, un frigo, un chauffage, de l'électronique, une toilette, une douche, etc.

Quand je vois un Open 60, je ne vois pas non plus beaucoup de simplicité: une quille basculante avec un vérin hydraulique ultra-puissant, toute une série de ballast avec des tas de conduites et de vannnes pour les remplir ou les vider. Une électronique ultra-sophistiquée, un gréement compliqué avec des bastaques, un paquet de voiles différentes, des tas de possibilités de réglage. Pas simple tout cela. Pas simple du tout.

En fait, le seul élément de simplicité que l'on retrouve sur quasiment tous les ULDB, c'est l'absence de vaigrage et d'isolation. Parce que le sandwich fait office d'isolation. Parce que ces bateaux sont construit plus 'proprement' à la base. Et parce que le vaigrage, c'est vraiment du poids inutile.

29 jan. 2012
0

un uldb français et petit : le suspens 9 m ????
"pas simple de concevoir un voilier simple"
plus c'est compliqué , plus les archis aiment ...

29 jan. 201216 juin 2020
0

j'ai ces polaires la moi numawan


0

bon c'est les memes !

29 jan. 2012
0

Et ça, ce sont des polaires théoriques. En matière de polaires de vitesse, il y a souvent pas mal de marge entre théorie et réalité!
:-(

29 jan. 2012
0

tout a fait d'accord avec toi, numawan.
juste des tableaux pour le marketing .

29 jan. 2012
0

Hello,

Très bon sujet ! Moi je pense que uldb est un mot marketing des année 80~90 et qu'effectivement ce n'est plus trop a la mode. Ceci dit on parle aujourd'hui de "déplacement léger" et ça plait beaucoup (moin que les caravane mais ça se vends bien).

Si les bateaux léger passe obligatoirement par sandwich, c'est effectivement plus simple car il n'y a ni contre moule, ni vaigrage.

Je serai curieux de voir les 7 nds du haka contre les 6,5 du dehler... Si les bateaux léger tappe plus au près c'est uniquement parcequ'ils vont vite :bravo:! Un bateau acier de20 tonnes lancé a 7nds dans 2metres de houle doit tapé, c'est sur ! Même si le phénomène est accentué sur les bateaux a fond plat.

A+
Thomas

0

uldb plutot un mot des années 70,c'est pour ça que je disais qu'on ne pouvait pas comparer ces bateaux etroits et legers avec nos deplacements legers actuels qui sont bien plus larges et qui ont 40 ans de progres architecturaux derriere eux !et j'ai cité le petit delher 29 parce qu'il va souvent plus vite que certain bateaux de 12m

29 jan. 2012
0

Pour ma part , j'emets de grandes réserves sur tout ce qui est publié en matiere de performances . les archis ne sont pas vraiment capables , meme les ordis n'en sont pas vraiment capables, de vraiment analyser les mouvements de la mer et les vitesses des carenes .
si numawan dit honnetement qu'il marche à 7 nds , c'est que la mer permettait 7 nds.
Le fameux delher serait à 5.5 nds....

29 jan. 2012
0

7,5 Kts à 45° du vent pour un bateau de cette taille me semble cependant un peu faible

30 jan. 201230 jan. 2012
0

énorme!

Pour un bateau de plus de 14m!?

En VMG, ce serait très bien.

30 Kts de vent, ce n'est pas la tempête non plus. Un bateau plutôt rapide doit demander qu'on le lâche un peu pro le laisser prendre sa vitesse. J'aurais penser que celle ci ne devrait pas être en dessous de 9

30 jan. 201230 jan. 2012
0

J'ai dû mal m'exprimé, mais je n'ai jamais parlé de 9 Kts de VMG! J'ai répondu que 7,5 Kts serait un très bon VMG, et que je m'attendais plutôt à 9 Kts de vitesse à 50° pour un bateau de plus de 14m, et je maintiens malgré mon ignorance!
D'ailleurs sur ton tableau dont je ne sais s('il se réfère à un 60', on voit plus de 11 Kts à 50°....

Maintenant, un peu plus haut, il me semblait avoir lu de ta part que ton bateau était bien au près lorsque je m'interrogeais sur les capacités de ces ULDB dans ces allures.

30 jan. 2012
0

7.5kts au près par 30nds moi ca me parait énorme... La mer de se vent doit être grosse, le bateau pourrai aller probablement plus vite par mer plate.

30 jan. 201230 jan. 2012
0

Mon bateau n'est pas spécialement optimisé pour le près vraiment serré. Ma voilure de cotre marche beaucoup nieux dès que je peux abattre un peu.

