Traversée atlantique Ouest-Est [Brésil > Europe]

Le sujet a surement été abordé 1000 fois mais je ne trouve pas vraiment de réponses à mes questions concernant la traversée retour depuis l'amérique du sud.
Je cherche à savoir quelle est la meilleure période, la route la plus confortable à emprunter pour joindre le nord du Brésil à l'europe.
J'ai lu quelques récits de retour des antilles un peu alarmistes avec des conditions de naviguation extremes (j'imagine que c'est celles ci qu'on raconte!).

Merci d'avance pour vos conseils éclairés et vos retours d'experiences.

Fred.

L'équipage
06 sept. 2013
06 sept. 2013
0

si le nord du brésil c'est vers le cabo calcanhar (l'épaule de l'amerique du sud), si on n'a pas peur de faire du près on peut viser nord vers le cap vert, puis canaries etc eventuellement passer par Madeira. Si on évite la saison cyclonique le risque de très mauvais temps est très réduit, par contre ce n'est pas voiles en ciseaux et vogue la galère

si le nord du brésil c'est plutôt belem ou amapa alors (sauf masochisme) c'est par les antilles, puis açores etc.

Une possibilité à considérer en partant des antilles: charger le bateau avec des tonnes de gasoil, une fois sorti des alizées NE au lieu d'essayer de contourner l'anticyclone par le nord à la voile, le couper en deux au moteur visant tout droit sur les açores: en restant plus au sud il est beaucoup plus difficile de se prendre une dépression méchante, mais bon c'est à devenir sourds...

06 sept. 2013
0

Merci pour la réponse!
Je ne sais pas si c'est monnaie courante de rentrer au près serré! Sandwitch a tous les repas.
Et entre la solution nord et la solution sud, c'est pétole?

06 sept. 2013
0

@ Roberto : merci pour la réponse apportée à Fredix, ça nous intéresse aussi.
Dans ta fiche on voit que tu as ramené ton bateau du Brésil à Lorient en 2012 (bravo)
c'était quand? par quelle route? et ça s'est passé comment ? (je parle pas l'italien) un petit résumé en français pour les héonautes?

Isabelle, de Skol

07 sept. 2013
3

bonjour Isabelle,
merci pour l'intérêt.
Finalement, la côte nord de l'amérique du sud passe comme une lettre à la poste. On peut récuperer 1-2-3 noeuds de courant, de plus la zone de convergence intertropicale devient très étroite donc je l'ai passée sans même m'en apercevoir, du vent tout le temps sans orages ni foudres (ma hantise).
Toute la côté NE de l'amérique du sud est très intéressante si on a un peu l'esprit découverte, mais c'est clair hormis un deux endroits il n'y a rien pour la plaisance, cela peut plaire ou pas (perso je suis en train de planifier le retour pour y passer plus de temps).
.
Etape à l'ile du Diable en Guyane, puis au Suriname, puis à force de m'arrêter j'étais un peu en retard donc direct Trinidad pour sortir le bateau de l'eau fin avril-debut mai.
Puis Trinidad Martinique direct, petit saut en France (rapide le 747 :mdr: ) pour mes filles puis préparation du bateau, départ du Marin vers les Açores.
5 jours d'alizé musclé (j'avais des croûtes de sel partout), du près cap N ou NNE, puis sorti de là, j'ai eu la chance de trouver un front stationnaire je me suis mis dessous et j'ai pu contourner un quart de l'anticyclone sans moteur.
Puis une journée de moteur, là je suis rentré dans le flux d'ouest.
Saison de cyclones précoces, il y a eu Alberto qui est apparu sur la carte fax, mais sur la cote est US, puis Beryl.
Ces fameuses cartes 500hPa donnaient du flux zonal W-E avec des isolignes très basses en latitudes, donc il allait traverser l'atlantique et souffler pas mal. (Goutte froide à l'ouest de l'espagne, si cela dit quelque chose).
J'ai encore la carte fax où il y avait écrit juste sur la route directe "DVLPG HURCN FORCE", grosse grosse tempête.

