trinquette indispensable?

bonjour,
je compte acheter un voilier d'ici quelques mois, un albion 36 en acier de 1986.
il comporte une trinquette qu'il faut decouper et remettre a la bonne dimension pour l'endrayer. le vendeur (qui est un ami) m'a dit qu'il ne l'avait jamais utilisée et me dit que ce n'est meme pas la peine d'en avoir une..
qu'en pensez vous? peut on se passer d'une trinquette? il n'y aurait donc que la grand voile et un genoit sur enrouleur..
je precise que je suis tout aussi nouveau sur ce forum qu'en voile.
merci d'avance

L'équipage
24 mar. 2013
24 mar. 2013
0

Une trinquette est utile si tu peux l'envoyer dans de bonnes conditions.
Si c'est génois sur enrouleur, il te faudra un étai largable.
Dans des conditions musclées, il est inenvisageable d'affaler un génois sur enrouleur (ce qui impose de le dérouler entièrement).

Mais tu peux te poser la même question pour le tourmentin, pourtant obligatoire. Sinon, il y a le storm-bag, mais je ne connais ce dernier qu'en théorie...

25 mar. 2013
0

L'idéal (je dis ça parce que j'ai pas tout) ce serait trinquette, solent à ris, et TMT. Perso, j'ai fait l'impasse sur la trinquette (mon bateau ne le justifie pas). A ta place, je verrais ce que ça coûte de remettre la trinquette aux dimensions, suis pas certain, mais pour le prix de la manip, tu pourrais probablement avoir une voile d'occase directement utilisable.

25 mar. 2013
0

si il y a un etai largable c'est un plus d'avoir une trinquette,la mienne a un ris ,ce qui permet de plus l'utiliser,elle a un meilleur profil au pres,plus plat donc moins puissant .

25 mar. 2013
1

D'accord avec Massalle,
pour moi si tu fais de la vrai nav la trinquette est indispensable, depuis que j'ai mon bateau j'en ai une sur étai largable avec un ris possible et quand je fait de longue nav genre traversée Baléares ou Sardaigne je la met à poste dans son sav banane prète a être envoyée, ce que je fait à partir de 20nd de vent car je vais aussi vite, gite moins en juin dernier elle m'a bien servi par F9 en Grande Motte et Gruissan j'etais sous trinquette seule, elle a deja encaissé 50nd

25 mar. 2013
0

le bateau est certainement gréé en côtre, c'est à dire avec un bas-étai fixe, pour envoyer une trinquette.

sur deux bateaux configurés de cette manière, j'ai deux expériences différentes :

  • sur l'un après plusieur essais : génois déroulé entièrement + trinquette, ou GEN partiellement roulé plus trinquette, je n'ai jamais remarqué de différences notables. Comme l'étai fixe me gênait aux virements de bord, je l'avais ramené au pied de mât. Ce qui revenait à en faire un étai larguable

  • sur l'autre, gréé aussi d'un bas-étai, l'envoi de la trinquette me permettait un petit plus de vitesse. L'étai est donc resté à poste, ainsi que la trinquette, qui était soit envoyée, soit ferlée prête à l'être.

Le gréement de côtre se justifiait plus autrefois, où il n'y avait pas d'enrouleurs, pour éviter d'avoir à manipuler de trop grandes surfaces de toile. La configuration classique était donc un yankee sur l'étai (foc au point d'écoute haut) + trinquette sur le bas-étai. (celui-ci necessite des bastaques)

Mais garder celui-ci à poste peut-être interessant, pour y envoyer - comme dit plus haut - soit la trinquette en roulant le génois (si ça souffle fort), soit le TMT si vraiment ç'est furie de temps..

25 mar. 2013
4

L'avantage de la trinquette est qu'elle permet de mieux remonter le vent dans les conditions musclées. Un génois sur enrouleur roulé aux trois quart a une forme de sac creux, ce qui ne convient pas, et le gros boudin de la partie enroulée perturbe terriblement l'écoulement de l'air.
Dans ces conditions, une petite voile sur mousqueton est souhaitable.

