trouvaille et hasard

on dit que de nombreuses trouvailles sont découvertes par hasard !

En novembre dernier, j'ai eu la très désagréable surprise de voir mon canote enfoncé plus que te coutume. !!! Tu parles en ouvrant le capot, il y avait 20 cm d'eau au dessus des planchers. Vite la pompe, le sceau et une heure après le canote avait retrouvé ses lignes mais le pb n'était pas résolu.

Mon bateau étant trop lourd pour les moyens du port il me fallait attendre une marée convenable pour utiliser le grill de carénage. Entre temps, visite chez Sicomin. Super les gars. D'abord hésitants (epoxy sur acier + ou - peint) ils ont appelé devant moi le "spécialiste" de leur tribu. Il répare les navires de la Royale sous l'eau.

Le gars m'explique la mise en oeuvre ainsi que la résine à employer. Je vous la donnerai demain, je ne l'ai pas avec moi : d'abord un bouchon avec résine+accélérateur + charge jusqu'à consistance pate à modeler puis "cataplasme de 3 ou 4 épaisseurs de bi-biais collé avec la même résine, sans charge.

La marchandise est expédiée de Marseille dans les délais promis. Vraiment chapeau Sicomin.

Quand l'eau s'est retirée, horreur, la quille laissait pisser un bon filet de flotte. Responsable : électrolyse suite à un choc assez violent sur un truc non identifié. L'examen attentif n'avait pourtant rien révélé quelques mois plus tôt.

J'ai mis en pratique la recette.

Aujourd'hui, 4 mois plus tard, j'ai vérifié sur le grill. Le dépannage peut s'assimiler à une réparation. Super. Mais le bateau rentre quand même au chantier dans quelques jours pour grand radoub

Question : Ne serait-ce pas là un moyen de se débarasser des problèmes d'électrolyse et de la guirlande d'anodes avec les coques métalliques. Je n'en sais rien, je vais poser la question à Sicomin, mais je voulais vous en informer d'abord et recueillir vos avis.

SVP pas de réponse du type y'avait qu'à faire en plastoc tout de suite, c'est pas le sujet.

L'équipage
09 mar. 2005
09 mar. 2005
0

possible ?
j'ai rencontré il y a une quinzaine d'années un constructeur amateur d'un voilier acier qui avait traité sa coque et son pont avec une stratif à l'époxy.

Il navigait depuis plusieurs années sans décollement apparent de la peau extérieure.

c'était, d'après lui, la solution miracle...

jamais revu depuis.

09 mar. 200516 juin 2020
0

Je n’en reviens pas ...

Me voila de retour et que vois-je André qui vente un truc en plastoc...

Heureusement que j'étais assis... :bravo:

Pour la résine, c'était sûrement de la SR CA 85 elle fonctionne sous l'eau par curiosité, quel durcisseur vous ont-il conseillé ? le SD 8451, le 8601 ou le 7160 (c'est du lent à l'ultra lent)

Parabase sans rapport...Heo Kidd, c'était une merde-itérranée... quel pays... j'aime mieux mes glaces... en plus, j'ai rien gagné dans le caboulot régalien... :-(

T'inquiètes pas je survis et je retourne au soleil quelques jours, mais beaucoup plus Sud cette fois :-)

pfffzzzz

09 mar. 2005
0

m'en mbque quelques uns encore
j'ai connu le plastoc, le bois classique et l'acier, alors....

chaque matériau a ses problèmes.

Ce que j'aimerais, ce sont des avis constructifs au plan technique, pas des états d'âme.

09 mar. 200516 juin 2020
0

Ce n'est pas

un état d'âme, c'est une question sur le durcisseur conseillé...

Mais désolé de vous avoir importuné question de retour d'age peut-être ? :-D

pfffzzzz

09 mar. 2005
0

Salut Cobra !
Bin t'aurais du venir en Languedoc, faisait froid mais avec du soleil :heu: Pis ces roitelets c'est plus ce que c'etait, zofait vous en faites quoi du votre...

Pour la question initiale, Volvo avait essayé de proteger ses hélices en alu avec une plastification... Le truc avait l'air serieux, mais aprés une saison y avait keks points de corrosion sous le traitement, deux ans aprés y restait plus rien.

10 mar. 200516 juin 2020
0

Le Languedoc

sera pour une autre fois kidd...

