Traversée de l'Atlantique

Nous allons ramener un bateau des Antilles cet été, je souhaite connaitre votre expérience sur la traversée.
Départ mi Mai de St Martin vers les Açores.
Arrivée au choix dans l'estuaire de la Gironde et canal du Midi,
ou bien Gibraltar et Port St Louis du Rhone.
Je cherche des tuyaux en météo, et pour mon choix de destination.
Je l'ai déjà fait une fois, mais c'est ancien.
Merci pour votre expérience partagée.
Tom B

L'équipage
09 fév. 2006
09 fév. 2006
12 fév. 2006
0

Up
Excusez mon impertinance, je me permet de faire remonter mon fil dèjà tombé aux oubliettes...
Il me semble qu'il y a un peu plus à dire sur ce sujet, non?
Enfin quoi, 4 réponses pour un tel voyage, ya que 4 voileux de haute mer sur H&O?

12 fév. 2006
0

y a déjà plusieurs fils à ce propos
tu fais :
-moteur de recherche
-bermudes ou acores
-tu lis

On répondra certainement alors à tes questions ciblées :-)

10 fév. 2006
0

Une excellente traversée
Salut Tom

Je suis rentrée en mai 2005 des antilles.
St martin--&gtBermudes-&gtAcores-&gtEspagne.
Aucun problème particulier. Cette transat retour a été plus sympa que la transat aller.
Concernant l'itinéraire: La plupart des voiliers choisissent la route orthodromique, mais alors il faut prévoir des zones de calme et beaucoup de moteur.
Pour notre part, nous avons choisis de monter au nord nord est pour trouver le plus vite possible les vents d'ouest, la houle d'ouest et le gulf stream. Bien entendu il ne faut pas depasser les 40ème nord pour ne pas voir les isbergs de trop pret.
Concernant la météo, il faut partir avec une prévision à 6 jours et par la suite avec les fichiers grib ou RFI suivent les depressions qui naissent au sud du labrador et se déplacent en direction sud est.
Un dernier point si tu as un peu de temps, je te conseille de visiter les acores.

10 fév. 2006
0

3 retours
meme un en fevrier , le retour est plus sympa que l aller , tu as la mer du vent , un peu de tout coté meteo , est les acores un regal

10 fév. 2006
0

Exactement le même projet...
à la même période comme équipier sur un Feeling 1090 "Nausicaa IV". On se trouvera peut-être à St Martin ou sur VHF.
Je n'ai pas encore vraiment creusé la question (équipier...) mais voilà deux liens :
- les pilot charts :
pollux.nss.nima.mil[...]st.html

-l'état océanique :
www.mercator-ocean.fr[...]/

A bientôt peut-être.

12 fév. 2006
0

Ben ouai Tom, les "hauturiers" sont en mer...
Et les années se suivent mais ne se ressemblent pas...

Départ mi mai, la période est bonne, mais les pétoles s'installent.

Il faut compter 3 semaines des Antilles aux Açores, une dizaine de jours des Açores à Gibraltar.

De mon côté j'étais parti mi avril, certains disaient "casse-cou" car trop tôt dans la saison, d'autres te diront que mi mai c'est trop tard et qu'il n'y a plus de vent, mais comme dit ci dessus, d'une année à l'autre...???

Pour ce qui est de la météo, en partant des Antilles c'est alizées établis, et cap au nord pendant 6 ou 7 jours au près pour les quitter.
Ensuite c'est la mer des Sargaces, ses champs d'algues dorées et ses calmes, j'ai mis plusieurs fois le moteur, en tout 24 heures pour avancer et retrouver du vent. Environ 3 jours pour la traverser grâce au gaz-oil, sinon plus si on doit attendre le vent.

Puis les dépressions qui traversent l'Atlantique d'ouest en est te "propulsent" vers les Açores.
Mais comme tu es en plein milieu, les prévisions météo ne changeront rien à ta situation car il n'y a aucun abri dans le coin... :-D
C'est quand même intéressant de savoir à quelle sauce on va être mangé !

