Tribulations véliques d un débutant en Bretagne sud

Il y a eu Ca

Puis Ca

J ouvre un nouveau post plutot que de continuer indéfiniment en hors sujet, pasque là, on est clairement plus sur le choix du bato.

Je me suis demandé si ce ne serait pas plus un sujet de blog qu un sujet de forum, ou alors plus à sa place en taverne, mais en fait, vu les trésors d enseignement qui sont passés ds les fils précédents, je me dis que ce partage d expérience est une mine d'or pour ttes les personnes ( et je sais qu elles sont nombreuses, mon parcours a commencé comme ça ) qui fouinent du coté des forums nautiques, avec un reve sous le bras, mais sans savoir par quel bout le prendre, ou qui, sans rien savoir, apprennent de leur coté. Et c est vraiment de voile que l'on parle donc... ... C est parti...

Après de gdes joies et une belle boulette ( téléphone à la flotte ), j ai rejoint le Crouesty ou, pour répondre à Patrice, j ai fait relâche du fait des mauvaises conditions météo de la journée. Par contre dès demain, je décolle.

Deux options :

Retour Arzal pour gérer la perte du téléphone qui était accessoirement un sacré outil de navigation : gps-traceur de secours, station météo, table de marée...

Ou je ne me laisse pas abattre, et je tente une virée sur Quiberon, ce qui prolonge la balade. ( Un seul "l" J ai bien pris note !).

L option Arzal est l option de facilité, elle implique un long bord de travers avec le courant et entre 10 et 15 noeuds de vent aux dernières prévisions. Quiberon par contre demande du prés, contre courant... Je n ai jamais fait Ca et ça me tenterai plutot, dans la mesure ou nous sommes encore en mortes eaux et que les conditions vont donc exiger de travailler sur l'angle au vent le plus finement possible. De plus cela laisse la porte ouverte à un retour au Crouesty si je constate que je ne parviens pas a gagner au vent.

Je deciderai demain matin à la première heure en fonction de l évolution des prévisions météo...

Merci pour vos precieux conseils.

L'équipage
07 jan. 2020
07 jan. 2020
0

Le Crousety-Quiberon avec du suroit demain, une fois dégagé Méaban, ça se fait sur un bord tranquillou ...

0

Bonsoir Ratafia,
Content d’avoir de tes nouvelles.
La baie de Quiberon est protégée. Quand tu sortiras du Crouesty, l’entonnoir De l’entrée Du golfe fera que tu auras du courant traversier dans un sens ou l’autre jusqu’à l’ile Méaban. Surtout reste bien dans le chenal de port à la sortie jusqu’au bout.
Ne rase pas Méaban puis c’est tout droit jusqu’à port Haliguen.
Jolie ballade en espérant que la pluie ne t’accompagne Pas trop.
Bonsoir,
Patrice

08 jan. 2020
0

Et alors, et alors ?
Rien que le titre de ton fil donne envie d'en savoir davantage...
Pas terrible la météo pour aujourd'hui, en plus ils sont en grève, service minimum.
Mais Le Crouesty/Port-Haliguen, c'est un saut de puce en zone un peu abritée du SO, il me semble.

Bonne journée en Bretagne sud !

:-)

0

À Flora,
Il apprend vite, le bougre! Au détriment de quelques boulettes de débutant.
Mais, nous n’aurions pas commencer par là, dans un autre siècle ????
Commencer la voile seul, sur un bateau inconnu, en hiver implique:
-une bonne dose de courage
-de la ténacité
-du mérite
Bravo à toi Ratafia, mais reste prudent: la mer est toujours la plus forte.
Bonne journée,
Patrice

08 jan. 2020
2

Si si, mais en juin pour moi, j'arrivais de Méditerranée, années 70, la première fois que j'ai mis la quille en Bretagne Sud !

Ratafia n'a pas commencé seul, il dit avoir fait une école bien connue d'abord, 3 stages en hiver + une virée en méditerranée sur un bateau ami.
Il apprend vite, mais il ne se jette pas dans l'inconnu quand même.
:-)

08 jan. 202008 jan. 2020
0

Un petit coup de téléphone à Arzal, savoir si l'écluse fonctionne en ces périodes de fortes accumulations de pluie (Je crois que oui) ?
Il y a un (ou plusieurs ?) bus qui font des aller-retour Vannes depuis Arzal, me semble t-il...
L'inconvénient d'Arzal, c'est cette distance à faire avant d'avoir un peu de fond ; par vent de sud --> sud ouest, ça peut faire des vagues que l'on est obligé de se prendre par le travers, quand tu as passé la ligne de sonde des 2 mètres (vers PenLan)...

08 jan. 2020
0

slt ratafia,

C'est la baie, tout y est facile. Y'a de l'eau d'un bout à l'autre sauf à proximité de Méaban comme le fait remarquer ar-men.

L'entrée de port haliguen est une formalité.

Bonne nav!

08 jan. 2020
0

Et il y a une bonne crêperie à PH !

08 jan. 2020
0

Slt BMayer, tu parles de la crêperie du vieux port ou le café du midi ?

J'ai pas essayé les crêpes du café du midi (repris l'année dernière).

08 jan. 2020
0

La crêperie d'une petite rue qui monte; avec belles salles, jardin.
Mon Amirauté et une copine a elle adore y aller à la belle saison, car elles apprécient les beaux serveurs. A leur avis, c'est la patronne qui recrute :-D !

Celle du vieux port, en bord de quai, on y est allé 1 fois, on avait pas trop aimé. Produits pas terrible, amabilité restée au vestiaire.
Si l'équipe a changé, on reviendra tester. (Pour "les voiles de la baie" ou autre moment...)

09 jan. 2020
0

Celle dans la petite rue, c'est la crêperie du vieux port. cher mais bon, très joli jardin pour manger l'été :-)

Pour le café du midi, il se dit que c'est pas mal depuis le changement de propriétaire.

09 jan. 2020
0

Bon, faut se faire une visu (papy zoom ?) à l'occasion, aux beaux jours....

08 jan. 202008 jan. 2020
2

Et quand tu seras à Port Haliguen, si tu as besoin d'un coup de main, appelle-moi au zero six quatre vingt six soixante sept soixante et un quarante deux, je suis sur place.
Attention! le bassin du Mané est fermé (panne électrique).
Fais attention, en entrant à PH, évite le moment où les coquilleurs sortent, il vaut mieux ne pas se trouver sur leur route!

08 jan. 2020
0

Papy zoom, bonne idée pour le contact !
SMS parti !

08 jan. 2020
0

Salut Hugo. Si tu es en Bretagne Sud il faut absolument que tu ailles à La Trinité tout près de Port Haliguen. C'est le temple de la voile en France. Bonne nav. MM

08 jan. 2020
0

ah bon... ..je croyais que c etait Port La Foret... ( je taquine ;) )

Bien noté, merci Saroyan, ça se fera.

08 jan. 2020
0

Petit conseil:
Je déconseille la nv sur iPhone ou tablette ou autre.
Ceux qui naviguent de cette façon sortent du carré avec leur gadjet à la main comme les ados( ou plus) dans la rue et ne respectent pas : une main pour soit, une main pour le bateau; quand vous regarder la chose dans le cockipt, c'est exactement comme en voiture.

08 jan. 2020
0

il y a du brouillard aujourd'hui

09 jan. 2020
0

Et le brouillard empêche parfois le gps de la tablette de te positionner...
(vécu)

08 jan. 202008 jan. 2020
1

Salut,

Je pensais avoir posté ce matin, mais il semblerait que mon message ne soit pas passé... ...ou plus vraisemblablement, qu apres l'avoir écrit, j ai oublié de le poster!.

J y écrivais que vu le coup de vent prévu demain, j optais pour la facilité ( du moins le croyais-je ): l'option Arzal.

Vos conseils sur Port Haligen ne tombent cependant pas ds l'oreille d un sourd puisque dès que le coup de vent sera passé, et la boulette du téléphone à l eau gérée, ce sera ma prochaine destination.

Donc pas si facile en fait, à cause du brouillard. Ca, ce n était pas prévu, et je n avais jamais vécu. Au plus fort, pendant une petite heure, je voyais plus l'avant du bato. Le telephone parti à l'eau etant mon gps-traceur de secours, j ai serré les fesses en priant pour que l electronique ne tombe pas en rade. Je me suis fait une petite route papier ac les distances et les angles au cas ou, mais sans carte ni gps, j aurai pu, au mieux, reussir à m echouer qqe part ds la vase de l estuaire. Je pensais à ce que tu m as dit avant hier Patrice : "Ca tombe tjs en panne ds le gros temps, ou pire, ds le brouillard", et je n ai pas desserré les f... avant de voir enfin l écluse... Prochaine mission : Cartes papiers et téléphone!!! Je veux pas me remettre à la merci d'une defaillance d'une de ces minuscules connections qui constitue mon electronique de bord, sans meme parler de la vraie grosse panne electrique!

De mon point de vue, le stress a été la principale difficulté de l étape, meme si j ai un peu galéré pour sortir vent de face : impossible de trouver un réglage de près tribord amure ds le tout petit vent... ...soit je tenais un bon plein, sois le bato s arretait et partait au lof... babord amure pas de pb, mais tribord impossible. J ai donc du tirer un bord a l'ouest. En y repensant, c est pas la premiere fois que cela arrive. Alors c est uniquement en dessous de 4 noeuds de vent, au dessus pas de difficulté... ...le bato peut etre...

la balade s est poursuivie sur un long bord de travers a 6-7 noeuds constants ds 10-12 noeuds de vent,avant un tt petit peu de portant. Ravi d avoir pu peaufiner les reglages du travers. Si j ai déja fait bcp de portant et un peu de près, le travers prolongé manquait a l inventaire...

@Papy zoom : Attention hein, je suis le genre de type à appeler quand on lui donne un numéro de téléphone... ... pour peu que j aie un téléphone... !!!

@Armen et Flora : En effet, je ne me suis pas lancé totalement dans l'inconnu. En plus des stages, j ai lu qques milliers de pages du forum avant de me lancer. Disons que je me suis "infusé" dans l idée du bato, et en ce sens, je dois énormément à ce lieu.
Par contre, je n étais JAMAIS monté sur un bato de ma vie en date du 7 octobre 2018... ( comme le temps passe vite... ( je rigole littéralement en tapant cette con... ;) ))

@Bmayer : En ce moment l écluse fonctionne... ...jusqu a ce qu elle ferme a nouveau!!!

@Ric 56 : Mon tel est ds ma poche. C est un secours, et qui plus est, étanche. Il me rassure, je me dis qu en cas de chute à la mer, ds une zone ou il y a du réseau, c est moins aléatoire que la vhf portable. Mais enfin ac une eau a 10 degré... ...ça reste de la méthode Coué... Note mentale à mon intention : bien fermer la poche du téléphone, on ne sait jamais...
Apres, ce que tu dis est valable pour l écran du traceur, sur lequel je passe énormément de temps en nav... ...sans doute trop oui...

Ici c est l'auberge espagnole, moi, j amène les boulettes! Prochain gueuleton à la prochaine nav!

09 jan. 2020
3

Le tel portable "moins aléatoire que la VHF" ????
ERREUR !
le tel portable ne fonctionne pas avec les doigts mouillés.
Tu tombe sur un service de secours généraliste etc.

La VHF; tu es directement en connexion avec le CROSS, de plus s'il y a des baeaux proches qui recoivent ton appel ils peuvent te sauver de suite !

10 jan. 202010 jan. 2020
0

En écrivant ce que tu releves, la question m'avait effleuré.

Mais...

Je ne suis pas sur de l’étanchéité de ma vhf portable, et de plus elle n est pas équipée de gps.

Mon tel est parfaitement étanche. Par contre, si j en ai déja testé l'etancheité, je n ai pas testé le fonctionnement du tactile sous l'eau sur le dernier. Il est sensé le faire, mais c est bien que tu attires mon attention la dessus, il faudra que je m en assure à reception du nouveau.

De plus, je me dis naïvement qu en cas de pépin, il vaut mieux faire le 196, avec une position extrêmement précise, qu un appel vhf avec un vague : environ trois miles ds l'ouest de telle bouée... En cas d homme à la mer, je suis convaincu que les batos autour seront prévenus littéralement ds la minute par la vhf cette fois. Avec une réelle chance de me trouver rapidement.

Peut etre que je me trompe... ...et que si la situation se produit, je vais tomber sur une boite vocale me demandant de taper 1 si je veux un interlocuteur en langue chinoise, 2 si je préfère le finlandais, 3 si je suis Marseillais, avant de m'expliquer pendant 5 minutes que pour ma sécurité, la conversation m'est facturée, mais que j ai le droit d'en refuser l'enregistrement, pour enfin me demander de patienter sur ce cher boléro de ravel...

Incontestablement, La vraie bonne solution serait une vhf étanche ET gps... ... Ce qui est bien ac la plaisance, c est que ça revient pas si cher finalement...

Après, je me répète, mais avec une eau a 10°... ...Il est sans doute préférable de prendre les précautions nécessaires pour ne simplement pas tomber à l'eau... ...les chances de survie en cas de chute sont très hypothétique si on compte sur une aide extérieure. Donc je suis attaché EN PERMANENCE, très court ds le cockpit, et très long dès que je le quitte. De plus l’échelle de bain arrière peut être descendue depuis l'eau en tirant sur un simple bout ( Noeud de voleur ).

En tt cas, merci pour ta remarque, la question ne m'avait qu effleuré, grace a toi, je me la pose franchement! Je vais de ce pas me documenter sur les modalités de réception du 196... ...Et je vous tiens au courant.

10 jan. 2020
21 jan. 2020
0

Sinon une simple VHS portable asn coûte 150€. Et quand tu appuie 3 secondes sur le bouton détresse. On te capte à 6 miles et on a tes coordonnées précises. Et en plus c étanche.

21 jan. 2020
1

Merci pour l info. Je mettais ça plus à 3-400 balles a vue de nez. Mais grace à ton intervention, j ai trouvé ça.

Ça devient envisageable en effet...

4

Il est bien ce petit gars-là! En plus il a de l’humour, ce qui n’est pas toujours le cas sur ce forum (les responsables se reconnaîtront...)
Alors de retour à Arzal?
Fin de la ballade ou re-départ après avoir analysé cette première virée?
Il serait bien que tu fasses un débriefing pour ceux qui arrivent derrière toi. Je pense qu’il te remercieront.
Attention, demain vent soutenu.
Bonne soirée,
Patrice

08 jan. 202008 jan. 2020
3

Heu... ...pour le débriefing, je vois pas quoi ajouter a mon récit...

... si ce n est que la météo, à l'instar de la télé, mon coiffeur, et mon petit neveu, ne dit pas toujours la vérité (étrangement, mon dentiste lui, ne ment jamais : quand il me dit que je vais douiller, je douille). Le brouillard, fait météorologique marquant de la la journée, n etait mentionné par aucune des sources que je consulte systématiquement. A savoir : Windy (wrf et arome), Windguru, Meteociel ( wrf et arome ), bulletin marine expertisé de météofrance. Donc, c est un lieu commun, mais il faut etre pret à tout...

Pour le re-départ, il semblerait que vendredi le soleil soit de la partie... ...on verra.

En tout cas, c en est fini des voyages de plusieurs escales planifiées! En plus de la technique, il faut que j apprenne le voyage en bato, je suis trop con pour la Bretagne : ici il me pleut dessus tout l'hiver. Plus jamais ça.

Je suis pas sur qu un parcours planifié soit la bonne méthode... ...Comme tt le monde, je navigue a vue... ...et sans doute est il plus pertinent de simplement partir et aviser en fonction des circonstances, suivre son nez comme on dit. En l’occurrence, j avais visualisé un truc, et la conjugaison d'aléa (météo et telephone a l'eau ) m'a vu revenir à la niche (heureux et sans regret hein! )... Je suis quasiment certain que si je n avais rien planifié, je l aurai vécu différemment : En l absence de plan, ces derniers ne peuvent être contrariés!

Ce qui m'a toujours emmené le plus loin, c est une disponibilité et une acceptation de l'errance... Jamais un projet de voyage. D'abord de la technique, ensuite, du lâcher prise. Du pain sur la planche quoi!

Donc prochain départ de la base, je me contenterai de larguer les amarres, avec un port en vue pour le soir.

A la réflexion, leçon majeure de ce petit périple en ce qui me concerne...

Si ça c est pas du debriefing!

A vous lire.

09 jan. 2020
0

"Ce qui m'a toujours emmené le plus loin, c est une disponibilité et une acceptation de l'errance... Jamais un projet de voyage."
😀

"Donc prochain départ de la base, je me contenterai de larguer les amarres, avec un port en vue pour le soir."

Toujours prévoir un "plan B" et un "plan C", que se soit un port ou mouillage abrité en fonction des prévisions de houle et vents, et bien regarder les courants et marées !

10 jan. 2020
0

Bien noté. Jusqu’à présent, j explore longuement ma zone de nav avant de décoller et les solutions de repli sont omniprésente à mon esprit, mais c est vrai qu en prenant de l aisance, je pourrais omettre ce fondamental. Merci de me le rappeler.

08 jan. 2020
0

Salut Hugo, je vois que le métier rentre à vitesse grand V, et depuis l'achat du Rush, ce n'est plus de simples ballades estivales accompagnées, mais une véritable formation accélérée que tu t'imposes... Motivation, quand tu nous tient!

Très bonnes nav à toi pour les prochains jours, et comme le précise Armen, fait gaffe au vent annoncé!

Au fait, j'ai ouïe dire dernièrement au chantier que le Dufour 34 avait trouvé acquéreur...

A+
Eric

08 jan. 202008 jan. 2020
0

Salut Eric, c est sympa de passer!

Oui, la motivation est forte : Je me suis promis une pinte de guiness si j arrivais a aller en Irlande... (Et je ne parle pas encore de rhum, ni de vodka, c est une surprise que je me fais).

Pour le Dufour, sans doute par relation a un meilleur prix, sinon je ne me l'explique pas...

Demain pas de soucis, je reste au port.

Enfin, le bonjour à ton frangin, et le meilleur à toi et aux tiens pour cette nouvelle année bien sur!

Fais moi signe si tu passes par Arzal, je n oublie pas que je t en dois une!

09 jan. 2020
0

Merci Hugo, c'est sympa, bonne année aussi!
Et on essaiera cette fois de ne pas se louper l'été prochain en Bretagne nord, et peut être à Arzal aussi si je passe dans le coin avant la saison ?
Eric

09 jan. 2020
0

Je n y serais pas en Avril-mai. En juin par contre, je serai sur place.
En juillet Aout cette année, pas de bretagne nord, mais du finistere sud : Je bosse autour de Concarneau. Ca reste sur ta route, si toutefois tu choisis la route de l'ouest pour la Bretagne nord...

Au plaisir Eric.

08 jan. 2020
0

demain, vaut mieux rester aux abris, ça va ronfler !

08 jan. 2020
1

Merci à toi, un vrai plaisir de te lire !
:-)

08 jan. 202008 jan. 2020
0

Ben de rien Flora. C est un plaisir partagé. ;).

0

Comme dit captain’eric, tu apprends vite. C’est bien, aidé par la motivation.
Ne pas se fixer un but en mer est souvent une sage résolution. Je ne compte pas les fois où je voulais aller à un endroit et les conditions météo étaient contraires. Eh bien tant pis, ce n’est pas les destinations qui manquent.
La météo jusqu’à la fin de la semaine risque d’être musclée, ainsi que mardi prochain. Tu risques de te prendre une branlée.
Bonne soirée,
Patrice

09 jan. 202009 jan. 2020
2

En effet, très agréable à lire!
Samedi-dimanche, ça se présente bien question vent;
coef 90, il faudrait partir tôt d'Arzal, peut-être passer l'écluse la veille au soir, en dormant au ponton d'attente?
L'arrivée à Port Haliguen se ferait de nuit, les journées sont courtes, une escale au Crouesty semble plus réaliste.
L'entrée à Port Haliguen a été modifiée l'an dernier, elle figure bien sur les dernières cartes Navionics (et sur Navionics ChartViewer sur internet), mais sans doute pas sur les cartes papier dont tu disposes. Et attention, au jusant, le courant porte sur la jetée Est (Rouge), donc bien arrondir en serrant à droite vers la balise verte.
Bonne nav!
à bientôt?

09 jan. 2020
0

A bientot? Oui, sans faute...

je compare le navionics de mon traceur et mon bloc marine avec chartviewer pour voir s'ils ont incorporé la modif . Et Port haligen sera ma prochaine destination. Je pense tenter Arzal-PH d'une traite à la prochaine sortie, en effet, je ne suis pas contre une arrivée de nuit, et puisque d’après vous, ce port n'est pas ( ou peu, j ai bien noté que le jusant porte sur la jetée ) piègeux, l'occasion ferait bien le larron.