25 mar. 2013
2

Indispensable la trinquette ? peut être pas, mais très utile...
Comme je n'aime pas naviguer avec mon génoa roulé partiellement, c'est moche et de + en + inefficace au fur et à mesure de l'enroulement, je le roule entièrement à partir de 18/20 nds au près pour passer sous trinquette, je ne perds pas un seul nds de vitesse et le bateau marche encore mieux et sans forcer _les deux voiles d'avant sont sur enrouleurs _

:pouce:

25 mar. 2013
0

Sauf erreur les Albion qui sont des bateaux qui date un peu ont un génois a fort recouvrement. Beaucoup ont une trinquette bomée, est ce pourquoi il faut la retailler car il a viré la bome? Ce bateau est surement grée en cotre donc je garderais une trinquette, celle là ou une autre, achetée d’occasion car remonter au vent avec ce genre de génois n'est surement pas la meilleure solution par vent un peu soutenu.

25 mar. 2013
4

Et il me semble que cela permet d'abaisser également le centre vélique quand ça souffle fort et obtenir un meilleur confort ?!

Bon, si je dis une connerie, n'hésitez pas à me reprendre. :heu:

25 mar. 2013
0

Naviguer en Sloop est certainement plus simple pour le changement de bord, mais quand les conditions l'imposent le genois semi enroulé est desastreux avec un rendement très mauvais et en plus une remontée catastrophique du centre vélique. La trinquette n'est pas discutabe quand les conditions l'impose, après on terminerait avec le TMT mais la c'est exceptionnel. Perso sur mon bateau proche de l'Albion la trinquette, initialement sur étai larguable est maintenant sur enrouleur.

25 mar. 2013
0

J ai un cotre tout ce qui a été évoqué plus haut est exact.La trinquette est un vrai plus en terme de sécurité les bastaques ne sont pas une gène Le seul problème c'est le virement de bord du génois qui peut se prendre dans l'étai de trinquette.Cet inconvénient est trés lèger

25 mar. 2013
0

Comme expliqué par tous les intervenants, la trinquette est un vrai plus sur ce genre de bateau, à quelques conditions néanmoins.

Il faut que sa surface soit suffisante, sinon, ce type de carène manque de puissance et le bateau part sous le vent à chaque vague sans pouvoir remonter au vent.
C'est le cas de mon précédent bateau, à l'étai de trinquette mal positionné d'origine (trop bas), donc surface trop petite.

Il faut voir aussi quels types de navigations vous ferez. Si vous faites 20 miles au près en croisière côtière, c'est pas la même chose que 200, voir 2000...
Dans le premier cas, le jeu n'en vaut pas forcément la chandelle, à moins que la trinquette soit particulièrement efficace.

Donc si vous devez recouper la voile existante, ou positionner un étai largable, regardez bien quelle surface elle aura et dans quelles conditions d'efficacité elle travaillera.

25 mar. 2013
0

On vire pas de bord toutes les 30 secondes (sauf en régate peut-être), et je pense que de devoir enrouler le génois pour effectuer cette manoeuvre n'est pas rédhibitoire (ça entretien les muscles même). Et c'est largement compensé par la sécurité qu'offre sa trinquette à poste AMHA.

Ma trinquette est sur étai larguable, et je l'aurais bien aimé à poste. Mais la modif me fait un peu peur, voudrais pas avoir des emmerdes là où y'en a pas !

25 mar. 2013
0

Moi aussi, j'ai en projet d'installer un enrouleur de trinquette à la place de l'était largable.

25 mar. 2013
0

Le problème Baboujoli, est que ma trinquette vient vraiment trop près de l'enrouleur de génois. Alors refaire des trous ailleurs et à l'endroit où ça ne risque pas de tout arracher, ça me freine.