Le récit de la Capucine est émouvant, certainement passé rapidement dans le forum car posté fin juin, la réputation d'accueil et de serviabilité des Açoriens est intacte !

13 fév. 2006
0

aux triangles des bermudes
des bateaux y disparaissent corps et ames :-)

13 fév. 2006
0

Transat 2003
C'est bien la route. Faire du nord en partant des Antilles un prés débridé dans l'alizé puis dés que possible infléchir sa route vers l'est. Il faut essayer de se caler entre l'anticyclone des Açores et les dépressions. Pas trop bas sinon plus de vent pas trop haut sinon on risque de passer au nord de la depression et d'avoir le vent dans la gueule. C'est possible de suivre le systéme à 4/5 jours en recevant des fax météo.

Ensuite escale à Flores une des iles des açores à ne surtout pas rater.Habitants super symps et paysages magnifiques.

Bonne nav'

14 fév. 2006
0

Ca peut être violent...
Expérience d'un retour il y a déjà plusieurs années: A la mi mai , à 4-5 jours des Açores, la pire baston de ma vie. 48 heures à sec de toile, 60-70 noeuds pendant plusieurs heures, 8-10 mêtres de creux, une pointe à 10,6 noeuds à sec de toile !, des moyennes à 7-8 noeuds, toujours à sec !(Sun Kiss).Heureusement c'était dans le cul.
Et avant ça c'était pétole pendant plusieurs jours, j'avais du faire un tiers de la route au bourin.
Comme quoi la limite Nord-Sud entre anticyclone et dépression est bien mince ! Et sur nos bateaux qui n'ont rien des 60 pieds, pas moyen de s'échapper...Prendre la météo sert surtout à savoir ce qui va nous tomber dessus.
Conclusion: Ne pas s'endormir sur la préparation du matériel après de longs mois de farniente sous le chaud soleil des Antilles ! Ca peut devenir vraiment méchant...

14 fév. 2006
0

préparation
c'est ben vrai !
Je me suis pris aussi une grosse baston, un peu moins dure cependant, et j'étais bien content d'avoir viré 500 kg de bordel à bord avant le départ, d'avoir des voiles en état etc. Par contre j'aurai du revoir l'étanchéité des portes ...

14 fév. 2006
0

ça c'est vrai quand on est bon !
pour les nullos comme moi, on se fait choper et voila !
Plus sérieusement, la météo fax que je recevais des américains montrait une dépression secondaire qui s'est formée en 48 heures sous la dépression principale. Cette dépression n'était pas annoncée pas rfi. Selon RFI j'étais justement tangeant à cette grosse dépression et ça aurait du passer ... mais en fait non ! De toute façon, moi je croyais que cette petite dépression c'était une blague, un truc qui allair rejoindre celle au dessus et qu'elle nous laisserait tranquille. Je ne sais pas pourquoi je croyais ça, un déséqulibre mental sûrement. Mais Gatsby lui aurait vu le truc déja à terre, mais il est trop fort gatsby !
Quand on était en plein dans la baston RFI a mis 24 heures a annoncer que ca bastonnait ou on était mais on le savait déja ! Pour eux c'etait plus haut.
Avec les gribs c'est peut ête mieux, car 24 heures ce n'est de toute façon pas assez et le trajet des dépressions même s'il est assez réglé peut être un peu chaotique et prévoir 3 jours à 'avance ou sera le centre et la portée d'une dépression me parait difficile quand on n'a peu d'expérience et juste des cartes fax de plus ou moins bonne qualités.

14 fév. 2006
0

bon yves c'est trop tard !
", ça implique de disposer de carte-fax mais si tu es équipé d'un récepteur de fax, tu améliorera considérablement ta sécurité en étudiant à l'avance les situations génératrice dans ce bouquin. "

je l'ai reçu ce bouquin la veille du départ, (commandé j'ai potassé en cours de route, mais je n'avais surement pas tout ingurgité qund il y a eu ce "truc". Moi je sais pas si ça s'appelle dépression secondaire. En 70, j'étais pas né ! Mais il y avait un D et en dessous (au sud) un autre D, mais plus petit.