Par contre, pour le timing, c est évidement la météo qui décide, et bien que les voyants soient au vert pour demain et à suivre, je ne serais pas surpris que la situation évolue défavorablement. Cet automne, peu de fenêtre annoncées entre les dépressions se sont effectivement produites... Donc, je me tiens prêt, mais je ne serais vraiment pas surpris que nous rentrions a nouveau ds une période de sevrage vélique... ... Sans compter la fermeture de l'écluse qui ne manquera pas d’être décrétée si il pleut trois gouttes de trop...

09 jan. 2020
4

Humour, autodérision, témérité et intelligence : cocktail gagnant !
En plus tu écris très bien, c'est un bonheur de suivre tes tribulations 🙂

09 jan. 2020
2

Merci,

J'hésite entre rougir, et te répondre que ouais... ...je sais... Au lieu de ça, je te répondrais comme à Flora, que je suis ravi que vous preniez à me lire, autant de plaisir que je prends à écrire et apprendre... ...grâce à vous. Un lieu d'echange quoi ;).

09 jan. 2020
0

Oui, beaux textes très sympathiques !
😀

09 jan. 2020
1

Pour le voilier qui ne n'obéit pas par vent très faible.
Avoir en mémoire que la barre n'a aucun effet sans un minimum de vitesse.
Pour atteindre cette vitesse critique: si possible pas vent debout ni au près serré, voiles pas bordées, mettre la barre dans l'axe, attendre l'apparition d'un léger sillage, apprécier, attendre encore, alors seulement agir sur la barre délicatement pour prendre le bon cap en réglant doucement les voiles.
Enjoy ;-)

Pour le téléphone, j'ai un Blackview Pro5500 (Choisi par ma fille initiée dans la telephonie), appareil plutôt étanche et résistant, beaucoup moins cher que le crosscall (120 €). Un defaut plus volumineux et lourd qu'un Samsung ou Apple.

09 jan. 2020
0

Salut Paul,

Il est en effet possible... ...probable... ...allez, certain... que je manque encore de finesse à la barre, et maintenant que tu le dis, il est vrai que ma vitesse était trop réduite pour que je reste manœuvrant... ...d ou l'autolofée... A la lumière de ce que tu m'expliques, je comprends ce qui s est passé. Sur tribord amure, la route directe la plus abattue était a 40° du vent. Voulant préserver l'angle, inconsciemment, je n abattais pas pour prendre de la vitesse avant d accrocher mon près... ...chose que j ai fait de l'autre coté. Je ne le réalise que maintenant que tu verbalises cette impératif de prendre de la vitesse.

Donc si ça se trouve, ça passait bien en route direct, encore fallait il accepter le contre-instinctif fait d'abattre pour lancer la route. Bonne leçon.

Et pour le téléphone, j ai commandé le nouveau hier soir... ...un blackwiew également. Mais j ai repris le mm. Le 9500pro. 10 000 mah de batterie ne se refusent pas. En plus il a un autre avantage : vu son poids et sa taille, on peux aussi planter des clous avec. Inconvénient : il flotte très mal.

Je te confirme la qualité de la marque pour nos activités : indestructibles et performants. Ta fille a bien choisi.

09 jan. 2020
0

Puisque tu l'écris, j'ai souvenir t'avoir plusieurs fois fait remarquer que tu n'avais pas la barre dans l'axe, alors qu'elle aurait dû l'être. D'où un sillage assez sinusoïdal.
Mais tu es sur la très bonne route.
Respect.

09 jan. 2020
1

Ouais, sur le bato, rien ne m est moins instinctif que la barre! En fait, comme je suis seul, c est quasi tjs le pilote qui s en charge. Ma progression est donc nulle. Les rares fois ou je l'ai prise en faisant route, il est évident qu il fait ça bcp mieux que moi. Je vais devoir m y coller un peu plus souvent... ...Si je veux partir loin, il y a tjs l éventualité de prendre du gros temps. Il serait préférable de savoir barrer!

J ai par ailleurs renoncé à prendre la mer demain... ...le marnage et l'écluse se goupillent mal... Comme le soulignait papy zoom, il m aurait fallu passer l'écluse ce soir et avec les rafales qu'il y a, je le sentais pas. En plus, j ai pas d'elec pour le chauffage sur le ponton d attente... ...motivé certes, mais pas encore complètement masochiste... ...je débute, ça viendra peut être...

A bientôt.

09 jan. 2020
1

Meuh non, je te confirme qu'à moins du besoin de se faire admirer, dans ce genre de circonstances, tout le monde reste au chaud au quai !

C'est dans le petit temps qu'on a plaisir à barrer en général ; dans le mauvais temps, si le pilote ou le régulateur tient, on est aussi bien dedans à l'abri...

;-)

10 jan. 2020
2

Flora, la voix de la sagesse !
La semaine qui vient, bof bof, sauf comme dit Ar-men, à naviguer sur la Vilaine, si jolie!

1

Bonsoir Ratafia,
La météo pour la semaine prochaine à partir de lundi est pour le moins musclée. La pluie et la grosse houle également de la partie. Je te conseillerai de rester sagement à Arzal.
Ou profites-en pour apprendre à barrer finement sur la Vilaine. Du vent et forcément mer plate: idéal pour t’initier.
Pour ton téléphone quand tu es à bord: un bout et un petit ballon fluo. Ainsi il flottera s’il tombe à l’eau.
Bonne soirée,
Patrice

10 jan. 2020
1

En plus sur un fleuve tu es obligé de barrer et de regarder dehors pour voir et suivre les variations du vent dévié par chaque bouquet d'arbres sur la rive.
La meilleure ecole (ce fut la mienne sur la Seine, à Muids)

10 jan. 2020
3

Le pilote n'est qu'un accessoire susceptible de tomber en panne . Le patron c'est toi et il est temps que tu prouves à cet engin qui tu es... ! ! ! MM

0

Bonsoir,
À Saroyan,
Je dis la même chose à ma femme. Mais quand elle m’appelle Chef, je lui répond: « ma chérie, Dieu me suffira ! »
Prendre mes désirs pour des réalités, c’est un truc qui me va très bien...
Bonne soirée,
Patrice

0

Bonjour Ratafia,
Alors, qu’as Fait aujourd’hui? Petite sortie sur la Vilaine?
Dis-nous tout.
Et accessoirement, as-tu récupéré un téléphone?
Bien à toi,
Patrice

1

Avis à la population: Ratafia ne réponds plus.
Plusieurs hypothèses:
-il est dégoûté de la météo (on le serai à moins...)
-il n’a pas viré à temps sur la Vilaine et s’est embrassé une jolie roche sur la Roche Bernard
-son nouveau tout beau téléphone est encore tombé à l’eau (il n’avait qu’a écouter mes conseils)
-il s’est pendu de désespoir à une barre de flèche.

Qu’est-ce qu’on peut raconter comme bêtises derrière son clavier, mais vu la météo, quoi faire d’autre???
Bonne journée pluvieuse et venteuse,
Patrice

13 jan. 2020
0

hier il faisait beau! (du vent, mer plate) mais c'était hier! ;)

13 jan. 2020
13 jan. 202013 jan. 2020
0

Salut.

Tt va bien, mais tu as vu juste :

Dégouté de la météo....

Hier, occupé a debaptiser un joli bato ac un voisin de ponton. Un H. Rassy 47. Il m a expliqué qu il fallait un bato ami pr couper le sillage du sien, Pdt qu il s affairerait ac un bteille de rhum. On a fait ça sur la Vilaine avant un bon resto à la Roche... Pouvez vous m en dire plus sur cette coutume. D oú vient elle... ...Il a été question du macoui... ...esprit ds le sillage, incarnation du bato. ( L orthographe est purement spéculatif de ma part sur ce coup là ).

A vous lire.

13 jan. 2020
2

Toute les raisons sont bonnes pour faire un resto.
Perso, c'est plutôt l'inflexible...

0

Bonjour Ratafia,
Contant d’avoir de tes nouvelles. On peut gommer toutes les hypothèses que j’ai dites plus haut...
En ce qui concerne la coutume du changement de nom de son bateau, je ne pense pas que ton voisin soi dans le vrai.
Mes différents bateaux ont tous été débaptisés pour des raisons qui me sont propres.
En fait il faut couper 3 fois son propre sillage. Pour cela il faut effectuer des 8 successifs. Et le rhum, c’est pour le passage de l’équateur...
As-tu récupéré un téléphone?
Bonne journée à toi,
Patrice

13 jan. 2020
0

Il ne faut pas être superstitieux. Comme disait ma grand-mère: ça porte malheur... ! ! ! _MM_

0

Bonsoir,
J’ai eu un « 2 oreilles » en peluche à bord. Un peu par bravade.
Après la deuxième emmerde, je l’ai débarqué.
Vous n'êtes pas obligé de me croire: il n’y a JAMAIS eu de troisième emmerde !!!
Comme quoi...
Bonne nuit,
Patrice

19 jan. 2020
1

Salut à tous,

Je ronge mon frein car en ces belles journées... ...l écluse est fermée.

La réouverture est prévue pour mardi, mais on est ds la meme configuration que la semaine dernière : passer l écluse la veille au soir, dc une soirée et une nuit au ponton d attente sans chauffage.

J ai une autre idée puisque je suis ds la phase des grandes premières : Départ écluse de 14 heures pour une arrivée de nuit à Port Haligen. Le ciel est degagé et la lune est de la partie.

Je me suis procuré une carte de la zone, et je vais un peu moins focaliser sur les voiles pour me concentrer sur la nav : Un pt sur la carte ttes les heures à l estime. Comparaison du résultat ac le gps. Reperages des divers phares par leur séquence. De même, j essayerai de déterminer ma route moi même en fonction de mes relevés papier. L'objectif étant de pouvoir, à terme, me servir de l electronique comme d une bequille, et non plus comme d un chien guide d'aveugle.

Bien entendu, cela dependra de la météo. Pour l instant, ça à l air ok.

Une derniere chose, j entends partout parler de gribs météo. Techniquement, qu est ce que c est? Où se les procure t on?

A vous lire.

19 jan. 2020
0

Mardi, en effet, ça se présente pas mal, anticyclone sur Irlande, GB, tu auras un vent de terre, en longeant la côte mer pas trop agitée, temps froid évidemment.
Pour les fameux gribs, sur smartphone tu as Sailgrib (gratuit avec des prévisions à 2 jours, pas bien cher pour plus longtemps), qui te donne force et direction du vent, heures de marées, et plus si tu veux.
Sur ordi, il y a Zygrib.
Tu peux m'appeler quand tu es en route, on verra avec la Capitainerie où tu peux te poser (ou tu les appelles toi-même, c'est plus simple.
Bonne navigation, à bientôt !

19 jan. 2020
0

Salut !

Je me penche sur ces gribs illico!

Je ne pourrais pas t appeler, car si j ai un nouveau telephone, je n ai tjs pas reçu la carte sim. Je serai à Quiberon tte la journée de mercredi normalement. Je posterai mon emplacement ici à l arrivée. Si tu peux passer boire un café au bato mercredi... ...ben passe..! Ça me fera plaisir.

A bientôt peut être.

19 jan. 2020
0

Salut Ratafia1

Moi je passerai pour un café si je suis à bord :)

Fañch

19 jan. 2020
3

Super, j ai tjs voulu ouvrir un bistro insolite!

1

Bonsoir Ratafia,
Si tu dois naviguer de nuit mardi soir, tu vas te cailler les co....
(prévision: 1°, beaucoup moins en ressenti)
Multiplie les couches de vêtements. Caleçons et hauts techniques fonctionnent bien. Et prépares-toî à l’avance thé ou café bouillant dans des Thermos. Pense aussi aux soupes minute qui se préparent avec un peu d’eau chaude. Vérifie également ta bouteille de gaz: c’est con de tomber en panne en mer, surtout la nuit. Un paquet de gâteaux secs ou des crêpes, c’est pas idiot non plus.
Lors du convoyage de mon bateau en mars dernier, j’avais tout ça à bord et mon équipage ne l’a pas regretté. Il faisait très froid.
Bon courage,
Patrice

19 jan. 2020
4

Merci pour tes conseils!

J ai pas de thermos, mais une bteille de gaz neuve et des sachets de soupe à revendre! Chinoises, indienne, chorba, à l oignon, tomate... Un vrai tour du monde quoi!

Pour les fringues, j ai mes 3 couches techniques de montagne ( jusque -30 ) et une quatrième de mer au cas où.

Je me sens paré.

Seul en mer, le bout du nez gelé, et des étoiles plein les yeux...

...J ai même hâte!

Après vérification, j ai dit une bètise plus haut. La lune ne sera de la partie que ds son dernier quartier.

Par ailleurs, j ai profité de cette pause circonstancielle pour m'occuper du bato, changer une écoute de génois fragilisée, une poulie de palan de hale bas rognée depuis le début, vérifier et nettoyer ts les fonds, passer l éclairage interieur et de nav en led, reblanchir le pont et les voiles au sel d oseille ( résultat bof... ), colmater quelques éclats de gelcoat, checker les niveaux moteur, detendre un peu mon dormant qui semblait en surtention, sans oublier de remplir le bato de bonne bouffe et d eau claire!

Je trouve que ces phases où je m occupe du bato sont aussi importantes que la nav elle même en terme de formation et de confiance. C est en le trifouillant que je comprends la relation entre le bateau et les éléments. Les points d usure et d efforts sont observables en direct. J ai l impression de tirer des enseignement sur la manière dont je dois le mener en observant ces points là...

Bref... ...j adore cet apprentissage.

Bon, on y va?

0

Bonjour,
Connaître son bateau est essentiel. Pour la sécurité d’abord. Vérifier régulièrement les points d’usure permettent d’éviter les accidents.
Ensuite pour sa satisfaction personnelle.
Perso, je n’utilise les pros que lorsque la technique me dépasse, et je leur demande toujours de m’expliquer leur travail afin de mieux comprendre.
Si tu veux blanchir ton pont, utilise de l’eau de javel concentrée, mais attention aux yeux, aux vêtements et capote, tissus sur le pont.
Enlever tout ce qui craint, mettre des lunettes de soudeur, pulvériser un jour sans vent, laisser agir, brosser si nécessaire et rinçage à grande eau.
Bien les soupes. Tu as le choix... Montes un bar à soupes à port Haliguen.
Je te souhaite une belle balade, sois prudent et prends soin de toi
Patrice

20 jan. 2020
0

Rincer le pont avec de l'eau de javel ? mais, et les poissons ? c'est dommage de jeter de l'eau de javel dans la mer, non ?

20 jan. 2020
0

Bonjour Hugo
Les Gribs étant un peu indigestes, pour en faciliter la découverte, va faire un tour sur Windy.com; tu trouveras des vues animées du vent, de la pluie, des orages, ... selon différents modèles informatiques.
C'est vraiment parlant.

Sinon, tu as pu trouver une bôme droite?

20 jan. 202020 jan. 2020
0

Salut Paul,

Indigestes en effet!

J utilise windy depuis le début. Les animations sont appreciables, et je regarde les différents modèles. Les gribs m interessent, car c est sous cette forme que les infos météo arrivent en gde traversée. Je veux savoir les lire, et en effet, leur mise en parallele ac windy peut m aider. A moyen terme, je veux me pencher sur open cpn qui semble pouvoir les intégrer. On y est pas encore, mais je défriche... Petit à petit...

Pour la bôme, j ai écumé les "casses" bato du coin, et rien vu. Je surveille le bon coin. La meme m est passée sous le nez a deux jours près dernierement... ...Je ne m affole pas, elle ne bouge pas d un mm, et le bato marche tres bien comme ça. Par contre, j y vais mollo sur le hale bas.

En tt cas, tu veilles tjs au grain, merci pour ta constance!

20 jan. 2020
3

à quelle heure souhaites-tu les croissants chauds?

20 jan. 2020
0

Salut papy,

A supposer que j arrive à bon port, un coup de 9 heures me semble parfait! Ça laissera un bon bout de journée pour une petite sortie... ...si je reussi à me decongeler!

20 jan. 2020
0

Ratafia, y'a de belles ballades à faire sur quiberon :-)

Que ce soit côté baie, côté côte sauvage ou même dans le centre( kerniscob, ancien sémaphore...)

20 jan. 2020
0

Salut Papy...

...Il semblerait donc que ce soit partie remise, l ecluse restant fermée jusque jeudi au plus tôt. Le bon coté, c est que j aurai une carte sim, et pourrait dc t appeler la prochaine fois.

Je verse une petite larmiche en pensant à la voute étoilée et à l odeur des croissants chauds...

20 jan. 2020
1

Ne regrette rien, ça bien soufflé aujourd'hui, et demain ça ne sera pas beaucoup moins, sans doute un peu musclé pour tester un nouveau bateau?
Vendredi, tu as vu sur windy ce creux (1017 hPa) dans l'anticyclone? pas agréable comme vents... et samedi, ça tourne au secteur Ouest...
Patience, on trouve de nouveaux croissants tous les jours!

2

On peut dire que ce ratafia est cocooné.
D’un autre côté, il mouille sa chemise...
Dans quelques temps, je pense qu’il va donner des cours au Professeur!
En lice pour le prochain Vendée Globe. Et toc

À Papy zoom,
Je ne manquerai pas de te prévenir quand je viendrai sur port Haliguen. Les croissants chauds au matin, ça me va bien!!!! Désolé, je n’ai pas un Rusch, mais ça devrait faire l’affaire.

À Ratafia,
Quelle est la longueur de ta bôme ? J’en ai une en TBE chez moi. Je te la donne si ça t'intéresse.
Patrice

20 jan. 2020
0

Paul a bonne mémoire. 3,05m. Par contre, l axe du vit de mulet est à la verticale, et surtout, il y a les retours de bosses de ris et les bloqueurs intégrés.

Bref, a voir...

...si un jour l écluse ouvre...

20 jan. 2020
0

malheureusement la fermeture de l'écluse est prolongée au moins jusqu'à mercredi...

20 jan. 2020
0

Argh.

Le principe de fonctionnement est simple : Si c est navigable, l écluse est fermée.

Ils vont prolonger la fermeture jour après jour, jusqu au retour du mauvais temps. Ils font le coup à chaque fois depuis septembre.

Si j etais chafouin, je suspecterais une réduction des coûts de fonctionnement déguisée...

En tout cas, je l ai saumâtre : 7 jours de nav en tout depuis le 20 sept... Et de belles journées comme ça scotché au port...

Ya un truc qui fonctionne pas...

20 jan. 2020
0

De mémoire 3,05 m car elle a perdu 3 cm lors de la réparation à Roscoff. A confirmer par Hugo.
Pour moi, sa section correspond à une utilisation avec GV endraillée; Or la voile est maintenant à bordure libre.
Une section (raideur) plus conséquente serait donc plus appropriée.

0

Bonsoir Ratafia,
Demain, je devrais avoir le temps de mesurer longueur et diamètre de ma bôme. Je ferai aussi des photos. Si ça te va, je serai content de faire ton bonheur.
J’adore venir faire un tour sur la Vilaine mais je ne voudrai surtout pas y avoir mon bateau. Les contraintes sont trop importantes.
De plus, l’alternance répétée eau douce/eau de mer favoriserait l’osmose. Et ça, je n’y tiens pas...
Bonne soirée,
Patrice

20 jan. 2020
3

Salut Patrice
L'alternance eau douce - eau de mer a surtout un gros avantage pour les salissures et autres bestioles sur la coque. Les marines meurent en Vilaine et les douces meurent en mer :)

Par ailleurs mon vieux moteur adore être de temps en temps refroidi à l'eau douce, histoire de ne pas trop se boucher de sel.

Pour ce qui concerne l'osmose, on entend tout et son contraire (après plus de 20 ans dans le nautisme)

Par contre je te rejoins complètement sur la lourdeur de gestion des sorties avec cette p... d'écluse...

Fañch

0

Bonsoir Fanch’,
J’ai bien écrit «favoriserait » car effectivement j’ai entendu un peu de tout sur ce problème. C’est vrai que lorsque je viens faire un tour sur la Vilaine, ma coque ressort toute propre. Bien sûr le circuit secondaire de mon moteur me remercie également.
As-tu remarqué qu’en eau douce, le bateau s’enfonce.
J’aime bien y venir au printemps. Regarder les boules de plumes jaunes suivre leur maman canard est très drôle...
Bonne soirée,
Patrice

21 jan. 202016 juin 2020
1

Bonjour Ratafia,
Comme promis, les côtes de ma bôme.
3,75m de long (recoupable, les embouts étant popés)
Section rectangulaire: 7 cm de large, 10 de haut
Ci- joint quelques photos
(pas de remarques désobligeantes sur le rangement de l’atelier, je suis en plein bricolage.....)
Dis-moi ce que tu en penses.
Patrice

21 jan. 2020
0

Salut Patrice,

Il y aurait un très gros travail d adaptation. L axe de mon vit de mulet n est pas ds le mm sens. Il me faudrait dc changer la partie fixée au mat. De plus, il me faudrait adapter 3 bloqueurs pour les bosses de ris... Je te mets qques fotos de l objet du délit : Le vit de mulet, et la jolie courbe!

