Trimaran Multi50 : WC, mouillages, radeau de survie, dans un port

Bonjour

Quelques questions de curiosité concernant les trimarans de course classe Multi50. Des questions très secondaires qu'on se pose rarement en admirant ces beaux voiliers :

1) Lorsqu'ils sont en solo, ou en double, ou en équipage, ou en sortie avec passagers à la journée ou demie-journée : Comment ça se passe pour les WC ? Ils sont où ? Lors d'une visite d'un Multi50 (à quai) je n'en ai pas vu. Je suppose qu'ils doivent utiliser un seau mais non-fixé ça doit être sport (que ce soit à l'intérieur ou sur le pont).

2) La réglementation de la Classe Multi50 indique que ces trimarans de course de 50 pieds doivent embarquer 2 mouillages et que le poids total des 2 mouillages (ancre + chaîne + câblot) doit faire minimum 35Kg .
- rien indique la longueur de chaine (pas même la RSO 4.06)
- Partent-ils du principe qu'un mouillage de 17.5 Kg suffit pour un tel fardage ?? Ou est-ce qu'ils ont une grosse ancre de 34Kg + une petite pour satisfaire le jaugeur ?
- Et surtout où est le point de fixation sur le bateau ? (ça c'est une curiosité qui m'intrigue beaucoup)

3) En course, où mettent-ils le radeau de survie ? Je ne le vois jamais sur les photos en extérieur.
- Partent-ils du principe qu'il vaut mieux qu'il soit en extérieur MAIS au risque que si le trimaran se retourne le radeau ne soit plus accessible ?
- OU partent-ils du principe qu'il vaut mieux qu'il soit à l'intérieur dans l'idée qu'en cas de chavirage le skipper est forcément à l'intérieur ? (mais n'est-ce pas trop gros pour que le radeau passe par le hublot?)
(Cette question m'est venue suite à une visite d'un Multi50 (à quai) et je suis formel : le radeau était à l'intérieur)

4) Lorsqu'on voit les Multi50 dans un port, ils sont souvent en "long side" le long d'un ponton afin de pouvoir bien les admirer (et aussi parce que c'est plus pratique pour partir). Y-a-t-il des cas où ils sont dans une place "normale" entre deux bateaux ou est-ce que le poids en compression latérale (le vent qui pousse les voisins) est problématique pour l'architecture de ces trimarans ?

L'équipage
28 déc. 2020
28 déc. 2020
0

Précision : Lorsque je parle du point d'ancrage du mouillage, je ne parle évidemment pas que ce soit à l'étrave avant. Je parle de la fixation de l'extrémité du mouillage. Je n'ai pas vu de taquet d'amarrage sur un Multi50, et le diamètre du câblot sera fort probablement trop gros pour les winch ...


28 déc. 2020
0

Ce sont des bateaux de course, donc tout est décidé en fonction de la performance.
Un multi 50 est moins inconfortable qu'un Imoca à foils, ça gite peu et ça tape beaucoup moins, les mouvements sont moins violents.

WC : seau à l'intérieur, avec une lunette en carbone quand c'est luxueux.
Mouillage : il est là pour répondre à l'obligation réglementaire, pas pour servir. De toute façon il ne faut pas espérer que le bateau tienne avec le mouillage obligatoire. Pour la fixation on se reprend sur des pièces d'accastillage assez solides, utilisables pour le remorquage (cadène par exemple).
Le radeau de survie est en général fixé à l'arrière du bas de liaison AR, près du centre du bateau.
On peut les amarrer à couple d'autres bateaux mais seulement s'il n'y a pas de risque de vague ou de houle, comme dans les bassins à St Malo ou au Havre avant le départ de la route du rhum ou la TJV.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

un éléphant ça trombe

mars 2021