J'ai clairement dit que l'on naviguait sous-toilé. Le problème était que j'ai une combinaison de voile performante au-delà de 33 nds (trinquette + GV 2 ris) et en-dessous de 27 nds (yankee partiellement roulé + trinquette + GV 2 ris). Mais entre 27 et 33 nds, il aurait fallu en permanence rentrer ou sortir le yankee, et cela on ne le faisait pas trop.

Et de deux, 9 nds de VMG, c'est franchement ignorant. Les polaires ci-dessous indiquent qu'un Open 60 fait un peu plus de 7 nds de VMG avec 30 nds de vent. Avec ballasts, quille basculante et tout le touintouin.
www.sailingworld.com[...]0_0.jpg

Et de trois, jamais personne n'a prétendu que le près est l'allure favorite des ULDB.

0

pas sur roots!je fais souvent la surveillance des regates et je peux te dire que le petit 29 est impressionant au pres ,c'est du vecu pas des courbes sur un papier ,maintenant j'irai pas le comparer aux 46 pieds de numawan, c'etait pour avoir une idée de la vitesse des bateaux modernes ,meme petits :-)

29 jan. 2012
0

Et "Ourson Rapide" construit récemment c/o Multiplast sur la base d'une carène 60' Imoca, peut-il être considéré comme un ULDB d'aujourd'hui ?
www.oursonrapide.com[...]/

30 jan. 2012
0

Oui, certainement. 60 pieds de longueur à la fottaison et 15 tonnes lège - disons 18 tonnes en charge - cela donne un rapport D/L de 82.

29 jan. 201229 jan. 2012
0

Une idée des ratios poids, longueur, surface de voile...pour qu'un voilier soit considéré "ULDB"? J'ai en tête le Dufour 334 Trophy familial, coque sandwich, 10.20m, 3200kg, 57m² au près et 104m² au portant, et je me demande si on peut déjà considérer un tel rapport longueur/poids/puissance dans cette catégorie?

29 jan. 201229 jan. 2012
0

Ouhhhh ...
.
.
.
Que ce fil est fatigant !

A chacun son ULDB !
Dans mes jeunes années, alors que je me nourrissais des écrits d'Illingworth et autres, un ULDB c'était :
- Blue Charm
- Sopranino
- et bien d'autres qui, à l'heure actuelle, paraissent bien ridicules .

Puis fut Stormvogel .

Ensuite vinrent : Finot, Joubert, Lerouge et bien d'autres .

Et cela va continuer .

Il n'y a pas d'ULDB étroit, il n'y a pas d'UlDB large, il n'y a pas d'ULDB lourd pas plus que de légers .

Puisqu'il s'agit de n'être qu'ultraléger .

Pour être ultra léger, faut construire ultraléger, faut débarquer les poids inutiles et/ou superflus du genre 50m de chaîne de 10 .

Faut s'interroger sur l'utilité d'une survie et dans le meilleur des cas la placer dans un endroit inaccessible .

Faut accepter l'idée de naviguer avec un piège à casiers à qq m sous la flottaison .

Sur un uldb, des eaux noires, il n'y en a pas sauf au vent .

Faut entrainer sa vessie et ses sphincter !

Il est est vrai que la voile c'est chiant .

Plus vite on est arrivé, mieux c'est .

On peut repartir plus vite .

Pour aller où ?

Et à quel prix ?

30 jan. 2012
0

Humm, un ULDB, bon... à mon idée c'était un bateau étroit, je vais donc réviser mes bases, puisque ce n'est qu'une question de poids et de longueur, sans rapport avec la largeur et la surface des voiles.

j'ai bien aimé le débat sur la largeur, si j'ai bien compris, je cite en simplifiant, la grande largeur augmente le couple de lest et des ballasts et événtuellement le pendulaire, l'étroitesse c'est le passage facile dans le clapot, c'est la faible résistance à l'avancement par petit temps.

Il est certain qu'un bateau large ira plus vite,faible surface mouillée et rapport de lest max = planning, mais , je place un questionnement qui n'a pas été abordé, un peu hors sujet, il existe bien des ULDB étroit et large, c'est la stabilité du bateau, un bateau étroit est trés sensible à la gîte mais les voiles s'efface vite aussi, un bateau large comme un cata ou tri, est stable, mais passé un angle pour être un peu radical, il devient "stable à l'envers".

les bateaux étroits moins rapides ont quand même leur raison d'être.

30 jan. 201230 jan. 2012
0

pourquoi toujours ramener le debat sur les soit disant uldb franchouillards alors que ceux d'origines sont californiens ,créés pour la transpac et long et etroit !
vous avez qu'a lire l'article de daniel charle plus haut ,il en connait quand meme un rayon le daniel ,c'etait son metier !