Bref, je pense pas que cette bôme soit adaptée. Apres, j ai deux mains gauches, et si ça se trouve, en une ou deux heures de main d oeuvre, un pro pourrait s en sortir, ce qui est ds mes moyens Tu me donneras ton avis in situ si on a le plaisir de se croiser à Loqmiqelic. .De mon coté, je continue de fouiner ...

En tout cas, merci pour ton offre généreuse, ça me fait plaisir.

21 jan. 202016 juin 2020
0

Mon reseau rame...

21 jan. 2020
0

En fait, je viens de me rendre compte que le vit de mulet est ok, si le diametre de l entraxe passe. Le sens est bien le meme... ...reste les bloqueurs... Ça pourrait peut etre le faire!

0

Bonjour,
Je te donnerai demain le diamètre de l’axe.
Dans cette bôme, il y a 3 réas. 1 pour la bordure libre, 2 pour les ris.
Les coinceurs sous la bôme étaient courant à l'époque. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Je pense que l’adaptation est possible.
Auras-tu le même n°de téléphone ?
Bonne soirée à toi
Patrice

21 jan. 2020
0

Oui. Meme numéro. Je recupère une carte sim apres demain au plus tard... ...enfin.

Si il y a les coinceurs, en effet, ça doit pouvoir s adapter à moindre frais... Ne te deplace pas exprès pour une prise de côte hein, ya pas d urgence!

22 jan. 2020
1

Après la pluie, vient le beau temps... ...Ou l inverse en l occurence

Donc réouverture de l écluse demain. Et carte sim reçue. Comme la marée et l écluse se goupillent mal, c est soit un départ a 16h pour une nav de nuit, soit un départ vendredi matin.

Vendredi, c est des conditions pépères, par contre jeudi soir, pour l instant, c est 17-20 noeuds de prévision. Si j'ajoute 2o% de marge de sécu, on flirte ac les 25 noeuds... ...sans parler des rafales...

...Costaud pour une premiere nav et atterrissage nocture... ...Petit bémol, c est du portant...

Tt ça pour dire que la décision est en cours et dépendra grandement de l evolution de la météo demain.

Ds ts les cas, je serai très prochainement du coté de Quiberon... ...et, sans vouloir réclamer, ce qui serait d une grossièreté coupable, je sens d ici comme une odeur de croissants chauds...

A vous lire.

23 jan. 2020
0

à ta place, j'attendrais vendredi, mais je ne suis pas à ta place...
N'hésites pas à me téléphoner ou SMSser;
Bonne nav!

23 jan. 2020
0

Ça va se faire comme tu dis!

Le choix aura finalement été assez facile :

Prolongation de la fermeture de l écluse ce jour. Réouverture théorique demain.

0

Bonjour Ratafia,
Je pense sincèrement que ces croissants seront bien mérités...
Bonne nav et prends soin de toi
Patrice

23 jan. 2020
0

Au plaisir de lire la suite de tes pérégrinations, et de te revoir à Arzal.

24 jan. 2020
0

Vendredi 19h, pas de nouvelles?

25 jan. 2020
1

Oups ... J etais au bistro...🙄

C est sympa de veiller au grain Papy, mais ce matin, je suis passé à travers pour l écluse de huit heures ( Une authentique panne de reveil! ) reportant à la marée de 17 heures. Mais...

...à l heure de décoller : 5 degrés... ...brouillard... Et vla la pluie qui s en mele... Faut pas pousser hein, je suis humain...

Bref, le fil est suspendu jusqu a ce que l écluse, les marées, et la météo soient un petit peu favorables... ...Mais je n y crois plus. Là, ça repart comme à l automne. Apres les coup de vents a venir, l ecluse va refermer pour 24 heures... ...renouvelables 3 semaines...

J ai lancé le fil pensant naïvement que j avais mangé mon pain noir, mais je dois me rendre à l evidence, ce n etait qu un entracte...

Je ne vous cache pas une nette baisse de motivation... ...mais il vaut mieux plier que rompre...

...Et même là j apprends : Quand on a un bato, et du temps libre uniquement l'hiver, faut vraiment etre idiot, Auvergnat, ou les deux, pour croire que l on va s éclater en Bretagne. J espere ne pas offenser les locaux, mais un seul objectif désormais : L ouverture du fil " Je veux du soleil. Golfe de Gascogne en solo"

Allez je grogne un peu parce que je suis frustré... ...on se le fera ce petit dèj à Port Haligen... ...mais pas ce week end...

Merci pour ton suivi Papy, et a bientot.

25 jan. 2020
1

Dommage, la matinée de vendredi était belle, l'après-midi ça s'est gâté, mais je pensais que tu aurais pu bien avancer...
à une autre fois?

25 jan. 2020
1

c'est pas lié uniquement à la Bretagne, l'hiver ce n'est pas la saison la plus simple pour naviguer, il y a des opportunités, mais avec le barrage d'Arzal ça en fait une paire en moins (et en plus l'été il est aussi toujours fermé!); on comprend pourquoi il y a des places toujours disponibles à la Roche Bernard (dommage car le village est très sympa). Mais les beaux jours vont revenir, faut être patient ;)

25 jan. 2020
0

Oui oui, Ac plaisir..!

Et dslé pour le faux bond...

25 jan. 2020
4

Avant, en voilier on savait à peu près quand on partait, mais pas quand on arrivait.

Maintenant si on ne peut même plus savoir quand on part!!!
C'était mieux avant :-)

31 jan. 2020
2

Salut!

J ai largué les amarres pour Port Haliguen avant hier. Le trajet par 7-8 noeuds de suroit ne méritant aucun commentaire, je n ai pas pris la peine d en faire grand cas ici. Ce jour, je fais un petit saut de puce jusqu au Crouesty. La météo annonçait des petits airs, assortis de rafales pouvant depasser 20 noeuds...

Perplexe devant ces conditions et la manière de les apprehender, j ai accepté l idée d éventuellement tt faire au moteur. Une fois en mer, le bruit du moulin me saoule, je sors dc un bout du genois. Et là, j ai la surprise de tenir mes 4 noeuds au gd largue. De pas me faire arracher par les rafales effectivement costaudes...

Plusieurs questions dc : Comment toile t on sur un temps rafaleux? On s adapte au plus bas? Au plus haut? Au milieu?
Soit on se fait secouer... Soit on n avance pas non?

Ds la mesure ou mon petit genois fait le boulot... ...A quoi elle sert la gv aux allures portantes?

A vous lire.

Au fait, merci pour les croissants Jean François!

On sentait bien le beurre!

13 mai 2020
1

S'il y a des rafales et un peu de mer, naviguer uniquement au mteur est la pire des solutions;
Le bateau n'est pas "appuyé" sur ses voiles, c'est une vraie galère.

Il vaut mieux être un poil sous toilé, et jouer avec le chariot de GV dans les surventes

31 jan. 2020
1

Bonjour Hugo
Si tu es en course, tu réduis et renvoies à chaque variation du vent.

Hors obligation d'aller plus vite que les autres, si tu surtoiles tu fatigues ta monture; avec le risque de se retrouver dépasser par les évennements et celui accru de casse. Ce qui n'est pas bon.

Mais soustoilé, c'est plutôt déprimant et éventuellement inconfortable pour peu qu'il y ait de la houle.

31 jan. 2020
0

Bonjour Hugo
Si tu es en course, tu réduis et renvoies à chaque variation du vent.

Hors obligation d'aller plus vite que les autres, si tu surtoiles tu fatigues ta monture; avec le risque de se retrouver dépasser par les évennements et celui accru de casse. Ce qui n'est pas bon.

Mais soustoilé, c'est plutôt déprimant et éventuellement inconfortable pour peu qu'il y ait de la houle.

31 jan. 2020
0

Salut Paul...

Je me vois pas prendre un ou deux ris à chaque rafale, ni sortir tte la toile parce que ce serait la branlée assurée... Un entre deux sans doute... Disons simplement que ce ne sont pas de bonnes conditions.

Bien arrivé au Crouesty, je me suis quand mm fait un peu secouer. Trois noeuds de courant ds le nez contre le vent avec 40 degrés de dérives! Vilain clapot. Là ça va, mortes eaux, 10 noeuds de vent... ...Mais il semblerait que l on évite d arriver au Crouesty au jusant en vives eaux par suroit appuyé. Bon à savoir. Peut être un peu trop rasé la cardinale Méaban... En arrondissant j aurais sans doute eu un meilleur angle d approche par rapport au courant du golfe...

A voir...

A vous lire.

0

Bonsoir Hugo,
Un temps rafaleux n’est pas facile à gérer.
Soit que tu arises pour la force des rafales et là tu ne fatigues pas le bateau, mais tu subis dans les molles. Avec de la houle, c’est pire car tes voiles ne portent plus et battent.
Sur mon First, qui avait le même type de voilure que le Rusch, je prenais systématiquement un ris dans la Gv et je jouais de l’enrouleur à l’avant.
Dans les surventes plus musclées, je descendais le charriot de Gv et choquais si besoin l'écoute.
Au bout de quelques heures, tu ne sens plus tes bras...
Au Crouesty, il y a sur le port une bonne savonnerie artisanale.
Et le Bigship est vraiment sympa, au cas où.
Bonne nuit,
Patrice

01 fév. 2020
5

Petite pensée nocturne.
Attention à la navigation sous seule voile d'avant!
La grand voile reprend et transmet une partie des efforts imposés au mât vers la structure de la coque via le hale-bas et l'écoute.
En l'absence de GV le cintre du mât peut s'inverser (ventre vers l'arrière). C'est mauvais pour sa longévité et tenue et pour la tension de l'étai, donc la forme du génois. Accessoirement le cintre de l'étai peut grandement contrarier l'enroulement de la voile.

Donc si navigation sous voile d'avant seule, vérification de la forme acceptable du mât.

Toujours garder un minimum de GV me semble plus sécure.

01 fév. 2020
12

Bonjour Paul.

Merci pour ton explication claire et précise.

Bon, aujourd hui, c est de La Trinité que j écris...

Le voyage depuis le Crouesty a été cauchemardesque, mais aura eu le mérite de me remettre à ma place.

Il n y a pas eu de casse, mais là, j ai clairement présumé de mes forces, en effet, j ai cumulé les (Enormes) erreurs et trouvé mes limites.

La météo prevoyait 15 noeuds, j ai plus eu 20 noeuds constants, avec des rafales entre 25 et 30.

Le vrai hic, ç a a été la mer. Un espèce de clapot moutonnant de 1m50 ds le nez, avec une période de 2 a trois secondes, a moitié croisé ac la houle.

Dès le chenal, je me suis retrouvé débordé.

Pour le dire clairement, j ai perdu tous mes moyens. (Ça te rapelle rien Paul?)

J ai pas osé faire demi tour de peur de me faire rosser au travers, et drosser sur les roches, ni hisser les voiles. En effet, j etais surtoilé ac mon ris. Hors de question d aller en pied de mat ariser. Trop peur, et puis vu la valse du bateau le risque était réellement TRES élevé de se foutre à l'eau.

C etait dc parti pour 3 heures de rodéo au moteur dont je garderai un cuisant souvenir : Le bato tapant fort et l hélice déssalant à chaque clapot, avant que je ne puisse enfin prendre un peu de travers.

Le pire de cette histoire, ds la mesure où elle se termine bien, c est mon ressenti en temps réel : Peur, constat d impuissance.

En cas d avarie moteur, je n aurais pas su faire face. Clairement. J aurais tenté un retour au port ac un tt petit bout de genois, mais avec ce clapot et ce courant... ...je peux pas etre sûr que ça ce serait bien fini.

Pour couronner le tout, en entrant à la Trinité, j ai croisé un départ de régate ds le chenal. Une vedette de la course me fonçant dessus a bien 15-20 noeuds ds le chenal, j ai hurlé. Bien m en a pris : Changement de cap immédiat de la vedette a 15-20 metres de mon étrave. On s est croisés à cinq mètres, et à leurs regards horrifiés, j ai eu la confirmation qu ils ne m avaient bel et bien pas vu.

Sans mon cri, j y avais droit.

Une bien belle nav, pour résumer.

Mes erreurs :

M être laissé endormir par les 6-7 noeuds de vent du port et le grand ciel bleu lors de ma préparation au départ.

  • Ne pas avoir arisé 2, voire 3 ris ds le port.

  • Ne pas avoir osé aller les prendre une fois ds la piaule, ( mais là, je suis pas sûr que ce soit une erreur ).

  • Avoir complètement ignoré ma propre analyse d hier : Vent soutenu contre courant ds la baie : pas bon.

  • Me retrouver en mer seul, ds ces conditions, ac mon niveau. Là par contre, je suis SÛR que c est une erreur.

Bon. Pas fier de moi, et conscient d avoir merdé j aurai pu passer cette sortie catastrophique sous silence pour m éviter les éventuelles réprimandes et autres leçons de morale, sans doute méritées, mais jamais agréables.

Maintenant, si je vous raconte quand j assure, il faut aussi que je vous raconte quand c est pas le cas...

La décision qui s impose : Je ne sors plus seul que ds des conditions de fillette, et je me cherche des embarquements plus musclés en compagnie de "sachants".

Je vous avais prévenus : Ici, c est l auberge espagnole, j amène les boulettes.

01 fév. 2020
4

Une étoile pour ce récit sans concession, bravo!
Pour que le métier entre, il faut parfois en baver...
Repose-toi, dors bien, demain est un autre jour!

01 fév. 2020
0

Merci Jean François,

Pour l instant, je me sens.. .. comme une chaussette sale! Mais ça va vite me passer.

D ailleurs, pour me remettre en selle, il y a peut etre une belle fenetre après demain !

Le truc me turlupine quand même... ...comment un bato de 9m peut il passer ds ce champs de mine..? Les voiles donnes de l appui, mais enfin, c est forcément la branlée non?

01 fév. 2020
0

Bonsoir Ratafia1,

merci pour ton retour.

Par contre, dans une mer courte et hachée comme tu as dû avoir, naviguer à la voile est bien plus confortable qu' au moteur, quitte à le garder embrayé à faible régime, mais attention à limiter la gîte (pour préserver le graissage du moteur).

Gorlann

01 fév. 2020
0

Ben c'est quand même positif car 1) tu es arrivé à bon port, et 2) tu en tires les enseignements qu'il faut.
Donc au total, plutôt bravo
😇

01 fév. 2020
0

C est gentil Eole, mais cette sortie me laisse quand mm un goût amer... ... De l'orgueil blessé sans doute... ...mais également de voir la distance qui me sépare de l autonomie "Sécure"...

Allez... Hauts les coeurs, et un pas après l autre!

01 fév. 2020
1

Pas de goût amer à avoir, la prochaine fois, tu t'en souviendras et tu n'hésiteras pas à sortir avec la GV à 2 ou 3 ris ! (pour être visible par les autres, aussi !)
Le moteur à sec de toile quand la mer est mauvaise, rien de pire ! pour les mouvements et pour le moral...

Et bravo pour le retour, ça peut servir à d'autres débutants.

01 fév. 202001 fév. 2020
1

Merci pour ta bienveillance Flora ...

Je me le suis dit que l absence de voile n avait pas aidé avec la vedette, mais enfin, une vitesse pareille ds un chenal... ...des officiels qui plus est.

Pour apporter une contribution aussi sensée que constructive a une des eternelles polémiques du forum, : Je suis pour l interdiction formelle de naviguer à ts les titulaires d un quelconque permis. Sévère, mais juste.

01 fév. 2020
2

Mets ton orgueil dans ta poche... c'est aussi en faisant des c... qu'on apprend !

01 fév. 2020
2

Bonsoir Hugo

Heureux que cette sortie se soit bien terminée.
Effectivement je me remémore ta tête à mon réveil!!!!

Un peu d'humour, mais tu as le droit de penser que c'est de l'ironie (car cela ne te fais pas rire):
Tu as découvert ton seuil ACTUEL d'inaptitude. Je suis sûr que tu le dépassera très rapidement.

Les leçons à retenir pour aujourd'hui:
1 - Comme écrit plus haut, toujours de la toile, même très peu, pour au moins freiner les mouvements désordonnés imposés par le clapot. En plus, le fait d'avoir de la grand voile te fera éviter de naviguer vent debout, le confort, la sécurité, le moteur t'en seront reconnaissant.
2 - Il est beaucoup plus facile de larguer des ris que d'en prendre.
3 - Et s'il faut en prendre, ne pas hésiter à abattre, car au près avec la GV en ralingue => vitesse quasi nulle => bouchon et mouvements désordonnés => risque de blessure. Et abattre => moins de gite, la bôme plus débordée => moins de risque de prendre des coups.

0

Bonsoir Hugo,
Te voilà dans le dur de l’apprentissage.
Un enfant tombe souvent quand il apprend à marcher. Ton ego en a pris un coup: l’important est que tu le reconnaisses. La maîtrise de la voile n’est pas toujours une sinécure.
Il te faudrait peut être maintenant sortir avec une personne plus aguerrie ou te rapprocher d’une école de voile.
Prends le temps de réfléchir à cette idée.
Bonne nuit,
Patrice

02 fév. 2020
1

Bravo pour l'honnêteté de ton récit.

Toutefois, tu semble être passé près de la correctionnelle... Si tu avais effectué préalablement 2/3 stages en école de croisière, cela ne te serait pas arrivé.

De plus, en navigation côtière, Windy est trop imprécis alors que Windguru est généralement d'une surprenante précision. Même en version gratuite .

02 fév. 2020
1

Salut...

Merci pour vos conseils...

L'école de voile n est pas à l ordre du jour. Je me laisse encore une chance d avancer seul, grâce entre autres, à vos bons conseils.

Il se trouve que j aime ce mode de progression. Malgré ses risques et deconvenues, et pour avoir goûté aux deux, la voile sauvage a une saveur que la voile d élevage n a pas.

Pour la brise soutenue, et le gros temps, il attendront un peu, et en matière de précaution, je ne sortirais plus sans un ris de trop par rapport aux prévisions.

Je réalise maintenant qu'imbu de la réussite de mes sorties précédentes, j ai sorti le bato comme on va chercher une baguette : Sans vraiment y penser.

Dans cette histoire, la technique n est pas seule en cause, loin de là. Mon attitude a été aussi coupable qu inconsciente.

Leçon cuisante que j aurai du mal à oublier, même si je le voulais.

Je ne vais donc pas plus me flageller, lecher mes plaies, et repartir de l avant...

...il y a peut etre une fenetre à ma portée demain.

Maintenant, si l un d entre vous a besoin d un sac de viande un jour un peu plus musclé...

Une fois encore donc, merci à tous pour le partage.

02 fév. 2020
0

Salut,

si une sortie dans la brise sur un bateau de la même taille que le tien (Brise de Mer 31) te tente, je me ferais un plaisir de t' accueillir.

Par contre, je suis basé à Pont-Aven, donc tributaire des marées, donc si sortie sur une journée, il faut que ce soit au moment des grandes marées.
Sinon sur deux jours.

Gorlann

02 fév. 2020
0

je serai dispo aussi dernière quinzaine de février pour sorties à partir de l'Aven, et on peut sortir n'importe quand, avantage du DL ;)

02 fév. 2020
0

Salut Gilles.

Mp egalement.

02 fév. 2020
0

Salut Gorlann,

Mp.

02 fév. 2020
0

bonjour,
si tu désire naviguer sur un plus gros bateau, il m'est possible de transmettre mon expérience, au départ d'arzal, dès que je suis de retour dans ma région .Merci de me transmettre ton tel en MP.
Richard

02 fév. 2020
0

Salut Richard,

Mp.

0

Bonsoir Hugo,
Si d’aventure naviguer sur un 47´ te convient, on pourra aller faire un tour sur Ar-men quand le temps sera plus sympa.
Mais là, attention, on ne met pas ses doigts partout sans réfléchir. Au risque certain de se faire greffer une prothèse très vite. Et je ne rigole pas.
Mais tu es le bienvenu à bord. Une sortie à plusieurs sur mon bateau est même envisageable.
Ce sera une façon de se connaître.
Bonne soirée,
Patrice

02 fév. 2020
0

Salut Ratafia
il est temps pour toi d'installer ZYGRIB et d'apprendre à lire les gribs qui sont suffisamment précis:
www.zygrib.org[...]dex.php
Perso quand ils annoncent + de 20 noeuds, je préfère rester au port (sauf si je suis vraiment obligé de partir) car ca peut monter a 30 voire 35 rapidement avec la mer qui va avec...

Le site du SHOM est bien aussi en complément pour regarder l'état de la mer :data.shom.fr[...]/oceano

Mais sinon comme dit plus haut, il aurait fallu envoyer ta GV avec 2 ris; si ca bouge, tu t'attaches; c'est chiant à faire mais ensuite tu envoies un peu de génois et le bateau sous toile passera mieux les vagues.

Mais bon c'est toujours plus facile à dire, qu'à faire.... On a tous eu un jour ou l'autre un moment de panique en mer ou l'on se sent dépasser par les événements et là on se rend compte qu'on est tout petit face aux éléments naturels ... Devant la mer, nous devons rester humble car elle aura toujours le dernier mot :)

On apprends de ces erreurs; au moins tu connais tes limites maintenant ... à force d'entrainement, ce te sera facile de progresser

Ne perd pas confiance ! L'apprentissage est parfois long et douloureux

02 fév. 2020
1

Salut Regio.