i174.photobucket.com[...]5-1.png

Je suis redescendu en latitude vers le 30-32N pour laisser passer, sage décision, à la radio j'ai entendu des copains sur 35-37N se prendre des rafales >60 noeuds, il y a eu deux dépressions propfondes (dont Beryl) et une moyenne en deux trois jours.

i174.photobucket.com[...]6-1.jpg

MAis bon c'est juste une histoire parmi plein d'autres. En gros des Caraibes il y a trois moments: 1.sortir de l'alizé, donc près cap N - NE (si on part de st martin par exemple ça dure moins longtemps), puis 2.contourner l'anticyclone au NW, soit à la voile en cherchant les bons endroits, soit tirer droit au moteur, puis 3.rentrer dans le flux d'ouest sans aller se mettre dans le trop mauvais temps.
Cette année, au même moment du pauvre Grain de Soleil, il y a eu un autre bateau qui pour s'échapper du mauvais temps a baissé de plus en plus bas enlatitude et a terminé au Cap Vert...
.
Comme saison, avril il y a plus de vent qui aide à contourner l'anticyclone, par contre les dépressions nord-atlantiques sont plus fortes/basses. Juin moins de vent au nord mais il y a les cyclones qui commencent a se former, dont la trajectoire peut être très erratique. Les gens qui partent en avril ont généralement des contraintes (soit charter en med, soit propriétaire qui veut faire la saison en méditerranée et envoie les convoyeurs), sinon courant mai du pdv climatique n'est pas plus mal.
Mais "le climat est ce qu'on s'attend, le temps est ce qu'on se prend"
.

C'est absolument faisable, mais il faut quand-même envisager de s'adapter à ce qui peut se passer (perso j'ai dû rajouter 2-3 jours avec la déviation faite), ou mieux prendre en compte le risque potentiel.
Si en avril on tire droit au 40N, après c'est très probable qu'il y aura des histoires à raconter...
.
(Je fais un peu cela comme travail aussi) je pense que le risque de trajectoire d'un cyclone en devbut de saison (fin mai, juin) soit plus grand que le risque de trajectoire des dépressions W-E NE atlantique, mais par contre il faut pouvoir bien modifier sa route..
.
.
.
si on n'a pas envie de visiter le NE bresil ni les antilles, un cap cabo calcanhar - nord, au debut grand largue avec les alizés SE, puis -en jouant sur la longitude où traverser la ZCIT, près - près bon plein en continuant vers le nord, on traverse l'océan et on décide où aller en europe. Pour la méditerranée c'est plus facile, pour l'atlantique/manche il faut voir..

07 sept. 2013
0

Grazie mille, Roberto :pouce:

07 sept. 2013
0

Merci Roberto, quel résumé bien vivant !

En te lisant je réalisais que j'espérais un récit de retour Brésil - Cap Vert, car c'est l'option sur laquelle il nous manque des informations. Très peu de gens le font, et nous aurons peut-être à faire prochainement un aller et retour (Sénégal - Patagonie - Sénégal). Cela dit, on ne repassera peut-être pas du tout par le brésil. Il sera peut-être plus intelligent de traverser depuis l'argentine vers st Hélène avant de faire du nord....

07 sept. 2013
0

Salut les brésiliens :)
Merci Roberto pour les belles précisions, ca étoffe mes ambitions!
@ Skol: tu prévoirais combien de temps pour ton parcours vers st helene? Je n'y avait pas pensé mais un petit détour vers la villegiature de feu Napoleon I pourrait avoir une influence interessante sur mon avenir en politique :)

Tres bonne idée!

07 sept. 2013
0

@ Fredix : heuuuu .... un certain temps ? :reflechi:

Bon en fait on est encore en france, en train de planifier (départ fin de l'hiver prochain) donc on a examiné france- sénégal et sénégal- argentine, pour ces deux branches-là, on sait à peu près à quel moment de l'année on va passer, donc on peut faire une prévision de temps de route.
Mais on ne sait pas combien de temps on passera du coté de la Patagonie , et après la patagonie, on aura peut-être envie de trainer un peu encore en argentine, plus au nord, argentine/uruguay.