Là de suite, c'est un saut chez les tout bronzés... et puis, y faut que je termine cette barque si je veux des glaçons cet été
Les chaleurs je supporte quelques jours, mais après faut que je respire! ;-)

Pour revenir à la question de départ, si le but est la protection électrolytique, y faudra peut-être chercher autre chose, la photo représente un arbre d'hélice qui a eu une petite contrariété sur un plastoc

A mon avis de profane, electromachin doit connaitre le dicton qui dit que si on trouve porte close, y suffit de passer par la fenêtre :-D

pfffzzzz

09 mar. 2005
0

guillemot...
pitete que tu ne l'as jamais revu parce qu'il a coulé :-(

09 mar. 2005
0

le serpent cracheur a tout faux
le cobra est bien un serpent cracheur n'est-ce pas ?

la résine est de la SR 632 et le durcisseur, spécifique : du SD7262

09 mar. 200516 juin 2020
0

merci

mais ce n'est pas faut, c'est juste une autre produit... :-D

pfffzzz

09 mar. 2005
0

PS

Pour info... la 632 est plus conseillée pour les applications à prise rapide et durcit à basse température tandis que l'autre peut être coulée dans l'eau...

pfffzzzz

09 mar. 2005
0

le principal "probléme" du plastoc ...
c'est que on peut trop facilement reparer les bato !
indestructible sur, ou sous l'o ..
donc tous nos ships sont en tupperware

et le bois :goodbye:

09 mar. 2005
0

AMHA, Farfa est ...
... un con !

Le plastoque c'est moche, ça pue et plus ça vieillit plus c'est moche et ça pue (je te passe les problèmes de recyclage des vieux bateaux pourris).

Donc, un mec qui veut naviguer sur un truc moche et qui pue doit être un peu con. Un con pratique, j'en conviens.

Non mais !

Olivier

PS : désolé Maraudeur, mais ce forum qui parle de tout sauf de ton sujet, c'est vraiment trop marrant.

0

vraiment 1pe?
je suppose que toi t'es un petit genie signé:un con !

10 mar. 2005
0

dans AMHA ...
rappelle moi ce que veut dire le "H" du milieu ?

allez je t'offre aussi une chanson de Brassens ne prime

09 mar. 2005
0

Il y a un bout de temps que je ne fréquente plus les chantiers
Mais avant il me semble que la métallisation était monnaie courante (projection de métal à chaud avec des pistolets Metco ) Le choupage
et l'application de caoutchouc chlorés après la métallisation.

Je ne sais pas si ces techniques sont encore appliquées, mais elles avaient l'air trés efficaces . Pas forcément agréables pour l'opérateur . S'il y a des connaisseurs pour en parler.

Cordialement

09 mar. 2005
0

quelques infos sur sites spécialisés
A voir pour info

Produits marine www.acqpa.com[...]/
www.saen.fr[...]e5.html

Mais je ne penses pas qu'il soit possible de réparer une atteinte structurelle par une application de poudre de perlinpinpin, même si celle ci est d'excellente qualité .Rien ne sera en mesure d'éviter le remplacement des toles corrodées, amincies, percées .

cordialement

09 mar. 2005
0

En fait ma question relève de ce que
je viens d'observer.

De plus ce n'est pas à proprement parler une révolution. Le système de peinture proposé par International ou hempel commence par deux couches d'epoxy directement sur sablage SA3. Le fait d'ajouter une épaisseur de bibiais et d'utiliser d'autres formulations d'époxy ne change pas le principe. là je constate que çà accroche très bien en brossant énergiquement la dernière couche de peinture dont j'ignore complètement la composition attendu que ce n'est pas moi qui l'ait faite.

Quant au plastoc, pardon polyester, sauf dans le traitement de l'osmose, on n'y emploie pas l'epoxy.

10 mar. 2005
0

Profonde erreur,

renseignez vous bien...

Evidement, vous ne trouverez pas cela sur des constructions de grande diffusion,... :-)

Comme tout, juste question de prix...

pfffzzzz

10 mar. 2005
0

rien à voir, mais
pour la fonte d'un lest, sorti de fonderie,1 couche de fra....to, 2 couches de resine époxy antifouling à suivre, ça na jamais bougé...
:-) :-) :-)

0

Résumons:
Si je comprends bien, tu n'as pas fait la rep sous l'eau, mais bien sur le grill.
Avec brossage/disquage, ou simplement un petit chiffon?