Merci pour ton intervention technique précise.

Dc quand bien mm on se fait vraiment secouer, la bonne décision, c est d y aller.

Si c est la promesse de pas ( moins ) en baver pendant des heures, au moins, ça motive...

Pour ce qui est de s attacher, dès que je quitte l eau douce, je suis attaché en permanence.

Au plaisir de te lire

02 fév. 2020
0

Ce serait sympa oui.

L idée d etre plusieurs sonne bien, mais plus difficile a organiser.

Fin mars si il y a une fenetre... ...sinon juin.

On en reparle aux beaux jours.

Et pas d inquietude, si ça se fait, sur ton bateau, je garderai une main pour moi et... ...l autre main pour moi aussi.

De tte façon, on se sera croisé d ici là. Je vais pas rester sur mon echec. Je veux tjs aller du coté de Concarneau, et Lorient est sur ma route.

Demain, ça se confirme pas, ça sent le bistro, par contre mardi ça a l air de voulioir se lever...

A bientot donc.

0

A Hugo,
De ce que j’en ai vu sur Windguru, jusqu’à mardi c’est un peu musclé. Ça se calme pour les 3 jours suivants et ça remet ça pour le we. Je ne sais pas si on s’en sortira un jour....
Après la météo hivernale peut être changeante.
Perso, je la regarde ts les jours, même si je ne navigue pas.
Mai/Juin sont déjà bien occupés: pas mal de jours pris avec les associations.
Le we de l’Ascension est également pris.
Mais si d’ici là, ça ne s’améliore pas, j’envisage l’achat d’un camping-car....😂😂😂😂
À bientôt
Patrice

03 fév. 2020
2

Salut, c'est bien ce récit et effectivement, cela te permets d'avoir des retours et conseils et cela est tellement plus important qu'un ego préservé sur un forum!!
et surtout d'éviter de reproduire certaines erreures.
Comme les autres, ce qui me semble important c'est de mettre tout de même un petit bout de toile au moteur pour éviter de subir de trop.
Pour les ris, effectivement, par habitude de naviguer avec ma compagne et ma fille, je préfère partir avec un ris en sup que je largue par la suite plutôt que l'inverse.
Pour autant, si tu as ton bateau équipé correctement de lignes de vies et de quoi t'attacher alors, prendre le cap confort, déborder et aller en pieds de mât pour prendre ton ris te permettra par la suite d'obtenir plus de confort et de sécurité.
après, peut être serait il interessant de revoir le système de ris de ton bateau pour les rendre auto ou semi auto?
et puis, dedier certaines navs à des points techniques comme prises de ris solo, mise à la cap, homme à la mer etc...
ça peut donner un but à certaines sorties et c'est très utile d'arriver a les faire de façon assez automatiques pour ne pas être pris au dépourvu le jour ou on en a besoin dans des circonstances plus stressantes.
J'ai fais un stage à l'automne "navigation solo" sur un Dufour 37 performance dans des conditions musclées et franchement, c'est très formateur entre autre pour certaines manoeuvres dans de bonnes conditions en étant tout de même sous la coupe d'un formateur et la présence d'un équipage si besoin.
galloper sur le pont avec plus de 35kts pour gérer seul les manoeuvres, c'était formateur!
9a permet d'être plus serein par la suite, un stage fin octobre, pour ça, c'est bien!

03 fév. 2020
0

@Arno33 : Qui fait ce stage, stp ?

03 fév. 2020
1

Je l'ai fait avec la MACIF, je trouve que c'était interessant, pas tant sur la technique mais sur le côté speed, observé, gros bateau (on était sur un First 18 quelques mois avant et uniquement 15 jours de nav en First 28 suite à une réduction de programme du à une panne d'injecteurs qui nous a bloqué 15 jours), météo pourrie, de la pluie presue tout le temps et mis à part 3h avec tout juste 10/12kts, le reste du temps ce fût 25/35kts avec quelques bourres.
envoie de gennaker par 30kts établi!! un gros grain très puissant avec des bourres à 40kts, bref, j'en ai pris plein la poire!!
et du coup, c'est hyper rassurant pour la suite.

03 fév. 2020
0

Merci pour ces bons conseils Arno.

04 fév. 2020
1

Salut Ratafia1

En lien un blog de gens qui naviguent sur le même bateau que toi, dont une transat

ecodysea.com[...]ntique/

Bonne lecture ;)

Fañch

04 fév. 2020
0

Super, merci.

0

Bonjour Hugo,
16 jours de traversée sous génois seul: belle performance. Avec visiblement de la joie et bonne humeur à bord.
Cela nous redonne du moral, pauvres bretons qui subissons une météo déplorable.
Où es-tu ?
Attention à partir de dimanche prochain, re baston...
Bonne journée,
Patrice

05 fév. 202005 fév. 2020
3

Salut Patrice,

Je viens de remonter en selle.

Mes galipettes vont laisser des traces. J ai maintenant peur de la mer, et la simple pensée de recroiser ce clapot me terrorise.

J ai même pensé à vendre le bato!

Et puis la boule au ventre, j ai repris la mer. Je me suis fait d abord fait une check list de départ. J ai consciencieusement rempli mon journal de bord, chose que j omettais volontier, je le confesse.

Je suis sorti ac un ris malgré les 5 noeuds annoncés et la pétole ds le port. Ris vite repris dès que ça a passé 8 noeuds.
Je marque mon pts gps ttes les heures.

C est du sud de Méaban que je rédige ce message.

j y suis bien.

Il m aura peut etre fallu cela pour prendre tt ça au serieux. Un mal pour un bien quoi...

En tt cas, je ne suis vraiment pas pressé de recroiser une mer mauvaise... ...et après qques osciliations emotionnelles, l envie est tjs là.

Merci à ts pour votre bienveillance, vos précieux conseils...

A vous lire.

05 fév. 202005 fév. 2020
3

N'oublie pas, sauf cas extrême, tant qu'il y-a de l'eau, ça va :)

N'aie pas trop peur de la mer, mais plus de la côte et des cailloux.

Tuas passé un sale quart d'heure car ça brassait dans le fond de la baie. Avec de la toile ton expérience aurait été beaucoup moins raide .... Voir sympa. Sur un voilier il faut porter de la toile.

Bonne nav, bon vent :-)

05 fév. 2020
2

tu as bienfait de remonter en scelle et je pense que ce qui t'arrive est arrivé à bien d'autres!
il m'est également arrivé de me poser des questions après des coups de chaud, c'est normal et plutôt sain je pense comme réaction!

05 fév. 2020
2

Profite de la baie de Quiberon pour te familiariser avec les différents degrés de l'échelle de Beaufort.
En effet, cette baie est particulièrement abritée de la houle du large, et rare sont les conditions météo où le bar est la seule solution de repli.

Mais cette protection contre la houle a un revers: il peut y naître un clapot court et abrupt puisque le fetch est faible.

05 fév. 2020
0

Polmar a bien résumé. Ce clapot peut être un enfer au près (en général sur un des deux bords) mais super amusant au portant car on arrive a surfer avec peu de hauteur de vague (mais très abrupte).

05 fév. 2020
3

Court et abrupt. Je confirme.

Suite a mon revers, et en discutant ac des familiers de la baie, abritée ne veut pas dire facile.

Le phenomene que j ai rencontré est connu ici. Il se trouve qu il est en général limité à l exacte zone ou je me trouvais, et que son deplacement dû au courants suit exactement le parcours qui à été le mien! Une heure plus tot ou plus tard, deux miles à l ouest ou à l est... Et je n en soupçonnerais tjs pas l existence!

Et d autres points potentielement "chauds" ont été portés à ma connaissance. Du cote du plateau de la recherche notemment.

J ai passé ces trois derniers jours à éplucher les courants de la baie de Quiberon.

On paye toujours pour savoir

En tt cas voila. A bon port au Crouesty, je redécolle vendredi pour Arzal pour laisser passer l execrable semaine à venir...

Vendredi peut ressembler à ce qui à failli me mettre au tapis, un cran en dessous tt de même...

Mais maintenant je suis prévenu, et grace à vos conseils, en faisant preuve de rigueur, je m en sens capable.

Grace aux infos glanées sur le site, je suis plus à meme d organiser une nav plus favorable. Vents ac le courant. Quitte à ralentir ma progression, si c est ds le nez, ça limite grandement l apparition de ce clapot.

De plus, si je n y retourne pas vite, je crains de ne plus y retourner du tout...

L évolution météo fera la décision. Je mets mon seuil acceptable à 15 noeuds pour une route sans vent contre courant.

A bientôt dc, et une fois de plus, merci pour votre bienveillant soutien.

05 fév. 202005 fév. 2020
2

ratafia, attention l'entrée de la vilaine peut être très mauvaise par vent ouest sud ouest fort, entre kervoyal et pen lann .

Pour le "seuil à 15knts", tu l'oublieras vite. On peut naviguer dans 25knts confortable, pourvu qu'on aille "dans le bon sens". :-)

05 fév. 2020
0

Merci bebop,

J ai déja eu l occasion de me frotter à cette marche en entrée de Vilaine. Mais, et surtout, corrige moi si je me trompe, elle apparait uniquement au jusant si le vent est d ouest.

Je compte arriver ac la fin du flot, Pm - 1h. Suis je susceptible de me faire taper ds ces conditions sur un coef de 75 ac 15 noeuds d ouest ?

05 fév. 202005 fév. 2020
0

ton analyse est la bonne, le jusant pousse contre le zef et ca lève. En fin de montante tu arriveras pil poil :-)

05 fév. 2020
0

Cowboy, si tu est encore ds le coin, c est en train de virer plein est pour vendredi. C est mauvais ac le flot ça non?

06 fév. 202006 fév. 2020
2

Ratafia, mon bateau attend sagement à quiberon....Moi je suis comme un triste, au travail dans mon nord natal... Alors je vis ta navigation par correspondance... :) et t'en remercie!

Sur la fin de marée haute, pas d'inquiétude ca va rentrer sans soucis.

06 fév. 2020
2

Pas trop tard quand même, sinon la Vilaine va pousser fort à contre...
Il y a du débit en ce moment.

06 fév. 2020
0

Ok, merci pour vos lumières.

06 fév. 2020
0

Salut

Moi je cale 1.95m
Pour info je rentre toujours plus ou moins 2 heures avant la marée haute, histoire d'avoir le temps de me dégager au cas où...

Fañch

05 fév. 2020
1

Je ne l'ai pas vu, mais j'ai peut-être mal lu.
Avant de sortir du port ou de la Vilaine, un petit coup d'oeil sur windmorbihan.com
Tu as la situation vent quasiment en temps réel (données réactualisées toutes les dix minutes si je ne m'abuse).

05 fév. 2020
0

@Ishmael: Le capteur sur les Cardinaux ne fonctionne plus depuis belle lurette...
:-( snif

05 fév. 2020
0

Je sais, mais celui de la Teignouse est en pleine forme.

05 fév. 2020
1

Dommage, ça aurait été un super outil... ...à ajouter aux supers outils dont je dispose déjà...

Plus j avance, et plus je suis admiratifs de ceux d entre vous qui s y sont risqués ac une meteo digne des pires diseuses de bonne aventure, une vague estime sur une carte papier, un couteau, et un bout de ficelle!

Je sais pas si c etait mieux avant, par contre, je suis sûr que c etait pas pareil!

6

Bonsoir Hugo,
Sûr qu’avant on naviguait au Deca. Quand on se savait dans un triangle de 2 mn, on s’estimait content...
J’ai vu rentrer dans la rivière de Cowes à la ligne de sonde avec un brouillard tel que l’avant du bateau était flou. Et ça cornait dans tous les sens.
Traverser les rails la nuit en Manche sans jamais voir les cargos.
Quand le GPS est arrivé, on a cru voir la Vierge. Penses tu: une précision de 10 m à reporter sur une carte papier en 2mm chrono: le rêve.
Après, dire que c'était mieux avant? Oui certainement pour serrer les fesses.
L’electronique À fait des progrès immenses. Il faut seulement se rappeler que la mer restera la mer et rester humble devant ses colères.
Bon retour sur Arzal. Prends soin de toi.
Patrice

06 fév. 2020
3

Salut Hugo, je n'avais pas suivi tes tribulations depuis quelques temps et donc, si j'ai bien tout compris, quelques petites frayeurs dernièrement dans la baie...
Comme dit par les autres intervenants, c'est tout à fait dans l'ordre des choses et attend toi à en connaitre probablement d'autres.
Laisse l'expérience faire son travail, tu verras qu'avec le temps on gagne beaucoup en confiance en soi, et dans le matériel aussi, car on apprend à mieux l'appréhender.

La navigation, même côtière (et peut-être surtout côtière?), ça n'est pas forcément une activité sans surprises de de tout repos!
Il nous est tous arrivé, dans des situations un peu limites, de nous poser la question: mais qu'est-ce que je fous là au lieu d'être bien au chaud dans mon canapé avec un bon bouquin ?
C'est les règles du jeu, il faut en être conscient et les accepter.

En y réfléchissant,je pense surtout que le fait de débuter dans le "métier" en hiver, avec la météo qu'on connait depuis plusieurs semaines, et en plus en solitaire (donc sans pratiquement aucun appui technique ou humain, autre qu'ici bien sûr), ça ne doit pas être forcément évident !

Il faut reconnaitre que ton parcours est pour le moins atypique par rapport à la moyenne des plaisanciers, je ne sais pas si j'en aurais été capable personnellement.
Donc comme tu sembles y parvenir, c'est que, à mon avis, tu as un TRES bon potentiel!

Et n'oublie pas que posséder un bateau et naviguer, c'est souvent beaucoup de contraintes, d'emmerdes, et de déconvenues. Mais dans les moments où le bonheur arrive, alors là, la joie est tellement intense qu'on en oublie comme par magie tous les aspects négatifs, et on en redemande encore et encore....
Bon vent à toi.
Eric

07 fév. 202007 fév. 2020
1

Merci Eric, pour tes mots de soutien et d encouragement.

Votre regard expérimenté m'a été une aide précieuse pour comprendre et commencer à digérer cet épisode.

J y retourne ce matin ac la renverse.

Au programme, retour à Arzal depuis le Crouesty. Départ juste avant la renverse de 09h30. Il me faut être à l écluse à 15h pour bénéficier de l éclusage montant de sécurité à marée haute.

En effet, l écluse est fermée depuis le 28 janvier. Et à déjà été prolongée 3 fois jusqu a mardi prochain. Avec ce qui arrive, elle est pas près de réouvrir!

Ça m amuse pas de retourner m enterrer à Arzal, mais la météo à venir ne me laisse pas d autre choix. Le calcul est bassement économique. Je n arrive pas à me faire à l idée de raquer à la fois ma place à Arzal et ma place à l abri ds un autre port. Tout ça pour ne pas naviguer. L'ascendance auvergnate sans doute ...

Normalement, niveau timing ça passe, mais il ne faut pas trop trainer en route.

Je mets déja un coup de canif à mes résolutions. En effet, les 15-20 noeuds annoncés à la bascule du vent, vers midi, ne sont déja plus un temps de fillette selon mes critères.

Mais ds la mesure où j ai le vent ac le courant, et une entrée ds l estuaire au portant, je me dis que c est l occasion de reprendre les choses là où j en étais avant de me faire rappeler à l'ordre.

En tout cas, la préparation de mes navs n est plus la même depuis que j ai viscéralement compris à quoi ça servait!

Ds la mesure où l histoire s est bien terminée, c est finalement une très bonne chose.

A vous lire.

07 fév. 2020
2

Bonjour Ratafia.
Le modèle Arome donne de l'est 10 nds jusqu'à 10h00 ce matin, puis 15 nds SSE vers 13h00, 20 nds de sud à partir de 16h00.
Ca devrait le faire tranquille, PM 15h52 à Tréhiguier, tu pourra "voiler" jusqu'au barrage.
Belle nav !

07 fév. 2020
1

C était l idée générale!

Au sujet des différents modèle météo, pourriez vous me faire part de vos observations concernant leur fiabilité respectives? Qualités, défauts. Lesquels ont votre préférence et pourquoi. Ça aurait une vraie utilité!

Pour ma part, je commence tjs en regardant windy standart. Ça me donne un panorama, et puis j adore leurs animations. Ensuite, je passe windy sous arome ac affichage des isobares. Je corobhore ac météociel, plus générique que je passe sous arome et wrf heure par heure. Je poursuis ac windguru qui annonce une precision géographique de 1,3 km sous arome. Windguru a aussi un modele, dt j ai oublié le nom,pour les vagues-houle-clapot que je découvre juste. Je n en connais dc pas la fiabilité, mais après ma mésaventure, je ne zapperai plus ce paramètre.

Pour finir, je lis bien sûr le bulletin expertisé météofrance de ma zone.

Il me semble que le plus proche de la réalité soit le modèle arome. Et que météofrance, soit tjs un peu alarmiste, ce qui est un tres bon garde fou.

Et vous? Où va votre préférence. Pourqoi?

A vous lire.

07 fév. 202007 fév. 2020
1

Windguru,
www.xcweather.co.uk[...]orecast
Sailgrib
etc...
les modèles présentent de fortes différences sur des prévisions à 8 jours, puis se rejoignent pour être tous à peu près d'accord sur 48h.

Bonne route!

@cowboy : il paie s'il reste plus de 2 jours dans le même port.

Parenthèse pour Tom : cet éditeur est bizarre, il suffit de faire un saut de ligne pour que le texte ressemble à un titre.

07 fév. 2020
0

Perso, pour de la croisière côtière, c'est le site de Météo France onglet météo marine pour avoir une vue d'ensemble, et le modèle Arôme sur SailGrib pour ma zone de nav.
Je trouve que ce modèle fonctionne très très bien, j'ai très souvent observé que les bascules et variations de force du vent étaient pile poil dans les fourchettes horaires prévues.

07 fév. 202007 fév. 2020
0

Tu paies tes nuitées extérieures à ton port d'attache ? t'as pas le passeport escale?.

Question météo pour moi c'est bulletin VHF avec le café puis en allant pisser je jette un oeil à celui affiché en capitainerie.

Je regarde plus seulement si nécessaire :-)

07 fév. 2020
0

chez nous, ça commance par meteo marine (meteo consult), un petit coup de windy pour visualiser les évolutions selon les zones et les heures et enfin windguru pour l'effet de côte et la houle (étant surfeur, c'est un outil que j'utilise depuis deja 20ans et que j'appréhende bien).

07 fév. 2020
3

Si tu as le passeport, évite de te faire enfermer dans la vilaine, rentre dans le golfe( à partir de bm+é, préférable de pm + 4 pour profiter d'un bon courant) puis 2j gratos à l'ile aux moine puis vannes, ainsi tu efface le coups de chien.

07 fév. 2020
2

Vannes,au coeur de la ville... Ric56 a raison, c'est très agréable en cette saison.

07 fév. 2020
2

En plus c'est sympa comme trajet

07 fév. 2020
1

Sauf que pour quelqu'un qui n'a pas l'expérience du Golfe, avec les coefs actuels et à venir, ça craint un peu!

07 fév. 2020
2

Salut,

Je ne vais pas me gauffrer ds le golfe puisque... ...je suis à Arzal.

Le trajet s est bien passé, par contre, c est acté : je n y comprends rien à la baie de Quiberon!

1 mille après la sortie du Crouesty, malgré mes précautions, revoila le clapot!

Il est moins prononcé que l autre jour, mais quand même. Par contre, ce coup ci, il n est pas ds l axe du vent, mais à 90 degrés!. J etais déjà à la voile lors de son apparition, et effectivement, c est bcp plus confortable. Je suis au près, clapot ds mon bon plein ( je sais pas si ça se dit ). La boule au ventre à très vite disparu pour laisser place à la joie de voir le bateau monter sur la vague avant de l aplatir en douceur...

Le clapot s est calmé après la renverse du vent vers le sud. Ça a occasionné des molles bizarres et une instabilite dans sa direction pdt une bonne demi heure. J ai relancé au moteur pour pas rater l éclusage avant de finir sur un beau portant à 7 noeud pour rentrer ds la Villaine...

Pour résumer, tout va bien, la trouille est dèrrière moi... ...jusqu à la prochaine? brrrrrrr

Qques Jours de pause ( Semaines, si la météo tient l écluse fermée! )

Prochaine virée, Concarneau via Belle île et Lorient.

A bientôt dc, et merci une fois encore pour m avoir aidé à franchir cette étape délicate.

07 fév. 2020
0

Le clapot devant le crouesty est une barre : vent contre courant, et en plus c'est l'endroit ou on affale en venant de la trinité ou de port haliguen.
Le golfe est très simple à faire et permet d'être en sécurité lors des coups de vent et de naviguer.

07 fév. 2020
2

Salut Hugo,

si tu vas prochainement sur Concarneau, ne rate pas la remontée de l' Aven, c' est magnifique, il y a en ce moment de la place pour échouer à quai et en plus, c' est gratuit en hiver.