J'avais pas compris d'autant plus que ce D il était pas au début sur les cartes de Northwood.

Les détails exacts je ne m'en rappelle pas savoir si rfi l'a annoncé au bout de deux heures ou de 48 heures, j'avais froid et j'avais peur et surtout j'avais plus de safran, donc ma mémoire peut me jouer des tours. C'etait début juin 2005.

14 fév. 2006
0

pardon monsieur je le referai plus
heu pour les fronts je me rappele plus, mais (faut bien trouver une excuse !) les aléas du fax tu sais ce que c'est !

Petit retour à l'epéditeur :
y'en a que pour les livres ici ? Allez yves, un article bien complet carte fax à l'appui sur les configurations "alertantes" !

14 fév. 2006
0

Oui Yves, ça serait sympa
par exemple, une situation très caractéristique/emblématique de ce genre de phénomène.

14 fév. 2006
0

Merci Capucine, et merci Yves d
Voilà de la bonne info avec de vrai morceaux de nav salée et ventée dedans.
Donc:
-1)je potasse+++ la météo
-2) j'envisage l'achat d'un ordi portable ...si je peux recevoir les fichiers météo par BLu:j'ai Blu. Quel logiciel?

Tom B... qui a traversé une première fois sextant et lampe à pétrole!

14 fév. 2006
0

Relativiser
Concernant les grosses dépressions, elle ne naissent pas en quelques heures. Et en suivant seulement le bulletin météo de RFI on peut parfaitement anticiper et ainsi prévoir sa route.
Dans son bulletin Ariane Masnet (RFI) précise la position des anti cyclones et des dépression en indiquant leur direction et leur viteese. Sachant qu'une dépression se déplacent à environ 10noeuds, et en suivant les variations de son baro, on peut se positionner par rapport à ces depressions pour éventuelement bénéficier des vents d'W.
j'ai fait deux transats retour et chaque fois j'ai du tangenter deux dépressions, mais dont je suivais la route grace à des fichiers grib et à RFI

14 fév. 2006
0

dépressions secondaires
Capucine,
Les dépression secondaires (ou les fronds froids secondaires, ou réactivés) étaient la grosse angoisse jusqu'assez récemment (rappelle-toi les tempêtes imprévues et ravageuses des été 70 et 80 en bretagne, c'en était)

Pas mal de progrès ont été fait sur leur prévision.
relis à ce sujet le bouquin de Bernot (météo et stratégie) qui inventorie bien les situations à risque de dépression secondaire.
Bon, ça implique de disposer de carte-fax mais si tu es équipé d'un récepteur de fax, tu améliorera considérablement ta sécurité en étudiant à l'avance les situations génératrice dans ce bouquin.

au fait c'était quelle année ta dépression secondaire mal gérée par la météo de RFI ?

Yves.

PS : les grib ne t'aideront pas trop car une image grib à T+72 ce n'est qu'un des scénario possible (Le plus possible, certe) qui peut ne pas inclure un creusement rapide. Une carte analysée à T0+0 te montre une situation potentiellement génératrice, d'où une méfiance accrue de ta part et une veille attentive à tout symptome précurseur, voir une modification stratégique de ta route.
Des cartes analysées issues de sources distinctes est un plus car l'une montrera une situation potentiellement génératrice et toutes risquent de prévoir à 3 jours des choses très différentes, d'où, là encore, ta vigilance accrue.

14 fév. 2006
0

Grand D et petit d
Capucine, tu écris
" il y avait un D et en dessous (au sud) un autre D plus petit"

Et peut être un front chaud et un front froid partaient-ils du grand D, le petit d se trouvant dans le secteur chaud. En tout cas c'était une configuration assez "alertante", et bien classique.