30 jan. 2012
0

warrior's wish

30 jan. 2012
0

plus sur les uldb

les magnifiques santa cruz
www.santacruzyachts.com[...]/

30 jan. 2012
0

Les Santa Cruz ressemblent beaucoup aux A 40 ou A 35 avec 25 % de poids en moins. A quel prix sont ils vendus?

30 jan. 2012
0

c'est cher, mais les santa cruz 70, dont il y avait une petite flotte à chicago étaient abordables d'occasion !

www.yachtworld.com[...]Cruz+70

des santa cruz d'occase, il y a une série de sc 50 à vendre pour 150 000 dollars, pour info, Paul CAYARD a un sc 50, stan honey aussi je crois

30 jan. 201230 jan. 2012
0

Parler d'UDLB sans balance étalonnée ça ne vaut pas grand chose.

Sinon, en bateau pas trop large, pas trop lourd, avec qualité marines acceptées, il y a le J111 11m* 3m2 * 5 tonnes, le a40rc 12m 3.756t4 le swan 42cs 13m3m90*7t5. Ce sont des bateaux pas donnés. Sandwich verre infusion. Celui qui prétend faire mieux, ou il ment, ou il est encore beaucoup plus cher...

Style M34 : 10m303m2t7 Malgré un tirant d'eau de 2m50, il y a des polémiques sur ce bateau. Et pourtant le carbone et le corecell fait qu'il est au prix du First 40. Pour la "simplicité" de l'UDLB, on repassera. Le SC37 de 11m303m24t3 est à 220000$ (pas loin de 220 000€ avec €/$ + TVA) avec structure en carbone, mais vide et sans barres à roue.

Sinon,

Les classes 40 sans carbone à cause des règles de jauge. Ben la seule solution pour être léger, c'est de gagner sur le poids du lest, en plus d'être vide à l'intérieur. D'ou le tirant d'eau à 3m, pour essayer de récupérer un peu de stabilité de poids, et la largeur à 4m50 pour avoir de la stabilité de forme. NB il y a des open 60 qui ne sont pas au maxi de la largeur jauge mais je ne connais pas de class 40 en dessous du maxi de la largeur jauge.

Les GP42 (12m8 * 3m9 * 4t2) et les TP52 (15m6 * 4m4 * 7t3). Pas compliqué : absolument vide de chez vide à l'intérieur (jusqu'au wc en carbone pour gagner quelques kg). Et que du pré imprégné carbone nomex recuit pour garder un poids de lest décent pour la stabilité. A des couts totalement délirant. Qui ont quasiment tué les GP42. NB les GP42, 2300kg de quille + 300kg de lest interne pour 4200kg, le tout mesuré par jaugeurs. Mais c'est du parcours côtier, pas de offshore.

Et dans un post précédent : le 15m à 7t2 de 1989, aménagé croisière. Il y a clairement une arnaque. Ca le fait pas avec les TP52 actuels à 7t3. Je pense plutôt que le bateau est proche des 10 tonnes, voire plus. Et que le poids a été gagné sur le lest, solution facile et pas chère. Mais avec de gros défauts: Poids du lest < 25% du poids du bateau : pas de stabilité de poids. Largeur relativement faible : pas de stabilité de forme. Au portant, ça peut faire illusion. Au près, c'est nettement plus dur.

Pour le contreplaque, c'est autre chose: Cf. le didi 38 entre 4t-4t6 pour 11m50, dont 2t de lest. Je crois que alien va hurler en voyant l'échantillonnage : 12mm, y compris les fonds, sur lisses de 2244mm, tout ça pour 11m50. Aménagement intérieurs en 6mm sur lisses triangulaires de 2020mm (carré, ça devait être trop lourd). Il est possible que ça tienne : ça a tenu sur le proto de l'architecte, mais à mon avis, toute erreur sur la qualité du CTP, la qualité du bois des lisses, la qualité de réalisation ou la qualité de maintenance se paie cash avec une épave. NB surtout pas de verre densité 2.7, alors que le CTP densité 0.5. Ou alors on explose le devis de masse. C'est du CTP sur membrures, pas du CTP époxy.

Pour les reard bepox, je ne sais pas comment le devis de poids est tenu. Le seul truc bepox ayant fait faillite, ça veut simplement dire qu'ils n'ont pas trouvé suffisamment de clients pour payer au moins le prix que ça coutait à fabriquer...

30 jan. 2012
0

Pour les bepox qui ont fait faillite c'est après que David Réard ait vendu son chantier et que le nouveau proprio n'a pas ou presque pas vendu de bateau.