Gorlann

PS: je peux t' aider à t' amarrer!

07 fév. 202016 juin 2020
0

Je plussoie, la remontée de l'Aven et l'escale à Pont-Aven c'est un grand moment. J'y suis allé il y a 3 ans en été et je n'ai pas eu de mal à trouver une place. Mais elles sont rares. Il doit y en avoir 3 ou 4 praticables (avec échelle).

07 fév. 2020
0

Le clapot à la sortie du Crouesty, c'est le courant du Golfe. Pour l'éviter, par exemple pour envoyer ou affaler, aller tout de suite vers le sud du Petit Mont et la plage du Logeo. pas là c'est plus calme.

07 fév. 2020
1

Groix et Locmiquelic sont sympa comme étapes. Locmiquelic a un "bus" qui traverse la rade pour aller à Lorient.

0

Bonsoir Hugo,
À voir les prévisions sur Windguru, la semaine qui vient est pliée question navigation. Une de plus. Je sens que tu vas pouvoir bricoler sur ton bateau tranquillement....
Sinon, en côtier, j’aime bien Windguru et Windy. Je trouve ces modèles assez précis.
La baie de Quiberon dans l’alignement de l'entrée du golfe est rarement calme. La quantité d’eau énorme qui transite par l’entrée à chaque marée, augmentée par fort coefficient, génére des mouvements d’eau puissants et souvent désordonnés.
Et puis la mer est rarement une Science exacte: ça se saurait (rires).
Bonne nuit,
Patrice

08 fév. 2020
0

Dans le golfe, un seul endroit où le courant porte sur un caillou.
de mémoire, le grand mouton. Mais les pratiques du lieu pourront corriger si nécessaire;

Ensuite, l'utilisation judicieuse des courants permet d'aller partout où la quille passe.

09 fév. 2020
0

Polmar, les infos que j'avait disaient qu'on pouvait sortir du Golfe en dérivant sans toucher** aucun **caillou.
J'avoue ne jamais avoir tenté l'aventure et, vu le jus au grand mouton, je ne préfère pas !

09 fév. 2020
1

Salut à ts,

Je ne vois que maintenant ts les coms sur la météo. Merci pour ce panorama... Il me semble pour ma part que Papy zoom mets de le mille. Je resterai fidèle à arome sur météociel pour le point de dernière minute... ...puisque les prévisions a 24-48 heures sont plus ou moins similaires sur ts les sites. En même temps, que les mêmes données interprétées par un même outil mathématique donne des resultats similaires n est pas completement surprenant...

A noter que si j ai une affection particulière pour les animations de windy, je ne m y fie pas aveuglément. J ai en effet observé de gros décalages ds les "timings" entre leurs prévisions et les faits.

Pour le golfe, ça se fera. Mais je ne suis pas sur que les vives eaux, les grains et les vents forts soient des conditions idéales pour une première solo ds ce coin. Surtout si des manoeuvres un peu fines s imposent...

Pour le mouton, j ai bien pris note, et je repèrerai ça avant de m y rendre.

Je fais maintenant une pause et reviendrai ds le quartier dès que les conditions seront plus clémentes...

Si vous avez encore quelques conseils, je devrais bien trouver quelques boulettes !

10 fév. 2020
0

pas de stress dans le golfe, la première fois, on s'en était fait un monde et finalement, c'est vraiment cool et fun par endroits.
il y a du courent partout... mais généralement très faible, il n'y a que quelques zones ou il est fort et très très peu de zones ou cela peut être flippant.
et surtout, partout ou il y a du courant, il y a les contres courants, ça permet de jouer un peu et de voir les habitués de la zone jouer et nous gratter!
en direction de Vannes, aucunes difficultés, les courants sont généralement une aide et non l'inverse.

10 fév. 2020
5

@ Arno : je te trouve bien optimiste, je connais assez bien le Golfe du Morbihan, les courants peuvent être parfois très violents et alterner avec des périodes de molles (déventé par les arbres par exemple) où le moteur est bien utile; quant au Mouton, il faut toujours s'en tenir le plus loin possible, c'est un vrai piège.
Mais c'est un vrai plaisir de naviguer dans le Golfe, et j'ai le souvenir de quelques passages près de la Jument par vent d'ouest, au prés, où on se tire la bourre à plusieurs voiliers en alternant virements et priorités dans des passages où on a dix longueurs de bateau, c'est chaud, mais on s'amuse bien!

10 fév. 2020
3

Un des amusements du golfe quand il y a peu ou pas de vent:
Se mettre perpendiculaire à la veine de courant; il se créée un vent "courant" permettant de démarrer et de se retrouver de l'autre côté du bras de mer.
Il est ainsi possible de progresser.

Ensuite il faut aller flirter avec les cailloux pour passer la pointe suivante!
Mais avec le courant dans le nez, la vitesse fond est vraiment très faible, alors peu de risque.

:-)

0

Bonsoir Hugo,
As-tu eu le temps de faire un débriefing/analyse de ta sortie d’aujourd’hui avec Gorlann?
Il serait intéressant que tu nous parles de ton ressenti.
Bonne nuit,
Patrice

16 fév. 202016 fév. 2020
10

Bonjour à tous,

Qques jours de silence.

En effet, comme Patrice vous l a dit, j ai effectué une sortie accompagnée.

Il me fallait un peu de temps pour digérer les enseignements reçus et en tirer les conséquences.

Ce que je retiens déjà, c est que je n avais jamais vraiment vu l atlantique. Mes stages se sont déroulés en med ou ds le golfe du Morbihan. Dans la baie de Quiberon, je suis protégé de la houle. Lors du convoyage, ce n etait que du portant, et on faisait route. Pas de manoeuvres. De plus, lorsque la mer s était un peu levée, il faisait nuit, et je n avais pas eu de vue complète de la chose jusqu ici.

Cette fois par contre, j y ai fait du près pour la premiere fois. On ne parle pas d une mer déchainée. Peu agitée... Peut être agitée parfois... ...mais même pas sûr.

Et bien pourtant, j ai été impressionné par cette gde houle lente. Pas à mon aise pdt qques minutes, avant de me détendre.

Cela ne m a pas découragé, bien au contraire! Par contre, ça m a permis de mesurer la distance qui me sépare de l autonomie au large : Elle est immense.

Pour Gorlann, les conditions etaient maniables. Pour moi, elles etaient très légèrement hors limites. 15 noeuds de vent, 1m-1m50 de houle + leger clapot occasionnel.
Seul, j aurais sans doute pu faire front, mais certainement pas à mon aise. Alors avant d affronter trois-quatre mètres et 20-25 noeuds, ya du chemin! Même pour la brise étable, je ne me sens clairement pas pret. Ma mésaventure laisse des traces : J ai gagné en humilite ce que j ai perdu en superbe! Je préfère désormais l'excès de prudence, et je ris volontiers de moi qui me voyais déjà partir ds les gdes traversées avant meme de comprendre de quoi il s agit!

Qques motifs de satisfaction tt de même : J ai compris ttes les explications techniques, (et elles furent nombreuses!), que Gorlann a partagées. La pedagogie et la bienveillance du skipper n'y sont pas pour rien, mais quand bien même : Qques mois en arrière, ç'aurait été du chinois. La langue et les concepts rentrent. C est la base. Très important.

Par ailleurs, sans forfanterie, j ai pu vérifier que ma pratique etait saine. Je voulais voir qqu un d experimenté naviguer en solo pour éviter de m enferrer ds de mauvaises habitudes comportementales. Par expérience, je sais que l on peut passer à coté de choses fondementales quand on apprends seul. Cela ne semble pas encore être le cas. Rassurant.

De tout cela découle une feuille de route pour l'avenir à moyen terme. Un projet se dessine clairement. Je vous en ferai part quand l'épisode breton de mon apprentissage touchera à sa fin. Vraisemblablement en septembre.

En attendant, j ai du pain sur la planche.

A moins d évenements remarquables, ou de nouvelles interrogations, je vais sans doute me faire un peu plus rare ici. En effet, vous m avez déjà donné tt ce que je suis en mesure de recevoir pour l instant, soyez en remerciés, et surtout, je ne veux pas vous infliger, au mieux, le banal récit de navigations somme toute assez répetitives, au pire, mes lamentations derriere une écluse désespérement close!

...Et puis pour un peu, je pourrais finir par m'ecouter parler!

Une dernière chose :

Merci Gorlann pour cette superbe journée... ...Certes on ne s y est pas baigné ds des eaux turquoises, mais je te dois, entre autre, ma première aux Glénans... ...C est pas rien!

A vous lire.

16 fév. 2020
9

Je trouve que tes expériences, depuis la recherche de celui qui est maintenant ton voilier jusqu'à ta découverte que l'horizon est plus loin que ce que tu pouvais imaginer devrait être lues et comprises par tout les rêveur qui viennent sur le site.

16 fév. 202016 fév. 2020
1

C est un peu l 'idée de ces fils. Un vrai parcours sans fard pour, entre autres raisons, rendre au forum ce qu il me donne..

Maitriser le bato, c est la destination. L intéret réside ds le voyage.

Cliché un peu éculé, mais parfaitement en adéquation ac ce que je vis.

Je ne souhaitais ni ne cherchais un long fleuve tranquille... ...c est une penichette que j aurais acheté!

Mais là, en terme d expérience humaine, defis à soi même, sensations, rencontres, horizons et stimulation...

...Ça tient plus que ses promesses!

Dc, secoué, rappelé à l ordre, parfois ebranlé voire terrorisé, je suis chaque jour un peu plus conforté dans ce choix de vie, et c est tjs aussi motivé que je poursuis cette aventure qui me grandi, m apaise, et me stimule plus que bien des experiences passées...

C est chouette un rêve, quand on en prends soin...

Merci encore pour votre aide 😉.

2

Bonjour Hugo,
Pour ma part, je suis content de voir un petit « nouveau » s’accrocher à son rêve, malgré les déboires inévitables que la mer a déjà su t’apporter. D’aucuns auraient déjà jeté l'éponge...
Commencer en hiver est déjà un challenge, d’autant que celui en cours est particulier inhabituel avec ses coups de vent et pluies importantes.
(C’est la première fois que je navigue pas l’hiver depuis 20 ans...)
Je comprends ta déception. Tu me parlais d'être Aux Canaries l’hiver prochain. Une des tempêtes a détruit un port sur Gran canaria cette année, donc je ne suis pas sûr que ce soit mieux.
Et puis, entre des sauts de puce dans la baie de Quiberon et des traversées comme celles que tu envisages, il y a un monde. Que tu n’imagines pas encore. Et que tu es loin d’avoir les capacités pour les réaliser dans de bonnes conditions et en toute sécurité.
(Tu as dû entendre parler du First 51 de Groix: un vrai drame).
Ton atout: tu es capable de faire une bonne analyse à froid après tes émotions diverses et variées. C’est excellent. Cela va te permettre de progresser sainement.
Allez, encore un peu de patience: on n’a jamais été si près du beau temps...
Bonne journée,
Patrice

20 fév. 2020
0

Déjà l'an dernier : pas une sortie en Janvier, et une seule en Février.

20 fév. 2020
0

Salut Patrice,

Je souhaitais faire la traversée en solo par challenge, mais je me rends à l évidence. Des saisons comme ça, il m en faudrait 5 ou 10 avant de pouvoir me lancer...

Ces six mois de vacance que j ai l hiver sont la contrepartie d une intense activité du premier avril au 30 sept. ( sept que je compte chômer à l avenir en intensifiant encore un peu l activité au printemps).

Tu comprendras que 15 jours de nav en 6 mois, le reste du temps, seul ds un bato sous la pluie, ne peuvent pas justifier l investissement global.

Il n y aura pas d autres hivers en Bretagne pour moi.

Je prévois une petite enveloppe pour un convoyage, et il y aura une annonce ds la bourse aux équipiers fin août pour une traversée mi-septembre.

Sinon jusqu au canaries, du moins jusqu'à la Corogne...

(Si des héossiens sont d'ores et déjà interessés==> mp)

Ce que je voulais faire ici, je peux le faire là bas... ...les tapas, et un avant goût de voyage en plus! Sans compter les jours de nav qui ne pourront qu être plus nombreux.

Pour les canaries, je les viserai à mon rythme... ...Si ça prends 1, 5 , ou même 10 ans, je m en fous... Je serai déjà en route!

Tout benef pour vous aussi : y aura un peu de soleil ds mes boulettes!

D ici là, je poursuis à fond sur ma lancée : ... J attends derrière l écluse.

A vous lire.

20 fév. 2020
4

Ratafia ; Essaie de merder encore, histoire de rester... mettons au moins un an de plus ?
Ce sera un déchirement que quelqu'un d'aussi aimable que toi quitte l'endroit.
Merci au chaperon Gorlann :-)

20 fév. 2020
0

Salut Bernard,

Pas de soucis, il y a internet partout!

Je suis a Arzal jusqu au 25 mars environ, et l inflexible est devenu ma cantine. Au plaisir de t y croiser!

20 fév. 2020
0

C'est aussi ma cantine :-) Et de bien d'autres...
Si tu vois un couple d'un 60aine d'années, avec un chihuahua, c'est nous.
D'ordinaire, on mange à la cantine samedi puis on est ponton D samedi aprem et peut-etre dimanche matin.

20 fév. 2020
0

On se verra ce week end je pense... Si tu peux m envoyer ton emplacement en mp, je passerais te saluer.

3

Re-bonjour Hugo,
Je ne suis pas sûr que la pointe nord Espagne soit plus clémente l’hiver que chez nous....
Déjà en été, quand c’est calme, il y a 2m de houle. Il y pleut autant et même température que notre belle Bretagne, l’hiver.
Parfois on pense que l’herbe est plus verte ailleurs.
De plus, le réchauffement climatique perturbe des cycles établis depuis des lustres.
Il y a 20 ans, on avait tendance à dire qu’on laissait un lourd héritage à nos enfants. Aujourd’hui, on se rend compte que le changement, c’est maintenant.
Mais tant que les humains roulerons en SUV, irons en mer pêcher avec 300cv au cul, se paieront des croisières sur des immeubles flottants qui consomment autant qu’une ville entière, le processus n’est pas près de s’inverser.
C’était ma petite réflexion du début d’après-midi....
Patrice

20 fév. 2020
1

Les épisodes météo de cet hiver ne semblent pas être la conséquence d'un éventuel réchauffement climatique mais d'un courant jet (stream) qui ne s'est pas interrompu depuis l'été 2019.
La conséquence est que l'air chaud du sud est resté coincé au sud et l'air polaire au pôle.
Pour nous l'hiver fut donc doux et humide. Ce fut l'inverse en Alaska avec les températures les plus basses depuis des lustres.

Sinon Hugo, une suggestion:
ouvrir un 4ème volet de ton apprentissage dont le sujet est le choix et la préparation de ta prochaine saison de navigation.

20 fév. 2020
0

Salut Paul (mp).

Le prochain fil que j ouvrirai portera sur la découverte d un ailleurs.

Pour la préparation du bonhomme et du bateau... ...Je n'hésiterai pas à vous interroger ici même si nécessaire, et à vous faire part de l avancée des préparatifs.

Ne m en veuillez pas, mais il y a des choix qui ne relèvent pas du forum. En effet, me mettre totalement à l abri des erreurs et des mauvaises décisions pour me ranger à la voix de la raison reviendrait finalement à renoncer à naviguer...

Quelqu un aurait il une pénichette à vendre?

Si je ne sais pas où elle finira, la saison prochaine commencera à la Corogne. Si je me retrouve coincé, au moins aurais je des tapas...

Mon traceur me dit que depuis septembre, j ai couvert 500 miles... Si j en fais autant depuis La Corogne l hiver prochain, je serais rendu vers Porto. Ça me suffit, et surtout, ça m'excite!

Quant à la météo sur place, je veux bien croire que ce ne soit pas les tropiques, mais je suis certain qu elle ne pourra pas être pire qu ici.

A moi de choisir mes fenêtres météo et de soigneusement préparer mes navs pour lesquelles votre aide sera TRÈS bienvenue, et sans aucun doute sollicitée.

Pour vous remercier de m aider a faire des boulettes dans les meilleures conditions possibles, je vous les raconterai 😉.

Merci pour vos bons soins.

20 fév. 2020
0

Pour vous remercier de m aider a faire des boulettes dans les meilleures conditions possibles, je vous les raconterai 😉.

Ayant un peu le même profil que toi (débutant, acheté un vieux bateau l'année dernière, convoyage de la Rochelle vers Nantes avec quelques galères… et navigation baie de Quiberon prévu ce printemps, puis Glénan si possible cet été), c'est touchant de lire tes « boulettes », et très instructif !
De mon côté j'avais prévu bricolage au bateau pour l'instant, et navigation au printemps/été, pour éviter une météo trop compliquée.

Continue à raconter tes boulettes, tu seras lu ;-)

20 fév. 2020
0

Salut Adrien,

Je n y manquerai pas, et j essayerai de te contacter en juin, voir si on peut se croiser pour partager un peu sur nos expériences naissantes...

Bons vents.

20 fév. 2020
0

Les rias Galiciennes sont des merveilles. Ma préférée, celle d'Arosa

20 fév. 2020
0

Suis allé voir sur google map... Oui, ça fait envie...

C est la bonne décision 😉

20 fév. 2020
1

Le climat portugais n'a rien à voir avec celui de la Bretagne.
La température de l'eau salée, par contre, n'est pas différente à celle de la Bretagne nord l'été; du moins jusqu'au cap Saint Vincent. Là, tu mets cap au 90 et en quelques milles tu gagnes 7 ou 8 degrés :-)

20 fév. 202020 fév. 2020
0

Je connais bien le cap st Vincent et son climat de rêve pour y avoir passé plusieurs hivers dans un passé proche. J y ai des amis et ne manquerai pas d y repasser... ...mais j évite d y penser, ça me fait du mal : cette année, ils ont eu un hiver aussi exceptionnel que le notre, mais dans le bon sens!

0

Bonsoir Hugo,
J’espère que tu vas bien et que tu profites du mauvais temps pour bricoler ton fier bateau. La semaine prochaine sera aussi mauvaise, malheureusement.
Toi qui souhaite rejoindre les Canaries l’hiver prochain, en ce moment tempête de sable avec des vents de 160 km/h. Aéroports fermés. Pas glop du tout. Bonjour les dégâts sur les îles et les ports.
Allez, bonne soirée, et à bientôt.
Patrice

23 fév. 2020
2

Patrice,

Si tu es une taupe payée par mes concitoyens auvergnats pour me faire renoncer à la navigation et rentrer au bercail, sache que ça ne prends pas.

Bonne soirée à toi aussi.

0

Bonsoir Hugo,
Ah, tu es pays?
Encore un truc qui nous rapproche!!!
Vois voir les infos aujourd’hui sur les Canaries, si tu ne me crois pas. Je veux simplement te dire que l’hiver, aussi pourrie soit-il cette année en BZH, est pas mal aussi ailleurs.
Des vents à 160. Bonjour les dégâts.
Mais rassure toi, je ne suis pas prêt d’acheter Un camping-car 😂😂😂😂
Amis,
Patrice

10 mai 2020
1

Salut à tous,

J étais sensé reprendre le boulot le 20 mars et rester loin du bato pour de longs mois.

De récents evenements qui ne vous ont sans doute pas échappés ont changé la donne, et me voici dc à envisager une saison de nav estivale!

L ecluse est fermée lundi, mais ce n est pas un écueil, vu le petit coup de pétard que nous annonce la météo ce même jour.

Mardi par contre, ts les voyants sont au vert! Ecluse, marées, coef...

Toutes les planètes s'alignent et le golfe m'appelle pour feter dignement l'événement!

J y resterai planqué pour laisser passer les 20 noeuds plus du reste de la semaine.

J ai gardé en mémoire le danger du mouton, et ferais sans doute mon entrée ds le golfe le vent ds le nez. Pour une reprise, je me vois mal progresser en tirant des bords sans l'appui moteur. Dc j envisage Gv seule + Risée Nanni. Pour une première, ça facilitera les manoeuvres de voiles, et assurera la progression.

Vos avis-conseils-considérations sont comme d'habitude très bienvenues.

Ravi d être de retour sur un fil en rapport direct avec notre pratique, je frétille comme une ablette!

A vous lire.

13 mai 2020
0

Juste sous GV seule ou génois seul, le bateau n'est pas bien équilibré !
GV seule, il loffera et manquera de puissance, génois seul il abattra...
(je ne parle pas de navigation au portant bien sur)

Il vaut mieux une voilure équilibrée avant / Gv (même avec une voilure réduite) où tu pourras rajouter un peu de moteur (ne pas trop giter pour la lubrification du moteur)

10 mai 2020
0

Ne pas oublier dans certains passages(la jument surtout ) le vent courant, avec le vent dans le nez, pour tirer des bords, courant du cul, avant le passage tu prends un ris de plus.10 noeuds de courant augmente ton vent apparent d'autant.
Bonne nav.

10 mai 2020
1

Un peu de toile à l'avant est préférable aussi pour l'équilibre et la sécurité.