25 mar. 2013
0

Ptitours, j'ai déjà la trinquette sur étai larguable, j'aurais aimé l'avoir à poste sur enrouleur pour le jour où on va partir loin et longtemps. Mais bon, me lancer dans de gros travaux risqués, j'ose pas, donc y'a de fortes chance que ça reste ainsi.

La préparer à l'avance en cas de besoin, est peut-être une bonne solution ?!

je consulterai mon maître voilier quand même, il est super et me conseillera au mieux je pense.

25 mar. 2013
0

Bonjour pour Kako Il me semble que tu as un bateau en polyester et il n'est pas facile de placer une vraie trinquette si cela n'est pas prévu.Tu es possesseur d'un sloop sur lequel tu peux placer un étai largable sur lequel tu peux endrailler un TMT un foc de brise mais ce n'est pas un cotre.Cet étai se placera en AR de la baille à mouillage au mieux sauf à se lancer dans de très gros travaux.Travaux au milieu du pont stratification reprise des efforts sur les oeuvres mortes également il faudrait que tu fasses des travaux sur le mat et vers l arrière de ton roof pour y placer des cadénes de bastaques reprenant l effort au capelage de l étai de trinquette.
Il me semble que ce serait le mieux avoir cet étai largable installé en AR de la baille à mouillage cela serait moins aléatoire discret et correct pour étaler une mistralade ou un coup de tramontane comme chez nous.Pour ce qui est d'un emmagasineur je ne sais si cela est prévu.Moi j'ai une trinquette endraillée toujours à poste elle m'emmme....pour les virements de bord quand je quitte un port ensuite faisant route plus de probléme

25 mar. 2013
0

Et on ne pourrait pas couper la poire en deux, au moyen d'un enmagasineur à la place de l'enrouleur à poste...?

29 mar. 2013
0

Pas super car sur emmagasineur si tu envoye au près tu prend tout dans le mat et les GDF
Don si tu dais abattre pou envoyer c est pas super

25 mar. 201316 juin 2020
0

Désolé on n' y voit rien. :-(

25 mar. 2013
0

En même temps, t'en as pas vraiment besoin présentement... :mdr:

25 mar. 2013
0

Je voulais illustrer l implantation des bastaques de l'étai et la trinquette endraillée
Bon vent

25 mar. 201325 mar. 2013
0

Oui, mais l'emmagasineur remplace un étai largable et évite de devoir endrailler la trinquette, mais il faudra quand même aller à l'avant pour le mettre en place.... Et puis l'emmagasineur ne réduit pas : C'est tout ou rien !

Et pour Kako, installer un étai de trinquette pour enrouleur, ne demande pas un si gros travail que ça. Bien sûr, il faut percer le pont et placer un renfort qui descend au fond, sur la coque. Installer des bastaques, c'est rien à faire : une fixation au mat et deux cadènes...

Mais je me dis que après, on est bien...

25 mar. 2013
0

Je pense comme toi Baboujoli, qu'effectivement après on est bien.

J'y penserai très sérieusement avant le grand départ... Pour l'instant, j'y songe.

25 mar. 2013
1

Ouais, nous aussi on songe... au grand départ...
Pour l'instant je suis en train d'installer un guindeau. Et franchement, je crois que c'est plus de travail qu'un étai fixe : Percer le pont, renforcer... mais aussi amener l'électricité (puissance et télécommande)... Donc rajouter un panneau solaire... donc rajouter des batteries... (Oui, madame veut un frigo, en plus...)
:oups:

Les joies du bateau quoi...

25 mar. 2013
0

ton guindeau doit être branché sur la batterie du moteur, car de toutes les façons on doit toujours faire tourner le moteur pour se servir du guindeau, eventuellement avec une clef qui permet de passer sur les autres en cas de problèmes mais un guindeau de 1000W bouffe environ 80Ampères

25 mar. 2013
0

Je ne me risquerai pas à mettre en place un étai fixe, je suis modeste (des fois), je n'ai pas les compétences. Je préfère le faire effectuer par un pro, en cas de problème(s), il a une assurance.

