types de quiles : avantages et inconvenients

Bonjour,
les diferentes sortes de quilles rendent les navigations diferentes suivants les allures, quilles longues, semi longue, a bulbes etc
quelqu'un pourait il toutes les énumerer avec pour chacune leurs spécificités et les raisons qui ont fait que certaines ont carrement disparus des bateaux modernes (semi-longue)
merci et bon vent

L'équipage
07 juin 2011
07 juin 201107 juin 2011
0

il ner faut pas confondre le plan antiderive et le lest qui maintenant sont confondus ,mais pendant des années etaient deux choses differentes .
par exemple sur les bateaux de charge on embarquait du lest quand on allait chercher des marchandises que l'on remplaçait par du fret c'est comme ça que les quais de new york ont etes fait avec des galets bretons ...
actuellement on privilegie la performance donc il faut un max dse raideur à la toile lest etroit et profond au detriment du confort ,rappels violents ,pas de stabilité de route ,architecture compliquée à cause des efforts repartis sur la structure.mais les materiaux actuels le permettent ce qui n'est pas le cas dans les constructions en bordés classiques (quilles longues)si le bateau etait trop raide à la toile les bordés s'ecartaient au vent et le bato faisait de l'eau .par contre les mouvements etaient plus doux et la barre se tenait toute seule si le grement etait bien reglé .
la coupe de l'america nous en a fait toute un apologie :quilles à ailettes ,torpille,quilles tamdem exct .....
maintenant il y a l'embarras du choix mais quand on a essuyé du gros temps dans un bateau lourd a quille longue qui ne tape pas on a bien envie de revenir en arriere
alain

07 juin 2011
0

il ner faut pas confondre le plan antiderive et le lest qui maintenant sont confondus ,mais pendant des années etaient deux choses differentes .
par exemple sur les bateaux de charge on embarquait du lest quand on allait chercher des marchandises que l'on remplaçait par du fret c'est comme ça que les quais de new york ont etes fait avec des galets bretons ...
actuellement on privilegie la performance donc il faut un max dse raideur à la toile lest etroit et profond au detriment du confort ,rappels violents ,pas de stabilité de route ,architecture compliquée à cause des efforts repartis sur la structure.mais les materiaux actuels le permettent ce qui n'est pas le cas dans les constructions en bordés classiques (quilles longues)si le bateau etait trop raide à la toile les bordés s'ecartaient au vent et le bato faisait de l'eau .par contre les mouvements etaient plus doux et la barre se tenait toute seule si le grement etait bien reglé .
la coupe de l'america nous en a fait toute un apologie :quilles à ailettes ,torpille,quilles tamdem exct .....
maintenant il y a l'embarras du choix mais quand on a essuyé du gros temps dans un bateau lourd a quille longue qui ne tape pas on a bien envie de revenir en arriere
alain

07 juin 201116 juin 2020
0

merci de ta reponse
pour ma part, mon premier bateau avait une quille"sabre" et effectivement ayant une quille "semi-longue" sur mon nouveau bateau l'equilibre sous voiles est impressionant si bien que je peux lacher la barres plusieurs minutes voir heures sans que le cap ne change.
Par contre par fortes rafalles(+ de 30 noeuds° je l'ai senti deraper sous le vent de facon impressionantes.
une photo pour ce qui comme moi n'avient jamais vu de quilles semi longue.
bon vent

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (82)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021