10 mai 2020
0

Bonjour Ratafia, et tous ses interlocuteurs,
Merci à vous pour ce fil; j'ai tout lu ... et ça a permis de boucler ce tour du confinement avec plein d'embruns dans la tête.
Et plein de sages recommandations, de liens tellement utiles.
Merci à tous

10 mai 2020
0

D' accord avec toi ric sur le vent courant, mais 10 nd de courant mardi, avec des coef de 69 et 61, t' es sûr?

Gorlann

10 mai 2020
0

Pas regardé les marées et courant mais je me suis souvent bien marré dans la bouilloire de la jument avec les autres bateaux sur toilés, ce n'est pas un effet venturi comme beaucoup le pensent.

10 mai 2020
0

Petite question aux connaisseurs :

Y a t il un décalage horaire entre la renverse du tapis roulant du golfe et les horaires de marées à Port Navalo. Je serais étonné que le courant s'inverse a pile poile PM à Port Navalo... ...le golfe est grand...

Je demande ici par facilité et pour que l'info figure ds le fil, si jamais d autre néophytes passaient, mais ça ne va pas m'empecher d aller chercher l info par ailleurs 😉.

10 mai 202010 mai 2020
0

A vérifier, il me semble qu'il y a deux heures de décalage entre Port Navalo et Vannes.

Oups, j'avais pas vu que ric56 avait déjà répondu... ça confirme !

10 mai 202010 mai 2020
0

2H de décalage normalement pour la renverse voir plus pour avoir du courant favorable, ensuite pour les calculs de hauteur d'eau, le bateau va plus vite que la hauteur de marée, donc prudence pour port blanc de l'ile aux moines les réchauds veillent.
Je passe surement demain matin prendre un café.
Pour rigoler part de port naval à BM+5

10 mai 2020
2

Si tu as trop de vent dans le nez, pense aussi à la Rivière d'Auray.
Profite bien!

10 mai 2020
0

Bonsoir,

Sur la marée de l'après midi, l'idéal est de se présenter un peu avant l'étale (PM Port Navalo + 2H). Cela évite de se faire trop brasser si le vent est secteur nord. Pas de problème pour tirer des bords jusqu'aux Moutons et il y a de la place. Par contre cela devient étroit après et en règle générale on a le vent dans le nez. On peut tirer des bords, mais il faut aller vite car on enchaîne 3 ou 4 virements en 5 minutes.
Je le fait quand j'ai un équipier costaud pour m'aider et si je suis tout seul je passe au moteur.

11 mai 202011 mai 2020
0

@STERWEN/plutot BM+2
Bon courage , rentrer à PM+2 et le vent dans le nez!!

11 mai 2020
0

Merci à toutes et à tous pour vos infos. Malgré mes recherches, je n avais rien trouvé d aussi clair.

@Sterwen, concernant la passe après les moutons, je l ai passée à la voile pdt mon apprentissage ac les Glénans. Chaud.

Quoique j'en dise, je me sentais un peu merdeux de l'envisager au moteur. Précise, ta contribution tombe donc à pic: Je suis conforté ds mon approche de prudence, et je n'hésiterai pas à jouer de la risée diesel.

J aurais d autres occasions de faire le mariole à la voile dans les courants pour me prouver des trucs. 😉

@ PauloLR : Ben de rien, plaisir partagé 😉.

A vous lire.

11 mai 202016 juin 2020
3

J'ai remonté le golfe du Morbihan en solo, au près, mais avec le courant. Il faisait beau, c'était super chouette. Un de mes meilleur souvenir de voile.

12 mai 2020
4

Faux départ.

On va pas se raconter d'histoires... ...Je me suis dégonflé.

Tot levé ce matin. Ciel gris... ...Ça siffle ds les haubans. Ça caille. Un copain fait ses préparatifs, m envoie un sms : T es prèt?

Sans reflechir, j ai répondu non.

Pas navigué depuis 3 mois. Je le sens pas.

Je vérifie la météo... C est bien ça... ...un petit cran au dessus des prévisions de la veille... ...C est depressionnaire encore 2-3 jours... L accalmie prévue aujourd hui semble avoir oublié le rendez vous.

A partir de samedi, c est chouette. Je vais attendre encore un peu...

Le pote m envoie qques photos... .. C est haché, mal rangé... 20 noeuds établis, qques rafales au dessus de 30.

Trop pour moi. Surtout pour une reprise. La décision est donc la bonne. Reste plus qu a me convaincre que la prudence n'a rien à voir ac la lacheté 🙂.

Un petit merci à Gorlann pour m'avoir mis la puce a l'oreille hier. Sans ça, j y serais peut être allé contre tout bon sens 😉...

...Et je ne doute pas que j aurais eu de chouettes boulettes à partager...😒.

A bientôt...

12 mai 2020
2

Comme je te comprend. C'est tellement mieux de naviguer par beau temps belle mer. La prudence n'est jamais de la lâcheté. Des téméraires, la SNSM est allée en chercher plein. On va vers l'été.
Tiens, je vais mettre une petite histoire de mer, là dessus ;-)

12 mai 2020
0

Merci pour le retour... même pour un faux départ !
;-)

12 mai 202012 mai 2020
0

Vu de chez moi , la baie est plate et vent du cul, l'idéal pour aller au crouesty, sauf la température.

12 mai 2020
0

Avec cette orientation de vent, il y a un effet venturi en amont du barrage.

12 mai 2020
0

Des copains sont sortis, du Crouesty, avec un gros bateau.
La mer, ça allait à peu près. Mais ça soufflait bien.
Le relevé d'hier : www.windmorbihan.com[...]9227200

12 mai 2020
1

Mais cela , c'était hier, vu de chez moi , la mer est très très plate, pas un mouton comme hier, mes arbres bougent à peine , vraiment l'idéal.

12 mai 2020
0

En tout cas vu d'ici, en face de chez toi ? La mer était bien hachée de moutons et c'est vrai, depuis midi le vent oscille entre 10 kts et 25 kts, très irrégulier.

12 mai 202016 juin 2020
0

Il est possible d'avoir le relevé des deux dernières heures.
Mais ne regrette rien.
Il vaut mieux se dire au bar qu'on serait bien en mer; que l'inverse!

12 mai 2020
0

Bonjour,

Au mouillage à Goulphar, le vent est un peu plus Est qu'hier, mais très irrégulier avec encore de bonnes rafales.

J'espère pouvoir débarquer cet après-midi!

Gorlann

12 mai 2020
0

Ratafia, tu es sauvé, l'inflexible semble être ré-ouvert !

12 mai 2020
1

@bmayer
Tu rêves

12 mai 2020
0

Kûûûa!!!? 😲😲😲

M est avis qu il y a erreur...

...Ce serait le seul du pays...

12 mai 202012 mai 2020
0

Ouverture à partir de jeudi pour de la vente à emporter, semble-t-il
www.facebook.com[...]008246/

On devrait venir la semaine prochaine...

12 mai 2020
0

Il y a d'autres ventes à emporter sur ARZAL, et si tu désire des huitres , j'ai tj mon fournisseur qui comme tous les fournisseurs souffre , autant l'aider.
Que penseriez vous d'un petit visu avec des huitres ce weekend??la dz devrait tourner à 4.5€ en NO2

12 mai 2020
0

Pas vu un seul voilier sur la Baie, je n'étais pas là pour regarder toute la journée, mais tu as bien fait de ne pas y aller; un peu de patience, ça s'améliore doucement.

12 mai 2020
0

Il y avait une dizaine de voiliers "AIS" sur la baie aujourd'hui, mais la majorité pour des ronds dans l'eau devant leur port

13 mai 2020
1

@Papy zoom
@Polmar

Je n ai aucun regret...

...En fait, plutôt satisfait d'avoir su prendre soin de moi, et de ne pas m etre jeté dans une galère. Les leçons payent, et le cerveau reptilien ne les oublie pas : Ce matin, il voulait pas y aller 😁.

C est encore loin pour être certain, mais les previsions de fin de semaine parlent de petits airs, ça ira bien pour une reprise...

...Et pour etrenner tes belles voiles toutes neuves, Jean François!

12 mai 202012 mai 2020
1

pas tout à fait d'accord, 15 à 20 noeuds au grand largue sur une mer plate , que du plaisir, demain c'est maxi 25 noeuds; même au près avec 1 ou 2 ris, ce n'est pas de la nav de gros temps

12 mai 2020
1

Un copain est parti d Arzal ce matin, mais H.Rassy 49. Le mauvais temps commence un peu plus tard à bord de ce genre d'unité.

Par ailleurs, il se murmure qu un certain loup de mer traine du coté de Belle Ile sur un petit bateau en metal.

Pour ma part, j attends mon heure qui ne devrait plus trop tarder. 😉

13 mai 2020
3

"Pour ma part, j attends mon heure qui ne devrait plus trop tarder. 😉"

Bon, il semblerait que je me sois un peu avancé.

La navigation aura finalement été autorisée pendant la seule fenètre météo défavorable des 2 derniers mois... Avant d'être a nouveau interdite quand le beau temps revient.

Y a vraiment un truc bizarre depuis septembre...

... C est comme si tout s'alignait systématiquement pour rendre la chose impossible...

Pensez vous que si je revendais le bateau, il n y aurait plus

-d hiver exceptionnellement pourri de mémoire d'Homme
-De crue exceptionnelle
-De pandémie inouïe
-De vaudeviles legislatif

Ça fait quand même bcp de "pas de bol" tout ça ...

Bon, j arrête mon numéro de calimero, et je fais le dos rond ...

...On est tous ds le même bato non?

13 mai 2020
0

ça fait partie de l'apprentissage : la météo est toujours pourrie quand tu peux enfin naviguer.
C'est comme au supermarché ou au péage : c'est toujours la file d'à côté qui va plus vite; ou le métro du quai d'en face qui arrive en premier, etc...
Tu verras, quand tu auras casser la tirelire pour te faire plaisir (nouvelle voile, pilote auto, chauffage, etc...) tu peux être sûr qu'un truc cher et indispensable à changer va te lâcher juste après : les bagues de safran, l'échangeur du moteur...
Bref, c'est le jeu.
Pour ma part, j'ai pris le parti de naviguer quel que soit le vent et la pluie, quand je veux naviguer. Sauf si (Vent>= Force 6) ou (T°<10°C).

13 mai 2020
0

C'est l'avantage d'avoir le temps; Moi, je ne navigue plus que si le vent est portant, enfin après 60°. ;-).

13 mai 2020
0

Pas plus de 10 par bateaux!

15 mai 202016 juin 2020
7

SU-BLIME!

😊😊😊.

Bon, ben voilà, plus de Caliméro ds le quartier.

Pas trop chaud, trop frustre depuis trop longtemps, je trainais un état emotionnel un peu bizarre...

Je voulais decoller, mais ça trainait en longueur... le droit, plus le droit... ...Bientôt le droit...

D'un coup l'info tombe : C est ok.

Je me suis retrouvé sidéré...

...Une drôle de trouille au ventre. Après tant d'attente, la navigation etait passée ds le domaine du fantasme...

...Et devant la porte ouverte, j ai eu une trouille bizarre...

...Que je n ai pas écoutée!!! 😉.

Dc préparatifs, et vogue!

A l écluse, bing, le balcon avant ds le mur..

Hum hum... ...un peu rouillé le garçon...

Fébrile, tremblotant, je profite d'une molle pour hisser la gv vent ds le dos : Deux ris.

Et enfin, je coupe le moteur...

Une ou deux minutes de silence stupefait : Je navigue.

PUT... JE NAVIGUE!!!

La trouille, le stress, les petites angoisses, tout ça s évanouit.

Les "gros" qui étaient ac moi ds l'ecluse filent au moteur .. 45 pieds, 49 pieds... Je les laisse se hater, et je prends l'air du temps :7-8 noeuds établis ac des claques a 20-22 noeuds. Merci les ris. Vive la prudence et la trouille : Je me fais pas taper, écoute en main, je prends le pouls du bato, je le tiens. 3 noeuds ds les molles, 7 noeuds ds les rafales ... Je biche à mort. Le coup de l'ecoute, c est Ar men ( Patrice ), qui me l'a soufflé plus haut ds ce fil. Un régal. Le bato et moi, on danse.

J arrive a l'estuaire j envois tt le genois.. ...Gd largue.

7 noeuds...

Ivre de bonheur je verse une petite larmiche, tjs écoute en main... Le trajet jusqu au Crouesty se passe comme ça, a jouer de l ecoute... Deux tours de génois sur la fin ac des surventes a 25 noeuds...

Ces conditions qui me terrorisaient il y a 3 mois ont fait ma joie tt le parcours.

Pour finir sur un joli près avant de tt affaler en 2 minutes.

A part le coup du balcon, sans conséquences, Pas un accroc.

Aujourd'hui, La mer m'a guéri du confinement et de ses affres.

Je vous souhaite a toutes et a tous de bientôt vous laver au vent...

Demain... ...Belle Ile ou Houat... A voir.

A vous lire.

15 mai 2020
0

Moi je dit bravo et bien joué 😄

16 mai 2020
0

Bravo pour ce retour sur l'eau en beauté!
Et pour ce récit, c'est toujours agréable de te lire.
Je vais enfin pouvoir installer mes voiles, mais pas encore de sortie, je suis évidemment en retard dans la préparation du bateau.
à un de ces jours sur l'eau!

16 mai 2020
0

Salut J François,

Si tu passes à nouveau du temps sur ton bateau, il n est pas impossible qu'a mon tour je t'amene les croissants ( Ou du paté Henaf si tu préfères 😉) un de ces prochains jours...

Je t enverrai un sms la veille...

Porte toi bien.

15 mai 2020
0

Ratafia ; c'est quoi "le coup de l'écoute" ?

16 mai 202016 mai 2020
0

Salut...

Simplement choquer la gd voile et la reprendre au fil des risée, en temps réel.

Sur les 4 heures de nav, l'écoute n'a du être au taquet que la moitié du temps.

C est incroyablement efficace : Avec deux ris, le simple fait de choquer genéreusement la gv avale sans heurts des surventes de 12-15 noeuds.

Et ça désamorce instantanement toute velleité de lof.

En plus d'être tres efficace, c est extrèmement plaisant, on "tient" vraiment le bato dans sa main.

Avec cette methode, je n'ai du agir sur le genois que deux ou trois fois sur une trentaine de surventes.

Bref, c est un sacrément bon tuyau que Patrice m a donné!

Bien entendu, je ne peux dire si ça marche sur tous les batos, mais sur le mien, c est la recette miracle anti-rafales!

16 mai 2020
0

Et aussi , dire à ton bateau qu'il est beau, qu'il navigue bien et que tu l'aimes. Ils apprécient toujours et te le rendent.

16 mai 2020
1

Sûr, je l'aime bien ce bato... ...Mais il est encore un peu tot pour que je lui déclare ma flamme, je prefère discuter encore un peu...

😇

16 mai 2020
0

C'est peut être pas "celui là", alors. On tatonne, on essaye, on découvre et un jour on tombe sur le bon compagnon avec qui on passe sa vie.
Les matérialistes et la raison te disent que c'est un bout de plastique ou de bois ou de ferraille surmonté d'un mât. J'aime à penser que c'est plus.

16 mai 2020
0

Merci pour ce compte-rendu et toutes les émotions qui ont accompagné ton retour sur l'eau :-)

Ça donne sacrément envie de retrouver l'élément marin ! Encore une semaine d'attente pour moi...
J'ai un nouveau voilier à apprivoiser, avec quelques inquiétudes (vais-je être à la hauteur ?), et ton récit m'a fait du bien :-)

16 mai 202016 mai 2020
1

@Estran

Tu vas être à la hauteur.

Evidemment. 😉👍😉

16 mai 2020
0

Merci Hugo 🤗

16 mai 2020
2

En plus, avec de belles écoutes neuves ;-))

16 mai 2020
0

@ ED850 : ce seront mes écoutes "doudou" :-))

16 mai 202016 juin 2020
0

Hugo, PROFITE.

Pour l'écoute dans la main pour relâcher vite la pression dans les surventes.
C'est une des premières choses qui deviennent automatique quand on démarre la voile sur un dériveur; car sinon, c'est baignade quasi assurée.

Cette remarque, c'est juste pour ceux qui veulent démarrer à la voile sur gros voiliers ab nihilo.

Tiens, cadeau, la polaire de vitesse du rush.. Le meilleur angle de remontée au vent est 45° du vent réel.
Première colonne: angle du vent réel/route.
première ligne: Vitesse du vent réel
Dans le tableau: la vitesse cible sur l'eau (bravo si tu l'atteins). Le speedomètre doit être bien calibré et je ne crois as que ce soit le cas à ton bord.

16 mai 2020
0

C'est une des première chose qui devient automatique quand on démarre la voile sur un dériveur; car sinon, c'est baignade quasi assurée.

Aaahhh, cabaner en dériveur...que de souvenirs....

16 mai 2020
0

Je n'avais pas osé le dire; ayant commencé avec un 420...

16 mai 202016 juin 2020
0

Bonjour Hugo,
Allez, on libère le bateau de toutes ses amarres qui le retiennent.
Place au déconfinement et au large. 5 moie sans sortir, cela ne m’était jamais arrivé...
Un petit tour à Etel pour le we, histoire de se rappeler comment fonctionne la bête.
Je suis content que le coup de l’écoute te plaise.
Autre astuce: descendre le chariot d’écoute sous le vent permet d’attendre de prendre un ris. Attention, ne pas choquer d’un coup le bout au vent du chariot, l’accompagner. Attention aux doigts, ça tire.
Bonne ballade,
Patrice

16 mai 202016 mai 2020
3

C'est le B A BA de la voile, réglage du chariot d'écoute, réguler les surventes avec la gv, prendre du hale bas, du cumingam , régler le chariot du génois.
ceux qui ont commencé en dériveur ou fait des régates connaissent bien.

16 mai 2020
2

@ ric .

Ben voila, on dirait que je commence à avoir qques bases. ☺️.

@ ar men.

Ravi de te savoir les cheveux ds le vent!

Et mille merci pour ce truc : Ça a vraiment changé la donne : Je ne subis plus.

...Ça ne m aura finalement pris qu un an et demi entre le premier pied sur un bato, et l'acquisition d'une évidence. 😁😁😁.

C est pour ça que je me faisais taper : A la moindre survente, je flippais la réaction du bato, et je n avais pas LE bon geste.

Pfff ... ...à quoi ça tient...

Ce soir, mouillage a belle Ile.

Me suis un peu fait secouer en arrivant, 15-17 noeuds d ouest ac un clapot serré, mais un régal après la pétole :7 noeuds au bon plein ds les bosses. MIAM.

Aujourd hui, grande première, le moment que j attendais depuis deux ans est arrivé : Je dors au mouillage pour la première fois.

Je sens que la nuit va être courte. 😒. Mais bon, faut bien passer par là.

Pour l'ancrage, j avais un berger sur place.

Première tentative : Dérapage, deuxième : Bonne pioche! 👍.

Particularité du mouillage : Au vent de la côte, en attendant la renverse annoncée vers 21h. Drôle de sensation que de s extraire du clapot pour se diriger vers la falaise où la houle se brise...

...Puis au dernier moment, une ouverture... ...une petite gorge, et au fond une plage de reve...

Sans mon guide, j aurais jamais, ne serait ce qu osé m approcher !

Bref, sur orbite, le débutant.

Demain... Baignade combi, masque tuba. C est turquoise ici.

J en ai bien bavé, mais la récompense est à la hauteur.

Merci à ttes et a ts de m'avoir donné les clés de la salle au trésor 🤫.

Reconnaissant. Vraiment.

A vous lire.

17 mai 2020
0

Tu es où à Belle-île ? Fais gaffe ! pas le droit de débarquer à cause virus. Le problème de belle-île au mouillage c'est (sauf exception) que si on est au calme le soir c'est agité le matin à partir de 2 ou 3 h et si tu veux du calme le matin tu choisis un coin agité le soir. Mais il y a des exceptions heureusement. Faut bien choisir et ne pas le dire aux copains quand on a trouvé sous peine d'invasion à suivre

17 mai 202016 juin 2020
1

Oui, c est ça. C était agité le soir. 😁😁😁.

...Mais le paradis au matin. 😊.

Baignade, et decouverte d une petite gorge epatante grace à Gorlann.

Retour Crouesty :

Pétole, puis des bords de travers sous gennaker. Mer d'huile, je pousse a 7,4 noeuds au speedo! La bascule de vent me ramène vers le crouesty.

Puis ça a forci ouest... 15-17 noeuds+ ac les effets de site. D'un seul coup. Thermique?

Contre le courant du golfe... ... revoila le vilain clapot ☹️.

Affalage du gennaker en catastrophe, surtoilé, je me fais secouer. Ya eu de la casse ds la bataille : L embase du pilote auto... (Ça te rappelle rien Paul?) Un petit coup de chaud...

Mais ce coup ci, pilote cassé, gennak a moitié ds l'eau, méchant clapot... ...Pas de panique. J ai repris les choses ds l'ordre et les ai remises d'equerre...