P.tain, le grand départ, le rêve ! Bon, on tient le bon bout (sans jeu de mots), encore 2 ans si aucun grain de sable ne se glisse dans l'engrenage.

25 mar. 2013
0

sur mon OC 423 le grand frère de ton 411, j'ai fait poser etai et fait faire la trinquette 28m2 par Vega voile en 2008, pas de problèmes placé à 30cm derriere le genois, mais finalement ce n'est pas très génant car en general je fais de long bords

25 mar. 2013
1

Si on y voit dans la photo il suffit de cliquer deux fois dedans au cas où quequ'un voudrait voir sur mon boate l installation du bidule

25 mar. 2013
0

Bonjour,

Pour répondre au titre du post "un étai largable est-il indispensable", je répondrais non, pas indispensable, utile dans certains cas.

Tout dépend du programme en fait. Si ce sont des sorties entre voileux pour se faire plaisir au près dans la brise, c'est utile.

Si c'est pour le grand voyage, amha ce n'est pas indispensable, il y a d'autres priorités. Dans la forte brise on est au portant. Pour les courtes nav (Canaries) où elle serait utile, on s'appuie au moteur. Et puis dans la baston en couple, on a pas trop envie d'aller jouer à l'acrobate sur la plage avant.

Notre trinquette toute neuve est donc restée sagement 5 ans dans son sac. L'étai largable aurait pu être utile en cas de rupture de l'étai.

A+ Sergio
sergeetdomi.blog4ever.com[...]/

25 mar. 2013
1

le titre ne porte pas sur '"l'étai larguable", mais sur une trinquette indispensable.

Une trinquette s'envoie normalement sur un étai fixe, l'étai de trinquette (ou bas-étai) :-)

26 mar. 2013
0

sauf que de nombreux bateaux (de voyage notamment) comportent un bas-étai fixe sur lequel on peut endrailler une trinquette.

Ce qui évite d'aller faire le chaouche pour aller fixer un étai larguable quand ça commence à fraîchir.

tu me prends pour Christophe Colomb ? :mdr:

25 mar. 2013
2

Les bateaux ont évolué on est plus au moyen âge !!!
L'essentiel c'est l'efficacité Emma

25 mar. 2013
0

La trinquette ? C'est la sécurité bien comprise !

25 mar. 2013
0

etais larguable avec foc lourd ou trinquette incontournable, a moins de rester dans la baie
il faut utiliser les voile d'avnat lourdes dans la grosse brise et le gros temps , pour l'eficacité et pour menager l'enrouleur...tout le monde d'accord , c'est parti

25 mar. 2013
5

La "trinquette" est indispensable !
Surtout après une partie de boules...

:alavotre:

28 mai 201316 juin 2020
0

La trinquette, après les boules (bretonnes),c'est là. Hoëdic. :heu:

:alavotre: :alavotre: :alavotre:

25 mar. 2013
0

Merci pour tous ces conseils éclairés! Effectivement j'ai un étai largable pour la trinquette. On m'a conseillé de l'enlever car jamais utilisée par le proprio actuel (venue du panama en Polynésie), et parce que l'étai génait pour virer de bord avec le génois.
Au vu de vos messages, je vais peut être la remettre en place à la fin des travaux...
Pour ma part je prévoit de quitter la Polynésie en direction, dans un premier temps, de la Nouvelle Calédonie...
Voici un lien du bateau pour ceux que ça intéresse...:
www.raiatea-yacht.com[...]dex.php

25 mar. 2013
0

Par définition un étai de trinquette larguable ne gène pas quand on ne l'utilise pas puisque il est déplacé en dehors de la zône pouvant gèner le gènois. Elever cet étai larguable revient à se compliquer sérieusement la vie le jour on en a vraiment besoin pour une trinquette ou un TMT. Continuer avec un bout de génois dans de pareilles conditions est totalement illogique quand on peut avoir beaucoup de sécurité et d'efficacité avec une voile parfaitement adaptée La mer peut réserver de sérieuses desagréables surprises.