Je ne comprends pas bien la question sur les anodes par contre???
que proposes-tu? recouvrir tout ton ship en acier de résine et bi biais :o/
ou alors laisser l'electrolyse faire son boulot, sachant que la réparation sera facile...

bizare?

10 mar. 2005
0

question à batelier
D'abord, merci de ton exemple.

Une question que je me pose, la semelle de quille, à force d'échouages répétés, la protection epoxy ou autre doit bien finir par se faire la malle. quid de l'électrolyse dans cette hypothèse ?

10 mar. 2005
0

petite question bete mais excusez moi
bateaux acier,sablé et galvanisé en cabine, c'est pas bon ????
désolé si je dit une betise mais suis curieux de la reponse ;-)

0

je serais à ta place
je les laisserais:

d'abord, si ta peinture ou ta strat tient bon, elles travailleront peu, ce qui te permettra de ne pas les remplacer
(pour rappel, c'est la masse et la surface qui comptent, donc si une anode a une surface totalement vérolée, façon face cachée de la lune, mais a perdu peu de masse, il suffit de la brosser brillant pour qu'elle reparte pour une nouvelle saison)

Ensuite, si elles sont totalement naze après une saison, (sauf si tu as eu un voisin avec des fuites) tu devras penser à bien inspecter le ship.

En fait, avec un recouvrement complêt et pas d'anodes, si tu as le moindre petit crack, l'ensemble des effets galvaniques vont se concentrer sur cet endroit de la carène, et la corrosion sera très rapide (c'est d'ailleurs sans doute ce qui a provoqué la fuite dont tu parles)

10 mar. 2005
0

Par curiosité ?
8 x 2 Kg + les autres anodes, ça doit approcher les 20 Kg de zinc à la remise à l'eau ?

En fin de saison, y t'en reste combien ?

Pour info: mon tupperware(10M/5T) bouffe ~300 gr d'anode par saison.

10 mar. 200516 juin 2020
0

Ce n'est pas

la fibre qui est chère (quoi que...) aux environ de 7,5 le kg en BX600... c'est l'époxy par rapport au polyester...

Restons donc chez sicomin (pub) qui n'est pas particulièrement bon marché...(contre pub)
Un tres polivalent, le SR8500 va tourner aux alentour de 13 € le kg + de durcisseur +/- 10€ ça fait déjà 23€/kg utile par rapport au polyester qui revient à +/- 4€/kg utile...

Moins la tête du client bien sur... mais vous avez de suite compris le choix des chantiers plastoc

Bon pour revenir au sujet, et à votre application je ne sais pas mais ne vois pas d'utilité réelle... faut voir les avantages et les inconveignants... je suis curieux de la réponse de sicomin... :-)

10 mar. 2005
0

pour kiwi
Le problème du grill c'est que tu n'as que 6 heures environ pour travailler, d'où la formule à prise rapide conseillée par Sicomin.

J'ai brossé à la brosse métallique inox pour dégager l'ancien antifouling et atteindre la couche de peinture de protection et permettre ainsi une bonne accroche. (recommandation Sicomin)

Ensuite j'ai passé à l'acétone avec un chiffon pour éliminer toute poussière.

Enfin j'ai appliqué comme indiqué dans mon premier fil.

Aujourd'hui, 4 mois plus tard, je constate que le système tient parfaitement et qu'il assure l'étanchéité, donc le métal ne peut plus être en contact avec l'eau.

La question que je me pose est de savoir, si je traite la totalité de ma carène de la sorte, avec une résine à prise normale (donc nettement moins chère (Cobra), le bi-biais lui ne coute pas cher, sur chantier au sec, en prenant le temps qu'il faut, ai-je besoin de réinstaller la guirlande d'anode tout autour du canote (8 de 2kg)+ les deux de l'aileron de safran; + les deux de voile de quille et de les remplacer chaque année.

10 mar. 200516 juin 2020
0

heu
j'ai comme d'hab dit une connerie... rapport 2/1 avec le mélange donc +/- 19€ kg utilt...

s'cusez hein...

pfffzzzz

10 mar. 2005
0

peu échoué
et seulement sur vase mole (ile d'aix, Ars...)
ailleurs, si je ne connais pas les fonds, j'évite de toucher ;-)

10 mar. 2005
0

l'aciéroplastique
serait il la solution contre la corrosion et les migrations galvaniques . Enfin une solution qui va réconcilier les plastocs et les tolars.