Calmement.

Finie la boule au ventre. J ai compris : Mon bateau tient.

Pour feter ça : un près appuyé ds le clapot :7 noeuds au speedo. Le rush trace tout droit là dedans. Il bouge pas, écrase la vague, bien a plat.

Vous aviez raison, sous voiles, c est bien mieux 😉.

Une alerte toutefois.

Mon genois sur emmagasineur, s est a moitié deroulé parce que j ai fait la bètise d enlever les écoutes a poste sans le rabanner.

Dans l'urgence, j ai entrepris de le brasser. J étais debout, les deux mains à la voile quand le bateau a fait une embardée. Le pont a disparu de sous mes pieds pour réaparaitre avec un décalage latéral d'un mètre 😬. Sans conséquence cette fois. Mais si il y avait eu une filière ds ce mètre, j étais à l'eau. TRES BELLE BOULETTE.

Une main pour soi... 😒...

Coté technique, et perception de la mer, il y a clairement eu un énorme cap de passé. Conscient de l'immensité de ce que j ignore encore, je ne peux toutefois plus me présenter comme un parfait débutant...

J ai maintenant ttes les armes pour elargir ma zone de confort. Je suis conscient qu il y aura d'autres coups de chaud, mais cet état ne sera plus une découverte. Et j ai vu cet aprème que je suis désormais capable de me dire que la solution est a bord.

Sans me prétendre marin, je crois avoir gagné mes galons de plaisancier du dimanche. 😁.

En tant que tel, entretenir un fil sur mes peregrinations ne fait plus sens : Des milliers de membres de ce forum sont ds ma situation.

Je recidiverais peut être si une nouvelle aventure d'envergure se profilait, et n hesiterais pas, comme tout un chacun ici, à ouvrir un autre fil si une question sans réponse se posait...

En attendant, je tiens à vous remercier pour tout ce que vous m'avez apporté : Vos connaissances, votre bienveillance, et votre soutien sans faille ds les moments plus difficiles.

Bons vents à toutes et à tous, et au plaisir de vous croiser sur l'eau.

Que de chemin parcouru! 😊😊😊

17 mai 2020
1

Dans la dernière livraison de V&V (Mai 2020).
Çà vous est arrivée.
Ce mois-ci c'est au tour de Daniel Gilles (particulièrement grand navigateur devant l'Eternel) qui s'est fait piégé par le Grand Mouton à l'entrée du golfe. Mais les conditions étaient exceptionnelles.

17 mai 2020
0

Hugo.
Quand le pont se dérobe sous tes pieds dans le creux de la vague, gaffe quand il va remonter.
Ton corps descend pour cause de gravité, ton pont remonte; Une blague à se péter les talons lors de l'impact.

Et tu auras aussi appris qu'il ne faut pas retirer les écoutes du génois roulé.
Si besoin, quelques tours de rab pour que les écoutes s'enroulent vers le bas de la voile.

Respect pour le bain dans de l'eau aux environ de 14 degrés.

Bonne continuation, mais en restant humble car si tu penses gérer à 15 nds de vent, ce sera une nouvelle découverte quand il y aura 20 nds, et ainsi de suite.

Pense à calibrer ton speedo! ;-)

17 mai 202017 mai 2020
1

@ Polmar...

Pour les écoutes ... ... Je me suis trompé, c était pas le genois, mais le gennaker...

Même boulette, même punition.. ...mais ac bcp plus de toile... ...d'où la necessité de brasser ...

Pour le coté "Progressif", j ai saisi le truc. Je pense qu il sera plus facile de passer de 15 à 30 que de zero à 15...

...Je peux me tromper.

J ai aussi accepté le fait que ce chemin se ferait plus vraisemblablement sur une paire d'années que sur quelques semaines ( Comme j ai pu le croire au début! 😒).

Il nécessitera de s'accoutumer à la mer, et ça, aucun forum ne peux le faire à ma place 😉.

Pour le coté flatteur de mon speedo...

Ça ne me dérange pas
😁😁😁.

Merci pour tout Paul, et à un de ces 4, aux détours du forum. 😉.

17 mai 2020
0

J’aime bien tes résumés De nav sans langue de bois , ce que j’en retiens c’est que l’envie est là bon vent pour la suite Ps : je navigue depuis très jeune et des bêtises j’en fais encore pas mal aujourd’hui en larguant les amarres marche arrière avec la manette des gaz débraillée bing l’étrave dans le ponton 😤

17 mai 2020
2

😂

Je ne me moque pas de toi, mais de la situation 😉... ...et plus volontier encore que je l ai vécue lors de ma première manoeuvre en solo. A une nuance près. Rentré en marche avant, j ai laissé par inadvertance la marche arriere en prise ...

...Sur le catway, amarre en main, pas de taquet à portée, je te laisse imaginer les rouages qui se sont mis en route quand j ai vu le bateau partir, j ai juste eu le temps de resauter sur le bateau. A 10 cm près il etait laché sans skipper ds le port! 😬 🤫 😂😂...

Et je t'épargne les deux fois où je suis parti en oubliant de débrancher l'electricité .. ( Oui oui, pas une, mais deux fois 🤔.. 😁)...

17 mai 2020
1

NB: quand on a une amarre en main, on ne pense qu'à une chose : la bite ou le taquet c'est le zobjectif

17 mai 202017 mai 2020
0

@ Ratafia 1 😂

17 mai 202017 mai 2020
2

NB: si on décolle du pont dans ces conditions, il faut envisager d'apprendre à se déplacer et travailler avec les jambes légèrement fléchies, un peu comme le ski, surtout dans le brouillard. Personnellement je n'ai jamais décollé, même dans les pires conditions.

17 mai 2020
0

Bien noté Ric.

Merci.

17 mai 2020
2

Tes boulettes vont nous manquer, Hugo !
D'abord pour le sourire, et ensuite parce qu'on est sûrement un certain nombre à en tirer des enseignements 😁

17 mai 2020
1

Ouep... ...fini les boulettes de l'auvergnat..!

Maintenant, si vous aimez vraiment les boulettes, il vous reste la possibilité de les faire vous même ...

...Je les lirais avec plaisir...

😁😁😁

( Je me suis régalé sur les fils de ploufs, ou histoires insolites... ...il y en a des vraiments bonnes )...

18 mai 202016 juin 2020
3

Bonjour tous,
Super récit, on en redemande; pas pour se moquer bien sûr, mais pour profiter (des "erreurs" aussi bien que des bons conseils).
Pour ce qui est d'appareiller pas tout à fait clean (par exemple avec le fil électrique branché ...) on l'a tous fait. Et il ya les choses beaucoup plus graves comme oublier d'ouvrir la vanne de refroidissement moteur (j'en ai vu ...) et d'autres plus légères mais embêtantes quand on est seul à bord (comme descendre le capteur loch-speedo ...).
Pour l'éviter, j'ai imprimé une mini check-list d'une vingtaine de lignes avec ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas oublier quand on est en solo.
Les pros pilotes d'avion le font, alors il n'y a pas de honte à ce qu'on le fasse.
En plus ça permet de ne rien oublier à ranger quand on est rentré.
Restons déconfinés, longtemps

18 mai 202018 mai 2020
1

@Paulo

Super ta liste.

J en ai une bien évidement, mais je vais rajouter la corne de brume que j avais completement zappé. A la lumière de ta liste, je comprends que comme le klaxon en voiture, elle ne peut sauver la mise que si elle n est pas ds le coffre!

J ai en plus sur la mienne :

-Fermeture du gaz à la bouteille, et de ttes les vannes de passes coque.

  • Brassière, et longes à poste ds le cockpit, et sur les deux lignes de vie. ( Je trouve plus simple et plus sécure de changer de longe, plutot que de changer de point d'accroche sur le bateau )

Vérification fermeture de ts les hublots.

19 mai 2020
2

Salut ratafia et bravo pour ton approche de la pratique de la voile. tu percutes vite et ne vas pas mettre longtemps à etre très à l'aise.
qqs petits conseils que tu pratiques peut etre déjà...
débrancher ton cable de charge avant démarrage du moteur, certains chargeurs n'apprécient pas du tout.
avant de quitter le ponton ou de larguer son mouillage; observation du plan d'eau,(vents,courants,obstacles,identification des dangers...) à partir au moteur il n'y a toujours un risque qu'il s'arrete... savoir à l'avance ce qu'il faudra faire... renvoyer une voile, pas toujours possible (force et direction du vent) prévoir un ou des parre battages au cas ou, possibilité de mouiller en urgence. avoir tous ses schémas dans ta tete te permettra d'agir surement, rapidement et de te dépatouiller de cet incident. n'oublies pas que c'est près des cotes, d'autres bateaux qu'on risque l'incident et qu'il faut faire vite. un skipper avertit en vaut deux.au plaisir de te croiser sur l'eau.

19 mai 2020
2

Merci pour le tuyau du chargeur et les compliments.

Aucun mérite, c est juste que je suis un authentique fénéant... ...on a toujours tendance a travailler bien et plus que les autres pour en finir plus vite 😉

19 mai 2020
0

on les a tous fait ces boulettes. Prépares-toi à la prochaine : le talonnage, voire l'échouement. Ca arrive aussi à tous ceux qui naviguent !

25 mai 2020
0

Blacknav le bien nommé!

Vilain le chat noir, vilain!

😁😂😁😂 😊.

27 mai 2020
0

Mais encore ?

31 mai 2020
4

Mais encore...?

Ben ça navigue non stop depuis le 11.

Plein de premières!

Premiers Homards au mouillage. 😁😁😁

Premieres nuits mouillages solo...

Premier départ d un mouillage, et navigation par 25 noeuds dans le sud de Belle Ile.

Vent contre le courant. Très gros clapot, mer hachée...

Gréé l etai largable et endraillé la trinquette ds ces conditions. En nav.

En effet, il n était pas possible de greer la voile au mouillage, la necessité d utiliser le guindeau pour relever le mouillage empechant la mise a poste de la trinquette. Accastillage a gamberger pour solutionner ça.

Un peu stressé et brassé sur la plage avant, mais methodique : Sans encombre. Ensuite, la nav fut mémorable : Premiers paquets de mer balayant le pont, de l eau plein le cockpit. Trempé des pieds à la tête sous le soleil! Grisant. Ac les voiles du temps, pas de soucis. Comportement très sain, bateau très stable.

Avec une voilure equilibrée, Menel m impressionne par sa façon de passer la vague a plat. Vraiment très peu de ballant par rapport a ce que j ai pu vivre sur d autres unités ( parfois plus grandes ).

J ai maintenant confiance dans mon bateau, une bonne proportion de ma trouille s est transformée en sentiments positifs. Quand ça bafougne un peu, plutôt qu être apeuré, je suis attendri par la faculté de mon bateau à faire front. Emerveillé par l'equilibre de ce bateau pourtant si petit et leger.

Le "Dur" semble être derrière moi, et la proportion de plaisir par rapport au stress et peurs devient de plus en plus importante...

Je continue d apprendre evidemment. D être prudent, bien sûr. La petite boule au ventre est tjs là avant chaque depart... ... mais j ai acquis beaucoup d automatismes, et foules de situations problematiques par le passé sont désormais des non-évenements, puisque j ai la réponse adaptée.

Lundi, je rentre ds le golfe du Morbihan...

Encore une première! 🙂

Voila voila...

0

Bonjour Hugo,
Fermer la bouteille de gaz en mer n’est pas dans mes conseils.
Car se faire un bon café ou une soupe express nécessite le gaz.
Si ton installation est conforme et en bon état, il n’y a pas de danger.
As-tu vérifier la Date de pérennité de tes tuyaux souples?
Bonne nav,
Patrice
NB: nous sommes du côté de Loctudy.
Bonne soirée,
Patrice

31 mai 2020
2

Salut Patrice.

Je m en fais plein des cafés!

Et même des lasagnes en nav depuis que j ai monté un splendide four 😁.

...Mais j ouvre et je ferme le gaz à la bouteille a chaque utilisation de la gazinière.

Mon installation est aux normes, et les tuyaux ont été renouvelés à l occasion de l installation du four.

Je tiens simplement cette habitude de fermer le gaz quand je suis en mouvement du camping car. C est un automatisme sans doute superflu sur le bato, mais maintenant qu il est acquis, je ne le remets pas en cause. C est simple, je suis ds un moyen de locomotion : Je ferme le gaz avant de bouger.

😉.

J espère que tu t éclates et que tu te portes bien!

31 mai 2020
0

Bravo Hugo pour cet apprentissage formateur accéléré.
Profite

01 juin 2020
0

Allez, encore une couche...

J ai besoin de conseils sur les techniques de navigation en bassin encombré.

Cela m était déjà arrivé ponctuellement, mais hier ma nav a été gachée par de nombreuses routes collision dont je n arrive pas à me dégager. Pour dire clairement, l impression que le bato prioritaire me "vise".

J explique : A deux milles, je vois un bateau rapide en route collision. J abats de 10 degrés. Après quelques minutes, je check, et nous sommes toujours en route collision. J abats encore de 10. quelques minutes après, je re-checke : Route collision. Je lofe de 20. Et je serre les fesses : Le bato grossi grossi, je suis sous son vent, ds l angle mort de ses voiles. Toujours en route collision. Je choque tout en grand, me mets sur la plage, avant agite les bras, reveille mon équipière pour qu elle ne soit pas endormie ds le carré si ça tape. A 50 M je vois enfin le skipper agiter aussi les bras. Il m a vu et fini par abattre. Il me passe a 10 mètres. Je tremble, mes voiles fasseyent, le bato est arreté.

Le mec pour lequel j ai fait trois manoeuvres d evitement et fini par arreter mon bateau en anticipation me gueule : "Tu connais tribord?".

Je ne compte plus le nombre de fois où privillegiè, j ai du dérouter pour éviter l abordage.

Il y a quelques jours, sur une mer déserte, un pécheur qui faisait une route parallele à la mienne s est mis a me serrer serrer... Jusqu a me passer a 50 cm de l étrave en me traitant d enculé.

Là encore j avais arreté mon bateau 3 min avant le croisement ne comprenant pas ses intentions.

Bref, autrui me gache ma nav, et si j ai de moins en moins peur de la mer, j ai desormais peur des autres bato.

Y a t il des techniques pour eviter ces situations scabreuses ?

Ou y a t il réellement sur l eau des gens dont le plaisir consiste à gacher le mien en tentant de me tuer?

01 juin 2020
0

Salut Hugo,

pour commencer, comment estimes-tu à l' avance (tu parles de plusieurs miles) qu' un bateau est en route collision avec toi?

La méthode, que tu connais sûrement, de prendre un alignement entre un point fixe de ton canote et le bateau qui t' inquiète est valable, à condition d' être exactement au même endroit et dans la même position entre les relèvements successifs.
Par exemple, tu es au près bâbord amure, et tu vois un bateau qui t' arrive sous le vent au près tribord amure; tu te positionnes de façon à ce que ce bateau soit aligné avec par exemple un de tes chandeliers, et 5 mn plus tard, si il l' est toujours, il y a risque de collision.
Dans le doute, pour plus de précision, tu utilises ton compas de relèvement, et tu relève le gisement (relevé) du bateau, et 5 mn plus tard, tu recommences, en étant exactement à la même place sur ton bateau. Si le relèvement varie, ne serait-ce que de quelques degrés, il n' y a pas de problème et tu maintiens ta route et si possible ta vitesse.
Si le relèvement ne change pas, tu recommences un peu plus tard pour confirmer ou infirmer si risque il y a.

Dans le cas où tu es privilégié, tu ne change ni ta route ni ta vitesse jusqu' à ce que les deux bateaux soient proche, si route de collision, que l' autre ne fait rien, tu essaies dans un premier temps de le contacter, par VHF, ou oralement après avoir attiré son attention d' un coup de corne de brume.
Si il ne fait toujours rien, tu manœuvres pour éviter la collision, et pas au dernier moment, puis tu engueules copieusement le malotru.

Parfois, surtout en période estivale, certains "marins" s' amusent à faire peur aux plaisanciers, et si tu manœuvres dès le début de leur "petit jeu", ils s' en donnent à cœur joie, et le mieux est d' attendre le rapprochement et de faire tardivement une manœuvre genre demi-tour.

Quand il y a vraiment beaucoup de monde sur l' eau, il peut être intéressant de noter sur journal de bord ou papier libre les relèvements des bateaux alentours, car il n' est pas toujours aisé de se souvenir de tous pour comparer l' évolution de la situation quelques mn plus tard, car des fois, ce n' est pas 1 bateau mais beaucoup plus qu' il faut surveiller en même temps.

Parfois, il y a des situation "bizarres" comme par ex il y a une dizaine de jours, j' étais au louvoyage dans du petit temps, entre la rade de Lorient, Groix et l' entrée de la Laïta, et il y avait également 7 ou 8 Minis qui devaient probablement s' entraîner, également au louvoyage (mais bien plus vite que moi!).
A un moment, j' étais bâbord amure, et un mini arrivait tribord en route collision, un coup "çà passai devant", un coup çà "passait derrière" selon les adonnantes et les refusantes.
A une vingtaine de mètres l' un de l' autre, je pouvais peut-être (mais pas sûr), passer à environ un mètre devant, j' ai donc abattu en grand pour passer à 3 ou 4 mètres derrière, en faisant un grand coucou au skipper, et j' ai bien vu (car j' étais très près) qu' il a sursauté et changé de couleur, car il ne m' avait absolument pas vu (j' étais sous le vent de son génois)!
Il s' est négligemment allumé une clope histoire de faire "mine de rien", mais vu sa tête les deux secondes qui ont suivi mon apparition dans son champ de vision, je suis certain qu' il ne m' avait pas vu.

Gorlann

01 juin 202001 juin 2020
0

Salut Gorlann...

Ouais...

Pour determiner la route collision j utilise le relèvement par rapport à un point fixe du bato. ( Ou par rapport au defilement sur l arrière plan si il y en a un ).

On ne peut dc pas exclure d être a la merci du mec prioritaire qui veut satisfaire ses penchants sadiques.

Ce ne serait pas un énorme pb si on pouvait avoir la certitude qu il nous a vu.

Je n aime pas, mais alors pas du tout, l idée de partager mon espace ac des gens comme ça.

Pas plus tard qu avant hier, un trimaran de course venant de la trinité, filant au moins 20 noeuds, m'avait pris pour repère de cap. Quoi que je fasse nous restions en route collision a l ais. Mais , a l approche, j ai pu constater que l équipage était nombreux et en veille attentive. Ils ont tout coupé à 3-400 metres, fait demi tour, et reparti comme ils etaient arrivés. A fond. Dans ce cas ci, l'inconfort n'a pas eu le temps de se muter en trouille, et je n ai rien a leur reprocher : Ils ont manifesté leur intention de ne pas m aborder ds des délais raisonnables.

Les habitués de ce fil se souviendront que je suis déjà passé a un cheveux de me faire couper en deux par une vedette a 20 noeuds ds le chenal de la trinité. Il ne m avaient simplement pas vu...

Ds le cas d hier, si le mec me coupe en deux, c est exactement la même chose

: Malgré tout mes efforts, et quelque soit mon niveau d anticipation de la situation dangereuse, je n ai pas pu l éviter. Et rien, a aucun moment, n'a pu me faire esperer que la catastrophe ne se produirait pas.

Le voir venir de si loin, et être aussi désarmé, ça me mets en rage d'impuissance, et m enlève toute assurance.

Bref, c est TRES problématique pour ma sérénité quant à la pratique de la voile.

Je vois tt de même un bon point ds l'utilisation de la vhf que tu préconises, et que je n ai pas pensé a utiliser 😒.

Un message sur le 16 mentionnant la position du navire, précisant qu après trois manoeuvres d écartement tu constates le maintien de la route collision, et demandant a l'unité de préciser ses intentions, devrait au moins établir les responsabilités en cas de pépin. Maigre consolation.

En tout cas, ça fait bcp trop d incidents en peu de temps pour que je sois serein sur l eau en compagnie d autres unités.

La solution serait peut être de s eloigner purement et simplement des Hommes... ...Car ils sont trop cons..

A vous lire.

0

Bonjour Hugo,
Je vois que tu continue à progresser: c’est bien!
Une phrase d’un ami résume bien ton état d’esprit actuel: je navigue car il y a moins de cons sur l’eau que sur terre... mais il ajoute: il y en a quand même.
Dis toi bien que dans le monde où nous vivons, certains individus jouent à: c’est moi qui a les plus grosses...
Avec mon First 345, je me suis fait emmerder souvent par des unités plus grosses qui n’avaient pas la priorité mais qui ne savaient pas où s’en foutaient.
Aujourd’hui, avec le 47’, certains petits bateaux me font des manœuvres suicidaires...
Je ne comprends pas ces attitudes, génératrices de stress, mais c’est comme ça.
L’axe Lorient/Groix et la baie de Quiberon sont sujet à cet état d’esprit.
Bonne nav, prends soin de toi
Patrice

01 juin 2020
0

Salut Hugo

C'est clair qu'un appel sur le 16 quand tu connais le nom du bateau (AIS, jumelles, ...) demandant au navire concerné quelles sont ses intentions (ou souhaits lorsqu'il s'agit d'un gros ou d'un pêcheur en action de pêche) est selon moi souvent bienvenu, surtout au large.
- Pour les gros, ils répondent très souvent qu'ils vont gérer et se déroutent de quelques degrés.
- Pour les pêcheurs, souvent ils apprécient et te répondent la marche à suivre, sans parler du fait que d'être nommé calmera souvent une éventuelle velléité de te narguer, voire plus.
Dans les deux cas c'est du vécu, à maintes reprises.
Fañch

01 juin 2020
0

Dans le cas qui me preoccupe, pas d ais, et incapacité de lire le nom du bato... ...puisqu il me pointe.