25 mar. 2013
0

Outremer tu voulais dire enlever...
Et oui si on navigue vraiment sans s'arrêter des que le vent monte une trinquette rend de grand service , c'est en faisant une traversée du Golfe de Gascogne sur un Bavaria 41 prèté sans trinquette avec pour une journée 45nd, avons couché le bateau que je me suis promis que quand j'aurai mon bateau, j'aurai une trinquette, si on navigue actuellement 3 mois par an il faut bien s'habiller!

26 mar. 2013
0

Sur mon précédent bateau, je n'avais que la GV et le génois, et je me suis promis que le suivant serait obligatoirement avec trinquette, ce qui est le cas.

AMHA, après la GV et le génois, la voile qui doit être absolument à bord c'est bien une trinquette (ou équivalent). Autant un spi on peut s'en passer quitte à "ramer", qu'une trinquette pour des nav sérieuses c'est plus de sécurité et de confort.

26 mar. 2013
0

Vu les photos. Trinquette bômée? Je comprend plus trop le coup de l'étai largable

26 mar. 2013
0

En revanche, beaucoup de bateaux on un etai largable sans bastaques... C'est grave docteur ?? :doc:

26 mar. 2013
0

Mais K100066, celui qui a lancé le fil, ne parle pas d'étai largable... Il demande seulement si la trinquette (qu'il a) est indispensable...
Mais pour la plupart d'entre nous, trinquette = étai largable.

26 mar. 2013
0

Non Baboujoli C'est ça phrase. "Merci pour tous ces conseils éclairés! Effectivement j'ai un étai largable pour la trinquette."

26 mar. 2013
2

un étai larguable est différent d'un étai de trinquette.

Ce dernier est fixe, et arrive souvent à la hauteur des deuxièmes barres de flèche sur le mât. Ce qui necessite une paire de bastaques pour reprendre l'effort. Par contre la trinquette (qui peut être génoise) peut être bômée (ou non) et laissée à poste.

l'étai larguable a son point d'ancrage capelé à peu de distance sous l'étai principal, et peut se passer de bastaques. Mais il faut aller le fixer sur le pont, avant d'endrailler une voile d'avant dessus.

26 mar. 2013
0

Merci c'est Emma ! Je commençai a douter :-p

:pouce:

26 mar. 2013
0

Tu es vraiment certain de ce que t’affirmes? Tu m’expliques comment ça fonctionne dans le cas de figure : un bato qui possède un étai-génois, un étai-trinquette (a poste) et en plus un étai largable (baby-stay pour voile de mauvais temps, par exempel…)

26 mar. 2013
2

Sur mon boat (38pieds acier Caroff) l'était de trinquette est fixé près du 2° étage de BF avec necessité de bastaques, lors de l'utilisation. Quand il n'était pas utilisé il était ramené près d'un bas hauban, le problème étant de le garder tendu et de ranger la partie basse alors horizontale. L'étai en usage, la trinquette endraillée affalée a l'inconvenient de prendre de la place sur le pont. Le montage sur enrouleur a maintenant résolu ce problème et le bateau est monté en cotre permanent. Il faut donc enrouler le gènois pour les changement de bord ce qui est un inconvénient mais par contre la trinquette maintient une part de propulsion dans cette manoeuvre et change très facilement de bord. Pour le TMT (sans doute presque inutile) j'ai ajouté un était larguable fixé au 1° étage de BF, et segmenté en bas, pour rangement, ce type de voile devant ètre montée assez haut au dessus du pont.
Au pire, dans une situation annoncée très dégradée et à condition de pouvoir anticiper vraiment on peut envisager de rentrer le gènois sur enrouleur, alors totalement inéfficace et inutile, pour diminuer la charge vers les hauts et de marcher sur trinquette très efficace e enfin sur TMT si nécessaire.