On ne sait pas encore non plus si ça sera pressé de revenir ou pas, d'ailleurs....

08 sept. 2013
0

en partant fin de l'hiver européen tu vas arriver bien aprés l'été austral... CQFD....>>>c'est peut etre un poil tard pour la patagonie non? :tesur:

08 sept. 2013
0

Non, on prévoit de passer 4-5 mois au sénégal on vise la saison suivante en patagonie (été austral début 2015)

08 sept. 2013
0

mon petit grain de sel depuis le cap vert>>je suis en route pour rio..!... je suis deja remonté du sud bresil jusqu'aux baleares avec un lagoon440 via salvador de bahia> cap vert>portugal en fevrier/mars. c'est largement faisable et pas trop inconfortable.... de l'ENE depuis salvador puis du N. dans la petole au dessus de l'equateur avec un atterrissage musclé dans les venturis cap verdiens et ensuite une route vers les azores tout en rondeur qui evite les canaries trop dans le vent et se termine sur la trajectoire portante des azores vers le sud portugal.... le tout est juste un peu moins confortable que dans le sens contraire (!!) :)

08 sept. 2013
0

petite précision, la traversée argentine ste helene est longue et avec tres peu de vent en bonne saison (jav./fev) et ste helene n est pas la porte a côté du cap vert ensuite!!... perso, je remonterai paisiblement la côte bresilienne plutôt avant de faire le grand saut!.... j'ai fais en janvier capvert- afrique du sud via les cotes bresiliennes, c est a dire l'autre côté de ton idée d argentine/ste helene, ça m'a pris quand même 37 jours non stop avec un cata de 60 pieds...!á bon entendeur... :)

08 sept. 2013
0

Merci Tropiques !
Ce sont de supers infos pour cogiter, affiner et laisser les préférences s'exprimer (nav cool, nav longue durée, etc...).

Remonter la côte brésilienne paisiblement est aussi une possibilité , on est d'accord.

08 sept. 201308 sept. 2013
0

Jean Michel aka tropiques64 est le Jimmy Cornell de HeO :pouce:
.
du pdv climatique dans la traversée "inverse" am du sud-disons vers le senegal, donc passage des alizés SE à ceux de NE à travers la ZCIT, c'est cette dernière qui doit être négociée au mieux: la ZCIT est sensiblement plus étendue en latitude le plus qu'on se rapproche de l'afrique (tandis qu'elle est très oeu étendue en latitude du coté de l'am du sud).
.
Si elle n'était pas là ce seraît plus facile: de l'am du sud se rapprocher avec du SE au large vers l'equateur, puis au bon plein après avoir avoir pris les NE.
Par contre le plus de Est qu'on met pendant les alizés SE, le plus de pot au noir qu'on va se prendre après l'équateur.
Par contre il faut quand même mettre un peu d'Est sinon vers le Senegal les derniers jours vont être sportifs.
C'est un subtil équilibre à trouver.
.
Il y a la même chose en sens inverse pour aller Senegal-Salvador: si on fait trop de W pour profiter du NE et avoir une zone de calme beaucoup plus étroite, après quand il y a le SE qui rentre il y en a qui touchent le cabo calcanhar et finissent à Natal ou bien font une arrivée toute au près vers Salvador.

:-)

08 sept. 2013
0

Oui, du sénégal vers le sud, on a déjà compris qu'il ne faut pas trop tarder à traverser la ZCIT, même si elle est plus épaisse à l'Est...
merci , messieurs Cornell ! (Jean-Michel et Roberto)

08 sept. 201316 juin 2020
0

A roberto, je ne sais pas pour les années précédentes mais pour mon premier retour atlantique puerto rico/açores, une semaine après le nauffrage de grain de soleil, je n'ai jamais eu de portant toujours du près parfois très serré plein Est parfois NE, pendant 3 semaines. les gribs annonçaient de l'ouest, jamais vu.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (77)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021