Bref... ...j ai là une colle sans autre pansement qu un fatalisme qui ne me ressemble pas.

01 juin 2020
0

Ca va être dur en saison!!!
Il faut laisser du temps
tous les bateaux ne sont pas en veille sur le 16, et n'ont pas d'ais, le 16 est déjà assez pollué par les essais vhf
La vhf est souvent dans le carré, alors le temps d'entendre, essayer de comprendre!!!
En voiture en roulant à 80km/h, on passe à 1 ou 2m d'un vélos ou d'une voiture.

01 juin 2020
0

Tu écris qu'il s'est annoncé "tribord" pour faire le roi des mers.
Donc tu devais être bâbord amure.

Conjecture:
Vu la distance initial du rapprochement, la durée du rapprochement n'était pas négligeable.
Actuellement le vent est de secteur Est. Toi bâbord devait aller vers l'est, et lui tribord devait aller vers le nord.
Le vent actuel semble avoir une forte composante thermique, donc il tourne en suivant le soleil.
Si le Tribord est en "mode vent", éventuellement sous pilote, il se trouve contraint de mettre de l'ouest dans son nord, tandis que toi tu peux mettre du nord dans ton est.
Donc tes corrections anti collision se retrouvaient annulées par ses corrections pour suivre le vent.

La leçon à retenir: En cas de vent variant ou instable, être particulièrement attentif aux routes de ceux qui sont alentours

01 juin 2020
0

Salut Paul.

Tu as parfaitement décrit le contexte sur le plan d eau...

...Et tu as sans doute le fin mot de l histoire.

J ai donc fini arreté, ac un bato qui me fonce dessus... ...à cause de ttes mes précautions..! 😳😳😳

La déduction que tu fais à posteriori, et qui me parait juste ac le recul, je n ai pas les connaissances pour la faire en temps réel.

Il semblerait donc que, ce coup ci, je sois plus victime de mon ignorance que d'un chauffard des mers... ...a qui je semble devoir des excuses...

Put... ...ça promet...

Dans le doute, une solution aurait été de virer de bord. J aurais été tribord rattrappé, dc privillegié...

Ouais... ...J ai manqué de jugeotte...

...Mais là, on est quand même dans des finesses un peu poussées pour un plaisancier du dimanche...

Par ailleurs, il faudrait que je commence à raisonner le bateau comme une entité autonome du cap.

A la lueur de l evènement, je me rends compte que psychologiquement je m "enferme" ds mon cap, et que le quitter me demande un effort. Je perçois les changement de cap comme des evenements remarquables a soigneusement planifier.

Ça ne devrait pas. Je devrais être, à chaque seconde, capable de changer de cap avec aisance en me situant bien sur le plan d'eau.

Je viens d avoir la preuve que ce n est pas encore le cas.

Ben voilà un nouvel axe de travail... ...aussi fenéant que je sois, il va me falloir enchainer les manoeuvres jusqu a ce qu elles soient aussi naturelles que de tourner un volant, et ne me désorientent plus.

Merci pour vos retours.

Je viens de prendre la mesure de lacunes certaines, et un nouveau cap se profile.

Jusqu a présent, c était une mésaventure sans leçon. Anomalie réparée par tes soins Paul.

...Et encore du pain sur la planche ... 😉.

01 juin 2020
4

Ce n'est pas compliqué : pose comme hypothèse que l'autre ne t'a pas vu, ou n'a pas l'intention de changer sa route (ou n'en est pas capable) : à partir de là, tu verras,tout est simple, tu gères seul!

01 juin 2020
0

@Jean François

C est la politique que j applique en modifiant mon cap d emblée. Mais beaucoup trop tôt.

Les circonstances ont fait que mes modifs me jettaient ds la gueule du loup.

Un peu plus de serenité m aurait permis d agir plus tard, sans doute avec plus de précision ds la lecture des évenements...

Plus serein, j aurais attendu de l avoir à 1/2 milles pour me rendre compte qu il passait largement a coté de moi...

Bref... ...si j avais pas eu peur qu il m'aborde... ...Il ne serait pas passé si près de m aborder.

En gros, j ai fait comme le debutant pétri de trouille qui s arrete au milieu de la piste de ski, faute d aisance technique, en voyant débouler le skieur confirmé, et se fait défoncer par le mec qui avait prévu de passer derrière...

...On en revient à l'aisance technique...

Je sais ce qu il me reste à faire. 😉

01 juin 2020
1

Merci a tous pour le debriefing.

Je n avais vraiment pas les elements de comprehension.

Je vois désormais plusieurs issues a cette situation qui m apparaissait comme inevitable.

J aurais aimé l'avoir envisagée avant, c etait VRAIMENT un sale moment.

Mais bon. Pensons a l avenir :

Demain, le Golfe. Et après deux ou trois faux departs, cette fois c est la bonne! 😉

Portez vous bien...

...Jusqu a la prochaine boulette?

01 juin 2020
2

Ne te flagelle pas trop non plus, il est certain qu’au début on a toujours l’impression qu’on va tous se rentrer dedans.
Et puis petit à petit on se détend, et puis une fois de temps en temps on finit par être obligé de manoeuvrer un peu sèchement.

Attention aux corrections mineures très en avance, les autres bateaux ne sont pas forcément en mesure d’imaginer que le léger changement de cap que tu as fait est destiné à éviter la collision, préfère être franc dans ton intention, genre abattre en grand quitte à relofer un peu plus loin avant de se croiser.

Se croiser d’assez près entre deux bateaux qui se sont vus et se sont compris n’est pas grave, voire peut même être sympa ;)

Après y’a des fois tu tombes sur des c.. c’est sûr; l’année dernière un pécheur m’a littéralement fait faire un 360, de nuit entre les Glénan et Groix... je l’ai un peu maudit et puis j’ai continué ma route

Et puis une fois j’ai été ledit con, en sortant de Lorient avec tout dessus je réalise que ça souffle plus que prévu et qu’il va falloir vite prendre 2 ris, j’ai mal estimé la vitesse que je garderai quasi face au vent dans la manoeuvre et je me suis jeté sur la route d’un petit cargo qui - je crois - avait déjà un peu modifié sa route pour moi et qui a été obligé de manoeuvrer rapidement pour ne pas nous aplatir...
Un petit coup de vhf pour m’excuser et remercier, quand même ;)

02 juin 2020
2

Les boulettes des autres me rassurent.

😁😁😁

Merci Glomorph...

En direct de Vannes.

Golfe sans embrouilles... gv haute, moteur...

Encore une première!

02 juin 2020
0

et puis il y a un paquet de mecs qui prennent plaisir à ça j'ai l'impression!
se dire qu'on l'on "devrait" passer à 1m devant et finalement virer 3-4m derrière, c'est vraiment pas très cool, inutile et si l'autre ne nous a pas vu, c'est un coup a cartonner.
quand on se voit, on se fait signe de la tête ou de la main ou vhf et là alors c'est de suite plus sympa et convivial.
on voit bien que certains prefereraient toucher que dévier.
pour cela que nous, on n'hésite pas a dévier, babord ou tribord amure... et comme on est pas en régatte...

02 juin 2020
2

Idem pour moi, je me fiche de qui est théoriquement prioritaire. Assez tôt, je modifie clairement mon cap pour que l'autre bateau n'ait pas de doutes sur mes intentions, soit en coupant largement devant lui, soit en passant derrière lui. Pas besoin de montée d'adrénaline inutile en voulant raser l'autre à l'étrave, et puis on n'est jamais à l'abri d'une vilaine rafale au mauvais moment.

Je remarque que ce sont souvent les bateaux à moteur qui aiment bien raser de près (technique dite "Gilette"), en excès de vitesse si possible, en vous gratifiant d'un joli sillage...

08 juin 2020
0

Dans l'archipel des Glénan, je souhaitais partir en prenant le chenal (sur la carte).
Un gros voilier au moteur (12m environ) trainassait au milieu du chenal, j'ai donc imaginé qu'il voulait faire la même chose que nous (voilier de 6m).
problème, même avec un 5cv à mi-régime, je gagnais sur lui !
j'ai donc tenté de le dépasser à babord / il vire à babord.
Je tente à tribord / il vire à tribord.
Je re-tente à babord / il re-vire à babord.
Et ça a continué un moment.

il y avait deux gars avec des cannes à pêche à l'arrière, et une jeune femme avec un enfant, et un "skipper" qui ne regardait jamais autour de son bateau.

Je me suis rapproché pour lui demander (en criant) quelles étaient ses intention, parce que là, je ne comprenais rien à ses manouvres.
Mais une fois bien rapproché, j'ai tout compris !
C'était un voilier de loc avec un grand écran, et le skipper zigzaguait en suivant les bancs de poissons sur l'écran !!!

08 juin 2020
0

A dans ce cas cela vaut le coup de couper son sillage, près.
Mais il ne faut pas que les lignes se prennent dans l'hélice.

23 juin 2020
0

Un mois sans nouvelles péripéties!
Tu as repris le boulot?

23 juin 2020
2

Salut Jean François,

Oui.

J ai préparé très activement juillet-Aout pour tenter de sauver les meubles.

Je suis justement en train de dé-gréer le bateau, une larme à l'oeil, pour lui epargner les U.V les trois prochains mois.

Il sort de l'eau le 25 juin et y retourne le 15 sept.

Bcp d entretien de prévu en sept. Mais c est une autre histoire.

En attendant, je reprends la route pour faire mon boulot dès...

...demain!

En sept, deux options :

La Galice si l'été est financièrement bon, une formation de maintenance plaisance dans le cas contraire.

La formation ne m enchante qu'à moitié parce que c est à Saint Brieuc, et que la perspective d'un autre hiver en Bretagne me pèse un peu, mais il ne faut pas cracher dans la soupe : Du fait du corotruc, c est une opportunité que l'on m offre, qui ne se représentera pas...

...Et, tout en restant dans le thème, ça me permets d envisager sereinement l'avenir si le coronavirus avait finalement raison de mon mode de vie actuel.

Bref, tout va bien, et même si je ne vais pas naviguer les prochains mois, le bateau reste au coeur du projet de vie. 😉...

...Et si, faute d'histoire à raconter, je suis discret, je reste un lecteur assidu du forum.

Les histoires de mer lancées par Ed 850 en particulier!

J adore ce fil !

Toujours aussi bavard l'Auvergnat!

J espère que de ton coté, tu vois la fin des travaux, et que tu vas pouvoir profiter un peu de ton magnifique bateau!

Au plaisir de te lire.

De tte façon, je ne quitterai pas le coin sans avoir partagé une dernière pizza ds un cockpit. 😉.

23 juin 2020
0

Hugo on se reverra par ici en septembre ;)
Je pars en reconnaissance en Galice dès lundi :P

Fañch

23 juin 2020
2

Bons vents Fanch,

Transmets mes amitiés à Julien.

0

Bonsoir,
A Hugo,
Si tu peux faire cette formation, fonce. Cela te permettra de démystifier beaucoup de choses sur le bateau. Entretien poussé moteur, réglage du gréement, stratification sont le principal.
J’ai fait la formation « entretien des navires de plaisance » sur 9 mois à l’AFPA d’Auray. Je ne regrette pas.

A Fanch.
L’année dernière, je suis parti de Lorient vers Gijón, la Corogne et retour. Pas de quoi se taper sur les cuisses à mon avis. De la houle, 3 coups de vent, des odeurs de charbon qui piquent le nez et les yeux. Une architecture chargée. Une nourriture de base. Sinon le peuple espagnol est charmant.
A chacun son trip.

Bonne navigation,
Patrice

24 juin 2020
0

Bonjour Patrice!

Ravi de voir que tu veilles tjs au grain, et merci de confirmer le serieux de cette formation!

Porte toi bien.

0

Mon cher Hugo,
Le moindre petit professeur rêverait d’avoir un élève aussi assidu que toi...
La moindre des choses est de suivre son évolution!
Tes obligations professionnelles vont mettre un coup de frein cet été mais tu vas retourner au charbon ensuite avec cette rage d’apprendre qui te va si bien.
Bon courage,
Patrice

26 juin 2020
0

@patrice. En toute sympathie, parler de la Galice en racontant vite fait un Gijón-la Corogne en 4 étapes (car on peut en faire une dizaine), c'est dire que l'on connaît la Bretagne après un saint brieuc-roscoff.
Tu n'as en fait pas vu le 10e...
Et je ne parle même pas des Rias baixas.

-1

Bonsoir Juliusse,
Je n’ai pas fait Gijón/la Corogne en 4 étapes. J’ai pris mon temps en visitant tous les ports acceptant mon tirant d’eau, sur 3 semaines.
Ce qui m’a permis de me faire une idée quand même. Après, ce que je n’ai pas aimé peut plaire à d’autres. Heureusement d’ailleurs.
Le temps m’a manqué pour visiter les 3 Rías au-delà du cap Finistère.
Je les visiterai en 2022, au début de notre voyage.
Bonne soirée à toi,
Patrice

30 juin 2020
1

@patrice, Je serais curieux de connaître les étapes que tu as fait, ainsi que ton tirant d'eau. Ensuite je te dirai ce que tu as raté.😜😉

26 juin 2020
1

@Juliusse.

Si je descends un jour, compte sur moi pour prendre le temps nécessaire. 😉

26 juin 2020
0

quand un navire ne t'a pas vu ou que tu penses qu'il ne t'a pas vu ET que tu es "privilégié", corne de brume ou sifflet strident, ça réveille ... (ne pas prendre une corne de brume trompette, ça fonctionne très mal mais une mini trump, ça prend pas de place et ça fait un boucan d'enfer)

26 juin 2020
0

Merci pour le tuyau. 😉.

Depuis ma mésaventure, et grace au truc des check lists, j ai désormais toujours la mienne sous la main!

25 juil. 202025 juil. 2020
1

La roue a tourné : Vous devez être en mer pendant que je bosse!

Du tout frais, acté depuis ce matin :

...Ce ne sera pas la Galice cet hiver...

...mais bien la Bretagne.

Je m etait promis que plus jamais... ... mais c'est pour la bonne cause :

Je vais me former ds la maintenance de plaisance pdt un an.

Au menu :

-Entretien moteur approfondi.
-Concevoir/réparer une installation electrique.
-Soudure.
-Mâter/demâter, changer/règler un dormant.
-Pose/règlage d'accastillage.
-Tous travaux fibre.
-Petite menuiserie.
-Implantation/paramètrage d'electronique de bord.

Auxquels j'ajouterai le permis côtiers (obligatoire pour le diplôme)... ...Et le CRR... (Oui, je sais... 🤫).

J imagine qu en 10 mois je ne vais pas devenir un expert de tous ces domaines, même si certains ne me sont pas complètement étrangers, mais je pense que ce bagage technique peut être la voie la plus courte vers un grand départ dans de bonnes conditions.

Même si cette décision là n'est pas encore définitive, je pense mettre mes nouveaux acquis à profit pour peaufiner l'état de mon rush, déjà en excellente condition, avant de m'en séparer au printemps.

C est pas forcement le mètre de plus qui me ferait m'en séparer, mais un bateau plus confortable et marin... Plus d'eau douce, 2 cabines, plus de fioul... Moins volage au portant...

Le voyage quoi...

Ovni 31-32...
HR 31-36..
Dufour 34-35 des belles années...
Contessa...
Wauquiez...

Du solide quoi...

A voir... ...ce volet là reste incertain.

En attendant, il y aura d autres sorties cet hiver et quelques premières qui manquent à mon palmares : Première nav solo hors de vue des côtes, première nuit solo en mer... ...et sans doute d autres que j oublie...

J ouvrirai de tte façon un fil technique sur les travaux et améliorations sur le bateau, photos detaillées à l'appui.

En plus de nous permettre d échanger sur des points techniques précis, ça fera des cas pratiques "d'école" pour tous.

Au menu : Implantation de reprises de cadènes sur la coque. Peut être une réfection de safran, et changement des boulons de quilles (si nécessaire, ce qui reste à établir... ...Je suis un peu hypocondriaque du bateau 😁). Un peu de fibre ici et là. Faire une trappe d'accès pour accéder facilement à l'interieur du tableau arrière, à la mèche et aux bagues de safran... ...la fameuse bome à changer... ...des ris auto sans doute ... ...La pose d'une plage arrière... ...A voir.

Je veux un bateau NICKEL au printemps.

Que ce soit pour le vendre ou le garder.

C est donc la fin OFFICIELLE de ce volet de l'histoire... ...Que je clos avec un petit pincement au coeur tant j'ai pris plaisir à nos échanges.

Heureusement, j ai encore bcp à apprendre...

Bons vents 😉...

25 juil. 2020
0

AFPA ? INB ? Autre ?

25 juil. 2020
1

Afpa oeuf course.

Pour avoir été formé par leur soin à l'aube de ma première vie pro, ils ont tte ma confiance.

Comme pour les glénans, je suis adepte de ces tenants de l' "éducation populaire"

Pour ma part, j ai déjà trouvé mon compte dans l'une comme l'autre de ces institutions.

Je fais le parallèle car elles ont cette vérité en commun : Elles me rendent un savoir accessible.

Maintenant, je ne connais pas l' "INB". Un autre organisme?

26 juil. 2020
0

Je dois beaucoup aussi à l'afpa :-)
INB est une émanation des glénans : www.institut-nautique.com[...]/

0

Bonjour Hugo,
Content d’avoir de tes nouvelles.
Pour avoir fait cette formation à Auray, je te souhaite d’avoir un formateur aussi compétent que le mien de l’époque. Car sinon, l’afpa n’a plus un rond et c’est bout de ficelle et compagnie... les subventions étant en chute libre.
À propos de ton Rusch: n’investit pas trop d’argent dedans, sauf à vouloir le conserver. Même s’il devient état concours, tu le vendras plus vite mais pas plus cher. Il restera un vieux bateau et le marché de l’occasion est en chute libre.
Nous sommes actuellement à Royan, point le plus bas de notre périple estival. Ici la mer est marron et pas facile. De plus, les ports sont accessibles qu’à partir de la 3 eme heure de marée. Ce qui complique la tâche avec 2,20 m de TE. Mais se plaindre en vacances sera incongru.
Bonne saison sur les marchés et à bientôt.
Patrice

0

Bonjour Hugo,
Content d’avoir de tes nouvelles.
Pour avoir fait cette formation à Auray, je te souhaite d’avoir un formateur aussi compétent que le mien de l’époque. Car sinon, l’afpa n’a plus un rond et c’est bout de ficelle et compagnie... les subventions étant en chute libre.
À propos de ton Rusch: n’investit pas trop d’argent dedans, sauf à vouloir le conserver. Même s’il devient état concours, tu le vendras plus vite mais pas plus cher. Il restera un vieux bateau et le marché de l’occasion est en chute libre.
Nous sommes actuellement à Royan, point le plus bas de notre périple estival. Ici la mer est marron et pas facile. De plus, les ports sont accessibles qu’à partir de la 3 eme heure de marée. Ce qui complique la tâche avec 2,20 m de TE. Mais se plaindre en vacances sera incongru.
Bonne saison sur les marchés et à bientôt.
Patrice

26 juil. 2020
1

Hugo, l'humilité et le bon sens qui te caractérise feront de toi un bon marin, à n'en pas douter.
Au plaisir de te croiser sur l'eau.
Bruno

14 sept. 2020
1

Epilogue :

Menel (Mea) a été vendu ce samedi à trois frangins sympas et compétents.

Nos chemins se séparent dc, et après la signature, je suis finalement pas passé loin de la petite larmiche en quittant le bord de "leur" bateau...

Reprise des aventures sur un nouveau bato en sept prochain... ...Inch'Covid. 😉

A partir de mai, je serai à la recherche de :

Feeling 1040
Feeling 1090
Feeling 326-346
Sun odyssey 33
Sun rise 34...

...Ou modèle equivalent...

...Si vous voyez passer quelque chose de vraiment chouette, ou si un heonaute dispose de ce type d'unité... (même avant mai): Mp.

Bien à vous, et merci pour ce bout de chemin...

14 sept. 2020
0

ne pas oublier les Dehler 33, 34, 36 (en fonction du budget)

14 sept. 2020
0

Bonjour Hugo.
Un nouveau but.
C'est bien.

14 sept. 2020
0

Bonjour Hugo!
Nouveau bateau, nouveau fil?
à un de ces jours pour de nouvelles aventures!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer