Travaux sur mat en bois

Bonjour,

C'est mon premier message sur ce forum, après des années d'observation et bien des soucis résolus grâce aux différents sujets.

Mais aujourd'hui, je ne trouve rien alors je me lance :

Je suis heureux propriétaire d'un Oysterman 22, réplique de vieux gréement aurique anglais, coque stratifiée, et mats/Nimes/vergues/espars en bois.

La tête de mat, en pin colombien, a pourri au cours de l'année passée. Viennent s'y maniller, via un anneau en inox, les hauts-haubans du gréement, ainsi qu'un étai.

Le problème a été réglé de la sorte :
- couper la partie pourrie et même un peu plus (total 15cm) pour retrouver du bois sain.
- commander à un soudeur un manchon inox qui vienne encapuchonner le mat maintenant coupé, et qui compense les 15cm de perdu.
Précisons que ce manchon est percé verticalement afin de permettre le passage du câble de la VHF et du câble du feu de tête de mat.

Maintenant, il me faut mettre en place ce manchon, et je me demande comment rendre tout ça étanche, et surtout comment protéger le bois nu, sous l'inox.

Mastic ?
Peinture ?
Goudron ?
Le rendre le plus étanche possible, ou au contraire faire en sorte que l'eau/l'humidité, si elle rentre, puisse s'évacuer ?

Merci pour vos conseils et avis !

Guillaume

L'équipage
15 mar. 2021
15 mar. 2021
0

bjr

a mon avis goudron et le plus etanche possible ,je suppose que le dessus du manchon est fermé

josé


15 mar. 2021
0

Bonjour, ce haut de mat étant peint, je commencerais par peindre le bois (pour boucher les pores), primaire-bois puis une couche, ensuite blious (mélange mastic vitrier-huile de lin-siccatif-peinture) ou simplement mastic polyuréthane (sica ou autre).


Lulu2:Effectivement, il faut bien traiter le bois avant de l’enfermer dans la frette : fongicide, puis huile de lin + térébenthine ou peinture fongicide.
Sur d’ancien yachts, il y avait en tête de mât une petite fiole qu’on remplissait périodiquement d’huile de lin qui pénétrait par gravité dans le mât et le protégeait.
Quant au blious, c’est plutôt à ma connaissance un mélange de mastic, d’huile de lin, de poudre de minium et d’étoupe hachée.
Perso, j’éviterais le sika qui a généralement tendance à favoriser le pourrissement du bois. Contrairement au goudron qui brûle en quelque sorte la surface du bois.·le 15 mar. 2021 10:55
15 mar. 2021
0

Perso primer sur bois + peinture + bien bourré de sika.


15 mar. 2021
0

Comme dans la doctrine de conception des phares, des phares et balises.
Pars du principe que l'eau finira toujours par rentrer dans ton volume fermé. Donc, qu'il faut prévoir qu'elle puisse repartir au plus vite.
Donc évent avec casquette pare-pluie en haut et petit trou en partie basse.
La surface de la partie bois avec une pente dirigeant les éventuelles venues d'eau (condensation, ...) vers le trou d'évacuation.
Comme ton mât est percé pour passer des câbles électriques, il serait judicieux de mettre une garde d'eau sous forme d'un bout de tube émergeant du bois; voir photo ci-après du principe pour pied de mât Selden.
Puis protection du bois telle que suggérée.


15 mar. 2021
0

Pourquoi ne pas saturer ta tête de mat à l'epoxy ?


Calypso2:surtout pas d'époxy , c'est trop dur et le bois ne respire pas ..c'est pourriture assuré ·le 15 mar. 2021 12:55
Le quernet:JAMAIS D EPOXY sur un bateau bois. Sauf sur des pièces neuves, à la rigueur.·le 17 mar. 2021 10:41
16 mar. 2021
0

Bonjour,

Merci à tous pour vous retour

En effet, je suis de l'avis que l'eau va rentrer tôt ou tard, donc il faut qu'elle s'évacue.

Le goudron me paraît le plus simple, et j'en ai en stock.

Je vous tiens au courant !


Le quernet:Pas de goudron de houille. ça peut former une pellicule coinçant l humidité. J ai vu des fonds pourris à cause du goudron.Par cnotre d accord avec Polmar ci dessous : le goudron de Norvège. c est avec ce produit que je traite le gréement et mes fonds une a deux fois par an.·le 17 mar. 2021 10:47
16 mar. 2021
0

Autrefois les poteaux télégraphiques étaient en bois avec la partie enterrée gorgée de goudron.
Cela tient depuis des décennies. Il est loisible de considérer que le goudron est une bonne protection contre la pourriture.