26 mar. 201326 mar. 2013
0

[quote]
... dans une situation annoncée très dégradée et à condition de pouvoir anticiper vraiment on peut envisager de rentrer le gènois sur enrouleur, alors totalement inéfficace et inutile, pour diminuer la charge vers les hauts et de marcher sur trinquette très efficace...[/quote]
Le raisonnement d'Outremer est à la fois "marin" et "voileux".
Une manière d'opérer qui permet de le rester lorsque la brise se présente.

26 mar. 2013
0

Je dévie un peu le sujet ceci concerne ton achat. Si tu as 10000 euro de plus je réfléchirais au romanée.

26 mar. 201316 juin 2020
0

En matière de voiles à poste ou larguable j'ai passé des heures ( sur plusieurs jours) à comparer les réglages.

J'ai jusqu'a 15 nds 6 voiles de route. à 20nds ,5, 25nds 4, 28nds 3, dont la trinquette à plus de 10 nds. Aprés 30nds, c'est gv 1 ris+ trinquette, artimon et génois ferlés.
La trinquette sur enrouleurs est confortable même derriere un génois lourd, mais inutile à moins de 10nds ( trop lourde)

je la tiens déroulée jusqu'40nds ( portant) avec 2ris gv. mon boat fait 11 tonnes et je surf à 11nds (gps) quid de la vitesse critique.
la vignette montre l'implantation de la trinquette. Dans le petit air, j'ai en plus un foc d'artimon, endraillé de la tête d'artimon au pied de G mat. Ca pousse bien au travers.

je n'ai jamais sorti mon TMT, mais je pense réellement à monter un étai larguable pour une boucle atlant trés nord.
En même temps, une suédoise reculera le centre vellique de 1.5m et le descendra de 50cm, et serait mieux équilibré au travers, mais moins efficace en fuite...... je me tâte !!!!!

MAIS PAS TOUCHE A MA TRINQUETTE.....JAMAIS

26 mar. 201316 juin 2020
0

quelques photos pour montrer la position, et le système d'attache pour le repos dans les 2 positions (repos ou trinquette en place) la longeur a été calculée pour avoir juste à bloquer le levier

26 mar. 201326 mar. 2013
0

Oui, il est vrai qu'en longue traversée, on ne vire pas de bord tous les quarts d'heures. La trinquette déjà endraillée et prête à l'emplois, je ne l'ai jamais fait, mais c'est une idée à méditer...

Mais il est vrai aussi, comme dit plus haut, l'idéal est d'enlever complètement le génois quand ça souffle fort, et ne garder que la trinquette.

26 mar. 2013
0

C est le dispositif adopte sur mon bateau Trinquette endraillee bordee sur rail autovireur drisse prete
Bateau pare pour la mistralade

26 mar. 201326 mar. 2013
0

Baboujoly, Je te défie de descendre le Génois 55m2 sur 300 gr de le plier de le rouler et de le rentrer à l'intérieur, déjà par 20nd, nous ne sommes pas TABARLY!!
Moi j'ai l'âge de mes artères , alors je préfère prévoir, que me battre, cela m'énerve mais effectivement mais je suis un peu mon agile, que sur mon Hobby Cat. 16!!! Il est clair que je prépare mes nav avant de partir je regarde les prévisions météo s à 12 jours en recoupant sur plusieurs sites et quand je fais une traversée je décide des le départ de mettre la trinquette à poste ou pas , si elle est mise je n'ai plus qu'à ouvrir le sac et mettre en place la drisse, après on la monte sans risques

26 mar. 2013
0

Mais je n'ai pas dis de le faire quand ça tabasse déjà. Comme le dis outremer, c'est à l'annonce du coup de vent qu'on peut le faire.
J'ai déjà déchiré un génois qui, accidentellement, s'est déroulé dans le baston... Il est parti en lambeaux, malgré mes efforts instantanés...