Les autres situations évoluant très rapidement comportent en particulier le front froid isolé (y a de plus en plus de front froid isolés sur les cartes récentes, car apperçus sur des photos satellites) situé à l'arrière d'un front froid classique (== celui du couple chaud-froid). Lequel front froid peut se renforcer violement pour devenir "front froid secondaire" de sinistre réputation. Ca devrait être au programme de patron traverseur d'atlantique ...

Allez, élève capucine, vous me relirer trente fois le Bernot et me réciterai dix fois "notre buy-ballot qui croisez les vents ..." et n'y revenez plus (enfin, si !)

Yves.

14 fév. 2006
0

trop vaste sujet
Tout au plus suis-je capable de commenter (peut-être même sans dire de bourde) une situation bien précise, mais de là à faire un article bien complet, avec synthèse et tout et tout ...

Trop gros pour mes frêles épaules (ça c'est même pas vrai). Sur des trucs très ponctuels ?

Yves.

14 fév. 200616 juin 2020
0

yves trop modeste
Yves est TRES competent en météo, c'est une de ses passions !
Sinon je me permets de me citer juste pour illustrer la difference entre la theorie et la pratique. Quand on est deja quasi en fuite avec un monocoque de 9 metres ya pas trop d'options. On a essaye de se placer comme Moitessier l'expliquait si bien avec le bon quart de la depression ou la vitesse de la depression se deduit de la vitesse du vent mais bon
quote
Nous savions depuis 72 heures que nous serions rattrapés par cette dépression née dans le Midwest, nous recevions des infos météo par email plusieurs fois par 24 heures. Les emails provenaient alternativement de Milner retourné dans son Vermont et d’une amie australienne de Tom, le navigateur, ce qui permettait de ne jamais rester longtemps sans info compte tenu des décalages horaires. Tom dessinait avec amour les fronts sur la carte avec des flèches montrant leurs vitesse de déplacement mais il n’y avait pas d’options, partir au près tribord amures vers le sud ou bien au près bâbord amure vers le nord ? On ne va quand même pas se plaindre de faire de la route directe !
unquote
une petite photo avant l'arrivee de la nouvelle

14 fév. 2006
0

herb
salut si tu as une blu tu peut ecouter le net de herb il contacte les bateau le matin et l apres midi il te recontacte avec une super meteo pour ta zonne si t a pas d emeteure tu pe ecouter la position des autres et savoir a peu pres qu elle temps tu vas avoire , sinon les acores super , prend du diesel pour aller juskau bermudes , peut etre on se verra en route , je riske de faire la route cette annee encore sur mon first 30 equinoxe donc peut etre rdv chez peter !

14 fév. 2006
0

D'accord pur une visu :-))
Quel est le nom de ton voilier, je parts de st Martin vers début Juin.
Quelle fréquence l'ami Herb?

Tom B

15 fév. 2006
0

Je me trompe certainement
mais j'ai cru lire (chez a.gréé peut être ?)
hémisphère nord : tribord amure pour echapper le plus rapidement et le plus surement.

Mais quand j'y réflechis, je me demande avant le front chaud si c'est une bonne stratégie.
si si (me réponds-je silencieusement à moi-même) mais faut faire du près et arrondir avec l'élévation de la force du vent et la rotation si on est au sud du centre (le vent est SE)... et faire du portant quand on est au dessus du centre ( le vent est E ou NE).

Et Yves a bien raison, un petit coup du gros ballot pour savoir oukinet le centre avant de faire le réglage :-D :-D :-D .

En tous cas, pour nous, ça été nickel chrome pas de vrais calmes (du moteur pour l'electricité et c'est tout) et pas de pétard (jamais plus de 25 noeuds toujours portant) ..merci JVCOMM32 et les prevs US.
Ah oui au fait, pas de route suivie autre que la météo et l'impératif de ne jamais monter au dessus des açores (&lt=&gt pas vent , je vais pas en chercher au nord). Pour les bahamas-bermudes c'était en fin avril début mai. 2 semaines aux bermudes à attendre et départ fin mai sur açores en suivant le vent (entre 90 et 150° réel).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (147)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021