Mais pour la protection de l'environnement, le principe est maintenant interdit. Donc poteaux en plastique, de plus gros diamètre avec décor imitation bois. Merci Orange pour pourrir les espaces visuels au titre du déploiement de la fibre optique :-(


totor:C'était même de la créosote, non ? En effet, excellent, mais qu'est-ce que ça pue quand ça chauffe au soleil !·le 16 mar. 2021 09:28
16 mar. 2021
0

J'ai réparé la tête de mât pourrie d' un courlis de la Manche.
Voilà comment j'ai procédé.
1) découpe de mât en biseau 15 -20 cm sous la pourriture. comme tu l'écris, pour retrouver le bois sain.
2) j'ai collé à la ppu en remplacement du bois pourri un bout de sapin brico dépôt de section carrée.
3) J'ai raboté ledit bout de bois pour lui rendre sa forme dans le prolongement du mât.
4) traitement huile de teck et lasure.
Dans un premier temps j'avais envisagé cette réparation comme un pis aller pour la saison.
Mais comme le résultat n' était pas si mauvais, j'ai trouvé autre chose à faire durant l'hiver suivant. Celui d'après aussi. Et après et après. ..
Cela fait 15 ans que cette réparation n' à pas bougé et ne se voit absolument pas.
Espérant que cette petite expérience puisse t'aider.

Quernet


17 mar. 2021
0

Pour terminer hier soir
Au vu de tes photos, a mon avis un joint sika à la base de ton manchon de tête de mât suffira.
Si tu peux entreposer ton mat à la abri quelque temps avant la pose ce ne sera que mieux pour éviter trop de humidité au dedans.
Félicitations pour ton beau bateaux.
le quernet


17 mar. 2021
0

Le Quernet, je te mettrais bien -1 car je ne ferais jamais ce que tu suggères:
Système parfait pour piéger l'humidité.

Rappel:
Un bois est considéré sec quand son taux d'humidité est inférieur à 18%.
Lors de la saison froide, cette humidité résiduelle a des risques de passer en phase aqueuse.
Tu en fais quoi?

Le bois déteste être confiné. Mais si on veut abréger son existence, pourquoi pas!


17 mar. 2021
0

Polar : le bois déteste être confiné : tu prêches un convaincu. C est par manque de aération que les bateaux bois pourrissent.
Maintenant en ce qui concerne Guillaume et pour tout t'avouer moi non plus je ne ferai pas ce que j ai écrit.
Je passerai la tête de mât au goudron de Norvège et enfilerais le manchon sans rien d'autre qu une vis de blocage sue le côté (elle avec un peu de sika par contre).
Mais je ne voulais pas me montrer trop extrême en avança t que le mieux eSt de ne rien mettre d autre qui contribuerait à isoler le bois et à entravers un démontage périodique pour révision et gavage au goudron de Norvège.
En pj une vieille tête de mât similaire à celle du Guillaume traitée comme décrit ci dessus.
La tête de mât n à pas bougé plusieurs décennies durant.
Bonnes navs à tous
le quernet


17 mar. 2021
0

" Le bois déteste être confiné" : non, c'est une connerie de dire cela.
Le bois mort et sec n'as pas besoin de respirer et se conserve très bien entièrement encapsulé : mets une bûche sèche dans un pochon, elle ne bougera pas pendant des années.
Par contre, il y a deux règles à respecter :
1) il faut que le bois soit bien sec avant de l'enfermer
2) il ne faut pas qu'il re-mouille ( ça veut dire que la capsule doit être étanche)
Si ces deux conditions sont réunies, ça dure ad vitam æternam !
C'est le cas pour les CP, strip-planking, et mon mât perso en bois ! 🤗


Lulu2:Oui, mais en l’occurrence, la partie de mât enfermée dans la frette sera soumise l’humidité. Par remontée par capillarité à partir de la partie du mât non recouverte. Par les divers perçages de la frette, même obstrués par des vis. Les différences de température entre la frette et le bois vont alternativement attirer et repousser l’humidité.
L’expérience montre que le bois des espars s’abîme sous les frettes.·le 17 mar. 2021 19:58
totor:Oui, bien sûr.( Je ne répondais qu'au principe physique confiné/ pas confiné). Le montage de notre ami est un vrai pot de pus, à mon humble avis, une "recette pour un désastre", comme on dit : grosse piece métallique avec plein de trous pour laisser rentrer l'eau.Quoiqu'il choisisse comme solution, je suggérerai un montage facilement démontable .·le 17 mar. 2021 19:45
17 mar. 2021
0

Non ce n'est pas une connerie de dire que le bois déteste être confiné. Mais c'est incomplet.
Il y a deux choses que le bois déteste : l humidité et le manque d'aération.

C'est vrai pour un bateau comme pour toute autre constructon.

Sur un bateau la prévention du pourrissement implique :
1) un maximum de ventilation (perso mon capot de descente est toujours grand ouvert
2) empêcher l'eau de pluie (et protéger du soleil) par un bâchage systématique quand tu es au port.

Quant à la tête de mât de Guillaume, je me répète :
ponçage de la tête de mât (sans doute vernie) et traitement généreux au goudron de Norvège. Puis "manchonnage".
Une vis inox pour bloquer (sur un bord et surtout pas sur le dessus) et le coup est joué.

démontage pour une louche de goudron de Norvège tous les 2 à 3 ans et ça tiendra 3 siècles


17 mar. 2021
-1

Je maintiens : c'est une connerie. Et encore non, le bois mort n'a pas besoin d'etre " ventilé" si il reste au sec.
Si il mouille, bien sûr, c'est une toute autre histoire !
D'où l'avantage de l'époxy pour justement le garder au sec et le développement de cette technologie pour les nouvelles constructions bois.
Donc oui, le bois adore être confiné, c'est d'ailleurs le meilleur moyen pour qu'il garde ses qualités dans le temps. ( en suivant bien sûr les deux règles énoncées dans mon message précédent).