26 mar. 2013
2

ah la trinquette !!!
apres un tour d'atlantique en solo en 2000 , ma petite experience et celle des autres bateaux de voyage rencontré m'a permis de me faire ma propre opinion sur le sujet , vous avez tous raison...mais ya trinquette et trinquette ... je m'explique , l'etai largable fixé a environ 50 cm de l'etai principal sa donne une trinquette haute et etroite type solent ,bien pour le pres dans la brise , bien pour la regate , la trinquette basse au 2eme etage de barre de fleche , la avec une paire de bastaques indispensable parce que utilisée au pres comme dans du portant basse donc stable , ne remonte pas le centre velique , bien dans du"gros" sur enrouleur ou on l'oubli aussi sur baleston a 1 ris (le meilleur profil sur mousquetons ), dans les 2 cas sur rail autovireur , la on est dans la configuration voyage , nikel pour remonter a petite vitesse un chenal etroit au vent , on touche a rien! donc pour moi aussi et pour mon usage vive la trinquette ! maintenant c'est vrai qu'en nav cotiere j'opterais pour l'etai largagle
sa n'est que mon avis.

27 mar. 2013
0

petite erreur de ma part, la trinquette n'est pas sur etai largable mais sur une baume fixe...sorry!
pour 'tupperware', je ne vais pas rajouter 10000€, sachant que le bateau qui m'interesse a deja été négocié aux alentour de 10000€ justement...

27 mar. 2013
0

C'est une affaire qui roule (qui flotte) 10000 euro me semble un bon prix. Je faisait juste une comparaison de prix des deux voiliers. Bonne nav a toi.

28 mar. 2013
0

Une autre solution est de monter un palan 2 brins en pied d'étai de trinquette avec retour du brin au piano.
Quand on veut effacer l'étai de trinquette on lâche le palan et on referme une manille en pied de mât sur l'étai mobile. Le tout est remis sous tension avec le palan. La trinquette peut même rester à poste dans son sac banane en pied de mât. Naturellement on aura lâché le point d'amure de la trinquette monté avec un croc rapide.
Avec un étai textile cette solution qui dégage la plage avant sans démonter la trinquette, fonctionne trés bien.

28 mar. 201328 mar. 2013
0

Pour revenir sur un sujet largement traité...

Attention aux bateaux en acier vraiment pas chers. Un Albion 36 à 10 000 €, c'est pas cher du tout. Et là, je me pose une question simple : Combien peut coûter un Albion 36 bien entretenu et en bon état ? Si j'en avais un, est-ce que je le proposerais (prix de départ) à 10 000 € ? Je ne pense pas... Ce serait plutôt 40 000...
Alors... méfiance s'impose, même si la tentation de faire un "coup de fusil" est tentante... Demande à des vrais pros, non amis, qui savent de quoi ils parlent.

Je te dis cela, K100066, parce que tu dis être nouveau en voile. Vas voir tous les fils de HEO qui traitent la question. Il y en a eu un récemment, et les interventions furent nombreuses autant que "passionnées"... Mais ça vaut le détour.

28 mar. 2013
0

Merci Baboujoli pour la mise en garde et je vais de ce pas lire les fils sur le forum. Je compte bien faire passer des connaisseurs avant l'achat mais il me semble que cela reste une bonne affaire.
Nous sommes en train de traiter les travaux les plus importants, on découpe et on ressoude les parties fragilisées par la rouille, l'étanchéité des hublots, la peinture du pont et de la coque (après traitement comme il se doit de tous les points de rouille bien sûr)...
Je pense tout de même que c'est une bonne affaire. J'estime grosso modo qu'une fois fini (avec l'équipement à rajouter comprenant GPs, sondeur, batteries, panneau solaire, frigo, douche... voire même guindeau électrique) il devrait nous revenir à environ 20000€.
J'avais aussi pensé à faire passer un expert mais sont coût représenterait environ 1000€ que je pourrais investir ailleurs... Du coup je me dis plutôt que plusieurs avis pourront faire l'affaire .