David préférait se consacrer à l'architecture et d'autres loisirs.

30 jan. 2012
0

tu as ces chiffres très intéressants pour le contessa 32, she 36, first 30 ??

30 jan. 201230 jan. 2012
0

En mono j'y connais pas grand chose, mais je vois pas l’intérêt de critiquer un archi sous prétexte que ces bateaux se vendent moins bien que d'autres.
Pour moi ce n'est pas un critère.

Pour exemple l'Aquilon est un des meilleurs catamarans de moins de 10métres et Staneck a réussit à faire faillite en France puis aux USA. En revanche les Magnum 21 se sont très bien vendus malgré un poids largement dépassé et un rigidité qui tient plus du chewing-gum que d'un morceau de bois.

01 fév. 2012
0

@Francois2 : Comme JeanLittleWing, aurais-tu des chiffres pour First 29, stp ?

01 fév. 2012
0

francois, doit manquer quelque chose, la flottaison est etroite ce qui permet des perfs excellentes par petit temps, ensuite il y a le fregatage sur lequel il se cale
merci bcp pour la recherche !!

30 jan. 201230 jan. 2012
0

Le nouvel acheteur a quand même mis son argent dans l'histoire, et n'a réussi à vendre les bateaux au prix que ça lui coutait.

Pour info, un Bepox 990, dans les certifs ORC de la FFV, pesé à 2t6, contre 2t dans les specs de Reard. Avec une stabilité ordinaire, sans plus( VCGM= - 0.002, centre de gravité pratiquement à la flottaison 2mm en dessous) malgré un mat carbone haubans PBO, et une quille à bulbe à 2m05.
NB pour rappel First 31.7 www.kjk.ee[...]371.pdf Centre de gravité 4cm au dessus de la flottaison, mais sans bulbe en plomb ni mat carbone.
Grand surprise puri.ee[...]330.PDF Centre de gravité 2cm en dessous de la flottaison.

Un exemple de stabilité d'un bateau étroit www.ssf.se[...]212.pdf = 11m * 3m15 , 4t9 VCGM=-0.75 centre de gravité 75cm sous la flottaison (si si, stabilité genre 12mJI), LPS = 152° sans les superstructures.

01 fév. 2012
0

Quelques chiffres, pas forcement représentatifs, car il s'agit de mesures sur UN bateau de la série.

SHE36 www.avomeripurjehtijat.fi[...]990.pdf . En gros stabilité assez proche J 109 A35 (Un peu mieux en poids, un peu moins en forme). Donc encore bon même 35 ans plus tard. Bateau plutot lourd et court à la flottaison par rapport à aujourd'hui.

First 30 www.fgvela.com[...]211.PDF . Vraiment atypique. Stabilité de poids très forte. Mieux que 99% des bons courses croisières de série d'aujourd'hui, mais pas au niveau proto de régate quand même. Par contre stabilité de forme très très faible. Sur tous ceux que j'ai vu, c'est le plus faible.

02 fév. 2012
0

françois ,
c'est quoi les différences entre cp sur menbrures et cp époxy ??surtout structurellement ??

0

un emblematique dans les petites tailles
www.pnw.olson30.org[...]/

30 jan. 2012
0

En regardant les chiffres de certificat de jauge, c'est un bateau de 9m*3m, 2tonnes, dont 800kg de lest, 82cm de franc bord avant et 66cm de franc bord arr.

30 jan. 2012
0

les moyennes des uldb - pour de vrai !!!!
En 86 - 87 s'est courru le boc challenge remporté par jeantot . A cette époque , bien plus sympa pour les coureurs , il y avait plusieurs classes .
Il y avait un SC 50 renforcé pour la circonstance mais aménagé léger en CP , habitable . poids donné 8 t .Skippé par un " vieux " navigateur désargenté plus croisiere que course .
moyenne sur le tour du monde ( sans moteur - of course ) : 160 m/ j
Pour moi, c'est vraiment bon car durant le passage des calmes équatoriaux les moyennes baissent tres rapidement .
Il faut aussi se remettre dans le contexte : mat raccourci , 3 voiles d'avant + spi , regulateur d'allure , radio blu etc..

02 fév. 2012
0

juste un détail : pour un autre tour du monde , avec sponsor cette fois ci , le skipper a ajouté des ballasts .
En regardant les autres voiliers - de julien marie - un 11.50 pese 5 t mais a 95 m2 de voilure . j'ai l'impression que le joshua de 15 t porte 105 m2 .
c'est une sacré différence....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (168)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021