Polmar:Tu écris la limite de ton affirmation: BOIS NEUFEt ce n'est pas le sujet du présent fil.(Je te laisse à 0) ;-)·le 17 mar. 2021 19:25
Le quernet:C' est toi qui prône le confinement tu par l'epoxy. Je te réponds que cette solution peut (a la rigueur) convenir pour du neuf, mais aucunement sur de l'ancien. Je te laisse donc l honneur de la victoire dans cette régate de qui est sorti du sujet en premier.Mais je ne suis pas certain que ce débat à 2 balles aide beaucoup Guillaume dans sa réflexion. L' important pour est de savoir comment protéger son esprit et pourquoi.·le 17 mar. 2021 19:31
Polmar:Moi ???????·le 17 mar. 2021 19:33
17 mar. 2021
0

Ta position peut s'entendre pour du bois neuf. Sur de l'ancien, non.


Calypso2:non je ne dirai pas bois neuf mais plutot bois sec ...car le bois neuf peut tres bien n'etre pas sec ..helas de plus en plus ..le bois "neuf" est maintenant étuvé pour etre seché rapidement mais c'est parfois une cata ..·le 17 mar. 2021 19:32
17 mar. 2021
0

Neuf/ancien, peu importe, les principes physiques sont les mêmes.
Ce qui compte, c'est l'humidité de la pièce, pas son âge...


17 mar. 2021
0

sauf que l humidité dans une pièce ancienne est plus importante que dans du neuf.
Si tu colles de l ancien à l'epoxy, soit ça ne prend pas, soit ça pourrit.
Avec du neuf (taux d'humidité moindre), je dirai que l epoxy peut le faire.


17 mar. 2021
0

En bois, il n'y a pas plus neuf qu'un arbre fraîchement tombé, et crois moi, c'est humide ! 😁.
Donc non, ça dépendra si la pièce neuve a atteinte son EMC ( c'est pas toujours le cas quand tu l'achètes !) et si la pièce ancienne a pris beaucoup d'eau récemment.
Contrôle à l'humidimètre de toute façon dans les deux cas avant d'envisager un "encapsulage". Et si trop humide : séchage.


Le quernet:OK . Comme l'à précisété plus haut Calypso, le terme sec est plus adapté que neuf.Mais sur le fond c'est pareil. L'epoxy sur un bateau bois à flot est à proscrire .·le 17 mar. 2021 20:05
totor:Si tu entends " bateau bois à flot" comme étant du bois mouillé, c'est valable pour tous les produits, epoxy , peintures, lasures ou huiles... Il n'y a guère que la PU que tu puisses mettre sur du bois mouillé...🤗·le 17 mar. 2021 21:50
Le quernet:je dirai même plus : il est souhaitable de mouiller le bois avant d'encoller à la pu·le 17 mar. 2021 21:54
totor:Souhaitable, pas tout à fait. Pour d'autres matières non poreuses, oui, mais le bois pas vraiment. Ça ne fait que faire mousser la colle et accessoirement accélérer la prise, pas plus.Et pour revenir sur confinement ou pas, c'est pourtant ce que tu as fait sur ton mât perso : on peut pas vraiment dire que le bois"respire" gorgé d'huile de teck 🤔·le 18 mar. 2021 09:36
18 mar. 2021
0

Bonjour tout le monde

Je vois que cette histoire de bois déclenche les passions !

Je pense en effet qu'enfermer le bois est mauvais, et garder un bois sec et étanche sur un bateau au mouillage toute l'année est une utopie...
J'ai donc passé le haut du mat, qui sera à l'intérieur du manchon en acier, au goudron. Et sika autour des câbles d'antenne et feu de nav pour éviter les infiltrations à l'intérieur du mat.

Next step : mettre en place le manchon, y fixer feu de nav et antenne, puis reconnecter tout le gréement.

Avec en effet, l'idée de pouvoir aisément l'inspecter tout les ans en soulevant le manchon, pour surveiller et remettre une dose de goudron si tout va bien.

Et puis il y a aussi le carénage, le nettoyage du fond de cale qui n'a jamais été fait, le récurage du moteur qui commençait à s'oxyder, un peu de peinture sur les boiseries... Remise à l'eau dans 3 semaines ! Allez, j'y retourne !

Merci !

Guillaume


18 mar. 2021
0

Une petite photo en plus ;)


Calypso2:t'inquiete , ça va tenir pour les 30 ans a venir ·le 18 mar. 2021 09:42
Le quernet:Je crois aussi. Comme tu le dis avec un petit contrôle tous les ans tu n auras jamais rien d irréversible. ·le 18 mar. 2021 12:02
18 mar. 2021
0

Ite, missa est!


Le quernet:Deo gratias·le 18 mar. 2021 13:10

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

novembre 2021