29 mar. 2013
0

Je n'ai pas bien compris : Tu retapes en ce moment un bateau que tu n'as pas encore acheté ? C'est qui "on" découpe et ressoude les parties rouillées ?
Il faut inspecter partout, même sous les vaigrages (isolation, plaquages, décorations...). En particulier au fond de la baille à mouillage. De l'extérieur on voit facilement les problèmes, c'est de l'intérieur qu'il faut bien regarder.
Dans quel coin es tu ? Je peux t'indiquer peut être un expert moins cher... Quand on est "nouveau" dans la navigation et les bateaux, il y a des aspects qui nous échappent. Si tu n'es pas connaisseur, demande vraiment l'avis à quelqu'un qui l'est. Mais je le répète, pas spécialement un ami, surtout si c'est lui qui le vend...
Tu comprends, on a vu tellement de gars qui ont acheté un bateau acier "vraiment pas cher" et qui se sont mis dans une m..... infâme. Des frais, du travail et des emmerdements à n'en plus finir. Dans ton budget de 20 000 €, il y a plein de bons bateaux polyester, très solides, prêts à naviguer autour du monde, et tout de suite ! Quitte éventuellement à en choisir un juste un peu plus petit. Pour un premier bateau, c'est pas plus mal. De plus, vu ton budget, un 9,99 m coûtera bien moins cher à l'entretien. Ça aussi, il faut y penser... Quand on n'a jamais eu de bateau, il n'est pas évident de se faire une idée réaliste et de savoir où on met les pieds...

29 mar. 2013
0

Merci babou d avoir pris le relais . Je ne savait comment l exprimer

29 mar. 2013
0

Baboujoli a un discourt qui est souvent difficile à entendre. Mais, ses conseils et mises en garde sont parfaitement juste.

29 mar. 2013
0

Difficile à entendre oui, mais facile à lire. :pouce:

29 mar. 2013
0

:alavotre:

29 mar. 2013
0

En fait mon ami m'a tout simplement demandé un coup de main pour les travaux et c'est comme ça que l'idée d'acheter son voilier en particulier m'est venue.
Je vis à Raiatea, petite île près de Tahiti, et comme je vais être amené à partir d'ici (plus de boulo), mon épouse etmoi même avons décidé de partir vers l'ouest dans un premier temps, vers la Nouvelle Calédonie et visiter les îles sur le chemin.
L'achat du voilier ne se fera qu'à la fin des travaux et je peux t'assurer que nous inspectons les moindres recoins quite à plier mes 1m86 en quatre pour me glisser sous le moteur!
Tu as tout de même raison, je n'ai pas "l'oeil" me permettant de repérer tous les défauts mais je connais plusieurs personnes par ici qui vivent sur des bateaux depuis des années, et qui se sont proposées pour me donner leurs avis et conseils. Je reconnais d'ailleurs volontier que la majorité des voileux que je connais n'hésitent pas à s'entraider en cas de besoin. Tout comme sur ce forum!

29 mar. 2013
0

Ok K100066 !
Nous te souhaitons tous bonne chance à toi et à ton épouse. À bientôt, et tiens nous au courant de tes aventures.

28 mai 2013
0

Salut k100066,

Connais tu l'origine de ton Albion Caroff. J'en possède un de 1985 construit en Bretagne par 3 freres chaudronniers. Selon l'histoire qu'on m'a racontée, 3 Albion ont été construit aux alentours de 85 par ces 3 freres. Peut-etre possède tu un sistership du miens :)

Personnellement la trinquette bomée, ca prend de la place, mais ca en jette ;)

28 mai 2013
0

je ne connais pas l'origine du bateau mais je vais essayer de me renseigner..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021