Momifier l'acier avec des tissus de verre. En quelques sorte votre bateau métal se transforme au fur et à mesure en bateau époxy verre .....?

Il semblerait que pour le bois la solution n'ait pas fait ces preuves sur les anciennes coques, mais le bois est il est vrai un matériau vivant donc instable par nature.

Les revétements époxy à chaud sur métal ne sont guère la panacée universelle au dela d'un petit choc qui permet à l'humidité de s'infiltrer sournoisement sous toute la surface recouverte.
Combien ne voit t'on de mobilier métal et tube s'éplucher en feuilles et complétement corrodés.

Les marchands de plastique diront qu'ils ont le meilleur produit, il en est de même pour les fournisseurs de bois ou de plastique .

Le temps et les expériences restent hélas encore aujoud'hui les seuls arbitres de vérifications

Espérons que les super tankers et les paquebots somptueux, et les jolis bateaux de belle plaisance ne sombrent plus ou ne partent à la casse si des solutions technique évoluent.

10 mar. 2005
0

au pire sur un acier c'est pas plus simple
un bout de tole un poste a souder et hop non ??? :-(

10 mar. 2005
0

pas si farfelu !!!
Je viens de rencontrer un copain sur le port qui était en train de caréner son beaujolais en alu et dont la carène a été traitée epoxy.....il y a 25 ans. Ce doit être une sacrée résine, car l'orbitale ne l'entame pas.

10 mar. 2005
0

heuuuuu
c'est pas une critique hein, ;-)me permettrais pas
j'appele sa echange d'idée :-)puis j'apprend meme si j'enerve certains parfois :-D :-D :-D

10 mar. 2005
0

AMHA
ponctuellement STRATE époxy , pourquoi pas (mais MASTIC époxy doit faire aussi bien)

par contre strate complète ??? en cas de choc , si la tôle s'enfonce un peu et ne revient pas!!!je doute que le tissus apprécie

je pense qu'il existe des solutions éprouvées (zinguage.....peinture caoutchou chlorée....résine époxy (sans tissus de verre)...mixe de plusieurs soluce (zinc+époxy, ou zinc+caoutchou...)

07 avr. 2005
0

Epilogue
Une fois le canote à sec, 5 mois après l'opération, le karcher a décollé une extrémité du "cataplasme" bi-biais/epoxy, en interposant un ciseau à bois, 2 coups de maillet on fait venir l'ensemble d'un coup.

Moralité, excellent en dépannage, ne pas compter sur cette solution en réparation et/ou comme système valable.

07 avr. 2005
0

C'est quand même
du dépannage costaud, il y a quelques années, en tapant la rouille dans les fonds de Tilikum, j'ai fait un trou dans la tôle trop fine à cet endroit, à environ dix centimètres sous la flottaison. J'y ai planté une pinoche, puis gratté grossièrement l'exterieur depuis l'annexe, et appliqué un patch de mastic epoxy en virant la pinoche.

C'est resté ainsi jusqu'au grand carenage un an plus tard, où j'ai changé quelques tôles.

Il m'a fallu marteau et burin pour virer le patch ! Etonnant.

Mais je pense que de la simple rouille est capable de décoller ce type de réparation en gonflant...

07 avr. 2005
0

ayant
usé mes guetres sur des chantiers et des bateaux à travers the world, j ai vu plusieurs fois des coques aciers plastifiées, y en avaient qui étaient du bon boulot, mais c est qud meme ahurissant et contre nature...

Pour ce qui est de ta rep Maraudeur, il me semble normal que sa tenue fut tres aleatoire, car meme si tu as poncé, etc..., l'humidite venait toujours de l'interieur et cela fit une polymerisation mauvaise, il y aurait eu un systeme en mettant une rustine, si si...
ca reste du bricolage...
j ai eu cette aventure a spanish-water pendant que ma copine mettait son doigt sur le trou, en-dessous de la flottaison, je suis alle emprunter a mon voisin de l epoxy qui prend sous l eau, et ca marche...pour un trou comme une piece de un cent :-| :-| :-|

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (97)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021